• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Don exceptionnel d’Oeuvres Cubistes au Metropolitan Museum de New (...)

Don exceptionnel d’Oeuvres Cubistes au Metropolitan Museum de New York

Le milliardaire américain Leonard Lauder a décidé de donner au Metropolitan museum (MET) de New York sa collection de 78 oeuvres cubistes. L'ensemble, assemblé patiemment sur une quarantaine d'années, est estimé à un milliard de dollars.

Georges Braque ; "Arbres à l'Estaque", 1908

Au delà des chiffres, il s'agit réellement de tableaux exceptionnels, au regard de l'importance du cubisme dans l'art moderne. Ce mouvement est, avec le surréalisme, quasiment le dernier réellement et visiblement novateur. Il s'agissait pour les artistes de l'époque de déstructurer la matière et les formes, mais en conservant un lien avec le ''réel''.

Picasso ; "Femme dans un fauteuil", 1913

Cette collection "est l'une des plus importantes au monde", a précisé le musée mardi soir, en annonçant ce don "extraordinaire" qui "va transformer le musée". Elle intègre notamment 33 oeuvres de Pablo Picasso, 17 de Georges Braque, 14 de Juan Gris et 14 de Fernand Léger. Elle totalise un nombre inégalé de chefs d'oeuvres et travaux iconiques du cubisme, a aussi précisé le musée.

Fernand Léger ; "Le typographe", 1917
 

Nouveau centre de recherche

En parallèle de ce don, le célèbre musée, qui reçoit six millions de visiteurs par an, va créer un nouveau centre de recherche consacré à l'art moderne, grâce à une dotation de 22 millions de dollars, financée notamment par M. Lauder.

"Homme à table", Juan gris, 1914

Le magazine "Forbes" a estimé sa collection cubiste à 1,1 milliard de dollars, soit 13,5 % de sa fortune personnelle de plus de 8 milliards. Selon le magazine, il est la 24e personne au monde à donner de son vivant plus d'un milliard de dollars.

Notre avenir est à nous, Pablo picasso, 1912

Certes, grâce à ce don, Leonard Lauder imprimera son nom à jamais dans ce musée prestigieux, mais il faut bien constater que la richesse permet parfois de transmettre à tout le monde la possibilité de découvrir ce qu'a été l'art authentique ; dans la recherche et dans la forme.


http://www.nytimes.com/interactive/2013/04/09/arts/design/met-cubist.html?ref=design&_r=0#/#cover

 

http://www.nytimes.com/2013/04/10/arts/design/leonard-lauder-is-giving-his-cubist-collection-to-the-met.html?pagewanted=all&_r=0
 


Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • Bilou32 Bilou32 11 avril 2013 13:11

    Un milliard de dollars ? Pour moi tout çà ne vaut pas un pet... C’est grave ???


    • Piere CHALORY Piere Chalory 11 avril 2013 13:17

      D’accord avec votre raisonnement, l’argent n’a rien à voir avec l’Art. Mais regardez mieux, peut être découvrirez vous la beauté cachée dans ces oeuvres d’apparence incompréhensible, laides, trop faciles...


    • La mouche du coche La mouche du coche 11 avril 2013 17:41

      En regardant mieux on y trouvera surtout la laideur d’un montage incompréhensible de blanchiment d’argent gagné trop facilement. smiley je parle à ceux qui comprennent smiley


    • Piere CHALORY Piere Chalory 12 avril 2013 11:48

      Il ne s’agit pas ici de blanchiment d’argent, mais d’un don.


    • La mouche du coche La mouche du coche 13 avril 2013 13:00

      Mais bien sûr. Il a acheté ces oeuvres pour bénéficier de sa défiscalisation, et s’il les donne à présent, ce n’est surtout pas pour en retirer quelques intérêts (dont il ne parle évidemment pas ) smiley . On voit que vous ne connaissez pas le milieu de l’art, mais juste le blabla qui l’enveloppe.


    • Piere CHALORY Piere Chalory 14 avril 2013 08:37

      Si vous le dites...


    • La mouche du coche La mouche du coche 14 avril 2013 10:18

      Ah mais je viens de découvrir votre travail sur le net. Vous êtes un vassal de l’Empire américain. Vous êtes payé (sans doute mal) pour nous vendre du storytelling intello-mondain.

      Voici un lien qui prouve ce que je vous dis et vous déniaisera si vous avez envie de changer et de devenir enfin respectable. A vous de jouer. smiley

    • Piere CHALORY Piere Chalory 14 avril 2013 10:33

      ’’’Vous êtes un vassal de l’Empire américain. Vous êtes payé (sans doute mal) pour nous vendre du storytelling intello-mondain.’’


      Ah bon ? Payé par qui ? Vassal de qui ?

      Vous dites n’importe quoi, on se connait ? J’ignore qui se cache derrière votre pseudo, en ce qui me concerne je n’ai rien à cacher, allez donc déposer votre amertume ailleurs, merci.

    • La mouche du coche La mouche du coche 14 avril 2013 11:37

      Avez vous lu l’article ? 

      Si c’est le cas et que vous ne comprenez sincèrement pas comment on vous manipule, vous devez correspondre à ces artistes dont il parle ici : « Donald Jameson, l’ex-agent de la CIA, raconte que cette politique était connue sous le nom de »Grande Laisse« . Il fallait utiliser ce nouveau mouvement artistique dans la guerre de propagande qui opposait les Occidentaux à l’URSS, mais sans que les artistes en question ne soient au courant. »

    • Piere CHALORY Piere Chalory 14 avril 2013 11:57

      Voici un extrait de mon livre « 3 éphémérides’’ en exclusivité,


       »Le choc descriptif in live des crashs des avions de ligne, puis l’effondrement impensable des deux immeubles gigantesques a décrété ce jour-là, en même temps ; un krach boursier planétaire, une guerre en Irak, qui a causé depuis beaucoup plus de morts que le 11 septembre, et accessoirement un recul significatif du marché de l’art, New York étant la capitale mondiale de l’art contemporain. L’impact des images en live a bouleversé ce jour-là l’imaginaire de plusieurs milliards d’humains. Le but, la finalité des attentats paraissait évidente, y compris pour moi  ; des terroristes islamiques avaient déclaré la guerre aux Etats Unis.

      Dix ans après l’événement, avec le recul, beaucoup de questions se sont posées quant aux véritables responsables du carnage. Pas un seul attentat important n’a eu lieu depuis aux Etats Unis. Aujourd’hui, environ 75% des Américains ne croient plus à la version officielle. L’effondrement parfait des deux tours, suite à une onde de choc, ressemble à une démolition contrôlée. Une troisième tour, de plus de plus de cinquante étages, s’est également effondrée verticalement ce jour là, celle ci n’ayant été touchée par aucun avion, aucune explication officielle n’a été avancée à ce sujet. Autant que je me souvienne, il a été dit à l’époque que le souffle de l’effondrement des deux tours a suffi à en faire écrouler une troisième (!). Les explications officielles assénées, répétées à longueur de journée, ne valent et n’engagent que ceux qui les croient.

      Mais plus que de connaître la vérité quant aux criminels instigateurs des attentats, peu importe de savoir qui ils sont, l’important est le résultat de l’événement. Au-delà des morts inutiles, le 11 septembre 2001 est un exemple frappant des conséquences que la folie humaine peut engendrer. Essayons d’imaginer l’état d’esprit d’un homme normal jusque-là, contraint par son psychisme liquéfié à se transformer en sérial killer kamikaze ? Quelle cause peut-elle justifier un acte semblable ? De même, comment l’appât du gain, autre pathologie à la mode, contraint elle les spéculateurs en tout genre à organiser des pseudo pénuries de denrées alimentaires, générant des famines, des guerres, des millions de morts. Au nom de quoi, de qui ? Quelque-soit le groupe de criminels qui a programmé et planifié de sang froid la mort de 3500 personnes le 11 septembre 2001, le résultat est le même. L’homme qui a actionné le levier qui a libéré Little Boy, la première bombe atomique sur Hiroshima, a atomisé 200 000 personnes à lui tout seul, en comptant les victimes irradiées mortes plus tard, mais n’a jamais été considéré comme un terroriste "


    • appoline appoline 11 avril 2013 13:35

      Et dire qu’il a des cons qui vont payer ça des millions de dollars ! Sincèrement, vous êtes bercé par un Raphael, transporté par un Fra Angelico, Botticelli, Rembrant, mais ça, ça ne ressemble à rien. Peintre, je peux vous assurer qu’avec un minimum de technique et de matériel, ce n’est pas la mer à boire.

      Comme quoi l’être humain a des critères bien étranges pour donner une pseudo valeur a des torchons pareils

      • Piere CHALORY Piere Chalory 11 avril 2013 14:00

        Picasso, à 15 ans savait peindre aussi bien que Raphael, il ne s’agit pas de reproduire, d’ailleurs avec la photographie quel intérêt ? Définir par l’abstraction (maîtrisée), du non sens humainement accepté, fait partie de l’Oeuvre des vrais artistes. 


        Il est vrai que ce postulatplagié à outrance par des incapables a conduit aux errances de « l’art contemporain », style la minute de Mr Ducon sur paris dernière... Tachez d’y penser.

      • Piere CHALORY Piere Chalory 11 avril 2013 14:04

        définir par l’abstractraction le non sens...


      • Montagnais Montagnais 12 avril 2013 07:14

        Faux ! archi-faux !


        - A la manière de .. si on veut, et encore ..

        - Mais « aussi bien » .. c’est de la falsification. Point.

        C’est du story telling, de la légende à Gogo, déformation frauduleuse de la réalité, petite brique gentiment apporté dans la gigantesque construction frauduleuse des financiers ..

        Jugez-vous même crédules admirateurs


      • sisyphe sisyphe 12 avril 2013 11:33

        @ Montagnais

        S’il vous plait, évitez de parler d’un ton péremptoire de ce que vous ne connaissez et ne comprenez pas.
        Si vous ne comprenez pas l’importance de Picasso dans la peinture moderne, inutile d’en parler pour la réduire à sa valeur marchande : c’est adopter le point de vue d’un commerçant.

        Aucun intérêt.


      • Piere CHALORY Piere Chalory 14 avril 2013 08:40

        Que vous arrive t-il Madame Walter, vous si polie d’habitude, un moment d’égarement sans doute ?


      • Ariane Walter Ariane Walter 14 avril 2013 13:38

        Ne vous inquiétez pas. Je change de langage selon les cibles. Mais vous ne dites rien a SISYPHE, dans vos élans moralisateurs, pour sa façon de traiter autrui de très haut, tellement imbu de sa supériorité ! N’est- ce pas lui le fautif ????? 


      • Piere CHALORY Piere Chalory 14 avril 2013 13:59

        Je ne cherche pas à moraliser qui que ce soit, mais il est vrai que l’anonymat des pseudos donne des ailes à certains dans la diffamation, l’insulte. Comme je l’ai signalisé dans un de mes articles, tout seul face à son écran on aurait tendance à se prendre pour le roi, la reine du monde, mais il paraît que c’est normal, c’est comme en voiture, on se transforme en fou furieux dès qu’on a mis le contact.


        Qui plus est, dès que certains mots sont écrits, ils déclenchent une polémique haineuse invraisemblable, Picasso par exemple, a l’art bien après sa mort de provoquer un déchaînement quasi hystérique de la part de personnes qui ne connaissent pas grand chose à l’ensemble de son oeuvre, c’est comme ça. Mais bon, certains après analyse objective, finissent par saisir où se situe l’intérêt de peindre autre chose qu’une reproduction approximative de la ’’réalité’’.

      • Montagnais Montagnais 11 avril 2013 14:44

        Impressionnant Monsieur Chalory, impressionnant .. tant de Milliards ..


        Mais, si on peut .. suggérer .. au contraire de ce que vous avancez si péremptoire ..

        L’ « Art  » a justement tout à voir avec les dollars, il n’est que cela, financiarisé à outrance, à merci.

        Vous contesteriez ? 

        Echanger des fafiots, se les vendre, revendre et revendre 1 millions, 10, cent millions .. c’est déjà pratiqué dans les « affaires », c’est même l’ordinaire. 

        Mais c’est un peu gros, un peu trop gros, trop rudimentaire .. ça agace ..

        Mais, Ah ! des tableaux, du Picasso, du Pollock, du Rothko, des colonnes de Burette .. ça c’est du boulot ! ça ça en jette ..

        On en est tout ébahi, rien à dire.. c’est très-bien .. On paye sans broncher, on est prêt à tous les sacrifices pour se parer des oripeaux bobo.

        Surtout que qui la ramène n’est qu’un inculte, un crasse-ignorant, un béotien.. même pas un hominidoncule. Un moins que rien.



        • Piere CHALORY Piere Chalory 11 avril 2013 15:12

          Il arrive aussi que des gens qui apprécient « l’art » achètent des tableaux, pour le plaisir. Certes pas pour des millions d’euros, mais suffisamment pour que « l’artiste » continue son "oeuvre’’.


        • volt volt 11 avril 2013 16:21

          quand des millions sont déversés sur un tableau, c’est qu’il les vaut, pourquoi ? parce qu’ils ont d’abord pour fonction de chercher à le faire taire, plus on en jette, moins il serait visible ; et il en faut... pour couvrir les hurlements d’une oreille coupée, mais c’est inutile... reste la solution à la nippone : acheter et mettre en coffre matelassé cadenassé, pour que ces oeuvres hurlent moins, mais même comme ça c’est inutile, y’a des fuites d’eau, les systèmes de refroidissement foirent, on sait.


        • colere48 colere48 15 avril 2013 08:51

          Monsieur Chalory « Becassine » ou « Pinochio » ???

          Ne sait-il pas que c’est une des façons de payer l’impôt ? Il eut été plus interessant de connaitre les dessous de l’accord réglant cette dation.

          Article sans intéret !!!


        • Piere CHALORY Piere Chalory 15 avril 2013 08:59

          Renseignez vous avant de dire n’importe quoi, Lauder est considéré comme un véritable philantrope, par tous les gens qui connaissent quelque chose au marché de l’art. Les mécènes ça existe ne vous déplaisent m^me s’ils sont milliardaire et américains, quelle horreur !




        • Piere CHALORY Piere Chalory 11 avril 2013 15:15

          Comme vous le dites , l’Art est l’Art, et pour tout dire, le reste, quel reste ?


        • Loatse Loatse 11 avril 2013 15:18

          Déprimant ! (quoique les goûts et les couleurs..) Je comprend pourquoi cet homme s’est défait de ces tableaux..  smiley (nan, je blaque, c’est sympa tout de même...)
          On ne peut nier toutefois qu’il y a une technique, un travail, une recherche derrière cette apparente et trompeuse simplicité...

          mais pour moi l’émotion est aux abonnés absents... sans se cantonner au figuratif, certaines oeuvres dites abstraites dont certaines ont emprunté au cubisme me touchent, me parlent... me réjouissent... un petit coté transgressif qui transparait sans doute...... des artistes qui nous emmènent dans leur monde onirique, qui se dévoilent à travers leurs oeuvres...

          Chagall, Dali... par exemple...
          http://www.abcgallery.com/C/chagall/chagall71.html
          http://modernart2011.blogspot.fr/

          De picasso je préfère la période bleue... (que j’ai eu plaisir à reproduire)...


          • julius 1ER 11 avril 2013 16:52

            à 80ans, Lauder se déleste d’un peu de sa fortune !!!! toute une vie passée à amasser des oeuvres d’art dont il était le seul à en profiter( greedyness) et maintenant il vient de se rappeler que de l’autre côté tout cela ne représentera plus rien, et de surcroît il ne pourra rien emmener !!

            cela me rappelle la prophétie de l’indien qui disait «  que lorsque le dernier bison aura été tué, le dernier poisson pêché, leurs valises de dollars ne vaudront plus rien » triste prophétie..............

            • julius 1ER 11 avril 2013 17:15

              pour ce qui est de l’art, la représentation de ces tableaux est tellement « moderne » quand on pense qu’ils ont été peints au début du siècle précédent, il faut avoir la préscience de ce que sera le siècle......... le typographe, un internaute parle de Raphäel, si celui-ci l’avait peint quelques siècles plus tôt, il l’aurait représenté courbé sur son métier certainement de manière réaliste, or avec Léger c’est une destructuration -restructuration de la matière, faut-il avoir de l’imagination et de la créativité pour peindre cela en 1917 ???????????

              dans la vie l’art c’est ce qui reste quand tout s’est effacé ! je plussoie.

              • Piere CHALORY Piere Chalory 11 avril 2013 17:55

                Effectivement, la modernité de ces oeuvres est flagrante. Mais, au vu du conformisme majoritaire, qui veut que l’art soit une déclinaison « fidèle » de la réalité, au moins de l’apparence d’une « réalité » admise par xx% de la population, il est logique que l’avant garde soit conspuée de la foule.


                Il n’en est pas moins vrai que l’abus du concept Aristocélien*, qui disait ; « l’art c’est l’idée de l’oeuvre » a ouvert grandes les portes du n’importe quoi érigé en génie invérifiable, et pour cause. Encore une fois, ne confondons pas la création pure et la daube officielle de ’’l’art" à la mode.

                *je ne suis pas sûr de l’adjectif, mais il s’agit d’Aristote.

              • MARMOR 11 avril 2013 18:48

                Vu les réactions, vous n’auriez jamais dû parler d’argent Mr Chalory. L’art n’a pas de prix, ce sont les marchands qui parlent d’argent et qui font et defont les côtes.


                • bakerstreet bakerstreet 12 avril 2013 02:30

                  Effectivement, la peinture est une chose, l’argent en est une autre.
                  Mais le marché a tout simplement ses lois, qui n’obéissent pas aux règles de l’art, mais de la spéculation, de l’offre et de la demande.
                  Comme on demandait un jour à Picasso s’il pensait vraiment si ses tableaux valait des millions de francs, il sortit une allumette de sa poche, et dit : « Si quelqu’un m’en offre un milliard, cette allumette vaudra un milliard, jusqu’au moment où quelqu’un m’en proposera deux... »
                  Il n’y a rien d’autre à dire à ça.
                  Le reste n’est que mots inutiles.

                  Mais nous parlions d’argent, pour la création, c’est autre chose.
                  Bien peu de gens sont capables de se faire une idée d’un tableau et de sa valeur, je dirais plutôt sa force, indépendamment de la signature qu’ils liront en bas.
                  Le jour où l’on a commencé à signer les œuvres, a commencé à s’opérer quelque chose de profondément destructeur et morbide.
                  Je parle de l’idée de valeur, de conservation, de côte, et toutes ces fausses mesures propres à rassurer les imbéciles et à remplir les poches des margoulins.


                • Tiaphael Tiaphael 11 avril 2013 23:31

                  Grâce au geste de Lauder ces tableaux seront exposés au plus grand nombre au lieu de dormir dans un coffre après enchères, c’est l’essentiel


                  • Piere CHALORY Piere Chalory 12 avril 2013 09:01

                    Enfin quelqu’un qui apprécie ce geste de Leonard Lauder, réellement exceptionnel. l’essentiel est bien sûr que tout le monde puisse découvrir aujourd’hui ces chef d’oeuvres ’’oubliés’’, déja âgés d’un siècle pour certains. 


                  • sisyphe sisyphe 12 avril 2013 13:25

                    Absolument d’accord, Tiaphael !
                     smiley


                  • Montagnais Montagnais 12 avril 2013 07:02

                    Bon matin Monsieur Chalory ..


                    Vous avez écrit « l’argent n’a rien à voir avec l’Art.  »

                    Je reviens dessus, vous m’avez empêché de dormir la nuit tant je me suis aperçu que c’est ainsi qu’avec légèreté on sème à tous vent la féconde semence de la contre-vérité ..

                    Regardez, ça tombe bien .. pile-poil le sujet, Art et Dollars ..


                    On y apprend que le fraudeur auto-proclamé Abramovitch a entassé 14 milliards d « Oeuvre d’art » 14 000 million$ !! 

                    60 000 millions de maisons comme la vôtre, la mienne .. (mais pas la sienne ..)

                    Arnault, l’empereur mondial du sent-bon et du chiffon, c’est plus de 40 milliards .

                    200 000 millions de maisons ..

                    Pour quelques douzaine de croûtons ..

                     .. ça donne du sens à la vie de leur femme de ménage et de leurs hommes de peine, qu’on éspère pas du tout ignare ..

                    .. en Art.



                    • Piere CHALORY Piere Chalory 12 avril 2013 08:34

                      Bonjour Mr Montagnais,


                      désolé d’avoir troublé votre sommeil, mais je pense que vous vous méprenez sur le sens de ma phrase. Oui, absolument, l’argent n’a rien à voir avec l’art, au départ, quand il s’agit d’un vrai artiste, et non pas d’un peintre ou ’’plasticien’’ offficiel rétribué parfois des millions pour faire effectivement n’importe quoi sur commande.

                      De même ne mélangeons pas tout. Picasso n’a rien à voir avec ’’Buren’’. Quand il peignait les Demoiselles d’Avignon, ce n’était surement pas pour faire de l’argent, mais bien parce qu’il voyait les choses comme ça, point. Qu’après, son travail ait été récupéré par des marchands peu srupuleux, c’est un fait. Picasso reste néanmoins un immense peintre.

                      Quand à vendre aujourd’hui de la peinture située hors du créneau figuratif basique ou art conceptuel, bonjour la galère, et croyez moi, je suis bien placé pour en parler. Pendant quelques années j’ai été président d’une association regroupant environ 40 peintres, tous situés dans un registre oscillant entre surréalisme, onirisme, visionnaire, dont beaucoup ont ou exposent dasn le monde entier. Nous avions une galerie située à 2 pas du vieux port de Marseille. Nous avons organisé nombre d’expositions extérieures, y compris le long du Quai d’Honneur du Vieux Port de Marseille.

                      J’avais à l’époque des relations dans la presse locale et malgré ça, il faut savoir qu’à Marseille, un article dans la Provence assez bien placé, déplace en tout et pour tout une à deux personnes dans l’actuelle ’’Capitale Européenne de la Culture’’. Ici, l’art, on s’en fout. Pour gagner de l’argent ici, mieux vaut être doué pour le football.

                      Le tort est de comparer les vrais artistes des faiseurs, dont les oeuvres aussitôt vendues ne valent plus rien, certains ’’artistes’’ contemporains ne viennent même pas rechercher leurs ’’oeuvres’’ une fois l’expo terminée, c’est dire. 

                    • Piere CHALORY Piere Chalory 14 avril 2013 08:43

                      Le tort est de comparer les vrais artistes aux faiseurs,


                    • Montagnais Montagnais 12 avril 2013 07:17

                      « A 15 ans il peint aussi bien que Raphael » dites-vous


                      Faux ! archi-faux !


                      - A la manière de .. si on veut, et encore ..

                      - Mais « aussi bien » .. c’est de la falsification. Point.

                      C’est du story telling, de la légende à Gogo, déformation frauduleuse de la réalité, petite brique gentiment apporté dans la gigantesque construction frauduleuse des financiers ..

                      Jugez-vous même crédules admirateurs


                      • Montagnais Montagnais 12 avril 2013 07:22

                         .. Mais si j’avais les sous .. je vous achèterais bien « La Nef des Fous » ..


                        • Piere CHALORY Piere Chalory 12 avril 2013 08:47

                          Merci de votre appréciation,


                          Je met ce lien pour que les gens puissent voir à quoi vous faites allusion ;


                          Actuellement, je suis entrain de terminer un site, sorte de galerie virtuelle fonctionnant comme un site ecommerce, qui n’est pas encore tout à fait opérationnel, mais en bonne voie ; 




                        • Piere CHALORY Piere Chalory 14 avril 2013 08:47

                          ce lien du tableau la Nef des Fous ne marche plus, en voici un autre avec une légende explicative ;





                        • Montagnais Montagnais 12 avril 2013 10:45

                          http://3d-art-ebooks.com/


                          Splendide !

                          Si j’oserais, j’utiliserais un mot à la mode .. génial !

                          L’idée des cubes .. qui va à la chasse .. puis ebooks ..

                          J’en reste stupéfait , je rumine ..

                          • sisyphe sisyphe 12 avril 2013 11:07

                            C’est marrant ; dès qu’il est question d’art, tous ceux qui n’y connaissent et n’y comprennent rien, viennent pour parler d’argent et du « marché de l’art » !

                            Il se trouve, ici, qu’un riche collectionneur, qui a amassé une quantité d’oeuvres de l’époque du cubisme, en fait don, GRATUITEMENT, à un Musée, où le public pourra donc les voir. Donc, justement, pas question d’argent.
                            Mais les clichés ont la vie si dure...

                            Ces oeuvres sont des oeuvres majeures ; tant par leur qualité intrinsèque, par la qualité de leurs créateurs, que par leur place dans l’évolution de la peinture contemporaine.

                            Leur « valeur financière », qu’est-ce qu’on en a à foutre ? De toutes façons, elles sont hors de portée de 99% des gens ; l’importance est donc de pouvoir y avoir accès ; ce qui est le cas ici.

                            Donc, tout le monde devrait s’en réjouir, mais il faut que les sempiternels grincheux ignares viennent ressasser leur éternelle antienne de gnagnagna blanchiment d’argent, gnagnagna Picasso qui se fout de la gueule du monde, gnagnagna c’est pas beau ; bref, que des fadaises, qui ne servent à rien qu’exprimer leur incapacité à tout simplement apprécier des oeuvres majeures, par parti pris ou par absence de sens artistique.

                            La seule chose à dire, en l’occurrence,c’est merci à Léonard Lauder de ce« don qui permettra au grand public de profiter d’oeuvres majeures de la peinture contemporaine. Le reste, ce n’est que ratiocinations d’esprits étriqués, mesquins, ignares et sans intérêt.

                            Entre parenthèses, le premier tableau exposé ici, soit : »Arbres à l’Estaque" de Georges Braque est LE tableau qui marque le début du cubisme ; mouvement auquel viendront se joindre Picasso (qui travaillera un temps avec Braque), puis Juan Gris, Léger, Delaunay, etc, dans ce qui marque un moment essentiel de l’évolution picturale vers l’abstraction, parallèlement au travail de Kandinsky, qui produit, en 1910, le premier tableau totalement abstrait
                            Bien sûr, le cubisme ne sera qu’un stade de cette évolution, chaque peintre reprenant, ensuite, son travail personnel, mais il aura marqué indélébilement l’histoire de la peinture moderne.

                            Un don inestimable, donc.


                            • Piere CHALORY Piere Chalory 12 avril 2013 11:44

                              Merci de votre réaction.


                              Effectivement, le tableau ; Arbres à l’Estaque est vraiment génial, objectivement. Braque a réussi le tour de force de désintégrer le paysage formel, tout en conservant son essence. Mais comme vous le soulignez, tout le monde n’a pas un « sens artistique » ou une simple connaissance suffisante de l’art pour apprécier ces véritables chefs d’oeuvre de l’art du début du 20ème siècle.

                              J’en profite pour rajouter que quand Picasso peignait les Demoiselles d’Avignon dans son bateau lavoir, il était dans la misère, c’était une démarche quelque peu différente de celle des « locomotives » de l’art conceptuel actuel, totalement dépourvus de talent, incapables de tenir un pinceau, mais au sens des affaires particulièrement développé.. 

                            • Montagnais Montagnais 12 avril 2013 12:02

                               .. on voit que vous êtes un grand spécialiste vous Monsieur Sisyphe, très-adepte du positivif .. pas ignare pour un liard, éminent et fin laudateur de Lauder, éclairé amateur .. c’est bien, continuez .. Abramovitch et Arnault ont besoin de gens dévoués à leurs comptes ..


                              Mais, qqchose dans ma communication n’a pas retenu votre intérêt, dommage mon garçon, dommage, je vous le redonne et vous conseille de regarder, vous verrez, nous sommes déjà quelques uns à pas penser comme on nous somme de le faire, le nez dans le spectron ..


                              Inutile .. ça vient d’être supprimé, par référé.

                               .. des ignares grincheux eux-aussi .. mais, eux, très-puissants

                              Vous pouvez toujours regarder https://www.adbusters.org/ 

                              Je vous fait pas l’injure de penser que vous ne lisez pas la langue de nos bons Maîtres.



                            • sisyphe sisyphe 12 avril 2013 12:03

                              Oui : merci à vous aussi pour ces précisions sur Picasso . Les gens n’arrivent pas à faire le distinguo entre la valeur ACTUELLE des oeuvres (due, essentiellement au marché de l’art et son aspect spéculatif), et l’époque où elles ont été réalisées ; c’est à dire tout simplement entre la valeur ARTISTIQUE d’une oeuvre, et sa valeur marchande, dont on ne devait logiquement avoir rien à foutre, puisque pour 99% des gens, on n’est pas concernés. D’autant qu’ici il s’agit d’un don à un Musée.

                              D’accord pour l’analyse des « Arbres à l’Estaque » : on assiste ici à la transition entre le formidable travail précurseur de Cézanne, et la peinture post-impressionniste. 
                              Comme c’est le premier tableau « cubiste », il s’agit d’une oeuvre majeure et, évidement, sans prix.


                            • sisyphe sisyphe 12 avril 2013 12:07

                              Le message ci-dessus s’adresse évidemment à l’auteur.

                              Pour monsieur Montagnais, vos interventions ne présentent pour moi aucun intérêt. Vous parlez du marché de l’art, et je n’en ai rien à foutre : je parle d’art, tout simplement, et come il semble que vous n’en soyez pas capable, il vaut mieux que l’échange s’arrête là.
                              Cordialement.


                            • Mowgli 15 avril 2013 09:33

                              « Je vous fait pas l’injure de penser que vous ne lisez pas la langue de nos bons Maîtres. »

                              C’est qui les bons maîtres ? C’est quoi, leur langue ? Ah ! l’hébreu ! Parce que « i vrite on te blaque boarde », c’est ça ?


                            • mortelune mortelune 12 avril 2013 13:53

                              Tous ces gens font des tableaux magnifiques. Dans un autre style mes préférés sont Dali et Miro.

                               Je regrette énormément que le prix de ces oeuvres ne soient pas ’cadrés’ ou bien mis à la disposition du public via les musées ou les écoles.
                              Comment est-il acceptable que des collectionneurs privés puissent s’accaparer des oeuvres d’art et finalement en privé l’humanité ?

                              • Piere CHALORY Piere Chalory 12 avril 2013 17:17

                                Bonjour Mortelune,


                                C’est sûr que le moins qu’on puisse dire c’est que Léonard Lauder n’a pas acheté n’importe quoi. Après c’est dommage qu’il faille être très riche pour pouvoir acquérir de telles oeuvres, mais songeons que certaines toiles de Van Gogh ont servi à colmater un grillage de poulailler, que Monticelli est mort dans la misère, que...

                                Dans le cas présent, le fait qu’un seul collectionneur ait amassé tant de chefs d’oeuvres est finalement bénéfique, dans la mesure où il les a léguées à un musées, sans cela, elles auraient été dispersées aux 4 coins du mondes et inaccessibles à la vue du public, comme quoi, même un milliardaire peut faire des bonnes actions.

                              • Montagnais Montagnais 12 avril 2013 14:43

                                Un tout-dernier coup de chapeau, pour saluer le succès .. self-explicit ..


                                ( Kravis est un collectionneur d’Art qui vit de son Art de collectionneur)

                                " Henry Kravis’s income in 2007 was reported to be $1.3 million a day. His wife, economist Marie-Josée Kravis, who is MoMA’s president and a fellow at the neoconservative Hudson Institute, recently defended “Anglo-Saxon capitalism” against “Europe’s ‘social capitalist politics’” in Forbes.com

                                Ars Auri

                                • sam turlupine sam turlupine 14 avril 2013 17:12

                                  Totalement hors sujet !


                                • colere48 colere48 15 avril 2013 08:48

                                  L’auteur de cet article « Becassine » ou « Pinochio » ???

                                  Ne sait-il pas que c’est une des façons de payer l’impôt ? Il eut été plus interessant de connaitre les dessous de l’accord réglant cette dation.

                                  Article sans intéret !!!


                                  • Piere CHALORY Piere Chalory 15 avril 2013 08:56

                                    Renseignez vous avant de dire n’importe quoi, Lauder est considéré comme un véritable philantrope, par tous les gens qui connaissent quelque chose au marché de l’art. Les mécènes ça existe ne vous déplaisent m^me s’ils sont milliardaire et américains, quelle horreur !


                                  • Mowgli 15 avril 2013 09:16

                                    Oui, c’est comme ça que ça marche, l’agoravoxien citoyen typique. Vous faites don d’un milliard, il vous crache à la figure, vous traite de tous les noms et voudrait vous faire payer 600 millions de droits de mutation en sus. Un panier de crabes teigneux, envieux, jaloux, ignares. Tout pour plaire.


                                  • Piere CHALORY Piere Chalory 15 avril 2013 09:19

                                    Merci Mowgli,


                                    Je crains que vous n’ayez raison, hélas, 44 % de vote négatif pour un article qui ne fait que relater le geste donateur quand même unique de Leonard Lauder faut le faire !

                                  • Piere CHALORY Piere Chalory 15 avril 2013 09:23

                                    34% pardon, c’est déjà pas mal §

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès