• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Fonte de la calotte glaciaire : les images choc de la NASA

Fonte de la calotte glaciaire : les images choc de la NASA

Le réchauffement climatique est une réalité. Ci-contre, l’évolution de la calotte glaciaire vue par satellite entre 2004 et 2008. Inquiétant.

Représentation graphique du réchauffement climatique toujours, avec cette fois-ci la fonte des calottes glaciaires, responsable de la montée des eaux. Nous vous avions parlé de l’importance des technologies de visualisation du climat et de ses effets avec l’extension des territoires de la dengue jusqu’à New York. Ici, deux cartes satellites de la NASA qui nous montrent l’évolution rapide de la fonte des calottes glaciaires (via TreeHugger).

Pour mieux lire cette carte : les zones blanches sont les plus épaisses de la calotte et les bleues foncées les plus superficielles. Le constat est donc d’autant plus sévère : la calotte a perdu en 4 ans l’équivalent d’un territoire grand comme l’Alaska. Avec ces cartographies, la NASA devrait être en mesure de prévoir de manière assez précise l’été où l’Arctique sera totalement débarrassé de ses glaces. Inquiétant.
Cartographie de 2004

Cartographie de 2008



TechnoPropres
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.22/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 18 août 2009 11:17

    Vous avez oublié d’indiquer la carte durant le mini-age glaciére et aussi les cartes des années 10,1000 et 10.000 avant jésus christ

    Car,je n’étais pas présent et durant le cours temps d’une vie,je ne peux juger si la TERRE
    à des cycles de refroidissement et de réchauffement de même que l’absence de tache solaire correspond à un cycle,je n’ai pas d’explication en absence de données dans le TEMPS

    Donc,arrêtons d’instrumentaliser l’infos scientifiques pour créer des taxes

    D’ailleurs Mars à aussi des périodes de réchauffements !

    http://www.tvargentine.com/


    • Politeia 18 août 2009 11:53

      Le terme « calotte glaciaire » n’est pas bon, dans ce cas ci, il s’agit de la banquise. Une calotte glaciaire se trouve sur un continent et est constitué d’eau douce.

      De plus la banquise peu fondre totalement le niveau des eaux ne s’élèvera pas d’un seul cm.


      • saint_sebastien saint_sebastien 18 août 2009 12:26

        la problématique a toujours été de savoir si le réchauffement climatique est du à l’activité humaine ou non.

        Aujourd’hui la plupart des études scientifiques démontre que l’effet de l’activité humaine sur son environnement est indiscutable.
        Néanmoins , les pollutions directes comme celles de l’air, de la terre ,de l’eau , les radiations et autres ondes electro magnétiques devraient être des sujets aussi préoccupants que le réchauffement climatique.
        Quelles mesures sont prises par les pays occidentaux concernant ces problèmes ? aucunes.
        Puisque cela remet en cause l’économie capitaliste , productiviste et expansionniste de manière profonde.
        C’est bien malgré nous , que la société de consommation disparaîtra , tout simplement car l’atmosphère nous refusera d’avantage de pollution en nous faisant disparaître de la surface de la terre ...

        • mistergaga68 mistergaga68 18 août 2009 13:13

          Non justement, faire peur aux gens avec cette histoire de RCA, ça les arrangent bien ! En effet cela permettrait d’économiser les ressources énergétiques de charbon et de pétrole, afin d’en garder plus longtemps : car toute notre économie est basée sur ces ressources. Ne plus en avoir, c’est la mort de notre système économique.
          Il est donc dans tout leur intérêt de faire croire ça aux gens, même si ça fait 10 ans que les températures n’ont pas augmenté...


        • joelim joelim 18 août 2009 13:50

          Faux (mistergaga). Ce n’est pas le stockage qui les rend riches, mais la distribution.


        • freelol freelol 19 août 2009 06:54

          Parfaitement !

          Le réchauffement climatique, c’est l’arbre qui cache la forêt ! Accessoirement c’est l’occasion de spéculer à la bourse de Londres sur le marché du CO2.

          Je préfère avoir chaud que de crever bourré de conservateur empoisonné par la flotte et la nourriture à prix discount.


        • mistergaga68 mistergaga68 19 août 2009 12:58

          En effet Joelim, mais plus de stockage (donc plus de matière première) = plus de distribution... ce qui rejoint mon premier post.


        • Carambar Carambar 18 août 2009 12:29

          Je ne vois pas trop la difference entre les 2 photos en terme de superficie...


          • Politeia 18 août 2009 13:54

            En terme de superficie non, mais se sont les couleurs qui sont intéressantes. Les zones blanches sont les plus épaisses et les bleues foncées les plus superficielles. On peut donc constater un amincissement de la banquise lors de l’hiver entre 2004 et 2008.

            Si vous voulez vous faire peur en terme de superficie, cherchez des photos de la banquise en été.

            D’ici 2030, il n’y aura plus de banquise en été.

            http://fr.wikipedia.org/wiki/Banquise#La_banquise_et_le_r.C3.A9chauffement_climatique


          • Carambar Carambar 18 août 2009 17:22

            En meme temps il y moins de zones bleues fonçées sur la deuxième carte.

            Vous êtes sur que les deux cartes n’ont pas été inversées ?


          • Halman Halman 18 août 2009 18:52

            Besoin de lunettes Carambar ?


          • mistergaga68 mistergaga68 18 août 2009 13:09

            Moi ce que je remarque justement c’est une nette diminution des zones dites « superficielles ». Quant à la superficie, elle n’a pas bougé... On arnaque vraiment les gens en leur faisant croire à ce réchauffement dont on ne voit toujours pas les effets (normal y’en a pas)...
            Si l’auteur de cet article avait un tant soit peu de culture scientifique et qu’il connaissait la loi de la poussée d’Archimède, il saurait très certainement que la fonte de la banquise ne ferait en aucun cas élever le niveau de la mer...


            • freelol freelol 19 août 2009 07:08

              La fonte des glacier est un effet mesurable du rechauffement climatique.

              La hausse du niveau des mers est essentiellement due à la dilatation des océans liée à la hausse de la température moyenne globale, demandez aux habitants des Tuvalu ce qu’ils en pensent. La fonte de la glace continentale est un effet additif.


            • mrdawson 18 août 2009 13:22

              Ce n’est certe pas la fonte de la banquise qui fera s’élever le niveau de la mer mais si la banquise fond (ce qui est visible sur les cartes, il suffit juste de le regarder plus de 2 secondes d’affilé), il y a une relation de cause à effet avec la fonte des glaciers terrestres. Et ce sont ceux la qui feront monter le niveau de la mer.
              L’argumentation portant sur l’instrumentalisation du (prétendu) réchauffement climatique est inutile et décale le débat. On est en train de polluer et de modifier radicalement nos écoystèmes et la, par contre, l’histoire de la terre et des espèces nous montre que ce n’est pas vraiment une bonne idée. Donc arrêtons de nous chamailler pour savoir si il y a 20 000 ans il faisait froid ou pas, et essayons de faire un effort pour ne pas détruire l’endroit ou l’on vit.


              • Nycolas 18 août 2009 21:34

                Pff... Les océans représentent 70% de la surface terrestre... Vous croyez vraiment que quelques glaciers « terrestres » qui fondent vont significativement faire monter les océans ?

                Bien entendu qu’il faut préserver la nature, mais le fondement humain du réchauffement n’est aucunement prouvé. Il semble effectivement y avoir un réchauffement, et si les océans montent, ça ne sera jamais à cause de la fonte des glaces, mais à cause de la dilatation thermique de la masse océanique. Pour cela il ne suffit pas de quelques années de réchauffement périodique, mais un réchauffement global, substantiel et durable, et quand bien même les océans monteraient d’1 mètre, la face du monde en serait-elle changée ? A part l’usure de certains littoraux et la disparition d’un ou deux archipels peu peuplés, certainement pas...

                On nous enfume bien avec cette histoire... Le monde change aussi sans l’humain, et même dirais-je malgré lui... Il faut s’y faire, et se préoccuper des pollutions chimiques, particulaires, organiques, autrement plus dangereuses qu’un mouvement de ressac de la température, qui fluctue depuis toujours, on le sait maintenant...

                Pour le moment, la grippe A a fait moins de victimes que la grippe « commune », et notre réchauffement climatique apocalyptique moins que n’importe quel sursaut volcanique ou sismique du à la nature. Faux problème, donc.


              • mrdawson 19 août 2009 08:16

                Je reste convaincu que, malgré les 70% de la surface du globe (l’eau des glaciers n’a pas la même densité et correspond à 11% de la surface terrestre, et si vous collez autant d’eau douce dans de l’eau salée, croyez moi la température de l’eau sera beaucoup plus sensible aux variations de température) cela pourrait modifier sensiblement le niveau de l’eau. Mais bref, le fond de mon post était surtout focalisé sur la modification de nos écosystèmes. En partie due à notre pollution, en partie du au réchauffement climatique. Ce qui compte c’est qu’il faut préserver ces systèmes et je ne vois pas pourquoi ça fait autant chier tout le monde quand on leur dit d’arrêter de polluer autant.


              • Nycolas 19 août 2009 13:16

                Il faut arrêter de polluer inutilement en effet, et donc arrêter de focaliser sur de faux problèmes. La fluctuation thermique est un phénomène naturel, et l’homme peut probablement influer dessus, comme sur d’autres phénomènes naturels, mais lui en donner l’entière responsabilité est abusif. Si nous stoppions les autres formes de pollution, le réchauffement ne serait plus un problème.


              • Mathieu 18 août 2009 13:26

                Comme l’a rappelé Politeia, la fonte de la banquise, c’est à dire d’une couche de glace reposant sur de la mer, et non la terre, n’impacte en rien le niveau des océans.

                Pour vous en donner la preuve, remplissez un verre d’eau ras bord, mettez y un glaçon. Au moment où vous posez le glaçon le verre déborde un peu bien sûr. Maintenant regardez votre glaçon fondre : le verre ne déborde pas.

                En revanche, si l’inlandsis du Groënland fond, là, fatalement, le niveau de la mer augmente.


                • robin 18 août 2009 13:50

                  Quand on voit la vitesse du réchauffement, même si les humains sont très agressifs, la cause humaine commence à avoir le dos large....lol !


                  • kitamissa kitamissa 18 août 2009 14:44

                    qu’est ce qu’on en a à foutre que la calotte glacière diminue ....

                    rien ne prouve de façon réelle que c’est la faute à l’activité humaine ,il y a eu au cours des millénaires des périodes glacières et des périodes chaudes ...

                    seulement ,le prétexte est bon pour se faire du fric avec les échos - taxes et jouer ainsi sur la culpabilisation des gens sur le réchauffement climatique !

                    foutaises ,foutaises,embobinages,c’est pas autre chose !


                    • A. Nonyme A. Nonyme (Trash Titi) 18 août 2009 16:19

                      On en a à foutre que comment on va faire pour le Pastis ? Kitamissa, vous n’êtes pas apéro-compatible !
                       :)


                    • Pyrathome pyralene 19 août 2009 00:09

                      mmmh...j’t’ai déja vu quelque part,toi .....


                    • Pyrathome pyralene 19 août 2009 00:12

                      Max,lui,se fout de sa calotte glaciaire !foutre ! on s’en fout ,que tu t’en foutes ou que tu t’en fasses foute....


                    • Jean Lasson 18 août 2009 17:23

                      Bon, qu’en est-il vraiment des banquises (nord et sud, arctique et antarctique) ?

                      Allons consulter les données les plus officielles qui soient, celles du National Snow an Ice Data Center (NSIDC). Dans le cadre de droite de cette page, nous avons une liste de choix fermée avec 4 choix : « Arctic, Monthly », « Antarctic, Monthly », « Arctic, Daily » et « Antarctic, Daily ». Une fois sélectionné, chaque choix commande l’affichage instantané d’un petit graphique sur lequel il suffit de cliquer pour l’avoir en grand dans un nouvel onglet. J’aurais bien collé ces 4 graphiques dans mon commentaire, mais AgoraVox a malheureusement supprimé cette possibilité. Donc, il faut suivre la procédure décrite plus haut.

                      Que voit-on sur ces graphiques, en particulier les 2 « Monthly » ?

                      Que, de 1979 à 2009, la banquise arctique a perdu environ 16 % de sa superficie, soit environ 1,6 millions de km2.

                      Que, dans le même temps, la banquise antarctique a gagné environ 2,5 % de sa superficie, soit 0,5 million de km2.

                      Bilan net des deux banquises sur la période 1979-2009 : environ 1 million de km2 perdus, soit 3,8 % de la surface. Pas de quoi en faire un plat, surtout qu’il semble bien que le phénomène se soit inversé, ce qui est logique si l’on sait que les océans se sont refroidis depuis 2003 au moins.

                      Donc, il faudrait peut-être arrêter d’affoler la population avec ces fadaises pour naïfs. Il serait dommage d’être obligé de conclure qu’écologiste rime avec désinformateur...

                      PS : je m’appuie sur les données d’aujourd’hui du NSIDC, mais il faut savoir qu’il y a un mois, le bilan net déduit des données du NSIDC était positif (plus de banquise actuellement que la moyenne 1979-2009). Les chiffres de l’Antarctique ont été, depuis, « corrigés »...


                      • Flux 18 août 2009 17:37

                        Ce que je trouve bizarre c’est qu’on ne parle plus de la fonte du permafrost et de ses conséquences : Libération de quantité énormes de méthanes, Adoucissement de l’eau de mer qui ralentirait le Gulf Stream (grace à lui nos hiver sont doux).


                      • Jean Lasson 18 août 2009 18:39

                        Je parie qu’on entendra moins parler du RCA et de tout ce fatras (permafrost, méthane, etc.) dès que seront adoptées la taxe carbone chez nous et la législation cap-and-trade aux USA.

                        Une fois le coup réussi, il vaut mieux devenir discret sur les instruments qui l’ont permis. Exactement ce qui est arrivé avec le trou d’ozone...


                      • Gwenolito 19 août 2009 08:59

                        Bonjour,
                        Visiblement, les données ne sont pas les mêmes partout... Celles d’une amie qui travaille directement dans le domaine :
                        http://cersat.ifremer.fr/news/highlights/banquise_arctique_fonte_record_en_ 2007
                        Cordialement,

                        PS : sans aucune présomption de cause de cette fonte impressionnante


                      • Jean Lasson 19 août 2009 09:37

                        Oui, 2007 a été une année de fonte record pour la banquise arctique, avec 2 millions de km2 en moins. Cela se voit bien sur les graphiques du NSIDC. La banquise s’est reconstituée depuis.

                        Les données sont les mêmes partout, surtout que celles de votre amie proviennent aussi du NSIDC !


                      • Gwenolito 19 août 2009 10:48

                        Vous avez entièrement raison, l’année 2008 était encore alarmante, mais 2009 voit visiblement un retour à une « normalité relative ».
                        La question que je me pose alors : y a-t-il des précédents à ce « yoyo » (d’ampleur malgré tout impressionnante) ? Encore une fois, sans préjuger du pourquoi du comment... Cela pourrait malgré tout être un signe d’anormalité.
                        Merci de cet échange.
                        Cordialement,


                      • Politeia 19 août 2009 10:52

                        @Jean Lasson

                        2.5% de 16.4 = 0.41 million de km2.

                        1.61 - 0.41 = 1.2 million de km2.

                        1.2 Mkm2 représente 4.5% de 26.5 Mkm2.

                        De plus comparé les glaces de l’arctique au mois de juillet (elles sont presque à leur minimum) avec celle de l’antarctique au mois de juillet également (elles sont presque à leur maximum) est une aberration.

                        En effet, même la superficie de l’arctique en hiver n’a pas fondamentalement changé.

                        Lisez les publications avant de faire vous même vos analyses.

                        http://nsidc.org/arcticseaicenews/index.html

                        http://nsidc.org/arcticseaicenews/2009/033009.html

                        http://nsidc.org/news/press/2007_seaiceminimum/20071001_pressrelease.html


                      • Politeia 19 août 2009 11:08

                        « La banquise s’est reconstituée depuis. »

                        Incroyable de lire ça. La banquise se reconstitue tous les hivers. 6 mois de nuit, heureusement que l’eau salée fini par geler. La superficie de la banquise arctique varie de plus de 15 millions de km2 en hiver (surface relativement stable depuis les années 1980) à moins de 6 millions de km2 en été.

                        Il y a deux soucis.

                        On remarque que la banquise fond de plus en plus chaque été et si cela continue à se rythme il en n’y aura plus en été d’ici 2030.

                        On remarque également qu’elle se reforme de moins en moins en hiver. En terme de superficie par vraiment de changement, mais question épaisseur il y a une tendance à la baisse et c’était l’objet de cet article.


                      • mistergaga68 mistergaga68 19 août 2009 13:16

                        Oui mais bizarrement chaque été la banquise fond de moins en moins (2009 au-dessus de 2008, lui même au dessus de 2007).
                        Bref on ne peut en tirer aucune conclusion sur un RC d’origine anthropique...


                      • Asp Explorer Asp Explorer 18 août 2009 17:47

                        C’est quand qu’on vote le budget de la NASA déjà ?



                          • Jean Lasson 18 août 2009 19:05

                            Et vous, retirez donc une minute vos œillères d’« idiot utile » et allez consulter les graphiques que j’indique plus haut. Méfiez-vous de futura-sciences sur le sujet du RCA : j’ai pu constater qu’ils désinforment sans vergogne.


                          • sisyphe sisyphe 19 août 2009 18:03

                            Décidément, monsieur Lasson traite « d’idiot utile » tous ceux qui fournissent des données scientifiques qui ne correspondent pas à sa petite propagande négationniste ; doit-on en conclure que Monsieur Lasson est un imbécile nuisible ?


                          • mistergaga68 mistergaga68 23 août 2009 11:06

                            La plupart de ces articles ont été rédigés en 2007, autant dire que c’est déjà dépassé... Ecrits également en 2007, où la fonte record avait eu lieu et que le GIEC jubilait en disant que leurs prévis étaient juste et où d’autre annonçaient déja la disparition de la banquise en 2013.
                            2 ans après... on peut dire que rien est alarmant...




                              • sisyphe sisyphe 18 août 2009 19:51

                                Tiens !

                                Un article où viennent se manifester les négationnistes du réchauffement planétaire !

                                Sous couvert (si j’ose dire) ,évidemment, de « conspiration »

                                Mais non, il n’y a pas de réchauffement, on vous dit et, en plus, il n’est même pas dû à l’homme ; la calotte glaciaire, c’est juste les eskimos qui l’utilisent pour le pastis ; tout va bien, en avant toute : pas de problème pour le Titanic ; y a plus d’icebergs : c’est pas beau, le progrès ? !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires