• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Du soja OGM de chez Monsanto caché dans la restauration rapide française et (...)

Du soja OGM de chez Monsanto caché dans la restauration rapide française et européenne ?

En région parisienne des services de restauration rapide utilisent à l’insu de leurs clients des produits alimentaires (principalement de la mayonnaise) à base de soja OGM, selon les observations d’un de nos lecteurs.

C’est en récupérant les seaux vides de plusieurs restaurants qu’un lecteur s’est aperçu que depuis un ou deux ans, du soja génétiquement modifié se retrouvait dans la composition de produits alimentaires utilisés dans plusieurs fast-foods, et ce sans que le consommateur n’en soit nullement informé, en contradiction avec le règlement n°1829/2003/CE de l’Union Européenne mis en application en avril 2004 et stipulant pour les modalités d’étiquetage pour les denrées alimentaires non préemballées :

L’information au regard de la présence d’ingrédients génétiquement modifiés ou dérivés d’OGM (...) doit être affichée soit sur le présentoir de la denrée ou à proximité immédiate de celle-ci, soit sur le matériau d’emballage, de façon permanente et visible, dans une police de caractère suffisamment grande pour être facilement distinguée et lue.

Vu l’absence de possibilité de vérification pour l’ensemble des services de restauration rapide du territoire, il semble tout à fait plausible que d’importantes quantités d’aliments à base d’OGM soient utilisées à l’insu des consommateurs dans la restauration rapide nationale et européenne.

Les produits concernés à base de soja OGM sont principalement des mayonnaises d’entreprises françaises, belges, espagnoles et allemandes. Plusieurs OGM sont actuellement autorisés à la consommation animale et humaine en Europe et se retrouvent dans l’alimentation, alors même qu’en France, ils ne sont pas autorisés à la culture.

Au 1ier mai 2008, le seul soja autorisé à la consommation au niveau européen est le Soja Mon40-3-2, de Monsanto, tolérant à un herbicide. C’est ce soja génétiquement modifié qui est utilisé par certaines entreprises agroalimentaires à destination de la restauration rapide, et commercialisé de manière clandestine par cette dernière.

Documents joints à cet article

Du soja OGM de chez Monsanto caché dans la restauration rapide française et européenne ? Du soja OGM de chez Monsanto caché dans la restauration rapide française et européenne ? Du soja OGM de chez Monsanto caché dans la restauration rapide française et européenne ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • sisyphe sisyphe 11 novembre 2008 12:01

    A propos de la "seconde révolution verte" en Inde :

    Des milliers de paysans indiens se suicident après avoir utilisé des OGM

    Les partisans des OGM nous expliquent que ces "plantes extraordinaires" aident à lutter contre la pauvreté et la faim dans le monde. Au lieu de se contenter de lire les revues ou les rapports de l’industrie, Andrew Mallone est allé sur le terrain. Dans cet article, il nous raconte ce qu’il a vu en Inde : "En fait, comme le montre cette enquête, c’est encore PIRE que ce que l’on craignait." C. BERDOT

    Article de Andrew Malone, paru dans le Daily Mail, le 3 novembre 2008




    • Anti-OGM.info Anti-OGM.info 11 novembre 2008 12:52

      Plusieurs remarques complémentaires pour approfondir ce qui est présenté dans l’article et pour bien illustrer ce que font actuellement les multinationales comme Monsanto avec la complicité des institutions européennes :

      "La Commission européenne estime que les denrées non préemballées proposées au consommateur dans le secteur de la restauration (commerciale, collective et rapide) n’étaient pas visées par cette obligation d’étiquetage dès lors que le restaurateur élabore lui-même ou transforme la denrée alimentaire en question.”

      La commission européenne autorise donc la non-traçabilité des OGM dans la restauration collective et remet ainsi en cause la liberté du consommateur à être informé de ce qu’il mange. Cette décision revient à organiser l’opacité des OGM dans l’alimentation collective : quand vous mangez au restaurant, le restaurateur pourra très bien vous proposer des OGM sans que vous le sachiez....

      En l’occurence, la mayonnaise de ces étiquettes a été confectionnée avec du soja RoundUp Ready de chez Monsanto pesticide “non biodégradable” et qui “ne respecte pas l’environnement”, selon une récente décision de justice condamnant Monsanto à 15000 euros d’amende pour publicité mensongère.

      C’est une claire atteinte à la liberté des citoyens qui ne veulent pas cautionner dans leur achat des entreprises qui trompent abusivement le consommateur.
       


    • ARMINIUS ARMINIUS 11 novembre 2008 16:29

      Merci pour le lien, dommage qu’un article intéressant directement notre santé et celle de nos enfants soit si peu commenté. Dans ce genre d’urgence AV devrait souligner l’importance, pour ses lecteurs de ne pas rater article+commentaire + lien, ça valoriserait le site.


    • alcodu 12 novembre 2008 00:37

      L’article cité relatif au suicide de milliers de paysans indiens provient du site d’extrême gauche Bellaciao.

      Il utilise la traduction d’un article du Daily Mail un grand tabloïd britannique conservateur (Pour Bellaciao tout est bon dans l’cochon, peu importe la nature des sources du moment que ça tape sur l’Amérique, Israël, le libéralisme ou les OGM).

      Ce journal à scandale attribue donc aux OGM le suicide des paysans indiens qui est phénomène dramatique et connu qui perdure depuis plusieurs dizaines d’années, bien avant l’introduction des OGM. Des milliers de paysans indiens se suicident chaque année et ce phénomène n’a rien à voir avec les OGM.

      Voilà comment la religion écologiste colporte les pires ragots pour asseoir son emprise.
      On voit à qui on à affaire.


    • sisyphe sisyphe 12 novembre 2008 04:40

      alcodu ne sait plus comment faire pour essauyer de nier la réalité. 
      Alors, il s’en prend : 1) à bellaciao ; affreux repaire de cocos smiley
      2) au Daily Mail, à qui il reproche d’être "conservateur" (faudrait savoir, mon gars smiley ), puis raccoleur smiley

      Ensuite, il tente de nous faire croire que les suicides des paysans indiens existaient déjà avant les OGM ; ce qui est, évidemment, totalement faux, et vérifiable partout. 

      alcodu, le petit désinformateur, essaie de faire passer sa petite propagande pro-Monsanto (fabricant de mort), à travers des mensonges, des contre-vérités, des tentatives de dévalorisation des écologistes, et des défenseurs de la nature, de la biodiversité. 

      alcodu est un complice des semeurs de mort
      alcodu est un imbécile nuisible ; il résiste même au round up !
       smiley


    • alberto alberto 11 novembre 2008 14:35

      Cher "Anti-OGM", merci et bravo pour vos articles, tous pleins d’informations bien utiles !

      Une remarque : ça fait bien longtemps que le consommateur n’est pas informé de ce qu’il mange dans les restaurants, cantines et autres lieux de restaurations rapides, civiles ou militaires...

      Je n’ose immaginer ce qu’un individu moyen ayant fréquenté les cantines scolaires et universitaires, les centres de vacances ou de loisir, puis les restarants d’entreprises ait pu ingurgiter comme saloperies chimiques de toute nature avant même l’apparition du premier OGM...

      Je croyais d’ailleurs que les lobbies pro-OGM présents à Bruxelles avaient fait interdire, comme aux USA, la mention "produit sans OGM" : qu’en est-il ?

      Bien à vous.


      • hurlevent 11 novembre 2008 18:03

        Une autre remarque : jamais personne n’est mort ni n’a eu de problème de santé après avoir mangé des produits à base d’OGM. 


        • Antoine Diederick 11 novembre 2008 19:01

          peut-être mais faut voir sur le long terme...


        • bob 11 novembre 2008 18:42

          A Hurlevent

          Des tests realises par monsanto ( himself) ont determine un developpement plus important de cancers chez les souris ayant consommes des aliments genetiquement modifies.


          • bob 11 novembre 2008 18:44

            Pourriez vous nommer le ou les produits incrimines pour que l’on sache quoi ne pas acheter ?


          • hurlevent 11 novembre 2008 19:45

            "Des tests realises par monsanto ( himself) ont determine un developpement plus important de cancers chez les souris ayant consommes des aliments genetiquement modifies. "

            FAUX. Et les OGMs sont consommés couramment aux USA depuis 13 ans environ. Sans le moindre problème de santé pour les consommateurs.


          • ARMINIUS ARMINIUS 11 novembre 2008 20:48

            Par contre ce qui est vrai, c’est que Monsanto a tout fait pour étouffer une étude irlandaise concernant souris développant cancer après engraissement aux pommes de terre OGM. Si des américains veulent s’empoisonner libre à eux..


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 novembre 2008 07:46

            @ hurlevent,

            L’intérêt des empoisonneurs n’est pas systématiquement de tuer net, mais à petit feu, ce qui est beaucop pernicieux.
            Je vous joint un extrait de " Paris match " de septembre 1950 :

            « ... Les expériences menées à partir de l’un des acides, l’acide nucléide désxyribrose ( plus communément appelé D.N.A.) _ que l’on trouve dans les chromosomes du noyau de toutes toutes les sortes de cellules connues_ ont donné des résultats assez extraordinaire. En présence du D.N.A., un groupe de chercheurs de l’Institut Rockfeller a réussi à transformer un type de micro-organisme de punaise en un autre type de micro-organisme du même insecte. C’est plus que n’en révaient les alchimistes d’autrefois. On peut se faire une idée de l’importance de ce résultat si l’on songe que, par rapport au micro-organisme, cette expérience équivaudrait, à l’échelle du chien, à la transformation d’un épagneul en berger allemand, et ceci, par une simple opération chimique... » « ...On pourrait, par des moyens artificiels, c’est à dire en utilisant des substances chimiques, arrêter l’évolution anormale et réorienter la croissance et la différenciation des cellules vers la normale. Mais, pour le moment, ce n’est pas là qu’une hypothèse de travail. Supposé qu’elle se vérifie un jour, il reste d’ici là beaucoup d’expériences à tenter et à réussir.... » « ...Il a peut-être été démontré, par le docteur Albert Tannenbaum, de Chicago, que s’il y avait moins d’obèses parmi les humains, le cancer y ferait moins de ravages... » « ... Toutefois, on admet aujourd’hui qu’il paraît y avoir un rapport ( qu’on na d’ailleurs pas pu préciser ) entre le cancer et les brûlures profondes, l’action prolongée de l’arsenic, certaines formes d’inflammation chronique. Il a été également reconnu que l’exposition médicinale aux rayons X et au radium a déterminé chez certains malades irradiés ( cependant, autant que l’on sache, l’examen des poumons ou d’autres organes au moyen des rayons X ne présente pas de danger, ou très peu... »

             
            ...Quand pour une maladie, il existe de nombreux traitements, il est à peu près certain qu’aucun de ces traitements n’atteint le degré d’efficacité souhaitable. Cette constatation s’applique plus au cancer, pour lequel il existe des quantités de remèdes, qu’à n’importe quelle autre maladie. Le Dr Woglom, de Columbia, a énuméré parmi les plus anciens : la soupe aux crabes ( cancer est un mot latin signifiant : crabe ), les purgations, les emplâtres, la terre de pipe, l’argent, l’or, le mercure, le froid, le cuivre, le phosphore, l’arsenic, l’électricité, les feuilles de violette, les crapauds, les venins de serpent et bien d’autres encore... » « ...Parmi les traitements en usage aujourd’hui, il faut citer certaines substances radioactives ( au sujet desquelles il est prématuré de faire des conclusions ), des hormones, des composés antagonistes de l’acide follique et des chlorates de méthylamine. Mais aucun de ces remèdes n’est considéré comme un moyen de guérison. Ils peuvent avoir un effet momentané sur la maladie, ils ne peuvent pas la stopper définitivement. C’est également le cas de la « moutarde à l’azote », découverte par les Français avant la guerre, puis synthétisés par les Allemands et les Américains.... » « ...Les Américains étaient au courant des travaux des Allemands sur les gaz asphyxiants et, en particulier, sur une nouvelle forme de l’ypérite. De peur que les nazis ne l’utilisent, ils entreprirent d’intenses recherches sur cette substance dans l’espoir de lui découvrir un antidote. Ces recherches aboutirent à la découverte de « Nitrogen mustard » ( moutarde à l’azote ), Substance d’une importance capitale dans la lutte contre le cancer. En effet, dans certains cas, elle exerce une action remarquable sur la cellule cancéreuse. Mais, cette action n’est que temporaire. Autrement dit, même si la « moutarde à l’azote » est aujourd’hui l’un des principaux remèdes du cancer, elle n’est pas « le » remède... »

            Je vous laisse réfléchir là dessus.


          • Antoine Diederick 11 novembre 2008 19:00

            merci pour cet article....

            Ils ont réussi à nous en faire manger.....édifiant


            • alcodu 11 novembre 2008 19:47

              Eh oui, comme toutes les religions, l’écologie à ses interdits alimentaires.

              Au fait, j’aimerais bien acheter du mais OGM, quelqu’un a une adresse ?
              .


              • Antoine Diederick 11 novembre 2008 23:03

                dans l’auge des cochons, ils servent de nourriture au bétail


              • alcodu 11 novembre 2008 23:51

                Non ? Il y a des OGM dans le cochon  ?

                C’est pour ça que les ayatollahs écolos n’ont pas le droit d’en manger  !




              • sisyphe sisyphe 12 novembre 2008 04:45

                En revanche, les membres de la secte libérale devraient s’en gaver ; qu’ils débarrassent le plancher au plus vite... 
                Allez, alcodu : jette toi dans l’auge...
                 smiley


              • Anti-OGM.info Anti-OGM.info 11 novembre 2008 20:45

                C’est tout chaud :

                Une étude autrichienne menée, à la demande des Ministères autrichiens de la Santé et de la Vie, sous la direction du professeur de l’Université de Médecine Vétérinaire de Vienne, le Dr Jürgen Zentek, démontre que le maïs transgénique NK603xMON810 provoque des modifications des organes et une baisse de la fertilité.

                Paru dans Austria Presse Agentur Gruppe, traduit par "Les Amis de la Terre" et présenté sur le site suivant :


                • ombrageux ombrageux 11 novembre 2008 21:14

                  Je ne suis pas qualifié pour dire si les OGM sont ou non de bonne ou mauvaise chose, mais je réprouve entièrement et complètement le fait qu’on en fasse manger au gens sans les informer de ce qu’ils mangent.

                  Je réprouve aussi le fait que les lois ne soient pas respecté en la matière.


                  • antireac 11 novembre 2008 22:30

                    @anti choix
                    On veut manger de l’OGM peux tu nous donner des adresses où on peut se procurer de cette nourriture
                    donc tu fais si souvent la publicité.Les OGM ne doivent pas être reserver qu’aux riches comme les américains.Il est temps que cette nourriture se démocratise enfin et qu’elle soit à la portée de tous.
                    Manger les OGM c’est mon choix.Je fais de mon corps ce que je veux.



                    • Antoine Diederick 11 novembre 2008 23:02

                      parce que je le vaux bien.... smiley


                    • sisyphe sisyphe 11 novembre 2008 23:40

                      par antireac (IP:xxx.x7.150.47) le 11 novembre 2008 à 22H30


                      Manger les OGM c’est mon choix.Je fais de mon corps ce que je veux.

                      Tu as fait la même chose avec ton cerveau : tu vois où tu en est rendu....
                       smiley

                    • canardQuantique 11 novembre 2008 23:25

                      Un peu de distraction, que diable !

                      http://vioxx.labrute.fr


                      • Pourquoi ??? 12 novembre 2008 06:00

                        Aux auteurs,

                        Merci de nous tenir toujours informés et de rester vigilants.
                        On finit par ne plus savoir très bien ce qui est autorisé/interdit entre les législations Européenne/Française les autorisations interdites et les interdictions autorisées...
                        A t-on droit de nourrir les cochons aux OGM ?
                        Quand j’achète une côte de porc, doit-elle être étiquetée OGM ? 
                        Quand j’achète une boite de maïs, toutes sont indiquées "sans OGM", sauf la moins chère. Est-ce à dire que celle-là est forcément OGM ?

                        Etc, etc... Pourriez-vous nous résumer ce qui, en définitive, est autorisé ou interdit. J’ai l’impression qu’on nous embrouille (c’est pas fait exprès, bien entendu !)


                        • antireac 12 novembre 2008 08:32

                          @ antichoix
                          Merci aux auteurs d’avoir si bien desinformer le public.
                          Sans vous et les acolytes(les voyous des champs) on aurait depuis longtemps nos OGM bien français
                          nous serions pas obligés de les acheter aux américains et notre agriculture ne se porterait que mieux.
                          Je soupçonne que les auteurs de cet article roule pour Mansanto et les firmes américaines
                          car on ne se prendrait pas mieux pour promouvoir ces entreprises.Je précise que Mansanto se porte très bien financierement et chaque année acroit ses zones d’influance au détriment de l’agriculture française.
                          Je signale aussi que laplupart de pays majeurs(Japon,Chine communiste,Inde) ont entreprit depuis longtemps des recherches sur les OGM sans qu’il soit empoisonait par les gens comme vous.

                          PS .En Chine communiste on vendrait depuis lontemps vos organes aux plus offrants



                          • sisyphe sisyphe 12 novembre 2008 16:50

                            Si on pouvait vendre ses organes, avec le cerveau que tu as, tu n’en tirerais même pas de quoi te payer 500 grammes de maïs OGM !
                            Dommage !
                             smiley


                          • anwe 12 novembre 2008 21:33

                            "comment se prépare le marché juteux du brevet du vivant en empéchant le gratuit d’exister"
                            et l’air qu’on respire, quand va-t-on le vendre, il y a du profit à en tirer...

                            http://www.kokopelli.asso.fr/


                            • pebesse 14 novembre 2008 12:41

                              Juste une question qui peut paraître stupide, mais pourquoi le nom des "restaurants" n’apparaît pas dans l’article ?
                              Ils doivent assumer leurs choix et nous devons savoir qui utilise ce genre de produits afin de pouvoir exercer autant que possible notre libre arbitre, à savoir consommer ou pas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires