• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Catalogue d’objets, services et idées pour 2030

Catalogue d’objets, services et idées pour 2030

Quand les trains du progrès roulent à plus de 574 k/h, il vaut mieux regarder loin devant soi, si on veut éviter l’accident au premier virage.

Plus à l’écoute de nos corps, plus en phase avec nos émotions, plus écologiques, plus économes de temps... Quelques tendances et exemples pour vous inciter à apporter votre contribution.

La révolution NBIC

Si vous entendez le mot NBIC, pressez sur le champignon et hurlez le mot : « révolution ». Les NBIC, abréviation des nano-bio-informatico-cognito-technologies sont en train de créer un tsunami dans le monde de la recherche. Les chercheurs des quatre disciplines sont sortis de leurs tours d’ivoire pour travailler ensemble. Avec ce mariage, les perspectives sont nombreuses. La recherche en nanotechnologie va permettre de graver des composants encore plus petits et performants et améliorer le traitement de l’information. Les ordinateurs vont faire progresser la compréhension du cerveau humain. Les biotechnologies et les sciences cognitives vont permettre de concevoir des nouveaux procédés qui doperont les intelligences artificielles...

Le métissage à l’honneur

La porte ouverte, les entreprises vont être de plus en plus nombreuses à pacser avec d’autres pour créer des produits totalement nouveaux. Si Apple et Nike jouent les précurseurs en signant un accord de partenariat pour créer la chaussure du futur, demain cela sera sans doute la règle.

Dans l’élan, les entreprises se mettront peut-être au métissage intellectuel. Finis les jargons incestueux des informaticiens et ingénieurs. Désormais ils échangeront au quotidien avec des peintres et des philosophes pour créer des produits et services qui ne sont plus uniquement performants technologiquement mais aussi qui ont du sens.

Laissons ce rêve de côté, les artistes risquent de rester encore quelques lustres des alibis cerveaux pleins des patrons. La première traduction de cette défragmentation des savoirs sera dans des objets plus à l’écoute de nos émotions et qui s’appuieront sur le décryptage de nos humeurs pour s’autocommander.

Quelques exemples...

  • L’automoticon, les voitures voient rouge

Du gris morose au vert espérance en passant par le rouge colère, l’automoticon est une voiture dont la carrosserie se colore en fonction des émotions du conducteur.

Dans les premiers modèles, le conducteur indiquait son humeur du moment. aujourd’hui des capteurs enregistre la thermie émotive du corps du chauffeur. C’est ainsi que l’on peut voir des voitures passer du vert au rouge à cause d’un simple feu de croisement qui change de couleur au mauvais moment.

  • L’audiocadre, un cadre qui a les oreilles qui traînent

Votre cadre photo ne se contente plus d’afficher vos photos. Il écoute vos conversations et propose des images en adéquation avec le sujet abordé. Par exemple, lorsqu’il entend que vous évoquez vos dernières vacances, il fait défiler vos couchers de soleil sur la mer et vos séances de grillades sur la plage.

Conseil : Si vous tenez vraiment à vos amis, choisissez la version avec option surdité, qui autorise la déconnexion auditive du cadre. Elle vous sera aussi très utile lorsque vous pesterez contre vos ex. Votre nouvel amour n’aura pas à subir vos déclarations passionnées à une autre.

  • Huvatar et robatar sont dans nos bateaux

Les huvatars sont des auxiliaires de vie. S’autocommandant, ils effectuent la gestion en ligne du quotidien administratif personnel et professionnel.

Doués de mimétisme, ils adoptent l’image, la voix et style d’écriture du propriétaire pour des relations distantes simples : prises de rendez-vous, chats avec des administrations ou des personnes éloignées ...

Les huvatars sont apparus dans le cadre du développement des services aux personnes. On les nomme ainsi en référence aux avatars utilisés pour se promener dans les univers virtuels.

Les robatars sont des robots clones de leur propriétaire. Après des essais non performants, certains robatars semblent tromper même les plus proches de l’humain dont ils sont la copie.

Ce doublement d’un individu provoque des crises identitaires chez le cloné et des comportements étranges chez les proches. Les assassinats de conjoints sont devenus monnaie courante. Fort d’une jurisprudence stipulant que tuer un robot n’est pas un crime, les meurtriers expliquent tous qu’ils croyaient supprimer le robatar de leur mari ou femme.

  • Le réveil holographique, une proximité lointaine

L’élu de votre cœur est à des milliers de kilomètres. Avec le réveil holographique, elle peut venir en clair et sans os vous tirer des bras de Morphée. L’image 3D et le texte est une projection en temps réel ou en différé de l’individu de votre choix.

Avec les derniers modèles de réveil holographique, le réalisme de la présence est tel que seul le toucher permet de savoir si votre compagnon est bien dans la même pièce que vous ou pas.

Conseil : Achetez le modèle avec déconnexion de belle-mère. Cela évitera que ce type d’intrus à nature envahissante soit chaque matin au pied de votre lit.

Le vieillissement de la population

A ce mariage des quatre sciences s’ajoute quelques données qui vont façonner notre avenir et donc les objets, services et idées. La première est le vieillissement de la population. En 1950, 15 % de la population avait plus de 60 ans, en 2030, cela sera le double. Avec ces hordes du troisième et quatrième âge, les préoccupations santé seront au centre du débat. Comme il y aura de la demande pour des produits et services centrés sur le bien être, les propositions seront légions.

Exemples

  • La médidentibrosse

La médidentibrosse est une brosse à dents médicalisée. Quand vous vous brossez les dents, elle prend votre tension et votre température, analyse votre sang et salive. Si un problème est détecté, une alerte s’affiche sur le miroir de la salle de bain et vous devez vous mettre en contact avec le robot de premier contrôle.

  • Le FrigeNet, un réfrigérateur mouchard

Le FrigeNet ne se contente pas de refroidir vos aliments, il assure leur gestion. Il dresse la liste des aliments périmés ou manquants et effectue des commandes. Aux heures de repas, il vous propose différents menus équilibrés en adéquation avec la forme physique de tous les membres de la famille. Avec l’option « Mouchard », le frigiNet ne s’ouvre pas en dehors des heures autorisées ou dénonce les personnes qui se sont servies.

  • Les couverts de contrôle

Les fourchettes et les cuillères calculent le nombre de calories ingurgitées et vous alertent lorsque qu’il y a excès.
Plus : Si vous avez du mal à supporter cette dictature technologique, rassurez-vous : les régimes passent et les abus restent.

  • Le permis santé à points

Institué en 2017, le permis à points a pour but de limiter les dépenses de santé des personnes de plus de 60 ans. Chaque opération et traitement médical enlèvent un certain nombre de points. Quand la personne n’a plus de points, elle peut soit en racheter, soit souscrire une assurance complémentaire.

Le réchauffement planétaire

Après s’être caché longtemps la tête dans le sable, on ne peut plus nier que la planète court à sa perte. Les faits annoncés sont alarmants : des centaines de millions de personnes menacées spar l’augmentation du niveau de l’eau, des milliards d’autres privés d’eau potable... Même si c’est dérisoire par rapport à l’ampleur de la catastrophe, des objets et services écologiques vont inonder le marché.

  • Le papier autoclean, des impressions éphémères

Papier qui s’efface plusieurs heures jours, mois après avoir été imprimé.
Depuis le premier janvier 2021, la publicité doit être imprimée sur du papier autoclean ayant une durée de vie maximum 15 jours.

  • Le pédalobus, une affaire musclée

Le pédalobus roule à l’énergie produite par les sportifs qui s’entraînent. Ils pédalent, rament, courent pour garder la forme et le bus avance. Chaque bus comprend huit machines d’entraînement et peut transporter 25 personnes. Les pédalobus effectue une moyenne de 30 k/h lors de leurs trajets. Certains arrêts sont équipés de cabines et de douche afin que les sportifs puissent se changer et se laver.

Le pédalobus est une réussite économique : les voyageurs et les sportifs payent et la société n’a aucune dépense en énergie. Fort de son succès, la société a décidé de lancer les boatGym.

Une centaine de bateaux salles de sport circuleront prochainement sur la Seine, le Rhône et la Garonne.

  • Le livret d’écoCrédit

Le livret d’écoCrédit recense la consommation énergétique de chaque individu : consommation, chauffage, déplacements... Quand le crédit est épuisé, on doit payer pour consommer ou se déplacer.

La mise en place du livret d’écoCrédit a permis de diminuer de 20 % la note énergétique nationale.

  • Les automobiliques anonymes
Programme de désintoxication pour automobilistes accros à leurs bolides. Le régime sans voiture est total. Les automobiliques anonymes s’engagent à ne pas conduire de voiture tant dans le monde réel que le monde virtuel.
Ce programme est très suivi depuis que le gouvernement a annoncé que le suivre donne de l’écoCrédit. A en croire les observateurs, cela s’explique d’autant mieux que bon nombre d’obsédés du volant oublient leur chère voiture en optant pour le manche de l’avion.

L’urbanisation croissante

L’exode rural continue. En 2030, 60 % de la population mondiale vivra en ville. Les villes seront plus denses, gigantesques, stressantes... Tous les objets et services qui nous permettront de gérer notre temps et de nous enlever un peu de stress seront à l’honneur.

Exemples

  • Fidobag ou un croisement chien-valise

Fidobag est un croisement de chien et de valise. Valise, Fidobag contient vos affaires et est doté de roulettes. Chien, il vous suit, reconnaît votre voix, grogne contre les inconnus qui s’approchent, accourt quand vous l’appelez. Fidobag a deux pattes situées à arrière qui lui permettent de monter et descendre les escaliers. Fidobag existe en version quotidienne ou voyage.

  • Le décloneur de presse, le traqueur de doublons

Boulimique d’actualités, vous utilisez des infoMap qui agrégent les informations diffusées par les différents média. Avec la prolifération de sources d’informations, la surinformation commence à vous peser sur l’estomac. Avant de faire une indigestion, mettez-vous au régime décloneur de presse.

Le décloneur de presse est un agent intelligent qui analyse tous les flux d’informations, enregistre les similitudes et vous propose une synthèse mettant en évidence les divergences entre les différentes sources. Il vous crache un article qui affiche outre les divergences sur les chiffres, celle sur la manière de parler d’un même sujet : « Nous essayons de montrer que lorsqu’on parle d’une bouteille à moitié vide ou d’une bouteille à moitié pleine, on parle de la même chose avec des émotions et des perceptions différentes. Le décloneur permet de découvrir qu’être objectif, c’est accepter sa propre subjectivité », explique Donald ClarHin, son concepteur.

Si les propos de Donal ClarHin vous laissent septiques, rassurez-vous, son décloneur de presse est doté d’un subtil humour machinal. Les variations autour du poids et des humeurs de la chanteuse Frita MacDo lui ont fait dire : « En lisant ce qui est racontée sur elle dans les différents médias, la dame pourrait s’exclamer : plus je grossis, plus je m’aigris ! »

  • L’assistant temps libre

Vous avez deux heures entre deux rendez-vous, votre assistant temps libre vous aide à les occuper agréablement ou utilement.

Chaque semaine, vous lui dictez vos tâches à faire : déposer les affaires chez le teinturier, rendre visite à ma mère, voir le dernier film avec Audrey Totoun, nager, acheter une corde à sauter à Jessie, relire Proust, déjeuner avec Mary... Vous lui signalez celles qui sont impératives ou ne sont pas : Proust pourra attendre une semaine alors que si Jessie n’a pas sa corde à sauter cette semaine, vous allez passer un mauvais quart d’heure.

Quand un espace temps se présente devant vous, il vous indiquera ce que vous pouvez en faire. Pour ses préconisations, il prendra en compte tant votre état de fatigue, votre géolocalisation que les heures d’ouverture des différents services et commerce. Si c’est le jour de la fermeture nationale des piscines, il vous proposera d’aller vous noyer dans les flots de parole de votre mère.

Connexion permanente, surveillance constante, addiction au virtuel... Si on peut (et on va) compléter cet inventaire avec d’autres données qui vont contribuer à faire émerger des nouveaux services, objets, idées, les bases sont jetées.

Et pourquoi pas vous aventurer à compléter le catalogue... L’exercice est libre. Vous pouvez ajouter des données technologiques ou sociétales, des objets, des tendances, des images ou tout simplement commenter l’existant.


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Pinpin 20 avril 2007 13:39

    Sans oublier l’ordicérébral, un petit implant dans le cerveau qui permettra d’être connecté sur le web via la pensée : l’humanité devenue télépathe et omnisciente.

    Et la fusion nucléaire en 2050 offrira une source illimitée d’énergie...


    • aquad69 20 avril 2007 14:00

      Bonjour Mme Paucot,

      merci de cette prospective d’avenir, on en mangerait...

      Quoique ! La réalité dément toujours ce genre de prévision, soit qu’elle la dépasse, soit qu’elle prenne une direction différente.

      Cordialement Thierry


      • Eric De Ruest Eric De Ruest 20 avril 2007 14:28

        Le broll, le fétish-object, la marchandise...

        Quel ennui profond...


        • docdory docdory 20 avril 2007 14:54

          @ l’auteur

          N’oublions pas les assuropanneurs : assurances spécialisées dans la réparations des dommages ( ? ) causés par les innombrables pannes inédites dont seront affligés ces gadgets inutiles , et donc leurs utilisateurs ( gadgets dont le philosophe récuse par avance la nécessité existentielle , et donc l’achat ! )


          • lorgnette 20 avril 2007 23:13

            Bonjour Mme Paucot

            Vous parliez du chien-valise, et pourquoi pas le chaprozac ?

            Un chat génétiquement modifié dont le pelage exsuderait des molécules de prozac ?

            Un coup de blues, une caresse au matou et hop, plus de souci.

            Pour ma part, j’achèterai bien un livre - disons d’économie - avec analyseur de mouvements oculaires.

            Si mes yeux relisent plus de trois fois le même passage, une petite voix off m’expliquerait le passage litigieux en un langage plus simple. (je me suis lancée dans Keynes sans résultat)


            • herbe herbe 21 avril 2007 00:24

              petit coucou de Toulouse (café des sciences) à l’auteur. J’ai été interpelé par le coté « en phase avec nos émotions ».

              Cordialement


              • 1984 1984 22 avril 2007 01:04

                Etrangement, ces avancées technologiques me font peur...Oui à l’avancée de la technologie, quand elle peut-être bénéfique à l’Homme. Non à l’avancée technologique pour le « défi ».

                Je n’imagine que trop bien les millions de dérives qui pourraient être issues de ce que vous avancez.

                Tout système comporte des failles, sera-il vraiment bon de s’y sacrifier corps et (C’est cela qui me terrifie) âme ?

                Débat plus qu’intéressant, puisqu’il remet à peu près tout en doute smiley


                • Gilles Gilles 27 avril 2007 07:38

                  Vous avez oubliez la généralisation des puces RFID, voir de nanopuces, permettant d’échanger des informations entre objets, ou, but moins avouable, de tracer le propriètaire d’un d’un objet et son parcours partout en temps réel.

                  Supposons que chaque nouveau né ait une de ces minipuces tatoué quelque part (ce qui est déjà techniquement faisable et fait sur les animaux)..... se serait la dictature parfaite ! On sait tout sur vous, mais tout, jusqu’à le moindre objet que vous toucher, chaque seconde de votre vie.

                  Voilà pourquoi il faut éviter d’élire ceux qui se font les promoteurs acharné des moyens de flicages les plus modernes dans le but d’augmenter la sécurité individuelle(caméra s, flicage du web http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=23158) Car ctete sécurité physique serait compensé par une perte de liberté collective totale.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires