• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Le village du whisky

Le village du whisky

L’alcool mène à tout et en Écosse, et quelques éco-citoyens non dépourvu d’imagination, ont conçu un village bâti en fûts de whisky.

C’est dans le nord de l’Écosse qu’un certain Roger Douda a le premier, imaginé construire une maison à partir de fûts de whisky provenant d’une distillerie voisine, il y a 30 ans.

Au départ, ce défenseur de l’environnement voulait construire avec ces planches récupérées, un centre scolaire, ce qui n’emballait pas tout le monde, les parents trouvant gênant d’éduquer leur progéniture dans des fûts de whisky.

Du coup est née l’idée d’un quartier conçu pour abriter 500 résidents, dans la commune de Findhorn. lien

Findhorn, c’est une étrange aventure, celle de militants déterminés qui ont permis la naissance de cette communauté, laquelle à l’avantage d’être le village qui a la plus faible empreinte écologique de tout le monde industriel. vidéo

Naturellement, toute l’énergie nécessaire à ce village est propre et renouvelable, et Findhorn annonçait le début d’une série de ces communes, voire de ces villes, qui de Totness à Feldheim, en passant par Ungersheim, jouent délibérément la carte de la transition écologique.

Dans cette commune Alsacienne, on prépare en vrai grandeur la transition, sans pétrole, ni charbon, ni nucléaire et les 2200 habitants du village mettent déjà en pratique une autre agriculture, d’autres moyens de transport, et d’autres moyens de construire. lien

La volonté de recycler tous les matériaux inimaginables ne se limite pas aux fûts de whisky, et ne semble pas connaitre de limites, si l’on veut bien creuser un peu le sujet.

Restons donc dans l’alcool pour découvrir le Greenstone.

C’est à Las Vegas qu’il faut se rendre pour découvrir le plus grand bâtiment réalisé avec 100% de matériaux recyclés.

Un entrepreneur local, Scott McCombs, a eu l’idée originale de récupérer 500 000 bouteilles, provenant des différents hôtels et casinos de la ville, les a fait broyer, puis mélangé aux cendres provenant des centrales à charbon de la ville afin d’ériger les murs de ce bâtiment de 10 000 m², représentant un volume total de 350 000 m3.

Qui connait le colombien Oscar Mendez, qui avec son nom sonnant « buena vista social club  », est en réalité un entrepreneur spécialisé dans le recyclage ?

Au bout de 12 ans de recherche, il a mis au point d’étranges briques qui, à la façon des légos, s’assemblent harmonieusement et qui ne sont que des déchets plastiques compressés.

Ses briques permettent de construire en 5 jours un logement de 40 m², alternative intelligente, pas chère, et durable, propre à remplacer tous les bidonvilles du monde, toutes les villages de réfugiés, d’autant qu’elles sont faciles à mettre en œuvre, à monter, ou démonter au besoin, et que leur vie est de l’ordre de la moitié d’un millénaire. lien

Au-delà des fûts de whisky, on pourrait aussi évoquer ce silo abandonné devenu habitation, ce qui rentre dans la catégorie du surcyclage, domaine dans lequel il y a l’embarras du choix.

De l’église transformée en bar,

ou en librairie,

 à l’avion devenant école maternelle,

 en passant par la prison transformée en hôtel de luxe, il y a l’embarras du choix.

Comment ne pas être surpris en découvrant un ancien silo à grains transformé en appartement.

De fil en aiguille, voici aussi venu le temps des earthship, littéralement bateau terrestre, qui entend réconcilier la haute technologie et la récupération.

Il s’agit de réaliser du durable et de l’économique, avec le moindre impact sur la nature, en recyclant vieux pneus, canettes, bouteilles etc. lien

On peut sur ce principe réaliser la couverture d’un toit en utilisant des morceaux de pneus, comme on peut le découvrir sur cette vidéo

Pas surprenant dès lors qu’une compagnie, Euroshield en l’occurrence, propose des tuiles imitant le bardeau de cèdre, et réalisée avec des morceaux de pneus (lien) mais rien n’empêche celui qui se sent une âme de bricoleur de réaliser lui-même sa toiture en « morceaux de pneus », lesquels une fois découpés peuvent être collés au chalumeau, comme du roofing.

Ces mêmes pneus peuvent tout aussi bien servir à réaliser une fondation. vidéo.

Quittons les pneus pour les bouteilles.

Plutôt que de s’en débarrasser dans les containers prévus généralement, elles peuvent avoir de nombreuses utilisations.

Pourquoi ne pas réaliser cette serre en bouteille de plastique, pour laquelle il ne faut que 140 tiges de bambou, 41 chevrons, 4 sac (ciment (ou chaux) sable et gravier) prêts à l’emploi, et 1500 bouteilles de plastique ? Explication ici.

Évidemment, le plastique pose un problème de vieillissement, ou en tout cas de ternissement, même si l’on sait qu’il ne sera complètement dégradé qu’au bout de 4 ou 500 ans, (lien) et on pourrait lui préférer le verre, d’autant que celles-ci peuvent être intégrées à un mur afin de créer d’originaux vitraux, et pas seulement.

Sur ce lien, découvrez 30 façons de réutiliser des bouteilles pour en faire des œuvres d’art, ou tout simplement des objets utiles.

Du porte manteau,

au lustre,

l’ustensile de cuisine,

 les solutions ne manquent pas.

Et quid des palettes en bois, dont beaucoup d’entreprises se débarrassent, et qui selon un calcul portant sur celles des USA, pourraient servir à construire des habitations pour 33 millions de sans abris dans le Monde ?

Pour moins de 400€, vous pourrez construire en quelques jours une petite maison en palettes de bois, en se basant sur la proposition d’un plan.

Il est naturellement indispensable d’éviter les palettes traitées, et de choisir les plus robustes, souvent celles qui ont servi au transport des briques, parpaings, sac de ciment, ou de chaux.

Il est facile d’identifier les palettes traitées, généralement au methyl bromyde, sachant que ce produit est totalement interdit depuis mars 2010. lien

Dans l’esprit du recyclage, on trouve bien sur celui de la récupération, et il n’est pas inutile de savoir qu’il existe sur le net un site de don.

En effet, ceux qui n’ont plus l’utilité de tel ou tel matériau peuvent décider d’en faire don à qui voudra. lien

Ce n’est pas anodin quand l’on songe que 33% des déchets de construction sont réutilisables, alors que seulement 7% de ceux-ci sont utilisés.

Prenons l’exemple de l’isolant en ouate de cellulose, fabriqué principalement a partir de journaux recyclés, et qui sont habituellement destinés à l’incinération...ou celui des granulés de liège, qui sont produits à partir de bouchons de liège broyés, collectés dans près de 700 centres de récolte.

Le réemploi est donc aussi une partie de la solution, surtout si l’on songe qu’on y trouve aussi bien des briques, du carrelage, des tuiles, des châssis, des portes, des baignoires etc... Lesquels peuvent être récupérés à moindre cout, quand ce n’est pas totalement gratuit, il suffit pour cela de s’adresser directement aux entreprises de démolition. lien

Ces dernières, la plupart du temps, se débarrasseront gratuitement de ces matériaux, d’autant que vous leur évitez des frais de transport...

Quelques conseils judicieux sur ce lien.

Décidément le recyclage, le réemploi, ont de beaux jours devant eux, et sont partie intégrante de la transition écologique...car comme dit mon vieil ami africain : « celui qui essaye de rentrer dans le moule ressemble à une tarte ».

L’image illustrant l’article vient de demotivateur.fr

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles parus

totnes enlève le haut

Se lever de bonheur

Après Totnes, voici Feldheim !

y a que la paille qui m’aille

L’architecture autrement

Au doux pays de l’autarcie

Mon village en Utopie

Ça sent le moisi

Changer de rêve

Des vacances enfin libres

Cent mille lieues sous les rêves

Margareth River, les premiers colons écolos


Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 31 octobre 2016 18:09

    @eric

    Bonjour
    j’avais remarqué votre absence depuis quelques mois et je commençais à m’inquiéter.

    Mais je suis un peu déçu : le logement, les HLM, l’art, François Hollande, taper sur un pouvoir complètement à la ramasse, tout cela est bel est bien bon, mais ce n’est pas l’actualité majeure :

    Que deviennent les primaires de droite ?

    Vous savez cette vrai fausse élection créée par les socialistes en 2011, avec l’aide de l’UMP qui est ravi de la réutiliser à son profit ?

    Juppé candidat de la gauche anti sarkozy ?
    Sarkozy, qui est tellement bon qu’il a fait élire Hollande par rejet de lui-même ?
    Les candidats qui vont expliquer aux policiers qu’ils vont devoir travailler plus ?
    Vous voyez les sujets ne manquent pas. Je serais ravi d’avoir un avis de militant à ce propos, un regard depuis l’intérieur de la machine.

    Parce que franchement, faire des pavés pour tirer sur des ambulances, ce n’est pas très informatif.


  • eric 31 octobre 2016 22:05

    @Olivier Perriet
    Oui, j’étais pas mal en Abkhazie ou mon internet n’est pas toujours grandiose et ou j’avais un peu autre chose à faire.

    Quelle ambulance ? Les gauches enkystées dans nos bureaucraties sont à peu prêt imperméables à tout choix politique démocratique. Leur disparition momentanée en tant que forces politiques organisées partisanes, ne réduiront pas vraiment leur capacité de nuire à notre société en rackettant l’argent collectif à leur bénéfice privé.

    L’actualité majeure ? Ce ne sont pas les primaires de droite, mais est ce que la bureaucratie alterécolobiosocialiste parviendra à s’éviter les conséquences des choix démocratiques des français à l’aide de manips. de pression, de cinéma, de violences diverses, de force d’inertie agissante et autres dénis de démocratie ? On a un bon exemple avec leurs modèles américains : on ne parle pas de politique, mais de savoir si le candidats adverse est aussi polis avec les professionnels du sexe, que les partisans du candidat de gauche avec les mineurs qu’ils agressent sexuellement...

    En réalité, le fait important aujourd’hui en France est le suivant : les gauches ont épuisé la patience des forces qui défendent les valeurs républicaines par leurs façon de maltraiter la république et la France.

    Armée, police, gendarmerie, tous ces gens qui font potentiellement le don de leur vie au service des valeurs de la république, ont compris à qui ils avaient à faire. Cela veut dire que quand les gauches s’opposeront à la volonté du peuple, et elles n’y manqueront pas aprés leur écrasement électoral, la république aura des défenseurs légaux pour la soutenir.. Le reste- la quelle des droites sera la majorité, la quelle la principale opposition, est presque moins important tant toutes les droites ont de choses en commun.

    Que nous soyons dirigé par Marine, Nicolas, Alain ou cause toujours Mauricette, notre bouclier républicain ne se fera pas prier pour mettre en œuvre nos lois civiles civiques citoyennes aux casseurs et autres saboteurs de la démocratie.

    Vous allez, voir, ce sera à peine croyable comme les manifs de gauche contre les réforme dont le pays à besoin se passerons pacifiquement et sans accros, comme on pourra commencer à construire les aéroports débiles décidés démocratiquement par les féodaux socialos locaux etc...

    Après ? Après une crise sans précédent depuis 29, Sarko a convaincu 48% des français, soit 80% de ses électeurs de 2005, avec toutes les smalas subventionnaires contre sa seule personne.

    Le président que vous nous avez choisit en 2012 est à 4% de satisfait...
    Chiffre particulièrement significatif, un nombre important d’électeurs Mélenchon pense que c’était mieux sous Sarko... ;C’est assez dire que si il parviens à être candidat.. les gauches nous auront fait perdre 5 ans pour rien....

    Pour son enterrement, le précédent tartuffe socialiste dit, « une messe est possible »...Pour ’enterrement vraisemblable des gauches suite à leur échec et suicide collectif des 5 dernières années, pourrait on dire des excuses au pays serient possibles ?


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 1er novembre 2016 10:21

    @eric

    quel enthousiasme, quel optimisme, quelle foi idéologique !

    Le monde vu par vous, comme c’est simple : finalement tout va pour le mieux, eh oui, il suffisait d’y songer. C’est à se demander même pourquoi vous parlez de la méchante gauche si elle ne représente plus rien ? Besoin d’un épouvantail pour faire faire oublier que chez les républicains c’est pas mieux ? Envie de refaire le coup de l’élection d’Hollande contre Sarkozy ? Au fait Sarkozy vient de dire qu’il pourrait appeler à voter Hollande contre Marine...

    Un commentaire ?


  • Fergus Fergus 31 octobre 2016 16:44

    Bonjour, Olivier

    Merci pour cet article informatif sur d’étonnants et ingénieux recyclages. Ce genre d’initiatives me réjouit car il montre qu’en mettant notre intelligence à contribution, il y a des solutions faciles et peu coûteuses à nombre de nos problèmes.

    A propos de whisky, j’informe les lecteurs qui l’ignoreraient encore que la Bretagne produit depuis 30 ans ses propres whiskys, issus notamment de céréales maltées à la distillerie Warenghem de Lannion (sous les marques Armorik et Galleg), mais aussi de blé noir - unique au monde ! - à la distillerie des Menhirs de Plomelin (sous la marque Eddu). A boire avec modération mais sans bouder son plaisir ! smiley 


    • olivier cabanel olivier cabanel 31 octobre 2016 16:59

      @Fergus
      merci Fergus

      je vais de ce pas tenter de me procurer ce whisky breton !
       smiley

    • soi même 31 octobre 2016 22:23

      Au grand com devant l’Éternel :

      Ce qui est pathétique chez toi, c’ est ta dépense inutile à jouer au vieux beaux ... !

      Non ne te fais plus d’illusion tes sailles verbale arrose les chrysanthèmes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès