• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Les « miracles » présidentiels

Les « miracles » présidentiels

La légende affirme que le Christ multipliait les petits pains, et changeait l’eau en vin.

L’autocrate président fait mieux, il multiplie à l’infini le nombre des militants UMP à la Place de la Concorde.

Déjà, il y a quelques temps, il avait déclaré avoir participé à la chute du Mur de Berlin, mais mal lui en pris, car s’il est vrai que c’est dans la nuit du 9 novembre que tout à commencé, ce n’est que le 10 novembre que la population s’est rendu au pied du mur. lien

Or, il affirmait à l’époque y être allé avec Alain Juppé dès le 9 novembre 1989 pour assister à la chute du mur, ainsi qu’il l’a écrit sur sa page Facebook (lien) et si Alain Juppé s’est bel et bien rendu à Berlin à l’époque, ce n’était qu’une semaine après, soit le 16 novembre, en compagnie de François Léotard, et Alain Madelin, ainsi qu’il le relate dans son livre « la tentation de Venise  ». lien

Pour clore la polémique, le journaliste politique de « Libération », Alain Auffray à expliqué pourquoi la version des faits racontés par Nicolas Sarközi ne collaient pas avec la réalité des faits. lien

Mais l’autocrate président multiplie les miracles.

Récemment, il était convaincu d’être allé à Fukushima après la catastrophe, mais hélas, aucun japonais ne se souvient de sa visite. lien

C’est bien pourtant ce qu’il avait déclaré lors de son meeting de Caen  : « avec Nathalie Kosciusko Morizet nous avons été à Fukushima » déclarait-il avec un aplomb tranquille, précisant au passage que la vague du tsunami avait « à certains endroits 42 mètres de haut  »…sauf que quelques jours après, il avouait à Christophe Barbier, ne pas y être allé, puisque « le périmètre était interdit, et qu’il n’était pas ingénieur ». lien

C’est d’ailleurs ce qu’a confirmé NKM lors d’une interview donnée à « Rue 89 ». lien

Quand à la hauteur de la vague, elle a été mesurée exactement à 23,6 mètres par l’institut de recherche des ports et des aéroports japonais. lien

Lors de cette interview, NKM a accumulé les contre-vérités, annonçant que la zone interdite « doit faire une cinquantaine de kilomètres »…alors qu’elle n’en fait que 20.

Puis elle a affirmé que « personne ne va à Fukushima  » oubliant au passage que seule Eva Joly, parmi les candidats à la présidentielle, s’est rendue dans le département et la ville de Fukushima, et qu’Eric Besson, le ministre nucléaire du gouvernement s’est bien rendu dans cette zone « où personne ne va » ! lien

Ce dernier a profité de cette visite pour annoncer qu’il était «  rassuré », faisant preuve d’un optimisme non fondé.

Mais revenons à la Place de la Concorde.

Le 15 avril 2012, lors du rassemblement de la Place de la Concorde, où devait être célébré la grande messe UMP, dans un premier temps, les organisateurs avaient annoncé 60 000 personnes.

En effet, un meeting identique avait été organisé en 1998 pour fêter la victoire de Jacques Chirac, (lien), manifestation organisée d’ailleurs par celui qui allait devenir président en 2007, et on annonçait à l’époque 40 000 personnes, mais l’inflation aidant, Jean François Copé transforma d’un coup de baguette magique les 60 000 manifestants en 100 000 .

On peut penser qu’il avait eu vent du nombre de manifestants présents pour Hollande le même jour (100 000 citoyens), et il ne pouvait peut-être pas envisager d’annoncer un chiffre inférieur à la manifestation socialiste du Parc de Vincennes.

Pourtant au départ, Sarközi espérait seulement dépasser l’affluence de Villepinte, annoncée à 50 000 participants.

Dans un premier temps, plus ambitieux que Copé il avait déclaré qu’il y avait 120 000 personnes sur la Place. lien

Mais l’inflation galopante s’étant mise de la partie, brusquement, grâce à la générosité de Frédéric Lefebvre, on passa brusquement de 120 000 à 150 000 participants. lien

L’UMP en rajouta une couche pour atteindre enfin les 170 000 personnes. lien

C’est là que le bât blesse, car la Place de la Concorde mesurant 359 mètres de long sur 212 mètres de large, et si l’on tient compte des podiums, des véhicules, des divers stands, il parait difficile de mettre sur cette place plus de 40 000 personnes.

Ajoutons pour la bonne bouche le fait que 2 vastes triangles (rue de Rivoli et Quai de Seine) étaient occupés par des chicanes avec des barrières, ne laissant aux manifestants que 28 000 mètres carrés, desquels il faudra enlever l’espace pris par les tribunes et autres installations, soit 25 000 m2, comme on peut le lire dans le blog du «  nouvelobs ». lien

Et puis, les images parlent d’elles mêmes puisqu’on voit nettement que la place est très clairsemée. lien

La place de la Concorde va-t-elle devenir la place de la Discorde ?

Rien de moins sur puisque le candidat socialiste n’a pas tenu à faire dans la surenchère, et s’en est tenu aux observateurs, lesquels lui ont attribué au parc de Vincennes une belle affluence aux alentours de 100 000 personnes.

Pour lui, la victoire se jouera le 22 avril, et pas avant. lien

Mais revenons aux miracles.

Bien sur, personne n’a oublié que l’autocrate président, devenu magicien, avait à l’époque sauvé la France du naufrage économique, et même l’Europe, voire le Monde (Lien) et pour un florilège des « miracles » présidentiels on peut aller sur ce lien.

Mais pour les derniers jours de son quinquennat, pourquoi ne pas lui laisser quelques illusions ?

Car comme dit mon vieil ami africain : « l’homme du désir périt avec ce qu’il désire ». 

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

L’image illustrant l’article provient de « sos-crise.over-blog.com »

Olivier Cabanel

Articles anciens

Tout ça pour une réélection

J’ai fait ça en douce

Allo, j’écoute

Vers un dénouement du Karachigate

Les dessous sales du Karachigate

Le maillon faible du Karachi-gate

Sarközi, un gamin de 10 ans ?

Sarközi, présidandidat

Quand Sarkomence

Les saigneurs de la République

Garçon ! L’addition !

Les folies de Mr Blabla

L’orchestre jouait une valse

Allo, j’écoute

Nous étions au bord du gouffre…

Main basse sur la République

Une Ripoublique irréprochable

La stratégie du toc

Les vessies pour des lanternes

Sarko, le pompier pyromane

Apprenez le « parler creux »

L’Attila de la République

Un bonimenteur

Sarko…verdose

Pourquoi Sarközi a perdu

La France et Sarközi divorcent

Premier Gaou n’est pas gaou


Moyenne des avis sur cet article :  4.26/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 17 avril 2012 09:30

    Bonjour Olivier

    Alors le peuple par un premier miracle qui eu lieu au mois de mai en l’an de grâce 2012 lui dit : « Lève toi et casse toi pov’con ! ». Le second miracle eu lieu très peu de temps après lorsque la justice représentative de ce peuple le somma, lui et ses complices, de s’expliquer sur les innombrables malversations qu’ils avaient commis envers le pays qu’il avaient trahis…

    PS : L’avantage du mythomane c’est que, même solitaire, il ne dîne jamais seul à sa table…

    Cordialement


    • olivier cabanel olivier cabanel 17 avril 2012 09:43

      Gabriel

      j’aime bien ces deux premiers miracles,
      est-ce que le 3eme miracle qui lui permettrait d’échapper aux barreaux d’une prison se réalisera ?
      je m’interroge.
       smiley

    • oncle archibald 17 avril 2012 14:25

      Gabriel et Olivier je vois surtout que vous aimez les romans de science-fiction ... 

      Soyez gentils, attendez que les français aient voté pour pavaner ... On ne sait jamais ...

    • Gabriel Gabriel 17 avril 2012 14:55

      Bonjour oncle Achibald,

      Si vous relisez attentivement mon commentaire, vous verrez qu’il n’y a aucune fierté déplacée donnant lieu à se pavaner comme vous le sous entendez, mais juste la projection d’un espoir que le peuple se fut débarrassé de ce président pas très honnête. Bien entendu, vous êtes libre de penser le contraire. Enfin, à vous lire, je vous sais assez intelligent pour faire la part des choses et  goûter à une petite dose d’humour.


    • oncle archibald 17 avril 2012 15:19

      Il y a quelque chose qui me fascinera toujours chez les gens qui se revendiquent de gauche, donc « comme il faut » par opposition aux « comme il ne faut pas », ces méchants, ces rapaces malhonnêtes, ou au mieux ces abrutis, qui votent à droite ... ce qui m’intrigue tant c’est la présomption d’innocence à géométrie variable dont ils font usage, sans même s’en rendre compte pour certains ... La grande affaire DSK a dans ce domaine permis aux observateurs objectifs une bonne séance de saine rigolade .. On n’a pas si souvent l’occasion de rire, il faut donc bien en profiter quand c’est possible ..


    • olivier cabanel olivier cabanel 17 avril 2012 15:32

      cher oncle

      rien n’est joué bien sur, et les citoyens auront le dernier mot le 6 mai prochain.
      ceci dit, c’est ensuite que tout va se jouer, quelque soit l’élu choisi par le peuple.
       smiley

    • leypanou 17 avril 2012 15:36

      @oncle archibald

      C’est vrai, DSK est de gauche, je ne l’ai pas remarqué !


    • Gabriel Gabriel 17 avril 2012 15:38

      Je ne vous contredirai pas quant à la présomption d’innocence à géométrie variable que vous avez constatez et qui est bien réelle. Personnellement un bandit, qu’il soit de gauche ou de droite reste un bandit et je n’ai pas plus de sympathie pour un Balkany que pour un Andréoni. Tout comme je sais reconnaître les dégâts d’un Sarkozy et ceux d’un DSK. Vous voyez oncle Archi, n’étant encarté nulle part, je ne suis pas influencé dans mon analyse des faits par un quelconque parti. Pour finir je vous rejoins totalement sur la pratique de l’humour tant que celle-ci n’est pas à géométrie variable.


    • oncle archibald 17 avril 2012 16:00

      Merci Gabriel, je crois que nous avons en commun largement assez pour nous entendre, ou au moins pour discuter sereinement ..


    • sto sto 17 avril 2012 10:13

      Le peuple gronde.
      Le PS et l’UMP gesticulent.


      • Bulgroz 17 avril 2012 10:38

        Bravo, Oli, cet article objectif va vraiment au fond des choses dans cette campagne qui ne traite de rien d’essentiel.

        Moody’s indique dans un rare communiqué que sa dernière action sur la note de la France « ne signale pas un changement imminent de la notation ». Le candidat avait prédit une action au lendemain de l’élection.

        Il est inhabituel qu’une agence de notation réplique à des commentaires portant sur ses actions à venir. C’est pourtant ce qu’a fait Moody’s ce lundi en fin d’après-midi pour répondre à François Hollande, sans le nommer. Le candidat socialiste a prédit, dans une interview accordée au Journal du dimanche, que Moody’s allait donner son verdict - probablement défavorable - dès « le 12 mai » concernant la note de la France.

        L’affirmation du socialiste est incertaine, à défaut d’être totalement fausse, a répondu l’agence de notation incriminée : « Moody’s a annoncé publiquement le 13 février 2012 avoir assorti la notation Aaa de la République française d’une perspective négative. [Cette] perspective négative de cette notation ne signale pas un changement imminent de la notation mais constitue une indication de l’évolution probable dans les douze à dix-huit prochains mois au regard des facteurs considérés. »

        En clair, l’agence s’est donné au maximum un an et demi, à compter du 13 février, pour donner son verdict. Mais elle ne s’interdit pas d’agir avant, si la situation se dégrade brusquement. Lorsqu’elle agira, elle en avertira le gouvernement quelques heures à l’avance, puis diffusera un communiqué officiel, comme le font toujours les agences.

        L’agence de notation dispose d’un éventail d’action à l’égard de la France, qu’elle a placée sous « perspective négative ». Si elle observe la situation se dégrader lentement, elle décidera de placer le pays sous « mise en revue pour une éventuelle dégradation » (en anglais, « review for possible downgrade »). Elle aura alors trois mois pour agir. Le candidat socialiste a peut-être confondu « mise en revue » et « perspective négative ». Surtout que Moody’s utilise une méthodologie et un vocabulaire légèrement différents de ceux de ses deux concurrentes, Fitch et Standard & Poor’s.

        Moody’s peut en effet sauter cette étape et directement retirer le Aaa français si les choses tournent mal rapidement. Il ne faut toutefois pas exclure une issue heureuse. Elle peut éventuellement abandonner sa perspective négative et confirmer ainsi le prestigieux Aaa de la France.

        L’argumentaire de François Hollande

        François Hollande cherchait à se dédouaner par avance en cas de dégradation de la note de la France aux lendemains de son éventuelle victoire. « [Moody’s] rendra une décision le 12 mai. Elle ne sera pas une conséquence du vote du 6 mai par les Français, a-t-il expliqué dans l’interview. J’en préviens, d’ores et déjà, nos concitoyens pour qu’il n’y ait pas de confusion, s’est-il justifié dans l’interview. Pour l’instant, je demande en tout état de cause à être évalué par les Français et non par les marchés. »


        • olivier cabanel olivier cabanel 17 avril 2012 12:46

          zorglub

          dites, vous ne vous seriez pas trompé d’article ?
          il y était question de miracles...pas de la dégradation de la note française,
          parce que dans ce cas là, je ne crois pas au miracles.
           smiley

        • Pyrathome Pyrathome 17 avril 2012 16:19

          zorglub

          dites, vous ne vous seriez pas trompé d’article ?

          Il se trompe d’article, de vie, de temps...de tout quoi...
          Zorglub, c’est le zombie hors espace temps.... smiley..

        • oncle archibald 17 avril 2012 12:03

          « La légende affirme que le Christ multipliait les petits pains, et changeait l’eau en vin. »

          Pffff .. Déjà ça commence mal ... Vous auriez du écrire : « Les évangiles rapportent que le Christ multipliait les petits pains, et changeait l’eau en vin ». Un peu de rigueur bordel, Monsieur Cabanel !

          • olivier cabanel olivier cabanel 17 avril 2012 12:50

            cher oncle

            vous avez raison, 
            j’irais même plus loin.
            j’aurais du écrire :
            « dans les milieux autorisés, on s’autorise à penser que, dans un livre contesté sous plusieurs aspects, au sujet de livres qui en auraient été enlevés, et dont ka réécriture, et la traduction, poseraient problèmes, il était question d’un homme nommé par ses pairs Jésus, appelé plus tard le Christ, rapport à une crucifixion, qui se serait passé sur le mont des oliviers, relatée dans une série d’ouvrages, rassemblés sous le nom d’évangiles, ce dernier aurait multiplié les miracles, marchant sur les eaux, changeant l’eau en vin, et multipliant les petits pains »...
            ça vous va ?
            j’ai seulement voulu faire un peu plus court.
             smiley

          • oncle archibald 17 avril 2012 14:14

            Mais non, vous avez encore tout faux ... Les évangiles existent. En europe tout le monde, peu ou prou, les connait depuis une bonne quinzaine de siècles. Ce qui peut se discuter c’est la véracité de ce qu’ils relatent et quiconque, donc vous, est libre de penser que ce sont de bons (ou de mauvais) romans ... Quoi qu’il en soit, depuis Gutenberg, c’est un beau succès de librairie !!! Qui dit mieux ? Karl Marx ?? Pffff... Il ne leur arrive pas à la cheville ... 


          • olivier cabanel olivier cabanel 17 avril 2012 15:30

            cher oncle

            je parlais surtout de la traduction des différentes évangiles, qui sont sujettes à caution, et il faudrait lire l’hébreux ancien pour en découvrir les nuances entre les différentes propositions.
            et puis, il y a ce livre de la bible, livre oublié, dont on dit qu’il relatait l’existence du christ entre sa naissance et le moment ou il réapparait vers l’age de 30 ans...
            c’est d’ailleurs intéressant de comparer les différentes évangiles pour découvrir la différence entre les récits de chaque apotre.

          • joletaxi 17 avril 2012 12:28

            Amis de l’enclume bonjour

            mais cher Oncle, notre chimiste en apesanteur est une légende à lui tout seul,car il crée en permanence son propre petit monde, le petit monde de don cabanelero.


            • olivier cabanel olivier cabanel 17 avril 2012 12:52

              jo le marteau

              oubliez votre enclume et votre marteau, et reprenez votre pelle.
              ce chateau de sable laisse à désirer.
               smiley

            • oncle archibald 17 avril 2012 14:18

              Cher Jo vous ne m’empêcherez jamais d’aimer ce cher Olivier ... J’adore ceux qui réinventent l’eau tiède chaque matin ... Heureusement qu’il y a des gens qui réfléchissent !


            • L'Auvergnat L’Auvergnat 17 avril 2012 12:38

              Que des « sans papier » à la Concorde !!!!!!!!!

              Aidez moi, j’ai besoin de vous !!!!!!!!!!!!!!!!!!!




                  • Bulgroz 17 avril 2012 13:55

                    @ tous,

                    Exceptionnel, Moody’s ridiculise Hollande, C’est pas courant, 

                    L’article dont Cabanel ne parlera pas (Maurice lui préfère nous conter des histoirs de montres).

                    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/04/16/20002-20120416ARTFIG00573-l-agence-de-notation-moody-s-repond-a-francois-hollande.php


                    • olivier cabanel olivier cabanel 17 avril 2012 15:19

                      zorglub

                      bof, les articles du figaro sont d’une telle « objectivité » que je préfère vous laisser les évoquer, et au besoin les commenter,
                      pour ma part, j’ai d’autres sources, plus passionnantes.
                      ne m’en veuillez pas.
                       smiley

                    • Pyrathome Pyrathome 17 avril 2012 16:30

                      Tu vas nous manquer, zorglub, avec ton pote jo la sardine, on se marrait bien quand-même !! smiley

                      Tu reviendras nous voir pour nous gratifier de ton humour à deux balles , j’espère.... ?? smiley...


                    • foufouille foufouille 17 avril 2012 14:08

                      3000m², ca doit faire 12000 sarkozyste


                      • olivier cabanel olivier cabanel 17 avril 2012 15:21

                        foufouille, 

                        c’est vrai que s’ils sont de petite taille, à l’image de qui on sait, on doit réussir à en mettre un peu plus, mais 12 000 sur 3000 m2, ça me parait exagéré...
                         smiley

                      • foufouille foufouille 17 avril 2012 15:59

                        ca fait 4 par m²
                        sans gras du bide


                      • Pyrathome Pyrathome 17 avril 2012 16:47

                        Ah non, en sarkosie, c’est plutôt 200 gugusses au m2..... smiley


                      • olivier cabanel olivier cabanel 17 avril 2012 16:50

                        foufouille

                        les pauvres...ils vont éfouffer !
                        surtout qu’ils sont en majorité plutot âgés, s’il faut en croire les analystes politiques.
                        ils nous avaient appris qu’en 2007, sarko avait eu surtout les faveurs des personnes agées.

                      • Sacotin Sacotin 17 avril 2012 14:19

                        On s’en fout de Moodys et du Figaro. A la poubelle.


                        • Sacotin Sacotin 17 avril 2012 14:28

                          Excellentes explications sur les vrais chiffres au meeting du casse-toi : maxi : 40 000


                          • oncle archibald 17 avril 2012 14:36

                            T’as rien de mieux à foutre que de compter les moutons ?


                          • Sacotin Sacotin 17 avril 2012 14:50

                             Si tu n’aimes pas ça, y’en qui aiment. Ne pense pas qu’à ta petite gueule...


                          • Pyrathome Pyrathome 17 avril 2012 16:34

                            T’as rien de mieux à foutre que de compter les moutons ?...

                            25 000 moutons qui veulent admirer un maquereau....c’est histoire bête !  smiley


                          • oncle archibald 17 avril 2012 14:35

                            Comme dit son vieil ami africain : « l’homme du désir périt avec ce qu’il désire » et comme le dit la chanson  « quand je pense à Hollande, je bande, je bande ... » 

                            O tempora ! O mores ! (Moeurs détestables !) 

                            Si une alternative pareille un de ces quatre jours m’échoit c’est sans aucun doute la vieille (la « Joly » vieille) qui sera l’objet de mon choix ...

                            • olivier cabanel olivier cabanel 17 avril 2012 15:22

                              cher oncle

                              ne tombez pas dans un jeunisme de mauvais aloi,
                              j’ai bientot 70 ans, et je ne me suis jamais senti si jeune
                               smiley
                              vive Eva Joly... !

                            • ZEN ZEN 17 avril 2012 14:40

                              L’homme aux six cerveaux ( Carla) et au _Bac +22 commencerait-il à douter ?...


                              • olivier cabanel olivier cabanel 17 avril 2012 15:24

                                zen

                                il est marrant sarko, 
                                quand ça marche bien, ce qui est rare, c’est grâce à lui, 
                                et quand ça marche pas, c’est la faute des autres.
                                il est vraiment trop.
                                 smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires