• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Traque aux chiens illégaux en Chine

Traque aux chiens illégaux en Chine

Chine

Chien1_1On dit que les Chinois mangent tout ce qui a quatre pattes sauf les tables et les chaises. On qualifie aussi les Chinois de cruels pour leur consommation de viande de chien. Pourtant l’engouement pour les animaux de compagnie tels que les chats et les chiens ne cesse de croître, provoquant certains désordres.

Consécutivement à une décision du gouvernement, pour des raisons d’hygiène et de rage, les chiens dépassant 35 cm de hauteur seront interdits et il sera désormais interdit d’avoir un deuxième chien à la maison, sous peine qu’il soit abattu par la police. De plus, tout détenteur de chien sera obligé de le déclarer et devra payer une taxe de 500 euros, plus 300 à 600 euros annuels selon la taille de l’animal.

Chien2_1La chasse aux chiens illégaux a déjà commencé dans le Yunnan avec l’abattage d’environ 50 000 chiens en quatre jours. Dans d’autres villes, plus de 10 000 chiens ont été tués par jour, ce qui conduit à des moyennes d’abattage de vingt chiens par jour pour chaque policier.

A la suite de cela, une manifestation a eu lieu le 11 novembre devant le zoo de Pékin.

Source : Boxun.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Rinoa (---.---.35.52) 17 novembre 2006 13:54

    « [...] et il sera désormais interdit d’avoir un deuxième chien à la maison, sous peine d’être abattu par la police. »

    Qui est abattu ? Le maître ou le chien ?!! smiley


    • (---.---.234.81) 17 novembre 2006 14:13

      Je me suis fait la même réflexion en lisant la phrase smiley


    • Haina (---.---.21.82) 24 novembre 2006 11:36

      deux commentaires qui traduisent un certain point de vue a la francaise... Les policiers qui tuent les chiens font du kung fu, ces derniers ne souffrent pas avant d’imploser ! smiley


    • Haina (---.---.21.82) 24 novembre 2006 11:50

      Un article qui traduit a moitie une realite. La viande canine etait surtout une specialite coreenne mais apparemment ici ce qui a les yeux brides est chinois.

      Les tenants de l’info seraient interessants si on parlait un peu de la recente epidemie de rage (quelques cas recenses a Pekin) suivie de l’abattage systematique de la population canine dans le sud de la Chine (ou les methodes barbares ont suscite de graves polemiques)...La rage, donc vue comme consequence directe des elevages prives sans controle (marche de plus en plus vaste). Une traque qui resulterait d’un laxisme durable.


    • Adama Adama 17 novembre 2006 16:01

      Aïh, je n’irais pas en chine avec mon braque de Weimar... Terrifiant ce régime, et pas seulement pour les hommes...


      • (---.---.74.206) 17 novembre 2006 20:57

        entre le braque de weimar , la vache folle et la tremblante du mouton « le principe de precaution » s’impose .

        pas trop stresse ta viande ?


        • (---.---.34.143) 17 novembre 2006 23:31

          ça doit pas être top d’être toiletteur pour chien là-bas...tu risque de retrouver la pupuce à sa mémère au fond de ton assiette.....pas cool, ce pays...et ils mangent encore d’autres bestioles...c’est à leur souhaiter une bonne grippe...du poulet


          • (---.---.75.144) 19 novembre 2006 08:59

            il serait intéressant qu’une mesure similaire, sans être aussi drastique soit adopté en France, tant dans les grandes villes où il devient impossible de faire cinq pas sans trouver des déjections canines que dans les campagnes où, au motif qu’il y a de l’espace, les chiens divaguent en toute liberté, et en toute impunité des maîtres parce que le maire ne veut pas se mettre à mal avec ses électeurs.

            pour avoir vécu et dans les unes et dans les autres je parle d’expérience,

            slalomer entre les crottes, petites ou grosses, dures ou molles, glisser dessus quand elles sont masquées par la neige tombée durant la nuit, (une femme agée s’est brisé le col du fémur) ; ou ne pouvoir faire une promenade dans un petit bourg de province sans déclancher des aboiements furieux (encore que je comprenne la nécessité d’un chien pour l’habitant d’une maison isolée) voilà le quotidien des rapports de la population française avec la population canine.

            non à l’abattage des chiens, oui à celui des maîtres warff ! warff ! je plaisante (quoique des fois...)

            plus concrètement, oui à une taxe canine alignée sur la taxe des revenus pour préserver une certaine équité et une certaine propreté ; personnellement j’en ai marre de payer pour le plaisir des autres, le nettoyage des trottoirs est fait par les services de la municipalité, et la taxe d’habitation qui la paie ? vous et moi, tous les habitants d’une ville et je ne vois pas pourquoi, à l’heure actuelle je paie pour l’entretien des chiens de mes concitoyens.

            enfin tout animal devant automatiquement passer chez le véterinaire pour vaccination et tatouage devrait être aussi automatiquement stérilisé pour juguler les reproductions intempestives et les divagations lors des périodes de reproduction


            • haina (---.---.21.82) 24 novembre 2006 12:58

              En Chine on traque les chiens sans-papiers. Plus humains qu’en France nos amis de la police smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

FSCA


Voir ses articles







Palmarès



Partenaires