• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Trotte trotte sur mon bidet

Trotte trotte sur mon bidet

 

Un sujet essentiel évacué par le débat

 

Nous serons éternellement reconnaissant à la maîtresse du Roi, notre chère marquise de Pompadour pour ce qu'elle a permis d'apporter à l'art de vivre à la française. N'oublions jamais sa passion incommensurable pour le légume turgescent qui en cette époque, était blanchi, non pas sous le harnais, mais bien sous une capote qui n'avait rien de préservative. L'asperge lui doit ses lettres de noblesse tant la dame en était gourmande au-delà du raisonnable.

Sans relation aucune, quoiqu'il ne faille pas y mettre sa main au feu qu'elle avait en endroit qui explique son apport essentiel à l'hygiène de ce séant en grand danger de se consumer. Constatant qu'il lui fallait de temps à autres calmer les ardeurs de cette pyromane zone gourmande, la dame conçut un bain de siège pour des ablutions intimes.

C'est en 1710 que les annales retiennent la parution de ce meuble de confort qui fit un temps la gloire de l'industrie sanitaire tricolore. La courtisane de cour désirait laver à grandes eaux son jardin secret pour y recevoir dignement son monarque adoré. Rien n'est du reste précisé sur l'état du plantoir royal lors de ses parties de jambes en l'air.

Nous savons seulement, de sources invérifiables, que le bon roi ayant des mœurs fort cavalières surtout dans le choix de la posture, rapidement ce petit meuble devint le Bidet, un petit cheval de poste pour qui avait flamme en cet endroit pour un service au porteur. Les mauvaises langues ajoutent aussi sournoisement que grivoisement que le verbe Bider qui signifiait à l'époque : trotter, rendait compte de la précipitation à la hussarde du grand Prince.

Toujours est-il que dame Pompadour, après son ouvrage, désirait prolonger le plaisir en trempant l'objet du délit dans une cuvette. Monté sur pied, ce réceptacle permettait assurément de le prendre en dépit des performances décevantes du galant amant. Rapidement, pour honorer malgré tout, le pourvoyeur de généreuses offrandes, la forme en poire fut adoptée pour le susdit Bidet, au nom d'un curieux raccourci langagier.

Désirant sans doute rappeler la mythique ceinture de chasteté, élément plus que douteux mais qui ne cessa de mettre en branles fantasmes et fariboles, le bidet en hêtre, muni d’un bourrelet de cuir pour rappeler sans doute des pratiques qui cinglent les chairs avec un fond en étain et équipé d'une charnière pour évoquer la liaison trop brève, avait pour un usage exclusif une fermeture dotée d'une serrure.

Installé dans la chambre nuptiale ou coquine, l'objet en fut chassé avec l'invention de la plomberie qui imposa un déclassement vers la salle de bain. Les transports amoureux en somme n'étaient rien d'autre que ce trajet de la chambre aux sanitaires pour enfourcher un élément qui longtemps provoqua interrogation et moquerie chez nombres de touristes en visite hexagonale.

Avant la loi sur le contrôle des naissances, le bidet avait réputation de participer grandement à la contraception par une toilette intime grandement arrosée de savon de Marseille. Si pour certaines, le succès fut au rendez-vous, pour d'autres hélas, force est de constater que les espoirs tombaient lamentablement à l'eau.

Au fil de ce XX° siècle de toutes les révolutions, le bidet connut des fortunes diverses. Relégué au rang de lave pied, il descendit soudain de son piédestal avant que de n''être le plus souvent que l'abreuvoir préféré du chien de compagnie. Au fil du temps, il devint un objet parfaitement obsolète, le stigmate lointain d'une époque où la sexualité n'était pas aussi libre.

Le bidet n'est plus, il a déserté les salles de bain comme il avait disparu jadis de la chambre à coucher. Il demeure le témoin d'une époque où le bain de siège avait encore la côte. Une nouvelle tendance ; venue du Japon, lui permettra peut-être un retour en grâce en envisageant une nouvelle pénétration dans les WC par le truchement d'une toilette bidet pour remplacer le papier.

Au bout du rouleau après les différents épisodes sanitaires, en totale pénurie du papier hygiénique, il est assuré que les naufragés du PQ sauront réclamer pareille installation pour faire la nique aux agioteurs des grandes surfaces. La Pompadour y verrait là une belle revanche et une juste réhabilitation de sa réputation.

À contre-jour.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 21 avril 12:11

    Jean-Michel a remplacé le bidet par le sybian. Mais ça, c’est dans les anales de 2022 et pas dans les annales de 1710.


    • troletbuse troletbuse 21 avril 12:19

      @Séraphin Lampion
      Et Manu, Sybian par Attal  smiley


    • troletbuse troletbuse 21 avril 12:20

      @Séraphin Lampion
      Plus écolo !  smiley


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 21 avril 12:26

      @Séraphin Lampion

      En fait, la Pompadour n’a rien inventé, et les origines du bidet, en effet remontent à 1700 lorsqu’un certain Christophe Des Rosiers en a bricolé un pour Madame De Prie, l’épouse de Louis, Marquis de Prie, parrain de Louis XV.

      C’est de Louis Henri de Bourbon, prince de Condé qui, en tant qu’amant, avait vu la dame à cheval sur un tabouret très particulier « en forme de violon ».


    • troletbuse troletbuse 21 avril 12:41

      @troletbuse
      Eh oui, les cordes, ca vibre. C’était une symphonie en do majeur ?  smiley


    • troletbuse troletbuse 21 avril 12:42

      @Séraphin
      Prince de Condé ou Décon.  ?  smiley


    • troletbuse troletbuse 21 avril 12:43

      @troletbuse
      Oh il y a encore le prince de Bonnebourre  smiley


    • C'est Nabum C’est Nabum 22 avril 18:57

      @Séraphin Lampion

      Merci pour cette remarque


    • Belle allusion a un d« ébats » dont j’eu les échos, telle celle qui ne fut pas entendue de Narcisse 1er. La marine sur son séant, à cheval sur Jupiter n’eut que son soleil à offrir. Rappel d’une dame qui sur les haut de Marseille montra son arrière train pour faire fuir l’ennemi... Car la rencontre fut ce qui était prévisible un véritable bide... A n’avoir que son cul à offrir, il ne faut espérer y voir le véritable soleil.... Même si certains préconisent de se faire bronzer l’anus, ce n’est certes pas pour y voir plus clair. https://www.google.com/search?q=soleil+cul&biw=1260&bih=646&tbm=isch&source=iu&ictx=1&vet=1&fir=m7jQbmmIw7rg5M%252C9SBSQeWKapcpfM%252C_%253Bn2Hi8WOTnXGCcM%252CH3J_Zmr1iY6CbM%252C_%253B16drCaoopt-xWM%252CoSKUfUJnP_BJyM%252C_%253Bf0YWWLlFVD6FZM%252C70ALWsai3wz8tM%252C_%253B8J6lCuE4nsorZM%252Ciut_Fyh_1uUKZM%252C_%253BXh3IUo2yqs6wMM%252C8p6KFhI23JO3LM%252C_%253B-MP5NjZi9evDfM%252C8p6KFhI23JO3LM%252C_%253B-QxKMotFF6ou0M%252CXMsTRJ66QdiR7M%252C_%253BHal5nir9fsQxDM%252ChYoFREi4lfNchM%252C_%253BfiX5bZW1wjLRzM%252CRCSPVqEo4UaKHM%252C_&usg=AI4_-kQAuhI9oaJLoPDzVqASqkTGMair9A&sa=X&ved=2ahUKEwiNpcnG9aT3AhXQjqQKHaskCg8Q9QF6BAgpEAE#imgrc=16drCaoopt-xWM


      • C'est Nabum C’est Nabum 22 avril 18:58

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        ça coule de source


      • Clocel Clocel 21 avril 12:47

        La Toilette intime ou la Rose effeuillée...


        Le bon Roi Henri recommandait à ses partenaires de ne pas trop en user, outre la poule au pot, il semblait aimer aussi la venaison...


        • C'est Nabum C’est Nabum 22 avril 18:58

          @Clocel

          Ne te lave pas j’arrive 


        • Clocel Clocel 21 avril 13:00

          Votre illustration m’a fait penser au Quidditch moldu ! smiley


          • C'est Nabum C’est Nabum 22 avril 18:58

            @Clocel

            dites moi en plus 


          • juluch juluch 21 avril 21:36

            le fameux bidet de nos parents !!!


            • C'est Nabum C’est Nabum 22 avril 18:59

              @juluch

              Et oui ...


            • chat maigre chat maigre 24 avril 23:06

              il y en avait toujours un dans les maisons que mes parents ont acheté durant mon enfance.

              ma mère et mes soeurs en faisait d’autres usages mais moi j’adorais m’y laver les pieds, je trouver que c’était le grand luxe avec mes yeux d’enfant et il est vrai que pour les pieds il n’y a pas mieux smiley

              ça fait longtemps que je n’en ai pas vu un mais il doit bien en rester quelques-uns en activité.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires


Publicité