• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Qui se cache derrière le numéro du Père Noël ?

Qui se cache derrière le numéro du Père Noël ?

Réponse : le directeur délégué du Groupe Les Echos... et une société de revente des données personnelles.

C'est une publicité qui a marqué sa génération. Chaque année, avant les fêtes, le Père Noël apparaissait sur les écrans, enjoignant les enfants à l'appeler sur son numéro téléphone (surtaxé) pour entendre de belles histoires. La voix ne vous est sûrement pas inconnue : c'est celle du doubleur Roger Carel (Astérix, Winnie l'Ourson, C3PO, Maestro...)

Aujourd'hui, les "services Père Noël" se sont diversifiés. Il existe différents numéros que les parents s'échangent sur les forums, assortis de commentaires critiques : prix, qualité des histoires... de son côté, Google Voice innove avec des appels de Santa Claus personnalisés. Pour les plus branchés, le bonhome en rouge est connecté à MSN. Le Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD) propose même de le géolocaliser pendant sa tournée de cadeaux.

Mais le numéro d'origine, le bon vieux "36 65 65 65" ? Il n'existe plus, remplacé par deux numéros courts, le 3630 et le 3640. Le service est toujours géré par Prodige's, une petite société de service à la presse, créée dans les années 80 et basée dans le XVIIe arrondissement de Paris.

A sa tête, Bernard Villeneuve, directeur délégué du Groupe Les Echos et ex-gérant du distributeur de presse Presstalis (ex-NMPP).

Le Père Noël est Big Brother

Là où la magie de Noël en prend un coup, c'est quand Prodige's décide de revendre les coordonnées téléphoniques des parents à des sociétés de marketing. "Ce n'est absolument pas illégal", précise Alain Scemama, directeur commercial de Prodige's. Le procédé est en effet juridiquement encadré et il est possible d'échapper aux télévendeurs en s'inscrivant sur liste orange. Encore faut-il le savoir.

La société de courtage Locadresse, qui diffuse ces fichiers (ainsi que ceux des abonnés aux Echos), confirme : après avoir téléphoné au Père Noël, "vous avez sans doute reçu l'appel de démarcheurs téléphoniques". Prodige's leur aurait ainsi communiqué 105.731 numéros de fixe et 69.487 numéros de mobiles. Prix : "170 € le mille téléphone".

Sur le site de DirectFichiers,
on apprend que, pour plus d'efficacité, les listes de Prodige's sont croisées "avec la base d'abonnés de France Télécom" afin d'être enrichis "du nom du propriétaire de la ligne, de son adresse, de la ville" puis analysés "avec les bases de données INSEE Jeunes parents". Des parents "soucieux de l'éveil et de l'éducation de leurs enfants", qui "disposent de bons revenus et sont très sensibles aux techniques de marketing direct."

Au moins, vous savez pourquoi Papa Noël ne se trompe jamais de cheminée quand il distribue ses cadeaux.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (12 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires