• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Sirius c’est du sérieux

Sirius c’est du sérieux

Ah Sirius, "Sirius A", l'étoile la plus brillante du ciel terrestre, et une des plus proches de notre soleil aussi (à 8.6 années lumière) On dirait même qu'elle clignote de multiples couleurs, ce qui est explique par les astronomes par un effet de distortion de lumière du à notre atmosphère.

Ils disent d'ailleurs que ce clignotement est le plus fort lorsque Sirius est proche de l'horizon. Pourtant une observation rapide du ciel en hiver dans l'hémisphère nord, en milieu de nuit, montre bien que cette affirmation n'est que très subjective.

Sirius est la version en latin du grec "seirios" qui veut dire chaud/brulant/desséchant.

Un fait assez peu connu semble-t-il est que son zénith dans notre ciel se produit à la date du 1er Janvier à minuit (c'est vérifiable avec n'importe quel logiciel de simulation du ciel, ou bien par observation directe) Bon bien-sûr, ça n'est le cas que dans une certaine bande géographique sur la terre, mais il s'agit quand même d'un fait tout à fait remarquable. (voire http://cs.astronomy.com/asy/general_discussion/f/27/t/29013.aspx en anglais pour plus de détails)

Quand on cherche l'origine du choix de cette date de changement d'année de notre calendrier grégorien, on trouve des allusions à un obscure événement politique de l'époque de César (le calendrier grégorien a été base essentiellement sur le calendrier julien), et au fait que Janvier est lié au dieu Janus.

En tout cas il semble que le 1er Janvier à Minuit, en occident, bien peu de gens ont conscience de ce phénomène céleste du zénith annuel de Sirius en train de se dérouler au-dessus de leur tête.

On pourrait penser qu'il aurait été logique de faire démarrer l'année avec une des saisons (l'équinoxe du 21 Mars par exemple, ou le solstice du 21 Décembre). Mais il semble qu'une autre priorité ait pris le dessus. Le 1er Janvier semble faire exception dans notre calendrier qui est pourtant celui de la rotation de la terre autour du soleil.

Les égyptiens faisaient moins de mystères puisque leur calendrier était officiellement directement relié à l'interaction entre le Soleil et Sirius. L'année commençait le jour du "lever héliaque de Sirius", c'est à dire le jour où Sirius et le soleil sont presque en conjonction et l'on peut voire Sirius se lever à l'horizon en premier, juste avant d'être "éclipsé" par le soleil.

Sirius a souvent été une étoile très importante pour de nombreuses civilisations anciennes. Les égyptiens l'appelaient Sopdet (Sothis en grec) et une dualité dans la relation Isis/Osiris avec celle des constellations Canis Majeur/Orion a été démontré, Sirius étant dans la constellation du chien (Canis major). Canis Majeur était décrite comme le lieu où réside âme d'Isis. Le temple de Denderah et son zodiaque récupéré par Napoléon, sont très clairs sur ces points.

Le mot canicule vient d'ailleurs de la période de chaleur du milieu de l'été où Sirius et le soleil se confondent presque et qui commence aux alentours du 4 Juillet (une autre date de célébration bien connue !). Les romains appelaient ce moment les "canicularies dies", une expression toujours utilisée par les anglo-saxons qui appellent ces jours les "dog days" (notez en passant qu'en anglais dog/chien, est l'inverse du mot God).
En Chaldee, Sirius était "L'étoile chien qui mène", en Akkadie "le chien du soleil", en Chine "le loup", chez les indiens d'Amérique aussi.

Il y a une cinquantaine d'année, on a observé que Sirius A, a pour "compagnon" une naine blanche, qui a été nomme Sirius B, ce qui était une hypothèse depuis pas mal de temps. Et tout récemment (<10 ans), des astronomes ont prouvé l'existence d'une 3eme étoile, Sirius C, une autre naine, rouge, à peine visible tellement son éclat est faible, et rendu invisible par l'éclat de Sirius A. Ces 3 étoiles forment donc une sorte de triptyque.

Un fait très étonnant est que c'est ce qu'aurait expliqué la tribu des Dogons au Mali, depuis plus de 5000 ans. Dans leurs légendes, ils font mention d'une visite dans des temps reculés d'êtres amphibiens qui leur auraient laissé l'information de leur origine en décrivant précisément ces 3 étoiles et leurs relations. Alors bien-sur, ça n'est pas quelque chose qui est facilement accepté par nos astronomes et historiens ! Bien au contraire. Tout a été fait pour discréditer l'origine de ces légendes. C'est une expédition anthropologique française dans les années 1930 qui avaient collecté ces informations des Dogons. Il a été dit que leurs propos ont été déformés, que les anthropologues eux-même ont affabulé et insufflé ce savoir. A chacun de se faire sa propre opinion. Les écrits de Marcel Griaule sont trouvables sur internet et sont gratuits. (voire "Dieux d'eau"- 1948)

Robert Temple est un auteur américain qui a publié un livre remarquable en 1976 reprenant tous les mythes autour de Sirius ("The sirius mystery"), un livre qui connut un grand succès. A l'époque il évoquait sur la base de sa compréhension des connaissances des Dogons, la possibilité de cette 3ème étoile, Sirius C, dont l'existence, prouvée bien plus tard, valide selon lui la plus grande partie de ses hypothèses.

Chez les zoroastres, en perse, le Dieu tistriya serait associe à Sirius, et certains disent que ce mot signifie "composé de 3 étoiles". Je n'en sais pas beaucoup plus, il y a finalement assez peu de recherche et d'informations sur ce sujet particulier, pourtant très "prometteur". D'autant plus qu'il y a de nombreux points communs entre la cosmogonie des perses, de Sumer, avec celle des dogons.

Il est aussi très important de noter qu'il semble bien que Sirius A soit dans une configuration particulière avec notre soleil. En effet, toutes les constellations dans le ciel sont affectées d'un mouvement très lent du fait de la précession de l'équinoxe (la position des étoiles varient de l'équivalent de 1 degré à l'horizon tous les 72 ans pour une même date du calendrier solaire, c'est à dire qu'il s’écoule 25920 années avant de revoir les étoiles en leur même position à un même moment de l'année). Toutes, sauf Sirius qui semble quasi-fixe depuis des temps immémoriaux. Il a été observé qu'une des rampes dites d'aération (celle du Sud) à l'intérieur de la grande pyramide pointe vers Sirius au jour de son lever héliaque. Les égyptiens avaient très bien remarqué ce fait et avait un cycle de 1461 années égyptiennes qu'ils appelaient le cycle sophic (voire les travaux de l’égyptologue Eduard Meyer, http://en.wikipedia.org/wiki/Sothic_cycle). Karl Heinz Homann est un indépendant qui a consacre 20 ans de sa vie a faire des observations très précises de Sirius pour prouver qu'elle ne suit pas le mouvement de précession comme le font les autres étoiles (voir http://www.binaryresearchinstitute.org/ , en anglais seulement)

On sait depuis quelques temps maintenant qu'"au moins" 80% des étoiles sont en configuration binaire. Cela pourrait être le cas du soleil, et alors Sirius A (ou bien B ou C d'ailleurs) pourrait être un candidat comme étoile binaire de notre soleil (Les etoiles binaires ont un mouvement lié dans leurs chemins autour de la galaxie à laquelle elles appartiennent)

Ce serait une information de très grande importance. Cela pourrait par exemple expliquer le phénomène de précession de l'équinoxe qui est dans la théorie actuelle (copernicienne et newtonienne) attribuée a un lent mouvement non prouvé de la terre sur elle-même au cours de sa rotation autour du soleil (qui reste une explication géocentrique), et le remplacer par une explication héliocentrique, c'est a dire un mouvement du soleil autour de son étoile binaire. On aurait alors un modèle élégant où on aurait :


- le cycle des jours dû à la rotation de la terre sur elle-même


- le cycle des années dû à une rotation de la terre autour du soleil


- et le cycle de la "grande année" (précession) qui serait dû à une rotation du soleil autour de son étoile binaire !

Ce modèle a été en fait déjà parfaitement décrit par les astronomes hindous de la période védique. Pour eux la "grande année" impliquait des périodes de conscience plus ou moins développée de l'humanité selon l'éloignement cyclique des 2 étoiles jumelles (Sirius et le soleil). Nous quitterions en ce moment l'âge de fer et irions vers l'âge d'or où elles sont le plus proches pendant quelques milliers d'années.

Les traditions des indiens hopis, ainsi que d'autres, parlent d'une étoile qui est bleue à certains "âges" de l'humanité et rouge à d'autres. Pourrait-il s'agir de Sirius dont l'éclat varierait selon sa distance avec le soleil, et sa vitesse de déplacement relative par rapport au soleil qui varie légèrement ?

Dans le film le "Truman Show", Truman reçoit une lampe projecteur qui tombe littéralement du ciel sur laquelle il y a marque "Sirius - Canis major". Apres cet événement, il entreprend sa quête de "recherche de la vérité". Dans Harry Potter, le parrain de Harry (son "godfather") s'appelle Sirius Black. Dans le conte Pinocchio, c'est l'étoile bleue la plus forte dans le ciel qui donne vie au pantin. Il y a un livre remarquable de 1400 pages écrit en 1877 par la théosophiste HP Blavatsky qui s'intitule "Isis dévoilée", etc.…

Enfin pour être complet, il ne faut pas manquer d'indiquer que Sirius est aussi extrêmement présente sous forme symbolique, ou bien parfois plus directement, dans les enseignements, ou doctrines de très nombreuses sociétés secrètes, et de la franc-maçonnerie notamment.

Sirius, c'est bel et bien du très "sérieux". Et chaque 1er Janvier devrait être l'occasion de s'en souvenir....


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Gcopin Gcopin 26 décembre 2014 11:59

    Bonjour @ l’auteur

    En ce qui me concerne je trouve votre article intéressant, c’est quand même nos ancêtres !

    « Les traditions des indiens hopis, ainsi que d’autres, parlent d’une étoile qui est bleue à certains « âges » de l’humanité et rouge à d’autres. »

    Néanmoins, le fait de dire Sirius passe du bleu au rouge ou l’inverse (une étoile chaude est bleue, une étoile plus froide est rouge pour faire simple), me contrarie, on n’est pas compatible avec la deuxième loi de la thermodynamique ou l’entropie si vous préférez, c’est comme si je dis « le matin mon café froid devient chaud » tout ça sans apport de transformation d’énergie. De même dire que Sirius a une influence sur notre étoile le soleil pourquoi pas, tout dépend du degrés, on sait que dans l’univers tout est inter dépendant, mais cela n’en fait pas une étoile binaire de notre soleil pour autant, au sens astrophysique. Un couple binaire concerne deux étoiles très proches, de plus si je vais dans votre sens, il faudrait parler au préalable de Proxima du Centaure qui est à demi chemin de Sirius donc conformément aux lois de Newton ou de la relativité générales pour les puristes serait mieux placée question gravité (donc à mi chemin de la terre par rapport à Sirius). (gc)


    • Cyrus cyrus 26 décembre 2014 12:42

      sans adhérer a tout l’ article (ni le réfuter sans le lire comme une théorie « exotique » qui appelle des preuves complexe réunit en dossier de validation), qui me semblent en effet considérer un phénomène différent de ce que l’ astronomie appelle une étoile binaire , on pourrait le parer du nom de « tango binaire galactique » , çà éviterait de rapprocher de l’ idée classique « de binaire locale intra-solaire » . Si l’ idée n’ est pas gênante en soit de voir la galaxie comme un « flipper gravifique-électro-magnétique » il faut cependant comprendre les équations de mouvement , détecter de nouveau objet super massif (mais peut etre aussi super-électromagnétique) , les cibles ,couloir ,et bumper géant cosmique.

      la dessus "Néanmoins, le fait de dire Sirius passe du bleu au rouge ou l’inverse (une étoile chaude est bleue, une étoile plus froide est rouge pour faire simple), me contrarie, on n’est pas compatible avec la deuxième loi de la thermodynamique ou l’entropie si vous préférez, c’est comme si je dis « le matin mon café froid devient chaud » tout ça sans apport de transformation d’énergie. « => effectivement l’ évolution d’ une étoile fait rarement des yoyo de couleur du chaud au froid . Mais on peut peut être l’ expliquer différemment , soit par l’ effet doppler (décalage des fréquence en fonction de la vitesse) , soit par des »loupe gravitationnelle« qui pourrait comme un trou noir absorber une partie du spectre. Ce n’ est donc pas la couleur de l’ étoile qui change mais la perception qu’ on en as selon sa »trajectoire".


    • Cyrus cyrus 26 décembre 2014 12:54

      Donc si je te suis bien le décalage serait dans l’ autre sens ? ce qui annule mon idée profane ... sniff ;)


    • Cyrus cyrus 26 décembre 2014 12:58

      ou décalage imperceptible ?

      L’effet Doppler explique pourquoi les raies observées présentent une largeur en longueur d’onde supérieure à la largeur naturelle. En effet, par suite de l’agitation thermique, une moitié des atomes émettant la lumière se déplace vers l’observateur, avec une diminution correspondante de la longueur d’onde et l’autre moitié s’en éloigne, avec une augmentation de la longueur d’onde. La largeur caractéristique d’une raie λ 0 est mesurée par une quantité appelée largeur Doppler directement proportionnelle à la vitesse moyenne d’agitation thermique et donnée par la formule


    • Cyrus cyrus 26 décembre 2014 13:36

      merci de la rectif, passe de bonne fêtes


    • Xenozoid Xenozoid 26 décembre 2014 13:38

      et du télescope utilisé


    • izarn izarn 1er janvier 2015 19:35

      Ca fait beaucoup de suppositions du genre à mettre Paris en bouteille...
      Bien entendu il est possible qu’une météorite vous tombe sur le crane le 1er de l’an, mais le risque est quasi nul ! Bonne Année !


    • Pascal L 26 décembre 2014 13:20

      Le premier janvier, c’est d’abord le moment où le soleil se lève le plus tard dans nos régions. Vous pouvez vérifier sur le calendrier des postes. Et dans un calendrier solaire, cela crée du sens.


      Quand au légendes Dogons, il a été démontré qu’elles ont largement été inspirées par un astronome de passage. En tout cas, il n’est plus possible de certifier qu’elles viennent d’un âge d’or ancien.

      On peut toujours émettre l’hypothèse que notre civilisation a été inspirée par un monde extraterrestre provenant de Sirius, mais avant d’y croire, il faut faire une analyse critique de toutes les hypothèses plus probables. Aujourd’hui, nous n’avons aucune preuve et plein d’hypothèses plus probables.

      • Gasty Gasty 26 décembre 2014 16:43

        Comme par exemple, que nous sommes issue d’une Métazoaire qui a vu le jour sur terre.


      • Fabien Bloom Fabien Bloom 27 décembre 2014 00:42

        « le moment où le soleil se lève le plus tard » dépend beaucoup de la latitude (j’apprécie que vous indiquiez d’ailleurs « dans nos regions »). 

        A la latitude 40 degrés, cette date est aux alentours du 5 Janvier (le site internet de la marine américaine explique tout ça très bien : http://aa.usno.navy.mil/faq/docs/rs_solstices.php , en anglais). 

        Alors que pour Sirius, c’est une autre histoire....Et surtout, qui le sait ?


      • izarn izarn 1er janvier 2015 19:42

        En fait le premier janvier c’est une institution de l’Eglise romaine due au Pape Grégoire XIII. D’ou le nom de calendrier grégorien.
        En fait le solstice est le 21 Décembre. De fait les jours augmentent depuis lors.
        On ne voit pas le rapport avec les Dogons, les égyptiens, la Grande Pyramide ou la planète Jupiton.


      • Lo lop Lo lop 26 décembre 2014 13:27

        Les gourous du temple solaire prétendaient que le suicide de leur ouilles leur permettraient le « transit vers Sirius » - « Aller simple vers Sirius », c’est le titre d’un livre sur le temple solaire.


        • Cyrus cyrus 26 décembre 2014 18:31

          c’ est plutôt les comptes bancaires qui ont du « transiter » ;)


        • Jean Keim Jean Keim 28 décembre 2014 13:40

          Merci pour l’article, quelque chose m’échappe, si Sirius n’est pas l’étoile la plus proche de notre soleil suivant quel mode de couplage peut-elle être associée avec ce dernier, quand on parle de système binaire n’est-ce pas suivant les règles de la mécanique newtonienne ? 

          Que nous descendions d’un ancêtre simiesque, créé par un dieu ou le resultat du savoir faire des habitants de Sirius, nous sommes ce que nous sommes et là se trouve le point de départ de notre quète.

          • Fabien Bloom Fabien Bloom 29 décembre 2014 00:13

            Avez vous visité le site http://www.binaryresearchinstitute.org/ ?

            Entre la réalité des observations, et la théorie, une approche réellement scientifique consiste à admettre que la théorie pourrait être inexacte ou incomplète.

            Songez aussi que les théories newtoniennes n’ont pas encore été révisées malgré les constatations de la mécanique quantique tels que l’intrication quantique qui est complètement impossible dans le modèle newtonien (attention, c’est juste un exemple. Je ne dis pas que c’est ce qui est explique l’interaction sirius/soleil)

            Comment réconcilier l’absence du mouvement de la place de Sirius dans nos cieux avec la réalité du phénomène de précession ? (un phénomène dont beaucoup découvre l’existence tardivement vu qu’il n’est pas enseigné à l’école ce qui est assez choquant. Un point intéressant : avec la précession, les étoiles bougent d’un degré tous les....72 ans. Une durée telle qu’aucun homme ne peut vraiment l’observer de façon visuelle de son vivant)

          • JL JL 29 décembre 2014 11:02

            Une idée comme ça, en passant : est-ce que ce couplage pourrait n’être qu’une apparence ? Je veux dire par là que les étoiles ont une histoire que nous ne connaissons pas forcément.

            Imaginez les molécules d’eau dans un récipient que l’on touille (ou des microparticules en suspension dans l’eau). Deux molécules (ou microparticules) proches à un instant donné pourront se trouver éloignées quelques millisecondes plus tard, mais si on observait leurs mouvement àl’échelle de la picoseconde, on trouverait peut-être des coïncidences troublantes.


          • Laconique Laconique 28 décembre 2014 17:31

            You made my day ! Article très intéressant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Fabien Bloom

Fabien Bloom
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires