• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Les bas-fonds de l’Internet

Les bas-fonds de l’Internet

Sur Internet ne se trouvent pas que des sites utiles. Certains sites complètement loufoques, bizarre voire totalement inutiles peuplent ce qu'on appelle "Les bas-fonds de l'Internet".
Qui produit ces sites, pourquoi ?
Tours d'horizon des sites les plus décalés et éléments de réponses.

Internet n'est pas constitué que des quelques sites que vous visitez quotidiennement. Le web, c'est une galaxie à part entière, avec plus de 580 millions de planètes en "www.".

Bien sûr, tous ces sites ne sont pas utilisés tous les jours. Plus globalement, Internet, c'est environ 175 millions de sites actifs.
 
Parmi ces sites, il y a ceux que l'on retrouve dans vos favoris, à portée de clic. Journaux, forums, messagerie électronique.
Il y a aussi ceux, déjà plus profond, qui ne s'adresse qu'à une poignée d'adeptes ou de spécialistes, qui échangent entre eux sur des sujets précis (intranet, groupement, cyber-espace).
 
Mais il existe aussi des sites particuliers, inutiles, loufoque ou amusement. Bref, des sites pas comme les autres, bien cachés qui peuplent les bas-fonds de la forêt numérique.

 

Le bouton de "The Useless Web"
 
Des sites aussi inspirés qu'inutiles dont The Useless Web s'est fait le portail.
Ce site vous envoie au hasard sur un autre, jugé "décalé" ou inutile parmi sa bibliothèque fournie.
 
On tombe alors sur des pépites. Une adresse nous envoie sur un dessin de canard-pastèque, un autre clic nous propulse sur une page web blanche de laquelle ne s'échappe qu'un son strident. Un errement de souris fait bouger une forme gluante sur une autre page et déclenche des flashs multicolores, qui feraient tomber dans les pommes le premier épileptique venu.
 
En France, un des sites du genre le plus connus est le site perdu.com, qui permet, non sans un certain humour, de se repérer sur le web lorsqu'on s'y est un peu perdu.
 
Mais qui peut bien payer des noms de domaines (adresses internet) pour créer des sites aussi inutiles et finalement, pour la plupart, assez peu connus du grand public ?
 
La réponse est venue de certains sites visités, parfois signés du nom de Rafaël Rozendaal ou de ses initiales "RR".
Un tour sur le site officiel nous apprend que l'internaute est à l'origine d'une collection impressionnante de sites décalés/inutiles visités précédemment grâce à The Useless Web.

 

Rafaël Rozendaal
Rafaël Rozendaal est un fait un jeune artiste new-yorkais de 32 ans qui "utilise internet comme sa toile"
"Sa pratique artistique se compose de sites web, installations, dessins, écrits et des conférences. Étalé sur un vaste réseau de noms de domaine, il attire un large public en ligne de plus de 25 millions de visites par an."
 
Comme tout artiste, il vend certaines productions (via un contrat spécial défini par Rafaël).
Il rappelle également les raisons de ce choix, notamment l'avantage d'internet pour protéger son oeuvre.
 
"Each URL is the title and the location of each art piece. These websites are public, their ownership is exclusive. Domain names are one of the internet’s few scarcities. They are unique, they can't be forged or copied."
"Chaque URL sert à la fois de titre et d'emplacement à chacune de mes oeuvres d'arts. Ces sites Web sont publics, leur propriété est exclusive. Les noms de domaine commencent à manquer sur le web. L'avantage, c'est qu'ils sont uniques, qu'ils ne peuvent pas être contrefaits ou copiés."

Créateur visuel décalé, le new-yorkais vend donc ses "toiles" pour en réaliser de nouvelles.
Une majorité de ces sites sont là dans un but artistique. C'est ainsi que prolifèrent sur le web tant de sites décalés (on ne parle pas des personnes qui n'hésitent pas à payer 15/20 € à l'année pour un site internet inutile et sans aucun but artistique).
 
Finalement, ces sites ne sont que la continuité de l'imaginaire particulier de Rafaël :


Animation sur www.omfgdogs.com

 

Après quelques minutes de surf, voici le top 5 des sites qui ont retenu, non sans difficulté, mon attention :

Pour ceux au bout du rouleau : http://www.papertoilet.com/

Pour plaire à ces dames : http://www.movenowthinklater.com/

Pour ceux qui s'en moquent : http://www.nelson-haha.com/

Pour ceux qui attendent Noël : http://isitchristmas.com/

Quand tout doit disparaître : http://www.clicktoremove.com/

 
 
Cela nous rappelle à tous, que le Web est finalement un support comme un autre que certains artistes s'approprient.

Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Yvance77 15 novembre 2012 09:48

    Salut,

    Pourquoi voulez-vous qu’il en soit autrement ? A l’instar du cinéma US il y a différents niveaux de production du chef-d’œuvre à la série B voir Z.

    Tout ce qui est basé sur le modèle US est ainsi fait...

    On n’a qu’à faire en sorte de ne plus les suivre !


    • Surya Surya 15 novembre 2012 10:19

      J’ai exploré Useless Web et j’ai souvent trouvé ça très amusant, mas les sites que je préfère sont ceux qui se moquent de l’internet lui même. Ce sont les plus simples, et pourtant les plus réussis du point de vue humoristique.

      http://www.pleaselike.com

      http://www.pleasedonate.biz/

      Qui nez s’est pas autrefois impatienté au moins une fois en attendant qu’une page se charge ? http://pageload.net/

      Mais me voici déjà arrivée au bout du monde ! http://www.wwwdotcom.com/ Je déconnecte, et souhaite à tous les Agoravoxiens et voxiennes une excellente journée.  smiley

      (Ne pas oublier d’éteindre la lumière en partant ! http://www.toggletoggle.com/)


      • ZenZoe ZenZoe 15 novembre 2012 10:43

        Trop bien, smiley


      • Gasty Gasty 15 novembre 2012 10:24

        Bof ! J’aurais préférer des sites qui profitent malhonnètement de la crédulité des gens.

        Comme ici : http://asgsystm.fr/generatorgastynamus/gastynamus.htm

        Ou encore ici : http://www.eteissier.com/biogra/biog.asp


        • ZenZoe ZenZoe 15 novembre 2012 10:33

          J’adore !!!
          J’attendais un article râleur et convenu sur la vacuité post-moderne, la superficialité des rapports humains, l’éparpillement des ressources et tuttu quanti.... J’ai eu à la place quelques minutes de grand plaisir.
          Mon préféré : clicktoremove. Nul, potache, dérisoire, bref, indispensable à tous.
          Merci à vous.


          • wesson wesson 15 novembre 2012 11:46

            bonjour l’auteur,



            moi, je commencerai à chercher par là en ce qui concerne les bas-fonds de l’internet.

            PS : 

            pour les lecteurs qui en cliquant auront une réponse « le lien n’existe pas », y’a une astuce...

            • Montagnais Montagnais 15 novembre 2012 12:27

              .. on est impatient de savoir l’astuce pour visiter l’onion.. Tor ?


              En attendant, en parlant de fonds tout court : www.bonjourmadame.fr

            • Gasty Gasty 15 novembre 2012 13:01

              Il faut se rendre sur cette page : http://3vnjj7h6c6vw2yh5.astuceonion/


            • L'enfoiré L’enfoiré 15 novembre 2012 12:22

              @L’auteur,

               Réfléchissez encore. Il y a encore tellement à dire sur les aspects négatifs du WWW.
                smiley

              • L'enfoiré L’enfoiré 15 novembre 2012 12:25

                Il y a bien sûr le fait qu’Internet doit rester net.

                Mais il y a aussi ce qu’Internet a fait au sujet de votre vie de tous les jours.

              • Freedom24 Freedom24 15 novembre 2012 19:20

                Je vous avoue que cet article est issu d’une réfléxion soudaine suite à la découverte de The Useless Web. Mais le sujet m’interesse, et je me penche dessus plus sérieusement !


              • L'enfoiré L’enfoiré 15 novembre 2012 20:23

                Bien. smiley

                Réfléchissez alors à ce qui a été perdu avec Internet.
                Ce qui a changé depuis son avènement et ce qui risque à se passer très vite dans une suite tout à fait logique. 

              • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 15 novembre 2012 12:39

                Sur l’internet il y a tout et n’importe quoi, à la télé il a surtout n’importe quoi...


                • Gonzague Gonzague 15 novembre 2012 13:51

                  Et ce n’est pas tout ! Figurez-vous que certains sites non seulement racontent n’importe quoi, mais qu’ils réclament qui plus est des fonds de la part de leurs lecteurs, afin de pouvoir continuer, sans entraves financières, à raconter n’importe quoi… Tenez, là par exemple



                  • rototo 15 novembre 2012 17:41

                    Quand on veut faire rire on fait en sorte au moins d’etre drole. vous n’avez aucune de ces 2 qualité. en passant merci pour la pub , ca fait longtemps que j’ai pas trainé la bas , je vais y faire un tour et peut etre faire un don qui sait !


                  • Gonzague Gonzague 15 novembre 2012 18:38

                    Je n’ai pas la qualité de vouloir faire rire ? Je ne suis peut-être effectivement pas très marrant, mais cette remarque venant d’une personne ne sachant apparemment pas s’exprimer, elle ne me touche pas plus que cela. 


                  • ovni 15 novembre 2012 15:28

                    le deep weeb c est assez étrange .j y suis passé et vu certaines choses, drôles et moins drôles.
                    c est qdmm costaud.
                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Web_profond
                    je ne vous dirais pas comment descendre je vous laisse chercher tout seul,google est votre ami.
                    tor est obligatoire c est la base, mais il vaut mieux d autres protections pour descendre c est un conseil pour plusieurs raisons.virus,certaines personnes peuvent remonter sur vous,etc...
                    mais il y a des sites supers cool que vous ne trouverez pas a la surface, mais là aussi il faut bien chercher ou quelqu’un qui vous guide .


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires