• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Maroc : condamnation à trois ans ferme de l’auteur du faux profil du (...)

Maroc : condamnation à trois ans ferme de l’auteur du faux profil du prince sur Facebook

Et voilà. Le Maroc vient d’entrer dans l’Histoire. Il n’est pas le premier pays africain à avoir organisé la Coupe du monde de football. Non. Il n’est pas non plus le premier pays arabe à accueillir une exposition universelle. Non : le Maroc peut se targuer d’être le premier, et le seul pays au monde, à faire condamner une personne à de la prison ferme (trois ans) pour la création d’un profil sur Facebook.

Le 22 février, au tribunal d’instance de Casablanca, le juge chargé de l’affaire Fouad Mourtada était certainement au courant qu’il avait rendez-vous avec l’Histoire. Ce n’est pas tous les jours qu’il lui est donné, entre dossiers de violeurs, pédophiles (dernier fait en date au Maroc : condamnation à deux ans pour viol d’un enfant de 4 ans) et escrocs en tout genre, de traiter d’une affaire relayée par la presse mondiale.

Le tapage médiatique international qui règne autour de l’affaire Mourtada, le juge en a certainement eu vent. Il dure depuis plus de quinze jours. Il a dû même avoir entendu parler de l’article sulfureux d’El Pais, qui a rapporté avec moult détails la manière dont le jeune homme a été kidnappé et les sévices et tortures que lui ont fait subir la police. On a dû lui rapporter que même le très lointain New Zealand Herald avait consacré un article à Fouad Mourtada et avait présenté à ses lecteurs le Maroc comme un pays très étrange. Certains membres de sa famille, les plus jeunes certainement, ont dû le prévenir que des chercheurs américains attendaient ce verdict pour s’y pencher d’un point de vue juridique et éthique. Que le livre Guiness, dans sa rubrique traitant des condamnations les plus incroyables, allait dans sa prochaine édition consacrer un article touffu à cette affaire. Le juge savait tout ça.

Le juge savait aussi qu’il avait un dossier vide : aucune affaire d’escroquerie, aucun message envoyé à quiconque au nom du prince ni partie civile ni plaignant. Il savait que l’avocat de Fouad Mourtada allait lui fournir toutes les preuves relatives à Facebook. Il allait lui montrer les 493 profils de Georges Bush, les 127 profils du prince Williams ou ceux du prince Felipe d’Espagne. Il allait lui démontrer que lorsqu’il s’agit de célébrités ou de stars, il est entendu que la majorité écrasante des profils sur Facebook étaient le fait d’admirateurs, de fans ou de plaisantins. Il savait que l’avocat, Ali Ammar, allait lui parler du profil encore actif du roi du Maroc lui-même (créé par une personne résidant manifestement en France). Le juge savait tout ça.

Il a pourtant condamné Fouad Mourtada à trois ans de prison ferme «  pour donner un châtiment exemplaire en matière d’usurpation d’identité princière ». Les instructions étaient donc claires.

Fouad Mourtada, quant à lui, vient de se voir offrir le statut de martyr du net, potentiellement le plus connu au monde. Ce même statut lui permettra de fuir le Maroc dès sa libération, comme beaucoup de jeunes Marocains choqués par cette histoire, pour refaire sa vie dans un pays où les ingénieurs hautement qualifiés sont accueillis à bras ouverts, et où il ne risquera pas de se faire kidnapper et torturer par la police en allant à son travail.


Moyenne des avis sur cet article :  3.84/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Méric de Saint-Cyr Méric de Saint-Cyr 26 février 2008 16:55

    Faut pas mollir : Le combat pour la liberté d’expression et pour la liberté de l’humour et de la presse reste un combat fondamental et d’actualité.

    Je ne suis néanmoins pas d’accord avec l’auteur de l’article quant au caractère exceptionnel de cette condamnation, il y a pire ailleurs : en Iran, en Chine et d’une manière générale, dans toutes les dictatures où sévit une "police de la pensée".

    Des pays où existe une véritable liberté de pensée et d’expression restent encore, à l’échelle planétaire, des exceptions. Malheureusement. Et nous somme au XXIe siècle !… Le monde vit à l’heure d’internet, des voyages spatiaux, et l’humanité n’est, pour sa majeure partie, pas encore sortie de la barbarie.

    Envie de vomir.

    Pour vos prochaine vacances, boycottez le Maroc !


    • spock spock 26 février 2008 21:07

      En effet je voudrais pas être à la place du chinois qui va mettre le profil de Mao : 40 millions de morts entre 59 et 62, révolution culturelle, ect ... c’est pas 3 ans, mais donneur d’organe volontaire (poumon, coeur ect ...) .

      boycottons les produits chinois, .... non je déconne.


    • Marc Bruxman 26 février 2008 21:24

      En France un mec s’est pris du ferme pour avoir grillé des merguez sur la tombe du soldat inconnu ! (Entendu à la radio il y a quelques temps). Insulte à l’armée tout ca.

      Tout pays dont la constitution ne protége pas en TOUTES circonstances commet ce genre de crimes.


      • caramico 27 février 2008 10:39

        Vous sous-entendez à raison que ce n’est pas l’individu Fouad Mourtada qui, malgré ses trois ans de taule sort le plus atteint de cette guignolade : L’image du "jeune roi moderne" en a pris un sacré coup.


        • Idrissi 27 février 2008 16:38

          un ingenieur spécialiste des technologies de l’information en plus diplômé de l’Ecole d’Ingénieurs de Mohammedia et ne connait pas droit de royaume du Maroc dans sa spécialité, mais comment a eu son diplome celui là. En plus ingenieur dans tel specialité a du faire un site web, nom domaine à lui, louer espace où heberger.... pas creer de quoi chez facebook des gamins.. bcq vont dire " D’ailleurs, il existe sur Facebook différents profils du Président français Sarkozy .ou Bush ou la lune.." mais pour Sarkozy c’est droit français, usa...pas droit marocain ça, ici c’est royaume du MAROC et il y a des limites a respecter en plus cet ignorant a dit et redit c’etait juste " pour motivation d’attirer de jeunes femmes ". c’est de l’enfantillage tout ça et ceux que leur famille ne l’ont pas eduqué il y a la loi qui s’encharge... point final !! !


          • tourn en ron 2 avril 2010 12:33

            il a volée une identité en france on dit a des gens que tu n’est pas toi car ces l’autre le vrais toi mais tu paie pour le voleur de ton identité qui a fait des 10zene de crédit etc ....etc.....désormais il y a au Maroc une jurisprudence qui va punir les usurpateur car en France ce n’est pas un délit bizarre exemple :

            Paru le 2010-02-24 16:40:00

            Angers, France – Cela fait quinze ans que Patrice Griffaton usurpe l’identité de son frère et ce dernier ne le supporte plus. Alors que son frère vient de s’enfuir, Pascal Griffaton voudrait simplement vivre tranquillement…

            Pascal Griffaton, père de trois enfants, explique ce qui lui arrive depuis 1995 à Ouest-France  : "Mon frère travaille sous mon identité, circule sous mon identité avec des véhicules qu’il achète sous mon identité ! Constamment, je paie pour les fautes qu’il a commises".

            Tout cela a débuté après que Patrice, le frère usurpateur, se procure une fiche d’état civil de son frère, pour refaire tous ses papiers. Dès lors, Patrice commettra plusieurs délits, du trafic de stupéfiants à l’escroquerie, le tout sous l’identité de son frère qui reçoit à sa place les convocations du tribunal et les factures. L’homme est plusieurs fois emprisonné et relâché, mais toujours sous l’identité de son frère. Pascal explique : "J’ai même reçu sa déclaration de revenus à mon nom ! C’est comme ça que j’ai sû sur quel chantier il travaillait. J’ai appelé la police à Auxerre, mais elle s’est déplacée un mois plus tard !"

            Alors que Patrice est arrêté, et que la date de son procès est fixée au 10 avril, il est remis en liberté provisoire, pour s’enfuir à nouveau. Pascal explique : "J’irai au procès de mon frère qui se déroulera sans lui, en avril. Et s’il faut que je fasse parler de moi pour me faire entendre, je le ferai ! Mais c’est sûr : je ne vivrai pas ce clavaire pendant les quinze prochaines années". Et Ouest-France de préciser que lorsqu’il a appelé le procureur pour lui faire part du dysfonctionnement de la justice, il lui a été répondu qu’il serait poursuivi pour outrage à magistrat."vous comprenez que en dehors que le Roi soit conserner ces bien car des citoyen du monde entier son au bord du gouffre a causse de connard comme lui mais ils ne faut pas oublier les vicieux qui veulent ce fair passé pour de pauvre persécuté sachant tres bien ceux qu’il font dans un but d’avoir un exile politique ,des foi ça marche des foi non !!!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires