• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > La prophétie égyptienne de Sarkozy

La prophétie égyptienne de Sarkozy

L’Egypte fascine, inspire, exalte. La Grande Pyramide captive, intrigue, déroute. Les lieux chargés d’histoire sont toujours le point de passage obligé pour l’esprit ambitieux qui désire effleurer la puissance du temps. Mais il se produit parfois un phénomène particulier : certains monuments comme la pyramide de Kheops laissent de profondes traces psychologiques parmi certains visiteurs.

12 août 1799 : un général prometteur, enfant d’une lointaine Révolution, s’isole de ses troupes afin de passer la nuit au coeur de la Grande Pyramide, dans la chambre dite du Roi, afin de renouveler l’expérience qu’aurait vécu, selon la légende, Alexandre le Grand dans le monument sacré. Au matin, fiévreux et nerveux, le visage livide, Napoléon Bonaparte quitte les lieux et refusera par la suite tout commentaire sur cette péripétie. La rumeur, amplifiée par les occultistes de l’époque, rapportera que le jeune Corse, mis en présence d’esprits anciens, aurait entrevu son avenir ainsi que celui de la France. Sur son lit de mort, il aurait été tenté d’évoquer le sujet avant de renonçer ou, selon une autre version, d’expirer au moment de confesser le sens de cette expérience (The last moments of Buonaparte !, London, 1821, 46p. “An account written by John Monkhouse, from St. Helena”).

30 décembre 2007 : un monarque républicain, adepte de la rupture généralisée, termine son séjour égyptien par une visite officielle au pharaon Moubarak et une incursion dans la Grande Pyramide. Cinq jours sur les bords du Nil et quelques minutes dans le mystérieux monument auront suffi. Le lendemain, de retour à Paris, Nicolas Sarkozy adressera ses voeux aux Français... voire à l’humanité entière : “J’ai la conviction que dans l’époque où nous sommes, nous avons besoin de ce que j’appelle une politique de civilisation... Notre vieux monde a besoin d’une nouvelle Renaissance. Eh bien, que la France soit l’âme de cette Renaissance ! Voici mon voeu le plus cher pour cette année qui vient.

Certes. Mais encore ?

Occupés par la polémique “jet Bolloré” et “l’idylle avec Carla”, nombre de commentateurs, le nez sur le guidon, ont à peine relevé l’étrangeté inédite des propos du chef de l’Etat, évoquant tout au plus un aspect “nébuleux” pour les plus critiques ou une tonalité “pompido-gaullienne” chère aux patriotes. Erreur grossière. De même que Bonaparte retourna de l’expédition d’Egypte avec une ardeur décuplée pour conquérir le pouvoir suprême, Sarkozy revient de sa campagne bucolique avec une foi renouvelée en sa toute-puissance, ou plus exactement, en celle de la France à “montrer la voie” à une humanité égarée : “C’est ce que depuis toujours tous les peuples du monde attendent d’elle”, renchérit-il pendant ses voeux adressés aux Français.

Curieusement, cet aspect quasi messianique octroyé à la France par le chef de l’Etat dans son premier discours solennel (face caméra) n’est pas sans rappeler les derniers mots du dernier discours solennel le 11 mars 2007 (face caméra également) de son prédecesseur Jacques Chirac, plus fin connaisseur des civilisations disparues qu’il n’y paraît : “Cette France qui, croyez-moi, n’a pas fini d’étonner le monde  !”... Sans aller jusqu’à décrypter l’égyptomanie de François Mitterrand, également féru de séjours le long du Nil pendant Noël et grand architecte de la pyramide de verre, il semble exister une idée-force permanente sussurée ici ou là depuis - au moins - un quart de siècle par tout président de la République “inspiré” par l’Orient antique : “la rénovation du monde (re)passera par la France”... Un politologue laïc comprendra “universalisme des droits de l’homme” tandis qu’un spiritualiste y décelera un message occulte destiné aux initiés sur les liens censés unir (d’après les experts de l’ésotérisme) les secrets de l’Egypte ancienne et la “mission” de la France. De la Grande Pyramide de Giza à la Pyramide du Louvre située au milieu de la cour Napoléon, la boucle serait presque bouclée... Presque.

Mais ceci est une autre histoire....


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • MVS67 11 janvier 2008 16:58

    Aucun commentaire sur cet article que je trouve intéressant.

    Par contre le "petit" président Sarkozy s’imagine qu’il va laisser une trace glorieuse dans l’histoire de notre pays en glanant ici ou là ( en l’occurence chez Edgar Morin) un mot, une expression...

    "“J’ai la conviction que dans l’époque où nous sommes, nous avons besoin de ce que j’appelle une politique de civilisation... Notre vieux monde a besoin d’une nouvelle Renaissance. Eh bien, que la France soit l’âme de cette Renaissance ! Voici mon voeu le plus cher pour cette année qui vient.”""

    Il montre beaucoup d’arrogance et de fatuité en voulant nous faire croire que, sous son quinquennat, la France va retrouver un quelconque leadership et son âme. Il n’a aucune chance d’être le moteur d’une quelconque "Renaissance" morale ou politique.

    Sa vie privée dissolue, qu’il expose sans vergogne et instrumentalise sciemment, n’en fait pas un modèle de probité et de fidélité à la Parole donnée : voici (re ?)venu le temps des courtisanes et des amours vénales. Les Présidents qui l’ont précédé avaient tous de comportements de Chefs d’Etat et conscience de la dignité de leur fonction.

    Alors, il peut toujours pérorer apès sa visite en Egypte, sa crédibilité, pour moi, est nulle !

    Comme a dit BHL ( que par ailleurs, je n’apprécie pas particulièrement ) en parlant de Sarkozy :" Tout ce qui lui passe par la tête, lui passe par la bouche".

    Je souscris à la "prophétie" de Chirac : " “Cette France qui, croyez-moi, n’a pas fini d’étonner le monde  !”

    Et c’est aussi mon voeu pour la France de 2008 : qu’une fois de plus, elle étonne le monde en infligeant un démenti cinglant aux élucubrations politiques de Sarkozy par des votes intelligents !

    Bonne Année à Tous - MVS67


    • grangeoisi 11 janvier 2008 17:27

      Des Pyramides au Palais Royal il n’y a pas loin, tout cela Concorde, pas vrai Madeleine ?


      • moebius 12 janvier 2008 00:01

        il aurait passé une nuit avec la momie ? si la momie répond au doux nom de Carla on comprend on exaltation


        • moebius 12 janvier 2008 00:12

           on comprend aussi la remarque affligeante de François Hollande (je vote à gauche) qui fait de la surrenchére populiste, oui on peut encore ;" politique de civilisation mais ça nous rapporte quoi çà". Le grand dessein de la gauche ça sera peut etre une majoration de la prime de noél ?


        • moebius 12 janvier 2008 00:15

          ..celle de la gauche radicale un doublement de cette prime ? On ira loin, au delà de tout..oui mais on l’est déja


        • ernst 12 janvier 2008 02:44

          Je crois surtout qu’il devient raide piqué !...

          Même Edgar Morin, auteur de la formule est d’une indigence rare à expliquer son bon mot, fatras écolo communisant dont il était fort embrouillé ce soir chez Durand. La mémoire comme la Civilisation ont ceci de commun qu’on ne les décide pas. Elles émanent d’une période historique d’elles mêmes, parthénogenèse spontanée, sans rien demander à personne. Les devoirs de mémoires tout comme les ordres de Civilisation sont des voeux , certes pieux, mais émanant de francs connards...

          Sans doute parce que le Chef n’a pas passé la nuit dans la chambre mortuaire de Mickey Rinos, mais dans la suite présidentielle d’un Palace. Avec Qui vous savez qui, paraît-il, au lit, n’a rien d’une momie !...


          • jrr 13 janvier 2008 10:02

            Puisque le sujet de dénigrement du jour c’est l’Egypte, le vieux proverbe arabe est tout particulièrement d’actualité : les journalistes socialocommunistes stupides (je sais, c’est un double pléonasme...) aboient, la caravane de la culture de civilisation passe chez les infidèles... et Kahn s’étrangle de rage, parce qu’il a avalé de travers un os de Marianne...

            Berlusconi parlait aussi - à juste de titre ! - du peuple des couillons - qui attendent que l’Europe vienne nettoyer ses ordures...

             


            • Vilain petit canard Vilain petit canard 14 janvier 2008 10:28

              Ouais, ça veut surtout dire que Sarkozy a des petits moments de délire... maintenant il veut réformer le monde et influer sur l’humanité. Bientôt il va proposer la candidature de Bigard au Saint-Siège et nommer Carla Ministre Plénipotentiaire. Au point où on en est, après tout...


              • Bof 27 janvier 2008 11:45

                Et bien les commentaires n’ont rien de bien génial , ils sont même ternes. Combien de souffrance va s’infliger l’ Homme avant de penser à se décider à changer son niveau de conscience ?

                 Il est grand temps de penser à se mettre au travail, pas un seul homme fusse-t-il président ne va venir nous porter notre nourriture, ni nous border dans notre lit .... alors, foutons la paix actuellement à celui-ci, laissons le faire car il a été élu par une majorité de Français et ce fait est à respecter comme pour les autres , même le mafieux ; on doit pour cela "remonter " la France et il est temps de s’y mettre.


                • richymars 11 décembre 2008 15:44

                  Excellent article qui résume en quelques mots la dimension mystique de la France et de son chef d’état.
                  Nicolas Sarkozy Grand Bodhisattva ? Homme providentiel en tout cas.


                  • médy... médy... 21 janvier 2009 11:11

                    ca va, personne ne connait ici le lien unissant l’égypte et les illuminatis

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès