• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Les trois singes de la sagesse 三猿

Les trois singes de la sagesse 三猿

J’ai eu du pot ce mardi 24 novembre 2009 à 18h30,à La Bellevilloise. Didier Migaud (Député socialiste et Président de la commission des Finances de l’Assemblée Nationale) et Michel Rocard (Ancien Premier Ministre et Coprésident de la commission sur le Grand Emprunt) débattaient à propos du Grand Emprunt.
Les trois protagonistes, et je me demande pourquoi, avaient une gestuelle synchrone, chorégraphique si je puis dire, ponctuée par le crépitement des flash des photographes de presse. 
La photographie réserve parfois de jolie moment introspectif et ludique auquel je voudrai vous convier amis lecteurs. N’y voyait pas une moquerie à l’endroit des sujets photographiés, plutôt un clin d’œil culturel, une réminiscence de mon trajet de photographe, une rime photographique.

Michel Rocard, Olivier Ferrand et François Bazin

Michel Rocard, Olivier Ferrand et François Bazin, photographiés en 2009.

 

Sanzaru 三猿 (さんざる)

Sanzaru, les trois singes de Nikko - 日光東照宮の三猿像. C’est une des plus anciennes représentations connues de ces trois singes attribuée au sculpteur Hidari Jingoro.
Photographié en 2004.

N’importe quelle chose peut amorcer un souvenir. Pour l’écrivain Marcel Proust ce fut une madeleine trempée dans une tasse de thé, qui soudainement éveilla quelques instants d’une scène de son enfance.

De la même manière, la chorégraphie gestuelles des trois protagonistes, Michel Rocard, Olivier Ferrand (président de Terra Nova) et François Bazin (journaliste du Nouvel Observateur), qui débattait alors ce soir là sur le Grand Emprunt m’évoqua un souvenir, celui des trois singes de la sagesse. Alors que j’habitais au Japon entre 2002 et 2008, j’avais photographié dans le sanctuaire de Nikkō Tōshō-gū (Japon), trois singes sculptés sur le fronton boisé d’un temple shintō en 2004.

Les « singes de la sagesse » ont chacun une pose distinctive liée à la perception des choses : le premier les oreilles, le second la bouche et le troisième les yeux. Ils forment une sorte de maxime picturale qui a trait à la médisance : « Ne rien voir de mal, ne rien entendre de mal, ne rien dire de mal ».

En japonais, les trois singes sont respectivement appelés Mizaru (見猿) pour l’aveugle, Kikazaru (聞か猿) pour le sourd, et Iwazaru (言わ猿) pour le muet. Au Japon, on interprète vertueusement leur gestuelles en ces termes : «  je ne dis pas ce qu’il ne faut pas dire », «  je ne vois pas ce qu’il ne faut pas voir », et enfin « je n’entends pas ce qu’il ne faut pas entendre ».

L’analogie devient vraiment amusante lorsque l’on constate que celui qui ne peux entendre ou parler est un politicien et que celui qui ne peut pas voir est un journaliste.

Photographie et texte : Serge-Henri Bouvet
 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Vilain petit canard Vilain petit canard 2 décembre 2009 15:19

    Excellent, je la mets en fond d’écran !


    • MICHEL GERMAIN jacques Roux 2 décembre 2009 18:37

      Bonne conclusion. Misso parlait de l’incompréhension quasi biologique du Ministre qui n’a jamais été au chômage à l’endroit de celles et ceux qui s’y trouvent. Cette photographie symbolise ce constat.

      Faites un peu gaffe à l’orthographe quand même...

      Cordialement.

       

       


      • Maurice-Alain BAILLERGEAU Maurice-Alain BAILLERGEAU 2 décembre 2009 18:42

        Je trouve incorrect et inculte d’ironiser sur la surdité héréditaire de Rocard.
        Savoir respecter cela, c’est une petite chose qui fait la frontière entre les gens que l’on aime fréquenter et les autres.
        On peut ne pas toujours suivre Rocard, d’autant plus qu’il s’agace à s’expliquer, mais on peut reconnaitre son parcours qui va des révoltes absolutistes et abstraites à la recherche du possible, sans corruption intellectuelle ni financière.
        N’attendez pas qu’il soit mort pour le reconnaître. 


        • Il se trouve Monsieur que je suis un grand admirateur de Michel Rocard et que j’ai pour son action une profonde admiration. Vous m’apprenez qu’il est sourd, comment aurais-je pu le deviner ? En outre, vous ne me parlez pas de François Bazin, est-il myope ? Avez-vous une info à ce propos ?
          Je ne m’en préoccupe guères, et là n’était pas le propos de la photo. Je ne cherchais pas par cette photo à moquer son handicap comme vous l’insinuez, mal m’en aurai pris.


        • curieux curieux 2 décembre 2009 19:00

          Manque plus que Gilbert Montagné


          • ZEN ZEN 2 décembre 2009 19:38
            三猿 ??

            • 三猿 est l’idéogramme de San-Zaru qui signifie en japonais « Trois singes »


              • Céline Ertalif Céline Ertalif 3 décembre 2009 12:12

                Réjouissant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès


Derniers commentaires


Partenaires