• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Le singe nu

Ce week-end, le zoo de Londres a eu l’excellente idée de présenter au public l’animal le plus dangereux de la planète : l’homme. C’est un grand singe nu, qui a complètement oublié qu’il était un animal, vivant dans la nature avec les autres animaux avec lesquels il partage les ressources naturelles.

C’est une initiative de la Société zoologique de Londres (ZSL) qui veut rappeler "l’appartenance de l’homme au genre animal" et "que sa prolifération est un véritable fléau pour les autres espèces".

Des représentants de l’espèce humaine (des volontaires séléctionnés sur concours) sont présentés au public en maillot de bain sur lesquels ont été épinglées des feuilles de vigne. Certains jouent au "hula hoop", d’autres font des signes de la main au public. A côté du "rocher aux hommes", un panneau informe les visiteurs à propos de cette espèce : sa nourriture, son habitat, la répartition de sa population dans le monde et ses menaces.

Cette espèce est présentée côte à côte avec ses voisins, d’autres primates qui mangent des bananes, pour rappeler l’appartenance de l’homme au règne animal. Les gardiens du zoo leur donnent à tous à boire et à manger. La seule différence avec les autres pensionnaires du zoo, c’est que, eux, ils rentrent passer la nuit chez eux ...

Voilà une vraie bonne initiative, je trouve. J’ai toujours gardé en tête que nous étions du règne animal. De temps en temps, quand je m’ennuie, dans une gare par exemple, je m’amuse à regarder la foule. Ce n’est pas vraiment la foule que je regarde, mais un troupeau de grand singes nus, affublés de vêtements, qui déambulent, somnolent, grimacent, se crient dessus ... Il n’y a rien de méprisant dans ce regard, bien au contraire, c’est un regard affectueux, qui va bien au-delà des apparences, et qui voit le grand singe nu qui est un peu égaré, qui a perdu une bonne partie de ses repères, et qui ne sait plus trop où il va.

Pas la peine d’aller à Londres ce week-end, le zoo, c’est tous les jours en permanence autour de nous. Il suffit simplement d’ouvrir les yeux !

Pour en savoir plus :
1. The Human Zoo (London Zoo)
2. Les nouveaux pensionnaires du zoo de Londres sont des humains (AFP)
3. Humans Are Ones on Display at London Zoo (Associated Press)

Crédit photo : Stephen Hird pour Reuters


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Bergamote 29 août 2005 20:47

    Excellent ! merci pour l’info... ainsi que le commentaire !


    • citoyen citoyen 30 août 2005 07:34

      Cela me fait penser au film H2G2 où l’homme est replacé comme simple élément de l’univers. Bravo pour l’info, et ces anglais toujours un humour à rebrousse-poil, même si le singe-nu se cractèrise justement par l’absence de poil


      • Séverine (---.---.134.225) 2 septembre 2005 11:47

        Bien senti, le ton de ton article. Ca me rappelle l’approche Artésienne ou « Strip Tease », si loin pourtant de la téléréalité... On parle souvent de l’instruction et du savoir comme moyen d« élever » l’homme(cf : Des Racines Et des Ailes et le touti quanti académique...) mais je ne suis pas sûre que ça rende tout le monde plus intelligent( au contraire, parfois les gens se pensent du coup plus intelligent...).Enfin, tout ca pour dire qu’on confond trop instruction et intelligence, réflexion et réflexivité.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires