• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Peindre les montagnes en blanc sauvera-t-il les glaciers ?

Peindre les montagnes en blanc sauvera-t-il les glaciers ?

Voici un projet qui se rapproche des techniques de géo-ingénierie dont nous vous parlons de temps à autre. Il s’agit de projets dont le principe est qu’à un problème aussi global que le réchauffement climatique il faut des solutions à échelle globale, c’est à dire à la taille de la planète, et en se servant de mécanismes physiques ou chimiques de très grande échelle. Nous avions ainsi vu comme les éruptions volcaniques étaient étudiées pour leur rôle de refroidisseur du climat. 7 projets majeurs de géo-ingénieurie sont également à l’étude actuellement (de la fertilisation des océans en fer à la reforestation par les airs). Cette fois-ci, le projet serait de peindre en blanc les montagnes pour réfléchir la lumière du soleil et éviter une partie de la fonte des glaciers (EcoGeek).

A ce sujet, nous vous renvoyons vers deux illustrations tout à fait sidérantes. Le première est un comparatif de l’avancée de la calotte glaciaire pris par la NASA entre 2004 et 2008, à la même période de l’année (ce qui confirme d’autres données de l’agence américaines qui affirmait que 2009, puis 2010 sont les années les plus chaudes de la décennie). L’autre série de clichés vous montrera l’évolution de photographies de tourisme prises dans des sites de glaciers de montagnes. En 50, voire 10 ans, le recul des glaciers est spectaculaire. Voilà pour le constat, voyons maintenant pour ce projet d’ingénierie.

On sait que les pays chauds ont souvent des maisons claires, voire blanches de chaux (Grèce, Tunisie, Pérou, etc) pour réfléchir la lumière du soleil et éviter ainsi d’être « plombés » par la chaleur. La Banque Mondiale finance un projet au Pérou qui consiste à repeindre une partie du Chalon Sombrero, une montagne de près de 4 750m située près de la ville de Licapa. L’équipe d’Eduardo Gold a déjà repeint quelques deux hectares d’une peinture non polluante faite de blanc d’œuf industriel, d’eau et de chaux. L’objectif affiché est de repeindre le sommet en entier, soit 70 hectares, de rafraichir l’atmosphère et à terme de permettre au glacier de s’étendre. Ces 30 dernières années, le glacier a perdu 22% de sa surface.

Le projet bénéficié d’un prix de 200 000$ dans le cadre du concours « 100 idées pour sauver la planète ».


TechnoPropres

Moyenne des avis sur cet article :  1.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Login Login 19 juillet 2010 10:44

     Dislocation de la branche du Gulf Stream traversant le golfe du Mexique.... ..
     
     
     

    • plancherDesVaches 19 juillet 2010 20:45

      Y’avait du fric à gagner, comme dans les crédits carbone.

      Personne ne se rend compte que le fric dirige tout. Même cet « auteur » merdique.. ???

      Les financiers rachètent les crédits carbone des pays « vertueux » pour les revendre aux pays qui polluent un max... ????

      Et encore, on cache les cadavres nucléaires ainsi que la pollution des océans dont l’exemple marrant est la Méditerranée.

      Tous baisés dans les grandes largeurs. Tous.

      La planète ou la survie d’autres qu’eux, rien à foutre.


    • tinga 19 juillet 2010 11:33

      Tous les projets de géoingénierie tournent à la catastrophe, le fer sur les océans est déjà testé depuis longtemps, des études ont montrés que les résultats sont insignifiants mais l’impact écologique désastreux, comme il est précisé dans le rapport du GIEC le traitement de l’atmosphère aura un impact énorme en vies humaines, mais néanmoins, si vous voulez faire du fric, investissez dans ces techniques, nos gouvernants y croient beaucoup.

      Peindre les montagnes en blancs, voilà de quoi créer des emplois dans l’industrie de la peinture, la bêtise humaine est un puits sans fond... 

      • Internaute Internaute 20 juillet 2010 09:31

        SI vous préférez le vert, c’est possible mais le cycle est un peu plus long. On brûle d’abord toutes les forêts. Les nuages engendrés font comme une éruption volcanique et refroidissent durablement le climat. Ensuite, pour faire joli il suffit de repeindre la campagne en vert. Un vrai écolo ne peut pas refuser cela.


      • Halman Halman 19 juillet 2010 11:43

        Et quand cette glace peinte fondra à son tour, on retrouvera la peinture dans tous nos polluants des nappes phréatiques.

        Complètement crétin ce genre de projet.


        • Francky la Hache Francky la Hache 19 juillet 2010 12:28

          En effet, il faut être crétin pour oser faire de la publicité sur un tel projet.

          Ou alors Ecolotoc fait du 25ème degré depuis le début de ses papiers.
          J’ai du mal à y croire.

          À ranger en section humour débile.


        • Heil Cartman Heil Cartman 19 juillet 2010 11:49

          Ah l’éco-religion, ses grands prêtres et ses rituels. Après un tel article on a presque envie de dire « Amen » !

          Bon évidemment, après le coup des e-mails du GIEC à l’époque de l’affaire du climatgate on a un peu de mal à voir autre chose que des escrocs dans toute cette bande de moralisateurs pro-réchauffement (Qui ne moralisent que le péquin moyen, pas touche aux industriels).

          A noter que contrairement à la propagande mise en place à l’époque le climatgate n’a jamais remis en cause le réchauffement climatique mais a révélé que les scientifiques qui l’étudient sont prêt à nous tartiner de conneries par pack de douze du moment qu’on y croit.

          Du coup je trie pas mes poubelles, je ferme pas le robinet quand je me brosse les dents ou que je me savonne sous la douche et je laisse les lumières de mon appart allumées tout le temps. Merde à ceux qui nous prennent pour des billes, fallait être honnête dès le début !


          • jjwaDal jjwaDal 19 juillet 2010 12:34

            Il faudrait faire les bilans thermiques, mais je doute que le blanchiment des roches à proximité des glaciers joue un rôle capital. On sait qu’il y a diminution de la pluviosité en hiver sur beaucoup de glaciers (ils incorporent moins de neige) et ils diminuent de taille depuis plus d’un siècle (moins de réserve de froid et plus de roches sombres qui chauffent au soleil).
            Ils fondront moins vite, soit, mais cela ne ramènera pas la neige qui fait défaut pour les reconstituer. Il est charmant d’essayer néanmoins.
            On sait où finira cette chaux ?
            Je ne connais que deux projets de géoingénierie qui me semblent convenir et présentant peu de risques. Celui de stuart Pimm qui veut reconstituer les forêts intertropicales en reboisant des millions de km2 et une étude montrant que la culture (énergétique) du miscanthus à grande échelle sur un siècle pourrait diminuer de 160ppm la charge de CO2 dans l’atmosphère. Les autres, mon dieu, comment dire...
            A propos d’image sidérante voilà celle des relevés satellitaires depuis 1979 de la couverture de glace globale. 30 ans de records de température le résultat n’est pas flagrant.


            • thomthom 19 juillet 2010 15:07

              Apres les OGM, voici la géo-ingénierie.... ou comment laisser libre court a de véritables apprentis sorciers.

              Avec ce genre de techniques que nous sommes très loin de maitriser, pour un effet positif, vous en créez à coup sur N fois plus de négatifs, pour majorité imprévisibles car vous vous attaquez à des choses incroyablement complexes dont nous sommes loin de mesurer toutes les implications : climat, écosystème...

              Seul problème : pour mesurer toutes les conséquences toutes ces « bonnes idées », il faut d’abord les déployer à grande échelle et sur de longues périodes... bref, il faut accepter d’en subir tous les effets négatifs à grande échelle avant même de connaitre ces effets.

              La géo-ingénierie n’est pas inintéressante pour autant... mais il ne faut surtout pas y voir justement une solution globale à des problèmes globaux. Toute solution de géo-ingénierie dont on ne maitrise pas la frontière d’application doit etre à banir. Or l’air et l’eau ne connaissent pas de frontière... ce qui limite le périmètre d’action à la terre (et encore, celle-ci est largement traversée par de l’eau très voyageuse...).


              • fred 19 juillet 2010 18:31

                BANDE DE MALADES !!!!!!!!!!!!


                • sunjixav 19 juillet 2010 21:53

                  La CONNERIE à l’ ETAT PUR, des MALADES !!!!

                  Des FOUS FURIEUX ces pseudos écolos .... sans un brin de cervelle

                  Les cons ca osent tout c’est même à ca qu’on les reconnait ....

                  Pauvre Terre ...

                  il n’y a pas de recul des glaces ... Cf antarctique :

                  http://www.pensee-unique.fr/oceans.html#wap


                  • amipb amipb 19 juillet 2010 23:07

                    Désolé de vous contredire : http://www.bbc.co.uk/news/world-south-asia-10660130

                    L’idée de peindre en blanc certaines parties de la Terre, et notamment les toits, n’est pas si idiote que cela, car la fonte des glaciers diminue l’albedo : http://matin.branchez-vous.com/nouvelles/2009/01/peindre_le_monde_en_blanc_pour.html

                    Aller peindre des montagnes me semble, par contre, vraiment excessif. Tout devrait être fait pour retrouver l’équilibre naturel permettant la constitution de ces glaciers, comme le dit mokhtar plus bas.


                  • sunjixav 19 juillet 2010 23:12

                    Lorsque l’on parle d’albedo principalement créé par les nuages de basse altitude (Cf. Théorie
                    solaire et rayons cosmiques de Svensmark), les ecolos s’insurgent ... par contre quand on essaie de changer d’une façon minuscule et négligeable l’albedo global ... alors c’est génial ...
                    bizarre le raisonnement

                    Le soleil est le principal contributeur du réchauffement (et bientot du refroidissement), il faudrait arréter les délires qui profitent toujours aux memes .


                  • amipb amipb 20 juillet 2010 07:04

                    Vous faites des généralités. Me suis-je insurgé contre la théorie de l’albedo des nuages de basse altitude ?

                    Votre propos aurait plus de portée avec des exemples.


                  • mokhtar h 19 juillet 2010 22:53

                    Reconstituer toutes les forêts : reboiser avec des milliards d’arbres, sur des millions d’hectares, y compris sur quelques km² des déserts, compris dans les villes avec la multiplication des espaces verts, y compris en protégeant le peu de forêts qui restent.
                    C’est à la portée de n’importe qui d’intelligent et de bonne foi. Ça reconstitue l’humus des terres, çà fertilise les déserts, çà protège contre l’érosion pluviale. Puis , c’est un nouveau cadre de vie favorisant de larges champs de biodiversité.
                    C’est bête de le répéter mais, apparemment, il le faut bien devant ces océans d’incompréhension.


                    • easy easy 19 juillet 2010 23:28

                      Mah ! Ils ont raison.
                      T’es nostalgique de l’époque où yavait des dinosaures, t’en fabriques en béton, avec un peu de peinture, ça le fait. T’es nostalgique de l’époque où il y avait la mer à Paris, tu peins la capitale en bleu.
                      T’es nostalgique des neiges éternelles du Kilimandjaro, tu peins son sommet en blanc.
                       T’es nostalgique de la vie en rose, bin tu peins tes lunettes en rose.
                      T’es nostalgique des tigres, bin tu peins des lions en tigre.
                      Et pis quand yaura plus de pétrole, bin tu peindras la mer en noir.

                      Tant que personne ne sera nostalgique des schtroumpfs, ça devrait bien se passer.

                      En ce qui me concerne, c’est les dunes qui me font souci. Je trouve que c’était mieux avant, quand yavait de la pelouse. Alors je suis en train de monter une usine à fabriquer de la peinture verte. Bin oué, l’oréal c’est dépassé, faut investir dans la géocosmétique désormais.

                      J’ai entendu dire (mais c’est top secret, faut pas le répéter à qui vous savez) que Liliane est en train de faire peindre son île en bleu pour pas qu’on la repère depuis les satellites. Là, je trouve qu’elle déconne paske c’est hyper dangereux pour les baleines. Elles vont foncer droit dedans et se faire des bosses partout. Je te dis pas si la Brigitte sait ça, comment elles vont se crêper le chignon.







                      A part ça, ya un truc chouette : la quantité d’eau sur Terre est constante.
                      Bon, elle est trop souvent salée et polluée mais ce n’est qu’un problème de réglage de karcher dont notre président ne fera qu’une bouchée.

                      Et les boues résiduelles ?
                      Ya qu’à les peindre en Nutella.

                      Merci pour ce papier fort sympathique.














                      • Fergus Fergus 20 juillet 2010 09:43

                        Bonjour.

                        Je joins ma voix à toutes celles qui parlent, à propos de ce projet, de bêtise et de connerie. Il y a évidemment des initiatives à prendre pour lutter contre le réchauffement et ses effets. Mais modifier la couleur des montagnes relève de la plus énorme stupidité entendue depuis longtemps.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires