• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > [Strange and Funky Animal Photographer] Nick Brandt

[Strange and Funky Animal Photographer] Nick Brandt

Dans la grande tradition SSAFTienne, je crée une nouvelle rubrique Strange and Funky Animal Photographer.

Pour l’inaugurer, j’ai choisi de présenter le travail somptueux de Nick Brandt.

 

Elephant with exploding dust, amboseli, 2004, Nick Brandt

 

Nick Brandt est un photographe britannique qui a débuté comme réalisateur de clip vidéos, travaillant avec des artistes comme Michael Jackson pour réaliser plusieurs clips dont Earth Song. C’est d’ailleurs durant la réalisation de ce clip, en partie filmé en Tanzanie, que le projet de photographier les animaux de l’Afrique de l’Est a germé chez lui.

Il repart pour l’Afrique en 2000, armé de son Pentax 67 II pour prendre des portraits et paysages en Noir et Blanc.

 

Elephant Drinking, Amboseli, 2007,Nick Brandt

 

Cheetah and Cubs Lying on Rock, Serengeti 2007, Nick Brandt

 

Plusieurs choses sont remarquables dans son approche. D’une part, la manière dont sont prises les clichés : Nick Brandt n’utilise pas d’objectif télescopique, ce qui signifie que tous ses portraits d’animaux sont réalisés à très courte distance des sujets photographiés. Nick Brandt dit qu’en s’approchant ainsi, il peut mieux appréhender la personnalité des animaux qu’il photographie. D’autre part, il retouche ses images pour les vieillir artificiellement, donner un cachet très XIXème siècle à ses photos pour évoquer un sentiment de nostalgie et mélancolie, comme pour nous signifier que nous observons des animaux disparus de longue date…

 

Hippos on the Mara River, Masai Mara, 2002, Nick Brandt

 

Elephant Exodus, Amboseli, 2004, Nick Brandt

 

Elephant Mother & 2 Babies, Serengeti, 2002, Nick Brandt

Sitting Lionesses, Serengeti, 2002, Nick Brandt

Rhinos on Lake, Lake Nakuru, 2007, Nick Brandt

 

Gorilla Baring teeth, Parc des Volcans, 2008, Nick Brandt

 

Buffalo blind in one eye resting, Amboseli, 200, Nick Brandt

 

Zebra turning heads, Ngorongoro crater, 2005, Nick Brandt

 

Chimpanzee Monks, Mahale, 2003, Nick Brandt

 

Les photos présentées ici proviennent de deux ouvrages publiés en 2005 et 2009 (On the Earth et A Shadow Falls respectivement). L’artiste pense cependant à réaliser une trilogie et, depuis 2010, est parti de nouveau photographier les spécimens, de plus en plus rare, de la savane africaine.

Le dernier titre de la trilogie sera censé clore la phrase entamée dans les deux précédents volumes : On the Earth, a shadow falls

Gageons qu’en 2013, année de sa publication, la phrase ne se termine pas sur un constat tragique sur l’état de la faune de ces contrées…

Lien :

Nick Brandt


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Giordano Bruno 15 février 2011 08:29

    Le travail de Nick Brandt est excellent et justement reconnu. Vous faites bien de lui dédier un article.

    Mais pourquoi diable utiliser cet horrible vocabulaire anglais dans le titre pour en parler ?

    Je vois dans les photos de Nick Brandt un grand respect de l’héritage d’un passé : celui de la nature. En vis-à-vis, je vois dans votre titre le mépris d’un autre héritage : celui de la langue française.


    • Taupo Taupo 15 février 2011 16:24

      photographie [fɔtɔgʀafi] nom féminin étym. 1834, d’après l’anglais photograph ◊ de photo- et -graphie.
      Le latin palus a donné travail « dispositif pour ferrer les bœufs » (cette machine [tripalium] L’anglais doit donc au français to travel « voyager » (xive s., du français travailler), que l’on retrouve dans travelling et
      comprenant trois poteaux).traveller’s chèque.

      Illusion tenace, que celle de la fixité des langues. Ironie mordante de voir ses détracteurs mépriser son enrichissement...


    • Taupo Taupo 15 février 2011 16:26

      photographie [fɔtɔgʀafi] nom féminin étym. 1834, d’après l’anglais photograph ◊ de photo- et -graphie.
      Le latin palus a donné travail « dispositif pour ferrer les bœufs » (cette machine [tripalium] comprenant trois poteaux).
      L’anglais doit donc au français to travel « voyager » (xive s., du français travailler), que l’on retrouve dans travelling et .traveller’s chèque.

      Illusion tenace, que celle de la fixité des langues. Ironie mordante de voir ses détracteurs mépriser son enrichissement...


    • Kakapo Sam Lowry 15 février 2011 18:30

      La photo de l’éléphant poussiéreux est magique !

      Pas de doute : photographe, c’est un art.


      • Kakapo Sam Lowry 15 février 2011 18:36

        J’ai lu quelque part, que ce qui avait le plus de mal à la faune Africaine, c’est la seconde guerre mondiale. Une immense réserve de bifteck pour le brave petit soldat.


        • PASDUPE 15 février 2011 21:00

          Les photos sont d’un magnifique et élégant noir & blanc. Ce qui l’est moins c’est la langue utilisée pour nous les faires découvrir. Quelle manie s’est emparée d’un certain nombre d’intervenants de vouloir nous imposer ce jargon, sous pretexte d’un prétendu enrichissement (celle là, fallait oser nous la faire) que seuls des ringards de mon espèce sont bien incapables d’apprécier. Utiliser la langue macdo pour parler d’art c’est comme préférer la bouffe industrielle à celle de la maison. La langue de l’empire, celle des maîtres vénérés. Il n’y a qu’un pas entre soumission et prostitution. Tu le franchis quand ?

           


          • Taupo Taupo 16 février 2011 07:05

            Un peu d’entraînement : http://www.youtube.com/watch?v=J7E-aoXLZGY


          • LE CHAT LE CHAT 15 février 2011 22:32

            très belles photos , surtout celle de l’éléphant qui s’asperge de poussière !

            le roi lion était en vacances , que des guépards squatteurs ont investi son rocher ? smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Taupo

Taupo
Voir ses articles







Palmarès