• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > La Petite Ceinture, bucolique et atypique

La Petite Ceinture, bucolique et atypique

Véritable cordon sauvage qui encercle Paris, la Petite Ceinture est une voie de chemin de fer désaffectée qui emporte les rares promeneurs dans un monde où la nature a repris ses droits. 

 Des herbes folles jaillissent entre les rails rouillés. Des fleurs sauvages poussent délicatement dans le ballast. Des tags viennent zébrer les murs de ce qui devait être autrefois un quai de gare. Assis sur des dalles de pierre recouvertes de mousses, on s’attendrait presque à voir surgir une locomotive à vapeur, dont le sifflet strident avertirait les voyageurs. Nous sommes sur la Petite Ceinture, une ancienne voie de chemin de fer en plein Paris. Un monde parallèle, vestige du transport du XIXe siècle. Sur les cartes actuelles, matérialisée par une fine ligne discontinue qui suit le tracé des boulevards des Maréchaux, elle passe quasiment inaperçue.
 

Mise en service en 1852, cette voie de 32 km avait pour but initial de relier les grandes lignes des gares parisiennes. Elle servait au transport de voyageurs mais également à celui des marchandises. Pendant la guerre de 1870, elle fut particulièrement utile pour le transfert des soldats. En 1900, année de l’exposition universelle, près de 30 millions de voyageurs se sont pressés le long de ses quais. Ce fut son âge d’Or. Mais le développement du Métropolitain a eu raison d’elle. Si le service aux voyageurs est supprimé en 1934, elle reste utilisée pour le transport de marchandises jusque dans les années 80. Depuis, les rails sont envahis par les mauvaises herbes. Un poids pour la SNCF qui rechigne à son entretien, et une désolation pour les amis de la Petite Ceinture, très nombreux sur internet. Ces derniers ne manquent pas de projets pour réaménager et réhabiliter le lieu.
 
Ils imaginent un prolongement des lignes 2 et 3 du tramway, la création d’une promenade plantée, d’une piste cyclable ou d’un parcours hippique. La mairie de Paris a déjà réinvesti les tronçons le long du square Charles Péguy (12e arrondissement) et entre la porte d’Auteuil et de la Muette (16e arrondissement) afin d’y créer des parcours aménagés et des jardins partagés. Mais en dehors de ces chemins balisés, il est interdit de pénétrer sur la Petite Ceinture. Officiellement pour des raisons de sécurité. Ce qui ne décourage pas de nombreux explorateurs et quelques marginaux, qui ont élu domicile sous certains ponts. Internet fourmille de conseils et de récits d’expériences de ceux qui ont tenté l’aventure de cette balade parisienne totalement atypique.  
 

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • stephanemot stephanemot 16 septembre 2009 13:08

    j’adore l’atmosphere de ce lieu.

    il me semble avoir emprunte la ligne a la fin des annees 70 debut des annees 80, mais pas dans le cadre d’un transport de marchandises !

    je suis revenu a la gare de la Muette il y a quelques annees. reconvertie en restau, une table sur la voie ferree. un peu plus bourgeois que boheme...


    • Lapa Lapa 16 septembre 2009 14:10

      ça m’a l« air très »fashion« et »bobo" ce resto. On y mange bien ?

      juste à côté il y a le bistrot de la muette, que je conseille (37 euros apéro, entrée, plat, dessert, vin, café dans un cadre très sympa.)


    • TSS 16 septembre 2009 13:22


      il aurait été tellement simple de se servir de l’implantation de la petite ceinture pour faire un

      super tramway  !coûts reduits tout etant deja en place, mais non ! en lieu et place on em....e tout

      le monde bld des marechaux... !!


      • Lapa Lapa 16 septembre 2009 14:08

        tout à fait d’accord. mais le but n’était pas tant de créer une ligne de tramway que d’emmerder les automobilistes. But que le ceinture verte n’aurait pas atteint.


      • Surya Surya 16 septembre 2009 15:03

        C’est une très bonne idée de faire un article sur la petite ceinture. Un article atypique sur un lieu en effet atypique.

        Il y a quelques années (huit,neuf, je ne sais plus) j’avais entendu dire que l’association de sauvegarde de la PC dont vous parlez http://www.petiteceinture.org/ organisait des sorties sur le parcours, soit à pieds, soit avec un train tracté par une locomotive à vapeur. Je ne l’ai pas fait en ce qui me concerne, mais je crois qu’ils continuent de le faire de temps en temps quand ils le peuvent.

        Il y a des gens en effet qui vont s’y balader « clandestinement » Les terrains vagues, ça donne toujours une impression de liberté et de lieu d’exploration un peu mystérieux
        Comme quoi il reste encore des coins complètement sauvages à Paris, alors finalement, pourquoi vouloir absolument transformer la PC, bétonner, moderniser, règlementer...

        Bien sûr, ça permettrait d’organiser un nouveau transport en commun,sauf que je crains que le bruit des trains qui passent ne gène les riverains. Certains immeubles sont construits juste au bord de la tranchée où se trouve la ligne.

        Alors pourquoi ne pas la laisser plutôt telle qu’elle est, un terrain vague envahi par la végétation qui pousse où elle a envie de pousser ? Finalement, (à part évidemment si des marginaux viennent s’y droguer ou que c’est un lieu dangereux ) se balader en pleine ville dans un lieu aussi sauvage doit avoir un côté très romantique !!

        Ou alors en faire un espace de nature supplémentaire, une promenade, comme visiblement ils ont déjà commencé de le faire, et c’est peut être finalement la meilleure solution.

        Un peu de nature en ville, ça fait du bien, mais ce qui gâche un peu les choses,c’est qu’il faut toujours que ce soit une nature contrôlée par la main de l’homme, planifiée, avec des végétaux plantés à un endroit précis, c’est plus de la nature, au vrai sens du terme, c’est de la culture.

        Quand je vais sur la promenade plantée sur l’ancienne voie ferrée aérienne entre Bastille et le 12è, c’est joli, mais je n’ai pas du tout l’impression de me balader dans un coin de nature.


        • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 16 septembre 2009 15:12

          c’est sur , TSS, on se demande pourquoi on a pas cherché a rehabiliter la PC pour en faire le periph ferroviaire dont Paris aurait bien eu besoin. Mons fashion que le tram, sans doute.


          • Patapom Patapom 16 septembre 2009 15:45

            J’étais allé faire des photos de ce lieu il y a quelques années, adorant les ambiances où la nature dévore les oeuvres de l’homme et les recouvre pour reprendre petit à petit sa place.
            J’avais été véritablement enchanté par le court tronçon que j’avais emprunté.

            Par contre, c’est vraiment galère pour y pénétrer !
            Si ça tente quelques-uns d’entre vous, je sais pas si l’entrée que j’avais trouvé existe toujours mais c’était en face du 28 rue Giordano Bruno, vous avez un grillage mal scellé, on passe simplement par en dessous et on se laisse glisser...

            NOTE : Pensez à prendre une lampe torche !!!! Je me suis tapé le tunnel montsouris dans le noir, je peux vous garantir qu’on fait pas le malin ! ^_^


            • Fergus Fergus 16 septembre 2009 17:02

              Merci, Maury-Anne, pour cette petite balade sur la ligne de ceinture.

              Personnellement, j’étais fasciné, étant môme, par le court tronçon qui surgissait entre deux tunnels au coeur du Parc Montsouris.

              @ Patapom : il est assez aisé d’y pénétrer en escaladant le grillage boulevard Kellermann.


              • Marc Bruxman 16 septembre 2009 19:44


                Aux gens, éviter de donner des accès ouvert à la PC sur Internet. 

                Pour info, si vous faites chopper, surtout du coté Kellermann, les flics vont vous carer un PV (135 € de mémoire). La partie Nord de la PC est généralement moins prunifère pour des raisons évidentes ;) Même si un accès vous semble de notoriété publique (et c’est un peu le cas concernant l’accès K.), il n’est jamais bon d’attirer sur les lieux des gens qui ne se seront pas donnés la peine de chercher.

                Et de façon générale en matière d’exploration urbaine, il est mieux que ceux que ca intérésse cherchent. Ca augure en général un meilleur respect des lieux. Suffit de voir ce que ca donne dans les catacombes (autre lieu interdit mais accessible) depuis que les accès sont donnés à tout vent sur Internet pour comprendre qu’il vaut mieux ne pas les communiquer...


                • Fergus Fergus 17 septembre 2009 09:22

                  Réflexion faite, vous avez raison, Marc. Mea culpa...


                • Jean-Paul Doguet 16 septembre 2009 21:07

                  Très bien cet article. J’adore cette ligne, très visible dans le 15e. Elle me fait penser à la zone de démarcation entre les deux Corées, où la nature a repris ses droits et où souvent aucun être humain n’a été depuis 50ans. Sa remise en service avait été sérieusement envisagée mais c’est la SNCF qui s’y est opposée je ne sais pas pourquoi.


                  • Fergus Fergus 17 septembre 2009 09:21

                    La réouverture de la Petite Ceinture a longtemps été un serpent de mer et l’objet de nombreuses discussions à la SNCF, à la RATP (les emprises auraient pu lui être cédées) et à la Mairie de Paris durant les années 60 et 70.

                    Tout cela a, depuis, été enterré pour une raison simple : de nombreux tronçons ont disparu et la remise en état, doublée par la difficulté de création de gares dans certains lieux, nécessiteraient des engagements financiers considérables et de profondes transformations dans certains quartiers.

                    Une solution alternative avait été envisagée un temps, bien en amont du tramway : la transformation des anciennes voies en sites propres pour le bus PC. Projet abandonné car peu réaliste en raison des difficultés de jonction entre les tronçons de surface et les tronçons en tranchée ou tunnel. Sans compter l’impossibilité de mettre en place des arrêts dans les tunnels.

                    Les sureaux et les buddléias qui poussent naturellement ici et là sur ce tracé au charme désuet ont donc encore de beaux jours devant eux !


                  • TSS 16 septembre 2009 21:40


                    un membre de ma famille a fait la décoration de l’ancienne gare de Charonne devenue « la

                    flèche d’or » ! à l’epoque il etait facile (et pour cause) de descendre sur les voies... !!


                    • georges 18 septembre 2009 14:42

                      pour fumer mes petards tranquillos j ai pas trouvé mieux

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires