• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Battre à plate couture

Battre à plate couture

Ou comme plâtre.

Le bras séculier a ses cibles préférées, nous devons nous en convaincre. Que vous ayez des revendications ou des griefs à formuler à ceux qui nous gouvernent et vous prenez le risque de déclencher le courroux, l'ire et la charge fumeuse d’une troupe au service de l’ordre républicain. Cette formule s’entend naturellement dans le redressement nécessaire de tous ceux qui remettent en cause la légitimité d’un pouvoir qui agit pour le bien de tous avec une telle discrétion que le peuple, toujours ingrat, ne perçoit pas cette finalité.

Par contre, si jamais vous vous contentez simplement de participer à la relance économique par le saccage systématique, la rapine et l’émeute vous aurez toutes les chances de bénéficier d’une mansuétude bienveillante. La soldatesque vous laissant largement le temps de casser les vitrines, de prendre tout ce dont vous avez besoin au nom de la théorie du ruissellement puis de partir sans être trop inquiété.

Ce deux poids deux mesures renvoie à la tradition du tailleur qui redressait les faux plis à grands coups de dés à coudre. Battre à plate couture est l’expression issue de ce geste professionnel que notre police a su mettre au goût du jour dès qu’elle a en face d’elle des citoyens ordinaires, payant leurs impôts, travaillant pour de maigres salaires et respectant les lois de la République. Tous les coups sont alors permis pour redresser le coutil, remonter les bretelles, faire quelques accrocs de ci de là et tailler un costard aux plus récalcitrants.

Par contre, dès que la rue est investie par des hordes sauvages, les forces de l’ordre s’avouent totalement incompétentes. Elles sont chargées comme leur nom l’indique de maintenir un semblant d’ordre et se retrouvent totalement démunies en l’absence de règles précises. Les lois de la jungle urbaine leur sont incompréhensibles. Le repli s’impose devant ces sauvages. C’est donc tout naturellement que les policiers reçoivent l’ordre de baisser les bras.

Nous ne pouvons que nous louer de cette sage attitude. Imaginez donc qu’une escouade de CRS vienne à éborgner une racaille dans l’exercice de sa mission civilisatrice. La loi du talion ou une quelconque règle analogue se mettrait immédiatement en branle. Œil pour œil, main pour main, vie pour vie, on ne plaisante pas dans ce microcosme de la haine. C’est curieusement au cri de « Pas de quartier ! » que la vengeance aurait lieu. Oui, vraiment, il est plus raisonnable de s’en prendre aux braves citoyens éduqués et civilisés.

Il convient de s’en réjouir d’autant plus que ce choix des cibles a également un merveilleux avantage. Les syndicalistes, les gilets jaunes, les manifestants bon enfant, poussés à bout par des provocations soigneusement distillés peuvent quelquefois sortir de leur gong. Alors, impitoyablement la sanction financière viendra calmer ce joli monde pour remplir les caisses de l’état.

Imaginez donc mettre une amende au voyou de la rue. Tout d’abord il n’est pas certain que vous puissiez vous informer de son identité réelle pour peu qu’il n’en ait qu’une. Ensuite, si par étonnant vous parveniez à repérer son nom, il faudrait encore lui trouver une adresse pour au bout du compte découvrir que l’individu en question est parfaitement insolvable. Que de perte de temps et d’énergie pour notre justice. Le choix de ne rien faire est donc fondé sur des critères parfaitement raisonnables.

Nous devons cesser de nous indigner. Il faut admettre qu’il y a dans ce qui fut jadis une République dirigée sur le principe d’égalité, deux classes au-dessus des lois et des règles communes. Elles se trouvent diamétralement à l’opposé l’une de l’autre, une situation en tenaille pour mettre à la raison les citoyens ordinaires qui n’ont qu’à se laisser berner de la sorte.

Que pouvons-nous faire ? Rien mes amis ou si peu. Si nous levons le petit doigt, gaz lacrymogènes, LBD, canons à eau, charges impitoyables, garde à vue, comparution immédiate, nous serons servis sans ménagement ni pitié, si nous élevons la voix, nous serons disqualifiés par une presse au service des puissants, montrés aux doigts comme de mauvais citoyens. Il ne nous reste qu’à prendre une bonne gâchée de plâtre et couvrir la devise obsolète de nos édifices publiques. Ils ont déchiré le tissu social, ils nous battent à plate couture, retournons-leur une autre expression obsolète.

Linguitisquement vôtre.

PNG

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.88/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 1er septembre 14:11

    Alors vous aussi, vous donnez dans « l’ensauvagement » ?


    • C'est Nabum C’est Nabum 1er septembre 14:15

      @Séraphin Lampion

      Avez-vous mis les pieds dans certains quartiers ?
      Il est aisé de tenir sa langue à distance


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 1er septembre 14:29

      @C’est Nabum

      Plutôt que la métaphore de la tenaille, peut-être serait-il plus juste d’utiliser celle de l’étau, composé d’une partie fixe, d’une partie mobile, et d’un système de serrage.

      Une des deux classes que vous évoquez est mobile et dispose de l’accès au dispositif de serrage, l’autre, utilisée comme force d’appui n’a jamais l’initiative et reste passive quand elle n’est pas sollicitée.

      Entre les deux, les objets à façonner ne sont ni homogènes ni ressemblants ni solidaires.


    • C'est Nabum C’est Nabum 1er septembre 16:12

      @Séraphin Lampion

      Je ne suis pas bricoleur pour deux ronds


    • juluch juluch 1er septembre 17:10

      effectivement....

      pas de masque =135€

      je caillasse, je brutalise= simple rappel à la Loi.

      Votez citoyens !!


      • C'est Nabum C’est Nabum 1er septembre 17:57

        @juluch

        C’est désespérant et totalement injuste


      • zygzornifle zygzornifle 2 septembre 13:41

        C’est Griveaux qui se br....t a plate couture me semble t’il ….


        • C'est Nabum C’est Nabum 2 septembre 18:47

          @zygzornifle

          C’est gonflé


        • zygzornifle zygzornifle 2 septembre 13:52

          Ces racailles sont des « chances pour la France » le neuneu d’Hollande et sa bande de demeurés Valls, Cazeneuve et les autres traines savates Fauxcialistes nous ont bassinés pendant des mois la dessus,

          Il faut de force s’habituer a leurs coutumes, a leurs manière de vivre , a leur violence, si le citoyen se rebiffe il aura le gouvernement contre lui soutenu par la gauche islamophobe , les écolos et toutes les assoces ...

          Les opérations de polices sont des mises en scène déstinées au mougeon bavant devant BFMerde , on arrête un ch’ti gars avec son gramme de schitt , les municipalitées achètent la paix sociale en espèces et en laissant les 1000 cités de non droit vendre la came bien tranquillement …. 

          En plus :

          L’Insee a annoncé se conformer en partie à une demande européenne : l’argent issu du trafic de drogue, mais pas de la prostitution, sera intégré au PIB.


          • C'est Nabum C’est Nabum 2 septembre 18:48

            @zygzornifle

            Habit tuons-nous


          • Badoudouman 2 septembre 14:47

            Triste constat..


            • C'est Nabum C’est Nabum 2 septembre 18:48

              @Badoudouman

              Hélas


            • Badoudouman 2 septembre 14:47

              Triste constat..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires


Publicité