• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Bourguignon cœur fidèle

Bourguignon cœur fidèle

Le plat qu’on réchauffe

« Ce soir, ils viennent manger. Qu’allons nous faire ? ». La question n’est pas longtemps sans réponse, elle apporte immédiatement une de ces envies qui nous viennent de notre héritage culturel, d’une gourmandise bien à la française que nous conservons précieusement encore comme les derniers gardiens du temple que nous sommes sans doute. « Le temps n’est pas folichon, et si nous nous offrions un bon plat bien de chez nous ? »

Le Bourguignon en dépit des trahisons de la Bourgogne lors de la guerre de cent ans n’a pas son pareil pour réunir autour d’une même table les papilles les plus délicates. C’est toute la tradition culinaire hexagonale qui se réveille soudainement à l’évocation de ce mariage de la viande rouge, du vin et des légumes auquel les épices viennent apporter leurs parfums d’exotisme. Alors que j’écris ces quelques lignes, les premières effluves du plat qui mijote délicatement viennent chatouiller mes narines et me donnent envie de vous mettre à votre tour au supplice.

Après avoir graillé comme il convient, la viande s’est dorée, s’est offerte aux oignons, ails et échalotes qui sont venus la préparer à recevoir la farine, liant indispensable à la suite des opérations. Car quand le roux est parfait, quand le bœuf se prête aux noces de sang, le rouge de Bourgogne vient plonger dans la marmite en un chant mélodieux.

Quelques légumes se proposent de donner de la couleur à la préparation, carottes coupées en rondelles inégales, pommes de terre, plus tard, car la demoiselle a tendance parfois à se fondre dans la sauce. Des os à moelle attestent que la crise de la vache folle est derrière nous et qu’il convient de revenir aux vraies valeurs de la cuisine du terroir.

Dans la marmite nécessairement en fonte du Creusot, se forme une curieuse alchimie. Nous fermons les yeux sur la provenance des épices qui vont enchanter nos papilles. Elles sont nées ailleurs pour magnifier ce plat sublime. La noix de muscade, le clou de girofle et les baies rouges, le poivre sont venus de l’Océan Indien pour s’associer au sel de nos côtes que l’on dose avec parcimonie et ce bouquet garni qui provient du jardin. Pas d’incompatibilité d’humeur entre ces ingrédients aux origines diverses, la cuisine transcende les frontières.

La cuisine embaume, mon estomac que je contrains au jeûne réclame sa part. Il devra attendre. Le plat va mijoter toute la matinée. Il sera réchauffé pour devenir ce régal incontestable, ce bonheur suprême qui nous fera manger plus de pain que d’habitude, le mouillant de ce bouillon à vous damner. La viande fondra sous la langue, les saveurs se mêleront à ce grand vin capiteux que nous ouvrirons pour l’occasion.

La suite risque d’être agréable. Nous allons manger tout notre saoul. Boire tout autant puisque nous dormirons sur place. Au diable parcimonie et modération, le Bourguignon ne supporte pas la mesure, bien au contraire, il a besoin d’excès et de folie. Un vin de Bourgueil conviendra parfaitement, invitant ainsi Rabelais à notre table. François ne s’offusquera pas de boire ensuite un grand Bourgogne.

Je vous laisse mijoter à votre tour. Si jamais il vous prenait l’envie de passer une bonne soirée gourmande, n’hésitez pas un seul instant, préparez un bourguignon et n’oubliez pas de m’inviter à votre table. Je viendrai vous raconter quelques histoires quand les ventres seront repus avant que les paupières ne se ferment. Bonne soirée à vous, la nôtre sera délicieuse.

N’oubliez pas que ma suggestion est tout à fait sérieuse. Je conte sur vous la prochaine fois avec un plat bien de chez nous ! Si par hasard, vous étiez tenté par quelques plats plus exotiques, je ne suis pas homme à refuser la chose. À Bientôt.

Gourmandement vôtre.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • Ben Schott 16 mars 11:53

     

    Oui mais, marinade ou pas ? Une heure ou vingt-quatre heures ?
     


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 mars 12:12

      @Ben Schott Bonjour.Très bonne question !


    • supradine 16 mars 13:00
      @Ben Schott

      pour moi : marinade, mais il faut bien égoutter longtemps les morceaux de viande avant de les faire rissoler.
      Mais le secret , c’est de ne pas ouvrir le couvercle (de la marmite en fonte...) pendant la cuisson.

    • LE CHAT LE CHAT 16 mars 14:22

      @supradine

      Marinade 24h , obligé !

      quand je fais de la daube de sanglier , là c’est 48h dans du Vacqueras !


    • juluch juluch 16 mars 16:34

      @LE CHAT

      je confirme !

      La marinade au moins 24H.....

    • C'est Nabum C’est Nabum 17 mars 12:06

      @Ben Schott

      La marinade modifie la structure de la viande
      Je vous conseille l’alcool fort une heure seulement


    • juluch juluch 17 mars 13:08

      @C’est Nabum


      l’alcool fort nabum ?
      Comme ça ?
       comment vous préparez ? 
      sans vin ?
       et quel type d’alcool ?

    • Je viens de comprendre pourquoi le Bourgueil fut longtemps mon vin préféré. En Belgique, nous avons toutes les variantes de la carbonnade flamande de préférence dans son bain de Duivel-la bière du diable) ou le Waterzooi.http://www.marmiton.org/recettes/recette_carbonnades-a-la-biere_112763.aspx


      • LE CHAT LE CHAT 16 mars 14:20

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        c’est bien aussi en version chti avec la bière des 3 monts ou la pelforth brune ! et aussi un peu de vergeoise brune ...

        j’adore la carbonnade !


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 mars 20:45

        @LE CHAT

        Miam !!! Min lapin .


      • C'est Nabum C’est Nabum 17 mars 12:07

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        La même chose avec une de vos bières brunes et c’est tout autant formidable


      • Montdragon Montdragon 16 mars 12:51

        Le Bourguignon en dépit des trahisons de la Bourgogne lors de la guerre de cent ans(...).

        Nous serions alors la première puissance européenne cher mooosieur.


        • C'est Nabum C’est Nabum 17 mars 12:07

          @Montdragon

          Qui puis-je ?


        • juluch juluch 16 mars 16:38

          Trop bon et plus s’est réchauffé et meilleurs c’est Nom de Dieu !!


          Le creusot est dispensable pour bien réussir ou alors devant la cheminée mais c’est beaucoup plus long !

          Un de mes plats préféré et et il y a un paquet de recettes différentes !

          avec des grosses pâtes ou pommes de terres ou bien sans rien en accompagnement si se n’est des amis ou la familles !!

          YEAH !!!

          gourmand nabum ???....c’est péché !!!  smiley

          • Montdragon Montdragon 16 mars 18:23

            @juluch
            Le creuset^^, Le Creusot c’est en Bourgogne.


          • juluch juluch 16 mars 20:30

            @Montdragon


            Arght...........enthousiasme !!.....merci pour la rectif’....

             smiley

          • C'est Nabum C’est Nabum 17 mars 12:07

            @juluch

            Sans modération



          • L’art culinaire, surtout quand il consiste à associer des éléments au départ de différentes origines, consiste non pas à écraser les goûts des uns et des autres, mais au contraire à « magnifier » chacun d’entre eux. C’est la cuisine DES Dieux, celles qui est capables de tous les intégrer, dans un grand Rassemblement National, respectueux des différences. Le contraire d’une bouillasse dans laquelle le même, ressemble à l’identique. Vaste programme,... Régionaliste encore et pour toujours,...Et le piment, comme son nom l’identique comme liant et déliant. Un peu, il associe, en trop il provoque le rejet.

            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 mars 20:55

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Cinq ans que je n’ai plus dégusté un poisson cru au lait de coco ...bordel le Mahi Mahi meilleur poisson du monde ,même devant le thon rouge...sniff


            • Cadoudal Cadoudal 16 mars 21:55

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Demain, Samedi, après le judo, thiep chez tonton Abass, N’deye Bousso aux fourneaux...

              http://www.seneleaks.com/blog-thieboudieune-penda-mbaye/


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 mars 22:06

              @Cadoudal

              Miam !!!ça a l’air sympa ...archivé.merci.


            • Cadoudal Cadoudal 17 mars 00:13

              @Aita Pea Pea
              Venez pas trop nombreux quand même...

              Sinon, y aura surcharge, perte de stabilité, etc, etc...

              le naufrage le plus meurtrier de l’histoire en temps de paix à ce jour
              https://fr.wikipedia.org/wiki/Joola


            • ZXSpect ZXSpect 16 mars 19:13

              L’article sur le « Lièvre Gourmand » restaurant étoilé !,

              une pure publicité pour un restau local (06 mars)

               n’ayant finalement pas passé la modération,

               nous voici avec les recettes culinaires du grand homme.


              • Cadoudal Cadoudal 17 mars 00:34

                @ZXSpect
                Le grand homme doit être un brin féministe, m’est avis que c’est sa dame qui s’occupe de l’intendance..

                Y a pas à chier, c’était mieux avant...

                Georges Marchais : « Fais les valises, on rentre à Paris »

                http://www.ina.fr/video/I00019636


              • Pere Plexe Pere Plexe 17 mars 09:41

                @ZXSpect
                Pour une fois qu’on s’éloigne un peu des rives de la Loire...


              • C'est Nabum C’est Nabum 17 mars 12:08

                @ZXSpect

                Je crains que vous ayez une lourdeur sur l’estomac


              • Ouam Ouam 16 mars 21:37

                le prochain article sur les escargots et leur reproduction n’est pas sorti ?
                Ca va etre du grand art.... un peu comme cela...
                 
                « Dans la marmite nécessairement en fonte du Creusot,.... »
                 
                Merde alors, jeviens de m’appercevoir que les bons bougignons mangés dans des faitout en inox etaient des fakes de piètre qualité .....
                 
                C’est comme ma rolex que je n’ai pas j’suis un minable bouhouhhouhohou (gros sanglots) smiley
                 
                j’suis nul... nul... mais nul..... archi nul..... un point inimaginable

                Je préfère en rire tiens....... smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès