• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Donald, un canard en tenue Marine

Donald, un canard en tenue Marine

Victoire prémonitoire.

Mickey a perdu la face. L’époque a beau être à la domination du numérique, la petite souris doit baisser pavillon devant le canard idiot et maladroit à la voix insupportable et à l'irritation permanente. Nous voilà dans de beaux draps et personne ne songe à imaginer que pareille mésaventure pourrait bien nous arriver dans quelque temps. Astérix, perdu sur son pédalo, se retrouve détrôné au profit de Bécassine qui n’est autre que la fille du chef Abraracourcix, égarée dans la semaine de Suzette, tandis qu’Iznogoud croit encore à sa bonne étoile.

N’oublions jamais que Donald a eu une tenue marine : il affiche ainsi ses couleurs et son orientation. Il n’avait jamais supporté les mulots, les ratons laveurs et autres personnages issus de la diversité animalière. Il est grand temps que, dans les parcs d’attractions, il n’y ait plus que des canards nageant dans un marigot infâme. Speedy Gonzales se fracasse contre le mur du son, la lumière ne vient plus de ce côté là du pays.

Bécassine pense exactement la même chose. L’épuration graphique s’impose dans le petit monde feutré de la bande dessinée. Qu’importe si les nouveaux premiers rôles ne sont pas à la hauteur : ils plaisent aux lecteurs, ceux-là même que les anciens héros ont copieusement délaissés, ignorés, méprisés. Le Panthéon provoque toujours ce genre de retrait du réel : des hauteurs de la célébrité, on ne parvient guère à envisager la vie des seconds rôles et des personnes subalternes.

La promotion de Donald, l’éviction de Mickey, c’est la revanche des subalternes, des écartés de la galette, des abonnés aux sales besognes, des condamnés à l'anonymat et à l’indifférence. Il est grand temps de repenser le générique et de revoir le scénario. Les ombres, les silhouettes des vignettes veulent à leur tour croire que la vedette est à leur côté.

Les spécialistes de la bande dessinée nomment le phénomène « populisme », l’envie exprimée par tous les personnages de disposer d’un gros plan. Pour l’heure, Donald s’octroie un magnifique plan américain qui le met en selle pour partir à la conquête du monde des parcs d’attractions. Le rêve américain passe, Lucky Luke rejoint les Dalton dans un pénitencier mexicain, les fers aux pieds, à tenter vainement de casser le nouveau mur de la honte.

xvwtg35m.gif

De l’autre côté du monde, un personnage fait un tabac : Super Poutine en personne. En kimono blanc, le champion toutes catégories de la clef anglaise et du coup de pied de l’âne, mène une lutte sans merci contre les zombies. Donald et Super Poutine, associés sous la houlette de Bécassine, la planète risque de chauffer dangereusement.

Seule la bulle médiatique a explosé dans l’aventure. Les prévisions ou les rêves des intellectuels qui ne voient jamais rien venir se sont pris les pieds dans les péripéties que leurs chers penseurs n’avaient jamais imaginées. Ceux-là continuent de croire que la BD est un art mineur, que rien de bon ne peut sortir des cartoons.

Pour l’heure c’est la panique à Disneyland : il faut revoir toutes les animations, faire désormais dans le graveleux, le vulgaire, le pitoyable. Daisy, en première dame, connaîtra une lune de miel avec l’ours Medvedev, le merveilleux gnome. Bécassine réclame, elle aussi, un compagnon digne de sa future gloire. Ribouldingue semble avoir sa préférence tandis que Filochard avec son bandeau espérait vraiment emporter le morceau.

La planète est redevenue plate : c’est la défaite de Galilée. Ces trois-là vont tout niveler par le bas. Ils vont faire planche commune pour raconter des sornettes, une histoire simplifiée. Ils ont une représentation si manichéenne de la complexité des enjeux internationaux que le noir et blanc redeviendra la norme. La bande dessinée ouvre une nouvelle ère : elle sera terrible.

Ce matin, Caliméro a un coup dans l’aile, il se retrouve le bec dans l’eau. Donald a emporté la palme : il a bouté la souris et nous devrions bien imiter le brave Mickey et nous cacher dans un petit trou. Il y a de quoi avoir honte et ne plus croire aux belles histoires !

Canardement sien.

width_580_bdm-poutine_aefc.jpg


Moyenne des avis sur cet article :  2.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • fred.foyn 12 novembre 2016 11:12

    Le « Canard » n’est pas si idiot pour tenir aussi longtemps il me semble ?


    • Piere CHALORY Piere CHALORY 12 novembre 2016 12:54

      @fred.foyn


      Oui, et même dans la bd ou les dessins animés de Disney, Donald est un des seuls personnages anti-système, râleur, paresseux, à l’inverse du petit Mickey tout gentil qu’allez savoir pourquoi j’ai toujours détesté, depuis tout petit.

    • C'est Nabum C’est Nabum 12 novembre 2016 14:01

      @fred.foyn

      Le canard boiteux n’a pas la langue de bois mais une jambe de la même essence avec laquelle il tape sans discernement


    • C'est Nabum C’est Nabum 12 novembre 2016 14:02

      @Piere CHALORY

      Nous sommes deux

      Mickey est insupportable de prétention


    • mmbbb 12 novembre 2016 16:52

      @Piere CHALORY moi j ai toujours aime les anti systemes qui vivent dans le syteme . Un peu comme la matiere et l antimatiere Quant a la presse nationale francaise c’est elle qui a recu un coup et meme un sacre coup .. Les rigolos .. Je jubile ....... Et pour terminer j’aime quand un professeur s en prend une sur la gueule comme recemment c’est cela la diversite culturelle l alterite celle ci elle fait mal


    • oncle archibald 12 novembre 2016 11:16

      La petite souris a beau vouloir se cacher dans un petit trou, si le gouvernement des chats décide d’agrandir le trou de la souricière .....

      J’ai trouvé ce « dessin animé » très très instructif .... et marrant en plus !

      https://www.youtube.com/watch?v=4qJQCwudM7Q

      BD et dessin animé, même combat !


      • C'est Nabum C’est Nabum 12 novembre 2016 14:03

        @oncle archibald

        Merci mon oncle

        Votre culture est extraordinaire


      • j.michel j.michel 12 novembre 2016 14:37

        @oncle archibald

        extra


      • j.michel j.michel 12 novembre 2016 14:26

        Tintin aux Amériques après son voyage chez les Soviets ne reconnaît plus son monde.

        Je suis en désaccord sur votre observation sur la rondeur égalitaire de la planète : vous la voyez redevenue plate, j’y vois au contraire des montagnes escarpées de plus en plus hautes du fait des mouvements tectoniques, et ceux qui sont au sommet refusent que ceux d’en bas montent. Et le dernier quoiqu’il dise est bien aussi un héritier que le père a déposé directement presque là-haut, il n’a eu à gravir que les deux dernières marches.


        • C'est Nabum C’est Nabum 12 novembre 2016 15:57

          @j.michel

          Les montagnes russes en somme

          Prudence, Vladimir va se croire maître du Monde


        • j.michel j.michel 13 novembre 2016 10:03

          @C’est Nabum

          Mickey aime Putin :

          https://www.theguardian.com/lifeandstyle/shortcuts/2014/aug/13/mickey-rourke-steven-seagal-gerard-depardieu-vladimir-putin

          Pas beaucoup de rapport, mais j’ai trouvé ça marrant


        • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 12 novembre 2016 16:05

          Mickey est peut-être soumis...


          Donald est peut-être rebelle...

          Mais Picsou n’est pas l’oncle de Mickey, et ça, Donald le sait.
          C’est pourquoi il peut râler.
          Il ne risque rien : c’est lui qui va hériter.
          Je n’ai jamais vu la femme de Picsou ni ses enfants !

          Et Mickey peut lécher toutes les bottes qu’il veut : il aura que dalle.
          D’ailleurs Minnie songe à divorcer.
          Elle n’a plus les moyens de s’acheter les talons hauts qu’elle affectionne.
          Comme elle est aussi limitée intellectuellement que Mickey, elle va créer son auto-entreprise et livrer des pizzas UBER avec un casque de cycliste.

          Elle ferait mieux d’épouser Picsou.
          En plus, il n’en a plus pour très longtemps.

          • C'est Nabum C’est Nabum 12 novembre 2016 16:29

            @Jeussey de Sourcesûre

            Vous devez être notaire

            Vous en savez plus que moi


          • j.michel j.michel 12 novembre 2016 18:15

            @Jeussey de Sourcesûre

            Donald a deux héritiers,

             

            l’héritier de sang qui est aussi Donald :

             

            https://onvousditpastout.files.wordpress.com/2016/11/donald-trump-jr-and-his-wife-vanessa.jpg

             

            et l’héritier qu’il s’est choisi comme vice-président :

             

            https://onvousditpastout.files.wordpress.com/2016/11/mike-pence-et-sa-famille.jpg

             

            La course à la blanche maison va bientôt être ouverte.

             


          • C'est Nabum C’est Nabum 12 novembre 2016 20:30

            @j.michel

            La maison flanche !


          • j.michel j.michel 13 novembre 2016 09:47

            @C’est Nabum
            en tirant sur sa chevelure, on l’empêchera de tomber


          • C'est Nabum C’est Nabum 13 novembre 2016 13:43

            @j.michel

            C’est un peu tiré par les cheveux


          • Samson Samson 15 novembre 2016 00:53

            « Seule la bulle médiatique a explosé dans l’aventure. Les prévisions ou les rêves des intellectuels qui ne voient jamais rien venir se sont pris les pieds dans les péripéties que leurs chers penseurs n’avaient jamais imaginées. »

            L’authentique rigueur intellectuelle et la démarche scientifique se concilient hélas fort mal aux tempos qu’impose une éditocratie dont la propagande préfère donc superbement les ignorer ! Sinon par ce méprisant déni taxant toute contestation de « populiste », nos « intellectuels » médiatiques et autres « néo-philosophes » branchés sont bien trop attachés à nous prêcher les bienfaits de la doxa néo-libérale, sa fable de la « fin de l’histoire » et les vertus du « TINA » pour encore pouvoir se préoccuper de la colère ou du désespoir de cette foule toujours croissante de « sans-dents » que produit l’idéologie qu’ils servent à gage : ce ne sont guère que de très opportunistes marchands de soupe. Comment en de telles conditions ces « fast-thinkers » (l’expression est de Shlomo Sand) pourraient-ils donc nous éclairer, alors même que - pour paraphraser Clémenceau - leur « digests » pseudo-intellectuels et leurs ronronnements auto-satisfaits sont à l’intelligence ce que la musique militaire est à la musique ???

            Sinon à aller y voir eux-mêmes, il leur eut pourtant suffit de suivre quelques enquêtes de Canardo pour un tant soit peu prendre le pouls et la mesure de l’état réel du monde et de nos sociétés, mais ils y eussent perdu la si précieuse caution de leurs généreux commanditaires !
            Quand tous les appareils politiques « responsables » se prévalent du même logiciel économique produit par une Pensée Unique à l’unique service de l’élite pour étouffer toute voix discordante, le seul choix démocratique encore possible pour s’opposer à leur programme et la ruine dans laquelle il nous plonge est, sinon le bras d’honneur citoyen, à tout le moins le refus d’encore le cautionner en y souscrivant.
            Bien tristement donc, seuls Donald ou Bécassine peuvent se prévaloir de tels constats pour proposer leurs boucs émissaires et parfois (pas toujours) douteuses « solutions » à ce système à bout de souffle !

            La faute à qui ??? Si un état-major démocrate corrompu n’avait outrageusement biaisé le choix pour imposer la candidate d’un système dont personne ne veut plus, probable qu’un authentique socialiste eut pu passer aux manettes impériales en lieu et place d’un épouvantail pour modifier le cap ! Au moins, l’élection du méchant Donald écarte quelque peu d’Europe les menaces tant des diktats transnationaux inscrits dans le TAFTA/TTIP que de l’épée de Damoclès nucléaire d’un conflit avec la Russie. Et peut-être représente-t-elle quelque espoir quant à l’arrêt ou à la réduction du sponsoring occidental au fanatisme islamiste qui saigne « Afrikanistan » et Moyen-Orient à nos frontières, et jusque dans nos rues.

            Quant à la particratie hexagonale - et plus généralement €uropéenne -, si elle se maintient dans son arrogante posture de déni des ravages économiques et sociaux de ses options, seule l’épouvantail qu’elle aussi nous présente, soit Bécassine, sera encore à même de représenter l’« alternative ».

            Comme je l’ai déjà noté ailleurs, je veux croire à l’aube, mais la nuit paraît encore loin de finir ! Au moins, pour le meilleur comme pour le pire, les lignes bougent enfin ! Et il n’y a manifestement pas qu’en €urope que colère et ras-le-bol explosent !

            PS : Son humanisme ne s’évaluant jamais qu’à la parcimonie et l’efficacité avec lesquelles il le verse, tout homme de pouvoir a du sang sur les mains. Les méthodes et stratégies, parfois brutales, du pouvoir n’ont guère varié depuis Machiavel, qui ne s’est limité qu’à les décrire.
            Nos médias occidentaux sont fort prompts à prêcher cette « stratégie du chaos » menée par l’OTAN et consistant - quitte à renvoyer ses « bénéficiaires » (irakiens, libyens, syriens, ...) à l’âge de la pierre ou peu s’en faut - à imposer la « démocratie » par le M16, la terreur et le fanatisme. Ne peut-on entendre leur unanimité contre Vladimir Poutine (ou Saddam Hussein, Khadafi, Assad, Chavez, Maduro, Dilma Roussef, Evo Morales, ...) à l’aune de la servilité et de la vassalité à laquelle nos propres démocraties occidentales et leurs dirigeants se trouvent réduits ?
            Pourvu qu’on se réfère aux sources et non à ce que nos médias nous en rapportent ou omettent, tout dans les interventions de Vladimir Poutine (Club du Valdaï, ONU, ....), laisse apparaître une intelligence stratégique brillante et étonnamment claire, un réel souci de servir l’indépendance de sa nation et d’améliorer le bien-être, les conditions de vie et de sécurité de son peuple.

            Voici une bien longue réaction à votre billet, son sujet me tenait donc probablement à cœur !

            En vous présentant, comme à l’accoutumée, mes très cordiales salutations !
            Portez-vous bien ! smiley


            • C'est Nabum C’est Nabum 15 novembre 2016 06:54

              @Samson

              À chaque fois je reste muet d’admiration devant vos analyses qui sont fouillées, judicieuses et si utiles

              je ne parle que du cœur, vous usez de la raison pour mener une démonstration terrible

              Merci l’ami et encore bravo


            • Ruut Ruut 18 novembre 2016 11:09

              Les manipulateurs se sont pris leurs manipulations dans la tronche.

              Comme quoi la Justice Divine existe encore :)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires