• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Que peut-on faire avec 360 milliards d’euros ?

Que peut-on faire avec 360 milliards d’euros ?

Cent porte-avions nucléaires, 17 millions de tonnes d’or, quarante fois le déficit de la Sécurité sociale, on peut faire des tas de choses avec 360 milliards d’euros.

milliardsSarko.jpgLe gouvernement a adopté lundi un plan de secours aux banques doté de 360 milliards d’euros. Et "cet engagement massif est à la hauteur du problème auquel nous sommes confrontés", a déclaré, tout fier, Sarko notre chef. Car, "le pari raisonnable que nous faisons est qu’en apportant cette garantie nous n’aurons pas à la faire jouer", a-t-il ajouté.

Martin Hirsch, qui sue sang et eau pour obtenir le modeste milliard nécessaire au financement de son RSA, devrait adorer l’idée de cette "garantie" faite à nos géniaux spéculateurs. La grande famille des municipalités, confrontée à la fermeture de centaines de tribunaux, de casernes, de classes, et bientôt d’hôpitaux et de gendarmeries, appréciera, elle, "le pari raisonnable" à sa juste valeur.

Le plan de secours des amis de Jérôme Kerviel sera soumis mardi aux députés et mercredi aux sénateurs, Sarko souhaitant le voir adopté "avant la fin de la semaine", hein ! Mais, même si cette bouée de sauvetage semble nécessaire à la survie d’un système devenu dément, il est aussi possible de faire des tas d’autres choses... avec 360 milliards d’euros. La preuve.


360 MILLIARDS D’€UROS, C’EST...

million-dollars.jpgPlus de 100 porte-avions nucléaires de type Charles de Gaulle. Et équipés en prime d’hélices qui fonctionnent parfaitement. Avec une telle flotte à disposition Sarko deviendrait le maître des mers, le Sarkouf des océans, le Némo de Neuilly-sur-Seine, le marin intrépide qu’il n’a jamais rêvé d’être ! La supériorité navale actuelle des États-Unis, celle de la Grande-Bretagne au XIXe siècle seraient reléguées au rang de curiosité de l’histoire.

C’est 538 années de droits de diffusions TV du championnat de France de football (Ligue 1). A 668 M€ la saison, le calcul est vite fait. Surtout pour la Ligue de Football (LFP) qui pourrait sérieusement envisager l’avenir avec confiance. Financé par l’argent du contribuable, cet investissement judicieux permettrait également à France Télévision d’offrir, en clair, des soirées multi-foot durant un... demi-millénaire.

Selon l’Unicef et l’ONU, c’est aussi 36 fois plus que le coût nécessaire estimé pour éradiquer la faim dans le monde (!). Et en attendant, même si Sarko a promis, juré, craché, qu’il "faudra punir les coupables", nos amis banquiers, traders et autres margoulins cravatés roulent toujours sur l’or. Et aux frais de la princesse contribuable. Lire ici.



360 MILLIARDS D’€UROS, C’EST AUSSI...


3 600 Zinédine Zidane (au prix de son transfert au Real Madrid, soit 100 millions d’€).

110 millions de Rolex Submariner. De quoi remplir les armoires du palais de l’Élysée à ras bord.

Mille jugements arbitraux favorables à Bernard Tapie (soit 340 millions d’€ par Bernard Tapie arbitrairement favorisé).

17 millions de tonnes d’or, au prix du lingot le 14/10/2008.

Selon la Nasa, un quart du coût d’une terraformation et d’une colonisation humaine de la planète Mars (soit l’équivalent des 1 200 milliards d’€ généreusement garantis par l’ensembles des membres de l’Union européenne pour renflouer le néo-libéralisme).

De quoi combler quarante fois le déficit de la Sécurité sociale.

Le RSA de Martin Hirsch raisonnablement financé jusqu’en 2368.

Trente millions d’années de travail pour un salarié au Smic.

A manger, tous les jours, pour l’ensemble des crève-la-faim du monde entier pendant cinquante ans.

Même pas 1/3 du coût de la guerre en Irak.

 

360milliards2.jpg
 

Peachy Carnehan
NordenStar.com

Moyenne des avis sur cet article :  4.55/5   (214 votes)




Réagissez à l'article

123 réactions à cet article    


  • JPC45 14 octobre 2008 11:05

    comme je l’ai dit sur un autre article : 360 millairds c’est le montant de la caution de l’état : ça ne coute rien tant que ce n’ets pas utilisé et si tel est le cas, l’état fera payer des interets (supérieur à celui auquel il emprunte)

    donc arretons de faire croire n’importe quoi.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 14 octobre 2008 11:10

      L’Etat va se faire du fric sur le dos des banquiers ? C’est pas possible, pas pensable, c’est comme croire qu’un jour, votre percepteur va vous reverser des sous


    • Krusty Krusty 14 octobre 2008 11:20

      (JPC45) "l’état fera payer des interets"

      Quand t’invites tes potes à l’apéro, tu les fais payer toi ?
      Heureux les simples d’esprits...

      360 milliards d’euros, ca fait combien en chaussures orthopédiques ???


    • JPC45 14 octobre 2008 11:27

      Je ne répondrais pas à Krusty, c’est peine perdu.

      A Dugué : à peine croyable ? en tout cas aux EU c’est ce qui se passe pour AIG, l’état a avancé des sommes d’argents mais AIG doit payer de forts taux d’interets ce qui l’obligent à vendre des actifs rapidements.


    • sisyphe sisyphe 14 octobre 2008 11:48

      Oui ; on est sûr qu’on fait une super bonne affaire, en prétant l’argent aux banques ; elles sont tellement honnêtes, compétentes, efficaces ; aucun souci à se faire !
       smiley


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 14 octobre 2008 11:52

      Avec 360 milliards d’euro, on a presque rien,

      on peut seulement acheter 6 fortunes d’un Warren Buffet et 7 ou 8 Bill Gates


    • foufouille foufouille 14 octobre 2008 12:21

      vu que c’est rien........
      combien ca coute une france de proprietaire ?


    • eugène wermelinger eugène wermelinger 14 octobre 2008 14:21

      à Bernard : imagine cela fait 425 000 semi-remorques de 40 tonnes d’or. 
      ON NOUS PRENDS POUR DES CONS. ET ILS VONT TOUS VOTEZ POUR ?
      ne croyez plus jamais rien à ces .....


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 octobre 2008 15:05

      @ JPC45 : Cet argent ne vaut rien. L’intéret sur cet argent ne vaut rien non plus. On imprime ce qu’on veut. La Fed américaine a promis hier aux banques centrales du monde des dollars en quantité illimitée. C’est parce qu’elle l’a promis que le Dow Jones a bondi de 900 points : on a avoué que l’argent ne vaut plus rien. Rien d’autre que la confiance qu’on y accorde... ou qu’on imposera d’y accorder. 

      La question n’est plus de savoir si chaque Francais a casqué. hier 6 000 € - simple jeu d’écriture - mais de voir à ce qu’on fasse fonctionner l’économie réelle malgré ces jeux d’écriture... et à ce qu’on ne mette pas a profit cette confiance qu’il faudra accorder aux assignats pour imposer aussi un dictature fasciste trop musclée ...

      On peut aussi voir le temps qu’il a fallu, jadis, pour passer des assignats à la guillottine.

      Piuerre JC Allard

      http://les7duquebec.wordpress.com/2008/09/22/une-crise-de-confiance/

      http://nouvellesociete.org/706.html



    • hurlevent 14 octobre 2008 18:27

       Les commentaires sont affligeants de stupidité. Comme le dit JPC45, il s’agit d’une garantie. Une caution. Ce n’est pas une dépense.



    • hurlevent 14 octobre 2008 18:32

      L’auteur compare une garantie à une dépense. C’est complètement idiot.

      Lisez les commentaires de Lyon avec un minimum d’honnêteté, c’est lui qui exprime le mieux la situation.


    • Philou18 14 octobre 2008 18:58

      et s’il n’y a plus assez d’argent dans les caisses ????


    • Philou18 14 octobre 2008 19:02

      pour apporter une garantie, il faut être en mesure de la payer. C’est que j’ai fait pour un de nos enfants auprès de son agence immobilière qui a scrupuleusement vérifier la véracité de notre engagement, je vous prie de le croire. ce n’était pas du tout du virtuel.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 octobre 2008 21:29

       @ Hurlebent et al. Quand j’ai fait mon doctorat en Sciences économiques, Rue Soufflot, - à l’époque de Guitton, Jeanneney, James, etc.. - on nous a expliqué que les engagements que l’on prend - les garanties que l’on donne, par exemple- ont un impact sur la disponibilité des fonds dont l’on dispose. Ainsi, si vous vous portez garant d’un bandit notoire à la hauteur de votre revenu total, on sera moins enclin à vous prêter pour d’autres achats.. 

       Dans le cas qui nous intéresse, l’État qui cautionne les banques POURRAIT avoir un crédit moindre pour financer des programmes sociaux, par exemple, Heureusement, comme ce sont les banques, la BCE et l"État qui s’autorisent la création de monnaie, tout ceci n’a aucune importance. Ne dites pas de bêtises trop fort, toutefois, vous risquez d’éveiller la population qui roupille encore dans la béate illusion que cet argent a une existence réelle.

      Pierre JC Allard

      http://nouvellesociete.org/H42.html
      http://les7duquebec.wordpress.com/2008/09/29/la-crise-dans-le-miroir/









    • morice morice 14 octobre 2008 11:10

       Plus de 100 porte-avions nucléaires de type Charles Degaulle. Et équipés en prime d’hélices qui fonctionnent parfaitement. 

      j’adore . et en nombre de deux chevaux ou Solex, ça fait quoi ???


      • morice morice 14 octobre 2008 11:11

        3 600 Zinédine Zidane (au prix de son transfert au Real Madrid, soit 100 millions d’€)

        purée faudrait ça pour se qualifier !! ils ont le droit de jouer à 3600 ??


      • Croa Croa 19 octobre 2008 22:18

        « . et en nombre de deux chevaux ou Solex, ça fait quoi ? ? ? » Si on exprime ça en G€ avec en plus un exposant en puissances de 10 pourras-tu suivre ?


      • Bulgroz 14 octobre 2008 11:32

        360 milliards, c’est aussi l’équivalent des coûts des 30 années de socialisme avec les 35 heures, l’augmentation de 1 million de fonctionnaires, l’immigration et les dépenses d’assistanat...


        • sisyphe sisyphe 14 octobre 2008 11:44

          "30 années de socialisme" ; avec tous les avantages des systèmes sociaux, de moins de travail pour tous, des millions de chomeurs supprimés, de postes créés, liquidé en 1 jour au profit des banquiers incompétents et voyous, et, évidemment, au détriment des citoyens : c’est pas beau le capitalisme ultra-libéral ? 

          Merci pour la démonstration, bulgroz ! smiley smiley


        • Krusty Krusty 14 octobre 2008 11:48

          (Bulgroz) "360 milliards, c’est aussi l’équivalent des coûts des 30 années de socialisme avec les 35 heures, l’augmentation de 1 million de fonctionnaires, l’immigration et les dépenses d’assistanat... "

          Et vous faites bien de le rappeler...

          Pour être tout à fait honnête, rappelons aussi que celà ferait 360 fois la culbute réalisée par copain lagardère au frais du contribuable dans l’affaire EADS, si tant est qu’il soit coupable bien entendu...


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 octobre 2008 15:20

          On cause beaucoup et pendant qu’on cause on ne fait rien. Maintenant que la monnaie n’est plus scripturale mais virtuelle, elle ne permet même plus d’allumer son cigare. Pour avoir cent porte-avions nucléaires, les milliards sont sans utilité : Il est nécessaire et suffisant de disposer de la matières première, du travail compétent... et du temps pour les bâtir.

          Comment des gens qui se prétendent marxistes ne comprennent-il pas que l’essence même de l’exploitation capitaliste a été cette croyance inculqués à un peuple jocrisse que l’argent a une autre valeur que celle que lui accorde celui qui a l’argent et un fusil ?

          Allez donc méditer 10 minutes sur ce texte ICI

          Pierre JC Allard

          http://les7duquebec.wordpress.com/2008/10/13/apres-la-crise/



        • chmoll chmoll 14 octobre 2008 12:04

          m’sieur gorbon brown,comme l’sarko est en d’ssous d’tout d’puis + d’un an,y a pas été foutu d’faire koi que ce soit d’puis contre la crise,à part,faire des caussettes par çi par là, ensuite essayer de piquer les idées des autres

          vous bilez pas j’sais qu’c vous qui v’nez de sauver s’pays

          donc c à vous que j’dois poser quelques questions

          c vrai que l’sarko à trouver tout ces milliards ?
          quelles banques françaises sont en difficultés ?
          si pour avoir ces milliards, s’pays doit s’endetter, s’ke l’prèt vas accepter ? vu qui a plus un clousdans les caisses, et une dette astronomique

          si au cas où i a core une tuile dans s’pays , ont peut compter sur vous pour s’en sortir ?


          • frédéric lyon 14 octobre 2008 12:08

            A tous les ignorants qu viennent ici étaler leur incompétence et nous refaire le monde à leur manière de cancre assis près du radiateur :

            Il s’agit de 360 milliards d’Euros de GARANTIE pour couvrir essentiellement les prêts à court terme interbancaires. Cette garantie ne sera sans doute pas mise en oeuvre, sinon pour des montants qui n’auront rien à voir avec la somme annoncée avec grand ren,fort de tambour médiatique.

            Il s’agissait de faire revenir la confiance entre les banques qui hésitaient à se prêter de l’argent entre elles n’ayant pas d’informations fiables concernant leurs solvabilités, du fait de la crise des subprimes.

            Il s’agit d’un bon coup cherchant à rassurer tout le monde et il était par conséquent important que tout le monde y croit !

            Et l’on s’apercçoit que tout le monde y croit, le montant de la garantie, annoncé à coup de trompettes est suffisamment conséquent !

            Tout le monde y croit, y compris les crétins qui pensent que cet argent sera effectivement déboursé, alors qu’il n’est là que pour impressionner !

            A tous nos amis qui pondent des kilomètres d’articles sur cette affaire, pourquoi ne vous occupez-vous pas plutôt de passer l’aspirateur, ou de biner vos carottes ? Et vous livrez ainsi à des activités plus en rapport avec vos compétences ?


            • Bulgroz 14 octobre 2008 12:15

              Fréféric Lyon,

              Mais t’as pas compris ? Le but ici est de taper sur Sarkozy à défaut d’avoir une opinion sensée sur le sujet.

              Parlons plutôt des débats autour des diverses motions au PS.

              D’après ce qu’on m’a dit ( malheureusement je n’ai pas pu avoir ma carte pour participer aux riches échanges), les débats sont animés mais sereins. C’est un vrai plaisir. UNE VRAIE VISION D’AVENIR AVEC REGLEMENT COMPLET DE TOUS LES PROBLEMES.


            • fred 14 octobre 2008 12:21

              Tu as raison ami commentateur.

              Néanmoins, cette garantie est réelle et ces connards savent maintenant qu’ils y ont accès. Pourquoi s’en priveraient-ils ? Comment ferais-tu si on te disait, allez ! Investis, éclate-toi, si tu te plantes, c’est pas grave. On te couvre gratos jusqu’à 3 millions d’euros. Serais-tu sage avec ce fric ? C’est pas le problème hein mais bon quand même...

              Mais tu as raison sur les faits. On dirait que la confiance revient... Encore heureux !! Le bulle a crevé le plancher !!! Tout est sous-évalué maintenant, sous la valeur même des bâtiments ! C’est du grand n’importe quoi. de la schyzophrénie pure et dure...


            • foufouille foufouille 14 octobre 2008 12:24

              je propose que vous soyez garant tous les deux des prets immo des pauvres..........
              c’est virtuel ...........


            • JPC45 14 octobre 2008 13:07

              Pourquoi s’en priverait-ils ? parce qu’elle a un coût, elle n’est pas gratuite (taux d’interet)


            • foufouille foufouille 14 octobre 2008 13:25

              porte toi garant et demande des interets virtuel......................


            • Gilles Gilles 14 octobre 2008 14:14

              Lyon

              "Il s’agit de 360 milliards d’Euros de GARANTIE pour couvrir essentiellement les prêts à court terme interbancaires."

              ça va , ça va on a compris la distinction.
              Juste un bémol ! Si ce n’est que de la gnognote sans risque, pourquoi avoir tant attendu, tant rechigner et tant négocier pour adopter une mesure sommes toute facile, logique et pas chère ? Voir qui pourrait rapporter des ous selon Fillon

              C’est que même si à priori ça pourrait marcher, il y a un risque que ça coûte GROS.... et en plus, personne ne sait quel est le taux de risque. Le gouvernement accepte de jouer les assureurs mais sans trop savoir ce qu’il assure ni la santé réelle de ses clients ni même si cela suffira

              Et bizarrement c’est ce presque même mécanisme qui a conduit à cette crise.

              Donc OK sur la papelard ça tient la route, mais gaffe ! Toutes ces assurances unanimes comme quoi la crise est circoncise grâce au plan, c’est encore un effet de manche psychologique type méthode Coué. Si tout le monde se mettait à douter alors le plan serait inutil, comme pour le cas Paulson


            • casp casp 14 octobre 2008 15:16

              Ok ok ... je veux bien que cette annonce soit surtout psycologique pour relancer la machine....

              Mais une question me tarabuste...
              Si le problème venait du fait que les banques ne voulaient plus se prêter d’argent entre elles ?
              Est ce juste parcequ’elles sont complètement stupide comme un âne borné (désolé pour l’animal qui est loin d’être idiot), et qu’il leur fallait donc une bonne carotte pour se remettre a avancer ?

              Ou bien derrière tout cela il y avais une bonne raison et les banques pas trop touché par la crises avaient raisons de se mefier de leur petites amies ??

              Non parceque .. si cette crise n’est pas fondé que sur du vent ; il y a de forte chance pour que le remède soit pire que le mal en permettant à la contagion de continuer ; pour que tout d’un coup dans 6 mois on s’appercoive que non seulement les 360 milliard vont devoir être utilisé ; car des banquiers peu scrupuleux auront tout fait pour refiler la patates chaude à leur concurent. Et pour que la panique irrationel qui suivra fera que ces 360 milliard seront insufisant ...

              Vous ne croyez pas ?


            • Internaute Internaute 14 octobre 2008 15:33

              @ Lyon

              La garantie sera appliquée et ceci pour une simple raison.

              Les banquiers sont des filoux mais pas des idiots. Si une banque A refuse aujourd’hui de prêter à une banque B c’est tout simplement qu’elle est convaincu que la banque B aura de trés grosses difficultés pour rembourser et on peut raisonnablement penser qu’elle a raison. Ces difficultés ne sont pas seulement un manque de liquidité immédiat mais une dévalorisation de leurs actifs dus à la mise au juste prix de leurs placements pourris. Maintenant, si la banque A prête à la banque B parceque l’Etat garantit le rembousement du prêt, on ne voit pas pourquoi la banque B serait brusquement devenue solvable. En toute logique la banque B va faillir et l’Etat devra excercer sa garantie.

              C’est là que cela devient intéressant. Même si la garantie s’applique à seulement 10% de la somme annoncée, cela fait 36 milliards soit 10% du budget de l’Etat. et c’est tout simplement une catastrophe.
              On remarquera au passage que la réthorique de l’UE à 27 a explosé au premier écueil. Il s’est dégagé un groupe de 4 pays (Allemagne, Angleterre, France et Italie) qui ont pris la décision pour tout le monde. Qaund aux règles de Maastricht et de la libre concurrence, ils les ont dans le baba jusqu’au trognon. Que restera-til de l’UE quand la crise sera finie ? Question à suivre.


            • xa 14 octobre 2008 17:29

              "Si une banque A refuse aujourd’hui de prêter à une banque B c’est tout simplement qu’elle est convaincu que la banque B aura de trés grosses difficultés pour rembourser"

              En partie, oui. Mais encore plus pour une autre raison.

              La banque sait qu’elle aura à faire face à des sorties de liquidités (normalement, vous continuez à acheter de quoi manger, donc vous payez, voter banque doit donc transférer cet argent vers la nouvelle banque). Or elle n’est pas sure du tout de trouver un prêteur pour lui permettre de décaisser ce mardi (via un emprunt) ce qu’elle rencaissera demain mercredi (avec remboursement de l’emprunt).

              Du coup elle hésite à prêter ces liquidités dont elle risque d’avoir besoin. C’est d’ailleurs pour cela que les crédits aux entreprises et les escomptes sont restreints : les banques ne veulent pas sortir d’argent autrement que les liquidités dûment réclamées (ie : les paiements et retraits). Or pour les entreprises, plus d’escomptes, c’est devoir vivre sur son cash jusqu’au paiement des commandes ... à 90 jours. 3 mois sans rentrée d’argent ....... dur.

              Avec un prêteur "permanent", elles savent qu’elles pourront de toute facon trouver des liquidités, donc elles reprennent leur activité normale. C’est la stratégie choisie par le gvt.


              "
              C’est là que cela devient intéressant. Même si la garantie s’applique à seulement 10% de la somme annoncée, cela fait 36 milliards soit 10% du budget de l’Etat."

              Ca n’impacte pas le budget dans l’immédiat. Ca impacte la dette. Et la dette francaise a explosé les critères européens depuis au moins 4 ans. En supposant que tout soit mobilisé, ca augmenterait la dette de 30% environ. Pour les intérêts d’Etat, ca n’augmenterait pas dans les mêmes proportions (le taux est inférieur au taux des OAT).

              Si les banques remboursent correctement, alors les intérêts engrangés, qui couvreront plus que les intérêts dus, seront reversé à l’Etat. Par contre, si les prêts consentis aux banques ne sont pas remboursés à ce "fond", alors les intérêts et le capital devront être remboursés par l’Etat. Donc on a absolument aucune idée de ce que ca pourra couter au final. 

              Dans l’idéal, ca rapportera de l’argent (différence entre le taux d’emprunt sur le marché pour l’Etat, et le taux accordé aux banques). Dans le pire ... Ca coutera infiniment plus, puisque cela signifiera en outre la faillite de banques, donc la nécessité pour l’Etat d’assurer les dépots, et là il y en a pour nettement plus que 300 milliards.


            • Gilles Gilles 14 octobre 2008 17:36

              Casp

              "Si le problème venait du fait que les banques ne voulaient plus se prêter d’argent entre elles ?
              Est ce juste parcequ’elles sont complètement stupide comme un âne borné (désolé pour l’animal qui est loin d’être idiot), et qu’il leur fallait donc une bonne carotte pour se remettre a avancer
               ?"

              Bon, pense aux banques qui avaient des créances sur Lehman Brothers. Des banques françaises ont avoué en avoir pour plus de 400 millions d’euros. Pense à la direction qui va devoir expliquer ça aux actionnaires furibards

              Pense aux organismes (dont des publics, et en France) qui avaient leur pognon en Islande...état au bord de la faillite demandant du fric aux Russes et bientôt sous tutelle du FMI

              Voilà pourquoi il est dit partout que Paulson ayant laissé faire faillite à la banque Léhman à eu tord. Les banquiers on compris qu’ils fallaient se méfier de la prochaine faillite...mais laquelle, surtout que Lehman avait l’air trés trés bien juste avant la faillite ???? D’ou la perte de confiance totale qui a suivi

              Le système est encore plus cynique..... si tu ne socialises pas nos pertes, tu es sûr d’en payer le prix....pas le choix. Donc tous les états offrent des garantis pour pas q’UNE seule banque ne foire. SI une foire = risque de reperte de confiance = pas de prêts = paralysie du système libéral


            • Gilles Gilles 14 octobre 2008 17:46

              Internaute

              "Ces difficultés ne sont pas seulement un manque de liquidité immédiat mais une dévalorisation de leurs actifs dus à la mise au juste prix de leurs placements pourris
              ."

              Tu parles de la quotation actuelle de ces titres dont personne ne sait quelle valeur ils ont effectivement, d’où leur dévalorisation extrême, qui de surcroit doit être réactualisée dans le bilan des banques au jour le jour. Règle récente d’ailleurs. Ce qui a eu un impact primordial sur la crise

              Par la suite, et c’est sur cela que compte, ou plutôt PRIE, tous les acteurs financiers et les gouvernement prêteurs, c’est qu’une portion de ces titres sera réévalué, une fois connu leur composition et l’immobilier US assaini. Paulson en déclarant que peut être le gouvernement gagnerait de l’argent avec son Plan de 700 G€ se base là dessus.

              C’est aussi pourquoi certains disent qu’il vaut mieux garantir les prêts des ménages pour éviter qu’ils ne fassent défaut afin de revalorisr ces titres plutôt qu’aider directement les détenteurs de ces titres. Mais là c’est impensable..aider les pauvres, merde zon déjà assez ponctionner la richesse nationale, merde


            • fred 14 octobre 2008 12:17

              ET QUE PEUT-ON FAIRE AVEC 7 000 MILLIARDS D’EUROS ??????????

              Le 10 septembre 2001 : Rumsfeld annonce un trou de 2300 milliards dans la comptabilité du Pentagone (source : http://www.youtube.com/watch?v... ).

              Ce titre aurait dû faire le Une de TOUS les journaux du monde : 2300 milliards soit 5 fois les réserves de liquidités de la Russie ! 2 fois celles de la Chine !!! Mais le lendemain, les attentats ont lieu. Au Pentagone, ce sont 185 personnes dont une grande majorité de comptables et responsables IT (source : http://killtown.911review.org/...) qui sont tués par un "avion" des terroristes, qui après avoir survolé les USA pendant 90 minutes sans pouvoir être interceptés fait un trou dans la façade de 3 mètres, perce 5 rangées de mur en béton armé en laissant de l’autre côté un trou de...2 mètres, sans abîmer la pelouse bien sûr. Des traces de l’avion ? Aucune. A part des morceau de tôle de 1m sur 50 cm. Pas de réacteurs. Pas de sièges. Version officielle : sous le coup de la chaleur, l’aluminium s’est EVAPORE !! Mais on a pu identifier les passagers grâce à leurs empreintes digitales...

              Le procureur Mc Kinsey mène l’enquête et découvre qu’un nouveau trou dans la comptabilité du Pentagone subsiste en 2000 pour 1100 milliards de dollars(source :http://www.youtube.com/watch?v... )

              Un total de 3400 milliards de dollars en 2001, qui équivalent alors à l’euro.

              Entretemps, le capital ainsi détourné peut facilement avoir pris 1% par jour. grâce au placement juteux des subprimes (par exemple). Imaginez une somme pareille avec accès à l’info illimité en temps réel... Mais admettons qu’ils n’ont fait que le doubler : soit 7000 milliards de dollars.

              Ma question est : peut-on considérablement troubler les marchés financiers mondiaux avec une somme de 7000 milliards de $ ? Ma réponse est plus que probablement.

              Le système n’est pas en cause dans son fonctionnement. Du moins pas comme on essaie de nous le faire croire.

              Bravo à l’insondable lâcheté des médias et à l’incrédulité des gens qui ont permis à ces NAZIS (Prescott Bush finançait déjà Hitler en 1924) de foutre le bordel, de créer un génocide en Irak, d’affamer des millions de personnes à travers le monde et à saboter le système.

              Bravo à Sarko qui fait son Bush européen dansune crise qui arrive au bon moment pour lui. Son truc à lui ? Supprimer les golden parachutes et créer de nouvelles institutions qui ont de nouveaux pouvoirs, toujours plus grands.

              Votre président est le cheval de Troie européen de la politique des neo-cons.


              Après une jeu comptable bizarre, les Etats accroissent leur pouvoir en rongeant un peu du pilier du pouvoir de l’argent. Sans en avoir eux-mêmes. Jamais ce n’eût pu arriver sans ce choc.


              • fred 14 octobre 2008 12:17

                DE CASH ! pas de garantie...


              • Farniente 15 octobre 2008 00:17

                Les liens ne sont pas convaincants,ils ne mènent nulle part


              • frédéric lyon 14 octobre 2008 12:43

                De Monsieur Fred :

                "Néanmoins, cette garantie est réelle et ces connards savent maintenant qu’ils y ont accès. Pourquoi s’en priveraient-ils ? Comment ferais-tu si on te disait, allez ! Investis, éclate-toi, si tu te plantes, c’est pas grave. On te couvre gratos jusqu’à 3 millions d’euros. Serais-tu sage avec ce fric ? C’est pas le problème hein mais bon quand même..."
                 
                ..........................

                Cher ami, laissez moi vous expliquer aussi simplement que je le pourrais le fonctionnement du marché monétaire.

                Tous les jours tous les banquiers se réunissent dans ce que l’on appelle une chambre de compensation (Clearstream, vous vous souvenez ?), pour y échanger entre eux tous les réglements dont ils ont reçu les ordres de leurs clients.

                La Société Générale présente ses opérations au Crédit Agricole, qui présente ses opérations à la BNP, qui présente ses opérations à la Banque Mutuelle, et ainsi de suite. On fait donc le tour de la table.

                A la fin du tour de table, on constate que telle banque doit tel montant à telle autre banque, qui doit elle-même tel montant à telle autre banque, et ainsi de suite. Il faut par conséquent solder tous les comptes entre banques par des transferts de fonds entre toutes les banques, dans un sens ou dans l’autre.

                Et il se trouve simplement que, ce jour là, telle banque a suffisamment de fonds sur son compte à la chambre de compensation pour solder ses dettes du jour, et que d’autres n’ont pas sufisamment de fonds. Ces dernières empruntent donc aux banques excédentaires les fonds dont elles ont besoin, jusqu’au lendemain.

                (S’il y a des besoins de trésorerie qui ne peuvent pas être couverts par les banques excédentaires on fait alors appel à la banque centrale qui prête l’argent nécessaire. En général, il s’agit de prêts au jour le jour ou de prêts à un mois. Dans tous les cas des prêts à très court terme, pour couvrir des décalages de trésorerie.)

                Normalement les banques se font confiance au jour le jour, sauf en ce moment car elles savent que certaines d’entre-elles ont pris un coup dans l’aile. La Banque Centrale doit donc, soit se substituer aux banques et prêter aux banquiers qui ont des besoins jusqu’au lendemain, soit donner sa garantie à toutes les opérations de prêts au jour le jour que se font les banques entre elles.

                Il n’y a pas de spéculation là-dedans. Il s’agit de solder les opérations de la journée et c’est tout.


                • Gilles Gilles 14 octobre 2008 14:27

                  Lyon

                  L’injection de liquidité de centaines de milliards par la BCE n’a apparement pas suffit. Pourquoi alors, si ce n’est que les banques n’ont toujours pas confiance que leurs collègues toujours pas suffisament capitalisées ne puissent les rembourser ?

                  L’état on est à couvir ce risque que les banques ne veulent toujours pas prendre. L’etat assume donc ce risque, bien réel.

                  En plus l’état recapitalsie les banques en partie. Pourquoi si ce n’est pour les solidifier, ou du moins donner l’impression de solidité ?

                  Quel sera alors le comportement des banques ? Vont-ils se prêter et prendre ce risque ? Si Non le plan est foutu. Si oui, s’il y a des faillites, l’Etat raque. Le tout est dans le comportement des banques, voilà.

                  J’ose espérer que dans le Plan il y a des clauses, duement contrôllées, sur le type d’investissmeent et de prêt couvert par l’argent public

                  Tout ça comme je te le disais plus haut, est un PARI. ça passe ou ça casse. Et si ça casse grave, alors c’est la gross cata


                • eugène wermelinger eugène wermelinger 14 octobre 2008 14:28

                  Donc, à LYON et ailleurs il y aura les embouteillages dus aux 425 mille camions transportant d’une banque à l’autre les leurs 17 Millions de tonnes d’or. BISON FUTE EST MORT DE ... RIRE.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès