• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Prénoms au Venezuela : Lénine, Staline, Kennedy, Nixon et les (...)

Prénoms au Venezuela : Lénine, Staline, Kennedy, Nixon et les autres

Lenin Rodríguez. Stalin Pérez. Kennedy Fernández. Nixon González. Voilà des noms que vous pourriez rencontrer au Venezuela. Et bien d’autres encore, inspirés de personnages qui ont frappé l’imaginaire des foules – ou plutôt l’imaginaire des parents au moment de la naissance de leur enfant.

Ces noms d’importation, qui servent ici de prénoms, sont le plus souvent russes ou nord-américains, car entre 1945 et 1990 la guerre froide est passée par là et a marqué les esprits. On aura donc des Lenin, des Stalin, des Roosevelt (plus souvent écrit Rosvelt), des Kennedy, des Nixon, des Mao, des Brejnev, peut-être même des Hitler, qui sait ?

Perpétuer les convictions

Qu’est-ce qui pousse les parents à donner des prénoms de ce genre à leurs enfants ? Sans doute un certain désir d’identification idéologique. Les parents communistes voudront appeler leur enfant du nom des grands leaders révolutionnaires, dans l’espoir peut-être de voir se perpétuer leurs convictions. Le but n’est pas nécessairement atteint : ainsi, l’un des dirigeants étudiants antichavistes les plus acharnés, leader du mouvement étudiant d’opposition de l’année dernière, s’appelle Stalin González ! Les parents d’un autre leader étudiant, Nixon Moreno, lui aussi farouche antichaviste, auront eu plus de chance avec leur progéniture : il est resté dans une voie résolument anticommuniste, tel le vrai Nixon !

Cela dit, l’explication politique ne suffit pas à rendre compte du phénomène du prénommage des enfants au Venezuela. Au-delà des noms de personnages connus, le choix de prénoms étrangers est fréquent. On rencontre des Elvis, des Johnny ou des Yoni (écrits de cette manière), des Sheila, des Kevin, des Frank, des Richard... L’usage de ces prénoms « exotiques » est sans aucun doute un indice du degré d’aliénation de beaucoup de Vénézuéliens par la culture de masse nord-américaine, principalement sous l’effet de la toute-puissante télévision. De tels prénoms sont aussi, pour les parents, consciemment ou inconsciemment, espoir de mieux-être (à la nord-américaine) pour leur descendance. Un nom anglo-saxon comme gage de bonheur, en quelque sorte...

Inventés de toutes pièces


La question du choix des prénoms au Venezuela ne s’arrête pas là. Il nous faut maintenant aborder l’immense chantier des prénoms inventés de toutes pièces, une spécialité à proprement parler vénézuélienne. Pour créer ainsi un prénom, il existe deux méthodes principales :

  • la combinaison du prénom des deux parents : Nelson et Marta nommeront leur fille Nelmar ; Fernando et Carolina appelleront leur rejeton Fercar, etc. Si Fercar et Nelmar se marient et ont un enfant à leur tour, ce dernier pourrait s’appeler Fernel, etc. ;
  • l’écriture d’un prénom connu à l’envers, dans une sorte de version locale de verlan : Hector devient Rotceh ; Esteban devient Nabetse ; Teresa devient Aseret, etc.
Roberto Echeto, journaliste vénézuélien - et blogueur de surcroît - a consacré un article aux prénoms des Vénézuéliens. Au cours de sa recherche, il a recensé une liste de prénoms dont beaucoup sont probablement uniques au monde. Je ne résiste pas à vous la communiquer en bloc :

Kerbis, Yojanson, Yudelkis, Yon, Yefry, Yeferson, Yormis, Torkill, Danitza, Yurly, Chirly, Deivis, Brayan, Kely, Tiundy, Tísuby, Tiamy, Yeny, Sobeida, Marsobeida, Yubimar, Yurimar, Yurima, Yurubí, Dorkis, Gladiuska, Yaritza, Karitza, Ylallalic, Yeniber, Diomira, Yoniray, Maryuli, Rodwig, Kepler, Rostin, Lipso, Yurmuari, Norka, Yuruani, Yamarlef, Aleuzenev, Jubino, Davirsia, Levy, Hercilia, Yomira, Yudimel, Wilkinson, Yanis, Yancarlo, Owinch, Yuraima, Mairim, Nelmar, Kleiber, Yubirí, Albiera, Besaida, Maickel, Damelys, Osmar, Daivi, Usnavy, Angely, Solmaira, Miraidis, Yesenia, Yuraima, Yurimia, Yaletzi, Yalisbet, Yaifré, Yoraidí, Yeniber, Yornaichel, Norkis, Franmer, Merfrán, Danixe, Dixon, Yoelbis, Petrasmit, Olmelibey, Armaribely, Rafbet, Rosaherbalaif, Dardha, Isbery, Anglory, Yorbelys, Leidy, Milka, Doreidis, Miradis, Migdalia, Migdalis, Dilsia, Diogne, Diognis, Amorfiel, Diosdado, Jiovana, Eileen, Danibel, Jennisse, Yibisenia, Sensitymoon, Yondry, Raidys, Betsy, Betsymar, Ginesca, Yenise, Amarilis, Yolimar, Denison, Etanislao, Esfreis, Vianney, Lelis, Ismaru, Yenmil, Coraima, Yorman, Dilsia, Yorbelis, Edecio, Ewin, Yanara, Keiyur, Danivell, Keliana, Gretty, Lasmey, Freilly, Erwin, Rosimar, Yenisy, Havey, Vigneys, Kismeth, Gilmer, Osnan, Janlú, Aimara, Nidesca, Yovany, Yoconda, Claid, Dilexa, Kechena, Wianmal, Aroska, Mayra, Tibayre, Coraima, Aiskel, Damaris, Yumaris, Dakmar, Fanely, Iraima, Ariuxi, Maloha, Yajaira, Dorángel, Darwis, Amarilis, Rosmely, Yumber, Norka, Zenaida, Grisel, Lenelina, Carmely, Enderson, Osly, Yolimar, Yulimar, Zulay, Isnardo, Johanson, Yamelis, Indira, Nadesca, Ismelis, Catriel, Yalisbeth, Dubraska, Desireth, Magly, Damaris, Gianine, Dalix, Wuilbert, Yoshkar, Solaine, Jean Frank, Norelys, Aneldo, Rixio, Agnelys, Dalmiro, Yorelys, Lobenis, Keindel, Derbys, Maxiel, Aliera, Williams, Georguel, Hilwilm, Mereanyela, Siuris, Esnilda, Nélida, Elisio, Yudlisbeth, Magaly, Yngrid, Mawel, Rexaimiyori, Willderman, Doreisa, Melody, Nadelys, Veruzka, Jarol, Jakson, Wester, Walfred, Yenniter, Hayram, Stuart, Nabetse, Susej, Yutsitibilisay, Malilis, Marlin, Yesaidu, Osnaiker, Yoneiker, Rotny, Ariani, Joffre, Juan Jondre, Vielman, Anyeli, Everlide, Dinalba, Yóger, Yerly, Yunior, Magalis, Mirosmar, Lilianes, Enelda, Yolimar, Caribay, Zuleimy, Lennar, Geronis, Nuris, Naileth, Wilfred, Duncan, Erylin, Roselyn, Mayarleth, Wilmer, Maikol, Yan Karll, Dayana, Leido, Githanjaly, Netsemany, Yaemmy, Nereydys, Neldo, Eglida, Javiera, Marlenys, Yisel, Mayerling, Maryele, Lysber, Sheila, Georgelis, Arielis, Cheissy, Neimar, Grisaida, Franchesca, Kerallys, Yesenia, Lilibeth, Leobel, Yirly, Deivy, Vivenciolo , Elder, Jerimar, Kenry, Nelsaida, Yormari, Auralin, Yamilet, Elixy, Seiberling, Everfit, Marevi, Esmérida, Zaida, Willésika, Imalay, Euridys, Yedoska, Yogualsi, Yexana, Gemsimys, Haynhect, Yasterliski, Levis, Eukenedy, Nehymalit, Chelsy, Zugehidi, Zugendy, Single, Yorelis, Yorbelis, Jorbis, Yordanik, Solsirec, Miriela, Sorensorina, Greysa, Miriana, Udemixon, Noraisola, Harinton, Icieli, Yraimisg, Royr, Silkys, Nonoska, Yasmildy, Lodval, Nandú, Uni García, Líxido, Analtilo, Ayessa, Bernily, Yinling Rodríguez, Maiker, Marnie, Vicsay, Laiolkis, Hecsaidy, Yaruby, Zunell, Ayerín, Fresa, Urimare, Laudy, Winibey, Ever Nieto, Siempre Mora, Eiker, Braian, Tailor, Kenyerlin, Jean Kenedy, Kerry, Schmeider Graterol, Kervin, Richarly, Cleyder, Remiyarmery, Yunis, Edgembert, Haysamar, Osleandry, Zousire, Waryolis, Glingni, Greity, Windym, Keileen, Shonatan, Enwil, Greissy, Jahynsel, Yuquency, Kleister, Yonexis, Derwin, Johefrank, Deiby, Shaydemar, Jenfer, Juisfreira, Leudis, Yorley, Yurkleym, Jeckson

Faites l’effort de les lire : à côté de prénoms véritablement autochtones, qui n’ont pas leur place ici (Caribay, Zulay...), on y trouve quelques perles, comme Amorfiel (« Amour fidèle » en espagnol), Usnavy (version simplifiée de U.S. Navy), Sensitymoon, Jean Kenedy, ou encore ces transcriptions libres de prénoms étrangers (Braian pour Brian, Dayana pour Diana, Janlú pour Jean-Luc, Yancarlo pour Giancarlo, Maikol pour Michael, etc.).

Quant aux porteurs de ces prénoms eux-mêmes, ils les aiment ou ils les détestent, c’est selon. Certains apprécient ce qui les distingue absolument du reste du monde. D’autres au contraire préféreraient se fondre parmi les communs des mortels et s’appeler Pedro, José, Isabel ou Carolina. Les parents ont-ils pensé à leur responsabilité lorsqu’ils les ont choisis ?

Le sceau de la chrétienté

Un dernier mot. C’est dans les classes populaires que le phénomène du prénom politique, du prénom étranger ou du prénom inventé est le plus courant. Les grandes familles, quant à elles, préfèrent de loin les prénoms traditionnels, frappés du sceau de la chrétienté. D’où, toujours, une certaine condescendance - voire une certaine discrimination - à l’encontre des porteurs de prénoms rares ou originaux. Les commentaires faits à l’article de Roberto Echeto en font foi : les bien-pensants, y compris l’auteur lui-même, qualifient ces prénoms d’horribles ou de ridicules et ne se privent pas de le dire du haut de leur beau prénom chrétien.

Figurez-vous par ailleurs que beaucoup de chavistes (y compris plusieurs hauts fonctionnaires du gouvernement) portent de tels prénoms... Vous comprendrez où tout cela peut mener. Comme quoi le port d’un prénom n’est décidément pas neutre dans ce pays profondément divisé par une lutte des classes qui n’ose pas dire son nom.

Documents joints à cet article

Prénoms au Venezuela : Lénine, Staline, Kennedy, Nixon et les autres

Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • morice morice 30 juin 2008 13:37

     dans mon quartier c’est Dylan, Jason, etc... toutes les vedettes de série US !!! 


    • Serpico Serpico 1er juillet 2008 10:34

      Morice

      Mieux : en parlant de lutte des classes, les Dylan, les Kevin et les Brian (qui sonnent bien français) se retrouvent chez les français en survètement coloré de marque bidon ou en faux Nike.


    • Serpico Serpico 1er juillet 2008 10:37

      Dans les pays arabes, on honore les nouveaux élus US ou arabes en donnant leur nom à un âne, un chien ou un mulet.


      Pauvres animaux !


    • maxim maxim 30 juin 2008 14:45

      pour Besancenot ..

      comme prénoms par exemple : Staline ,Lénine,Pol Pot ,Ceaucescu,Jaruselsky ,Mao,Fidel Castro,Ché Guévara ,Henver Hodja ..

      c’est au choix !


      • Gazi BORAT 30 juin 2008 16:04

        Je connais personnellement deux paysans bourguignons, l’un né en 1920, l’autre en 1936, qui se prénomment, l’un "Lenin", l’autre "Stalin".

        Le fonctionnaire de l’état-civi - le même dans les deux cas - ayant refusé d’enregistrer les prénomms proposés par les parents "Lenine & Staline" si ils ne les modifiaient pas.

        La suppression du "E" sembla pour lui neutraliser la charge subversive de ces deux noms.

        Quelques années plus tard, on compta dans le même village (mais pas dans la même famille) des Phillipine, Philippe et Francisque.

        Quant à Lenin et Stalin, ils adhérèrent, dès qu’ils eurent l’âge requis, tout natuerellement au Parti Communiste Français.. Lenin, de plus, s’illustra au sein des Franc Tireurs et Partisan et, peu après, dans les "Milices Patriotiques".

        gAZi bORAt


      • LE CHAT LE CHAT 30 juin 2008 14:49

        En Argentine , il parait qu’il y a un pequenot qu’a appelé le sien Nicolas Sarkozy !


        • Cascabel Cascabel 30 juin 2008 15:31

          En Italie un certain chef d’Etat, devenu une figure historique, doit son prénom à un héros mexicain, symbol de l’indépendence et des valeurs républicaines. Je vous laisse deviner qui.
          L’Amérique Latine aurait-elle pris exemple sur l’Italie ?


          • Gazi BORAT 30 juin 2008 16:20

            @ l’auteur :

            • Comme quoi le port d’un prénom n’est décidément pas neutre dans ce pays profondément divisé par une lutte des classes qui n’ose pas dire son nom.
             ! La lutte des classes existe encore dans cet irréductible petit pays ?
            Elle n’a pas été remplacée par le "Choc des Civilisations" ?

            Mais qu’en pense le voisin étatsunien ?

            gAZi bORAt

            • del Toro Kabyle d’Espagne 30 juin 2008 16:45

              Article bien sympathique
              Je connais pas mal de combinaisons de la sorte ! Notamment des cubains : Brandon Wilson González ou encore un Sadam Husein Mario Fernández (j’ai modifié les patronymes).

              Ça nous change vraiment des María Jessica ! (ou des Pères et Docteurs de l’Eglise : Anselmo, Efrén, etc.)
              En tout cas, les pays latino-américains montrent plus de "tolérance" que les pays du Maghreb qui font encore la chasse aux prénoms berbères, malgré une sensible amélioration (alors que des prénoms comme Saddam Hussein étaient tolérés en Algérie même ....)


              • docdory docdory 30 juin 2008 22:29

                 @ Jean Luc Crucifix

                Merci de cet amusant article qui concerne une branche peu connue du savoir , que j’appelle " caconomastie " ( l’art subtil de donner un prénom bizarre à des enfants qui n’ont rien demandé à leurs géniteurs ! ) 
                J’avoue être moi-même un grand amateur de cette science méconnue , et la lecture quotidiennes des pages " état civil " de mon journal régional est une gourmandise quotidienne , tant l’imagination dans ce domaine n’a pas de bornes ! ( Toujours comparer par curiosité les prénoms des nouveaux nés et ceux des morts ) ...
                J’aurais quelques exemples très réjouissants , mais le secret professionnel m’interdit d’en dire plus .
                Néanmoins , un prénom très étrange m’a été relaté par une institutrice : l’enfant se prénommait " Chames Dean " . Pourquoi , me direz vous , un prénom aussi curieux ? L’histoire est la suivante : le père , d’origine arabe , voulut appeler son enfant " Chamseddine " , ce qui , en arabe , veut dire a peu près quelque chose comme " soleil de la religion " , et se prononce " Chèmesdine " . 
                L’employé d’état civil , interloqué , dit au père " vous voulez dire sans doute James Dean ? " . Le père répondit : " non , pas James Dean , Chameseddine " ! Du coup , l’employé écrivit ce qu’il crût être la bonne orthographe " Chames Dean " , prénom que l’enfant conserva ...


                • Tony Pirard 30 juin 2008 22:39

                   J’aimerais de savoir qu’est-ce que Mr. Borat entends par "Choc de civilisation".. ?Par cas,ils pensent être la France le "centre du monde".. ? Ce que je vois,c’est une Xénophobie contre les pays latino-américains.

                   Kabyle d’Espagne,ne pouvons pas radicaliser et dire ...Pays latino-américains,,, ! meilleur dire...pays de langue espagnole.. ! ou dans l’école française ,ils n’enseignent plus géographie.. !

                   Ce que je vois,c’est une troupeau de Xénophobes que pensent être le centre du monde ! Dommage que ,la culture en France ayait déchus et les hommes cultivés du présent se résume seul à faire critique des autres.


                  • Gazi BORAT 1er juillet 2008 07:14

                    @ Tony Pirard

                    "Pays latino américains", "pays hispanophones"..

                    Je vous l’accorde, ces concepts sont porteurs de sens mais il faut malheureusement tenir compte de leur acception commune lorsqu’on les utilise dans un discours.

                    Lorsque l’on voit écrit "l’Amérique", tout le monde en france, par exemple, comprend qu’il s’agit de cette entité appelée par ailleurs "United States of America" et dont la capitale est Washington. Le terme est impropre, on le comprend parfaitement, car il n’englobe pas la totalité du continent américain...

                    "Etatsuniens" se substitue ainsi à "Américains" pour signifier la m^me chose. Le nouveau terme ne me plait pas vraiment mais je me contrains peu à peu à l’utiliser ...

                    gAZi bORAt

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès