• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Les Pierres ont-elles une âme ?

Les Pierres ont-elles une âme ?

Même s’ils posent plus de questions qu’ils n’en résolvent, il n’est pas inutile de tenter de comprendre ces alignements de monuments, de pierres dressées, étudiés par de nombreux chercheurs, tel Alain Boudet, et ceci depuis les années 30…voire avant.

Alain Boudet est en effet l’un de ceux qui ont constaté que les dites dits « sacrés » n’étaient pas situés au hasard, mais sur des lignes géométriques précises. lien

Avant lui, William Black, dès 1870, s’était intéressé à l’alignement de plusieurs sites, ou monuments, et avait déclaré lors d’une conférence : «  entre les monuments existe un marquage fait de lignes géométriques qui couvrent l’ensemble de l’Europe occidentale  ». lien

Ce que confirmait quelques années après G.H. Piper, remarquant qu’une ligne tracée de la Pierre d’Arthur, à la montagne Skirrid-fawr, passe par Hatterall Hill et les châteaux de Oldcastel, longtown Castle, Urishay et Snodhill. lien

Plus tard, Alfred Watkins remarque que certains sites de menhirs, de tumulus, sont situés en ligne droite sur des kilomètres à travers la compagne, et il va donner comme nom à ces alignements celui de « ligne de ley », ou « old straight track », le ley étant un ancien terme anglo-saxon signifiant « espace dégagé ».

Watkins attribuera à cette époque l’alignement constaté au fait qu’ils étaient sur d’anciennes voies de transport, bien avant l’occupation romaine.

On oubliera ces « lignes de ley » pendant de nombreuses années, jusqu’à la publication en 1969 de « the View Over Atlantis  », ouvrage de John Michell, décédé en 2009, lequel, reprenant les observations de Watkins, imputera ces alignements à des connaissances anciennes, basées entre autres sur la radiesthésie. lien

Il va mettre en évidence une ligne commençant au Michael’s Mount, et passant par de nombreux sites religieux dédiés à St Michel, ce qui donnera à cette ligne le nom de « ligne St Michel ». lien

Mais il n’y a pas que les lignes, il y a aussi des triangles, tel celui découvert par l’astronome Sir Norman Lockyer : un triangle équilatéral de 10 km de coté, dont les extrémités sont le célèbre Stonehenge, le château de Grovely (grove-ley) et Old Sarum. lien

Ce scientifique incontesté, (il a découvert la présence de l’hélium dans l’atmosphère), a découvert aussi d’autres alignements, en Egypte notamment, et a publié ses découvertes en 1894 dans « the Dawn of Astronomy ». lien

On met aussi à son actif la datation de Stonehenge, soit 1680 avant notre ère, même si son calcul a été contesté.

John Michell, s’est aussi intéressé à Stonehenge, découvrant que le site fait partie d’un décagone, et d’un triangle rectangle parfait dont Avebury et Glastonbury sont les 2 autres extrémités. lien

Il y a d’autres cas d’alignements : soit des leys peuvent être parallèles sur plusieurs kilomètres, mais des sites peuvent être situés sur des cercles concentriques autour d’un centre de rayonnement.

Bien sur ces alignements, on l'a vu, ne se limitent pas à la Grande Bretagne, et on en a découvert un peu dans toute l’Europe, et au-delà.

Wilhelm Teudt, un prêtre allemand, avait publié en 1929 « sanctuaires germaniques » (germanische Heilgtümer) dans lequel il évoquait des « lignes sacrées » reliant des sites antiques sur des centaines de kilomètres, formant aussi des figures géométriques. lien

Un autre allemand, le géographe Joseph Heinsch alla un peu plus loin.

Intrigué par une mosaïque de la cathédrale de Xanten qui représentait une carte orientée des églises de la région, il avait expliqué lors d’une conférence donnée en 1939 que les centres sacrés étaient situés sur des figures géométriques en lien avec les constellations.

Heinsch s’est aussi penché sur le grand cercle de pierre à Odry, en Pologne, ainsi que sur Stonehenge, et sur le Temple de Salomon, découvrant de surprenantes concordances dans leurs dimensions. lien

En France, Xavier Guichard, ex vice-président de la société archéologique de France, s’était particulièrement attaché à étudier l’origine des noms de lieux, et particulièrement sur celui d’Alésia, y trouvant des correspondances avec d’autres lieux, comme Alaise, Ales, Alis, Alleslien

Ce mot signifie point de rencontre, ou lieu de halte lors de voyages, et d’après Guichard, ces lieux, quasiment toujours reliés à une colline dominant une rivière, à un puits, ou à la présence de sel, avaient été établis dans les temps anciens selon des lignes astronomiques immuables, déterminées d’abord par le ciel, puis transféré sur Terre à intervalles réguliers, chacun valant un 360ème du globe terrestre. carte

Ce sont les 2 frères Richer, Lucien et Jean, qui faisant des investigations à propos des temples grecs découvrent qu’ils sont reliés : une ligne tracée de Delphes à Athènes, se prolonge sur l’ile de Délos, lieu de naissance d’Apollon, puis rejoint le temple d’Apollon de Kamiros, sur l’ile de Rhodes, traversant par la suite d’autres centres sacrés, comme le temple d’Agra, per exemple. lien

Lucien reprendra les travaux de Jean, et va découvrir que cette ligne traverse toute l’Europe, reliant l’Angleterre à la Grèce, puis Israël, en passant par le Mont St Michel, Bourges, Cluny, la Tour de Pise, la sacra di San Michele, dans les Alpes Italiennes, Monte Sant’ Angelo (sanctuaire ancien dédié à St Michel), et se prolongeant jusqu’au Mont Carmel, en une ligne droite de près de 4000 km.

Cette convergence du nom de St Michel ne lui avait pas échappé, puisqu’il faut se souvenir que s’il est vrai que St Michel a une origine chrétienne, les sites étaient auparavant dédiés aux dieux du soleil et aux déesses-mère de la Terre, avant d’être récupérés et détournés par la religion catholique.

Jean Richer s’étonnait aussi en examinant des monnaies anciennes, que des lignes marquées par des temples rayonnaient de Delphes, Délos et Sardes, formant la roue d’un zodiaque.

C’est ce qu’avait prétendu en 1929 Kathryn Maltwood, dans son livre «  A guide to Glastonbury’s Temple of the Stars  », révélant que, vu d’avion, on pouvait découvrir les formes du zodiaque dans des éléments de paysage, et faisant remarquer de plus que le nom des villages n’était pas sans rappeler celui des signes du zodiaque. lien

Mais revenons à nos « lignes ».

On les retrouve aussi dans d'autres nombreux pays.

Celles d’Amérique du Sud ont quelques notoriétés : de celles de la civilisation péruvienne Nazca, réalisées bien avant notre ère, (lien) aux lignes de Sajama des Boliviens, (lien) en passant par les lignes relevées par la NASA dans la région d’Arenal au Costa Rica, (lien) ou celles repérées au Chili dans le désert Atacama, (lien) sans oublier la longue route rectiligne mexicaine du Yucatan, reliant temples Incas et lieux sacrés, on peut multiplier les observations.

En Colombie les Kogis, anciennement appelés Tayronas, héritiers directs des Mayas, habitent des cités reliées entre elles par des voies pavées ou des pistes rectilignes, dont ce peuple affirme qu’elles sont les traces physiques de voies spirituelles du « monde de l’Aluna », expliquant qu’en parcourant ces voies dans un sens, puis dans un autre, ils participent à l’équilibre énergétique de la Terre. lien

Déjà en 1858, William Pidgeon avait publié « tradition of the De-Coo-Dah  », ouvrage dans lequel il relatait l’existence de gigantesques ouvrages en terre situés en ligne droite sur plusieurs kilomètres, dans les plaines du Midwest. lien

Au-delà du continent américain, en Australie, les aborigènes disent avoir, tout comme les Kogis, un rapport direct avec la Terre, percevant des voies invisibles, qu’ils appellent Turingas, voies qui seraient revitalisées à certains moments, et qu’ils utiliseraient pour échanger des messages télépathiques sur de grandes distances.

On n’est pas si éloigné de cette croyance qui voudrait que les pierres soient capable d’avoir une âme, comme l’explique Alex Whitaker dans son étude du « paysage vivant ».  lien

On retrouve cette notion en Chine, dans l’art du Feng Shui, sous la forme de lignes de courants d’énergie appelées « veines du Dragon », qui seraient liées à des courants d’eaux souterraines ou des failles géologiques.

Au croisement de ces lignes se trouveraient des vortex, lesquels ont été étudiés scientifiquement par Wilbert Smith, un ingénieur canadien, déterminant leur diamètre, environ 300 m, et affirmant qu’ils auraient plusieurs kilomètres de hauteur.

Il s’était particulièrement intéressé au vortex de Marysburgh, à l’est du lac Ontario, (44° 4’ 21 ‘’ N, et 76° 46’ 8’’ W) secteur dans lequel ont été constatés des naufrages inexplicables, qui ne sont pas sans rappeler ceux du fameux triangle des Bermudes. lien

Ces naufrages sont-ils dus à des « anomalies magnétiques » ?

Y-a-t-il des courants d’énergie magnétique circulant aux 4 coins de notre planète ?

Quelle est la signification, et l’utilité de ces routes visibles, ou invisibles ?

Il y a de toute évidence plus de questions posées que de réponses.

Et comme dit mon vieil ami africain : « celui qui marche droit trouve toujours la route assez large  ».

L’image illustrant l’article vient de « le.monde.de.momo.free.fr »

Merci aux internautes de leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Les soubresauts de Gaïa

Avant nous le déluge ?

2012 , Odyssée de l’espèce

Nul ne sait ni le jour, ni l’heure

J’ai découvert l’Atlantide

Ils ont fait parler les pierres

Qui a peur de 2012 ?

L’énigme sur l’origine du froid qui s’abattit sur la terre il y a 75 000 ans

L’heure des convergences

Noirs, nous sommes tous noirs

Les 5 soleils mayas

La légende des pyramides

La réponse de l’arbre

Bugarach, le Bourg de l’arche

Et si le ciel nous tombait sur la tête

Ce soleil qui jette un froid

Des tempéraments volcaniques

L’aile du papillon

La terre folle


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

104 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 16 août 2013 12:03

    bien sur
    les édifices ont été placé la au hasard pour tromper l’ennui ( ils n’ avaient pas la télé c’est dire s’ils s’ennuyaient )
    c’est évident


  • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 12:47

    lavigue

    c’est amusant.
    merci de votre contribution.
    un peu d’humour par ces temps de crise sont toujours les bienvenus.
     smiley

  • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 12:50

    gaijin

    je m’attendais un peu à des réactions de ce genre.
    celle de lavigue est du nombre.
    ne doutons pas un instant que jo et son enclume, et quelques autres vont s’en donner à coeur joie.
    au lieu de finir leur châteaux de sable.
     smiley

  • gaijin gaijin 16 août 2013 13:22

    oui
    ils sont prévisibles comme la pluie après le beau temps
    il faut noter que celui là s’est inscrit exprès pour poster cette indispensable contribution a l’évolution de la connaissance humaine
    saluons donc son effort  smiley


  • gaijin gaijin 16 août 2013 14:41

    croire ?
    bien sur je sais bien que l’on pourra toujours trouver des alignements et des figures dans un groupe de points jetés au hasard
    mais ce type de démonstration par l’absurde ne démontre rien ça peut tout au plus amener a relativiser une certitude, mais ça ne signifie pas qu’il n’y a pas d’autres mains que celles du hasard derrière le phénomène observé.
    votre pseudo attitude scientifique n’est que de la poudre aux yeux
    a un article qui dit il y a des questions a se poser vous répondez halte aux croyances ou est donc passée votre cohérence ?


  • Castel Castel 16 août 2013 11:05

    Il me semble que pour expliquer des alignements de sites à l’échelle mondiale (voir le documentaire « la révélation des pyramides »), il me semble que seules deux hypothèses peuvent servir d’explication :

    - Soit nos ancêtres ne plaçaient pas les choses aux hasards et connaissaient des lignes d’énergie ou mathématiques intéressantes.
    - Soit nous sommes le jouet d’énergies qui nous dépassent et qui nous font agir et placer des monuments là où s’est intéressant de les placer.

    Merci pour cet article très intéressant.


    • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 12:49

      merci Castel.

      le but de l’article étant de faire s’activer nos neurones, et tenter de trouver des explications, votre commentaire est parfait.


    • Abdu Abdu 17 août 2013 18:50

      troisième hypothèse : nous sommes le jouet de manipulations qui nous fait voir les choses comme moins spéciales qu’elles sont tout à fait normales.


    • appoline appoline 16 août 2013 12:14

      N’oubliez pas une chose, minéraux, végétaux, humains, nous sommes faits des mêmes atomes. Certains lieux ont une mémoire, rien ne se perd. Nous fonctionnons difficilement avec nos trois dimensions alors qu’il en existe bien d’autres. Cela laisse la porte ouverte a bien des possibilités


    • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 12:52

      lg

      je trouve déplacé d’imaginer que l’homme puisse être au centre de tout ce qui fait vivre la planète.
      j’ai plutot l’impression, comme vous, apparemment, qu’il est le troublion de service.
       smiley

    • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 12:53

      appoline

      je partage bien évidemment.
      merci.
       smiley

    • gaijin gaijin 16 août 2013 12:08

      sur le point de vue des aborigènes d’ australie :
      https://www.youtube.com/watch?v=N0YYoAr7OkE


      • hunter hunter 16 août 2013 12:24

        Pour compléter l’intervention de Castel : ces civilisations anciennes, étaient visiblement très avancées ; j’ai vu il y a quelques mois sur la chaîne Planète+, le doc que vous citez.

        S’ils étaient capables de tant de précision mathématique allant jusqu’à connaître la valeur du mètre, ils étaient sans doute capable de faire fonctionner des machines, ce qui implique l’existence d’une source d’énergie.

        Ont-ils été inspirés par d’autres civilisations, ou bien ont-ils fait toutes ces découvertes ? première question loin d’être éclaircie !

        Mais ceci amène d’autres interrogations : la façon dont on nous présente ces civilisations (exemple l’Egypte, et des outils rudimentaires pour assembler des blocs de granit de plusieurs tonnes, sans pouvoir glisser entre les pierres, ne serait-ce qu’une feuille de papier), est visiblement erronée et donc, tous les « spécialistes » savant-ils que ces civilisations étaient très avancées, et ne veulent pas dire la vérité, ou bien ne savent-ils rien ?

        Car dans le documentaire en question, on entend des architectes qui vous expliquent que même à notre époque, avec la technologie à disposition, on ne pourrait pas faire des constructions aussi précises, ben on passe un p’tit peu pour des niais non ?

        Sans parler de l’aspect anti sismique de ces constructions.....

        Et si ces civilisations étaient très avancées, pourquoi ont-elles disparues ?
        Qu’est-il arrivé de si puissant, que même avec leur technologie visiblement très en avance, il n’aient pu faire face à leur disparition ?

        Donc il y a beaucoup de questions qui se posent, et sans aucun doute des connaissances perdues ou volontairement cachées, dont on aurait bien besoin de nos jours !

        A ce propos, Arte a diffusé hier un documentaire très passionnant sur un artéfact connu sous le nom de l« a machine d’anticytère » (j’écris en phonétique, désolé, pas eu le temps de faire des recherches encore), et là encore, ils semblent que les Grecs de l’Antiquité étaient aussi beaucoup plus avancés qu’on le dit !

        Je vais revoir ce doc en catch up tv.

        Adishatz

        H/


        • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 12:56

          hunter

          oui, j’ai aussi été intrigué par cette source énergétique qu’ils auraient pu utiliser pour déplacer ces pierres...
          on va fatalement en venir à s’intéresser à l’énergie magnétique.
          merci de votre commentaire.

        • Je Me Souviens Je Me Souviens 16 août 2013 17:33

          Avez-vous déjà entendu parler de Edward Leedskalnin et de son château de corail ?

          Ceci mis à part,pour moi,le plus grand mystère des pyramides est ces blocs de plusieurs tonnes qui sont taillés de façon à épouser parfaitement les imperfections du bloc en dessous.C’est complètement dément,pourquoi se donner autant d’ouvrage ?Pourquoi ne pas juste égaliser le bloc en dessous ?
          J’ai longtemps été ébéniste,et je me suis souvent demandé comment je m’y prendrais pour ajuster deux blocs inégaux.La méthode la plus simple(ou plutôt la moins compliquée)serait le marquage,ce qui impliquerais de déplacer le bloc plusieurs fois.On pourrait aussi faire un moulage,mais encore une fois,c’est un surcroit de travail hallucinant.Quant à le faire à partir de mesures,ça impliquerait des instruments de mesure d’une sophistication extrême.
          Il existe une théorie selon laquelle les anciens Égyptiens avaient découvert une méthode pour utiliser le granit de la même façon que le béton,en le coulant.Ça ne m’étonnerait pas si c’était le cas.


        • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 18:12

          jemesouviens

          j’avais raconté ça dans un article ancien
          sur ce lien
          (au sujet des pyramides en béton polymère)

        • Shade 16 août 2013 12:29

          Si les Cathédrales mérovingiennes et templières sont à 90% construites en pierre calcaire de Lozère, c’est que ce département est, dit-on, considéré comme étant le clou magnétique de la Terre, ni plus ni moins. 

          C’est en effet là, au Carnac Lozèrien http://goo.gl/y3x3xL ), sur et sous le Causse Méjean ( http://goo.gl/DdHveo ) caractérisé par des roches karstiques (semblables à celles qu’on trouve en Israël) que se situerait le véritable clou magnétique terrestre. 

          A ce qu’il est aussi dit, c’est là que, par coincidence, la voûte céleste et les étoiles seraient les plus visibles au monde...

          De quoi comprendre peut-être, pourquoi la France est la « fille aînée de l’Eglise »...

          http://goo.gl/37L39s

          http://goo.gl/jdHTFy

          Pour Pyrathome... http://youtu.be/h6DeIf2IpnY

          Explorer avec Google Earth http://goo.gl/5Swn1w



          • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 12:56

            shade

            super !
            merci de tous ces liens.
            de quoi donner une suite prochaine à l’article.
             smiley

          • Pyrathome Pyrathome 16 août 2013 13:50

            Pour Pyrathome..
            .
            Oui merci, mais il y a bien mieux..
            http://www.mediapart.fr/journal/international/160813/la-cia-reconnait-lexistence-de-la-zone-51

            La CIA reconnaît l’existence de la « zone 51 »

            .

            http://www.gwu.edu/ nsarchiv/NSAEBB/NSAEBB434/

            ..


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 16 août 2013 14:37

            Jouratous,

            à propos de clou magnétique, sorte de plot pierreux dont la mine alimente la matière première des temples païens, que pensez vous de cet endroit à cent bornez de Damas ? https://maps.google.fr/maps?hl=fr&ll=33.215712,37.069244&spn=0.683597,1.601257&t=h&z=10&nbsp ; « en parcourant ces voies dans un sens, puis dans un autre, ils participent à l’équilibre énergétique de la Terre  » cette ode à la terre résume à elle seule la grande cause implorant le grand pardon. J’ai écrit une maxime à ce sujet : tout ce que tu monteras, tu le redescendras, tout ce que tu démonteras, tu ne le remonteras pas, surtout les montres, c’est démontré. Merci pour cet épisode vacancier.
            PS, les trolls sont à la plage.


          • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 20:18

            bonjour Lisa

            effectivement, c’est étonnant.
            belle trouvaille.
             smiley

          • Loatse Loatse 16 août 2013 12:40

            Bonjour Olivier

            Un sujet très intéressant, merci !

            On dirait que ces alignements de pierres levées (stonehenge, carnac etc...) sont faites pour être vues du ciel..serviraient ellesou ont elles servi de carte routière pour des voyageurs de l’espace ?

            Quand au mont saint michel, particulièrement l’abbaye, elle fut constuite en granit pierre radioactive, sur la demande incessante d’un être de lumière qui désirait être honoré.. (étrange tout de même) cet être de lumière que l’evêque recepteur du message identifia comme « saint michel », devant le peu d’empressement que celui ci mettait à obeir à cette injonction, changea d’avis lorsque « l’ange » lui passa le doigt à travers la boite cranienne, lui faisant un trou...(sans endommager la peau nous dit on..)


            Une âme ? je ne sais pas comment il faut l’entendre, tout ce que je sais c’est que la pierre canalise l’énergie, la retransmet selon des critères qui m’échappe...

            l’exemple (témoignages fiables) d’une maison en pierre normande qui « reconstituait » après guerre, chaque nuit la cavalcade de soldats allemands terrorisés en déroute dans les escaliers, phoniquement parlant, m’a convaincue..
            qui plus est, la maison en question s’appelait « mater dolorosa »....

            D’ailleurs, les plus sceptiques, les moins enclins à croire à ce genre de choses en viennent parfois à l’insu de leur plein gré :) a faire la remarque suivante en visitant leur futur foyer : « cette maison a une âme »... smiley


            • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 12:59

              loatse

              des liens pour conforter ton commentaire seraient vraiment bienvenus.
              c’est manifestement une bonne piste.


            • Castel Castel 16 août 2013 13:45

              On dirait que ces alignements de pierres levées (stonehenge, carnac etc...) sont faites pour être vues du ciel..serviraient ellesou ont elles servi de carte routière pour des voyageurs de l’espace ?

              Ce qui me parait de plus en plus certain, c’est que la Pyramide de Kheops est en quelque sorte une carte d’identité, ou un modèle réduit, de notre planète.
              Il me semble difficile de croire à l’hypothèse de la « piste atterrissage ». Par contre, l’idée que certains monuments servent de message ou de repère pour communiquer me parait plutôt cohérente.


            • Castel Castel 16 août 2013 13:48

              « D’ailleurs, les plus sceptiques, les moins enclins à croire à ce genre de choses »

              Le scepticisme est un trou noir qui attire la lumière mais d’où rien ne sort.


            • Loatse Loatse 16 août 2013 12:49

              oups, je me suis emmêlée les pinceaux, c’est bien l’évêque qui (nous dit on bien sur ) se retrouva avec un trou dans la tête fait par l’apparition lumineuse...


              • paco 16 août 2013 13:26

                 Bien sur que les pierres ont une ame. Toutes.
                 Pour le reste, ces incroyables alignements, relisez donc l’implacable démonstration d’Umberto Eco dans son roman « le pendule de Foucault » concernant un simple kiosque à journaux.
                 Ca faisait longtemps que je n’avais pas lu du Robert Charroux. Merci.


                • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 13:58

                  merci paco de cette courte contribution.

                  merci de donner un lien sur la démonstration d’Eco...
                  je pense que ça intéressera pas mal de monde
                  moi le premier.
                   smiley

                • bakerstreet bakerstreet 16 août 2013 13:38



                  la pierre est toujours un investissement rentable !-+ x« 0bk :

                  Bien mieux que l’iceberg. Elle ne fond pas !
                  Elle ne se fend pas comme le chêne, elle ne se plie pas comme le roseau.
                  En en trouve de très petites.
                  Prenez la pierre à briquet. La pierre s’est toujours faite complice du feu. 
                  Deux silex que l’on tape l’un sur l’autre, et le tour est joué. 
                  Si les fumeurs devaient allumer leur cigarette ainsi, le problème d’addiction serait néanmoins vite réglé.
                  Comme quoi la pierre est sage. 
                  D’ailleurs, des menhirs évidés, en forme de barque, servirent aux premier évangélistes irlandais à faire la traversée jusqu’en Bretagne.
                  Au siècle d’avant, les femmes en mal d’enfant venaient se frotter le ventre à ces grosses protubérances divines. 
                  Des légendes disent que des armées ennemies furent pétrifiées en statues de pierre.
                  Ne les croyez pas. 
                  Une pierre est comme un arbre, elle ne fait de mal à personne.
                  Seuls les méchants les ont utilisés pour leurs sacrifices et leurs pendaisons.
                   »Pierre qui roule n’amasse pas mousse" comme dit le proverbe.
                  De toute façon, voilà longtemps qu’il n’y a plus de mousse dans la marine bretonne. 
                  Tout se perd, sauf les pierres.

                  • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 13:59

                    baker

                    merci de cette magnifique contribution.
                    ceci dit, une pierre lancée peut faire pas mal de dégats.
                    mais elle n’y est pour rien, c’est entendu.
                     smiley

                  • Pyrathome Pyrathome 16 août 2013 13:57

                    Salut Olivier, et merci de cet article interrogatif !!

                    Tu titres, « les pierres ont-elles une âme »....

                    En tout cas, certaines semblent avancer toute seule dans la « Vallée de la mort »...
                    .
                    https://www.google.fr/search?q=les+pierres+de+la+vall%C3%A9e+de+la+mort&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=lhIOUru8B_Sp0AWTzoDICg&ved=0CEQQsAQ&biw=1613&bih=929
                    .
                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierres_mouvantes
                    .
                    Tu as déjà fait un article là-dessus, semble t-il....
                    C’est une vraie énigme !!!


                    • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 14:00

                      oui Pyra

                      effectivement, j’avais fais un article la dessus, posant plus de questions que de réponses.
                       smiley
                      une fois de plus...
                       smiley


                      • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 17:05

                        Pyra

                        j’avais expliqué avec preuves à l’appui que d’après un scientifique, les pierres des pyramides d’Egypte étaient en fin de compte un béton polymère.
                        merci pour tous ces liens.

                      • gaijin gaijin 16 août 2013 14:20

                        dans la rubrique des pierres qui posent des questions ( les impertinentes )
                        http://en.wikipedia.org/wiki/Pumapunku
                        désolé c’est en anglais mais la version française est vide .....



                        • gaijin gaijin 16 août 2013 15:11

                          merci ! 


                        • Pyrathome Pyrathome 16 août 2013 14:34

                          La « chaussée des géants » en Irlande, dont officiellement un site naturel.....
                          https://www.youtube.com/watch?v=s9n-iYN2Lyc
                          .


                          • ysengrimus ysengrimus 16 août 2013 14:36

                            Pierres dotées d’une âme par excellence, l’inukshuk mystérieux… Et pourtant, il y a des inukshuks en France   http://ysengrimus.wordpress.com/2010/01/01/l%E2%80%99inukshuk-de-courseulles-sur-mer-des-gens-sont-venus-ici%E2%80%A6/

                             

                            Leurs mystères et leurs émotions ne sont pas piqués des vers non plus. Paul Laurendeau


                            • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 17:06

                              merci ysengrimus

                              et merci à tous de cette pluie d’infos passionnantes.
                              c’est pour ça que j’aime le journalisme citoyen.
                               smiley

                            • Loatse Loatse 16 août 2013 14:55

                              Quelques liens sur l’histoire du mont saint michel... dont l’histoire insolite de l’éveque d’avranches, Aubert.. l’apparition et le fameux trou....
                               
                              http://fr.wikipedia.org/wiki/Aubert_d’Avranches

                              http://www.le-mont-saint-michel.org/histoire.htm

                               Hors sujet : Pour les passionnés d’histoire, les curieux : le petit livre de l’abbé couillard (ca ne s’invente pas lol) sur la célèbre mère poulard... (j’ai adoré)

                              http://www.le-mont-saint-michel.org/mere-poulard-07.htm


                              • Loatse Loatse 16 août 2013 15:06

                                ah j’ai retrouvé le lien sur les lieux sacrés et les extraterrestres qui m’a intriguée ... c’était un reportage télé diffusé sur youtube...

                                http://www.youtube.com/watch?v=-3SAAlWg9u0


                                • Abdu Abdu 16 août 2013 15:17

                                  Il manque un rabat-joie ici pour équilibrer un peu, je me porte volontaire.

                                  Ce qui manque en général, quand on parle d’alignements, c’est la méthodologie qui détermine ces alignements.
                                  Avant de chercher des explications, il faut s’intéresser à la pertinence de ce que l’on constate.
                                  Par exemple, faut-il observer ou non l’alignement de structures modernes avec des structures anciennes ? Genre un supermarché. On l’observe ou pas et pourquoi ?
                                  Comment justifie-t-on d’observer des alignements de sites espacés de plusieurs siècles dans leurs construction ?
                                  A quel degré d’à-peu-près retient-on un alignement ?
                                  Quel élément retenir comme centre d’un site, site par site ?

                                  Pour le moment, ces alignements semblent tout simplement cherchés et trouvés sur des cartes. C’est sans doute pas mal, mais on ne voit pas pourquoi non plus rien ne serait aligné.

                                  Quand aux mégalithes, pourquoi rejeter l’idée simple de leur taille à la main ?
                                  On rencontre souvent une démarche étrange consistant à rejeter comme impossible une chose tout à fait faisable (taille et transport de grosse pierre avec les moyens historiquement considérés comme disponibles) et faire immédiatement le saut avec la nécessité d’existence d’énergies mystérieuses.

                                  Dommage par contre qu’on parle finalement peu de l’âme des pierres.
                                  Si les hommes ont une âme, il me semble inévitable que certaines pierres en ont.


                                  • Castel Castel 16 août 2013 15:33

                                    (taille et transport de grosse pierre avec les moyens historiquement considérés comme disponibles)

                                    Chez l’être humain, il y a quand même la loi du moindre effort suivant le but qu’on souhaite réaliser. Si transporter des pierres de plusieurs tonnes est plus ou moins réalisable, il faut encore démontrer qu’ils avaient largement les moyens de le faire question ressource humaine, et technique, ce qui, il me semble, est loin d’être fait.


                                  • Pyrathome Pyrathome 16 août 2013 15:52

                                    Quant à tailler, et extraire un bloc de plus de 1200 tonnes avec les moyens « supposés » de l’époque, c’est quasiment mission impossible...sauf si technologie bien plus avancée !!


                                  • Abdu Abdu 16 août 2013 16:22

                                    Quasiment impossible. Donc quasiment possible.

                                    Bon, dans l’exemple donné en lien, à priori, ils ont abandonné.
                                    Mais quel argument amène à dire que c’est impossible ?
                                    Avec de la main d’œuvre, du temps et un peu d’astuce...
                                    On peut imaginer une foule de solutions faisant intervenir des moyens très rudimentaires.
                                    Et sans nul doute à l’époque les personnes ayant concrètement le problème à régler ont trouvé des astuces plus appropriées.

                                    Mais je ne comprend pas qu’on considère ça comme « à priori impossible ».
                                    C’est comme si aux hypothèses « mystérieuses » je me contentait de répondre « c’est quasiment impossible ». C’est pas un argument.


                                  • Pyrathome Pyrathome 16 août 2013 16:34

                                    Mais je ne comprend pas qu’on considère ça comme « à priori impossible ».
                                    .
                                    Impossible avec les moyens supposés de l’époque....
                                    Et sûrement pas avec des trucs, bout de ficelle et bout de bois, on parle là de plus 1200 tonnes, je ne sais pas si vous imaginez le défi ??...
                                    Il existe une grue dans le monde actuel pour faire ça...
                                    http://www.xcmg.com/fr-fr/aboutus/11104_for_xugongxinwen_text.htm


                                  • Castel Castel 16 août 2013 16:41

                                    "C’est comme si aux hypothèses « mystérieuses » je me contentait de répondre « c’est quasiment impossible ». C’est pas un argument.« 

                                    Oui, mais alors, vous conviendrez que certaines hypothèses dites »mystérieuses" sont peut-être plus probables que celle qui consiste à considérer que tout a été fait de main d’homme.
                                    La pyramide de Kheops est, par exemple, parfaitement orienté au nord (à 3 centièmes de degré d’erreur) ce qui est inédit dans l’histoire de l’humanité. Ils n’avaient pourtant pas la roue à disposition !


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 17:08

                                    bien sur Abdu

                                    merci d’avoir bien voulu jouer le rôle des empêcheurs de tourner en rond.
                                    ceci dit, il y a un alignement qui dépasse les 4000 km, traverse la mer...
                                    quid de la méthode pour le réaliser, 1000 ans avant notre ère ?
                                     smiley

                                  • Tall 16 août 2013 17:22

                                    repérage sur les étoiles avec un « sextant » de bois rudimentaire


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 17:31

                                    Tall

                                    bien sur, admettons...
                                    mais la question reste : pourquoi ces alignements ?
                                     smiley

                                  • Tall 16 août 2013 17:34

                                    Olivier

                                    boaf... n’importe ... ils s’ennuyaient le dimanche, alors ils ont fait des lignes ... smiley

                                  • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 18:07

                                    lavigue

                                    êtes vous bien sur de votre mesure ?
                                    des chercheurs sérieux et incontestés ont démontré l’alignement.
                                    ceci dit, votre hypothèse pour la Tour de Pise a retenu toute mon attention.
                                     smiley

                                  • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 18:08

                                    Tall

                                    oui, pourquoi pas ?
                                    comme d’autres font des châteaux de sable.
                                     smiley

                                  • Tall 16 août 2013 21:23

                                    olivier

                                    tu peux pelleter sans moi ... je connais la plage ici ... rien ne tient

                                  • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 22:06

                                    Tall

                                    je me doutais que vous aviez une expérience sur le sujet.
                                    ne désespérez pas
                                    le sable ne vaut pas la pierre, et pourtant, il peut avoir le dernier mot

                                  • Abdu Abdu 17 août 2013 08:07

                                    Pyrathome, cette grue permet à une personne seule de lever 2000 tonnes et la déplacer en quelques minutes.
                                    Elle symbolise surtout le mal-être actuel. Il faut pouvoir faire tout, vite, et avec le moins de monde possible.
                                    Mais le déplacement de pierres, c’est que de la mécanique. Rien d’impossible avec des bras, du temps, et un peu de jugeote.
                                    Qu’est-ce vous fait supposer ça impossible au juste ?


                                  • Pyrathome Pyrathome 17 août 2013 12:50

                                    Qu’est-ce vous fait supposer ça impossible au juste ?
                                    .
                                     Je ne dis pas que c’est impossible, puisque ça a été fait !!!
                                    Je dis simplement que les moyens utilisés ne sont pas ceux que l’on nous présente officiellement par des égyptologues.....



                                  • Ruut Ruut 16 août 2013 15:30

                                    Et si l’humains avait une fonction mais a délais retardé ?



                                    • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 17:09

                                      Ruut

                                      si tu pouvais développer ?
                                      ça m’intéresse.


                                    • Abdu Abdu 16 août 2013 16:33

                                      "Si transporter des pierres de plusieurs tonnes est plus ou moins réalisable, il faut encore démontrer qu’ils avaient largement les moyens de le faire question ressource humaine, et technique, ce qui, il me semble, est loin d’être fait."
                                      En fait, jusqu’alors, on se contentait pour démontrer qu’ils avaient ces ressources de constater qu’ils avaient réussit à le faire.
                                      Bon, admettons qu’on refuse cet argument. Pourquoi refuser comme possible qu’ils y mettaient tout simplement le temps et la main d’œuvre nécessaire ? Déplacer un cube lourd semble impossible, mais si on l’inscrit dans un cylindre, quelque soit son poids, ce n’est plus qu’une question de terrassement, de cordages et d’itinéraire. Bref que des problèmes simples quand on a besoin de les traiter et le temps de le faire.
                                      On peut aussi faire littéralement marcher des gros blocs avec des leviers de bois bien conçus. Un homme seul peu déplacer ainsi un cube d’une tonne sans problème.


                                      • Castel Castel 16 août 2013 16:50

                                        "En fait, jusqu’alors, on se contentait pour démontrer qu’ils avaient ces ressources de constater qu’ils avaient réussit à le faire.« 

                                        Oui, et c’est une erreur d’approche. On devrait considérer qu’on ne connait ni les moyens ni les ressources dont ils disposaient et faire une enquête à l’échelle de tous les monuments étranges de la planète, pour ensuite établir des hypothèses.
                                        Mais, »obliger" les gens de l’époque à confirmer une petite hypothèse merdique de maintenant qui ne se vérifie même pas pour d’autres monuments, je trouve que cette approche est complètement inappropriée devant l’envergure du problème à résoudre.


                                      • Castel Castel 16 août 2013 16:59

                                        "ce n’est plus qu’une question de terrassement, de cordages et d’itinéraire. Bref que des problèmes simples quand on a besoin de les traiter et le temps de le faire."

                                        Je répète quand même qu’il y a la loi du moindre effort.
                                        Si vous n’êtes pas superman, et si vos amis ne sont pas superman et, à moins d’être frappé de folie ou savoir vous dédoubler, vous n’allez aller vous amuser à prendre des ailes pour aller sur la lune.
                                        Il y a aussi toute une réflexion sur la logistique qui me parait importante à réaliser. Pour des peuples primitifs, ils me semblent drôlement organisés.


                                      • Loatse Loatse 16 août 2013 17:35

                                        Mais les pierres lévitent, pardis !... (il se pourrait que l’anti gravité ait été utilisée mais par des êtres venus du ciel (le dragon ?)

                                        Légende de Nam Madol

                                        La légende fait débuter la dynastie, et la construction de la cité, par l’arrivée des deux sorciers jumeaux : Olisihpa et Olosohpa, capables de faire léviter les sections d’orgues basaltiques utilisées dans beaucoup d’endroits de Nan Madol, depuis leur lieu d’extraction jusqu’au site de construction, grâce au concours d’un dragon volant et sous les auspices de Nahnisohn Sahpou, dieu de l’agriculture.

                                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Nan_Madol


                                        • Abdu Abdu 16 août 2013 17:49

                                          « La pyramide de Kheops est, par exemple, parfaitement orienté au nord (à 3 centièmes de degré d’erreur) ce qui est inédit dans l’histoire de l’humanité. Ils n’avaient pourtant pas la roue à disposition »
                                          Bof bof bof. Plus un objet est gros, plus il est facile de l’orienter angulairement avec précision.
                                          D’autre part, quand on vise le centre d’une cible, il arrive qu’on l’atteigne parfaitement. même 1 centième de degré ne m’impressionnerait pas parce qu’encore une fois on mesure un résultat.
                                          D’ailleurs, comment mesurer cette orientation avec une telle précision ? Il faut d’abord définir par mesure l’axe de la pyramide. Or, on ne dispose plus de sa forme extérieure. Si la pyramide n’était pas si volumineuse, on ne saurait même pas annoncer une telle précision d’orientation…
                                          Et je ne vois pas en quoi une roue les aurait aidé dans ce cas là…

                                          « ceci dit, il y a un alignement qui dépasse les 4000 km, traverse la mer...
                                          quid de la méthode pour le réaliser, 1000 ans avant notre ère ? »
                                          Dans cet alignement, on trouve entre autre des phénomènes naturels (le mont saint Michel, l’île de Delos, le Mont Carmel) que pour le moment on suppose que personne ne les a déplacé et la tour de Pise qui ne date pas à ma connaissance non plus de 1000 ans avant notre ère. Donc on tombe en plein sur le problème de la méthode. Si je trace une ligne et observe ce qu’il y a sur son tracé à la loupe, il y a des chances que j’arrive à un alignement de sites. Ca peut bien entendu être une approche de recherche. Par exemple, le biologistes parfois jettent un cerceau dans la nature et observent tout ce qu’il y a dedans à la loupe. Mais ils ne cherchent pas à répondre à la question du pourquoi de la forme circulaire de leur échantillon !
                                          Donc l’alignement dont on parle, il a surtout été réalisé contemporainement par le chercheur. Faut-il aller plus loin ? N’ayant pas lu l’étude dans le détail, je ne me prononce pas, mais établir la pertinence de cet alignement demande un méthode qui va plus loin que prolonger une ligne et regarder ce qu’on y trouve.


                                          • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 18:05

                                            Abdu

                                            bien sur, il est possible de déterminer aléatoirement un alignement entre 3 sites... n’importe lequels, mais lorsque le nombre de site dépasse la dizaine, ça semble plus compliqué.
                                            ceci dit, l’étude complète est accessible sur un lien donné dans l’article.

                                          • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 18:31

                                            lavigue

                                            pas d’accord,
                                            aujourd’hui encore, on peut discuter de la fiabilité des cartes géographiques comme l’explique très bien cet article.

                                          • Abdu Abdu 16 août 2013 18:37

                                            Je n’ai trouvé que le lien wiki sur les Richer, pas sur l’étude.
                                            Des astronomes.

                                            Mais de nos jours, pour fonder une étude sérieuse d’alignement, il faudrait pour le coup utiliser des outils statistiques qui n’étaient pas encore à leur disposition.
                                            Il faudrait donc mettre un stagiaire sur le sujet. Partant des publications de Richer, fonder la véracité de ses observations avec les outils actuellement disponibles. C’est un exercice intéressant mathématiquement. Ça pourrait passer par ou déboucher sur la création d’une application spécifique capable de faire une analyse de variance sur un système de coordonnées sphériques.

                                            Enfin, il y a quand même un problème de concept. On dirait quand même bien qu’on parle quand même d’alignement de choux et de carottes choisis parce qu’ils sont alignés.


                                          • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 19:58

                                            Abdu

                                            je vais essayer de retrouver cette étude,
                                            en attendant, je vous propose cet article
                                            on y trouve les cartes des alignements.

                                          • Abdu Abdu 17 août 2013 07:29

                                            Merci Olivier,

                                            Cette carte est parfaite pour illustrer ce que je veux exprimer.

                                            Passons sur la question des choux et des carottes. Je veux dire de la pertinence d’observer des alignements entre des objets de nature et d’origine aussi différentes que des sites naturels et artificiels, des villes de pays différents etc. Cette question a son importance, car si on ne fixe pas de façon précise à l’origine la nature de ce que l’on veut observer, on peut rajouter des milliers d’objet sur cet alignement. Par la démarche inverse on peut en enlever. On voit donc que le nombre d’objet que rassemble cette ligne dépend surtout des choix, de la méthode. On risque donc de ne pas être dans une découverte mais une construction.

                                            Focalisons maintenant la question de l’alignement des 5 monts saint Michel et posons nous la question : est-ce du au hasard ?
                                            Voilà une étude qu’il est possible de mener statistiquement.
                                            Il faut recenser tous les monts saint michel du secteur géographique considéré et tracer une ligne passant par deux d’entre eux.
                                            Ici commence le travail statistique. On va considérer la distance à cette ligne du site le plus proche et vérifier si cette distance se distingue des autres sites non alignés ou non (des outils de statistique font ça très bien). Si oui, on a gagné, on a trois points alignés qui se distinguent de la masse des monts Saint Michel. Et on peut re-jouer avec le second point le plus proche et ainsi de suite. Il arrivera immanquablement un moment où ajouter un point à la ligne reviendrait à considérer que la distance à la ligne des points retenu n’est plus une population différente que l’ensemble des distances à la ligne des autres points. Là, il faut s’arrêter car la ligne n’en serait plus une.

                                            En faisant ainsi, on pourrait récupérer un alignement statistiquement significatif de monts saint Michel.

                                            Parce que pour l’instant, sur les quelques milliers de coins nommés ainsi en Europe, on en a aligné trop peu pour en parler…

                                            Ne croyez pas que je présume que le résultat d’une telle étude soit positif ou négatif.
                                            C’est juste que si on veut faire avancer ce genre de sujet, c’est un étape nécessaire.


                                          • soi même 16 août 2013 18:24

                                            Bonjour Olivier, un peut déçus de ton article.
                                            Il reste dans le général commun et avec une question que tu te garde bien de répondre et pour causse, trouver l’âme d’une pierre, il faut se levé tôt !

                                            Des auteurs orthodoxes, donc je ne citerais par leurs mon, on parler des alignement de menhirs, et sont arrivés à la conclusion, que cela pourraient être des calendriers qui rythmait l’organisation religieux et civile de ses sociétés de cette époque.

                                            Il est étrange que vous oublié en parlant de Stonehenge , vous ne parlez pas des différentes découvertes de se lieux, qui c’est révéler d’une acoustique exceptionnelle, et que ne vous évoquez pas non plus tous ce qui est en liens avec l’astronomie qui est par excellence un calendrier agraire.

                                            Votre prochain article, serra sans doute qu’est que le disque de Nevra à une âme ?

                                            http://www.mystere-tv.com/le-disque-de-nebra-v585.html


                                            • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 18:27

                                              soi même

                                              au cas ou tu ne l’aurais pas remarqué, il s’agit d’un article consacré aux alignements
                                              bien sur j’aurais pu parler spécifiquement de Stonehenge, mais ce n’était pas le but de l’article.
                                              du coup, je suis déçu de ton commentaire.
                                               smiley

                                            • soi même 16 août 2013 18:51

                                              A Olivier, à part les généralités, je reste sur ma faim, vous vous mouilliez visiblement avec résistance, dommage j’aurai bien aime que tu me parle du chemin protohistorique de Saint Michel au mon Saint Odile, proverbe irrévérencieux : science qui infuse de donne pas une tasse de thé !


                                            • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 20:00

                                              soi même

                                              à lire les commentaires, découvrant leur nombre, et leur qualité pour la plupart, il semble que les lecteurs ne partage pas ton désappointement.
                                               smiley

                                            • soi même 17 août 2013 16:02

                                              @ Olivier, a part souligner les concordances, t’es bien embête à expliquer le pourquoi de ses alignements de Carnac par exemple.


                                            • Abdu Abdu 16 août 2013 18:54

                                              Arg, j’ai perdu un message.
                                              Je le refait vite, désolé.
                                              « Je répète quand même qu’il y a la loi du moindre effort »
                                              Je ne crois pas à cette loi. L’homme passe souvent du temps et des énergies colossales pour faire précisément des choses qui sont à priori hors de sa porté et sans intérêt clairement définissable.
                                              Ex : le facteur Cheval a fait son palais. Pourquoi s’il y a une loi du moindre effort ?
                                              L’homme est allé sur la Lune. Pourquoi s’il y a une loi du moindre effort ?
                                              Cette loi ne vaut même pas pour les animaux que l’on voit faire des trucs complètement inutiles et dépensiers en énergie.

                                              « source énergétique pour déplacer les pierres »
                                              Genre des boeufs ?

                                              « Pour des peuples primitifs, ils me semblent drôlement organisés. »
                                              Il n’y a aucune raison de supposé qu’ils ne savaient pas s’organiser. Ils n’étaient pas plus stupides que nous.


                                              • soi même 16 août 2013 18:57

                                                @ Abdu, une bof de question ta réflexions !


                                              • Castel Castel 16 août 2013 19:09

                                                « le facteur Cheval a fait son palais. Pourquoi s’il y a une loi du moindre effort ?

                                                L’homme est allé sur la Lune. Pourquoi s’il y a une loi du moindre effort ? »

                                                Vous n’avez pas bien compris. Le facteur cheval ne s’est pas « embété » à construire avec des pierres extrêmement complexe à transporter, il n’aurait jamais fini, et au sujet de la lune, effectivement, la loi du moindre effort, c’est effectivement plutôt choisir de prendre une fusée que d’y aller en s’implantant des ailes !

                                                Donc, je reprend, s’il était si facile pour nos ancêtres de transporter des pierres de plusieurs centaines de tonnes, pourquoi est-ce si difficile pour nous ? Et pourquoi avoir choisi cette méthode, plutôt que de choisir la facilité ? 


                                              • Abdu Abdu 17 août 2013 06:29

                                                C’est possible que je n’ai pas bien compris.
                                                Je croyais que la loi du moindre effort était évoquée pour la question de pourquoi s’embêter à transporter des pierres. En fait vous vouliez dire pourquoi ne pas le faire de la façon la plus simple possible.

                                                Et là je suis sans voix car a mon avis il l’ont fait de la façon la plus simple qui soit.

                                                Je n’ai pas dit qu’il leur était facile de déplacer ces pierres. Mais que les techniques pour le faire sont simples (disons qu’il n’y a aucune raison de faire appel à des technologies complexes et des énergies mystérieuses).

                                                Pourquoi est-ce si difficile pour nous ? Mais parce que nous refusons d’y mettre le temps et le travail nécessaire, tout simplement. C’est pas plus difficile pour nous que pour eux. On est juste des gros fainéants.


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 20:03

                                                Aladeen

                                                joli réflexion...
                                                effectivement, il est probable que la bibliothèque du Vatican abrite des trésors de connaissance, que l’église n’a pas envie manifestement de partager.
                                                on se demande pourquoi ?
                                                merci pour l’info sur cette pierre du soleil que j’ignorais.

                                              • gaijin gaijin 16 août 2013 20:23

                                                a priori il y a quand même une controverse sur cette pierre du soleil
                                                http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/decryptage/20130312.OBS1589/le-mystere-de-la-pierre-du-soleil.html


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 17 août 2013 06:33

                                                oui, bien sur, contreverse inévitable, mais si je cite la fin de l’article :

                                                « Les historiens spécialistes des Vikings demeurent d’ailleurs très circonspects par rapport à l’hypothèse de la « pierre du Soleil ». « C’est un vieux serpent de mer, commentait à ce sujet le spécialiste Régis Boyer, en mars 2011, dans Sciences et Avenir. Les « solarsteinn » n’apparaissent que dans quatre sagas sur les deux cents qui existent, et ce cristal y est considéré comme un bijou ! ». Mais après tout, beaucoup d’animaux et d’insectes utilisent depuis toujours la polarisation du ciel, notamment lors de leurs migrations »
                                                on s’aperçoit qu’une fois de plus, il est question de flux magnétique : celui qu’utilisent des animaux pour se diriger...

                                              • gaijin gaijin 17 août 2013 11:36

                                                Ca se sent physiquement et mentalement sans pouvoir s’expliquer logiquement.
                                                et oui !
                                                le cerveau logique ce n’est que la moitié du cerveau ....mais pour certains un demi cerveau ça semble suffire
                                                c’est un peu comme une voiture qui ne tournerait qu’a droite : ils tournent en rond et ils disent c’est ça la vie et il n’y a rien d’autre ..........
                                                pour un point de vue intéressant sur les pierres :
                                                http://www.editions-tredaniel.com/les-pierres-qui-guerissent-selon-hildegarde-de-bingen-p-401.html


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 20:25

                                                @ tous

                                                un début de réponse ?

                                                Georges Prat, géobiologue et architecte français, raconte qu’un jour en étudiant sur un terrain un courant vibratoire d’un niveau étonnamment élevé, il a constaté que ce courant de 40 cm de largeur se prolongeait dans chaque sens vers deux églises anciennes et les unissait, et cette découverte a été à l’origine de sa recherche des flux qui relient les sites sacrés.

                                                En suivant les flux d’énergie sur tout un territoire, on peut découvrir la carte de leur réseau. Les flux relient d’autres sites sacrés en ligne droite (églises anciennes, lieux de culte romains, mégalithes), traversent des territoires sans perdre de leur intensité, parfois sur de très longues distances,formant toute une toile d’araignée. Nous retrouvons donc là sur le plan énergétique la confirmation de ce que nous avons découvert plus haut avec les alignements géométriques.

                                                Poursuivant ses recherches, Prat remarque dans cette toile certains triangles sacrés qui rassemblent trois hauts-lieux de vibration analogue. Ainsi, un de ces triangles est constitué de Chartres, de Khéops en Égypte, et d’Arles ; un autre de Chartres, de Khéops, et d’Istamboul en Turquie ; un troisième de Chartres, d’Istamboul, et de Szczecin en Pologne.


                                                • Loatse Loatse 17 août 2013 00:34

                                                  Olivier,

                                                  cette histoire de flux en toile d’araignée me fait penser à la wi fi... sauf que dans ce cas bien précis je verrai plutôt un système permettant le chargement énergétique de quelque chose (des vaisseaux spaciaux ?) que de la transmission de données...

                                                  En gros, ces pierres levées canaliseraient l’énergie terrestre.. les alignements servant d’amplificateur..

                                                  tout ceci n’étant qu’hypothèses bien entendu.. mais si comme je le crois des êtres venus d’ailleurs ont inspiré, (exigé dans le cas du mont michel serait le mot exact ) la construction de monuments élevés sur des lieux déjà bien chargés énergétiquement ce serait pour une raison qui serait ni esthétique, ni spirituelle mais bien utilitaire...




                                                • olivier cabanel olivier cabanel 17 août 2013 06:29

                                                  loatse

                                                  très belle hypothèse.
                                                  comme toi, je pense qu’il s’agit là d’énergie magnétique.
                                                  ces lignes énergétiques parcourent la planète, et si on y ajoute les vortex, il y aurait donc des échanges magnétiques entre la Terre et ?
                                                  le soleil peut-être ?

                                                • Abdu Abdu 17 août 2013 07:42

                                                  C’est quoi, un courant vibratoire ?


                                                • gaijin gaijin 17 août 2013 09:32

                                                  abdu
                                                  par exemple le courant électrique .......


                                                • gaijin gaijin 17 août 2013 10:19
                                                  comme toi, je pense qu’il s’agit là d’énergie magnétique.
                                                  ces lignes énergétiques parcourent la planète, et si on y ajoute les vortex, il y aurait donc des échanges magnétiques entre la Terre et ?
                                                  le soleil peut-être ?

                                                  je trouve le terme énergie magnétique assez malheureux puisqu’il fait référence a autre chose mais bon comme il est consacré par l’usage .......
                                                  je préfère la notion chinoise de qi ( prononcer tchi ) il y a un qi de la terre comme il y a un qi des individus et il semble se structurer de la même façon  : avec des chemins de circulation privilégiés ou il circule en plus grande quantité ( l’équivalent de ce que l’on appelle en français du nom malencontreux de méridien ) et des points particuliers où il se concentre, des croisements de lignes etc similaires aux points d’acupuncture
                                                  le feng shui c’est l’art d’aménager l’espace de manière a obtenir une circulation favorable a ce que l’on souhaite faire ( on aménage différemment un espace de travail ou de repos etc ....)

                                                  sur la question des alignements de pierres on peut l’envisager de plusieurs façon
                                                  - les peuples anciens étant plus sensibles a ce type d’énergie ont très bien pu percevoir ces circulations énergétiques et y dresser des pierres sans avoir conscience d’un plan d’ensemble et pourtant par la force des choses faire ainsi émerger un plan .......
                                                  - ou bien certains on pu avoir une vision plus vaste et essayé d’avoir une action précise en utilisant des points spécifiques
                                                  je crois que les deux points de vue se combinent mais qu’il est difficile d’en savoir plus d’autant que certains plans on pu être exécutés sur des millénaires.
                                                  dans ces domaines on doit absolument sortir de nos perspectives court termistes actuelles ou on s’imagine que la civilisation date d’il y a 500 ans et qu’il y a 40 ans c’était la préhistoire ( des téléphones avec fil smiley non mais allo ... ). pour ceux qui n’ont pas regardé la vidéo que j’ai posté sur les aborigènes on est présence d’une tradition ( une culture qui évolue en s’appuyant sur les mêmes bases ) qui a au moins 70 000 ans .
                                                  70 000 ans ça laisse du temps pour en faire des trucs même si eux ce n’est pas le genre a batir des églises.


                                                • Loatse Loatse 17 août 2013 11:59

                                                  Olivier,

                                                  c’est le mot vortex aussi qui m’est venu à l’esprit en y réfléchissant plus profondément hier soir..

                                                  donc autre hypothèse : cette énergie canalisée, démultipliée serait utilisée à une autre fin, établir à travers toute notre planète une sorte de « porte des étoiles géante » qui permettrait l’accès à une autre dimension..

                                                  donc modification du champ vibratoire humain et terrestre in fine... modification que l’on retrouve dans certains textes sacrés, dont celui de la révélation (improprement traduit par apocalypse)

                                                  « Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre, car le premier ciel et la première terre avaient disparu ».....

                                                  ca collerait nan ; si l’on ne le prend pas bien entendu au sens littéral ?? smiley


                                                • Abdu Abdu 17 août 2013 13:25

                                                  Donc évitons de parles de vibration quand on ne sait pas mesurer une fréquence et une longueur d’onde et évitons de parler de magnétisme pour ce qui ne dévie pas l’aiguille d’une boussole.
                                                  Ca évite des confusions, des malentendus, qui portent avant tout tord aux théories les moins admises.

                                                  Parler de qi convient bien. Il serait intéressant de faire communiquer ensemble les pratiquants des différentes activités géo-sensorielles pour savoir s’ils considèrent que ce qu’ils ressentent est ou non de même nature. Considérer le qi comme une entité géobiologique semble très compatible avec ce qu’on dit du qi.

                                                  Le fengshui se base énormément sur la topographie matérielle et a peu besoin faire appel à la topographie immatérielle. En fait, cela revient à tirer parti de l’influence de l’environnement sur l’homme. Exploiter l’effet du terrain matériel sur le psychisme.

                                                  En fait, il y a deux voies. Soit on veut entrer dans le champs de la science et autant le faire avec la rigueur et les outils de la science si on ne veut pas se faire démolir, soit on considère que la science est définitivement une approche morte et on s’en tient à l’écart. Pourquoi pas. Le monde n’est pas que science, loin de là et heureusement.

                                                  Puisqu’on semble ici être en pleine créativité, j’avance une autre théorie qui explicite un peu ce que j’avais avancé : si les hommes ont une âme, alors les pierres en ont sans doute une.
                                                  C’est la notion de trace. De trace laissée en quelque sorte par le regard des hommes sur une pierre. Et cette trace parle aux autres hommes. Ainsi, les « courants », « lignes », etc. n’auraient pas besoin d’avoir une existence matérielle intrinsèque. Il pourrait ne s’agir que de trace. En quelque sorte, l’âme serait contagieuse. On pourrait charger d’une âme n’importe quel objet ou lieu.

                                                  A l’échelle individuelle, cela se conçoit naturellement. Chacun peut imaginer, comprendre et sentir ce dont je parle. Toute la question est la possibilité pour l’objet de restituer ces fragments d’âme à d’autres personnes.
                                                  Pour un obélisque, une pyramide, un dolmen, la question ne se pose même pas. Ce sont en quelque sorte des oeuvres d’art et elle sont créées pour influencer l’homme sui les regarde.
                                                  Certains arbres laissent cette impression, certaines collines, certaines roches également. Mais d’un lieu, d’un objet matériellement banal, sait-on faire un lieu ou un objet sacré ?

                                                  Pour revenir à nos lignes, dans le coins où je suis (Chine), les fantômes sont réputés se déplacer uniquement en ligne droite et ne franchissent pas les murs parce qu’ils ignorent leur nature immatérielle. Partant de ces idées, personne n’aimant recevoir la visite d’un fantôme, les maisons sont organisées de façon à ce que la ligne droite mène à l’autel des ancêtres, lieux que l’on rend sacré par notre dévotion, ainsi si l’esprit errant est malveillant, il trouve à qui parler.
                                                  On voit dans cette anecdote la croyance en un immatériel qui calque son comportement sur l’humain et à la capacité de donner une force immatérielle à un lieu… ainsi que la crainte d’une influence de l’immatériel sur le vivant.

                                                  Tout ça, c’est une affaire de relation entre l’homme et les lieux. Ça existe en tant que tel et dit comme ça je ne vois pas ce qu’il y a de contestable puisque chacun peut en vivre l’expérience.

                                                  Par contre, si je me met à parler de courants vibratoires, là, forcément, rien ne va plus car j’avance des notions qui ont un sens matériel. Si on croit être dans le matériel et qu’on veut s’accrocher à tout prix à ça, hé bien on entre dans la science et retour à la case départ ! Il faut s’imposer la rigueur et les outils de la science !


                                                • gaijin gaijin 17 août 2013 14:19

                                                  abdu
                                                  oui il vaudrait mieux se passer des termes a consonance scientifique mais d’une part certains ont hélas été sanctifiés par l’usage ( par exemple méridien pour l’acupuncture qui renvoie a l’idée fausse d’une ligne imaginaire ou magnétisme pour l’action des « magnétiseurs » ) d’autre part dans beaucoup de cas on n’a pas d’autres mots ( en français ) et a moins d’être un spécialiste de ces questions et parler avec des langues étrangères on fait comment ?
                                                  bien sur si vous voulez on peut gloser sur les différences entre les conceptions du prana, du qi du mana et leur rapport avec le pneuma des grecs ...........
                                                  mais a comme on a condamné wilhelm reich a porter un entonnoir sur la tête il faut bien se passer d’orgone .....
                                                  on fait comment ? on parle d’énergie même si ce dont on parle n’a que peut a voir avec les équations de la termodynamique et de magnétisme même si on n’ a pas d’effet sur le boussoles.

                                                  utiliser les mêmes termes dans des contextes sémantiques différents est peut être trop compliqué pour les scientifiques ( qui ne sont après tout que des gens a l’esprit bêtement mécanique incapables de saisir les subtilités de la langue ) ou peut être ont ils l’ambition de remplacer les académiciens mais si vous vous penchez un peu par exemple sur la médecine chinoise vous vous apercevrez que c’est un exercice permanent même s’il est difficile et parfois périlleux

                                                  bref .....
                                                  pourquoi tenez vous tellement a faire une distinction stricte entre matériel et immatériel ?
                                                  ce n’est pas parce qu’on n’a pas encore mis en évidence une « force » avec des appareils qu’elle est immatérielle .......
                                                  par exemple une onde radio c’est matériel ou immatériel ?
                                                  le qi c’est pareil ! si un jour les scientifiques daignent sortir de leur solipsisme cartésien il pourront surement trouver des moyens de le mettre en évidence ( en fait c’est fait mais on ne veut pas l’admettre dans champ de la pensée officielle et politiquement correcte )

                                                  « Mais d’un lieu, d’un objet matériellement banal, sait-on faire un lieu ou un objet sacré ? »
                                                  bien sur mais c’est plus simple de se servir de ce qui existe déjà sinon demandez a n’importe quel prêtre ( ou shaman ou ce que vous voudrez ) il vous le dira

                                                  pour les fantômes et les lignes droites c’est une pure superstition ( les fantomes existent mais ils se foutent des murs et de lignes droites ) ben oui ça existe ( les superstitions )
                                                  par exemple il y en une en occident comme quoi il existerait des hommes rationnels
                                                  n’importe quoi j’ vous dit smiley


                                                • Abdu Abdu 17 août 2013 18:42

                                                  C’est surtout question de pratique. Embrouiller les chose en appelant des choses différentes par un même nom ne rend service à personne. Parce qu’on vit tous dans le même monde.

                                                  La question n’est pas « comment on fait » mais plutôt qu’est-ce qu’on veut faire. Si l’objectif est de tenir la science à distance, effectivement, pérenniser toutes les confusions est un bon moyen. Insulter ou mépriser les gens qui croient à la science est aussi utile dans ce contexte.
                                                  Mais à part maintenir en position des sectes des gourous et des ouailles maintenues dans l’obscurantisme, je ne vois pas d’intérêt à ne pas aller de l’avant et placer dans le langage des choses différentes par des noms différents.

                                                  C’est pas particulièrement compliqué pour les scientifiques qui maitrisent plutôt bien les permutations, mais ça vous place en position d’imposteur lorsque vous parlez au commun des mortel car, pardonnez-le lui, mais le commun des mortel a été éduqué dans l’état actuel de la science. Utiliser des termes communs place le néophyte dans une situation où il va :
                                                  - soit tourner les talons en se disant qu’il entre dans un asile de fous
                                                  - soit croire par exemple que le magnétiseur agit de la même manière qu’un solénoïde
                                                  - soit avancer en laissant sa culture scientifique derrière lui, ce qui est tout de même une perte.
                                                  Dommage, non de créer ainsi un tel filtre à l’entrée.

                                                  Il me semble que la distinction entre matériel et immatériel existe. Une onde radio est matérielle. Une machine sait la générer et la recevoir.
                                                  Faut-il être strict là-dessus, je n’y tiens pas particulièrement.
                                                  On peut trouver d’autres distinctions, ce qu’on a prouvé et ce qu’on n’a pas prouvé par exemple. Mais ça me semble une approche dévalorisante pour des choses qu’on n’a pas nécessairement la volonté de prouver.


                                                • gaijin gaijin 17 août 2013 19:27

                                                  La question n’est pas « comment on fait »
                                                  ben si hélas !
                                                  il n’ y a ni pape ni conseil de l’ordre des ésotéristes
                                                  et je n’ai pas le pouvoir de changer des habitudes de langage qui datent du 19 ème siècle ( j’aimerais bien ) . si des gens on ce problème de réaction c’est parce qu’ils sont conditionnés a fonctionner dans le cadre d’ un rationalisme étroit mais on n’ y peut rien .....
                                                  alors en effet c’est le bordel

                                                  les gourous ?? laissez tomber ce genre d’argument c’est une farce éculée
                                                  la solution aux problèmes causés par les escrocs et les dingues est très simple si on ne la met pas en place il y de bonnes raisons

                                                  prouvé et non prouvé serait plus correct que matériel et immatériel pour reprendre l’exemple des ondes le fait que l’on ait trouvé comment faire des machines qui interagissent avec ne change rien a leur nature .........
                                                  il est dommage que la science traine cette vieille division corps / esprit héritée de l’ église il n’ y a pas de division juste des niveaux différents d’une unique réalité.
                                                  c’est comme parler de paranormal : par définition il ne peut pas y avoir de paranormal ! il y a ce qui existe et ce qui n’existe pas . tout ce qui existe est normal ! mais dans le cadre de ce qui existe il y a ce qui est scientifiquement prouvé et ce qui ne l’est pas
                                                  vous en avez un bon exemple ici :
                                                  http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/les-vagues-scelerates-ou-une-139675
                                                  les scientifiques étaient quand même bien présomptueux d’ expliquer aux marins qu’ils n’étaient pas capables de reconnaitre une vague quand ils là prenaient sur la gueule.....


                                                • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 2013 22:01

                                                  villistia, (ou essai, comme on veut)

                                                  vous faites un travail remarquable ! vous inventez une nouvelle langue !
                                                  avec l’idée originale d’en limiter le nombre.
                                                  d’ailleurs je profite de l’occasion qui m’est donnée pour indiquer les mots principaux de ce nouvel age...
                                                  il y a donc (dans le désordre), bobo, béton à immigré, pousseurs de caddie, 
                                                  nous garderons les adjectifs de décérébrés, colonises, etc
                                                  c’est original.
                                                  j’aime tout ce que vous faites...

                                                • antonio 17 août 2013 09:38

                                                  Que de liens à consulter !


                                                  • cathy30 cathy30 17 août 2013 10:41

                                                    Salut Olivier

                                                    Cela me fait plus penser à des amplificateurs d’energie spirituelle. Des portes aussi vers des mondes plus spirituels très puissants avec une connaissance de la maitrise des energies côté négative. (monde détruit depuis).


                                                    • Loatse Loatse 17 août 2013 12:19

                                                      Cathy,

                                                      On se rejoint là, à la différence que pour moi bien entendu ce changement d’énergie (que certains nomment le nouveau paradigme) « affectera » (le mot n’est peu être pas approprié) tous les êtres, tout ce qui est matière...

                                                      et comme c’est aussi spirituel dans le sens ou on l’entend (élévation de l’esprit, évolution) ceux qui résisteront à cette vibration très forte, ne seront pas détruits (comme le souhaitent les témoins de jéhovah la bave aux lèvres) , mais s’entretueront hélàs..

                                                      ce qui correspond là encore à la prophétie « On se dressera nations contre nations » avant la « fin des temps »...

                                                      je crois que nous sommes en plein dans ce processus de changement...à voir l’état du monde


                                                    • cevennevive cevennevive 17 août 2013 12:01

                                                      Bonjour Olivier, bonjour à tous,


                                                      Fil passionnant, commentaires intéressants. merci à tous !

                                                      Oui, je le crois, les pierres ont une âme. Pas une âme pensante, raisonnante et intelligente, mais une sorte d’énergie qui leur permet de centraliser toutes les histoires terrestres, planétaires et humaines, et qu’elles restituent (ou pas) à nos humbles personnes.

                                                      C’est un peu comme la mémoire de l’eau.

                                                      Je ne saurais comprendre comment ont été faits les alignements, les énormes constructions datant de l’antiquité, mais j’ai, dans ma région des pétroglyphes gravés sur des rochers perdus dans des endroits difficilement atteignables, même par des marcheurs aguerris. Et ces pétroglyphes sont là pour une raison. Laquelle ?

                                                      Il existe aussi des chemins à travers les montagnes, pavés d’énormes schistes et des alignements qui ressemblent à des sortes de tunnels : deux énormes schistes dressés l’un à droite, l’autre à gauche, pesant des tonnes, et un bien plus imposant posé en guise de toit (un peu comme les menhirs). Ces « constructions » font parfois plus de cinquante mètres ! Il y a même un qui faisait 117 mètres (noyé par le barrage de Sénéchas, hélas)

                                                      Qui, parmi nos ancêtres a bien pu avoir la force de faire ces constructions ? Et pourquoi ?

                                                      Voilà, Olivier, les questions restent sans réponse. Mais notre intérêt, notre curiosité et même notre admiration sont toujours vivaces.

                                                      Bien à vous.

                                                      • cathy30 cathy30 17 août 2013 14:50

                                                        bonjour cevennevive

                                                        je pense que ces constructions ne sont pas noyées par hasard. Il ne faut pas trop déterrer le passé.

                                                         Il semblerait qu’avant nous sur terre, des géants nous ont précédé. Trop grosses sculptures pour nos tailles. Il y en a beaucoup dans les cévennes. Beaucoup de têtes siemesques également comme le fameux Bucarach /

                                                        http://www.soriah-mandalame.com/article-le-mont-bugarach-106149305.html

                                                        Tu remarqueras également que les villages de par chez toi, sont toujours en dessous d’une montagne, et que ces monts sont très particuliers comme très magnétisés. Il y en a un dans la ville où j’habite et en ce moment il y a souvent un nuage lenticulaire au-dessus. Ce n’est pas une coincidence. Celui de Bucarach :

                                                        http://www.google.fr/imgres?start=408&hl=fr&rlz=1T4GGHP_frFR460FR461&tbm=isch&tbnid=qsDuzXps6b3W3M :&imgrefurl=http://lavoiequi-enchante.wifeo.com/photos-a-proximite.php&docid=JmNm7tKjsN0j8M&imgurl=http://lavoiequi-enchante.wifeo.com/images/b/bug/BugarachHiver2.jpg&w=1063&h=797&ei=MnEPUqb3HauM0wXUwIHwBg&zoom=1&iact=rc&dur=168&page=12&tbnh=143&tbnw=179&ndsp=37&ved=1t:429,r:43,s:400,i:133&tx=79&ty=96&biw=1443&bih=860

                                                         

                                                         


                                                      • miha 17 août 2013 12:32

                                                        Il est parfaitement plausible de penser que les hommes connaissaient d’instinct les courants magnétiques et autres notions qui nous sont devenus inconnues maintenant.

                                                        Les animaux ont encore cette connaissance (voir la façon de se diriger pour les oiseaux migrateurs), pourquoi nos ancêtres auraient-ils été moins « savants » que les animaux quand ils vivaient au milieu de la nature ?

                                                        Le « progrès » technique nous a fait perdre ces connaissances... c’est bien dommage : nous aurions pu développer l’un sans étouffer les autres.


                                                        • Abdu Abdu 17 août 2013 13:57

                                                          Le hic, c’est que pour les oiseaux, on a mis en évidence les mécanismes biologiques qui leur permettent de détecter les champs magnétiques. Ce n’est pas encore le cas pour l’humain.

                                                          Il n’y a donc pas qu’un problème de savoir ou pas, il faut aussi être équipé pour.
                                                          Bon, après, je ne sais pas si on a suffisamment cherché. C’est peut-être un matériel qui n’est pas présent chez tous les individus.

                                                          Sinon, pour la technique qui fait perdre des connaissances, on est bien d’accord. Ce qui est plus inquiétant encore, c’est une certaine foi en la technique. Si une choses est difficile, il serait inconcevable d’y arriver sans une technique évoluée. On a perdu la confiance en les ressources de l’homme en tant que tel.


                                                        • Abdu Abdu 17 août 2013 14:13

                                                          Désolé, j’ai écrit une chose inexacte.
                                                          « Chez l’homme, de la magnétite a été mise en évidence dans les tissus et des cryptochromes ont été trouvés dans la rétine. » (http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1154)
                                                          Ce qui cloche pour l’instant entre magnétisme et humain c’est que les expériences en double aveugle n’ont pas permis d’établir la capacité de l’homme à détecter un champ magnétique... Mais puisque le matériel est là, on peut penser qu’il a servi et qu’il peut servir.
                                                          Un champ d’investigation intéressant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès