• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Have Fun at Christmas Parties 2

Have Fun at Christmas Parties 2

Il me semble que les petits tours de science (l’opposé des tours de magie) de l’année dernière avaient remporté un certain succès alors autant remettre ça, avec cette vidéo une nouvelle fois narrée par le so-british Professeur Wiseman (accompagné des notes jazzy de "Over The Bars" par James P. Johnson) :

 

 

Encore une fois, je vais tenter de réaliser une transcription agrémentée de quelques explications pour ces expériences :

Curieuse psychologie #12, Dix nouveaux tours pour soirées

Les flammes et les verres brisés peuvent être dangereux, les enfants doivent être encadrés par des adultes.

Pour ce tour, vous aurez besoin d’une paille et d’une bouteille en plastique. Commencez par frotter la paille avec un bout de tissu, et ensuite posez-la en équilibre sur le haut de la bouteille. Et ce que vous verrez alors, c’est qu’en approchant le bout de votre doigt d’un bout de la paille, vous serez capable de la faire se déplacer.

Bon, j’imagine que la plupart des lecteurs de SSAFT auront compris qu’il s’agit d’une histoire d’électricité statique. Mais saviez-vous par exemple que le mot électron ἤλεκτρον, en grec désignait non pas la particule découverte bien après l’Antiquité, mais de l’ambre, cette résine fossile de conifère dont les propriétés électrostatiques ont été découvertes par Thalès. L’ambre frottée (ou dans l’exemple précédent, la paille) acquiert des charges électriques qui induisent une attraction de tout objet possédant des charges de signe inverse. Mais l’on peut utiliser l’électricité statique pour véritablement alimenter en énergie un circuit électrique, comme dans l’exemple suivant :

 

 

Pour faire une fusée à partir d’un sachet de thé, tout ce que vous aurez besoin de faire c’est de prendre un sachet de thé comme ceci, couper son extrémité, et le vider ainsi, et cela vous permettra d’obtenir un cylindre de papier.

Placez le cylindre de papier à la verticale, et ensuite allumez-le avec précaution par le haut. Tandis qu’il se consume, il arrivera un moment où la fusée décollera.

On fait la démonstration ici de la différence de densité entre l’air chaud et l’air froid. L’air chaud est moins dense que l’air froid (ses molécules étant plus excitées, elles se viandent entre elles avec plus de force, ce qui fait que dans un volume donné, il y a moins de molécules d’air chaud que d’air froid). On peut faire la comparaison avec une fosse de concert où tout le monde est statique (ambiance glaciale) et un concert qui déchire, où l’ambiance est torride et où un pogo de dingue diminue drastiquement la densité de peuple au milieu de la salle…

Bref, il arrive un moment où l’air chauffé par le papier en feu va, par mouvements de convection, soulever la fusée dans les airs (à ne pas faire sous le gui, donc…)

Placez l’extrémité de vos index collés ensemble, comme ceci, à une distance d’à peu près 15cm de votre nez. Ensuite concentrez votre regard sur un objet à distance. Ce que vous observerez, c’est que vos doigts se transforment en une petite saucisse. Et simplement en détachant vos doigts, cette saucisse apparaitra comme flottant libre dans l’air.

Il s’agit d’une illusion qui explore une région où le champ visuel de nos deux yeux se superpose. Un objet qui se trouve hors du point de concentration de notre regard va alors être ré-interprété par notre cerveau, bien flemmard pour le coup, et qui va simplement inventer une image correspondant aux deux informations apportées par nos yeux. Du coup, dès qu’on ferme un œil, ou dès que l’on se reconcentre sur le bout de nos doigts, l’illusion disparait. Quel branleur ce cerveau j’vous jure !

Ce tour implique l’usage d’un crayon, un objet lourd comme un vase, un bout de ficelle, et une plume. Attachez le vase à un bout de la ficelle et la plume à l’autre extrémité. Ensuite, vous suspendez le vase sous le crayon. Et quand vous lâcherez la plume, elle s’enroulera autour du crayon, brisant la chute du vase qui sera alors parfaitement sauf.

Euh… Magie ? Non sérieux je vois pas là…

Pour ce pari, expliquez que vous allez placer un penny sur son côté, et demandez combien de pennies vous allez devoir empiler pour atteindre la hauteur de la pièce. Peut-être 5, peut être 6 ? En fait la réponse est un surprenant nombre de 12 pièces.

Illustration magistrale de notre incapacité à jauger la véritable taille des objets qui nous entourent. Nous nous laissons influencer largement par la forme et l’orientation de ces objets.

Demandez à un ami de se tenir dans l’embrasure d’une porte, et de pousser le cadre de la porte avec son bras, pendant environ 30 secondes. Lorsqu’il quittera l’endroit, vous verrez que son bras s’élèvera dans l’air, comme par magie.

C’est un effet partagé entre la tension résiduelle de nos fibres musculaires de l’épaule, mais également dû à l’activité de notre cervelet qui interprète la situation comme une position à maintenir pour que notre position soit confortable (ça vous est jamais arrivé une crampe au cul après être resté trop longtemps assis ?). Bref, du fait qu’il n’y a plus de résistance mais que notre cerveau et nos muscles nous crient “vas-y pousse Robert”, et bien on lève les bras comme des cons.

Demandez à vos amis s’il est possible de traverser une carte postale. Lorsqu’ils vous répondront que non, expliquez leur que tout ce que vous avez à faire, c’est de plier la carte en 2, et prendre alors une paire de ciseaux, et réaliser une série de coupes horizontales le long de la carte. Retournez la carte, et réalisez une nouvelle série de coupes, entre celles déjà faites. Finalement, ouvrez la carte, et coupez une dernière fois tout le long de la carte. Et là, si tout se passe bien, lorsque vous tirerez sur les bords, vous aurez alors une grande boucle, qui vous permettra de passer à travers une carte postale.

Les joies du découpage et la découverte de la relation en surface et taille d’une figure géométrique.

Placez une pièce sur une assiette, et maintenant versez un liquide sur la pièce. Ensuite défiez vos amis de vider l’assiette du liquide pour récupérer la pièce, mais sans toucher l’assiette. La réponse implique un verre et ceci : c’est un bout de bouchon de liège et 3 allumettes. Placez le bouchon sur le liquide, et allumez les allumettes. Au moment où elles s’enflamment, placez le verre à l’envers au dessus d’elles. Ce que vous verrez, c’est que tout le liquide est aspiré par le verre, vous permettant alors de récupérer la pièce et remporter le pari.

Ha, ha, cette fois, c’est chez l’Arlequin que vous trouverez la réponse !

Saupoudrez du poivre au dessus d’un bol d’eau et défiez vos amis de déplacer le poivre sur les bords du bol. Lorsqu’ils abandonnent, placez simplement un peu de savon liquide sur la pointe de votre doigt, et touchez le poivre.

Magie ? Et non, physique de la tension de surface… Tout liquide (et à vrai dire tout matériau) est défini par une tension qui existe à son interface avec un autre milieu (comme l’air). En effet, les molécules ne s’organisent pas de la même manière au milieu du liquide qu’à sa surface, et l’organisation particulière des molécules de liquide à la surface engendre une certaine énergie qui explique des phénomènes comme la formation de bulles de savon, la capillarité, ou encore le miracle des insectes qui font du patin à eau :

 

Gerris lacustris

 

Les détergents ont la capacité d’altérer cette énergie de surface en la diminuant. Du coup, l’eau, en moindre tension, va pouvoir prendre plus de place et s’étaler. Le poivre est juste là pour visualiser cet étalement.

Pour être capable de tenir un ballon gonflé au dessus d’une flamme sans qu’il explose, versez un peu d’eau dans le ballon, gonflez le, et fermez le avant de le descendre doucement au dessus de la flamme.

Cet effet est dû à la capacité de l’eau d’absorber la chaleur plus rapidement que le plastique du ballon. La chaleur est transmise plus efficacement à l’eau ce qui fait que le plastique résiste mieux.

Découvrez d’autres curieux tours de science sur le blog quotidien du Professeur Wiseman.

Enjoy les amis ! Faites pas cramer votre baraque et oubliez pas de vous bâfrer entre deux expériences amusantes !


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Taupo

Taupo
Voir ses articles







Palmarès



Partenaires