• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > L’astrologie : victime du divorce entre Science et Connaissance (...)

L’astrologie : victime du divorce entre Science et Connaissance ?

Depuis des temps immémoriaux l’Astrologie était constamment vénérée comme une discipline majeure dans l’ordre des connaissances, superstition des anciens ? Pas tant que cela, peu de gens savent que Galilée, Kepler et même Newton, tous astronomes émérites s’adonnaient également à l’astrologie, plus près de nous encore Elisabeth Tessier ne fait pas mystère d’avoir souvent « conseiller » François Mitterrand, Jacques Chirac ayant eu « son » astrologue en la personne de Joëlle de Gravelaine ; cependant à notre époque le sujet est devenu sulfureux et il n’est pas bon d’en faire étalage, quelque part l’Astrologie ne passe plus dans la grille de lecture, que s’est il donc passé pour que cette discipline se soit retrouvée ainsi mise au ban de l’ordre des disciplines admises ?

L’exemple des astronomes-astrologues ci-dessus mentionnés indique que le divorce « science-connaissance » a été progressif, jusqu’au XVII siècle les 2 disciplines allaient de pair sans problème puis l’apparition de la « démarche scientifique » avec Galilée et d’autres, en voulant instituer un « caractère objectif » à la science, a tendu à circonscrire de plus en plus son domaine en excluant tout ce qui est de l’ordre de l’indémontrable : les questions religieuses et métaphysiques, les arts en général, l’astrologie entre autres .. au XIX siècle période du triomphe du scientisme, la rupture est définitivement consommée et l’astronomie est presque devenue une sorte d’anti-astrologie .. le but de cet article n’est pas de rentrer dans un débat épistémologique trop fastidieux mais force est de reconnaître que l’astrologie dans ses fondements est foncièrement incompatible avec une représentation scientifique de l’univers et pour cause !

Il ne peut y avoir aucune explication scientifique de l’astrologie, la réalité de cette discipline est absolument indémontrable d’un point de vue rationnel, celle-ci ne peut se concevoir que d’un point de vue ésotérique à condition d’admettre l’axiome de base de l’Astrologie : le principe d’analogie entre le Microcosme et le Macrocosme, hormis ce principe qui était une évidence pour les Anciens, l’astrologie perd toute signification et n’est plus qu’une simple divagation de l’esprit à ranger dans la catégorie des superstitions, mais comment faut-il comprendre et interpréter ce principe d’analogie entre le Microcosme et le Macrocosme ?
 
Dans l’exemple du thème individuel d’un individu, le microcosme correspond à l’individu, le macrocosme figure l’univers entier, le principe d’analogie consiste à considérer que l’individu au moment de sa naissance est une reproduction, une sorte de reflet de l’univers dans ses principes, mais quel est donc cet univers et quels sont ces principes reflétés par l’individu dans son thème de naissance ?
 
Notre univers ou macrocosme est incarné par notre système solaire et les planètes qui le composent, la mythologie gréco-latine est en fait une Cosmogonie ou représentation de l’univers sous forme de principes, dans ce système il convient de ne plus considérer les planètes uniquement comme des blocs de matière inerte se mouvant dans l’espace mais comme l’incarnation de véritables principes métaphysiques régissant l’existence, un horoscope n’est en fait rien d’autre que la « mise à plat » des rapports de ces différents principes entre eux par rapport à l’univers entier, il est établi en calculant la position des planètes entre elles dans le ciel constitué par les 12 signes du zodiaque au moment de la naissance de l’individu ou microcosme, son étude consiste en l’interprétation des lignes de force existantes entre les planètes (principes métaphysiques), ce qui va composer le caractère d’un individu et déterminer ensuite (vaste question) plus ou moins sa destinée, à côté du thème d’une personne on peut très bien dresser l’horoscope d’une entreprise, d’un traité ou même d’un état à partir de la date de sa fondation, il semblerait à ce sujet que la Constitution des Etats Unis n’ait pas été ratifiée à n’importe quel moment si l’on en juge par sa remarquable stabilité ..
 
A quoi correspondent les planètes du système solaire et les signes du zodiaque ?
- pour résumer le zodiaque correspond à la découpe du ciel ou cosmos en 12 signes de 30° chacun, ces 12 signes sont formés par la combinaison entre les 4 éléments : feu, terre, air, eau et les 3 états : cardinal, fixe, mutable (tout ceci est très ésotérique) le 1er degré du Bélier étant toujours fixé par le point vernal de l’équinoxe du printemps (convention invariable !), le solstice d’été est le 1er degré du Cancer, l’équinoxe d’automne est le 1er degré de la Balance et le solstice d’hiver le 1er degré du Capricorne, invariable !
 
- afin d’abréger, il convient de laisser de côté les planètes trans-saturniennes et de ne considérer comme principes essentiels que les 2 luminaires et les 5 planètes observables à l’œil nu formant le septénaire cosmique vénéré par les Anciens ainsi :
- le Soleil représente le principe de volonté ou le Soi
- la Lune le principe de conscience ou le Moi
- Mercure le principe reliant ces 2 derniers ou l’intellect
- Vénus l’affectif ou la puissance d’union
- Mars l’énergie ou la puissance d’action
- Jupiter le principe d’expansion ou l’espace
- Saturne le principe de concentration ou le temps
 
On le voit d’après cet énoncé, dans la compréhension de l’Astrologie, il n’est à aucun moment question de mesure physique, de rapport de masse ou de distance, la physique moderne n’a rien à y faire, les planètes n’envoient pas de « rayon » sur les individus, seul le positionnement, l’agencement des planètes/principes entre elles et dans le ciel/zodiaque forment la cartographie de l’individu lors de sa naissance, il convient sans doute de se remémorer la parole « Dieu fit l’homme à son image » pour entrevoir la profondeur de cet axiome de base, le principe de l’analogie entre l’homme/microcosme et l’univers/macrocosme qui fonde l’Astrologie...
 
L’adhésion à cet axiome détermine l’acceptation ou non de l’astrologie comme système véridique, mais un tel axiome étant par nature absolument indémontrable, plus de l’ordre de la philosophie que de quoi que ce soit de « réel », il est donc inacceptable d’un point de vue scientifique et tous ces concepts ésotériques ne sont plus que rêverie et fumisterie, la science moderne étant par nature anti-ésotérique ne peut que rejeter totalement l’Astrologie comme un système n’étant basé sur rien de vérifiable et donc étant parfaitement fantaisiste !
 
Cette démystification de l’Astrologie n’a pas pour but d’emporter adhésion de ses adversaires ou rejet de ses partisans mais doit permettre d’éclairer quelles peuvent être les prétentions légitimes de l’Astrologie si l’on reconnaît la validité de ses fondements, à ce sujet petit tour d’horizon des pratiques les plus courantes de l’Astrologie à notre époque :
 
- Horoscope des journaux : foutaise pure et simple, fait beaucoup de tort à l’Astrologie..
- Prédictions, pronostics sur l’avenir : ne marche pas, n’en déplaise à certains astrologues à chaque fois ils se plantent ou plutôt ils font du 50/50 de réussite statistique quand par exemple il leur est demandé de se prononcer sur les résultats de prochaines élections ..
- Etude des caractères, description des personnalités : possède une part de vérité, il y a un certain niveau de déterminisme mais qui n’est pas absolu ou plutôt dont le caractère relatif est inhérent à l’astrologie elle-même, ainsi un horoscope n’est jamais monolithique mais est le plus souvent constitué d’aspects se contredisant mutuellement, le travail de l’astrologue consiste par intuition à tâcher de définir quelles peuvent être les tendances « lourdes » s’imposant au sujet au milieu de toutes les autres tendances, mais avec un résultat parfois incertain, il faut bien le reconnaître ..
 
Enfin ce modeste exposé vise surtout à éradiquer des légendes ou fausses idées qui concerneraient l’Astrologie, elle n’est pas et ne peut pas être fondée scientifiquement, aussi si déterminisme astrologique il y a, ce dernier ne peut en aucun cas être absolu !
 
Hiéronymus, février 2009

Documents joints à cet article

L'astrologie : victime du divorce entre Science et Connaissance ? L'astrologie : victime du divorce entre Science et Connaissance ?

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • Jojo 28 février 2009 17:26

    Bonjour,
    Puisque vous dites vouloir éradiquer les légendes, je vais vous aider un peu :
    Les astrologues, les devins, les haruspices et compagnie se prétendent aptes à la divination sans en être vraiment capables ; Croire que l’homme et la femme peuvent vraiment prédire l’avenir s’apparente à croire que les idoles des Païens n’étaient pas inertes mais véritablement pourvues d’une âme » Isaac Newton (Référence n°1 dans le PDF).

    Faire de Newton un astrologue relève de la tromperie. Il a tout juste tâté de cette pratique, toujours courante à cette époque


    La suite ici : http://www.sceptiques.qc.ca/assets/docs/qs51p15.pdf


    • Jojo 28 février 2009 17:44

      L’astronome Paul Couderc de l’observatoire de Paris écrit : "Il n’existe pas de nos jours, sur toute la terre, un seul astronome, grand ou petit, qui croit à l’astrologie.
      Oui, le soleil chauffe la terre et y entretient la vie ; mais il ne s’ensuit pas qu’il s’intéresse à vos affaires de cœur.
      Oui, la lune participe aux marées, mais elle ne vous conseille pas dans le choix d’un billet gagnant... Oui, Jupiter est une belle planète, mais sa présence au milieu de notre ciel de nativité ne garantit en rien votre succès au baccalauréat..."
      Nous pouvons faire remarquer que les signes du zodiaque fixés du temps de Ptolémée, ne correspondant plus aux constellations dont ils portent le nom ; car l’axe de rotation de la Terre ne conserve pas une direction immuable dans l’espace. Ainsi à cause du léger recul annuel de la Terre et qui s’élève au cours des siècles, les constellations antiques ne se trouvent plus dans les cases qui portent leur nom !
      De plus, l’astrologie travaille imperturbablement avec la notion du soleil tournant autour de la terre... Non, l’astrologie n’est pas sérieuse ; d’ailleurs les astrologues ne font pas fortune en prédisant pour eux mêmes le numéro gagnant de la loterie mais en vous faisant croire qu’ils peuvent annoncer votre avenir et vos chances de gagner. Si ça ne marche pas, ils ont tout de même gagné le prix de la consultation. Signalons encore les Biorythmes. Votre astrologue vous indiquera vos jours de chance et vos mauvais jours...
      L’ Express du 1er Janvier 1984 titrait sur sa page de couverture : "L’ Astrologie envahit tout" : elle est dans tous les journaux, à la radio, à la télévision... et même dans certains calendriers des PTT en France ! Après la superstition, elle devient souvent le second échelon vers les pratiques occultes.


      http://www.bibleetnombres.online.fr/occultis.htm


    • Hieronymus Hieronymus 28 février 2009 18:53

      @ tous les Agoravoxiens
      avant de condamner sans appel
      simplement parce qu’ayant lu "astrologie" beaucoup vont penser "foutaise"
      je vous demande de lire l’article : j’y suis tres critique vis a vis de l’astrologie

      @ Jojo
      je suis d’accord avec vous a qq nuances pres
      =il est exact que Newton a peu pratique l’astrologie, il s’est par contre beaucoup interesse a l’alchimie, c’est un fait avere
      =sur la precession des equinoxes vous avez raison, les constellations antiques ne se trouvent plus dans les cases qui portent leur nom ! j’ai bien enonce que par convention, le 1er degre du Belier correspond au point vernal de l’equinoxe du printemps, depuis l’epoque Chaldeenne du fait de la precession des equinoxes les constellations se sont decalees d’un peu plus d’un signe, elles ont franchi le signe des Poissons et sont bientot ds le Verseau
      =oui l’Astrologie pratiquee par des humains, etablit les horoscopes en placant la terre au centre, question de convention, les calculs de degres n’en demeurent pas moins exacts
      =enfin j’ai bien enonce a la fin que je suis plus que sceptique quant aux pronostics effectues grace a l’astrologie
      cordialement




    • Gasty Gasty 28 février 2009 17:29

      Puisqu’une démonstration peut se passer de l’indémontrable…pourquoi s’en passer ?

      Rationnel, irrationnel, microcosme, macrocosme, science, superstition. Vous nous parlez de l’univers et notre système solaire puis de ses planètes, de la position des planètes au moment de notre naissance. Sachez qu’au moment même ou vous me lisez, la position des aiguilles de la pendule va influencer votre réponse. Celle que vous allez me donner va etre différente de celui qui va intervenir lorsque les aiguilles auront avancé de quelques degrés.

      Ce que je veux dire, c’est que dans notre univers, tous les objets sont en mouvement. Le plus surprenant, serait d’en exclure seulement un, ce serait irrationnel.

      Je vois que vous avez écrit que la tâche d’un astrologue est plutôt ardue à tenter de démêler une part de vérité dans cette contradiction mêlé d’intuition pour un résultat incertain. Diable !....

      Nous sommes absolument d’accord, c’est bien de la fumisterie.

      Que de chemin parcouru depuis Galilée.




      • Gasty Gasty 28 février 2009 17:52

        Elisabeth Tessier a initié Mitterrant à l’astrologie en lui montrant sa lune. smiley 


      • Jojo 28 février 2009 18:17

        Le mythe errant de la roche de ce sol outré aurait vu la Lune ?
        La face cachée alors, parce que Teissier franchement, ce n’est pas une lumière …

        Se ressourcer dans la vallée du Nihil, le Sphinx, l’Egypte ancienne entièrement tournée vers la mort, la pyramide du Louvre (666 losanges paraît-il).
        Et puis l’Arche, une arche d’alliance ? Mais une alliance avec qui bon sang ?

        Je crois aux forces de l’esprit et je ne vous quitterai pas. Heu … Raté


      • ZEN ZEN 28 février 2009 19:15

        @Jojo

         smiley


      • maharadh maharadh 28 février 2009 17:52

        l’astrologie ? fumisterie pour gogos angoissés que ces voyants se dépècheront de dépouiller.

        L’astrologie je la compare aux religions de l’escroquerie pure et simple.


        • Epeire 28 février 2009 18:06

          Bah... C’est sûr qu’on peut se passer des religions, mais elles partent d’une bonne intention... Dans le cas de l’astrologie, c’est de nos jours une belle arnaque, mais quand on n’a rien d’autre sous la main, il faut bien s’en contenter.


        • Fabien 09 Crazy Horse 1er mars 2009 10:19

          C’est le business du New-Age, un véritable blasphème ! Les anciens doivent se retourner dans leur tombes. Peut-être même que c’est leur colère qui dérègle le climat et qui augmente la fréquence des catastrophes naturelles (bon, là je vais un peu loin tout de même...).

          Il est abhérant que les pseudo-astrologues modernes se basent encore sur d’anciennes cartes alors que le ciel a bougé. Je trouve le principe d’analogie très intéressant, mais on ne peut l’invoquer qu’après une observation minutieuse de ce qui nous entoure. Tout astrologue devrait être astronome avant tout, faute de quoi il ne peut que se tromper dans ses interprétations.


        • Epeire 28 février 2009 18:04

          Je ne sais plus du tout où j’ai lu ça (peut-être sur agoravox mais je n’en suis même pas certaine), mais une équipe scientifique (sans doute des sociologues) avaient établit une corrélation finalement assez évidente mais encore fallait-il le montrer : plus le métier/ la situation implique une part de risques et d’aléatoire, plus le taux de superstitieux dans cette catégorie de la population augmente (une femme au foyer ou un marin auront tendance à être plus superstitieux qu’une bibliothécaire...)

          ça serait intéressant de faire une étude sur l’évolution de la croyance en l’astrologie à travers le temps et de s’en servir comme indice de confiance. Je me demande ce que ça donne sur les traders en ce moment.

          Sinon j’ai lu dans science et vie junior il y a un moment que la saison de naissance a un effet sur le caractère (un peu plus de dépressif né en hivers si je me souviens bien). Ce qui peut expliquer que cet aspect "comportemental" se retrouve vaguement dans un horoscope. Mouai.

          Sinon, je recommande la lecture du livre Georges Charpak et Robert Broch "Devenez savant, devenez sorcier", très intéressant pour démonter les arguments des astrologues.


          • Gasty Gasty 28 février 2009 18:40

            Les saisons ont certainement une influence sur le caractère, extraverti ou intraverti. En plein mois de Décembre, il fait froid et la nuit plus longue que le jour, on se repli à l’intérieur. On pourra toujour imaginer que le début du printemps est une période instable, parfois chaud, parfois froid, le jour augmente. L’automne parfois chaud , parfois froid, mais le jour descend. L’enfant est probablement réceptif à cet environnment .


          • Deneb Deneb 28 février 2009 18:43

            Epeire, ce n’est pas Robert mais Henri Broch.


          • Epeire 28 février 2009 18:50

            oups, j’ai parlé un peu vite. Merci de redonner les bonnes références.


          • K K 28 février 2009 20:27

            Les sportifs de haut niveau sont extremement supersticieux en general pendant toute leur carriere. Puis une fois la recherche de la performance optimale terminee, ils delaissent toutes les croyances (verifie aupres de plusieurs sportifs de niveau international). En fait, les superstitions et les croyances appaisent l’esprit et retire donc une variable. Elles jouent donc un role. Cela ne signifie pas du tout que cette superstition est fondee.
            Je pense qu’il en va de meme pour l’astrologie.


          • Marilou 2 mars 2009 08:48

            ...Le constat sociologique est donc formel. La croyance astrologique n’est pas l’apanage de ceux qui n’ont pas eu accès à l’instruction. Elle est au contraire caractéristique des générations jeunes, dotées d’un capital scolaire élevé mais occupant des positions sociales moyennes.
            http://savar.astronomie.ch/volume6/page2/astrologie.html


            Ceci n’excluant pas les autres.

            Par contre il est amusant de remarquer que se sont les paysans qui croient le moins à l’astrologie smiley


          • Nouvel auteur Lunesoleil 15 mars 2009 22:46

            Et je rajouterais Marilou que d’ouvrir un cabinet d’astrologie n’est réservé qu’à un nombre restreint d’astrologues qui auront au préalable suivis des cours ayant obtenus un diplôme et encore des formations très diverses ...
            L’astrologie est avant tout un outil de connaissance de soi et des autres qui permet de prendre des raccourcis dans la culture et d’intégrer un groupe.
            Dans la mesure que l’astrologie apporte du sens à celui qui l’utilise comme une opportunité de développement personnelle .
            Ensuite il faut aprendre à maitriser son outil , d’aller plus loin dans la compréhension ce qui permet ensuite de devenir autonome . C’est a partir de ce cheminement que l’astrologie montre sa véritable efficacité .
            Il faut le dénoncer il y a plusieurs façons de pratiquer l’astrologie et pas uniquement par l’étude de la carte du ciel .
             Vous pouvez par l’approche des 12 signes en pratiquant une astrologie solaire avoir des résultats intéressants . Il suffit d’un minimum de connaissance je vous l’accorde , comme toute disciline intellectuelle qui demande d’apprendre les bases .
            Il faut reconnaître que la pratique de l’astrologie serait à revoir , parcequ’elle conditionne l’étudiant dans l’attente des faits ce qui eut révèler la pratique l’astrologie dangereuse sur du long terme ....

             L’astrologie à perdu ses repères et le pourquoi , l’astrologie est tant critiqué .
             Le reflet d’une crise d’identité qui ne peut que se retourner vers ceux qui en détiennent le pouvoir ! smiley


          • yoyo 28 février 2009 19:14

            "Ne donnez pas aux chiens ce qui est sacré et ne jetez pas les perles aux porcs, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds et se retournent ensuite contre vous". Raison pour laquelle j’ai retiré mon langage de devant le populaire, et ma plume du papier,......"

            Voilà la réponse de Michel de Nostredame aux ignares comme le furtif....(lettre à mon fils César..)


          • Hieronymus Hieronymus 1er mars 2009 01:10

            @ Yoyo
            merci pour vos commentaires
            "et ne jetez pas les perles aux porcs"
            que voulez vous c’est la regle de la democratie ..
            si vous osez essayer d’aborder des sujets peu conventionnels
            vous etes bon pour les quolibets d’une majorite de "beaux esprits"
            il est desolant de constater que la plupart de ces derniers ne se sont meme pas apercus
            que cet article emet de tres grosses reserves sur l’astrologie en general ..


          • ZEN ZEN 28 février 2009 18:59

            Le grand brouillard irrationnel , sous l’égide de la grande E.Tessier...

            Article à classer dans la rubrique " fantaisie" ou "poésie"


            "L’astrologie, construite depuis son origine sur des bases totalement irrationnelles, se classe indubitablement parmi les fausses sciences et ne peut en aucun cas être classée parmi les sciences. Elle reste en effet totalement irrecevable dans une vision scientifique de l’Univers pour un grand nombre de raisons, divergences criantes entre astrologues, nature hasardeuse et souvent invérifiable des prédictions astrologiques, nature floue des soi-disant influences astrales, etc...

            Depuis l’Antiquité, la vision astrologique du monde est toujours restée figée, voire engluée, dans un géocentrisme purement aristotélicien, en totale contradiction avec la vision moderne de l’Univers. Cette simple constatation enlève toute validité scientifique et toute crédibilité à un édifice basé sur une vision cosmologique antique et médiévale complètement dépassée, qui plaçait la Terre au centre d’un univers fini de petite taille, ainsi que sur une soi-disant position privilégiée de l’Homme dans le cosmos. En effet, le Soleil, pas plus que la Terre, n’occupe aucunement le centre de l’Univers. Il appartient à notre Voie Lactée, gigantesque système stellaire de plus de cent milliards d’étoiles, dont il n’occupe aucunement le centre. La Galaxie n’est que l’une des milliards de galaxies et n’est certes pas située au centre de l’Univers. On ne peut même plus parler actuellement d’un quelconque centre pour notre Univers !
            La part de rêve induite par l’astronomie est extraordinaire. Qui ne s’interroge pas en effet sur la signification profonde du Monde lorsqu’il lève les yeux vers les merveilles célestes ? Cette question est absolument légitime mais ne doit pas masquer le fait que les réponses restent très complexes, essentiellement du domaine de la science et de la philosophie. L’astrologie donne une réponse, certes agréable, mais par trop simpliste qui ne devrait en aucun cas satisfaire l’honnête homme. L’astronomie ne suffit-elle pas à dévoiler les mystères de notre Univers et ne montre-t-elle pas implicitement la vanité de toute explication astrologique et divinatoire du Monde ?

            Tant que l’astrologie se cantonne au niveau du mythe, son existence ou sa non-existence n’interfère en aucun cas avec le champ des sciences. Les scientifiques ne se sentent alors absolument pas concerné par ce qui apparaît en fait comme une résurgence de la religion gréco-romaine à travers plus de dix-sept siècles de christianisme. Cependant, toute aspiration de l’astrologie à la scientificité reste et restera inadmissible pour l’ensemble de la communauté scientifique tant que les grandes questions fondamentales resteront sans réponses !

            Pourquoi, alors, certains astrologues cherchent-ils de manière aberrante, à faire passer leurs affirmations pour des faits scientifiques ? Les fondements de l’astrologie ne sont-ils pas suffisamment solides pour pouvoir répondre à l’évolution des connaissances ? N’est-ce pas ici la recherche d’une caution scientifique abusive pour une pratique très éloignée de toute science, trop souvent proche de l’imposture, dans un but peu avouable, au mieux bassement mercantile ? L’astrologie, quelle que soit l’école d’appartenance, ne peut en aucun cas prétendre être une science."


            • Hieronymus Hieronymus 28 février 2009 19:04

              encore un qui n’a pas lu l’article
              merci pour le copie/colle


            • ZEN ZEN 28 février 2009 19:20

              @ Hiéronymus
              Oui, fatigué aujourd’hui...
              Ce copier-coller exprime assez bien ma pensée
              Pas le courage ni le temps de développer
              L’astrologie ne vaut pas une heure de peine...
              Mais ça fait rêver, c’est déjà ça, surtout en période difficile ...
              Merci pour cette petite récréation fort agréable smiley


            • Gasty Gasty 28 février 2009 19:41

              @ hieronimus

              Tout le monde aura pu lire ceci dans votre article :

              On le voit d’après cet énoncé, dans la compréhension de l’Astrologie, il n’est à aucun moment question de mesure physique, de rapport de masse ou de distance, la physique moderne n’a rien à y faire, les planètes n’envoient pas de « rayon » sur les individus, seul le positionnement, l’agencement des planètes/principes entre elles et dans le ciel/zodiaque forment la cartographie de l’individu lors de sa naissance, il convient sans doute de se remémorer la parole « Dieu fit l’homme à son image » pour entrevoir la profondeur de cet axiome de base, le principe de l’analogie entre l’homme/microcosme et l’univers/macrocosme qui fonde l’Astrologie...
               
              L’adhésion à cet axiome détermine l’acceptation ou non de l’astrologie comme système véridique, mais un tel axiome étant par nature absolument indémontrable, plus de l’ordre de la philosophie que de quoi que ce soit de « réel », il est donc inacceptable d’un point de vue scientifique et tous ces concepts ésotériques ne sont plus que rêverie et fumisterie

              Quel est votre point de vue ? ( hormis les horoscopes du jour)

            • Hieronymus Hieronymus 28 février 2009 20:52

              @ Gasty
              developper une argumentation sur ce fil semble un exercice perilleux vu l’abondance d’esprits persifleurs
              dont l’unique but semble etre la raillerie pure et simple et dont j’espere que vous n’etes point du nombre ..

              mon point de vue sur l’astrologie, je crois l’avoir assez bien resume a la fin :
              les predictions en astrologie sont illusoires et les horoscopes sont a prendre avec des pincettes, ce qui n’empeche pas de nombreuses personnes d’aller aussitot coller l’etiquette "croit a l’astrologie" pour peu qu’on s’y interesse ou se pose la question

              il n’est pas question de croire ou de ne pas croire mais de chercher a comprendre, tout en s’en defendant par crainte du ridicule, tres nombreux sont ceux qui considerent qu’il y a une part de verite ds l’astrologie, se font dresser leur horoscope et aimeraient "en savoir plus", cela signifie que bien qu’etant absolument incapables d’enoncer le moindre argument scientifique a l’appui de l’astrologie (et pour cause) ils voient en l’astrologie un mode de connaissance qui n’est pas totalement infonde ..
              c’est la question qui m’interesse mais qui nous ferait entrer ds un debat epistemologique particulierement ardu et dont je doute qu’il puisse s’effectuer sur AV ds la senerite (y a qu’a voir), la science dont les succes sont indeniables doit sa reussite a une methodologie qui d’emblee pose une reduction du domaine de la connaissance ; on ne va s’interesser qu’a ceci et cela en procedant par hypothese et en excluant tout ce qui n’est pas mesurable et/ou sortirait du champ de l’experience concrete, la science par nature est foncierement anti-esoterique, c’est ce qui fait a la fois sa force et sa faiblesse ..
              l’Astrologie etant par nature esoterique devait etre bannie du champ scientifique (redite)


            • Hieronymus Hieronymus 28 février 2009 21:32

              @ ZEN
              merci de votre mise au point, oui l’astrologie fait rever, c’est deja cela de positif
              quant a votre fatigue, je serais pret a oser y voir une forme de parti-pris, aussi pour eviter un quelconque malentendu, la prochaine fois, vous serez gentil de lire
              bien a vous


            • fouadraiden fouadraiden 28 février 2009 19:03


               Et encore on a rien vu si on devait se taper l’astrologie chinoise smiley


               Tt le mode sait-il que c’est à partir de l’astrologie que Descartes a construit sa théorie optique et kant sa géographie. Deux fumisteries de deux immenses philosophes que personne n’ose plus enseigner évidemment.


              • yoyo 28 février 2009 22:17

                Certes ! mais que dira t-on de notre science dans 1000 ans  ? smiley....un petit émoticone vaut plus que de longues phrases.....à savoir toutefois que parfois la science régresse,chez les grecs,tout le monde savait que la terre tournait autour du soleil,et il aura fallut 1500 ans pour revenir sur la thése initale...prenons garde à ce que notre science ne reprenne pas le chemin de l’inquisition et du dogme établi ! rien n’est jamais acquis,et surtout pas en science,il nous reste 99,9 % à découvrir et nous sommes loin d’être au bout de nos surprises smiley


              • fouadraiden fouadraiden 28 février 2009 22:50


                 tu veux dire que le soleil tournait autour de la Terre plutôt pour les anciens.


                 oui bien sûr et dans une certaine mesure la science d’aujourd’hui sera l’astrologie de demain comme celle-ci fut la science d’hier.


              • yoyo 28 février 2009 19:04

                Le crétinisme est aussi une religion,au vu des posts et des intervenants à l’esprit limité....on y mélange tout,de Tessier (la cupidité personnifiée...)en passant par nostradamus (un des plus grands érudits du moyen-age )....voilà une bonne dose d’ignorance et de médisance,comme disait coluche,quand on en sait pas plus que ça "on ferme sa gueule"....et pas la peine d’en faire des poèmes sans queue ni tête...


                • yoyo 28 février 2009 21:19

                  Nostradamus est la fin du moyen-age et début de la renaissance......1503/1566.....les limites ont toujours étés floues,les historiens parlent d’une période intermédiaire,une pré-renaissance.....le mot astrologue a été remplacé plus tard par astronome....


                • yoyo 28 février 2009 21:42

                  un commerce ? smiley les charlatans en font un commerce sur le dos des moutons y compris dans la pseudo-élite et même particulièrement....là on ne fait qu’en parler,le terme astrologie a été galvaudé dans le temps pour devenir voyance pour gogo aujourd’hui....c’est aussi simple que cela !! Actuellement,on fait commerce de tout,y compris la connerie....


                • Halman Halman 28 février 2009 19:52

                  Et ça y est, c’est reparti pour un tour avec l’astrologie.

                  Oui Newton et Kepler pratiquaient l’astrologie mais il faut remettre les choses dans leurs contextes pour ne pas duper les gens.

                  Pourquoi le faisaient ils ?

                  C’étaient des scientifiques cartésiens alors pourquoi faisaient ils des prédictions astrologiques alors qu’eux mêmes en aparté insultaient ceux qui leur en demandaient.

                  Parce qu’à l’époque faire de la science c’était considéré comme anti religieux.

                  Kepler toute sa vie a été poursuivi par les soldats de Dieu, (et oui à l’époque déjà) persécuté. Même les libraires qui leurs fournissaient papier et encre étaient espionnés, arrêtés, torturés, passés à la "question".

                  Alors encore une fois Kepler defait embarquer femme et marmaille pour chercher meilleurs cieux protecteurs.

                  Alors, surtout Kepler, faisait des prédictions pour se mettre bien auprès des seigneurs locaux afin d’avoir une protection et de pouvoir faire bouillir la marmitte pendant que le soir dans sa chambre, avec ses abaques et ses tables de logarithmes fausses à la décimale près, à la bougie, dans le froid et au milieu d’une famille malade et d’épouses qui lui reprochaient ses gaspillages en papier et en encre, de travailler comme des damnés à découvrir les lois de la nature, les rendre calculables.

                  Ces célèbres astronomes, on l’a retrouvé dans leurs écrits, on envoyé des lettres à des amis dans lesquelles ils se défoulaient, insultant tous les abrutis qui leur demandaient des astrologies et non des cartes réelles du ciel.

                  C’est grâce à Newton qu’astrologie et astronomie se sont séparées. C’est depuis Newton qu’on peut parler d’astrophysique.

                  Même si ses lubies l’entrainaient encore à faire de l’alchimie dans une cave.

                  Mais la chimie et la physique de l’époque n’étaient pas aussi développées que l’astronomie.


                  • yoyo 28 février 2009 21:10

                    Vous semblez ignorer une chose importante ! L’astrologie comme son nom l’indique est l’art de parler des astres et cette science a été remplacée par l’astronomie (observation des astres ),à l’époque les astronomes étaient des astrologues (comme les médecins d’ailleurs ) ,ce n’est que plus tard que les astrologues sont devenus des astronomes ,erreur de sémantique !
                    Prévoir l’avenir par les astres ne s’entend que sur le fait de prévoir les événements astraux,plus simplement sur la prédiction des éclipses,des conjonctions et retour des cométes par exemple ! comme Halley a mis en évidence les cycles des cométes dont la plus célébre porte son nom...
                     Vouloir prédire l’avenir de tout un chacun par les astres est une idiotie cupide particulièrement propre à notre temps !!


                  • Hieronymus Hieronymus 28 février 2009 22:37

                    @ Halman
                    merci pour votre commentaire tout a fait interessant
                    sur la question religion/science je developpe un peu en repondant a Gasty
                    en fait l’Eglise qui condamnait les arts divinatoires etait tres hostile a la pratique de l’astrologie
                    c’est d’ailleurs sous la pression des Jesuites que Colbert a exclu au XVII siecle l’astrologie de l’academie des sciences, l’Angleterre devait suivre un siecle plus tard
                    Newton et Kepler cartesiens, c’est un vaste debat, je ne suis pas certain que ce que l’on entend sous le vocable de cartesien ait pu reellement s’appliquer a Descartes en son temps
                    Kepler et Newton sont 2 grands genies, la representation que nous avons du systeme solaire date de Kepler et fonctionne toujours a notre epoque
                    Newton est un des plus grands scientifiques de tous les temps, il a pose les bases de la physique moderne et ses theories sont demeures inviolees jusqu’a Einstein, Newton a, ce qui etait revolutionnaire, enonce que l’espace cosmique devait etre vu sous la forme d’un espace euclidien a 3 dimensions, sa pensee incontournable en de nombreux domaines a ete decisive sur le plan scientifique, au XVIII siecle les Francais se sont d’abord montres hostiles a ses theories avant de finir par s’y soumettre
                    je trouve un peu curieux que vous parliez de "lubies" en ce qui le concerne
                    s’il s’interessait a l’alchimie, c’est certainement que d’un point de vue philosophique, Newton considerait que celle-ci n’etait pas completement depourvue de sens
                    cordialement


                  • Kepler69 28 février 2009 23:36

                    Et ça y est c’est reparti avec le mythe sceptique du Kepler cartésien (avant Descartes ? Elle est bien bonne...) qui ne croyait pas en l’astrologie. En ces temps là la notion même de scientifique n’était pas clairement définie, allons ! A propos de la question Kepler rédigeait-il des horoscopes ? A propos de l’autre, Kepler croyait-il en l’astrologie ? Le mieux c’est d’aller lire par vous mêmes ce qu’il écrivait fin 1601 en prévision de l’année 1602 ainsi que sur les fondements physiques de l’astrologie qu’il envisageait de lui-même


                  • Hieronymus Hieronymus 1er mars 2009 00:00

                    @ Kepler
                    merci pour votre lien tout a fait pertinent
                    et qui permet de battre en breche pas mal d’idees preconcues
                    cordialement


                  • Hieronymus Hieronymus 28 février 2009 20:56

                    dont je doute qu’il puisse s’effectuer sur AV dans la serenite
                    pardon, ecrit trop vite ..


                    • yoyo 28 février 2009 21:34

                      l’humour pour cacher votre ignorance.....ça fait toujours plus présentable... smiley


                    • Hieronymus Hieronymus 28 février 2009 21:34

                      de quel commerce parlez vous ?
                      quand vous ne connaissez rien a un sujet vous n’etes bon qu’a troller et a pourrir les fils


                    • yoyo 28 février 2009 22:02

                      Le Furtif,il peut pas lire ! il pas de yeux !! smiley...faut écrire en braille !! quoique sur un écran,c’est pas encore ça !!


                    • yoyo 28 février 2009 21:52

                      Personne ici ne prétend que l’astrologie est une science permettant de lire l’avenir dans les astres ,pas même l’auteur.....toutefois dire que les objets du ciel n’ont pas d’influence sur la faune et la flore est faux,j’en veux pour preuve intangible ,l’effet de la lune sur les marées et comme chacun sait le corps humain est composé à + de 80 % d’eau...et il serait étonnant que les cycles du soleil n’aient pas d’influence non-plus tout comme la position des grosses planétes telles que jupiter et saturne,mais de là à en déduire des prédictions ,on est bien d’accord, c’est absurde !!


                    • Montagnais Montagnais 28 février 2009 22:26

                      A l’instant, belle conjonction entre l’Astre Sélène et l’Etoile des bergers, dans un ciel non mesuré. L’Astrologie pourra en tirer quelques significations, dont la science se gaussera, mais notez bien que la science n’apporte rien au plaisir procuré par le prodigieux spectacle. Notez aussi que pour elle, la science, ce qui est au-delà des deux astres est absolument « terra incognita », hors de portée (comme une grande partie de ce qui est en dessous d’ailleurs).

                      A Hieronymus :

                      Rien d’inattendu dans le « rating » de votre article, tout en haut. Sur Eratosthène ou Guénon, sur Armagueddon ou Mycènes, vous n’auriez pas fait plus. Mais sur Ségolène ! Ou Zébulon ! Là, nous nous régalons.

                      Mais je nous égare..

                      « L’Astrologie ne passe plus dans la grille de lecture, que s’est il donc passé pour que cette discipline se soit retrouvée ainsi mise au ban de l’ordre des disciplines admises ? »

                      « Admise », il s’agit bien de cela. Question pertinente. L’Art devrait bientôt connaître le même sort (en fait il l’a déjà connu). Un rapport à peu près équivalent existe entre l’Astrologie gréco-latine et l’astrologie de France Dimanche d’un côté, une grande partie de l’art dit « contemporain » et l’Art Classique de l’autre.

                      « …instituer un « caractère objectif » à la science, a tendu à circonscrire de plus en plus son domaine en excluant tout ce qui est de l’ordre de l’indémontrable : les questions religieuses et métaphysiques, les arts en général, l’astrologie entre autres .. »

                      Bien vu Hieronymus. C’est dans la nature de la science d’exclure : l’Astrologie, la connaissance « traditionnelle », le tantrisme, les religions... Rien de pires (et de plus attendrissants en même temps) que les athées intégristes, convoquant la science à l’aplatissement de leurs adversaires.

                      Nombre de commentaires montrent effectivement que vous n’avez été lu qu’en travers.

                      « …mais force est de reconnaître que l’astrologie dans ses fondements est foncièrement incompatible avec une représentation scientifique de l’univers et pour cause ! »

                      « Force est de reconnaître que l’astrologie dans ses fondements est foncièrement incompatible avec une représentation scientifique de l’univers et pour cause ! »

                      On ne peut être plus clair.

                      « La mythologie gréco-latine est en fait une Cosmogonie ou représentation de l’univers sous forme de principes, » 

                      Idée aussi obscure pour la pensée dite « moderne » qu’un compteur d’incrémentation et un processus itératif pour un Montagnais.

                      Excellent article donc, qui, très-justement, n’oppose pas l’Astrologie à la science, mais permettrait de réfléchir à « l’illusion du monde ». Votre prochain article, après l’Astrologie, sur la Théurgie ?


                      • Hieronymus Hieronymus 1er mars 2009 00:53

                        @ Montagnais
                        merci de votre commentaire dument circonstancie
                        on aimerait lire plus souvent des posts comme le votre
                        je deplore effectivement qu’il ne se trouve quasiment aucune critique constructive de l’astrologie, on oscille entre l’adulation des fois un peu simplette et le rejet violent et diffamatoire, entre les 2 rien ou presque ..
                        a cote des horoscopes bidon des journaux, il serait peut etre utile de se demander pourquoi 1) l’astrologie a t elle ete veneree de tous temps 2) pourquoi a notre epoque de "rationalisme" (bien que je trouve le terme mal adapte) elle compte toujours autant d’adeptes
                        c’est qu’elle doit bien quand meme correspondre a qq chose, meme si ce qq chose n’a pas de valeur scientifique reconnue ?

                        Nombre de commentaires montrent effectivement que vous n’avez été lu qu’en travers.
                        si ce n’etait qu’en travers ce ne serait pas trop grave, j’ai plutot l’impression que certains ne m’ont pas lu du tout
                        bien a vous


                      • Krokodilo Krokodilo 28 février 2009 23:25

                        Je trouve le titre ambigü, disons maladroit : l’astrologie n’est pas une victime, c’est l’escroc !
                        Les victimes, ce sont tous ceux qui ont un jour payé un astrologue. Et certains de nos médias sont complices de l’obscurantisme, car pourquoi diable entend-t-on encore des horoscopes à la radio, litanie de fadaises écrites sur un coin de table en copier-coller des numéros précédents, pourquoi en lit-on encore dans les jorunaux, ce qui conforte les gens dans leurs croyances irrationnelles ? Après la pub, le service public devrait se débarrasser de l’astrologie.


                        • lineon 1er mars 2009 03:47

                          Bel article, tout et son contraire. Etteignez la lumière en partant.


                          • hpspt 1er mars 2009 07:52

                            Plus de 2000 ans de prévisions astrologiques qui n’ont jamais marché. A mon avis, il est plus que temps de laisser tomber !


                            • Gasty Gasty 1er mars 2009 09:08

                              Personnellement je consulte les diseuses de bonne aventure, quitte à choisir____autant qu’elle soit bonne.


                            • zeugma zeugma 1er mars 2009 09:39

                              Note à l’auteur : J’AI LU L’ARTICLE !!!!
                              Petit ajout : ("petit" et "ajout" : je suis en périphérie...)
                              Jeune praticien (jadis !) analyste, j’étais souvent irrité par le discours de certains patients ("vous comprenez, je suis Balance ascendant Verseau, avec telles planètes en Maison IV"...), donc j’ai cherché quels signifiés montraient/cachaient ces mots. À la réflexion (et... à l’aune de la Clinique), ces personnes usaient du vocabulaire de l’Astrologie pour "SE DIRE SYMBOLIQUEMENT", comme s’ils se "présentaient" avec un TOTEM, ou... comme si nous avions joué au "PORTRAIT CHINOIS".

                              Dans cette perspective (À L’EXCLUSION DE TOUTE PROSPECTIVE !), le discours astrologique est analysable comme une PROJECTION de soi : bien évidemment, le travail analytique consistera à en montrer le caractère opportuniste (défense / étayage du Moi), pour que le patient puisse se "penser" autrement que marionnette d’un Destin (ou d’une parentèle, ou d’un ADN, ou d’une Sociologie...).

                              Bref, si l’astrologie reste un "MUTHOS" labile et vivace, écoutons ce qu’elle dit du Désir...


                              • Hieronymus Hieronymus 1er mars 2009 12:40

                                @ zeugma
                                merci d’avoir lu l’article
                                oui effectivement il est toujours possible meme pour ceux qui seraient totalement hermetiques vis a vis de l’astrologie de reutiliser le langage astrologique en tant que mode de communication sous forme de symboles
                                la mythologie gréco-latine est en fait une Cosmogonie ou représentation de l’univers sous forme de principes
                                d’abord il s’agit d’un langage extremement riche, a la fois souple et profond, non exempt de poesie et beaucoup y trouvent un apaisement ce qui est deja positif
                                cordialement


                              • Marilou 1er mars 2009 11:46

                                Qu’elle critique serait constructive ?
                                Celle destinée à caresser dans le sens du poil la science ou celle objective qui tient compte des différents facteurs historiques, sociaux et culturels.

                                Ces critiques et rejets constant de l’irrationel ne fait pas honneur à la science car celle-ci n’a jamais été destiné à éliminer l’irrationel du monde mais de s’en écarter pour pouvoir établir certaines règles. Il n’y a pas négation de la science de l’irrationel, il ne l’étudie pas car ils n’en n’ont pas les moyens, c’est tout. La frontière entre rationel et irrationel se déplacant continuellement. C’est un choix mais cela ne signifie pas qu’il en nie l’existance.

                                On pourrait se demander alors pourquoi les pro-rationnels s’acharnent-ils autant sur l’irrationnel puisque ce n’est pas leur cheval de bataille ?
                                Sans doute parceque ses personnes manquent déjà de "connaissances" du monde scientifique. Science qu’ils subliment de manière irrationelle. Pourquoi ?
                                Le manque de connaissances alimente la peur et la peur entraine l’intransigence. On se cantonne dans les limites de son champs de connaissances car on craint de s’exposer et surtout de ne pouvoir contrôler.

                                En conclusion, il est illusoir de croire à une critique constructive de l’irrationel par des personnes qui n’ont déjà pas une vision juste de la place du rationel.

                                Je vous encourage à poursuivre d’écrire vos articles sur ce domaine, et combler ainsi un peu l’ignorance et le simplisme.

                                Voici un site qui répond au besoin d’une critique objective de l’astrologie : http://www.lastrologie-et-la-raison.net/



                                • Hieronymus Hieronymus 1er mars 2009 13:05

                                  @ Marilou
                                  merci de votre commentaire
                                  effectivement la question debattue par l’article se situe au dela de l’astrologie et concerne plus generalement le cadre de la science
                                  les termes "rationnel" et "irrationnel" qq part sont inadequats, on s’en sert faute de mieux comme raccourci de langage, la science se definit comme rationnelle en ayant (bien qu’elle s’en defende) volontairement limite le champ de ses investigations et de ses methodes, et ce qui est en dehors de son champ c’est "l’irrationnel" qu’elle condamne d’emblee comme faux car elle tient pour seul veridique car "rationnel" ce qui peut etre soumis a son examen clinique
                                  merci a tous ceux qui s’interrogent honnetement sur ce fil
                                  cordialement


                                • Marilou 2 mars 2009 08:24

                                  Typique attaque pour qui manque d’argument  smiley


                                • Marilou 2 mars 2009 10:07

                                  Pour répondre à hieronymus

                                  A propos de la science  : ....c’est "l’irrationnel" qu’elle condamne d’emblee comme faux car elle tient pour seul veridique car "rationnel" ce qui peut etre soumis a son examen clinique

                                  La science ne condamne rien, ce sont certains hommes qui l’étudient qui le font. Il ne faut pas tomber dans leur irrationel (dont on a une belle fourchette ici) et accuser une discipline au lieu des hommes qui la représente.
                                   


                                • Kepler69 9 mars 2009 11:57

                                  Bonjour Marilou, je vois que vous avez indiqué un lien vers mon site http://www.lastrologie-et-la-raison.net, et je vous en remercie... je n’avais jusque là renvoyé que vers ma page sur Kepler et les horoscopes.
                                  Comme vous je constate encore une fois que pour ce qui est de rabacher les mêmes betises ou de critiquer les affirmations les plus facilement réfutables, les critiques sont nombreux. Mais quand il faut s’attaquer à des textes plus consistants, il n’y a plus personne....
                                  Quelle horreur que ce post plus haut osant encore écrire que les astronomes-astrologues de la période Renaissance et post Renaissance ne croyaient pas en l’astrologie comme on peut le lire dans leurs lettres ! Le travail de l’historien Gérard Simon n’a pas encore atteint les basses couches de la critique... De même que la critique ne sait pas que de tous temps les astrologues savants ont critiqué les astrologues populaires, ce n’est pourtant pas une découverte ! Ecrire aussi que les astronomes avaient peur de l’Eglise avant la condamnation de Giordano Bruno c’est un autre bel anachronisme (Copernic a été longtemps encouragé par ses collègues de l’Eglise à publier ses textes et Kepler ne s’est pas inquiété vraiment de l’Inquisition pendant longtemps, comme en témoigne son commentaire du Messager Céleste de Galilée). Un anachronisme voisin de celui qui consiste à affirmer que les astronomes faisaient de l’astrologie uniquement pour financer leurs travaux astronomiques... Une douce fable la plupart du temps même si Kepler a écrit que l’astrologie faisait vivre l’astronomie : ça ne l’empêchait pas d’y croire ! Mais on fait d’une composante sociologique (c’est l’astrologie qui intéressait les puissants, plus que l’astronomie), une affirmation personnelle : je fais de l’astrologie juste pour financer mes travaux astronomiques...
                                  Risible.
                                  Cordialement,


                                • ZEN ZEN 1er mars 2009 13:15

                                  "Vous qualifiez ,vous même, votre "corpus" d’irrationnel et d’indémontrable ....Je ne vois pas ce qu’il y a de répréhensible de notre part à le qualifier comme tel et à refuser de le critiquer selon la méthode de l’examen objectif ....encore une fois puisque vous affirmez que l’objet n’en relève pas des outils de l’examen critique ...Vous nous confiez benoitement que seuls qui vont dans votre sens vous agréent....Ceux là sont bons et sensibles et sérieux....
                                  Bref, vous étalez depuis des mois un ensemble de notions indémontrables , irrationnelles , que vous voulez à toute force nous faire admettre dans le champ des choses qu’on discute..
                                  .."

                                  On ne peut mieux dire, le Furtif
                                  On peut conseiller à, l’auteur la lecture de Bachelard , quelques cours d’ épistémologie et une bonne formation en astronomie , antidote des niaiseries astrologiques...
                                  Mais enfin , il nous a fait réver dans ce que Bachelard appelle la "pensée nocturne"


                                  • Olga Olga 1er mars 2009 20:45
                                    Quoi dire de plus sur l’astrologie à part que c’est une vue de l’esprit (une chimère, un leurre), comme le sont les constellations d’ailleurs. L’oeil humain voit la projection des étoiles sur une sorte d’écran sphérique imaginaire qui engloberait la terre. Les représentations "en deux dimensions" (les constellations) qui découlent de cette vision biaisée ne sont qu’illusion. Si on introduit la notion de profondeur entre les étoiles d’une constellation, si on observe depuis un autre point de l’espace, ces constellations n’ont plus aucune réalité physique. 
                                    Si l’Astrologie c’est : "le principe d’analogie entre le Microcosme et le Macrocosme (le macrocosme figure l’univers entier)" et que son référentiel de base -l’existence des constellations et leur position- pour représenter ce macrocosme est une pure chimère, on est en droit de fortement douter sur sa capacité à produire et prédire quelque chose de tangible (crédible)...

                                    • Marilou 2 mars 2009 09:18

                                      Dans quelle catégorie placerais tu ta réactivité ? Dans le rationel ou l’irrationel ?
                                      Les préjugés sont-il rationel ou irrationel ?
                                      De quel facteurs dépendent-ils ? Peut-on les lister sans en ommettre ? Et établir une règle incontournable ?


                                      • ZEN ZEN 2 mars 2009 10:22

                                        @ Marilou
                                        Si vous pouvez me traduire le charabia ésotéro-nébulo-énigmatique ci-dessus, ce serait sympa... smiley


                                      • ZEN ZEN 2 mars 2009 10:24

                                        "ésotéro-nébulo-énigmatique" , voulais-je dire...

                                        Une force irrationnelle a déformé mon texte ! smiley


                                      • maxim maxim 2 mars 2009 09:35

                                        il me reste un peu de marc de café ......si ça peut intéresser quelqu’un ????


                                        • Marilou 2 mars 2009 10:14

                                          Ta désilusion, elle est rationel ou irrationel ?



                                        • ZEN ZEN 2 mars 2009 10:28

                                          Le Furtif a -t-il été à l’école avec vous pour que vous le tutoyassiez ... smiley
                                          ...école où l’on apprend à accorder un adjectif avec un substantif smiley


                                        • Marilou 2 mars 2009 12:19

                                          Dur dur de maintenir une discussion de grandes personnes, hein ? Le zozottage prend vite la relève il me semble. Je n’aurais pas cru que cette question était à ce point difficile pour votre âge !
                                          Voilà surement la raison du tuttoyement.... mais je vais encore y réfléchir... mon avis n’est pas définitif.


                                        • Marilou 2 mars 2009 12:27

                                          Quant aux fautes d’orthographes je me soigne. C’est par contre une arme merveilleuse pour démasquer les faux intellectuels, ceux sans argumentations qui n’ont que se recourt pour se donner de l’importance.


                                        • Marilou 2 mars 2009 13:44

                                          Biensûr qu’ils les voient smiley mais ils n’ont pas besoins d’utiliser les faiblesses des autres pour se faire valoir.


                                        • Le chien qui danse 2 mars 2009 17:26

                                          J’ai étudié l’astrologie pendant presque 15 ans et je suis allé, je crois, assez loin dans ses arcanes, je n’ai jamais rien prédit, je ne suis pas devin. C’est un langage assez intéressant et profond qui peut permettre une compréhension de soi trés intéressante. Je n’ai été étudiant que pour moi même et mes deux enfants ( et quelques proches) et je peux vous dire que ce que délivre les cartes du ciel reste toujours stupéfiant pour moi bien que je ne pratique plus cet art. Je ne crois pas être gogo, ni mes enfants, ni mes amis. Me connaissant (je crois) pas trop mal et connaissant bien mes enfants et bien nous ne faisons pas mentir l’astrologie pour ce qui est de la description caractérielle et psychologique et j’ai aussi remarqué beaucoup de "conjonctions" spécifiques à des moments, dirons-nous, cathartiques, surtout dans l’étude des cycles. Je ne la pratique plus car je ne sais pas quoi en faire. Je ne veux être ni gourou ni devin. Il m’arrive souvent en regardant des personnes et en les écoutant de déceler des caractéritiques astrologiques dans les grands (ou gros) traits, physiologiquement c’est aussi assez pertinent. Bon je ne sais pas si j’irais jusqu’au bucher pour ne pas la renier, mais dans la liberté de penser qui nous reste je lui accorde encore du crédit quand à sa potentielle utilité, notamment en matière médicale, au sens large.
                                          Ce qui est en haut et comme ce qui est en bas ( je ne sais plus qui à dit ça...)
                                          Peut-être un jour redécouvrirons nous ses vertus.


                                          • Hieronymus Hieronymus 4 mars 2009 00:09

                                            @u chien qui danse
                                            merci de votre aimable et honnete commentaire
                                            Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas
                                            je crois qu’il s’agit d’Hermes Trismegiste

                                            merci egalement a tous ceux et a toutes celles qui sont intervenus sur ce fil pour faire partager leurs opinions et leurs experiences
                                            la question de l’Astrologie, exclue du champ de la science, reste loin d’etre close


                                          • Nouvel auteur Lunesoleil 15 mars 2009 22:54

                                            Il faut reconnaître qu’il y a des astronomes qui s’intéressent à l’astrologie tout comme des médecins qui pratiquent l’astrologie ou qui font appel pour ces derniers à des astrologues quand il sont confrontés à la limite de leurs disciplines  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès