• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Ceux qui ont découvert un autre monde... par accident

Ceux qui ont découvert un autre monde... par accident

Dans La grande traversée, Astérix et Obélix partent pêcher sur un bateau. Poussés par une tempête, ils atteignent un étrange pays peuplé d'hommes à la peau rouge.
Ce genre d'histoire n'arrive pas que dans les bandes dessinées : nombreuses furent les traversées involontaires de l'Atlantique ... bien avant Christophe Colomb !

Explorateurs malgré eux

L'Europe n'a pas attendu les conquistadors pour savoir qu'il existait des territoires à l'ouest. Plusieurs textes, antiques ou médiévaux, font état de voyages au-delà de l'océan. 

L'un des plus remarquables nous vient de Pausanias, auteur grec de l'Empire romain : il raconte que des marins ont derivé sur la grande mer, entrainés par des vents d'est. Ils ont atterri sur "des îles peuplées par des hommes roux de peau, à la chevelure noire et raide comme le crin d'un cheval."

Le voyage s'est aussi fait dans l'autre sens : 

Pline rapporte que le consul de Gaule cisalpine reçut deux prisonniers en - 62. Ces derniers avaient les traits mongoloïdes et venaient du soleil couchant. Ils avaient été emportés par les courants jusqu'à la côte européenne. 

Christophe Colomb entendit une curieuse histoire à Galway, bien avant son voyage vers l'Amérique : vers 1470, deux naufragés s'étaient échoués près de la ville. Ils avaient les yeux en amande et le teint cuivré.

Le Marischal Сollege d'Aberdeen conserve encore le kayak d'un homme perdu au large de l'Écosse en 1728. Selon les sources de l'époque, "il était entièrement velu et parlait un idiome que personne ne pouvait comprendre" 

Un nouveau scénario du peuplement des continents

Il a donc été possible de traverser l'océan sur des embarcations rudimentaires. Et cela s'est apparemment produit plusieurs fois en quelques siècles ! 

Ces cas pourraient éclairer certains mystères du peuplement de l'Amérique. Notamment ceux de "l'homme de Kennewick" et de "Luzia" : 

Le premier est un squelette retrouvé dans l'État de Washington et daté de 9 000 ans. Son crâne est du type "caucasoïde", ce qui signifie que l'homme de Kennewick avait les traits d'un européen... ce qui laisse les chercheurs perplexes. Que pouvait-il bien faire dans cette partie du monde ?
 
"Luzia" est un autre squelette, decouvert au Brésil. Daté de 11 000 ans, Il présente des traits typiquement "australoïdes". Luzia ne ressemblait donc pas aux Amérindiens mais aux Aborigènes ! Et d'autres crânes mis à jour au Brésil révèlent une morphologie semblable.

Comment ces individus ont-ils atterri en Amérique ?
 
Peut-être en dérivant sur les mers, comme d'autres après eux. 

Les premiers amérindiens seraient arrivés à pied de la Sibérie, il y a au moins treize mille ans. Mais leur lignée a surement croisé celles de gaillards venus d'ailleurs, au fil des siècles... et au gré des courants !
 


Moyenne des avis sur cet article :  3.6/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 20 avril 2018 17:07

    Quand on va aux urgences on découvre un autre monde , quand on se fait embarquer et interroger par les flics aussi .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès