• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Des fûts, deux trônes et une chaise percée

Des fûts, deux trônes et une chaise percée

Henri III.

Henri trois, dernier des Valois mérite qu’on s’attarde sur son parcours chaotique. L’homme peut choquer par ses mœurs, lui qui défraya, sans doute à tort, la chronique avec ses mignons. Nous ne nous attarderons pas sur la face cachée du bonhomme qui a traversé bien des tourments. S’il a mis en avant ses favoris, c'est qu’ils étaient ses spadassins, les instruments armés de ses vengeances. À ce titre, il peut se rattacher à notre actualité récente.

Henri III soigne avant tout son apparence. Il fait des frais de toilette et de maquillage. Si le monarque est entouré de favoris, il ne diffère en rien de ses successeurs. N’y voyez aucune allusion graveleuse, il forme assurément un couple uni et soudé avec son épouse : Louise de Lorraine. Nous abandonnerons ici les bruits d'alcôve, pour nous soucier exclusivement de son parcours politique.

Il débuta dans la carrière en devenant roi de Pologne sous le nom de Henryk premier de 1573 à 1575, manière sans doute de se former avant que de devenir roi de France à partir de 1574. C’est peu de temps après son avènement que le parlement de Paris en 1577 vote l’arrêté des vingt lieues (88 km) dit de l’octroi qui va changer du tout au tout la vie dans l’orléanais.

Le 14 août 1577, il est fait interdiction aux marchands de vin et cabaretiers Parisiens de s'approvisionner à moins de vingt lieues de leur ville. C’est ainsi que pour répondre à la grande demande, ils se tournèrent tout naturellement vers des régions facilement accessible tel l'Orléanais et la Touraine... Ne pouvant plus vendre leur vin, les vignerons parisiens gardèrent cependant quelques vignes pour leur consommation personnelle.

À partir de ce moment-là, de Châteauneuf-sur-Loire jusqu’à Beaugency, les bords de Loire se couvrirent de vignes. Plus de 30 000 hectares qui firent la richesse de la région. Comme dans le même temps, Henri III se soucie de reformer les pratiques de la cour, on dit de lui qu’il est à l’origine de l’étiquette. Celle-ci aurait-elle un rapport avec celle que l’on accole aux bouteilles, j’en doute d’autant que le vin passe le plus souvent du tonneau à la chopine.

Mais revenons à notre lascar. Il a quelques soucis avec la Religion. Il est vrai que le vin de messe fait tourner les têtes. Il se trouve en butte avec les fameuses guerres de religion. En cette époque lointaine, Orléans est la capitale Protestante de la France. Ceci ne doit d’ailleurs pas être ébruité, nos adorateurs patentés de la Sainte Jeanne d’Arc font tout pour effacer cet aspect de l’histoire locale.

Auparavant, en 1563, le chef du parti catholique, François de Guise, décide de marcher sur Orléans. Le 5 février, il dresse son camp à Olivet en face d’Orléans. Grâce à son armée de 20 000 hommes, il s’empare des Tourelles le 9 février et prépare l’assaut d’Orléans pour le 19. La veille de l’assaut, le 18 février au soir, après avoir traversé le Loiret en barque pour regagner son logis des Vaslins, il est atteint dans le dos par un coup de pistolet tiré par un gentilhomme de son armée en embuscade, nommé Poltrot de Méré. Celui-ci, arrêté le lendemain, avoue avoir agi à l’instigation de l’amiral Gaspard de Coligny. Les Guise n’auront de cesse de se venger de ce chef protestant, finalement assassiné lors du massacre de la Saint-Barthélemy (1572).

C’est dans ce contexte délétère que le vin va tourner vinaigre dans la région d’Orléans. Les trois principaux personnages du Royaume sont des Henri : Le roi, le duc de Guise et Navarre. Le 23 décembre 1588 alors que les états généraux ont été convoqués à Blois (Il y instaure l’écu d’or, ça ne s’invente pas), Henri III fait assassiner le duc de Guise dans le château de Blois. Pour achever le travail, le lendemain c’est le Cardinal de Guise qui passe de vie à trépas. On ne plaisante pas en cette période trouble.

Le roi aura naturellement droit au retour de bâton. À toujours pousser le bouchon trop loin, c’est souvent ce qui finit par arriver. C’est donc le premier août 1589 que notre homme reçoit le procureur général flanqué de Jacques Clément, un moine appartenant à la Ligue. Il est sur sa chaise percée, situation très favorable pour recevoir une balle. C’est paradoxalement avec un couteau que Clément le frappe au bas ventre. Le coup n’est pas fatal, le roi arrache l’arme du crime et crie : « Ah mon Dieu ! ». Dans un accès de rage, il frappe son assaillant au visage en lui jetant : « Méchant, tu m’as tué ! »

Jacques Clément va devancer sa victime. Quarante-cinq hommes en armes arrivent, transpercent l’assassin et le jettent par la fenêtre. Les chirurgiens raccommodent tant bien que mal le roi qui se sentant mieux trouve la force de désigner Henri de Navarre comme son successeur. La péritonite gagne la partie et le lendemain, le roi meurt en d’atroces souffrances. Henri IV lui succède et avec lui, les vins de l’Orléanais et du Sancerrois seront à l’honneur. Le canal de Briare sera commandité par le bon roi, justement pour acheminer du vin dans sa capitale par voie d’eau. Malheureusement pour lui, il ne verra pas aboutir ce projet, lui aussi mourant d’un coup de couteau, dans le dos cette fois.

Le vin n’est pas tiré mais bien plus à couteau tiré. C’est peut-être lui qui échauffait ainsi les esprits de ces curieux monarques, prompts à laver dans le sang les affaires du royaume. Quant à moi, j’abuse sans trop de ce délicieux breuvage pour rendre clairement compte de cette histoire trouble. Je vous laisse à vos interrogations, ne voulant pas pousser le bouchon plus loin.

Viticolement leur

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  2.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • rafupude 28 septembre 2018 10:53
    Mort au Rois !



    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 septembre 2018 11:01

      @rafupude


      Mort aux rois, vive les dictateurs,... Vous voyez une peut-être. Merci de développer en argumentant. Je compte pour la première fois de ma vie de ne aller voter,...

    • rafupude 28 septembre 2018 15:08

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.


      Hé bien, c’est déjà un progrès.

      Je développe, je développe. Il faut une armée de conscription avec des chefs élus, seul fondement possible d’un état démocratique. Il faut que cette armée renverse chaque loi qui n’a pas été voté par le peuple et tue chaque commandant d’argent ou de sang qu’elle croise.

      ++


    • C'est Nabum C’est Nabum 29 septembre 2018 13:16
      @rafupude

      et à ces présidents princiers qui se succèdent

    • gaijin gaijin 29 septembre 2018 19:39

      @rafupude

      « Il faut une armée de conscription avec des chefs élus, »
      tant qu’on leur vend des télés pour leur dire qui élire tout devrait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles ............

    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 septembre 2018 10:57

      Bonjour Nabum, Robert Merle en donnait un portrait plutôt élogieux. IL est vrai que le Commandements biblique : tu ne tueras point, à cette époque était pris dans le sens que l’exigeait les affaires de l’Etat. Cela paraît sans rapport, mais je me faisais justement la réflexion hier avec les migrants. Confrontés à des situations de survie, les préceptes de la bible n’ont plus aucune utilité. Il s’agit d’agir en fonction du « moindre » mal et accepter avec plus de maturité que la mort est notre destin dès la naissance. La Camarde est représentée avec le nez tranché. J’avais au début compris : nouveau-né tranché. Si le « tu ne tueras point conduit » à la mort d’un plus grand nombre d’individus, il convient parfois en toute bonne intelligence de choisir le moindre mal. Même si nous n’avons pas l’argument qui efface toute éthique de dire : nous sommes en guerre. Lisant actuellement l’histoire de l’Empereur Julien, on se trucidait en famille, sans que justice ne soit faite. Simples remarques en passant,....De temps à autre : « justice » était faite, comme pour calmer le peuple qui avait soif de vengeance. C’était plutôt symbolique. IL faut en convenir : en remontant plus ou moins loin dans notre arbre généalogique : meurtres, matricides, inceste, vols, empoisonnement nous ont largués survivants sur la plage du 21ème siècle. Sommes-nous mieux qu’eux ?. Regardant une émission sur Arté : les trois civilisations les plus évoluées et sans conflits majeurs étaient : UR, HELIOPOLIS et HERMEPOLIS. Comme quoi, les âges d’or existe. Mais ce sont « modèles » qui servent plus d’idéal pour se rassurer sur l’humain. Constat : malgré leur perfection, ces villes ont connu une fin. 


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 septembre 2018 11:07

        Les historiens relataient surtout la vie des grands et nous n’avons que rarement l’avis du peuple. Les critères pour juger de la réussite ou non d’une politique varie selon les époques. De quel point de vue se placer : qualitatif, architectural, culturel, éducation, économique, santé (périodes des grandes pestes,...), reconnaissance par rapport au monde, rayonnement, qualité du vin.... ?


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 septembre 2018 11:21

          Il était bi ayant eu ou deux grands amour.https://fr.wikipedia.org/wiki/Charlotte-Marguerite_de_Montmorency. Excepté Henry IV, la préciosité était le propre des aristocrates : poudrages, perruque, colifichets, blasons, fraises. langage châtié et creux.Le baroque de se boursoufler Molière s’en est bien moqué. Rien à voir avec les périodes qui précédaient où une certaine austérité dominait. En général, ces époques ou la poudre au yeux et le clinquant dominait annonçait la mort en anamorphose. Voir le célèbre tableau : Les ambassadeurs : https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Ambassadeurs


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 septembre 2018 11:29

            Facebook et tous ces colifichets ou objets ridicules (appendices technologiques) peuvent être associé à ces VANITES, On s’échappe,...dans la boursouflure de l’exubérance désordonnée. A ne pas confondre avec la musique baroque,....


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 septembre 2018 11:40

              Tombeau ou tonneau des Danaïdes. Un petit détour pas cet autre mythologie et son origines : les DANAIDES (souvent propre aus failles d’alcooliques dans leur phase maniaque et dyonisiaque).https://fr.wikipedia.org/wiki/Dana%C3%AFdes&nbsp ;


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 septembre 2018 11:49

                Corrigé : Tombeau ou tonneau des Danaïdes. Un petit détour pas cette autre mythologie et son origine : les DANAIDES (souvent propre aux failles d’alcooliques dans leur phase maniaque et dyonisiaque).https://fr.wikipedia.org/wiki/Dana%C3%AFdes&nbsp ;


                • Sergio Sergio 28 septembre 2018 14:35

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.


                  Et dans leurs phases de manque physique, le Delirium Tremens, qui est d’ailleurs une bière belge produite pas loin de chez moi, on y trouve d’ailleurs : La Mort Subite, la Cuvée des Trolls (votre serviteur), la Divine, la Jambe de Bois ... toutes à fermentation haute, et pour la plupart produites en abbayes. D’ailleurs, on ne trouve pas de publications bibliques autour de la bière, serait-ce alors une question de couleur, de style, de géographie et de climat propres aux plus belles histoires, surtout celles que l’on raconte, c’est sur que ’ le végétal ambroisie’ est plus beau !

                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 septembre 2018 14:48

                  @Sergio


                  bonjour ,j’ai habité une rue Saint-Ambroise. Mais autrement la seule bière que je me permets de temps à autre est une artisanale : La caracole. http://www.brasseriecaracole.be/bieres/. Mais j’aime garder ma lucidité. In Vino Véritas est surtout vrai pour le cas où une personne ne sait plus tenir un secret et lâche disons les vannes : non pas du Surmoi, mais de la prudence.

                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 septembre 2018 12:05

                  In Vino Véritas. Souvent je me demande. A différence du détecteur de mensonge, il fait émerger les « vraies » pulsions facilitant par la même occasion le passage à l’acte. On sait bien que la plupart des djihadistes sont sous amphet avant de passer à l’acte,...


                  • juluch juluch 28 septembre 2018 12:49

                    Un morceau d’Histoire de France, merci nabum !!


                    • C'est Nabum C’est Nabum 29 septembre 2018 13:17

                      @juluch


                      Un fragment par le trou d’une chaise percée

                    • François Pignon Bécassine 28 septembre 2018 17:52

                      la main entre les caisses, le doigt dans le trou du fût !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès