• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > La chasse aux écoliers pirates par la Sacem

La chasse aux écoliers pirates par la Sacem

La Sacem commence à utiliser des méthodes honteuses pour grappiller le moindre argent relativement aux droits d’auteur. C’est ainsi, qu’à la mi-juillet, des enfants d’une école publique sont accusés de contrefaçon par la Sacem.

Rappelons ce qu’est la Sacem : « La Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM) est une entreprise privée chargée par l’état français d’une mission de service public. Créée en 1850, elle a pour objectif la gestion collective de la collecte et de la répartition des droits d’auteurs d’œuvres musicales qui sont perçus lors d’une diffusion en publique ou lors de leur reproduction sur différents supports. » (définition Wikipédia).

A la fin de l’année scolaire, les élèves de l’école de Peillac dans le Morbihan ont chanté devant trois enseignantes qui quittaient l’établissement et devant leurs parents une partie de la célèbre chanson d’Hugues Aufray, Adieu monsieur le professeur. Ce moment émouvant pour ces enfants et leurs professeurs fut relaté dans le journal local, c’est de cette façon que la Sacem entend parler de cette petite fête. Sa réaction ne se fait pas attendre, elle envoie une note de débit à l’école lui réclamant 75€ ainsi qu’un courrier annonçant à la directrice que l’utilisation du répertoire de la Sacem sans son autorisation est un délit de contrefaçon et que si l’école ne payait pas une procédure judiciaire serait intentée.

La directrice essaye alors de calmer le jeu en expliquant au responsable de la Sacem que la surprise aux professeurs quittant l’école n’avait pas de but lucratif et que les enfants ont simplement chantonner la chanson. Mais au niveau du droit, même si le spectacle est gratuit, une rémunération doit être effectuée. La Sacem se retranche derrière sa mission : « Notre rôle est d’autoriser la diffusion et de percevoir des rémunérations pour le compte des auteurs. Les écoles le savent. Elles reçoivent des formulaires en début d’année » Le directeur régional de cette société a tout de même pris rendez-vous avec la directrice fin août pour approfondir l’affaire et explique que ces 75€ correspondent au tarif d’un spectacle scolaire et non à une simple chanson.

Bien qu’un arrangement soit en vue, du moins on l’espère, la méthode de la Sacem par sa traque dans la presse locale reste inadmissible, surtout pour une petite surprise d’écoliers. Celle-ci aura un peu gâcher la fête.


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (203 votes)




Réagissez à l'article

141 réactions à cet article    


  • JiPi (---.---.155.1) 25 juillet 2006 10:48

    @Demian

    Votre péremptoire et empressé « circulez y a rien à voir » ne m’empêchera pas de penser que cette anecdote est très révélatrice d’un mercantilisme déplacé et donc honteux, lorsqu’il s’en prend à des enfants.


    • Moué (---.---.54.96) 25 juillet 2006 10:59

      Allez hop 75€ pour la Sacem, pour un petit bout de chanson, mais bon tout va bien Damien est content.

      Ce ne sont que quelques livres en moins à la rentrée pour ces enfants. Quand on voit qu’à chaque fois qu’on organise une fête (petite ou grande) à l’école pour récolter des fonds, il faut passer par la case Sacem, ça fait mal au coeur.


      • Kelsaltan (---.---.178.45) 25 juillet 2006 11:01

        Il ne s’agit donc pas d’une infraction constatée par... quelque chose comme un agent assermenté, mais d’une infraction dont on aurait le soupçon par ouie-dire.

        Et bien, ça promet. Je m’en vais donc dénoncer ma mémé qui chante sous la douche pour le bénéfice de tout l’immeuble (ma mémé chante très bien et très fort).


        • Moué (---.---.54.96) 25 juillet 2006 11:45

          MOn pauv’Damien, soit tu n’as pas d’enfants soit tu ne t’impliques pas dans la gestion d’une école. Alors épargne moi tes amalgames à 2 sous et continues de fréquenter tes copinettes de 18 ans.


        • Mathieu (---.---.212.160) 25 juillet 2006 11:46

          Mon pauvre, vous êtes navrant ! J’espère pour vous que vos oeuvres ont plus de valeurs qu’un vulgaire haburger mais vu vos propos, j’en doute...


        • Moué (---.---.54.96) 25 juillet 2006 12:09

          Injurieux ? Que non point..je me base seulement sur la tonne de réponse que tu as fait au fil de tes interventions sur Avox.

          Je crois jsute que sur cette affaire là tu es complètement déconnecté avec la réalité du terrain. Sache qu’une association de parents d’élève galère énormément pour récolter un peu d’argent pour que les enfants puissent sortir de l’établissement, se payer des jeux ou des livres.

          Tout est fondé sur le bénévolat et dans les petites écoles, les repas dansants par exemple ne génèrent vraiment pas beaucoup de recette. Alors la charge incompressible de la Sacem fait réfléchir à 2 fois avant d’organiser quoique ce soit. Si au moins c’était au prorata de l’argent récolté, mais non.

          Ce n’est pas un forfait pour l’année mais bien une redevance due à chaque manifestation.


        • Kelsaltan (---.---.178.45) 25 juillet 2006 13:30

          Oups... le chant du rossignol ?

          Paix à votre âme, l’artiste...


        • informez vous (---.---.116.231) 25 juillet 2006 11:20

          http://www.clubic.com/actualite-36750-adieux-a-75-euros-la-sacem-s-explique.html

          Il serait bon de lire la version de la sacem avant de taper dessus... Et d’ecrire n’importe quoi.


          • Jojo2 (---.---.158.64) 25 juillet 2006 12:52

            La solution : demander aux élèves d’écrire des paroles sur des airs du domaine public...

            Ca aurait une autre gueule.

            Et faire de même pour toutes les kermesses, qui pourront reprendre ce qui aura été fait ailleurs...

            Et merde à la SACEM !


          • Philippe VIGNEAU (---.---.82.131) 25 juillet 2006 12:55

            voila bien le seul commentaire qui devrait figurer dans cette discussion.

            je trouve finallement l’action de la SACEM normale.


          • Philippe VIGNEAU (---.---.82.131) 25 juillet 2006 12:57

            c’etait pour la remarque de « informez vous »

            (celle de jojo2 est bonne aussi)


          • claude (---.---.137.18) 25 juillet 2006 11:26

            dans un fil précédent avec un fait scolaire ( encore ) toute une polémique s’était faite à propos d’enseignantes qui voulaient faire chanter une chanson de Diam’s dans une chorale enfantine ; par manque de précisions la discussion a bien évidemment dérapé dans tous les sens.

            ce qui est facile même quand l’article est clair, précis, étayé par des arguments justes et étoffé par des liens valables le sera d’autant plus par cette annonce au titre racoleur qui me fait l’effet d’un bla bla de comptoir par manque de documents dûments répertoriés et identifiés.

            merci d’être un peu plus pro et justifiez s’il vous plaît votre propos car autant il y a matière à réfléchir et à débattre si vos dires sont avérés, autant sans arguments solides cela tournera en eau de boudin.

            dommage qu’AgoraVox laisse passer un article aussi creux

            merci à l’auteur de relever le niveau


            • claude (---.---.137.18) 25 juillet 2006 11:29

              monsieur si vous êtes passionné de politique et SI VOUS SOUHAITEZ ÊTRE CRÉDIBLE DANS VOTRE VIE PROFESSIONNELLE respectez vos interlocuteurs ou lecteurs en ayant un jus plus clair


            • Bulgroz (---.---.162.111) 25 juillet 2006 11:30

              Il me semble tout à fait justifié que la Sacem dont c’est la fonction même, prélève des droits d’auteur pour les redistribuer,quand il s’agit d’évennements tels les kermesses dont la finalité est de récolter des sous.

              Ca me parait clair, sain et logique et sans discussion possible.


              • Polus (---.---.102.41) 25 juillet 2006 11:38

                l’auteur nous done une info « fait divers » interressante. il explique l’hitoire mais aussi la version de la sacem. je ne vois pas pourquoi demian s’attaque à lui si rapidement. il ne s’attaque pas aux droits d’auteur mais remet en cause la méthode employée, il me semble, que je trouve également honteuse. on ne réclame pas 75€ pour une chansonnette d’adieu d’enfants a leur prof !


                • 3p (---.---.102.41) 25 juillet 2006 11:44

                  Laissez tomber.

                  Demian est obsédé par les droits « d’hauteur ».


                • Remi Morin (---.---.141.133) 25 juillet 2006 18:29

                  Certes il y a eu malentendu, la réclamation n’était pas que pour une chanson mais toute la soirée. Mais réclamation il y a bien eu : http://www.clubic.com/actualite-36750-adieux-a-75-euros-la-sacem-s-explique.html.


                • no (---.---.94.25) 25 juillet 2006 11:47

                  Les lois s’appliquent aussi aux mineurs...

                  L’impunite et l’enfant roi ca commence a bien faire :

                  1/ Je sais bien que quand education sans frontiere (officine d’extreme gauche) preche la violation des lois sur l’immigration eu utilisant des enfants pour jouer sur les sentiments de citoyen candide..

                  2/ L’affaire d’outreau a envoye en prison des innocents sur simple declaration d’enfants manipulé....

                  Quand les parents n’assure pas le minimun d’education et de socialisation de leurs enfants et que la parole de l’enfant est roi et que les adolecsents utilise l’impunité que leurs donne la loi de 45.....

                  C’est aux parents a controler un minimum ce que font leurs gosses sur internet....

                  Quand on a un scooter on ne fait pas n’importe quoi avec c’est pareil avec un ordinateur...et on trouve normal que l’on impose des limites et des sanctions pour une l’usage d’un scooter par pour un ordinateur... pourtant un ordinateur connecte a internet permet aussi de voler, de détruire, de nuire, etc... ce n’est pas un objet aussi pacifiste qu’il n’y parait tout depend l’usage que l’on en fait...

                  Les lois sont faite pour etre appliquer. c’est pas la sacem le probleme dans c’est histoire c’est une fois de plus les parents.... et je vois que y’a des gens pour une fois de plus soutenir des parents qui n’assurent pas l’education a leurs enfants..... l’education et la socialisation des enfants passent par le respect des lois et impose le respect des notions de limite...

                  Apres les pauvres enfants de clandestin on nous joue le scénario des pauvres ecoliers qui font du piratage... mais bon plus rien ne m’etonne quand on trouve des excuses a ses delinquants qui brulent la bagnole de leurs voisins...

                  Le discours d’ex 68 art me gavent puissance 20 ... et de ceux qui font amalgame entre defense des libertés individuelles et le pillage....

                  Les nihilistes qui sont tout le temps en train de trouver des excuses a l’inacceptable me fatigue....


                  • Moué (---.---.54.96) 25 juillet 2006 11:51

                    Mister No :je n’ai strictement pas compris le but de votre intervention sur ce sujet là.


                  • Bulgroz (---.---.162.111) 25 juillet 2006 11:53

                    Moi si, et je dis bravo à Mister No !!


                  • Yoyo (---.---.132.225) 25 juillet 2006 12:07

                    « Le discours d’ex 68 art me gavent puissance 20 ... et de ceux qui font amalgame entre defense des libertés individuelles et le pillage.... »

                    Ah bon, vous considérez que des enfants qui chantent une chanson pour dire au revoir à leur professeur dans le cadre une fête totalement gratuite constitue un pillage ?

                    Je vous conseille de vous saisir d’un dictionnaire et d’y consulter la définition du verbe piller...


                  • Yoyo (---.---.132.225) 25 juillet 2006 12:14

                    L’explication de la SACEM ne change rien du tout au problème : que ce soit pour une chanson ou pour la fête entière, le fait de réclamer 75 euros à l’ecole alors que cette fete n’avait aucune but lucratif est totalement pitoyable.

                    Je ne conteste pas que La SACEM soit dans son droit, le problème c’est justement ce droit qui ne fait pas la différence entre une chanson utilisée à des fins lucratives et une chanson chantée dans un cadre non lucratif.

                    En abusant de son droit la SACEM se tire une balle dans le pied et dans celui des artistes qu’elle est sensée protéger. Car à trop agir comme ça elle finira par dissuader les enseignants de faire aimer la musique aux enfants.


                  • Rocla (---.---.22.11) 25 juillet 2006 12:15

                    No ???????????????

                    Rocla


                  • Sran (---.---.145.57) 25 juillet 2006 12:44

                    Et une intervention de neu² et de son pote bulle pour cracher leur haine de connard vendeur de photocopieur ! Manque plus que Adolphos pour réunir la brochette des connards de droites ! Yahoo !

                    j’espère que vos costard sont pas trop serré et que vous étoufferez pas avec vos billets !


                  • (---.---.56.134) 25 juillet 2006 12:50

                    proum proum troum troum trou lala ! l’anarchie vaincra !


                  • (---.---.56.134) 25 juillet 2006 12:55

                    Qu’est ce qui se passe ???

                    Florent Pagny aurait’il besoin de changer de Bentley ou peu-etre Yannick Noha ?????????


                  • Sran (---.---.145.57) 25 juillet 2006 12:57

                    Adolphos ! Viens poser un com qui pu la merde ! Aller !


                  • Emile Red (---.---.229.153) 27 juillet 2006 11:38

                    Une chose certaine, je trouve No très mal placé, s’il a des enfants (ce dont je doute), pour donner des leçons d’éducation aux vues de sa syntaxe approximative et de son orthographe niveau CP.

                    Si la kermesse scolaire est faite dans un cadre privée, parents, professeurs, élèves, il n’y a aucune justification à reverser des droits de SACEM, si la kermesse est ouverte à tout citoyen elle est assujétie aux droits...

                    Les règles sont très souvent transgressées par la SACEM, elle même, qui se présente dans des fêtes privées illégalement (mariage, anniversaire ou autres).

                    Un conseil qu’on peut donner à tout organisateur de ce genre de festivité est de fournir des billets d’entrée par avance aux invités, les personnes étrangères (contrôleur SACEM par ex.) n’ayant aucune aptitude à pénétrer une manifestation dite privée...


                  • Ado (---.---.59.170) 30 juillet 2006 01:42

                    « Si la kermesse scolaire est faite dans un cadre privée »

                    Une kermesse SCOLAIRE d’une administration n’est en rien privé. En plus, 75€, par rapport au gaspillage que représente le surnombre d’enseignants... Non, encore une fois, les fonctionnaires se sont dit qu’ils étaient au dessus des Lois et pouvaient faire n’importe quoi.


                  • p31 (---.---.126.251) 1er août 2006 14:22

                    Le surnombre d’enseignant ?!!!???

                    Y a vraiment des gens qui raconte des conneries plus grace qu’eux sur ce site !!

                    Il vous faut quoi ? des classe de CP a 35 eleves ?


                  • Toto (---.---.206.59) 1er septembre 2006 11:37

                    Là je dis quand même bravo !

                    Oser comparer une accusation calomnieuse de pédophilie à une chansonnette il fallait oser !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                    Bien entendu politiquement vous n’êtes pas crédible pour un sou, par contre je salue le toupet dont vous faites preuve...

                    Une telle mauvaise foi on n’en crois epas tous les jours...


                  • Polus (---.---.0.207) 25 juillet 2006 11:48

                    Je vois ça, obsédé mais aussi un peu intolérant...


                    • LaSaucisse (---.---.162.39) 25 juillet 2006 11:51

                      C’est inadmissible de devoir faire payer des élèves pour une chanson, ça vire au ridicule ces histoires de droits. Pour le gros co... de démian west, faut jamais, mais jamais lui répondre, c’est un troll, un gros co... de troll.

                      lanonymesaucisse


                      • Marie Pierre (---.---.40.26) 25 juillet 2006 14:51

                        Ben oui, l’école doit payer 75 € pour une chanson.


                      • M (---.---.72.145) 25 juillet 2006 11:52

                        Je trouve l’action de la SACEM honteuse, et j’espère qu’il y aura suite, en tout cas les pratiques de la SACEM sont enfin mises à jour. Je suis content que l’artiste en cause ait lui même rapidement pris position.


                        • M (---.---.72.145) 25 juillet 2006 11:57

                          « La vraie info : est que la SACEM a voulu savoir s’il y avait eu exploitation et donc droits. Ce qui est normal, légal et dans la société de marché »

                          En envoyant la facture avant ?


                        • Tom C (---.---.117.34) 25 juillet 2006 12:08

                          Bah ... il font tellement de thunes que c’est normal qu’ils tirent sur tout ce qui bouge. Demien, la SACEM a juste precisée qu’il y avait (peut etre) d’autres chansons et c’est pour ca que ils ont demandé un peu de sous, l’article est donc bon (meme si un peu partisan mais c’est a juste titre alors ca va :). Le systeme de remuneration des auteurs doit evoluer avec la technologie mais ces dinausaures refusent de changer (ils vont donc crever). Quand au pauvre petit Hugues, si il a besoin de sous, qu’il fasse un concert payant, il gagnera en une soirée ce qu un « pirate du net » gagne en deux ans. Les vrais artistes existeront toujours.

                          PS : J’ai une voisine qui chante fort fort et fort mal sous la douche, comment faire pour la denoncer ?


                        • Tom C (---.---.117.34) 25 juillet 2006 12:10

                          C’est beau comme tu dis Demien, on dirait de la poésie .... vas vite deposer des droits !!


                        • claude (---.---.137.18) 25 juillet 2006 12:19

                          vous parlez de névrose ?

                          que viennent faire vos propos de phéromone et de belle génisse ?

                          je remarque qu’il vous est quasiment impossible d’intervenir sur un fil sans faire une allusion sexuelle, seriez vous tellement déficient que vous ayez sans cesse besoin de compenser et cherchez à prouver quelque chose que l’on ne vous demande pas et dont on s’en fout ?

                          c’est ceux qui en parlent le plus qui en font le moins ;

                          pratiquez ce que vous voulez ou ne pratiquez pas mais cessez de tout et-pissez au luc


                        • Sran (---.---.145.57) 25 juillet 2006 12:47

                          Quand vous entendez ou lisez les termes « droit d’auteur » vous perdez pied et vous quittez, en troupeaux panurgiques, le monde de la raison et de l’intelligence.

                          C’est comme le feu du taureau chauffé par l’étoffe rouge si on y ajoutait quelque phéromone de la belle génisse au sabot à l’erte... alors, on peut vous mener par l’anneau passé dans vos nasaux : où l’on voudrait vous conduire.

                          Tellement vous êtes hors de vous, et que vous y perdiez toute votre maîtrise sur vous-mêmes : comme les injures invraisemblables qui tombent déjà comme des boulets chauffés à blanc sur le moindre intervenant qui oserait s’opposer à vous, le démontrent amplement.

                          Y a d’la névrose la d’dans faut qu’j’y retourne séant.

                          Sran Isback

                          PS : Oui ! c’est un pillage de Com :)


                        • claude (---.---.137.18) 25 juillet 2006 12:54

                          pas avec des génisses, n’est pas zeus qui veut mais vous peut être, avec un égo aussi développé et une intelligence aussi brillante que tout le reste s’éteint devant vous..

                          au fait pour pouvoir verser vos «  » dictes oeuvres dans les oreilles et les oreillettes de vos copinettes..." vous les payez combien ?


                        • claude (---.---.137.18) 25 juillet 2006 14:36

                          parlant de richesse je pense que vous devez être plutôt serré du porte monnaie, car si vous êtes si âpre sur le droit d’auteur c’est que vous devez en ramassez que dalle malgré vos prétentions au génie. vous ne devez pas avoir les moyens de payer vos copines qui doivent certainement régler vos menthes à l’eau et vous donner un pourboire pour vos prestations entre les oreilles car je ne pense pas que vos exploits méritent mieux


                        • couillou (---.---.55.132) 25 juillet 2006 23:06

                          Le problème n’est pas de gagner beaucoup ou pas d’argent, mais de ramasser tout ce qu’il est possible de ramasser, de ne pas en laisser une seule miette. Beaucoup ou pas beaucoup n’a pas d’importance, du moment que c’est le maximum et que les pauvres artistes ne se sont pas fait piller leurs oeuvres.


                        • Tom C (---.---.117.34) 25 juillet 2006 12:31

                          En tout cas personne ne m’otera du pied que ce sont les extincteurs electriques et non les rapes à fromage qu’on n’annonce mieux le primtemps. Bonjour !


                          • Luc D. (---.---.223.115) 25 juillet 2006 12:36

                            L’article ci-dessus adopte une approche moralisatrice à deux ronds : c’est bien triste de voir une société réclamer de l’argent à des pauvres enfants qui n’ont rien fait de mal, ma bonne dame... Ils voulaient seulement rendre hommage à leur viel instit’ perclu de rhumatismes et voilà qu’on leur veut du mal !

                            Un commentaire intelligent aurait pu ressembler à celui-ci :

                            http://maitre.eolas.free.fr/journal/index.php?2006/07/21/403-adieu-monsieur-le-professeur-bonjour-madame-la-sacem ou encore, en sens opposé, à celui-là :

                            http://dinersroom.free.fr/index.php?2006/07/21/183-a-l-ecole-de-la-sacem-la-delinquance-juvenile-encore

                            Mais quand on se situe dans le registre du larmoyant people, on ne peut produire mieux que ce qu’aurait fait (ce qu’à peut-être fait) le journal télé de 13h sur TF1.

                            Quand aux commentaires qui ont suivi, c’est pire : la photo de DW à haute dose finit par donner la nausée aussi sûrement que la suffisance qui s’exprime dans chacun de ses écrits.

                            Il n’y a pas bien longtemps que je visite AgoraVox, et je commence à me demander si cela va durer.


                            • VGA (---.---.154.129) 25 juillet 2006 12:36

                              Cette méthode est honteuse, d’autant plus qu’on est « obligés » de voir à la Télé des chanteurs qu’y appartiennent et pour lesquelles nous payons, même si nous ne les regardons pas (encore moins les écoutons) la redevance.


                              • ade (---.---.8.161) 25 juillet 2006 12:51

                                J’ai lu (je ne sais plus où) qu’Hugues Aufray avait choisi de payer lui-même l’amende. Les artistes sont probablement souvent plus « cool » que les maisons de disques chargées de les représenter (ça s’est d’ailleurs vu aussi à propos du DADVSI).


                                • (---.---.56.134) 25 juillet 2006 12:59

                                  pas sur du tout , vu la bande de pauvre types au niveau financier j’entend , qui denoncent le piratage .


                                • Yoyo (---.---.132.225) 25 juillet 2006 14:09

                                  Hughes Aufray (ou tout du moins son attaché de presse) a surtout bien compris la publicité calamiteuse que constitue cette affaire pour lui dont les chansons sont toujours tres chantées dans les écoles, les centre aérés, les colos, etc ...

                                  Cette initiative de Hughes Aufray a aussi pour conséquence de discréditer l’action de la SACEM puisque les chanteur dont elle est sensée protéger les droits s’en désolidarise complètement.


                                • Charles Bwele Charles Bwele 25 juillet 2006 13:03

                                  Demian,vous poussez un peu.Si cela ne tenait qu’à vous,on taxerait le chant sous la douche ou la chansonnette berceuse d’une nounou à un bébé...

                                  Bon sang,c quoi cette attitude aussi rapace que bigbrothérienne de la SACEM ? Mê si elle ne « demande rien »,elle fait qd mê peser une épée de Damoclès sur la tête d’une école et des écoliers.Bientôt on baillonnera les écoliers avec des billets de banque.Il faudra payer une somme si le volume de notre party inonde la rue...Et bien entendu pour entonner la Marseillaise,il faudra que les spectateurs ou la fédération sportive X s’acquitte des droits.Quand à entonner ensemble Téléphone ou Cali pendant l’anniv,il faudra préalablement veiller à ce que le chanson ne soit pas assujetti au régime SACEM. Et après ?

                                  En américain,y a une expression (traduite en français) pour désigner cela : subjugation de la démocratie à des intérêts privés. Moi,J’appelle cela une brigade du décibel...avec un p’tit côté police de la pensée.

                                  Amicalement.


                                  • (---.---.56.134) 25 juillet 2006 13:35

                                    Le fait est que la Sacem est « un petit racket » qui pour des commerçants ne fait qu’ajouter à leurs charges mais bon c’est ainsi

                                    Ce qui est interessant c’est que nous ne sommes pas egaux devant cette taxe car en negociant on paye moins que son voisin .

                                    Je pense que si l’ecole avait payé , ils auraient pris l’argent sans discuter


                                    • Kelsaltan (---.---.178.45) 25 juillet 2006 13:49

                                      A quand un bon petit commando de la Sacem pour racketter les chanteurs de rues. Il y a un peu de blé à se faire, par là.

                                      Méthode : attendre un peu et se servir directement dans le chapeau...


                                      • Jév' Jérôme Vial 25 juillet 2006 14:00

                                        Bonjour, je me permet d’intervenir pour demander à certains de ne pas être injurieux, nous pouvons avoir des avis contraires (et heureusement que nous ne pensons pas tous la même chose) sans avoir certaines dérives.

                                        Concernant Demian West, je comprend que ce sujet vous touche plus que d’autres du fait que vous soyez un artiste, mais remarquez que je n’ai pas fait de désinformation comme vous le soulignez. Si vous resentez l’article de cette façon je vous prie de me croire que ce n’était pas mon attention. A propos de cette soi-disant désinformation il me semble avoir donné la version de la Sacem et si vous avez des informations supplémentaires je serais très heureux de les connaître. Le rendez-vous reste fixé en aout. Concernant le droit d’auteur, mon but n’est pas, Demian, de « casser bêtement du droit d’auteur » mais de souligner un fait étonnant.

                                        Ensuite dans les commentaires j’ai pu lire que certains ont cru que ce serait aux enfants de payer les 75€, je rappelle donc que cette charge est pour l’école car organisatrice et bien entendu les enfants non rien à payer(certains avaient peut-être mal interpreté cela)

                                        Je reste ouvert à toutes vos remarques.


                                        • Jév' Jérôme Vial 25 juillet 2006 14:02

                                          intention est non attention, vous aurez corrigé merci.


                                        • orlando (---.---.65.71) 25 juillet 2006 14:08

                                          Détestable, le titre de votre article : « La chasse aux écoliers pirates par la Sacem ». Juste après, vous écrivez dans votre chapô : « [...] des enfants d’une école publique sont accusés de contrefaçon par la Sacem. » Je ne cite pas les autres attendus racoleurs qui figurent dans le corps de votre réquisitoire. C’est un acte malhonnête de votre part que de présenter la démarche sans doute rugueuse de la SACEM comme une action dirigés contre des « écoliers » ou des « enfants ». À moins que votre esprit critique n’ait été mis en défaut. Nous savons tous - vous-même, donc - que la SACEM est fondée à percevoir les sommes dues pour la rémunération des auteurs, compositeurs et éditeurs. Il est évident que l’école, des responsables ou des professeurs ont élaboré et diffusé une version déformée des faits afin de manipuler l’opinion ; bien sûr, quelques gogos ont tout avalé, bourre et balle, car le terrain est favorable : ceux qui ne réfléchissent pas beaucoup n’ont de cesse de villipender les institutions dont ils ne contrôlent pas directement le fonctionnement. Je pense que vous avez tort de relayer des actes de désinformation. Mais c’est dans l’ordre des choses : racolage et mensonge sont les deux mamelles de l’information à la française.

                                          Orlando (furioso)


                                          • Yoyo (---.---.132.225) 25 juillet 2006 14:13

                                            « Il est évident que l’école, des responsables ou des professeurs ont élaboré et diffusé une version déformée des faits afin de manipuler l’opinion ; »

                                            ça doit etre trop evident pour que je le voie alors ! smiley

                                            Vous voulez dire que l’ecole a menti en pretendant que cette fete n’avait aucun but lucratif ? Parceque c’est bien celà le probleme de fond : on leur demande du pognon alors que l’utilisation de cette chanson ne leur a absolument rien rapporté.


                                          • Sran (---.---.145.57) 25 juillet 2006 14:28

                                            On pourrais presque reconnaitre du adolphos, mais il y à pas assez de « bougnoule » « france » « patrie » « gauchos » « coco »


                                          • La promo (---.---.154.129) 25 juillet 2006 14:28

                                            Et pourquoi la SACEM ne paierait-elle pas les élèves ? Après tout, ils ont bien réussi à faire la promo d’une chanson, long temps hors du prime... Comme beaucoup de chansons, d’ailleurs. A ce pas, on va finir par ne plus les chantonner (je m’excuse auprès du Tom C, je ne savais pas que ça dérangeait à ce point que je chante sous la douche). Dorénavant, je ne chanterais plus en français, je refuse de faire de la promo et qu’en plus, je dois payer pour cela... Au fait, pour « Singing in the Rain », dois-je payer encore ? ... ou dois-je chanter « O Sole Mio » ?


                                            • Johan Johan 25 juillet 2006 14:30

                                              A Tous, mais aussi a Demian,

                                              Juste pour le trip :

                                              La chanson « Joyeux anniversaire » appartient a une Major (source le film The corporation).

                                              Aux Stazunis les entorses au droit d’auteur sont possible tant qu’il y a « fair use », notion tres proteiforme, tres souple et appreciee par le tribunal.

                                              En France rien de tel. Si on se met a poursuivre tout et n’importe quoi, n’importe quelle representation en public meme sans interet commercial, je sais pas trop ou on va mais ca sent pas la rose.

                                              Bref, les USA sont proceduriers mais leur Droit est souple et jurisprudentiel, le notre est rigide, base sur les textes dichotomiques (regime, exeption ; legal si, sinon pas legal). Bref aux USA tu peux chanter joyeux anniversaire dans un bar, pas en France. En theorie !

                                              On en peut pas importer l’un sans l’autre. Sauf a favoriser ceux qui ont les MOYENS d’acceder a la justice. c’est a dire pas grand monde !


                                              • Zicide. (---.---.248.9) 25 juillet 2006 14:35

                                                Il y a souvent un clodo qui chante du Aznavour en bas de chez moi.

                                                La SACEM devrait bien pouvoir lui taxer 2 ou 3 euros. TTC s’entend.


                                                • Mr Jo (---.---.205.47) 25 juillet 2006 14:46

                                                  75 euros forfaitaires pour un spectacle scolaire, à la base ça me parait déjà plutôt cher, surtout s’il n’y a qu’une ou deux chansons utilisées appartenant au répertoire de la SACEM. Je me demande aussi ce qu’il se serait passé si l’affaire n’avait pas été médiatisée, est ce que la SACEM se serait montrée aussi conciliante ou bien aurait elle appliqué aveuglément le « règlement » ? J’ai quelques doutes vu les pratiques habituelles des grosses machineries face aux petites structures ou aux particuliers.

                                                  Quoiqu’il en soit, aussi bien les méthodes employées (flicage des journaux, mais ou va t’on ?) que le but recherché, tout ceci montre à mon sens un besoin d’évolution du systême.


                                                  • (---.---.212.160) 25 juillet 2006 14:47

                                                    La prochaine étape, c’est quoi ? Faire un formulaire d’autorisation auprès de la SACEM pour pouvoir chanter sous la douche ? Ca devient du n’importe quoi !


                                                    • Jojo2 (---.---.255.244) 25 juillet 2006 15:03

                                                      Et encore...Et heureusement que le Pétomane n’est pas à la SACEM (quoique son répertoire doive maintenant être du domaine public)...


                                                    • Yoyo (---.---.132.225) 25 juillet 2006 15:17

                                                      J’en viens quand meme à me demandcer si c’est français cette manière d’écrire ...


                                                    • Mr Jo (---.---.205.47) 25 juillet 2006 15:25

                                                      Tss tsss cher monsieur West, vous ètes le premier à crier au loup dès qu’un article touche de près ou de loin au droit d’auteur, alors ne reprochez pas aux autres de faire de même smiley.

                                                      Et puis vous savez, mes petits enfants du moment qu’ils rient je serai content, car je pense qu’avec le monde qu’on nous prépare ça ne sera pas donné à tout le monde.


                                                    • Johan Johan 25 juillet 2006 15:36

                                                      A Demian West,

                                                      J’aimerais pour une fois que l’on cesse de crier au loup des que l’on touche aux droits d’auteurs et que l’on parle de bon sens.

                                                      Comment remunerer les artistes sans avoir recours au flicage absolu de la population internaute ?

                                                      Comment rester mesures dans l’application du droit moral et/ou pecuniaire des auteurs ?

                                                      Comment faire profiter des nouveaux reseaux pour diminuer le prix de la culture, et en faisant payer la note non aux artistes mais aux producteurs distributeur pour lesquels on abat le travail de pub, de copie, de conseil et de distribution ? (tout ceci a nos frais mais avec le sourire)

                                                      Demian, je vous prie de me donner un panel juridique et technique des solutions qui vous semblent opportunes. Vous hantez suffisamment Agoravox pour etre informe et il est aquis qu’entre vos deux oreilles de la matiere grise fonctionne, et meme plutot bien.

                                                      Ce serait un sincere plaisir.


                                                    • (---.---.56.134) 25 juillet 2006 15:09

                                                      Orlando exige le clip !!! mais qui va payer ???


                                                      • keiser (---.---.56.134) 25 juillet 2006 15:30

                                                        je pense que damian fait attention à ne pas parler trop français pour ne pas payer de droit .Petit malin !!


                                                        • keiser (---.---.56.134) 25 juillet 2006 15:31

                                                          Demian pardon !


                                                        • tontonsalam (---.---.157.1) 25 juillet 2006 15:36

                                                          D’après ce que j’ai compris la somme réclamée par la Sacem n’est pas pour la chanson d’Hugues Aufray chantonnée mais pour l’ensemble de la musique utilisée lors de la fête de fin d’année. C’est normal qu’une école, publique de surcroit, déclare et paye à la Sacem une redevance c’est pas ça qui va gréver le budget de l’année tout de même. C’est pas grand chose pour l’école et surement beaucoup pour les artistes quand on fait le total des manifestations. La polémique est partie d’une fausse information et a enflée pour arriver à des extrémités bien lamentables...Depassionons le déba, ça vaudra mieux pour tout le monde.


                                                          • Sran (---.---.145.57) 25 juillet 2006 15:40

                                                            Et vous trouvez normal que l’école payent pour que des gamins chantent des chansons devant leur parents ? Si le disque est passé (encore que) je trouverais ça à la rigueur compréhensible, mais que le chant des gamins rapporte des sous je comprend pas vraiment !


                                                          • Mathieu (---.---.212.160) 25 juillet 2006 15:56

                                                            « C’est pas grand chose pour l’école et surement beaucoup pour les artistes quand on fait le total des manifestations »

                                                            Vous devire savoir que les écoles ne peuvent pas organiser autant de sorties qu’elles le voudraient par manque de budget. Donc cette ’taxe’ (racket ?) n’est pas rien pour ces écoles. Et comment expliquer à ces enfants que le fait de simplement chanter en public ne peut se faire sans accord de la SACEM ? C’est surement beaucoup pour la SACEM si elle se met à étendre ça à d’autres choses du même genre, mais surement pas pour les artistes, enfin ça dépend lesquels...


                                                          • keiser (---.---.56.134) 25 juillet 2006 15:45

                                                            Surtout que la somme annuelle est considerable et il me semble que les ecoles ne sont pas si riches que ça


                                                            • Moué (---.---.54.96) 25 juillet 2006 16:01

                                                              Ce n’est pas une somme annuelle mais une somme due à chaque manifestation !


                                                            • Moué (---.---.54.96) 25 juillet 2006 16:11

                                                              Chant de Noël avec accompagnement sur cassette, puis revente des travaux de Noël des enfants ==> 81€

                                                              Repas dansant dans une salle de moins de 300m² ==> 116€

                                                              Kermesse de fin d’année ==> 60€/jour (juste la diffusion de la musique d’ambiance, pas de chansonpar les enfants sur bande son)

                                                              C’est dissuassif dans pas mal de cas


                                                            • keiser (---.---.56.134) 25 juillet 2006 16:37

                                                              moi je payais annuellement . Apres il y a des sommes ponctuelle


                                                            • keiser (---.---.56.134) 25 juillet 2006 15:51

                                                              OU alors on les fera chanter en yaourth


                                                              • Rocla (---.---.36.235) 25 juillet 2006 15:58

                                                                Je crois savoir que les quatre premières mesures seraient sans droit d’ auteur. En chantant en boucle les mesures en question,on peut faire durer le plaisir,sans dépensir.

                                                                Allo maman bobo,à la tête.

                                                                Rocla,le soir au fond des bois.


                                                                • keiser (---.---.56.134) 25 juillet 2006 16:00

                                                                  et puis les enfants auraient moins à apprendre


                                                                  • Régine (---.---.238.246) 25 juillet 2006 16:06

                                                                    waou ... cette anecdote illustre bien le paradoxe du Droit d’Auteur.

                                                                    La SACEM n’a fait qu’appliquer la loi, risquant, pour le coup, de changer l’ambiance de bien des fêtes d’écoles, colos, centres-aérés, & co. ! Il semble qu’Hugues Auffray, en effet, n’ait pas trop apprécié cette pub gracieusement offerte par la SACEM et qu’il ait proposé de payer l’amende dès qui a eu vent de l’affaire ... ce qui laisse supposer que cet « incontournable » pourvoyeur de chants scolaires ne s’est pas trop senti dépouillé par les chérubins. Peut-être se rend-il compte que sans ces « pillages », il aurait été oublié depuis longtemps ?

                                                                    Protéger l’auteur/compositeur/interprète est à la fois légitime et légal, mais à trop vouloir le faire ne risque-t-on pas d’obtenir l’effet inverse ? En effet, le but de tout artiste « musical » est d’être connu. Une chanson, un air n’existe que si il est chanté, siffloté, par mille bouches. Empêcher cela tue tout simplement l’œuvre. Les chansons « éternelles » sont presque tout le temps des chansons d’enfants (« Au clair de la lune », « A la claire Fontaine », par exemple ). Si vous ne les aviez pas apprise et chanté pendant votre enfance, je doute que 70 ans plus tard, vous les auriez transmises à vos petits enfants. « Adieu Monsieur le Professeur » (datant de 1968) aurait été oubliée depuis longtemps sans les écoliers et les enseignants. 2038, c’est loin !

                                                                    Bien sûr, l’utilisation de ces œuvres dans un cadre commercial doit être sévèrement réglementé. Les pilleurs existent bel et bien (souvenez vous de la « lambada » pou n’en citer qu’une). La nouvelle loi (DADVSI) aurait pour but de protéger les artistes des abus ... pourtant, malgré ce but avoué, TF1 à obtenu des députés et sénateurs (le 22 juin) l’introduction d’un amendement autorisant les chaînes de télévision à diffuser gratuitement des musiques sans passer par la case droit d’auteur... Une kermesse d’école, elle, DOIT payer ... c’est la nouvelle loi (dura lex).

                                                                    J’aimerai vous préciser que je suis l’épouse d’un adhérent de la SACEM et de la SPEDIDAM. Mon mari est pianiste (interprète et compositeur). Un tout petit pianiste, pas célèbre, pas star, mais qui vit tout de même de son art... Je voudrais dire également à Mr. Demian West ( que j’apprécie énormément dans beaucoup de ses interventions, sauf au sujet de DADVSI) qu’une œuvre picturale n’est pas comparable à une œuvre musicale. Un tableau peut vivre des siècles dans un musée, pas une chanson.

                                                                    Voilà ... et amicalement !


                                                                    • keiser (---.---.56.134) 25 juillet 2006 16:46

                                                                      Peut-être se rend-il compte que sans ces « pillages », il aurait été oublié depuis longtemps ?

                                                                      exact et c’est là le paradoxe


                                                                    • Jojo2 (---.---.158.64) 25 juillet 2006 17:01

                                                                      Ah, parce que ce sont des TABLEAUX...

                                                                      On en apprend tous les jours.


                                                                    • Régine (---.---.238.246) 25 juillet 2006 17:45

                                                                      Tout dépend des goûts et des couleurs (et des modes) cher Jojo2. Je suis allée faire un tour depuis bien longtemps sur le site de Demian. Si tout ses tableaux ne m’ont pas plongés dans un nirvana béat, je ne me risquerai cependant pas de le critiquer (ni en bien ni en mal). Ma culture picturale est si pauvre qu’il m’écrabouillerai sans peine au premier mot !

                                                                      Demian est loin d’être imbécile, mais il semble à juste titre (cette loi le concerne) passionné par la DADVSI. La passion conduit souvent à des jugements sans nuances. Le problème avec cette loi, c’est qu’elle met tout les artistes dans le même panier alors que l’Art est multiple. Certains peuvent créer sans public ou avec très peu de public. D’autre ont besoin, pour que leur œuvre vive qu’elle soit connue par le plus de monde possible. La DADVSI est parfaite pour Demian. Elle est une vraie entrave pour les artistes musiciens essayant de s’affranchir des majors et elle musele ceux qui y sont soumis.

                                                                      Mon mari (en cachette, sous un pseudo) diffuse ses « fonds de tiroir » sur Jamendo (section jazz). Il sait qu’il risque de devoir payer des royalties à la SACEM puisqu’il est adhérent. Il le fait quand même, parce que cela lui amène de nombreux contacts. Sans contacts, sans diffusion il ne pourrait pas vivre de son art, tout simplement ...


                                                                    • Jojo2 (---.---.91.211) 25 juillet 2006 18:16

                                                                      Chère Régine (de Paname ?),

                                                                      Ce commentaire se voulait ironique...

                                                                      C’est raté.

                                                                      Scusez moi, mais Dément complètement à l’Ouest est pour moi un sujet de franche rigolade. Ses productions artistiques itou.

                                                                      Bonne chance à votre musicien des poux. (c’est quoi son truc sur Jamendo, juste une petite indication, pour « voir » ?)


                                                                    • Régine (---.---.238.246) 25 juillet 2006 18:51

                                                                      Paname n’est pas loin ... mais je prèfère mon petit pavillon de banlieue au jardin bien ombragé !

                                                                      Je m’excuse aussi de n’avoir pas saisi l’humour (c’est la chaleur ?), surtout qu’il m’est déjà arrivé d’user de mes cinq claques quotidiennes sur sa digne personne. Après, cela allait mieux et je reprenais mes esprit pour analyser sereinement ses interventions.

                                                                      Si vous voulez écouter mon doux et poux, c’est sur jamendo.com, section « jazz » (bien que les 12 titres ne soient pas tous « jazzy »). L’album s’appelle « Spatzattack/Project five ». C’est la pochette la + moche (il n’est pas peintre ...). Je vous aurai bien mis un lien direct mais je ne sais pas les faire.

                                                                      Amicalement !


                                                                    • Kelsaltan (---.---.178.45) 25 juillet 2006 19:06

                                                                      @Régine,

                                                                      Pour le lien de l’album, c’est ici, je suis en train de l’écouter et j’aime bien.

                                                                      Je trouve insupportable que votre mari soit obligé de se planquer pour diffuser ce qu’il souhaite en CC sur Jamendo.


                                                                    • Régine (---.---.238.246) 25 juillet 2006 20:46

                                                                      Hey, Demian ! Un chanteur Pop !!! Je vous aurai plutôt vu en new-age synthétique. ...

                                                                      Ces titres que vous avez appréciés Kelsaltan (merci !), même non déposés peuvent lui valoir quelques jolies sanctions pécuniaires pour diffusion non autorisée. La SACEM le protègerait-elle contre lui-même ? Est-il son propre pirate ? (lol)


                                                                    • Jojo2 (---.---.37.54) 25 juillet 2006 22:59

                                                                      J’y va écouter votre moitié de ce pas...

                                                                      PS : j’habite aussi un pavillon de banlieue...j’étais à la fraiche sous les arbres.


                                                                    • Pixies (---.---.109.185) 25 juillet 2006 16:16

                                                                      « Surtout que la somme annuelle est considerable et il me semble que les ecoles ne sont pas si riches que ça » Y a qu a supprimer des postes de profs. Comme cela la sacem pourra faire valoir ses droits.... Mais quand TFone passe son amendement ds la dadvsi pour ne plus payer des droits d auteurs, pour ses habillages de bande annonce et autres la c est normal.


                                                                      • keiser (---.---.56.134) 25 juillet 2006 16:59

                                                                        Encore un paradoxe . Surtout que dans ce cas il s’agit clairement de gagner de l’argent


                                                                        • Sylvio (---.---.161.167) 25 juillet 2006 17:00

                                                                          Voir l’échange de mail que j’ai eu avec le service juridique de la Sacem à ce sujet.

                                                                          Retranscris sur mon blog :


                                                                          • Ren (---.---.108.69) 25 juillet 2006 18:35

                                                                            Les chaines de télé qui ne doivent plus payer de droits, voila le vrai visage de la SACEM. 

                                                                            Alors que le seul et unique but d’une chaine comme TF1 c’est de faire du pognon et de remplacer les « vrais » artistes par des « bouffons wannabe chanteurs » produits par leur bons soins et evidement protégé de toutes les contrefaçons par la SACEM.

                                                                            Et moi je devrais payer des droits quand je fais un teuf pour mon anif dans mon salon. Quelle blague !

                                                                            Et pourquoi ne pas faire payer double les chaines de télé et ne plus faire payer les écoles ??? Je pense que la majorité des artistes seraient d’accord.


                                                                            • Monik (---.---.54.92) 25 juillet 2006 18:56

                                                                              Cher Demian il semble que ce soit vous ici qui alimenter le débat(la p’tite gueguerre). Prendre le fait qu’il se passe des choses plus grave ailleurs ne fait que montrer que vous êtes à court d’arguments, et revèle une faiblesse.


                                                                              • Johan Johan 25 juillet 2006 19:03

                                                                                Cher Demian, vous avez du le manquer, autrment vous y auriez reagi :

                                                                                A Demian West,

                                                                                J’aimerais pour une fois que l’on cesse de crier au loup des que l’on touche aux droits d’auteurs et que l’on parle de bon sens.

                                                                                Comment remunerer les artistes sans avoir recours au flicage absolu de la population internaute ?

                                                                                Comment rester mesures dans l’application du droit moral et/ou pecuniaire des auteurs ?

                                                                                Comment faire profiter des nouveaux reseaux pour diminuer le prix de la culture, et en faisant payer la note non aux artistes mais aux producteurs distributeur pour lesquels on abat le travail de pub, de copie, de conseil et de distribution ? (tout ceci a nos frais mais avec le sourire)

                                                                                Demian, je vous prie de me donner un panel juridique et technique des solutions qui vous semblent opportunes. Vous hantez suffisamment Agoravox pour etre informe et il est aquis qu’entre vos deux oreilles de la matiere grise fonctionne, et meme plutot bien.

                                                                                Ce serait un sincere plaisir.


                                                                              • Johan Johan 26 juillet 2006 11:09

                                                                                A Demian,

                                                                                Pour citer Nietzche : « Voici un artiste comme je les aime. Il n’a besoin que de deux choses : son pain et son art. » (Crepuscule des idoles).

                                                                                C’etait pour te taquiner bien sur !

                                                                                Plus serieusement, le droit encadre les droits des auteurs pour plusieurs raisons.

                                                                                1 Les brevets doivent a un moment donne s’ouvrir pour que la concurrence en jouisse et que l’innovation rete encouragee.

                                                                                2 Une oeuvre, meme mise dans le commerce, s’inscrit dans le firmament commun de la culture. Sa diffusion va au dela de son support physique car elle est citee, critiquee, detournee,...

                                                                                Imagine qu’un artiste interdise de pasticher son oeuvre (s’il en a la liberte il peut l’exiger si je te suis), crois tu que les GRANDS de la peinture auraient accepte de voir des detournements (parfois grivois) comme la serie « la Coccinelle » de Gotlieb ?

                                                                                3 En ce qui concerne la musique, est il normal de limiter le nombre de plateformes sur lesquelles l’oeuvre peut etre lue ? Peut on interdire de passer ses MP3 telecharges LEGALEMENT sur un autre baladeur MP3 que celui de sa marque (c’est ce qu’impose Apple).

                                                                                4 Peut on par peur que des reproductions de tableaux se trouvent chez les gens imposer un droit d’acces arbitraire sur toutes les proprietes, verifier tous les coffres des voitures, controler toutes les communications ?

                                                                                Pourtant c’est ce que la loi DADVSI a prevu pour enrayer le trafic, illegal soit, de MP3.

                                                                                5 Peut on TOUT gerer sur le mode de la licence ? Ce serait comme si un livre ne devait etre lu que par son acheteur.

                                                                                6 Tout ca pour dire qu’a mon humble avis, qui etait celui de la Loi, qui continue a etre l’alibi de certaisn, qu’un artiste doit avoir quelques pouvoirs sur son oeuvre, mais qu’en l’offrant au public, il offre plus qu’un service. Et que la Loi est la pour placer le curseur entre les libertes des uns et celle des autres.


                                                                              • Mathieu (---.---.212.160) 26 juillet 2006 10:24

                                                                                « Je voudrais me pencher avec elle, sur l’évolution la plus capitale de notre époque, selon les exigences du temps : Que la musique soit gratis en Europe, et pour que l’Afrique se puisse nourrir et qu’elle puisse être préservée du sida : on verra bien... après... »

                                                                                Il ne s’agit pas ici de musique gratuite, mais de permettre à des enfants de pouvori chanter librement. Est-ce trop demander ? Etes vous trop aveuglé par la peur qu’on vous vole vos oeuvres que cela vous rend incapable de comprendre ça ? Pourquoi nous parler de l’Afrique, pour nous faire culpabiliser à défaut d’autres moyens ? Mais vous n’avez pas totalement tort, vous êtes sur agoravox bien moins présent sur les articles parlant des leurs problèmes que sur ceux faisant débat sur le droit d’auteur (débat qui pour vous ne peux avoir lieu). Bravo l’artiste...


                                                                              • Philgri (---.---.139.215) 25 juillet 2006 20:09

                                                                                Qui connaît les perceptions de la Sacem ? Qui connaît le montant de la redistribution ? (spedidam et autres...) Où va la différence ? Qui perçoit ?

                                                                                Ouvrez vos poches et arrêtez de me faire rire.

                                                                                La France peut oublier son Droit. Les États-Unis n’en veulent pas. La communauté internationale, mis à part deux ou trois pays, non plus.

                                                                                Ne pas confondre droit d’auteur et raquet’âge.

                                                                                Bonjour à toi, Charles (et au Cameroun que je connais bien pour y avoir vécu 5 ans.)

                                                                                Sais-tu, qu’encore aujourd’hui, la France exporte son droit dans une bonne partie de l’Afrique ? Juste pour se prouver qu’elle existe encore et de faire contrepoids avec une communauté internationale qui la lâche un peu plus jour après jour.

                                                                                Qu’elle est belle la France ! avec Sa-j’aime. (merde c’est déjà pris je vais être obligé de payer) il faut bien payé le Phil Harmonique, pour chanter les louanges de la Paix.

                                                                                Merci les Auteurs pour vos bonnes œuvres, mais nous n’en n’avons pas encore assez pour nos frais de fonctionnements. La paperasse, vous savez ça coûte cher, d’envoyer des déclarations à tous les commerçants, les radios, les télés, les concerts, la pub, les mairies, les écoles...(J’en passe). Et puis en plus nos revenues diminuent, on vend de moins en moins de CD DVD (oué, bon, on a droit de vous le faire croire). Alors, vous comprenez, non seulement nous ressuscitons Mozart, virtuellement, (on ne s’appelle pas DONNE Dieu pour rien.) et on invente de nouvelles taxes (le suppo numérique, on appelle çà)

                                                                                De Gaulle avait une fois de plus raison. Pas bol, il était militaire et chez nous on n’aime pas les militaires. Non, nous nous préférons les gros gros délinquants qui nous mettent des grosses grosses lois qui détournent des milliards pour remplis les paradis fiscaux.

                                                                                À Sa-j’aime, toi ma Sacem. Tant pis je payerais trois fois de plus, car j’ai déjà payé milles fois. et je plaide coupable de ne pas vous avoir encore assez ouvert les Yeux !

                                                                                Excuser-moi tu ton, mais vous l’avez compris, il n’y a plus rien à laisser passer.

                                                                                Philgri.


                                                                                • Régine (---.---.238.246) 25 juillet 2006 21:05

                                                                                  La répartition des droits est un vrai casse tête chinois.

                                                                                  La SACEM ne prélevant en théorie que 20% pour la gestion, en gros 1/3 est versé à l’auteur, 1/3 au compositeur et 1/3 à l’éditeur (si il existe). Si les sommes à verser sont inférieures à un certain barème (je n’ai jamais trouvé lequel !) ou si les ayants droits ne se sont pas manifesté dans les 3 ans, la somme est normalement répartie entre tous les adhérents, mais en pratique, ce sont les plus gros adhérents qui les récupèrent !


                                                                                • gem (---.---.117.250) 25 juillet 2006 20:56

                                                                                  L’article aurait nécessité plus de neutralité dans l’exposition, et passe completement à coté de l’essentiel (qu’on soit d’accord ou pas avec le droit d’auteur !)

                                                                                  Le parallèle comme l’héritage sont frappant, entre d’une part la vieille exigence des clercs de se juger entre eux selon leur propres lois (déjà les universités échappaient au pouvoir royal, pour cette raison), et d’autre part la prétention du corps enseignant, auto-proclamé « républicain » , à

                                                                                  * exclure les écoles du champs de l’action policière

                                                                                  * préférer appliquer leur propre droit plutôt que le droit républicain général (exemple d’actualité : le droit de l’immigration, qu’on se propose de bafouer — pour de très Saints motifs, ça va de soi, loué soit le seigneur, car l’odieux et mécréant Prince ne saurait faire obstacle à la Foi d’un Fidèle, qui participe à la Liturgie éducative chaque jour que Dieu fait)

                                                                                  * voire redéfinir à leur guise, selon leur intérêt ou simplement une lubie locale, le droit général (on est ici dans ce cas, à propos du droit d’auteur).

                                                                                  Autrement dit : le fonctionnement revendiqué par l’école est celui de l’ancien régime, celui des « ordres » et des « privilèges », très spécifiquement celui de l’Eglise (avec un grand E).

                                                                                  On peut s’interroger sur les effets sociaux d’une telle mentalité, pas seulement pour les profs, mais aussi et surtout pour les élèves et les jeunes adultes : la loi républicaine est niée à sa racine (l’universialité) et dans le lieu qui devrait la promouvoir. La réaction épidermique de l’auteur, qui soutient sans recul ni réflexion la position de l’école, est assez illustrative...


                                                                                  • tartator (---.---.95.73) 25 juillet 2006 22:27

                                                                                    encore ce pauvre type (dw, en minuscules, parce que c’est un gagne-petit) qui vient polluer les débats, décidemment, dès qu’il y a une connerie style major ou sacem, l’autre parasite vient mettre son grain de connerie au service des dictateurs cultureux.....j’encourage les écoles, les spectacles de fin d’années scolaire de chantonner le « chant des partisants », au moins là, ils seraient tranquille et en plus grandiraient sur le terreau de la resistance à l’oppression...comme si l’autre vieux, l’artiste nanti, gavé de pognon allait passer de mauvaises vacances à cause de ces innocents enfants qui ont osé chantonner une malheureuse rangaine sans son consentement...pour info, la sacem, j’ai chantonné une reprise de lorrie aux cabinets du camping pendant les vacances, sans, bien sûr lui demander son avis, ils peuvent toujours s’accrocher pour que je leur reverse des droits là-dessus......


                                                                                    • Régine (---.---.238.246) 26 juillet 2006 00:46

                                                                                      Le Chant des Partisans ? Méfiez vous ... Il me semble qu’Anna Marly ne l’ai déposé qu’en 1943/1944 : cela nous mène jusqu’en 2013/2014 !

                                                                                      Pour anecdote (pas verifiée mais disponible là : http://www.autrefutur.org/article.php3?id_article=103), je suis tombée sur un article affirmant qu’un acteur et réalisateur Pierre Merejkowsky ai siffloté L’Internationale dans un film ayant « boosté » le box office avec environ 200 spectateurs ... Le malheureux directeur, Mr. Soulageon a été « soulagé » de la somme de de 150 euros au profit la sacem...


                                                                                    • Régine (---.---.238.246) 26 juillet 2006 00:52

                                                                                      Je continue : On peut leur enseigner la « Carmagnole » !


                                                                                    • Régine (---.---.238.246) 26 juillet 2006 01:05

                                                                                      Erratum : il ne sagit pas de 150 euros, mais de 1000 euros pour ’l’Internationale« . Les enfants de Peillac n’ont pas interêt de virer aux révolutionaires ... »Maréchal, nous voilà" c’est quel tarif ?


                                                                                    • FrihD FrihD 26 juillet 2006 02:59

                                                                                      L’auteur n’est pas superbement informé car la chasse dans les journaux est l’activité principale des inspecteurs SACEM. Je ne sais pas si c’est consécutif à cette indélicatesse de la SACEM. Mais on commence à avoir des mails de commerçant demandant s’ils peuvent éviter de payer la SACEM en diffusant de la musique libre dans leurs enseignes, j’ai vu le même genre de réactions à d’autres endroits. (on = un site de contenus « libre ») En plus, cet article permet de rappeler aux auteurs que la SACEM n’est pas non plus la panaçée : elle dépossede l’auteur de ses droits d’auteurs (quand elle ne la dépossède pas, en plus, de son droit à la parole... la SACEM, sur le plan politique, prétend s’exprimer au nom de tous ses sociétaires, sans les avoir consulté au préalable). Faut pas croire, je ne suis pas fondamentalement contre la SACEM, mais ses pratiques et ses méthodes de répartitions sont respectivement interloquantes et douteuses. Sinon je me suis bien amusé à lire les commentaires. Pour mon entrée dans l’agoravox, je note : ne pas réveiller le troll verbeux à chemise bleue. Quant à Régine, si vraiment ton conjoint n’est pas satisfait de la sacem, une initiative a été lancée : http://quitterlasacem.info/ . Pourquoi ne pas prendre contact ?


                                                                                      • JiPi (---.---.155.1) 26 juillet 2006 05:22

                                                                                        @frihd

                                                                                        « Sinon je me suis bien amusé à lire les commentaires. Pour mon entrée dans l’agoravox, je note : ne pas réveiller le troll verbeux à chemise bleue. »

                                                                                        Sage précaution, mais vous verrez que comme tous les vrais trolls IL NE DORT JAMAIS.

                                                                                        Même en profitant du décalage horaire (GMT+7), si je tape les lettres maudites « DADVSI », il surgit si tôt vite sur mon tableau de bord comme un clignotant tant et tant, tant pis, trop tard.

                                                                                        Et c’est moi qui vais me coucher.


                                                                                      • Kelsaltan (---.---.178.45) 26 juillet 2006 09:49

                                                                                        Oui, le DW pense sans doute que DADVSI est son pré carré dont il a la garde exclusive.

                                                                                        Tout article sur ce sujet déclenche une hystérie de jeune chien fou qui pince les mollets de tous les invités de la soirée.

                                                                                        Quelque chose comme un réflexe pavlovien dont personne ne connaît l’origine, lui-même la cachant soigneusement.

                                                                                        Mais ce n’est pas très grave, il fait partie du paysage AVox.

                                                                                        A noter qu’il n’est jamais grossier, seulement insultant parfois.


                                                                                      • fabrice (---.---.160.75) 26 juillet 2006 04:19

                                                                                        Totalement scandaleux.

                                                                                        Allons enfants de la Patrie, je jour de gloire est arrive..........


                                                                                        • Adolphos (---.---.59.170) 26 juillet 2006 07:10

                                                                                          Un article un peu limite, car ca toujours été le travaild e la sacem que de veiller à ce que les droits des auteurs soient respecté, dés lors qu’il y a exibition publique. Donc, les écoles (pas les n’enfants) ont toujours eut à payer pour louer les chansons qu’elles voulaient faire interpréter de force à leur citoyen-enfants. La sacem ne fait que son boulot, et dans le cadre de la loi.

                                                                                          Elle prend la peine de distibuer aux écoles des formulaires de déclaration pour traiter ce genre de cas. Après, si elle apprend que les écoles ne font pas de déclaration mais intérprettent des titres dont elle a en charge la protection, elle agit. C’est logique. Elle demande simplement l’application de la loi. « Le spectacle de fin d’année a eu lieu, samedi 17 juin, en fin de matinée, à la salle polyvalente de Peillac, près de Redon. Les enfants de l’école publique « La marelle » sont montés sur scène pour chanter, danser, conter et jouer devant leurs parents. » Les 75 euros demandés ne concernent pas la seule chanson interprétée par certains enfants en l’honneur du départ de leurs maîtresses, mais l’ensemble des oeuvres musicales ayant été jouées au cours de la journée. « Le montant des droits évalué par la Sacem (...) correspondait au tarif applicable pour l’utilisation de l’ensemble des œuvres utilisées à l’occasion de l’organisation de spectacles scolaires de fin d’année (...) et en aucun cas pour la reprise d’une seule chanson ».

                                                                                          Il y a eu un spectacle musicale non déclaré. Et la SACEM applique le forfait. Pas de quoi s’affoler.La musique joue aussi un rôle primordial dans l’organisation de dizaine de milliers d’événements. Cette musique est le fruit du travail d’auteurs et compositeurs. Les droits d’auteur constituent leur unique revenu. Il est donc légitime que les créateurs soient rémunérés pour l’utilisation de leurs œuvres, ce à quoi la Sacem s’engage chaque jour en leur nom


                                                                                          • JiPi (---.---.155.17) 26 juillet 2006 10:13

                                                                                            @DW

                                                                                            Vous vous êtes donc reconnu ? Sur de si ténus indices...bravo ! C’est la marque des stars.

                                                                                            Devrons-nous vous apostropher à la troisième personne afin de ne point paraître insultant ?


                                                                                          • Yoyo (---.---.132.225) 26 juillet 2006 10:46

                                                                                            Et en plus il se prend pour la cantonnade à lui tout seul ! smiley


                                                                                          • FrihD FrihD 26 juillet 2006 12:28

                                                                                            Ecoute, il n’y a pas de jugement, il y a un constat.

                                                                                            Tu dis de belles phrases mais tu n’argumentes pas. Autant te taire, non ? D’ailleurs, t’aurais pas du relever le fait que t’es un troll, maintenant on va voir comment le théoricien de la pratique artistique et du net (c’est certain que tu n’es pas praticien) réagit :

                                                                                            Il est amusant de parler de DADVSI comme d’une belle chose sachant qu’on utilise soi-même le travail des autres pour faire son blé. Il est un peu troublant de prétendre défendre le droit d’auteur français quand on ne sait pas l’appliquer.

                                                                                            Je suis allé voir ta gallerie d’art http://demianwest.blogspot.com/ . On y trouve des portraits de personnes connues. Sans leur succès, quel aurait était l’intérêt de dépeindre Victor Hugo ? Tu te sers donc du succès des ancêtres pour te faire connaître, voire pour gagner ta croûte. Bref, on peut dire que c’est un hommage. Je n’en conclue pas que tu es une sangsue pour autant, ne t’inquiète pas. Par contre, pire, je vois Mick Jagger dans une position qui ne m’est pas inconnue, je recherche rapidement sur un moteur de recherche en mode ’images’, et là, miracle ! Je tombe sur une photo de Jagger exactement dans la même posture. As tu les droits de Jagger et du photographe pour dériver cette photo ? Cela m’étonnerait grandement qu’elle soit tombée dans le domaine public, jagger n’avait pas 40ans à l’entre deux guerres. Tu fais des travaux dérivés d’oeuvres trouvées sur le web ? troublant. Que dirais-tu si un enfant de maternelle se faisait pincer parcequ’il veux faire une peinture de Jagger et la donner à son papa, et qu’on lui dit : « c’est très bien, mais ce que tu fais est illégal » (si tu n’es pas convaincu relis le CPI) ?

                                                                                            Visiblement j’arrive, je connais pas les moeurs du site, et je passe pour un troll (ou pour un pourfendeur ? qu’importe, chacun se fera son avis, clé en main). En revanche je sais reconnaître les trolls, et je connais plutôt bien le CPI.

                                                                                            Aussi, le fait que tu ais « piraté » cette image, je serais prêt à dire que c’est même une bonne chose. Mais... au moins, à l’avenir, cite l’auteur original de ta création, même si tu as reçu l’autorisation. Ca fait partie du droit moral. Sinon je vais avoir du mal à ne pas te percevoir comme un gros troll charpentier aveugle (ceux qui ne voient pas la poutre dans leur oeil). Comme on dit, « ce sont les cordonniers les plus mal chaussés », je vois que les artistes condescendants n’échappent pas à la règle.

                                                                                            C’est pas beau de défendre fanatiquement un droit d’auteur que tu piétines.


                                                                                          • FrihD FrihD 26 juillet 2006 14:58

                                                                                            Ca ne règle en rien le problème. T’as les droits de publier et de vendre des reproductions de photos ?

                                                                                            Je suis moi même auteur, et on me dit parfois artiste. Je trouve insultant et dégoulinant d’hypocrisie la façon dont tu prétends défendre le droit d’auteur et parler au nom de tous les artistes.

                                                                                            Un sage à dit : « Ca fera la bonne démonstration - pas la dernière - que ceux qui attaquent les artistes et leurs droits, ils usent toujours des mêmes arguments et dans un ordre qui se répète comme la musique du bastringue malemécanique. » Je ne saurais trop quoi répondre à part le fait que ceux là dont tu penses qu’ils attaquent (car je n’attaque pas les droits, au contraire, je voudrais que tu les respectes) aux moins, ils ont des arguments.

                                                                                            Je pourrais reformuler : « Ca fera la bonne démonstration - pas la dernière - que les artistes qui attaquent et piétinent les droits, n’usent jamais d’arguments quand on leur fait un reproche. »

                                                                                            Je suis un téléchargeur, je n’ai rien payé, mais je n’ai rien acquis illégalement sur mon ordinateur. Par contre, je respecte les choix des auteurs, moi (si tu te sens visé, tu peux, mais je vise la SACEM, car j’essaye de rester dans l’idée du sujet, contrairement aux troll que tu es). Tu noteras que je n’ai rien dit à propos de ton style d’écriture, mais tu devrais t’acheter un bon dictionnaire. On croirait lire un message sortit de l’insultron. Quand les mots que tu emploies existent, ils sont syntaxiquement mal placés.

                                                                                            Moralité : Demian West, mieux vaut l’avoir en peinture.

                                                                                            Pour en revenir à la question qui me taraude l’esprit : as tu les droits de publier une reproduction d’une photo de MickJagger et de la vendre ? Merci de répondre en langage clair (genre par oui ou par non, j’ai posé une question totale, et le demi-droit-d’auteur n’existe pas) plutôt que de détourner la conversation.


                                                                                          • Vdosh (---.---.92.111) 6 août 2006 23:30

                                                                                            Citation FrihD (à l’intention de DW) : « (...)D’ailleurs, t’aurais pas du relever le fait que t’es un troll, maintenant on va voir comment le théoricien de la pratique artistique et du net (c’est certain que tu n’es pas praticien) réagit : (...) »

                                                                                            FrihD, c’est vous qui avez employé en premier l’expression : « Pour mon entrée dans l’agoravox, je note : ne pas réveiller le troll verbeux à chemise bleue. »

                                                                                            - Comme tout le monde l’a remarqué, la seule personne qui porte visiblement une chemise bleue ici, c’est DW.
                                                                                            - Vous avez donc traité DW de « troll » ce que tout le monde a compris, y compris celui que vous désignez péjorativement de la sorte, qui est DW.

                                                                                            >>> Il est donc particulièrement agressif et malhonnête de votre part de relever comme vous le faites que DW a compris ce dont vous l’accusez clairement (d’être un « troll verbeux à chemise bleue ») et de suggérer que s’il a compris votre intention et accusation péjorative si claire pour tous ce serait de sa part reconnaitre qu’il serait un « troll ».

                                                                                            ...Espérez-vous entrainer l’adhésion par cette manoeuvre malhonnête éhontée ?... Une exacte manoeuvre de troll, celle que vous employez : malhonnêteté et attaques personnelles, mise en accusation et diffamation d’un présumé innocent d’une façon incroyablement vulgaire (FrihD : êtes-vous enquêteur, agent de la paix, ou quoi, pour poser à des gens des questions telles que : « est-ce que tu es sûr que tu es vraiment en règle avec ton business et pas dans l’illégalité, t’es sûr que t’as tout déclaré, allez avoue publiquement maintenant : oui ou non, parceque je suis sûr que tu carottes et je t’en accuse !... » comme vous le faites avec DW.

                                                                                            >>> Vous faites donc preuve de grossièreté insultante pour votre première intervention ici. Vous ne passez pas pour un troll : vous êtes un troll. Qui procède par amalgame, attaques personelles, diffamation, et autres petites manoeuvres de troll.

                                                                                            Donc, pour une première intervention sur Agoravox, vous êtes mal barré d’avoir immédiatement montré ce comportement intellectuel malhonnête que « les trolls » emploient, et d’avoir été doublement malhonnête en accusant un membre connu (plus que vous, heureusement) de Agoravox de trolling et d’illégalité ce qui est de l’agression diffamatoire pure.

                                                                                            Vous êtes discrédité. Vous êtes indigne.


                                                                                          • (---.---.106.32) 26 juillet 2006 10:57

                                                                                            car je ne sache jamais que des injures aient su fier qui que ce soit...

                                                                                            Quoi ça ????


                                                                                            • (---.---.106.32) 26 juillet 2006 15:01

                                                                                              C’est de la bidonske qui me fait le plus rire, entre deux marées, après Charlot dans « les Téléchargeurs Modernes d’avant le Plastique ».

                                                                                              Demian West

                                                                                              J’ai cherché par monts et par vaux , Rien ! meme dans le lexique du Seigneur des Anneaux , Neant ! pourtant Tolkien connaissait bien les trolls

                                                                                              Qu’elle est donc cette langue ? Un code ? Tu as l’air seul alors pour qui ? tu attends des renforts ???


                                                                                              • keiser (---.---.106.32) 26 juillet 2006 15:03

                                                                                                pardon ! oublié ma signature


                                                                                              • FrihD FrihD 26 juillet 2006 16:39

                                                                                                Bidonske c’est un néologisme utilisé dans Orange Mécanique de Kubrick http://ns31393.ovh.net/ cinechro/tpe.php?id_tpe=7 (je cite mes sources, droit moral que dw n’applique pas) ce qui expliquerait la façon d’utiliser des mots qui finissent en mécanique de dw. Quoi qu’il en soit, quand bien même les gens seraient fan de ce film, ça n’en fait pas un mot français pour autant. (Sinon je schtroumpferais du ga bu zho meu).


                                                                                              • keiser (---.---.166.57) 26 juillet 2006 18:50

                                                                                                Dacodac ô mon frere . mais ça ne repond , pas à ma question

                                                                                                Ah j’y suis peut-etre qu’il fait simplement l’interessant


                                                                                              • Keiser (---.---.166.57) 26 juillet 2006 19:03

                                                                                                Au fait c’est a l’auteur du livre qu’il faut attribuer les droits d’auteur ... dont j’ai oublié le nom pardon


                                                                                                • (---.---.112.18) 26 juillet 2006 19:07

                                                                                                  Le fait que la Sacem veut faire payer les enfants, ressemble à une réplique du film « Le Sucre » : « si les grands ne veulent pas payer, faisons payer les petits. »


                                                                                                  • FrihD (---.---.81.20) 26 juillet 2006 20:18

                                                                                                    Soit ton commentaire ne veut rien dire. Soit tu te trompes sur les gens. Dans les deux cas, permet moi de préciser, car j’ai peur que tu donnes le mauvais exemple à des enfants de maternelle :

                                                                                                    Sans accord explicite on a pas le droit de vendre et de diffuser une reproduction peinte d’une photo sans l’accord du photographe. C’est ce qu’on appelle une oeuvre dérivée : « Un travail dérivé suppose une transformation, modification ou adaptation qui constitue par elle même une création susceptible d’être protégée par le droit d’auteur. » (http://fr.wikipedia.org/wiki/Travail_dérivé)

                                                                                                    Tu trouves cela idiot ? et bien c’est le droit d’auteur tel qu’il est écrit, le même qui autorise la SACEM à faire pression sur l’éducation. Pourquoi vouloir deux poids deux mesures ? ces chanteurs en herbes ne sont pas moins artistes que toi. Maintenant faudra arrêter la mauvaise foi ou arrêter l’idiotie, réfléchir, et exprimer clairement si tu ne trouves pas que le droit d’auteur est un frein à la création (sauf pour ceux qui se placent au dessus des lois).

                                                                                                    Et vu que j’ai besoin de savoir, où tu te places relativement au droit d’auteur, Demian, s’il te plaît, de réponds à la question suivante par oui ou par non : avais-tu les autorisations des ayants droits sur les images que tu as reproduite ?


                                                                                                  • keiser (---.---.166.57) 26 juillet 2006 21:03

                                                                                                    Y en a dos ou trop genre rouleaux des mécanos qui cherchent leurs mots, si qu’ils confondent tablo et photo.

                                                                                                    DW

                                                                                                    C’etait ma reponse ??? tu devrais essayer la drogue


                                                                                                    • bryce (---.---.10.232) 27 juillet 2006 18:55

                                                                                                      « Quant à cettui qui voudrait que je lui réponde, par oui ou par non, à sa question concernant les droits sur les référents de mes oeuvres : je ne lui demande pas de me répondre, par oui ou par non, s’il avait l’autorisation de sa copine pour embesogner ses derniers ébats avec elle... »

                                                                                                      Oulaaa, on dirait que FrihD a mis le doigt là où ça fait mal !
                                                                                                      Si un jour à 6h du mat’ c’était les gendarmes qui te posaient cette question, leur répondrais-tu la même chose ?!
                                                                                                      En tout cas cette réaction épidermique me laisse penser que tu as toi-même bafoué ce droit d’auteur... et que par conséquent tu n’es pas mieux placé qu’un vulgaire téléchargeur de mp3 pour t’en faire le défenseur acharné...


                                                                                                    • keiser (---.---.66.205) 27 juillet 2006 16:13

                                                                                                      Et bien voila , on sait parler français . Il suffisait de repondre et mon but n’est pas d’avilir qui que ce soit .

                                                                                                      Laissez la copine de FrhiD tranquille . Ca c’est avilissant


                                                                                                      • Zermikus (---.---.207.12) 27 juillet 2006 20:13

                                                                                                        Et si on se passait des « artistes » ?.....

                                                                                                        Imaginez un instant le bonheur : plus d’artistes, plus un seul artiste !......

                                                                                                        Du coup, tous les problèmes seraient résolus ! Parce que les « artistes », il faut les subir, hélas, même si on n’en a que foutre ! Même si on n’a pas besoin d’eux, ils sont toujours là, ils s’incrustent ! Ils se prétendent drôles, doués, génies parfois, mais ils nous gonflent.... Regardez ceux qui travaillent à temps partiel, combien ils coûtent aux ASSEDIC... Et ceux à temps plein, combien ils facturent leurs minables prestations....

                                                                                                        Plus du tout d’artistes, ce serait un monde merveilleux : plus de SACEM, plus de trucs machins auxquels je ne comprends rien (et je ne dois pas être le seul d’ailleurs), plus de rappeurs insultant le pays, plus de dénonciateurs de fausses vérités (ou de vraies), plus de ringards, plus d’incompris, plus de casseroles qui disent qu’ils chantent, bref, que du silence, du vrai, du beau et bon silence ! Plus de messages à faire passer , c’est clair, que du bonheur comme diraient les gamins intelligents de maitenant qui ont tous le bac (surtout cette année - un cru exceptionnel)...

                                                                                                        Et dans ce grand silence enfin retrouvé, on entendrait sûrement, de ci de là, cahin-caha, une petite voix malicieuse qui viendrait nous ravir de sa douce mélodie, sans avoir le dessein de faire la quête à la fin de sa ritournelle... On verrait sûrement, au détour d’un couloir, un joueur de flûteau, prêt à faire fondre un PdG pourtant bien affairé, et sans avoir besoin de demander une augmentation pour autant... On trouverait encore, un inénarrable bavard qui nous amuserait bien drôlement en racontant une bonne histoire aussi vraie que bien inventée, et s’empressant de retourner à son travail, sitôt la chute bien servie... Et nous, de reprendre le collier avec bon élan, le sourire aux lèvres, heureux de ces moments partagés, et fiers d’appartenir à un monde serein, de bonne humeur, sans artistes assistés, mais avec, et seulemenmt, de vrais talents....


                                                                                                        • FURAX (---.---.243.151) 29 juillet 2006 21:25

                                                                                                          +1, Ras le bol de l’ego surdimensionné de certains qui se prennent pour des artistes, C’est ça : plus d’artistes, mais de vrais talents et des gens qui font de l’art un divertissement et non plus une source de revenu... on rêve ?

                                                                                                          Je vous rappelle que c’était comme cela avant le vingtième siècle, on se foutait pas mal de rémunérer les artistes et ils touchaient, je crois une petite somme ainsi qu’un repas lorsqu’ils avaient bien joué ou chanté.

                                                                                                          Pareil pour les peintres sauf quelques exceptions.

                                                                                                          Non pas des millions de dollars comme certains rappeurs ou autres d’ailleurs, écœurant et indécent !

                                                                                                          De nos jours, le ou la moindre « artiste » touche des sommes éhontées (celles qui sont pistonnés, s’entend),

                                                                                                          Pour les autres, c’est soupe à la grimace, ils deviennent aigris, ne vivent qu’entre eux et crachent leur mépris à la face des gens lambdas qui ne comprennent rien au « monde de l’art » et sont plus souvent à réclamer aux ASSEDIC du spectacle que d’aller travailler comme tout-à-chacun, mais on s’éloigne du sujet, forcément !

                                                                                                          Mais pour en revenir à cette affaire, plus rien ne m’étonne plus dans notre monde mercantile. Ou nous avons remplacé le sacré, le divin et les dons artistiques par une source de revenus et d’argent.

                                                                                                          Et, sur dénonciation, sans doute Récupérer « dix balles » sur le dos d’une école qui n’a fait que chanter une petite chanson.

                                                                                                          (Pas joli joli mais plus rien ne m’étonne aujourd’hui, ah, je n’aimerai pas être sous l’occupation de nos jours, je pense que tout le monde balancerai son voisin, pour avoir la paix, rien qu’à mesurer le niveau de haine dans ce qui se dit sur ce site...),


                                                                                                        • Ado (---.---.59.170) 30 juillet 2006 01:45

                                                                                                          "Je vous rappelle que c’était comme cela avant le vingtième siècle, on se foutait pas mal de rémunérer les artistes et ils touchaient, je crois une petite somme ainsi qu’un repas lorsqu’ils avaient bien joué ou chanté.

                                                                                                          Pareil pour les peintres sauf quelques exceptions.

                                                                                                          Non pas des millions de dollars comme certains rappeurs ou autres d’ailleurs, écœurant et indécent !"

                                                                                                          Si je comprend bien, tu veux toucher pour ton travail une petite sousoupe. Alors, ca peut se faire. Et si pendant ce temps la des Rapeur qui « baisent la france » gagnent des millions, bein c’est pas tes affaires du tout.


                                                                                                        • FURAX (---.---.243.151) 30 juillet 2006 03:44

                                                                                                          Lis jusqu’au bout, trou du cul ! Adolphos ou Scipion, tu nous emmerdes avec tes interventions toujours déplacées. Quand vas-tu te décider à aller sur un forum où tu auras ta place http://tf1.lci.fr/infos/france/


                                                                                                        • noname (---.---.142.220) 29 juillet 2006 13:52

                                                                                                          DW Adieux.


                                                                                                          • vlad (---.---.138.108) 29 juillet 2006 16:59

                                                                                                            C’est très facile de partager des choses qui appartiennent aux autres ! Quand on demande au gens de partager plus (augmentation d’impôts) c’est une toute autre affaire !!!


                                                                                                            • Zermikus (---.---.161.98) 30 juillet 2006 15:39

                                                                                                              Mais on ne demande pas de partager ! Surtout pas !

                                                                                                              Quand j’entends un enregistrement de Lorin Mazel, je l’achète s’il me plaît, je n’ai aucune envie de le pirater (je me demande du reste où je pourrais bien le pirater, ce Mr est probablement inconnu pour 99% des français)... Par contre, payer 10 fois son prix un CD vierge pour que je puisse sauvegarder les données de mon disque dur, ça, ça me révolte....

                                                                                                              Et c’est bien là que je dis : « vous les »« artistes »« , allez travailler, après on verra »... Je dis bien « travailler », car il est clair que quand on fait une chose qui est votre passion, on ne travaille pas, on s’amuse.... Et alors dans ce cas, pourquoi ne pas allouer une allocation à tous les visiteurs de la foire du trône ?..


                                                                                                            • jerome (---.---.30.11) 5 août 2006 23:28

                                                                                                              Je ne comprend meme pas que tant de personnes prennent la meine d’argumenter avec « l’artiste » Damien :ce genre de cuistre creux bouffi d’orgueil et de suffisance abonde sur le Net :laissez le pondre ses aneries ,ne lui répondez pas ,et il va vite disparaitre ...pour notre plus grand bonheur ! Voila ,c’était mon billet du soir ,bonne nuit à tous.


                                                                                                              • (---.---.22.85) 9 août 2006 15:18

                                                                                                                Laisse. Il est sympa.


                                                                                                              • Vdosh (---.---.92.111) 6 août 2006 20:28

                                                                                                                Lu cet article et les échanges.

                                                                                                                Effectivement l’article ne vaut pas peanuts. Malaxage d’irrationalité para-moralisante hypnotique, décrit comme tel à plusieurs reprises (ouf !...tout n’es pas perdu, l’esprit critique existe encore) ; à se perdre dans de telles fadaises, c’est l’entropie assurée et dormez bien gentils petits moutons avant l’abattoir.

                                                                                                                ...Je remarque bien la jalousie et la haine que l’expression littéraire de Damien West suscite chez ceux qui sont fous de se comparer et de s’aigrir de leur imaginaire déficience.

                                                                                                                ...Damien West a le courage d’assumer son propre talent en homme libre, il n’a pas besoin d’une bande ou d’une clique pour être.

                                                                                                                ...Il est seul, libre, et vous appelez ça : « un ego surdimensionné » ou bien « la grosse tête ».

                                                                                                                ...Pourtant pas l’un de vous n’a su lui répondre ni avec un talent ni avec une profondeur au moins équivalents à ce qu’il affiche par son verbe libre.

                                                                                                                ...Regardez-vous, essayant de lui mordre les mollets avec vos laisses au cou.

                                                                                                                ...Regardez-vous en train d’agir en meute...

                                                                                                                ...Regardez-vous, la fadeur de vos discours formattés, répétants de l’entendu non réfléchi.

                                                                                                                ...Damien de l’Ouest vous emmerde parceque non seulement il dit les choses de façon personnelle (influencée bien sûr, mais personnelle), mais qu’en plus il dit les choses de façon plus profonde, sous des dehors de légèreté qui sont sa forme de politesse de l’esprit. Face à lui, les irrespectueux et les moqueurs, l’éternelle « bêtise au front de taureau » (qui a dit ça, déjà ?).

                                                                                                                Ressaisissez-vous, soyez par vous mêmes enfin, assumez vos propres talents plutôt que de montrer ce piteux spectacle de la troupe de chimpanzés envieux qui se coalisent pour taper sur celui qui les dépasse et qui par politesse désespérée se rit de l’absurdité.


                                                                                                                • Vdosh (---.---.92.111) 7 août 2006 00:57

                                                                                                                  PS : j’ai demandé au modérateur d’intervenir à propos des attaques, accusations diffamatoires et agressions psychologiques par inquisition illégitime et usurpation d’autorité de FrihD envers Damien West (accusation de trollisme ou autrement dit -en français clair- accusation de malhonnêteté intellectuelle en vue de manipuler autrui ; accusation publique diffamatoire infondée de pratiques illégales dans l’exercice de la profession de DW ; attitude inquisitoire illégitime/usurpation d’autorité).


                                                                                                                  • aspro321 (---.---.78.27) 14 août 2006 19:00

                                                                                                                    Tout ce foin, autant de commentaires pour cette chanson pitoyable ! Question à Demian : pourquoi modères-tu les commentaires sur ton blog ? Tu as besoin de contrôler ton image ? Sinon ta présentation m’à fait bien rigoler :

                                                                                                                    DEA « Théorie, pratique et histoire des arts » : Théoricien des arts & du net. Critique d’art. Essayiste. Ecrivain auteur du prime Psychogiciel :« 115 After Ground Zero ». Artiste peintre illustrateur. Artiste conceptuel. Fabuliste et poète. Attaché de blog. Rédacteur AgoraVox.

                                                                                                                    Perso j’ai rien compris. Mais peut-être que tu peux m’expliquer ce que c’est qu’un « écrivain auteur du prime psychogiciel »115 after ground zero". (S’il failait comprendre quelque chose, je traduirais par branlette intélectuelle de puissance 5 sur l’échelle de coundelich.)

                                                                                                                    P.S : Tu ne serais pas un peu amoureux de toi même ?


                                                                                                                    • aspro321 (---.---.78.27) 14 août 2006 19:19

                                                                                                                      Il y à une nuance entre s’aimer et être amoureux de soi-même mon chère Demian. Mais tu ne réponds pas à mes questions. L’ « écrivain auteur du prisme psychogiciel 115 after ground zero » m’intrigue au plus haut point. Et comme ton blog est modéré, je te pose la question ici : Qu’est donc un prisme psychogiciel ? Quid du 115 after ground zero ? Une sorte de traumatisme intellectuel post 11 septembre ? Toi qui écrit si bien, une explication serait la bienvenue.


                                                                                                                      • Lokstric (---.---.81.47) 5 novembre 2006 10:58

                                                                                                                        Le site avait l’air pas mal mais le gros boulet de Damien me donne pas envie d’y rester. Dommage


                                                                                                                        • mama la start (---.---.122.228) 10 avril 2007 13:02

                                                                                                                          je voudrai ecouter ;la chanson de yanik je vai sur 1 site speial et il ny a rien . que des imbesiliter smiley


                                                                                                                          • lecteur choké (---.---.244.159) 10 avril 2007 16:04

                                                                                                                            Je pense que c’est scandaleux de faire payer à l’école les droits d’auteurs d’une chanson chantée à moitié.75€ c’est exagéré.Les élèves ont voulu simplement rendre hommage à leurs professeurs.C’est inadmissible de faire payer ces adieux. smiley


                                                                                                                            • Lectrice très choquée !! (---.---.244.159) 10 avril 2007 16:12

                                                                                                                              Je suis tout à fait d’accord avec toi lecteur choké !! Personnelement, je trouve que c’est vraiment dommage de faire payer l’école pour une chanson, 75 € ! La Sacem exagère vraiment ! Les élèves ont juste voulu rendre hommage à leurs professeurs comme tu l’as si bien dit dans ton message. On paie déjà bien assez dans la société actuelle ! Doit-on toujours signaler nos actes ? Où est donc passé la liberté d’expression ?!! smiley

                                                                                                                              PS : Demian West, je suis de tout coeur avec toi ! lol

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jév’

Jév'
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès