• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Ma nouvelle adresse …

Ma nouvelle adresse …

JPEG

Ma nouvelle adresse …

Monsieur le Maire

Monsieur le Maire de la ville d'Orléans, je suis enchanté de solliciter de votre bienveillance légendaire une faveur qui suppose que je vous adresse une missive personnelle, laquelle, j'en suis certain, agrémentera vos longues lectures fastidieuses et sera le point d'orgue de ma prise de fonction. Nouveau président d'une chorale, je sais qu'il est de bon ton d'égayer l'existence en apportant une touche personnelle, c'est pourquoi je m'autorise cette note mélodieuse qui, je l'espère de tout cœur, ne saurait provoquer de couac dans vos services.

La chorale la Baraka est une association qui ne se prend pas la tête, qui chante été comme hiver et se moque des griefs de nos amis les fourmis. Nous sommes cigales et aimons vivre en harmonie et en joie. Même si, au sein de notre association, il y a une partition entre les différents pupitres, chacun évoluant suivant sa propre ligne mélodique, tous se regroupent derrière notre chef de chœur pour affirmer leur attachement à votre bonne ville.

C'est pourquoi, d'une seule voix, nous réclamons l'inscription de notre chorale afin qu'elle puisse bénéficier du droit de faire figurer la maison des associations comme siège social de notre petit ensemble musical. Un siège quand on chante debout, fût-il social, la chose peut vous surprendre à juste titre. Les méandres administratifs, hélas, imposent des mesures de cette nature à ceux qui préféreraient prendre la clef des chants ou se contenter de l'air du temps. Nous nous soumettons donc aux impératifs du métronome.

Je suis absolument certain que le mélomane rejoindra le fin politicien que vous êtes. Quelques voix de plus ne seront pas pour vous déplaire ; une chorale est, à ce titre, l'association idéale pour chanter notre bonne ville et enchanter ses habitants. Ouvrez votre cœur et n'hésitez pas à accueillir notre chœur en vos murs.

Il se peut, monsieur le Maire, que vous reconnaissiez ici, le ton persifleur d'un polémiste qui ne vous passe rien, ou si peu. Faisons ici la paix des braves et n'hésitez pas à distinguer le blogueur du président. C'est pour ne pas vous prendre au dépourvu que j'avance ici non masqué et que je vous livre ainsi une requête portant clairement ma signature.

Je sais que la maison des associations d'Orléans-centre affiche complet. Je ne veux pas prendre le risque d'un refus et sollicite donc la possibilité d'utiliser l'adresse de celle de La Source comme adresse de référence pour notre nouveau siège social. Cette mesure est largement à votre portée, il vous suffit de nous donner le « La » et nous nous nous mettrons au diapason des très nombreuses associations de votre ville.

J'espère que vous ne sortirez pas la baguette pour taper sur les doigts de ce curieux solliciteur. La vie est bien trop triste pour se priver d'un peu de fantaisie. Osez considérer favorablement cette requête, vous en serez remercié. Nous pouvons transcender nos divergences en chantant d'une même voix : « Voici ma nouvelle adresse ! ».

Je vous prie de croire, Monsieur l'édile, premier magistrat de notre bonne ville, à l'expression sincère de mon attachement à la liberté d'association, tout comme à la liberté d'expression. J'en use ici en faisant le pari que nous ne me ferez pas déchanter. Notre chorale a sa place dans le concert local ; elle mérite de figurer au programme et c'est à vous d'en décider.

Nous avons besoin que vous nous donniez le tempo afin qu'il serve de point de départ pour une nouvelle aventure musicale. Nous avons besoin de votre accord, ce qui, pour nous, est la clef de voûte de notre plaisir. Laissez donc aller votre sensibilité, ouvrez-nous donc votre porte. Pour peu que vous agissiez ainsi, nous chanterons vos louanges sans forfanterie ni ironie avec un plaisir non dissimulé.

Mélodieusement vôtre.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • juluch juluch 29 janvier 2016 12:45

    joliment tourné......


    vous avez sa réponse ??

    • C'est Nabum C’est Nabum 29 janvier 2016 13:27

      @juluch

      Pensez-vous que ces gens s’abaissent à nous répondre ?

      Les sommets donnent non seulement de la hauteur mais aussi de la suffisance, de la morgue et de l’indifférence vis à vis des humbles et des manants

      Rien n’a vraiment changé au Royaume de France


    • juluch juluch 29 janvier 2016 14:19

      @C’est Nabum

      Faites en une deuxième.....faut souvent harceler.

      Il est possible que la première n’est pas arrivé jusqu’à lui.

    • C'est Nabum C’est Nabum 29 janvier 2016 23:06

      @juluch

      J’ai prévenu sa femme
      Il était au courant


    • Jason Jason 29 janvier 2016 18:29

      Bonjour,

      Ce billet joliment tourné risque bien de dérouter M. le Maire, qui plus est d’une assez grande ville comme Orléans.

      Le badinage, la légèreté induiront chez notre homme surprise et méfiance. Car derrière l’humour vous remettez en question le mode administratif, rigide et impersonnel, et donc aussi son autorité, ce qui ne sera certainement pas de son goût.

      Il aurait sûrement préféré le plus solennel Monsieur le Maire en introduction, quelques éloges flatteurs, une humble supplique suivie d’une reconnaissance éternelle pour les bienfaits qu’il daigne étendre sur sa ville. Faites la liste des chants proposés en évitant le « Temps des cerises », la« Carmagnole » et n’oubliez pas d’introduire « Le chant du départ » qui fera vibrer sa fibre patriotique. Faites un éloge de la bêtise, mais ne le lui dites pas. Soyez très III ème république, et un peu machavélique, mais en moins compliqué.

      Terminez par une formule standard et évitez « votre très dévoué, très-obéissant serviteur et sujet ».

      Vous verrez, ça marchera sûrement.

      Cordialement


      • C'est Nabum C’est Nabum 29 janvier 2016 23:08

        @Jason

        Ce n’est pas nouveau
        Je suis poil à gratter

        Autrefois les rois disposaient de leur fou et ils l’écoutaient

        Aujourd’hui, je dois me réjouir de ne pas être bâillonné


      • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 29 janvier 2016 20:44

        ? ??????????????????

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires