• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Étrennons la nouvelle année !

Étrennons la nouvelle année !

Le jour d'après …

La fête fut belle, agitée, gourmande. Les amis étaient présents, du moins ceux qui avaient échappé aux mauvaises surprises de la vie. Nous avons payé un lourd tribut à la vie qui va. Chacun s'évertue à ne pas songer aux absents. Il convient d'aller de l'avant, de jouer le jeu de l'optimisme de saison. « Bonne année à tous ! »

Nous avons veillé plus que d'habitude, prolongeant alors, dans le calme revenu, ces instants qui nous réunissent ainsi depuis plus de 35 ans. Ce fut le temps des histoires, des récits partagés. La musique et le tumulte avaient laissé la place à la confidence ou au conte. Les yeux se fermaient de-ci de-là ; il était temps d'aller se coucher.

La nuit fut courte. Le premier jour de l'année est une curieuse hébétude, une longue avancée à tâtons vers l'année à venir. On se retrouve presque tous pour prolonger la soirée de la veille. En attendant de retourner à l'assaut des reliefs, chacun s'ébroue à sa manière. Tandis que les dormeurs profitent de ce petit matin sans obligation pour récupérer complètement, certains s'agitent, incapables de rester au lit.

Il y a celui qui doit se lever comme chaque jour de l'année. Les bêtes ne connaissent ni dimanche ni jour férié. Il va affronter le froid et la brume pour se rendre dans son étable. Il n'a pas à se poser de questions ; son métier ne supporte ni maladies ni festivités, les veaux réclament leur mère :il part au petit matin, la tête pleine des vapeurs de la soirée.

Votre serviteur est aussi sur le pont. Il offre à ceux qui l'attendent, un conte pour commencer l'année en songe. L'histoire d'un petit prince qui n'en finit pas de chercher son étoile. Je respecte ce défi absurde, ce rendez-vous que je me suis donné à moi-même depuis si longtemps ! En toute circonstance, un billet doit scander la journée de mes lecteurs.

Je réponds aux commentaires, aux messages. Le temps passe, la maisonnée semble prendre vie. Le temps que chacun émerge et l'heure est venue de retourner à nos agapes interrompues. Le trajet se fera à pied, malgré ce vent d'est à décorner les bœufs (voilà une expression qui mérite conte ;je devrais m'y pencher)

Ces quatre kilomètres dans la campagne font un bien fou. Les idées retrouvent leur place, le corps réclame à nouveau quelques nourritures terrestres. Le froid a ragaillardi les naufragés du réveillon. Ils sont tout disposés à remettre le couvert, façon imagée de parler car dans ce groupe, on ne se met jamais à table, on converse et on grappille en passant de l'un à l'autre, le verre à la main.

On devine que la gourmandise n'est plus au rendez-vous. C'est le bonheur de prolonger, d'entrer dans cette nouvelle rotation terrestre avec ceux qui sont devenus, au fil des années, la famille de cœur qui prend le dessus. Pourtant les têtes sont lourdes, les estomacs tout autant. Quelques-uns s'assoupissent, certains s'offrent une sieste. Le temps n'est plus à la folle énergie des jeunes années.

L'après-midi s'étire. Les uns et les autres songent à ce retour qui se profile. Une dernière promenade redonnera un peu de couleurs aux joues. Il va falloir songer à se séparer. L'année va s'écouler. Nous retrouverons-nous tous le 31décembre prochain ? Personne n'ose y songer vraiment ; il manque déjà trop de bons compagnons …

Cette fois, on se sépare. Chacun rentre chez lui ou bien dans son lieu d'accueil. Le sommeil gagne la partie. Les corps vieillissants réclament ce repos qui ne leur a pas été octroyé la veille. Le jour d'après s'achève. S'il est le premier jour de l'année, il semble être davantage le dernier de la précédente qui refuse de s'achever. Demain, il en ira tout autrement, ce sera vraiment le premier jour, une nouvelle aventure qui, finalement, ne sera que la répétition à l'identique de ce qui se passait auparavant.

Les vœux et les espoirs, les souhaits et les rêves tombent d'eux-mêmes. La réalité reprend ses droits, le travail, les obligations et les soucis, la maladie et les douleurs, les craintes et les espoirs. Rien ne changera vraiment en dépit de cette célébration païenne qui a donné, quelques heures durant, cette belle illusion d'un renouveau possible. À l'année prochaine si je suis encore là !

Sylvestrement leur.

109841937.jpg


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 4 janvier 2016 10:05

    Ça commence bien :


    L’imam chiite Nimr al Nimr, considéré comme une figure de la contestation saoudienne, et 46 autres condamnés à mort ont été exécutés, samedi 2 janvier, en Arabie saoudite, ce qui a valu à Ryad la condamnation de l’Iran et soulevé l’indignation dans la communauté chiite. 

    • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2016 13:32

      @M de Sourcessure

      Ne dites pas du mal des saoudiens, ce sont nos amis.

      Le pays des droits de l’homme n’a de leçon à recevoir de personne


    • colere48 colere48 4 janvier 2016 14:03

      @C’est Nabum

      Ouahhh ça c’est du ... 6 ème degré au moins !

      Bravo pour votre article, belle prose comme pour chaque nouveau billet.
      Merci, l’année commence pas si mal...


    • Hector Hector 4 janvier 2016 10:31

      J’avais cru comprendre que tu n’aimais pas les fêtes de fin d’année. J’ai du me tromper.


      • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2016 13:33

        @Hector

        C’est vrai

        Je retrouve un groupe d’amis et depuis 35 ans nous faisons en sorte de ne pas imiter les autres.
        Cette fois, j’avoue que nous avons un peu manqué notre coup


      • Shawford sHAW42 4 janvier 2016 12:12

        Chalut Naboom

        Les amarres sont bien attachées ? Et z’avez fait une longue et douce nuit comme je vous l’avais suggéré smiley

        Vous croyez que les deux premiers impétrants qui me précèdent ici sont des candidats plausibles pour le cas Noë ?


        • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2016 13:34

          @sHAW42

          Un seul couple par espèce par le cas Noë


        • Shawford sHAW42 4 janvier 2016 13:41

          @C’est Nabum

          Tout à fait et inside/outside - dominant/dominé - petit/grand - droite/gauche - haut/bas - un/une

          Bien sûr j’aiderai du mieux que je peux pour réussir ce tri fastidieux qui échappe la plupart du temps à tou(te)s, et ce à l’insu de leur plein gré (sauf quand ils/elles mettent le meilleur d’eux/elles mêmes avec une bonne volonté inoxydable)

          Nous ne sommes que des poussières d’étoile - chacun a une partie de tou(te)s les autres en chacun de lui/elle, c’est si simple à résumer au final, si difficile à percevoir, encore plus à contrôler, et un miracle de fait d’y retrouver toute la création en synchronisme.


        • juluch juluch 4 janvier 2016 12:48

          Une bonne et douce année Nabum......


          • Shawford sHAW42 4 janvier 2016 12:55

            @juluch

            La prouesse d’une telle douceur est d’autant plus méritoire quand on voit le gros machin smiley ( smiley mais surtout pas de :- p ) - smiley ? )


          • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2016 13:35

            @juluch

            L’espérance n’est sans doute pas à ma portée

            Je vais faire des efforts


          • Shawford sHAW42 4 janvier 2016 13:20

            Le capitaine de l’arche est une vraie feignasse(?) aujourd’hui, c’est pas son genre :-[

            Gageons qu’il soit à bord du rafiot le jour de l’embarquement

            Sinon comme pour tou(et)s les autres, tant pis. L’éternité attend longtemps mais pas trop non plus !!!!!!


            • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2016 13:36

              @sHAW42

              Je n’ai pas d’alliance, je n’ai pas droit à l’arche


            • Shawford sHAW42 4 janvier 2016 13:22

              Parce que surtout, plus que jamais :

              https://www.youtube.com/watch?v=ejorQVy3m8E

              Tiens ça permet de faire un test : est ce que PL du canal historique est un éveillé ?


              • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2016 13:37

                @sHAW42

                Je n’en sais rien


              • Shawford sHAW42 4 janvier 2016 14:59

                @C’est Nabum

                L’intéressé n’aura d’autre choix que d’en convenir lui même et lui seul le jour venu

                ndla : vous sentez pas obligé de répondre à toutes mes questions smiley

                D’ailleurs je me rends compte que j’aurai du signaler que c’était un PERSONNAL MESSAGE et donc en fait toutes mes excuses pour ne pas avoir fait le distinguo nécessaire et utile

                ET j’étais venu d’ailleurs en passer un autre (vous me direz si ça vous dérange ou pas que je squatte votre antenne pour de genre de menus détails accessoires)

                MULTIPERSONNAL MESSAGE POUR LES TARLOUZES ASSOCIÉES

                LES KERGELEN ? C’est votre choix d’exil ? Perfecto, je note, je note smiley smiley smiley


              • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 4 janvier 2016 14:19

                Bonjour,
                Nabum ,je suis entre deux eaux avec ton article ! Car cela sonne le regret des années passées.
                (je met de côté les absents,quoique ?) mais n’est pas vraiment une ode au lendemain.J’y vois pourtant une chose principale.Des regrets ? Cela correspond souvent aux troubadours ,mais ce n’est que de l’amertume. La voie de l’année qui arrive n’est pas franchement joyeuse,non ? Ce qui m’ennuie c’est le vide immense pour que demain soit bien,mieux.Hier,certes mais qui pense à demain ? C’est égoiste que d’oublier que nous avons une tâche importante.Celle de travailler pour le ledemain,même si nous n’en profiterons pas.


                • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 2016 15:43

                  @hervepasgrave !

                  OUI
                  Il y a doute et interrogation, crainte et nostalgie

                  Ce n’est jamais simple d’écrire
                  De vieillir non plus


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires