• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Grande pyramide et vitesse de la lumière

Grande pyramide et vitesse de la lumière

D’après le film « La révélation des pyramides » de Jacques Grimault et Patrice Pooyard, les constructeurs de la grande pyramide connaissaient le mètre, PI, PHI ainsi que la vitesse de la lumière exprimée en mètres par seconde.

 En ce qui concerne le mètre, PI et PHI nous avons déjà donné notre avis dans l’article « La révélation des pyramidiots » mais qu’en est-il pour la vitesse de la lumière qui dans le vide est de 299 792 458 m/s

IC

 La relation entre pyramide et vitesse de la lumière est exposée ainsi :

 Périmètre du cercle circonscrit en mètres – périmètre du cercle inscrit en mètres = mêmes chiffres que ceux de la vitesse de la lumière en m/s si l’on fait abstraction de la virgule et du fait que l’on obtient pas des m/s en soustrayant deux valeurs en mètre.

 5 carottes – 3 carottes est égal à 2 carottes et non à deux carottes épluchées par seconde ! Il suffit de ne pas avoir séché l’école primaire pour le savoir, idem pour la différence entre 299.792458 et 299792458. La position de la virgule fait que les deux nombres sont en fait complètements différents.

 De plus , il faut aussi admettre que les constructeurs de la grande pyramide aient eu exactement la même démarche intellectuelle de subdivision du temps que nous pour définir la seconde. On sait qu’ils avaient découpé un jour en 24 heures mais de même que l’on peut mesurer un angle en grades ou en degrés, il leur aurait été tout à fait possible d’inventer un autre système de subdivision du temps. Ceci dit pour obtenir la seconde et mesurer la vitesse de la lumière avec un cadran solaire, nous leur souhaitons bien du plaisir. 

 Nous vous invitons à utiliser la calculatrice scientifique de Windows pour que vos calculs aient le maximum de précision. Après tout quand on parle de vitesse de la lumière, autant être le plus précis possible.

 Afin d’effectuer le calcul , nous avons besoin de connaître la valeur de la coudée royale exprimée en mètre en admettant comme postulat hautement improbable que les constructeurs de la grande pyramide connaissaient le mètre et ont dessiné un cercle de 1 m de diamètre pour obtenir leur coudée royale :

 π en mètres / 6 = 0,52359877559829887307710723054658 m

Nous avons aussi besoin de connaître la valeur de la racine carré de 2 pour calculer le diamètre du cercle circonscrit.

√2=1,4142135623730950488016887242097

 Comme vous pouvez le constater, la calculatrice scientifique de windows aligne bon nombre de chiffres après la virgule.

 Ne perdez pas de vue non plus que si nous en avons besoin, les constructeurs de la grande pyramide en avaient besoin aussi.

 Et maintenant passons aux calculs !

 Périmètre du cercle circonscrit en mètres = (base en coudées x valeur de la coudée en mètres x √2) x π

 Ce qui donne : 1023,5667492803689983431089373048 m

 Périmètre du cercle inscrit en mètres = (base en coudées x valeur de la coudée en mètres) x π

 Ce qui donne : 723,77098941321963204786267332425 m

Différence entre cercle circonscrit et cercle inscrit = 299,7957598671493662952462639806 m/s au lieu de 299,792458 m/s comme annoncé.

 N’auriez vous pas la légère impression qu’on vous prend pour des cons quand on vous dit que les constructeurs de la grande pyramide connaissaient la vitesse de la lumière ?

 Le but non avoué est évidemment de nous faire gober qu’il y a de la connaissance extraterrestre intégrée dans cette pyramide, la vitesse de la lumière pensez donc ! Les gogos vont adorer et à aucun moment ils ne se poseront la question de savoir : à quoi cela pouvait-il bien leur servir de connaître la vitesse de la lumière du temps des pyramides ?

 Et pourquoi ne trouve-t-on aucune trace de la vitesse du son ? 340.29 m/s ou 1224 km/h

 Tout simplement parce que comme le dit le dicton « C’est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que certains paraissent brillants avant d’avoir l’air cons ».

 Mais il y a plus délirant encore que cette histoire de soustraction entre cercles inscrits et circonscrits, la latitude (*) de la grande pyramide correspondrait aussi aux chiffres de la vitesse de la lumière quand elle est écrite en degrés décimaux.

(*) La latitude est une mesure angulaire s’étendant de 0° à l’équateur à 90° aux pôles.

Dans le temps elle était exprimée en degrés – minutes – secondes mais depuis l’arrivée des ordinateurs et des GPS , les notations équivalentes en degrés décimaux sont également utilisées :

  • DMS Degré:Minute:Seconde (49° 30′ 00″ – 123° 30′ 00″)
  • DD Degré décimal (49,5000° – 123,5000°), généralement avec 4 décimales
 Dans le degré décimal , on conserve l’heure en degrés mais les minutes et les secondes sont converties en décimal genre 60 minutes ou 60 secondes = 100. Un choix bâtard fait par les informaticiens pour se simplifier la vie alors comment les constructeurs de la grande pyramide auraient-ils pu avoir la même idée ?
 
 
Allez faire un petit tour dans Google Maps et rentrez les coordonnées suivantes :
 
latitude1
 
et voilà, la latitude 29.9792458 tombe presque au niveau de la marche du couloir de la chambre de la reine si on prend une longitude passant pile par l’axe nord-sud de la pyramide.
 

Une coincidence qui pour certains pyramidiots n’en est pas une, car c’est bien connu , la notation en degrés décimaux qui est apparue avec l’informatique et les GPS était forcement connue des constructeurs de la grande pyramide. Ils étaient sacrément médiums en ce temps là.

Après 299.792458 et 29.9792458 , il semblerait que la grande pyramide puisse aussi prédire le cours de la bourse

sicav

ainsi que le nombre de comprimés saisis lors de l’ arrestation d’un individu qui était loin d’être une lumière.

arrestation

Incroyable non ?  

 Conclusion

 Outre l’énorme erreur de logique mathématique du genre distance – distance = vitesse associée à une non prise en compte de la position de la virgule dans les chiffres, à certaines valeurs volontairement arrondies ainsi qu’à une chronologie des évènements plus que douteuse, le film la révélation des pyramides » ne révèle en fait que l’inculture de ses auteurs et leur volonté de transmettre un message apocalyptique bidon.

 Voilà une civilisation antédiluvienne qui aurait construit la grande pyramide dans le but de nous avertir d’un danger d’extinction de la race humaine qui se reproduit tous les 25760 ans environ.

 Cette civilisation qui aurait inventé le mètre avant nous et pourquoi pas la notation de la latitude en degré décimaux avant l’ordinateur et le GPS aurait volontairement consigné PI, PHI, le mètre et la vitesse de la lumière dans les dimensions et la position de la grande pyramide tout en oubliant volontairement d’écrire partout ou elle aurait pu le faire, notamment dans la grande galerie.

 Et le pire c’est que pour retrouver ces dimensions , il faut déjà les connaître et les rechercher en mètre alors même que celui-ci n’était pas connu des constructeurs ! Parce que si on ne connaît pas la vitesse de la lumière et qu’on trouve un nombre comme 299,792458 , le rapprochement sera loin d’être évident. Idem pour PI et PHI.

Reste maintenant à gérer le nombre incalculable de gogos qui y croient « dur comme fer » vu qu’il est bien connu que « Plus c’est gros, plus ça marche » et qui sont prêts à en découdre dans tous les forums.


Moyenne des avis sur cet article :  3.63/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

110 réactions à cet article    


  • sarcastelle sarcastelle 16 janvier 2016 10:26

    Les pyramidiots sont pourtant bien inoffensifs. 


    • Lheureux Philippe Lheureux Philippe 16 janvier 2016 11:20

      @sarcastelle Pas tant que ça , les Gripoo par exemple (adorateurs de Grimault et Pooyard ) sont particulièrement actifs et menaçant dans les forums ou par mail smiley


    • gaijin gaijin 16 janvier 2016 10:46

      il y a une autre façon de voir les choses : quand on construit quoi que ce soit en fonction de proportions ou de règles simples on engendre de « l’ordre » c’est a dire que l’on peut trouver dans le produit final des choses auxquelles on ne se serait pas attendu .........

      prenons un autre exemple qui excite moins les esprits : le yi king
      peut on dire qu’il n’a pas été crée par les chinois puisque qu’il ne connaissent pas l’informatique qui utilise le binaire ? ou que n’ayant pas d’informatique ils n’avaient pas besoin du binaire donc ne l’on pas créé
      non
      pas plus bien sur que l’on ne peut dire que le fait qu’ils l’aient créé prouve qu’ils connaissaient l’informatique ou que des extraterrestre seraient passé par là
      ce qui n’ exclue pas qu’ils soient passés mais dans tous les cas on n’en sait rien

      les chinois anciens ont cherché a exprimer des principes fondamentaux et y sont parvenus qu’ensuite ce qu’on découvre aujourd’hui corresponde est juste normal
      bien sur dans ce cas on sait historiquement que l’invention du binaire en occident découle de celle des chinois bien qu’on l’utilise de manière différente ( vu que notre écriture est différente on code des lettres et des nombres alors qu’eux codent des images )

      pour ce qui est du mètre qui selon comment on aproximatise les choses serait convertible en coudée ça n’est pas si étonnant que ça et ne prouve rien non plus ni dans un sens ni dans l’autre vu qu’on peu en dire autant du yard : 1 mêtre = 1,093 6 yard on va donc avec un peu d’application et pas mal de contorsions arriver a prouver que les égyptiens connaissaient aussi le yard ???

      rien de tout ceci ne prouve rien a part une chose : les égyptiens comme les autres cultures anciennes étaient bien plus avancés qu’on l’a imaginé au 19 ème siècle et ils n’ont pas construit les pyramides au petit bonheur la chance 


      • Alphonse Dé 16 janvier 2016 14:31

        @gaijin

        Posé, simple & constructif comme une pyramide.
        Convivial et poli.

        Haa ça fait du bien de te lire.


      • gaijin gaijin 16 janvier 2016 16:12

        @Alphonse Dé
        merci d’apprécier smiley


      • Alren Alren 18 janvier 2016 18:46

        @gaijin

        Le grand Pierre de Fermat, contemporain de Blaise Pascal avait senti l’intérêt du calcul basé sur le 2. Il a obtenu ainsi une formule qui génère une grande quantité de nombres premiers.
        Mais le « vrai » calcul binaire est né à la suite de l’utilisation de cartes perforées pour commander des métiers à tisser pour obtenir des motifs en particulier pour le tissage de la soie.
        Elles impliquent intrinsèquement la binarité : il y a un trou dans le carton ou il n’y en a pas.
        Ce système inspira les concepteurs des premiers « ordinateurs » mécaniques au XIXe siècle et les fabricants d’instruments : pianos mécanique et orgue de Barbarie. Au XXe siècle la technique des cartes perforées fut reprise par IBM pour ses premiers ordinateurs électroniques.
        Il est possible que les Chinois aient inventé de leur côté des machines utilisant la binarité du carton perforé mais je n’en ai jamais entendu parler.


      • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 16 janvier 2016 11:01

        On ne trouve que ce qu’on cherche.


        • Gasty Gasty 16 janvier 2016 12:04

          @M de Sourcessure

          Moi je cherche en vain ! Si quelqu’un peut m’aider c’est pas de refus...


        • Jean Keim Jean Keim 16 janvier 2016 21:04

          @Gasty

          Je cherche après en vain En vain oh en vain Je cherche après en vain Et ne le trouve point Tagada tsointsoin Tagada tsointsoin


        • nours77 nours77 16 janvier 2016 12:07

          La révélation des pyramides, mouais...

          Pourquoi personne ne parle de l autre mesure ? Car quand on y réfléchie 5 minutes, la vitesse de la lumière est en mètre par seconde...
          Et donc mesurer une seconde quand on ne possède que des cadrans solaires et que l on a pas inventé la minute sa doit être dure je pense, bande de rigolo...

          Un peu d histoire...

          "Du VIe au XIIIe siècle , la journée était divisée en six parties égales appelées « horae » dont la durée était variable selon la saison : la prime ( l’aube) , la tierce (milieu de la matinée) , la sexte (midi) , la none ( le milieu de l’après-midi ) , la douzième ou vêpres( la coucher du Soleil ) . Fin du XIVe siècle , la plupart des villes avait abandonné les heures inégales (solaires) et adopté définitivement l’horloge mécanique et sa division mathématique de la journée en douze parties égales .

          Les premières horloges mécaniques ont été mises au point vers le XIIIe siècle avec pour principe la chute d’un poids actionnant les rouages . Elles n’avaient ni cadran , ni aiguille ; leur seule fonction était de sonner les heures . Elles étaient très peu précises et variaient fréquemment de plus d’une heure par jour, il fallait les remettre à l’heure à l’aide d’un sablier ou d’un cadran solaire . Elles sonnent les quarts et les heures mais n’affichent pas encore l’heure sur un cadran . Celui-ci n’apparaît qu’au XVe siècle . L’aiguille des minutes n’apparaît qu’au XVIIe siècle.

          En 1875, le bureau des poids et mesures définit la seconde comme la 86400e partie du jour solaire moyen. Mais la découverte d’écarts importants dans la durée du jour ( donnée par la rotation de la Terre autour du Soleil ) conduit à rechercher d’autres repères .

          En 1911 : création du temps universel ( qui est l’heure de Greenwich à midi ) , à laquelle on ajoute 12 heures de façon que le jour commence à minuit .

          En 1956 : la seconde est définie comme la 31 556 925,9747ème partie de l’année tropique ; l’année 1900 servant de référence .

          En 1967 , la durée de la seconde est rattachée au mouvement d’un atome et non plus de la Terre . Ainsi , l’année n’est plus de 365,242199 jours mais de 290 091 200 500 000 000 oscillations de césium à une ou deux oscillations près ; mais cette définition est trop parfaite pour la Terre dont la durée de rotation n’est pas régulière . Le temps universel coordonné (TUC) permet d’ajuster le temps atomique au temps solaire . Tous les six mois , l’IERS ( service international de la rotation de la terre ) peut ajouter ou retrancher une seconde au temps atomique . Depuis 1972 , il a ajouté 22 secondes au total ."


          • gaijin gaijin 16 janvier 2016 12:54

            @nours77
            « Du VIe au XIIIe siècle »
            et avant ?
            les amnésiques de l’an zéro oublient toujours certains détails :
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Machine_d’Anticyth%C3%A8re
            on peut produire des choses très complexes a partir de moyens simples
            cqfd ?


          • Lheureux Philippe Lheureux Philippe 16 janvier 2016 13:03

            @nours77
            J’en parle un peu dans mon article mais je n’ai pas approfondi plus que ça , merci en tout cas pour la précision smiley


          • jef88 jef88 16 janvier 2016 12:37

            Faites gaffe les mouches ! ! ! !
            vos arrières sont ils bien protégés ?


            • Wakizashi Wakizashi 16 janvier 2016 12:47

              Bonjour,

              "Outre l’énorme erreur de logique mathématique du genre distance – distance = vitesse [...] le film la révélation des pyramides » ne révèle en fait que l’inculture de ses auteurs et leur volonté de transmettre un message apocalyptique bidon.« 
              Je trouve votre conclusion un peu excessive. Comme souvent, le bon sens recommande de ne pas tout gober la bouche ouverte, ni de tout rejeter en bloc, qui sont deux attitudes manichéennes et finalement très proches l’une de l’autre.

              Le film »La révélation des Pyramides" dit peut-être des bêtises (les débats à ce sujet sont sans fin et loin d’être simples), mais d’une part ça arrive à tout le monde, et d’autre part il est presque inévitable de ne pas en dire quand on effectue de la recherche et que l’on envisage des hypothèses pour résoudre des mystères. C’est précisément la base de la méthode scientifique, et il n’y a aucun problème à dire une bêtise à partir du moment où l’on est capable de le reconnaître face à une preuve.

              Cela dit le film a le mérite de poser des questions qui sont loin d’être illégitimes, notamment des questions relatives au temps et aux techniques de construction ; des questions relatives au fait que la grande pyramide ait 8 faces et non pas 4 ; à la surprenante symétrie des têtes de statues de pharaons (et leur réalisation entièrement basée sur des sphères) ; à la réalisation et à l’exceptionnelle finition des nombreux pièces de l’artisanat égyptien ; aux surprenantes similitudes de la grande pyramide avec d’autres constructions très éloignées géographiquement et dont les bâtisseurs respectifs ne pouvaient en théorie pas se connaître, etc. etc.

              Par ailleurs je ne trouve pas que ce soit une mauvaise idée que d’avoir porté un regard alternatif à la vision un peu poussiéreuse de l’entre-soi du monde archéologique, en demandant l’avis d’ingénieurs de diverses spécialités sur des questions relatives justement à leur propre spécialité.


              • Lheureux Philippe Lheureux Philippe 16 janvier 2016 13:01

                @Wakizashi Si encore les bêtises étaient la création pure de leur auteur mais c’est loin d’être le cas car il s’agit de plagiat
                http://menace-theoriste.fr/lrdp-origines/


              • trobador 16 janvier 2016 13:08

                @Lheureux Philippe

                Je peux rien dire, n’ayant pas de calculatrice windows ; mais vos remarques à ce sujet vous font plutôt passer pour un con. Vous êtes sponsorisé par microsoft ?


              • Lheureux Philippe Lheureux Philippe 16 janvier 2016 13:13

                @trobador Toutes les versions de windows incluent une calculatrice scientifique qui affiche un nombre impressionnant de chiffres après la virgule .. si tu ne connais pas ça , ne traites pas les autres de cons smiley


              • trobador 16 janvier 2016 13:17

                @Lheureux Philippe

                Windows est un système d’exploitation parmi d’autres, le plus mauvais à ma connaissance...


              • Wakizashi Wakizashi 16 janvier 2016 13:19

                @Lheureux Philippe

                Vous ne répondez pas à l’objection, vous partez sur complètement autre chose. Que les « bêtises » en question soient l’œuvre de x, y ou z n’a aucun intérêt à mes yeux : les idées portent en elles-mêmes leur valeur intrinsèque, et ladite valeur ne dépendent donc pas de celui qui les profère. Autrement dit, ce sont les idées qui m’intéresse, pas leurs auteurs.

                Cela dit, comme je constate que vous me renvoyez vers un site relatif à la zététique, je préfère m’arrêter tout de suite. Le doute et le scepticisme à sens unique, très peu pour moi...


              • Lheureux Philippe Lheureux Philippe 16 janvier 2016 13:26

                @Wakizashi Je suis d’accord , les zététiciens vous vendent le rationnel de la même manière que les gourous vendent le paranormal mais cet article démontre quand même un beau plagiat de la part de JG qui dit tout avoir découvert par lui-même.


              • Wakizashi Wakizashi 16 janvier 2016 13:39

                @Lheureux Philippe

                « Je suis d’accord , les zététiciens vous vendent le rationnel de la même manière que les gourous vendent le paranormal »
                Ouf, vous me rassurez...

                « mais cet article démontre quand même un beau plagiat de la part de JG qui dit tout avoir découvert par lui-même. »
                C’est possible, je ne suis pas là pour défendre JG, mais :

                1- Quelle importance ? Encore une fois, ce sont les questions soulevées dans le film qui importent, pas leurs auteurs.

                2- Vu que votre lien fait référence à beaucoup d’auteurs, on peut peut-être reconnaître à JG un travail de synthèse sur le sujet.


              • Lheureux Philippe Lheureux Philippe 16 janvier 2016 13:53

                @Wakizashi Disons que quand on l’écoute, il dit qu’il a tout découvert par lui-même. Celui qui fait un travaille de synthèse cite ses sources. Celui qui plagie oublie de les citer.


              • Wakizashi Wakizashi 16 janvier 2016 13:56

                Par ailleurs, je ne sais pas ce que vous dites à ce sujet, mais le regretté Jean Leclant (qui est loin d’être un gourou) n’a pas l’air en désaccord avec l’idée que les bâtisseurs de la grande pyramide connaissaient le nombre d’or. A environ 1h07 du film, il nous explique de sa douce voix qu’ils ne pouvaient pas tomber plusieurs fois par hasard pile sur sa valeur.

                Ça impliquerait que les bâtisseurs avaient plus de connaissance que ce que dit l’archéologie. En extrapolant et au vu des (nombreux) autres éléments présents dans le film, il n’est pas scandaleux de penser que les bâtisseurs avaient peut-être aussi une technologie plus avancée que ce qu’on pense.


              • Wakizashi Wakizashi 16 janvier 2016 13:58

                @Lheureux Philippe

                "Disons que quand on l’écoute, il dit qu’il a tout découvert par lui-même. Celui qui fait un travaille de synthèse cite ses sources. Celui qui plagie oublie de les citer."

                Ok ok, JG est peut-être un imposteur et/ou un menteur, aucun problème pour moi.


              • Lheureux Philippe Lheureux Philippe 16 janvier 2016 13:59

                @Wakizashi lis cet article et tu verras comme les choses sont plus simples qu’elles ne le paraissent http://pyramide.franceserv.com/la-revelation-des-pyramidiots/


              • Lheureux Philippe Lheureux Philippe 16 janvier 2016 14:04
                @Wakizashi en tout cas, il y a pas mal de monde qui adhère a ses délires apocalytiques. C’est un très bon communicant , ça on ne peut pas lui reprocher , il arriverait a vendre n’importe quoi mieux que Bellemare.

              • Norbert 16 janvier 2016 17:47

                @Wakizashi

                Vous confondez erreur et stupidité.
                Dans ce film il n’y a aucune démarche scientifique. Aucune !


              • HELIOS HELIOS 16 janvier 2016 18:53

                @trobador
                ... votre connaissance est défaillante !


                vous dites : « le plus mauvais » ? c’est quoi comme valeur ça ? 1 sur 20 ? 10 sur 400 ?
                Pour donner un avis il faut une métrique, sinon votre avis ne vaut rien.

                Si on se base sur la diffusion, peu importe la manière, Windows est au moins 95% meilleur que Linux par exemple.



              • trobador 16 janvier 2016 22:47

                @HELIOS

                Le problème c’est que l’auteur n’est même pas capable d’imaginer un monde sans Windows, pour le reste je me branle que vous soyez adepte d’un système qui vous espionne si ça vous chante !


              • Lheureux Philippe Lheureux Philippe 17 janvier 2016 08:41

                @trobador
                Si jeune et déjà si paranoïaque smiley ça fait presque peur pour l’avenir des gens comme toi !


              • Wakizashi Wakizashi 17 janvier 2016 11:24

                @Norbert

                « Dans ce film il n’y a aucune démarche scientifique. Aucune ! »
                Affirmation gratuite qui n’engage que vous.


              • HELIOS HELIOS 18 janvier 2016 14:07

                @trobador


                ... je ne suis adepte de rien, j’utilise Windows et Unix et Linux et d’autres OS plus confidentiels... ce sont des outils.

                Sans être aussi vulgaire que vous dans mon propos public, je dirais que peu importe l’OS, même si vous êtes incapable de bloquer le retour d’information que vous semblez redouter, l’essentiel est, dans un environnement où l’échange est important, comme sur Avox, d’apporter votre point de vue avec précision et convivialité.

                Donc, dire qu’un OS est mauvais, c’est un jugement de valeur qui ne peut s’appliquer a un système technique. Windows ne vous plait pas, cela semble évident, dites le de cette manière, apportez des arguments vous justifiant, n’affirmez pas que Windows est le plus mauvais puisque il est l’outil le plus utilisé sur des ordinateurs personnels.

                Qualifierez vous de mauvais un marteau a tête carrée (le plus utilisé) par rapport au même marteau a tête ronde ? non bien sûr, les deux ayant leur usage, même si certains qui pourraient utiliser l’un préfèrent l’autre.



              • David Heyo 16 janvier 2016 14:58

                Personnellement j’ai juste vu le documentaire et lu quelques textes du Mr.Grimaud incriminé. De un Mr Grimaud dit avoir une théorie paticulière qui lui est propre, et de deux il reprend d’autres travaux et questionnement qui ont déjà été soulevée avec pertinence par d’autres chercheur, c’est le jeu éternel de la recherche.Et les questions qu’il pose sont bonnes, à savoir l’impossibilité d’acheminer des millions de blocs par pirogue, le côté sacré et immatériel de l’Egypte, la référence à d’autres connaissances et civilisations précédentes, la datation du sphinx, la fonction de la pyramide, le dogmatisme des égyptologues...bref tout cela procède du bon sens et de bonnes questions, à l’instar des chercheurs comme André Slosman, Schwaller de Lubicz, ou plus récemment Hancock, West et Bauval et leur fameux documentaire « le mystère des pyramides ».

                En parcourant le forum du documentaire de temps à autres, on y trouve non seulement des vidéos et intervenants intéressants (notamment des archéologues qui critiquent l’égyptologie), il ne m’a pas non plus échappé que l’auteur de l’article y a été en froid, et que ses propos relèves plus d’un vengeance aussi couarde que malhonnête, et qui en aucun cas ne relève d’un raisonnement sincère, et ne grandit pas Mr.Lheureux, dont la propre hypothèse, qui si elle mérite le respect, n’est en rien convaincante et reliée à la logique du mondé égyptien. De plus citer des liens de fanatiques « cartésiens » dont la seule éloquence est l’arrogance et prendre un air narquois -très à la mode ces temps ci, ne grandit définitivement pas l’auteur. On n’a franchement pas besoin de ce genre de querelle de clocher paranoiaque. Je ne peux pas jurer de la probité de Mr. Grimaud, mais il a le mérite de relancer de bonnes questions, dans un pays qui a établit le Scientisme en Nouvelle Religion.

                • Lheureux Philippe Lheureux Philippe 16 janvier 2016 15:14

                  @David Heyo l’impossibilité d’acheminer des millions de blocs par pirogue ????? voir https://youtu.be/hgCTqXNAjrc
                  et pour la datation https://youtu.be/iP3ErsNaMVU
                  Avant de poser les bonnes questions , il faudrait peut-être connaître le sujet smiley


                • Lheureux Philippe Lheureux Philippe 16 janvier 2016 15:31
                  @David Heyo
                  https://youtu.be/e6V8p74GrVk&nbsp ; a partir de 17.20 smiley s’il connaissait le sujet il saurait que la plaque en question a été forée par le robot DJEDI et qu’ils ne sont pas passés par un angle bas pour voir derrière.
                  https://youtu.be/CyUoF9977o0 et la plaque au fond n’est pas 60 cm derrière smiley et toujours le même scénario .. il ne peut pas tout nous dire parce que notre misérable petit cerveau ne résisterait pas smiley
                  Il sait a quoi servent les conduits mais il ne peut pas nous le dire .. moi je peux http://pyramide.franceserv.com/la-chambre-de-la-reine-etait-bien-une-chambre-de-test-ou-de-fermeture/

                • David Heyo 16 janvier 2016 15:16

                  Pour ce qui est du mètre, de phi, nombre d’or, etc. la question est plausible ; soit les égyptiens avaient ces connaissances qui leur avaient été léguée par une civilisation à déterminer, soit ils les ont développée.Les égyptiens ne se sentaient pas déconnecté des dieux et du monde invisible comme les occidentaux le sont, les plus grands génies sans taches et sans faute que la Terre ait jamais porté. Les égyptiens étaient convaincu que le monde matériel était l’illusion, et le monde invisible la vraie réalité. Là encore le film évoque cette idée, et balayer tout d’un revers de la main avec le passeport magique « superstition »’ ne tient pas debout non plus.


                  • Lheureux Philippe Lheureux Philippe 16 janvier 2016 15:32

                    @David Heyo Cliques sur le lien en début de mon article et tu sauras pour PI , PHI et le mètre.


                  • Denis Gelinas Denis Gelinas 16 janvier 2016 18:36

                    Votre article transpire la jalousie.

                    l’argument de la vigule ne tient pas la route dans un rapport de proportion, Ce que Grimault met en évidence n’est pas la virgule mais la correspondance des chiffres par rapport à ceux de la vitesse c de la lumière. Y voir autre chose relève de la mauvaise foi et de la rhétorique Ad Ominem.


                    • Lheureux Philippe Lheureux Philippe 16 janvier 2016 19:16
                      @Denis Gélinas Ta réponse transpire surtout le Gripoo qui persiste dans son erreur de jugement. Jaloux de quoi ? dès qu’on poste un article qui rétablit la vérité on est censé être jaloux , lâche , de mauvaise foi etc ... d’après les Gripoo

                    • rhea 1481971 16 janvier 2016 18:57

                      2 x la hauteur 148,208 mètres =296,416 x 2,618033989 ( nombre d’or puissance2 ) = 776,0221626
                      somme des 4 cotés = 931,22 mètres x 776,0221626 = 722652,0146
                      722652,0146x2,618033989 (nombre d’or puissance2) =1891927,537
                      1891927,537 x hauteur 148,208 mètre = 280398796,4 mètres
                      3,14159265358 / 3 = 1,047197551
                      1,047197551 x 280398796,4 = 293632932,9 au lieu de 299792458 m/s qui est une valeur arbitraire que l’on a jamais réussi à mesurer exactement.
                      Les dimensions sont les dimensions de la pyramide de Kéops.
                      Quand un bâtiment est construit suivant certaines règles architecturales on peut retrouver avec les dimensions une valeur proche de la vitesse de la lumière sans que cette vitesse soit connu à l’époque de la construction de ce bâtiment

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès