• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Le facteur (z) ailé

Le facteur (z) ailé


Je viens de vivre une première qui fera date. Enfin un service public s’engage dans la lutte contre le réchauffement planétaire. - Un aparté si vous n’êtes pas trop pressé : est-on sûr qu’il n’est pas interplanétaire, intergalactique voire cosmique ? Sans que je leur en parle, les américains ont eu la même idée ; Ils préparent un débarquement sur Mars pour poser quelques thermomètres et en avoir le cœur net.

Ainsi donc un mardi matin d’une semaine trépassée, la dernière, je m’étais levé dès matines, poussé par je ne sais quelle urgence ou prémonition. J’ouvre les volets, m’accoude à la croisée - un moment pour poète insomniaque - la campagne encore dormante s’enveloppait d’une brume vaporeuse qui flouait le relief rugueux de ma devanture champêtre.

J’admirai d’un œil endormi cette nature encore morte et, au moment où j’allais refermer la fenêtre pour retourner me coucher, ayant oublié le pourquoi de mon lever précoce, dans un bruissement d’ailes, de claquements de bec, un roucoulis à réveiller le cochon qui sommeille chez qui vous voulez, vint se poser, avec la délicatesse d’un vautour-albatros atterrissant sur un écueil du détroit de Behring, un gentil pigeon voyageur. Il livrait à domicile en deux virées d’ailes un pli urgent posté la veille à Maubeuge. C’était le premier essai du nouveau service de Chronopost, inspiré du bon vieux temps de la marine à voile. N’entamant pas les ressources fossiles, le pigeon voyageur est le transporteur idéal avec son émission de CO2 de 0,5 mg aux 100 Km. Silencieux (sauf à l’atterrissage) à peine polluant (et son guano est un excellent engrais), joli à voir, il a tout pour lui. Cerise sur le gâteau, il est à usage unique, le prix du pigeon étant compris dans celui du timbre. Il tombait bien, moi qui tançais mon épouse depuis quelques jours pour qu’elle me prépare un pigeon en croûte de sel. Une spécialité qu’elle réussit à merveille une fois sur deux et celle-ci statistiquement était la bonne.

Tout le monde est content :

- la lettre arrive à bon port ;

- la planète conserve ses hivers ;

- la poste supprime le préposé ;

- le pigeon n’a plus à se soucier d’un retour fatigant ;

- et moi et moi et moi qui profite de tout ça !


Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 24 mai 2008 17:53

    Le courrier écolo-gastronomique est né ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires


Partenaires