• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Maniaque, vous avez dit maniaque

Maniaque, vous avez dit maniaque

Le détail qui agace.

Chacun dispose de cette incroyable capacité de se focaliser sur des détails insignifiants qui prennent alors toute la place, ne permettant pas de poursuivre sans qu’il leur ait été apporté correction. L’esprit se focalise, la pensée tourne en boucle et l’action est entravée à moins qu’elle ne soit empêchée. Vous êtes pris au piège d’un impossible qui ne se fonde sur aucune donnée sérieuse, sans le moindre lien avec une justification rationnelle.

Que nos comportements échappent parfois à la logique et à l’inévitable pragmatisme a de quoi me réjouir et c’est sans la moindre pudeur que je vais vous livrer ici, le plus secret de mes tourments. Acceptez donc de le découvrir sans poser de jugement sur le pauvre personnage qui se dénude ainsi devant vous. La confession publique trouve toute sa place sur la grande toile, elle constitue même le principal fondement de bien des réseaux sociaux.

Parmi ces petites choses anodines de la vie quotidienne, c’est le choix du sens de rotation du papier toilette qui tient la première place dans ma névrose personnelle. C’est toute honte bue que je révèle ici cette étrange manie qui veut qu’à chaque fois que je mets les pieds et plus sûrement les fesses dans un tel endroit, j’interviens sur la chose dans la plus totale discrétion.

Je me devais d’avouer ce forfait afin de rester dans les petits papiers de ceux qui m’ouvrent généreusement ce temple personnel, ce haut lieu de ma créativité textuelle. Vous n’êtes sans doute pas sans savoir que c’est sur le trône que je ponds le plus souvent mon billet quotidien, activité qui ne se peut qu’à la condition que le fameux rouleau soit placé convenablement.

Je devine que certains ont besoin d’explications. Pour moi, le papier doit se dérouler conformément à mes attentes. La rotation doit se faire dans le sens anti-trigonométrique conformément au trajet qu’empruntent les quelques aiguilles de montre qui restent encore dans ce monde numérisé à l’extrême. Pourquoi cela me direz-vous ? Sans doute pour que le mouvement se fasse naturellement sans risque de rupture du prochain réceptacle de mes débordements intimes. Ma longue expérience en la matière ayant remarqué que l’autre sens vous met grandement en danger et vous contraint alors à rabouter les différents tronçons.

Cette confession me coûte. Elle va une fois encore me faire passer pour un être atteint d’un nombrilisme chronique. Le nombril se situe un peu haut en vérité et semble lavé de tout soupçon dans l’expression de cette perversion domestique. Quant à la dimension chronique, je veux bien l’admettre mais sur le seul aspect de ma logorrhée fécale. J’espère que vous passerez l’éponge sur cette révélation quelque peu déplacée pour ceux qui en sont à l’heure du petit déjeuner.

C’est d’ailleurs au niveau de la table que se joue le second volet de mes troubles psychologiques. Je ne supporte pas que le pain soit disposé sur la table dans le mauvais sens car pour le pain, là encore, il y a une disposition convenable et l’autre qui relève du diable. Le pain du bourreau explique cette lointaine superstition qui veut encore qu’aujourd’hui le mécréant que je suis, l’agnostique qui n’ira jamais tracer une croix sous la boule avant de l'entamer, interviendra discrètement, qu’importe l’endroit où il se trouve, pour redresser la faute de goût.

Je devine que je vais faire un four avec ce billet introspectif sans intérêt si ce n’est qu’il permette à chacun de venir déposer ici un commentaire afin de révéler à tous sa petite manie personnelle. Nous avons besoin de ces détails intimes pour mieux nous comprendre et les historiens du futur y puiseront la substantifique moelle de notre civilisation.

Le diable se cache dans les détails, ouvrons donc sa boîte de Pandore pour qu’il révèle au grand jour tous les tours pendables qu’il nous joue, ces gestes qui nous rabaissent au rang de créatures sujettes à ses œuvres diaboliques. La raison y perdra sans doute la face mais la connaissance de notre pauvre humanité en sera grandie. Quant à moi, j’espère trouver auprès de vous compréhension et mansuétude à la lecture de ce billet sans queue ni tête.

Scatologiquement vôtre.

Documents joints à cet article

Maniaque, vous avez dit maniaque

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • juluch juluch 5 janvier 10:33

    Je suis pareil quand je vais aux « pati ».....le rouleau doit être dans le bon sens.....moi je n’y écrit pas, mais j’y lit abondamment, d’ailleurs j’y ai un livre bien connu actuellement sur le grill !!  smiley


    A votre récit il y manque une photo de vous en majesté !!!  smiley

    merci nabum....chiottement votre !



    • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 16:55

      @juluch

      Si vous y tenez
      mais non pas ici Robert serait trop content


    • Ces rituels me sont si familiers que l’espace entre moi et mon surmoi qui habite dans mes lieux m’autorise à naviguer dans le ça tout en préservant la frontière et le débordement. Mélusine : baisser la flamme sous la casserole de lait, centrer le feu sous le centre exact de la circonférence de la casse-rôle.Nos journées se passe au rythme de la chatte : elle dort dans le bain, il est temps de faire la lessive, elle s’étale sur le sol : la poussière s’accumule. Elle saute sur le lit la lit : faite de beaux rêve. Le pécu.... A 12 ans une amie, première de classe et douée dans tous les domaines, excepté celui du respect des règlements scolaires se retrouvé en pension chez des english après une « connerie » fréquente en notre jeunesse plus délurée et assoifée de liberté que celle d’au jours d’huis accrochée au saint des saints smarts et autre phones sans fil pour vous lier vraiment à autrui. Nous maintenions le contact en lui écrivant des longues tartiens d’amour sur du paier de toilette. Connaissant son humour, nous savions que l’important étant dans l’écrit même si celui-ci passait par Jules. Cette année, nous ne sommes pour la première fois depuis 10 pas conctatées aux fêtes. Je sais son chagrin d’amour. Elle a rencontré un aveugle, diplômé de l’ENA. Il est emps pour elle de faire un petit passage avec les zones non résolues de son passé. Ce n’est qu’une distance remplie de cet amour qui ne nous a jamais séparé. Etrange, sa soeur qui porte le même prénom que moi est née deux jours après ma naissance. En querelle avec son prénom, elle l’a troqué contre celui d’Elisabeth. Rêve-t-elle d’un trône ? En attendant, ingénieure de formation, elle fait des ménages pour nourrir ses quatre enfants. 


      • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 16:56

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Vous aurez bientôt des aveux complets sur la chose


      • Mes classiques cauchemars : remettre au net une dissertation à un prof (le temps presse, l’heure avance et le document est toujoursd illsible ou rempli de fôtes. Reprenons : Ces rituels me sont si familiers que l’espace entre moi et mon surmoi qui habite dans mes lieux m’autorise à naviguer dans le ça tout en préservant la frontière et le débordement. Mélusine : baisser la flamme sous la casserole de lait, centrer le feu sous le centre exact de la circonférence de la casse-rôle.Nos journées se passe au rythme de la chatte : elle dort dans le bain, il est temps de faire la lessive, elle s’étale sur le sol : la poussière s’accumule. Elle saute sur le lit : faites de beaux rêve. Le pécu.... A 12 ans une amie, première de classe et douée dans tous les domaines, excepté celui du respect des règlements scolaires se retrouve en pension chez des english après une « connerie » fréquente en notre jeunesse plus délurée et assoifée de liberté que celle d’au jours d’huis accrochée au saint des saints smarts et autre phones sans fil pour vous lier vraiment à autrui. Nous maintenions le contact en lui écrivant des longues tartines d’amour sur du papier de toilette. Connaissant son humour, nous savions que l’important était dans l’écrit même si celui-ci passait par Jules. Cette année, nous ne nous sommes pour la première fois depuis 10 pas contactées aux fêtes. Je sais son chagrin d’amour. Elle a rencontré un aveugle, diplômé de l’ENA. Il est temps pour elle de faire un petit passage chez qui mieux que moi l’écoutera, avec les zones non résolues de son passé. Ce n’est qu’une distance remplie de cet amour qui ne nous a jamais séparé. Etrange, sa soeur qui porte le même prénom que moi est née deux jours après ma naissance. En querelle avec son prénom, elle l’a troqué contre celui d’Elisabeth. Rêve-t-elle d’un trône ? En attendant, ingénieure de formation, elle fait des ménages pour nourrir ses quatre enfants. 


        • Taverne Taverne 5 janvier 11:42

          L’auteur nous dit en filigrane : je suis au bout du rouleau et j’ai perdu maniaque.


          • @Taverne

            Projection, mon cher. Certains être ainsi accumulent,...bout de ficelles, selles de cheval, cheval de course, course à pied, pied d’estal. 
            Trois petits chats
            Chanson pour frapper dans les mains

            Trois petits chats
            Trois petits chats
            Trois petits chats, chats, chats

            Chapeau de paille
            Chapeau de paille
            Chapeau de paille, paille, paille

            Paillasson,
            Paillasson
            Paillasson, son, son

            Somnambule,
            Somnambule,
            Somnambule, -bule, -bule

            Bulletin
            Bulletin
            Bulletin –tin, -tin

            Tintamarre,
            Tintamarre
            Tintamarre, -marre, -marre

            Marabout, 
            Marabout,
            Marabout – bout, -bout,

            Bout de ficelle
            Bout de ficelle,
            Bout de ficelle, -celle –celle

            Selle de cheval
            Selle de cheval 
            Selle de cheval –val, -val

            Cheval de course,
            Cheval de course,
            Cheval de course, course, course

            Course à pied,
            Course à pied
            Course à pied, pied, pied

            Pied à terre, 
            Pied à terre
            Pied à terre, terre, terre

            Terre de feu
            Terre de feu
            Terre de feu, feu, feu

            Feu follet
            Feu follet
            Feu follet –let – let

            Lait de vache
            Lait de vache
            Lait de vache, vache, vache

            Vache de ferme
            Vache de ferme
            Vache de ferme, ferme, ferme

            Ferme ta gueule
            Ferme ta gueule
            Ferme ta gueule, gueule, gueule

            Gueule de loup
            Gueule de loup
            Gueule de loup, loup, loup

            Loup des bois
            Loup des bois
            Loup des bois, bois, bois

            Boîte aux lettres
            Boîte aux lettres
            Boîte aux lettres, lettres, lettres

            Lettres d’amour
            Lettres d’amour
            Lettres d’amour –mour, -mour

            ’mour à trois
            ’mour à trois
            ’mour à trois, trois, trois

            Trois petits chiens
            Trois petits chiens
            Trois petits chiens, chiens, chiens

            Chien de garde, 
            Chien de garde,
            Chien de garde, garde, garde

            Garde à vous, 
            Garde à vous
            Garde à vous, vous, vous

            Vous voulez, 
            Vous voulez
            Vous voulez, -lez, -lez

            Lait de vache
            Lait de vache
            Lait de vache, vache, vache…


          • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 16:56

            @Taverne

            Merci docteur


          • Le détail qui tue.



            à capter,... A l’arrière de la scène apparaît dans le fond des escaliers dans le phare, un coin de tableau comme désigné par le pied droit de mérope.
            Guillaume qui avait prévu la remarque d’Olga, sortit une photo de sa poche intérieure.
            Le tableau représente un bateau dans ce qui pourrait être le Port de Bruxelles. Un marinier dans une belle chemise bleue accoudé au bastingage. Olga se rappelle son rêve et le relate pour la première fois à Guillaume et à Mars. D’après Marc, Olga détiendrait peut-être la clé de l’énigme mais elle ne le sait pas encore.
            Avant de se séparer, il lui remet la copie des écrits de Mérope qui se trouvaient dans les pièces à conviction.

            En sortant de la crêperie, Olga regarde le phare tendu comme un doigt devant la bouche de l’horizon. Les scellés ont été apposés durant toute l’enquête et le phare reste drapé dans son voile de mystère.

            Olga retourne aux « Dormantes » pour remercier les parents de Guillaume pour la qualité du séjour.
             Retour ensuite à Bruxelles, riche de nouvelles informations. A Guillaume de Normandie. Date et lieu de décès : 9 septembre 1087, Rouen, France. Décès de Pierre Bergé ou huître d’Olé pas tout à fait rond. Roue de l’an, en plein dans le mille et nerf d’Acier.

            • UnLorrain 5 janvier 12:58

              « rabouter les différents tronçons » smiley si le papier est fin,au vu du risque hum hum...je les...enjoint ??


              • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 16:57

                @UnLorrain

                Est-ce une enjoinction ?


              • J’ai parfois droit à des éclats de voix quand les journalistes donnent la mauvaise heure. Temps univers-sel. Exemple : quand il est soi-disant midi, il est en réalité deux heures plus tôt. Seul le journaliste de France-info rappelle : il est 19 heures en temps universel. Pour les astrologues : casse-tête chinois,...si je puis dire.


                • Avant caca d’Ol (c’est Pierre Lampe qui le lui a appris). La règle des Trois C (pas Cellules Communiste Combattantes). Café-Clope-Caca.


                  • Parfois c’est café-caca-clop. Bande dessinée de Lucky Luke. Johnny Jumper : cata-clope, cata,clope, cata-clope.


                    • Naissance de Nicolas de Staël ; 5 janvier 1914. A quoi a-t-il réchappé ????


                      • https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Footballeurs. Les footballeurs ont aussi de ces fixations que l’on dit nécessaires à l’évolution du mâles,....Le tout est de ne pas y restés collés. Ou plutôt en la sublimant. Ce que font tous les artistes qui inscrivent leur talent dans la chair du verbe.


                        • J’ai DROIT à une étoiles. C’est déjà cela. Il fut un temps où celle-ci ne se trouvait pas qu’en Plein de de Paris.


                          • J’ai DROIT à une étoiles. C’est déjà cela. Il fut un temps où celle-ci ne se trouvait pas qu’en Plein COEUR de Paris.


                            • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 16:57

                              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                              Place de l’étoile elle vous est décernée


                            • @C’est Nabum


                              c’est Ma Niaque,....

                            • @C’est Nabum
                              Vénus : Bashung. Au sommet en compagnie de Saturne et Neptune au Milieu du ciel en Scorpion. Les Les scorpions ont tous quelque chose lié au du stade sadique-anal. Lire Barbault.


                            • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 17:45

                              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                              Votre niaque a du charme


                            • En Belgique, on dit : Le Pécu. Perso, je ne m’attarde guère. Ayant connu les même affres que NA-BOUM dans mon enfance, les souvenirs n’y sont pas en bonne odeur. Descendre la nuit dans le froid. Sortir sur la terrasse. Allez sur une planche en bois avec des fesses de quatre ans. Un trou noir comme le diable. Pas de chasse. Quant au papier, je ne m’en souviens guère. L’angoisse chaque fois que mon père descendait dans la citerne (certains y ont laissés la vie). On savait vivre en ce temps là,....


                              • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 17:46

                                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                Partout en francophonie je suppose



                                • Je sens que nous allons SACREMENT nous faire détester. Je connais la saveur de l’exil.


                                  • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 18:13

                                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                    C’est un honneur ici


                                  • nono le simplet nono le simplet 5 janvier 19:44

                                    A un critique à la dent dure lui demandant s’il avait lu son billet, Sacha Guitry répondit :

                                    Oui, d’une fesse distraite ...

                                    • C'est Nabum C’est Nabum 5 janvier 20:36

                                      @nono le simplet

                                      Je les écris pareillement


                                    • Bernie 2 Bernie 2 5 janvier 23:28

                                      @C’est Nabum

                                      Agoravox est vraiment devenu une merde. Un moins que rien de rue 89 qui va avec un pseudo ligérien,du post et ils s’accoquinent ces deux cons.

                                      Et puis les pseudos commentaires de la camé de Belgique abondants. Tu m’étonnes qu’on est sur du média alternatif. Ils ont tué pleins de médias, celui ci est le suivant.

                                      Suivant !!


                                    • nono le simplet nono le simplet 6 janvier 05:30

                                      @Bernie 2

                                      Ils ont tué pleins de médias

                                      hilarant !
                                      qui fait de l’humour sans le vouloir est une âne sans le savoir smiley


                                    • nono le simplet nono le simplet 6 janvier 06:53

                                      @C’est Nabum
                                      Je les écris pareillement


                                      j’ai pas compris tout de suite ... smiley

                                    • C'est Nabum C’est Nabum 6 janvier 07:32

                                      @Bernie 2

                                      je n’y suis pour rien


                                    • nono le simplet nono le simplet 6 janvier 12:24

                                      @C’est Nabum
                                      Bernie a du faire carrière dans les renseignements « généreux » où grâce à son flair on a évité plusieurs fois une guerre mondiale, rien qu’en relevant les numéros de plaques minéralogiques ...

                                      une pointure ...
                                      n’empêche que je suis flatté par mon statut de démolisseur de media smiley

                                    • L'Astronome L’Astronome 6 janvier 10:44

                                       
                                      Moi, ce qui m’agace et me fait ch..., c’est la largeur ridiculement petite des papiers-toilette, en général entre 9 et 10 cm. De telle sorte que si vous avez la courante, vous risquez de vous en mettre plein les doigts. Ça porte bonheur, direz-vous ? Je me passerais de ce bonheur-là.
                                       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès