• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Requiem en raie plein coeur pour Steve Irwin

Requiem en raie plein coeur pour Steve Irwin

L’Australie pleure son casse-cou préféré : Steve Irwin, amadoueur de toutes les faunes, s’est fait planter par une raie, comme une vulgaire daurade. Une fin en queue de poisson.

Il y a des morts, comme ça, qui vous laissent pantois. De ces êtres qu’on n’imaginait même pas mourir un jour, et dont on n’imaginait pas une seconde dresser l’éloge funèbre. Steve Irwin était de ceux-là. Né en 1962, cet Australien, surnommé crocodile hunter, était le héros de quelques reportages animaliers pas piqués des vers. En effet, là où d’habitude le commun des mortels prête sa voix off aux gesticulations des fauves, aux ondulations des serpents ou aux rires de la hyène, Steve Irwin, lui, affrontait les bêtes sur leur propre terrain, sans (filer) filets. Il se jetait, littéralement, dans la gueule du loup. De tous les loups. A dents, à plumes, à poils, à écailles, de tous les loups, les plus féroces de préférence. Il fallait le voir embrasser un varan, rouler des pelles à un crocodile ou exciter un serpent agressif et mortel, titiller une araignée velue (et mortelle), le tout en nous expliquant que ladite bestiole, là, commençait à s’énerver et qu’il avait peut-être intérêt à déguerpir vite fait.

Irwin ne faisait pas dans la bravoure, mais dans l’amusement. Il prenait visiblement plaisir à affronter les monstres, à mettre sa vie en jeu, à se faire peur devant les caméras. Il était, comme certaines de ses « proies » d’ailleurs, très identifiable à ses gloussements exagérés, ses « houps ! » mi-amusés, mi-affolés, son accent de là-bas, et ses bermudas tous crottés à force d’user le sol, la terre rouge, ou ocre, ou le sablesable de ces contrées qu’on dit hostiles.

Irwin était tombé dans la potion animalière tout petit, fréquentant les crocodiles dans un parc animalier (Queensland reptile and fauna, merci Wikipedia) dès l’âge de neuf ans. Ses parents étaient à l’origine de sa passion. Cet allumé généreux et limite inconscient avait un bébé, qu’il avait exhibé un jour sur une photo célèbre et polémique, le tenant à bout de bras tout en nourrissant un crocodile peu amical. Ce n’était pas un demi-sel que cet Australien-là, plutôt du genre casse-(couille) cou, plutôt du genre à regarder les fauves dans le blanc des yeux, juste à la limite de ce qui est faisable, juste à la limite de ce que l’homme peut oser. Il avait connu la gloire mondiale en apparaissant dans le show de Jay Leno, aux USA, autre contrée de grands fauves s’il en est.

Le 4 septembre, Irwin a trouvé son maître, est mort le cœur transpercé par le dard d’une raie pastenague ! Ca ne s’invente pas ! Se sentant menacée par l’olibrius, la raie a planté son dard dans la poitrine australienne, en plein cœur, et l’équipe de tournage, qui a filmé la scène, n’a pas eu le temps d’intervenir. Irwin est mort comme il avait vécu, un peu n’importe comment, pas entre la poire et le fromage, les dents sur la table de nuit et les cheveux sur la coiffeuse, mais à quelques mètres de profondeur, piégé par un poisson plat comme une limande, enfin comme une raie, qui l’a cloué au sol, définitivement.

L’Australie parle aujourd’hui de funérailles nationales, et des dizaines de « fans » sont déjà venus porter des fleurs, des messages de sympathie, quelques offrandes, aux portes du Parc d’Irwin. Leur Lady Di à eux, mieux mort quand même que la presque reine broyée dans une berline conduite par un chauffeur bourré. Irwin ne s’est pas éteint comme « une bougie dans le vent », et Elton John n’aura pas besoin de sortir son piano, non, il est mort comme un alligator claque sa mâchoire, d’un coup d’un seul, à la sauvage, loin des civilités, sans mesquinerie, comme on éventre les baleines. La plus belle fin possible pour ce trompe-la-mort hors norme, sorte de Maïté du monde sauvage, capable de passer vingt minutes entouré de bestioles quasi préhistoriques qui n’avaient comme seule occupation que bouffer et dormir et qui devaient dans leurs petites têtes de férocité se demander ce que ce drôle d’humain pouvait bien avoir à gesticuler ainsi sous leur nez, à portée de mâchoires.

Steve Irwin est mort, éperonné par un animal plus effrayé que lui. Il y a dans sa disparition une sauvagerie qui l’honore. Une bestialité qui lui va comme un gant, l’animal.


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (233 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • La girafe rebelle La girafe rebelle 6 septembre 2006 11:28

    Tout ça ne parait’il pas un peu indécent ?

    il y a tellement de guerres, de morts !

    moi je ne comprends plus pourquoi un seul drame requiert toujours autant de compassion « sélective » ! smiley


    • rouky (---.---.33.200) 4 mars 2007 04:35

      c’est parce que tu ne le conaissait pas et qu’il y a plus de gens qui aiment la nature que tu ne le crois et oui c’est comme ça...


    • (---.---.170.230) 6 septembre 2006 11:33

      « Le 4 septembre, Irwin a trouvé son maître, est mort le cœur transpercé par le dard d’une raie pastenague ! »

      Alors ça c’est vraiment con parce que ce n’est vraiment pas l’animal le plus féroce qu’on puisse trouver... smiley

      Il me semble même que les personnes ayant jusqu’ici été tuées par ce charmant animal se compte sur les doigts d’une main.

      Le destin était visiblement contre lui ce jour là... smiley


      • (---.---.192.187) 6 septembre 2006 15:20

        D’après les médias (donc information peu sûre), 13 morts répertoriées dues à des pastenagues... 14 maintenant. Effectivement c’est extrèmement peu.


      • Corsica (---.---.189.15) 6 septembre 2006 11:51

        Vous devriez changer ce montage photo qui est, je trouve, obscène. Et ce, quelque que soit votre manière de ne pas vous incliner devant la mort de votre prochain.


        • Internaute (---.---.74.246) 16 septembre 2006 21:54

          Oui, en plus c’est une photo raciste. Irwin donne à manger un bébé blanc au requin. Il aurait quand même pu lui donner autre chose vous croyez pas ?


        • Internaute (---.---.74.246) 16 septembre 2006 22:02

          Ce gars vit à fond sa traversée terrestre. La rencontre de l’homme et de la bête nous fait remonter au plus profond de nos origines. Il est comme cet inconnu qui est monté le premier sur le dos d’un cheval, le dompteur qui a mis à tort sa tête dans la gueule du lion et Buffalo Bill qui chassait le bison au galop avec un simple couteau.

          C’est sûr cela change un peu des autres qui font les 3x8 ou passent la journée dans un bureau à nous concocter le principe de précaution et le risque zéro. Il nous a montré que même au 21° siècle on peut encore se dépasser.


        • Vince (---.---.52.252) 6 septembre 2006 12:01

          il a fait beep beep, on a fait meuuuuh, il a sauté, et il a été piqué par une raie, Bourseault est mort sur le coup. Y a de la raie au buffet vous en voulez ?


          • Vince (---.---.52.252) 6 septembre 2006 12:02

            il a fait beep beep, on a fait meuuuuh, il a sauté, et il a été piqué par une raie, Bourseault est mort sur le coup. Y a de la raie au buffet vous en voulez ?


            • André Fasbendair André Fasbendair 6 septembre 2006 12:08

              superbe article !  smiley


              • rouky (---.---.33.200) 4 mars 2007 04:37

                on t’excuse tu devais etre fatguer quand tu as ecrit cela...


              • Job (---.---.117.10) 6 septembre 2006 13:44

                Oui, pas de chance...

                Ce gars était un peu énervant mais très sympathique, et rendait les animaux « sympathique » aux enfants.


                • 6 septembre 2006 14:10

                  Fou non ?!


                  • 6 septembre 2006 14:22

                    (Pour la Grande girafe rebelle) : il faut savoir parfois rendre hommage aux hommes qui sont des exemples de paix, de tolérance...


                  • Karl (---.---.39.83) 5 octobre 2006 17:32

                    Bonjour,

                    Vouloir amuser un public en mettant sa vie en péril, je ne trouve pas ça trés bien. De plus, je ne vois pas où se trouve le respect de la vie animale dans cette scène. Compte tenu des risques encourus je ne trouve pas illogique la mort de ce monsieur.


                  • rouky (---.---.33.200) 4 mars 2007 04:41

                    tres bien parler


                  • rouky (---.---.33.200) 4 mars 2007 04:43

                    tres bien parler pour ça :

                    Pour la Grande girafe rebelle) : il faut savoir parfois rendre hommage aux hommes qui sont des exemples de paix, de tolérance...

                    et non a l’autre imbecile qui trouve pas sa pas illogique


                  • Zark (---.---.192.14) 6 septembre 2006 16:07

                    @ Girafe rebelle.

                    Un mort est un drame.

                    Un million de mort, c’est une statistique.

                    © Joseph Staline.


                    • Panama (---.---.198.59) 6 septembre 2006 17:01

                      Le fond de commerce de Steve Irwin, c’était la prise maximum de risques avec des animaux mortels, le tout avec un sourire de gosse qui fait une grosse blague.

                      J’ai vu pas mal de ses émissions sur National Geographic : un fou furieux avec les serpents en particulier ! Pour les croco, la prise de risque était plus contrôlée (cf la video ci-dessus).

                      Quand on vit dangereusement, la mort est forcément au RDV. Imaginez que votre trip soit de faire votre jogging la nuit à contre sens sur le périf : un jour ou l’autre...

                      Steve Irwin était sympa, mais je ne peux pas dire qu’il ait été un bon exemple pour les enfants qui le regardait.

                      Pour moi, il reste LE jackass des docu animaliers.


                      • gem gem 6 septembre 2006 18:27

                        la vie, c’est la mort au bout. Ce type était vivant ; vu le nombre de fois où il est presque mort, il a même eu beaucoup de vie. C’est ça qui en fait un « cas ».

                        J’espère juste qu’entre toutes ces (presque) morts, il vivait vraiment.


                        • (---.---.52.146) 6 septembre 2006 21:09

                          Moi je trouve ce texte tout simplement génial.

                          Merci et au revoir à plus grand défenseur des animaux.


                          • Karl (---.---.39.83) 5 octobre 2006 18:28

                            Bonjour,

                            Défenseur des animaux... Quelqu’un sait-il ce que ce monsieur pensait de la pêche dévastratrice des requins pour leurs ailerons ? Du massacre des baleines ? Du massacre des phoques ?

                            A-t-il voyagé dans le monde pour découvrir d’autres animaux, d’autres milieux naturels ou bien est-il resté en Australie avec ses crocos et sa barrière de corrail ?

                            Ce monsieur que je ne connais me parait trés sûr de lui, presque irrespectueux, l’image du gamin gaté qui ne prend pas soin de sa planche de surf.

                            J’espère me trompé ! Moi, j’apprécie Nicolas Hulot qui est qqn de simple, d’engagé et de réservé (j’ai jamais vu Mr Hulot en train de titiller un crocodile, pourtant c’est un grand protecteur de la faune...).

                            Cordialement.


                          • rouky (---.---.33.200) 4 mars 2007 14:09

                            ok au revoir ou plutot a jamais.....


                          • rouky (---.---.33.200) 4 mars 2007 14:15

                            oui karl pour ton info tu te trompe,encore 1 qui ne connait pas steve irwin et qui ce permet de porter 1 jugement cette fois sur font de question..alala jaurai eu ma dose sur ce post.

                            cordialement


                          • Aston (---.---.20.142) 6 septembre 2006 22:22

                            Excellent papier. La vie de ce type c’est tout le contraire des vies étriquées qu’ on nous impose au nom d’ un principe de précaution qui nous étouffe. Elle avait un prix qui a été payé cash. Je suis certain qu’ il y était prêt. So long Steve..


                            • Rocla (---.---.166.108) 6 septembre 2006 22:36

                              En effet,une vie pareille me parle bien plus que beaucoup de discussions stériles gauche -droite,Afrique -Europe Orient-Occident et toutes ces fadaises fanées.

                              Rocla


                              • michel. bois des filion (---.---.26.13) 7 septembre 2006 00:51

                                spectaculaire ,audacieux,invincible il n’a fallu qu’une aiguille pour que tu parte sans combattre cet adversaire ,je prendrais bien ta place mais je n’ai pas le tier du courage que tu avais . Maintenant repose toi et veille sur les tien du haut de ton perchoire,avec mes plus grande sympatie pour ta famille.a la prochaine steve !!!!!!!!!!!!!!!!!!!mike...


                                • (---.---.152.11) 7 septembre 2006 01:15

                                  La mort de « crocodile Hunter » est un deuil national en Australie.. En y regardant de plus prêt,les causes de la mort de ce naturaliste sont ailleurs. Poussé par les télés, donc par le public à toujours plus de spectacle, d’héroisme donc de prise de risque, on ne peut pas trop parler de fatalité.. la mise en scène avec son bébé, sur la photo, ou au sec avec des crocos, ne dérangeait pas le publix australien.. Qu’en aurait il été si son décès ou celui de son bébé était intervenu dans ces conditions ??? c’est bien la soif de risque, la soif d’un public pour plus de sensation, et ces chaines qui suivent pour l’audience... il n’était pas obligé de suivre non plus, sans doute certes. Mais plus habitué au monde des animaux qu’aux carnaciers humains des médias, ce sont ces derniers qui l’ont croqué finalement, en plein coeur... réfléchsissons y aussi. C’est notre vision du spectacle, la vision anglosaxonne avec ses quelques années d’avance qui est à repenser plutot... Les feux de la rampe se sont éteints pour lui, les médias doivent déjà dire « au suivant »...


                                  • capricorn (---.---.97.114) 7 septembre 2006 02:20

                                    Steve Irwin ....un homme qui aimait relever des défits...un homme que j’adore ...que j’adorais beaucoup pour son coté aventurieux....ces émission étaient superbe.... il était extraordinaire à mes yeux ... c’est vraiment trop triste cet tragédie.... smiley

                                    mais c’est des risques qu’il prennait pour sa passion


                                    • Tom Tom (---.---.117.34) 7 septembre 2006 10:14

                                      NON !!! Mon héros ! RIP


                                      • Chris (---.---.92.109) 7 septembre 2006 16:29

                                        Je trouve ce texte déplacé et imbécile...l’humour de l’auteur est de mauvais gout !


                                        • patricia seguin CANADA (---.---.226.66) 8 septembre 2006 01:37

                                          Il est vraiment triste qu’un homme avec autant de passion puisse partir pour un autre monde aussi rapidement. Il avait une belle carriere devant lui et pouvait developper davantage ses aventures.

                                          Mort tragique mais le monde entier se souviendra de Steve Irwin


                                          • Hervé Buschard Hervé Buschard 16 septembre 2006 17:24

                                            Quel but avait donc ce monsieur en s’exposant ainsi devant des animaux sauvages tous plus dangereux et imprévisibles les uns les autres ? Celui de faire le clown, de se rendre intéressant au péril de sa vie ? Je trouve cette attitude absurde puisqu’elle n’apporte rien aux connaissances que nous avons des créatures qu’il a « affronté ». Aussi absurde en définitive que sa mort survenue alors qu’il faisait face à un animal somme toute pas très dangereux... ce type devait se shooter à l’adrénaline ! Admirer ses « exploits » est tout aussi absurde. Et se lamenter sur la mort de cet homme est éxagéré dans la mesure où on peut dire qu’il la bien cherché ! Moi c’est cette mièvrerie qui me laisse pantois au regard des morts innocents des conflits internationaux, qui eux n’ont pas « joué » avec leur vie...


                                            • (---.---.239.60) 30 septembre 2006 23:25

                                              Et le fric dans tout ça ?


                                            • rouky (---.---.33.200) 4 mars 2007 04:15

                                              l’intelot va reagir sur dautre sujet,tu le conait meme pas steve irwin son but c’etait de montrer au gens le monde animal en nous faisant rever et rire et non ce monde de fous tu comprend et il ne faisait pas que sauter sur les crocodiles et cela meme il savait toujours ce qu"il faisait et le danger qu’il encourer et moi il ma aprit beaucoup sur les reptiles et tu vas nous faire pleurer avec tes conflit internationaux.c’est toi le clown... smiley


                                            • Manta Fahrer (---.---.139.254) 1er octobre 2006 17:45

                                              Qu’un trou du cul comme irwin (jouant avec la vie de son fils en le promenant devant un crocodile) meurt attaqué par une raie ,parait être dans l’ordre des choses !


                                              • rouky (---.---.33.200) 4 mars 2007 04:01

                                                ou tu vas a le traiter de trou du cul pauvre type va,il savait tres bien se qu"il faisait et sa arrive a tout le monde de faire des erreurs ds la vie et tu te permet de le juger sur ce seul fait tu me fait pitier...


                                              • mickey (---.---.62.241) 5 octobre 2006 14:23

                                                c’est vrai que i million de mort c’est beaucoup plus dramatique, mais bon ce gars a joué avec ca vie et je trouve que c’est peut etre une mort honorable puisque il a joué souvent avec ces animaux la,il fallait s’attendre un jour a cette mort. en tout cas qu’on je regarde ces image et video j’ai l’impréssion que c’est un match de catch entre le croco et lui quoi. mais bon paix a son ame


                                                • Sylvia (---.---.204.61) 2 mars 2007 20:31

                                                  Votre article est tout à fait insipide et insignifiant. Votre grande « verbe » n’a rien d’impressionnant et je me demande comment on peu « écrire » sur un homme qui nous a tant appris sur le monde des animaux/des resptiles. Je pense qu’un peu d’anpathie aura davantage étoffé votre article si vide et si nul !!


                                                  • rouky (---.---.33.200) 4 mars 2007 03:48

                                                    tout a fait daccord avec toi Sylvia ,c qui le petit malin qui à ecrit cette article tu te croit drole imbecile heureux,pauvre c....il valais beaucoup plus que toi sa c sur des mec comme sa il en faudrai plus sur terre lui il ecriver pas des articles debile comme les tiens,il faisait beaucoup pour la nature,que l’homme continue de pourir,et sa vas se payer sa plus tard...bref ton article ma degouter,va faire ecrire sur des chose que tu conais...

                                                    et pour les commentaire su style il y a telement de guerre pourquoi on parle autant de lui et bin parce que je le repete des gars comme lui il en faudrai plus et lui ce bouger le derch pour la nature et la preservation de la faune et des vie tuer par la connerie de lhomme c aussi important que notre planete qui se meurt...

                                                    et ye a 1 a qui je peterai bien la g... c’est Manta Fahrer ou tu vas a le traiter de trou du cul pauvre type va,il savait tres bien se qu"il faisait et sa arrive a tout le monde de faire des erreurs ds la vie et ttu te permet de le juger sur ce seul fait tu me fait pitier...

                                                    SUr ceux bonsoir et merci a ceux qui ont reagit negativement a cette article du rigolo de service...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès