• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Un jeu pas si innocent

Un jeu pas si innocent

 Qui n’a jamais joué aux cartes... belote, coinche, tarots, rami, poker, bridge, j’en passe et des meilleurs, afin d’égayer les longues soirées d’hiver, sans trop se poser la question du sens caché qu’il pourrait y avoir dans un innocent jeu de 52 cartes ?

En effet, s’il y a 52 cartes dans le jeu, c’est qu’il y a 52 semaines dans l’année...

S’il y a 4 couleurs, c’est qu’il y a 4 saisons...

S’il y a 13 cartes dans chaque couleur, c’est qu’il y a 13 semaines dans chaque saison...

Et s’il y a 12 figures, c’est qu’il y a 12 mois dans l’année, les figures étant le roi, la dame, et le valet dans chaque couleur...

L’origine serait donc l’ancien calendrier lunaire égyptien, (lien) et s’il y a 13 cartes dans chaque couleur, c’est aussi que les égyptiens comptaient 13 mois, le 13ème étant composé uniquement de quelques jours : chaque mois ne comptant que 30 jours, il fallait compléter par un 13ème mois de quelques jours pour arriver aux 365 jours de l’année. lien

Il s’agirait donc d’un calendrier lunaire et agricole...caché dans un innocent jeu de cartes.

La première semaine de chaque saison est la semaine du roi, puis suit la semaine de la reine, du valet, et ainsi de suite jusqu’à la semaine de l’as, laquelle déclenche l’arrivée d’une nouvelle saison, et on recommence avec la couleur suivante, le joker servant pour les années bissextiles.

Le trèfle pourrait représenter le printemps, le cœur, l’été, le carreau, l’automne, et le froid piquant du pique, l’hiver, mais nous verrons plus loin que chaque sigle représente aussi les différentes classes de la société, ainsi que les 4 éléments : le feu, l’eau, la terre et l’air.

Le trèfle ?...il est aussi, d’après la légende, cette plante que St Patrick tentant de convertir le Roi Irlandais, lui expliquant que les 3 feuilles de la plante étaient symboliquement le Père, le Fils, et le Saint-Esprit, ces composantes de la religion chrétienne, fit de cette plante l’emblème du pays.

Le trèfle était aussi pour les druides une plante magique lorsqu’il avait 4 feuilles, ceux-ci étant convaincus qu’il permettait de percevoir la présence des démons. lien

Rappelons qu’en cartomancie, le trèfle est la promesse de l’argent lorsque les arbres fleurissent, promettant de beaux fruits...

Le cœur, ce sont bien sur les sentiments, l’été n’est-il pas la saison des idylles ?

Quant au carreau, il concerne la réussite professionnelle, la récolte des fruits de l’été...et finissons par l’hiver, qui marque la fin des saisons, et peut annoncer des évènements graves, voire sombres, ou en tout cas une période de dormance provisoire...

Quant aux noms des différents personnages, ils ont tous aussi leur histoire...

Pour Trèfle, le roi est Alexandre le Grand, que l’on ne présente plus, la dame de Trèfle est appelée Argine, l’anagramme de Régina, celle qui donna 2 fils à Charlemagne, (lien) le valet fermant la marche n’est autre que Lancelot du Lac, le célèbre chevalier de la Table Ronde.

En Cœur, le gascon La Hire (Etienne de Vignolles) était le compagnon d’arme de Jeanne d’Arc, et on lui prête ces mots : « un pillage sans incendie, c’est comme une andouillette sans moutarde  »...(lien), mais ce n’est pas tout, car d’après certains historiens, c’est lui qui serait à l’origine du jeu de carte.

Pour la petite histoire, tentant de délivrer Jeanne, lorsqu’elle était tombée dans les mains des anglais, il fut capturé à son tour, réussira à s’évader, et se mit à la tête d’une bande de pillards...ce qui explique sa devise contée plus haut.

La reine Judith, est celle qui après avoir séduit et enivré le général Holopherne, envoyé par Nabuchodonosor, l’empereur assyrien, pour punir Israël, lui trancha la tête, donnant la victoire à son peuple (lien), et Charles, fermant la marche, étant bien sur le grand Charlemagne.

En Carreau, le valet Hector est Hector de Galard de Brassac, un autre des compagnons de Jeanne d’Arc, Rachel étant la compagne de Jacob, mais surtout la mère de Joseph, celui qui devenant le bras droit du pharaon, invitera tous les hébreux à venir s’installer en Egypte, avec la fin que l’on connait... et Jules n’était autre que César qui contrairement à la légende ne fut jamais empereur.

Mais le Carreau n’est pas que ça : chez nos voisins outre-manche, il se dit « diamond » (diamant en français), symbole indéniable lié à la valeur, voire la fortune, et en symbolique ésotérique, il est associé à l’élément terre, au matériel, à l’argent, à la propriété, bref, en la richesse... celle que l’on accumule après les fruits de l’été. lien

Pique ferme la marche avec Hogier, un chevalier danois qui s’était opposé en vain aux désirs de conquête de Charlemagne  : il finira ses jours dans un monastère, et la légende veut qu’il renaisse de ses cendres lorsque le Danemark sera en danger, Pallas étant la déesse de la guerre, mais aussi de la sagesse, Athéna, « Pallas Athénée » signifiant « Athéna la sage » et David, celui qui triompha du géant Goliath, grâce à sa célèbre fronde. lien

Pourtant, si l’on remonte un peu plus dans le temps, on découvre que les symboles des 4 couleurs que nous connaissons aujourd’hui étaient différents : il y avait initialement les coupes, les pièces, les épées, et les bâtons, puis il y eut une évolution...

En Suisse par exemple, ce furent les boucliers, les roses, les glands et les grelots, jusqu’à ce que les cartiers français qui se trouvaient à Paris, et à Lyon, décident les symboles actuels, afin de simplifier les dessins, et les couleurs.

Si l’explication des 4 saisons parait la plus plausible, il y eut d’autres théories, comme par exemple celle d’affirmer que le jeu représentait les différentes classes de la société, ainsi que les 4 éléments.

On doit cette théorie à Claude-François Ménestrier, un jésuite du XVIII siècle qui avait considéré que « le jeu de cartes représente un état politique composé de 4 corps : les ecclésiastiques, la noblesse militaire, les bourgeois, et les paysans ».

Trèfle, les paysans, Cœur étant l’église, Carreau, la bourgeoisie, et Pique, la noblesse.

Le Trèfle, auparavant un bâton de polo, puis un bâton de combat, une masse, un gourdin, était la représentation de la classe paysanne, car il faut se souvenir que celle-ci n’avait pas le droit de porter l’épée.

Il est le symbole associé à l’élément feu, mais aussi au travail, à la créativité, et à la sexualité.

Suit le Cœur, appelé aussi la coupe, lequel était le symbole du clergé, de l’église en référence à la coupe évasée, portée sur un pied élevé, qui n’était pas sans rappeler le Saint Graal...il était associé à l’élément eau, aux émotions, à la famille, aux relations, aux cérémonies, et à la spiritualité.

Le Carreau, initialement une pièce de monnaie ronde, un écu, voire un bouclier orné des armories d’un prince, représentait la classe marchande, la bourgeoisie.

Il était associé à l’élément terre, à l’argent, la propriété, voire au commerce.

Le Pique (spade en anglais), est dérivé du mot « spatha », en grec ou en latin, signifiant une épée longue, représentait la noblesse, les chevaliers.

Associé à l’élément Air, le pique serait le symbole de la résolution des problèmes, à la politique, aux lois, au gouvernement, mais aussi à l’intellect, la psychologie, à la paperasse administrative, et aux études. lien

D’autres mystères persistent, notamment sur l’origine des jeux de cartes...alors que certains affirment qu’il faut en créditer la Chine, si l’on veut bien croire Marco Polo, d’autres préfèrent l’hypothèse du Proche-Orient, datant l’origine au 12ème ou 13ème siècle, le Proche-Orient l’ayant emprunté à la Perse, ou à l’Inde.

Par contre on sait que suite à l’engouement suscité par les jeux de cartes, l’église s’en est inquiétée, jusqu’à organiser des autodafés de jeux...ce qui est paradoxal, si l’on prend connaissance d’une anecdote amusante, celle contée par un soldat breton, nommé Pipi Talduff, lequel allait à la messe, un jeu de carte à la main.

Interrogé par son capitaine, il argumenta qu’il ne savait pas lire, et qu’il considérait l’as comme le Dieu unique...le 2 et le 3 étant pour lui le père et le fils, le 4, les 4 évangélistes, le 5, les 5 vierges sages, le 6, les jours de la création, le 7, celui du repos, le 8 les béatitudes, le 9, les 9 lépreux, les 10, les commandements de Dieu, le roi, les rois mages, la reine, celle de Saba, le valet de trèfle, celui qui gifla le Christ.

Il ajoutait que toutes les figures ensemble sont au nombre de 12, comme les mois de l’année, que tous les points du jeu additionnés font 365, comme les jours d’une année, que les 52 cartes sont les 52 semaines de l’année. lien

Précisons que, comme au 18ème siècle le papier étant rare et cher, le dos des cartes étant blanc, les cartes à jouer eurent d’autres utilisations : Carte de visite, mots doux, reconnaissance de dettes, publicités, ordre d’incarcération, et lors de la révolution française, elles servirent même de monnaie.

Elles sont bien sur collectionnées, et celles qui ont le plus de valeur qui portent des signatures prestigieuses, telles celles de Molière ou Napoléon... l’une d’elles n’est autre que la liste manuscrite des personnalités que Louis XVI avait décidé d’inviter lors d’une fête. lien

 Frank Cullotta, le célèbre gangster américain, en a même dédicacé... lien) et l’on trouve Jean-Jacques Rousseau comme personnage d’une carte à jouer.

Il est probable que, suite à ces explications, nous ne considèreront plus les cartes de la même manière...car comme dit mon vieil ami africain : « la vie est un jeu où il faut savoir perdre ». 

L’image illustrant l’article vient de pinterest.fr

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

De quoi perdre la boule de cristal

L’homme, un obsolescent programmé

2012, odyssée de l’Espèce

Le futur existait déjà

Le futur existait déjà (2)

Le monde avant l’ère

Les pierres de la vie

Mais la terre s’en fout !

Un réchauffement glaciaire

Tout va très mal madame la banquise

Google, un « brin » de folie

L’architecture autrement

Immortel…pourquoi faire ?

L’homme est-il une espèce domestiquée ?

Le triomphe de l’utopie

Roulez petits bolides

Les cristaux de nos mémoires

Vous avez un nouveau message

Ne voiture rien venir

Ces touts petits humains

Nul ne sait ni le jour, ni l’heure

Ils ont fait parler les pierres

L’heure des convergences

Cent mille lieues sous les rêves


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • nono le simplet nono le simplet 4 avril 09:21

    j’ai apprsi plein de choses , merci

    concernant les coupes, épées, massues et pièces on en trouve en Espagne pour jouer entre autres à la canasta 

    • olivier cabanel olivier cabanel 4 avril 09:33

      @nono le simplet
      oui, la canasta, j’y ai un peu joué... mais mon préféré, c’est le tarot !

       smiley

    • nono le simplet nono le simplet 4 avril 10:02

      @olivier cabanel
      ahhhh, le tarot, à 4, bien sûr ... toute ma jeunesse .... plus grand monde sait y jouer correctement smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 4 avril 11:00

      @nono le simplet
      oui, à 4... même si le jeu à 5 fait intervenir une part de hasard !

       smiley

    • nono le simplet nono le simplet 4 avril 17:11

      @Nestor
      salut Nestor,

      ah ok ... je ne connais pas le côté basque 
      la canasta je pense que c’est plutôt Catalogne ... 


    • Decouz 4 avril 09:39

      Les 22 lames sont associées aux 22 lettres de l’alphabet hébreu dans les usages divinatoires ou symboliques du tarot, 52 c’est le nombre de lettres du sanskrit.
      11 est un nombre solaire, ainsi que son multiple 22, cette correspondance existait avant la découverte moderne de ces cycles, les taches solaires témoins de ces variations sont visibles à l’oeil nu :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_solaire


      • olivier cabanel olivier cabanel 4 avril 11:02

        @Decouz
        merci d’avoir rappelé toutes ces étranges coïncidences...


      • Jean Roque Jean Roque 4 avril 09:54

         
         
        Déprimant de regarder ce genre de film.  smiley
         
         
        Quand on voit le Soumistan actuel, notamment les troupeaux chargés dans les bétaillère du Paristan
         
        (avantage de la grève sur la tété, on le sent bien le gland remplacement, même avec du beurre de cacahuète de gochiste collabo)
         
         
         
        « Multiethniquer, et les fonds spéculatifs seront bien gardés » Soros
         
         


        • Maitre Ratatouille Ratatouille 4 avril 10:47

          @Jean Roque
          Change de chaîne...

           smiley










        • olivier cabanel olivier cabanel 4 avril 11:03

          @Jean Roque
          willistia a encore changé de nom..mais le discours est inchangé

           smiley

        • webhelice webhelice 4 avril 16:00

          @Jean Roque
          Et gna gna gna gna gna gna gna.

          T’es gonflant, l’homme de drôàate décomplexée.


        • Maitre Ratatouille Ratatouille 4 avril 10:46

          La manille coinchée et sur - coinchée avec des tournées de bière ,à l’appui et des partenaire extravertis ,c’est Sarajevo ;pas la peine de jouer aux échecs à coté.  smiley 
          Il n’y a que le GIGN pour mettre fin à cette activité haute en décibels


          • Fergus Fergus 4 avril 11:02

            Bonjour, Ratatouille

            Le strip-poker a également ses a-mateurs. smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 4 avril 11:04

            @Ratatouille
            exact... ça me rappelle quelques souvenirs ! smiley


          • Maitre Ratatouille Ratatouille 4 avril 11:26

            @Fergus
            effectivement ,sauf que le bar était en face des mines et qu’il n’y avait que des dockers tout poilus .pas glop, !! pas glop !!.. smiley


          • Fergus Fergus 4 avril 10:59

            Bonjour, Olivier

            Très intéressant, très instructif et très complet, cet article. Merci à toi !

            Un mot sur « spade » : en français on en retrouve la racine d’origine dans « spadassin ».


            • olivier cabanel olivier cabanel 4 avril 11:04

              @Fergus
              spade...spadassin, évidemment !*

              merci !

            • Cabanel ,vous savez ma passion pour ces sujets. En Belgique, j’ai souvent fait des parties de : couillons (http://www.jeux-de-cartes.com/jeux-de-cartes/couillon/. IL y aurait tant à dire sur le sujet. Et le fameux Tableau de Georges de LA TOUR (les tricheurs à l’as de carreau). Les collectionneurs recherchent souvent les jokers. J’ai rêve de posséder le jeu de 52 cartes de Raphaël Kirchner. Elles valent l’appeau d’Ephèse. Trop à dire, donc laissons place à la rêverie. 


              • olivier cabanel olivier cabanel 4 avril 13:02

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                bonjour ...

                j’ai trouvé dans une brocante un jeu de tarot étonnant, dans les couleurs rouges, il n’y avait que le 10,9,8,7,6... et dans les couleurs noires, les 5,4,3,2,1... étonnant non ?

              • @olivier cabanel


                Si vous aimez le tarot et son interprétation, la meilleure reste celle de Jodorowski. Nous vons connu sa première femme sculptrice (une certaine Bouchard). Le gars est un peu frappadingue. Mes ses interprétations ont le mérite de ne pas être manichéennes. Un petit article sur le jeu de l’OIE si chère aux alchimistes,...

              • Mon préféré reste le tarot de Kabaleb : 72 cartes. Un condensé de l’histoire de l’humanité inspiré de l’Arbre Séphirotique. Autrement Danaé Pire a peint les 22 cartes du tarot. Une merveille


                • ZenZoe ZenZoe 4 avril 14:46

                  Ca c’est un article intéressant ! Bravo Olivier !
                  Sinon, sur le sujet, je n’ai pas grand chose à dire, sinon que les jeux de cartes me rappellent des temps heureux en camping, le soir dans la tente et sous la lampe tempête.
                  Et aussi les réussite interminables pour savoir si oui ou non j’aurai mon bac, et si le beau gosse sur le palier d’en face était amoureux de moi ou pas.

                  Le jeu de carte, c’est tout bête, ça ne prend pas de place, mais c’est irremplaçable au fond, pas comme ces jeux de société sophistiqués d’aujourd’hui qui vont et viennent sans frapper les mémoires...


                  • olivier cabanel olivier cabanel 4 avril 15:51

                    @ZenZoe
                    merci !

                     smiley
                    en ces temps de mobilisation sociale si bien justifiée, un petit écart de coté fait toujours du bien.

                  • Gollum Gollum 4 avril 15:05

                    Fort intéressant merci. Je rappelle que dans le Tarot de Marseille, les lames mineures, comptent 56 cartes et non pas 52, la raison en étant la présence du Cavalier, à rajouter à Roi, Reine, Valet.



                    • nono le simplet nono le simplet 4 avril 15:34

                      tiens, un jeu de cartes sympa que j’ai appris à un repas des voisins il y a 4 ou 5 ans ...

                      n’importe qui peut jouer, des enfants aux vieux croutons, les règles étant faciles et à autant de personnes que l’on veut, il suffit de mettre 2 ou 3 jeux de 52 cartes  ...
                      par contre, gagner c’est une autre paire de manches
                      le jeu du trou du cul ! 

                      • olivier cabanel olivier cabanel 4 avril 15:49

                        @nono le simplet
                        ce serait intéressant de savoir pourquoi on lui a donné ce nom étrange ?

                         smiley

                      • nono le simplet nono le simplet 4 avril 17:14

                        @olivier cabanel
                        le dernier joueur à finir la partie est le trou du cul smiley


                      • olivier cabanel olivier cabanel 4 avril 18:09

                        @nono le simplet
                         smiley



                      • Année 20« 18 », se confirme bien : lunaire. Ceux qui ne sont pas un peu dans la spiritualité risquent bien de perdre leurs repères habituels. Lune-cancer. Extrait de Jodo sur le lune au Tatot (Torah) : je n’insémine pas, je ne fais qu’indiquer. Qui reçoit ma lumière connaît ce qui est, rien de plus. C’est déjà assez bien. Pour me convertir en réception totale j’ai dû refuser de donner. Dans la nuit, toute forme rigide est anéantie par ma lumière, à commencer par la raison. Sous ma clarté, l’ange est ange, le fauve est fauve, le fou est fou, le saint est saint. Je suis le miroir universel, chacun peut se voir en moi. Pas étonnant le lunaire (surtout noir) revienne nous hanter David Lynch (lyncher). Et cette pluie qui ne cesse de traverser nos impers (impair, passe et manque) de ses aiguilles glacées.


                        • @Nestor


                          19, cycle lunaire (le miens était solaire, plutôt rare : 33). Je me souviens parfaitement de ce 11 aout 1999 (trigone avec mon soleil de naissance). Jour de la fameuse éclipse,...que d’évènements depuis cette époqie. Mon compagnon avait tellment peur, qu’il s’est caché dans le noir pour ne rien savoir. Etant plutôt du genre à être fascinée par le phénomènes météo. Je suis restée pour participer à l’évènement. Petite, j’adore les orages et demandais à mes parents pour sortir dehors. Bien sûr, mes parent n’étaient pas d’accord. Un gars aussi n’a pas eu de chance. Le foudre est tombée trois fois sur le toit de sa maison. Et une dernière fois : sur sa tombe,... Je ne sais s’il faut en pleurer ou en rire,... smiley))

                        • @Nestor
                          Née un jour de pleine lune (cancer) et de sabbat ou shabbat, cette année a commencé un jour de Pleine lune : gémeaux à cheval cancer (j’ai mes éphémérides,...)


                        • @Nestor


                          Née un 11 (mon chiffre symbolique avec le 7 et le 8.

                        • @Nestor


                          Le jour où j’ai perdu la mienne (suite sur votre article : le feu intérieur). Si je me rappelle 1973.

                        • @Nestor
                          19 janvier 2011. Presque conjointe à mon CHIRON. 

                          26° CAPRICORNE retour DEGRES SIGNES

                          Mots-clés : pèlerin, grimper, autel, montagne, voileocéan, forêt, pin, sentier, régate, calme, serpentmerbateau, voilier, vent, puissance, pouvoir, élévation. 

                          Un raidillon menant à un autel logé dans la montagne. Des pèlerins y grimpent.

                          Des régates à voiles sur l’océan calme. De la plage part une forêt de pins vers laquelle conduit un sentier.

                          Un sentier serpentant à travers une forêt.

                          Un large vue maritime, au loin des voiliers. 

                          L’ascension d’une conscience individualisée vers les sommets atteints par les chefs de sa culture. Mot-clé : dignité. Complaisance. Tempérament pensif. Sympathie pour les voyages ou l’étranger. Esprit profond et mystique en même temps qu’une nature sensuelle. Pouvoir ou puissance. 


                        • Gollum Gollum 4 avril 19:18

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                          Née un jour de pleine lune (cancer)

                          Non. Presque 19° d’écart avec la pleine lune. Qui était la veille.

                          Pour la pleine lune de début d’année ce fut le 2 janvier.

                          (j’ai mes éphémérides,...)  

                          Ah ? smiley

                          Z’aimez bien donner de gros coups de pouce tendancieux hein ? smiley

                        • @Gollum


                          Non, pour être précis, elle commençait bien dans la soirée du premier janvier. Mais comme je ne suis pas aussi à cheval que, bien qu’étant sagittaire,. quelques dégrés d’écart ne font pas la ballerine,....

                        • Gollum Gollum 4 avril 19:26

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                          Mon compagnon avait tellment peur, qu’il s’est caché dans le noir pour ne rien savoir. 

                          Sans blague ? smiley Couillu le bonhomme...

                          Petite, j’adore les orages et demandais à mes parents pour sortir dehors.

                          Couple inverti en somme.

                           Je ne sais s’il faut en pleurer ou en rire,...

                          Je n’ose vous donner mon ressenti.

                        • @Gollum


                          L’impression générale de vos commentaire au mien. Dégage de mon terrain,...Doit y avoir du taureau en vous,... 

                        • Gollum Gollum 4 avril 19:31

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.


                          Ben non. La pleine lune fut du 2 janvier vers 3h et demi. Et quelques degrés d’écart permettent bien les coups de pouce tendancieux, parce que je le vaux bien... smiley

                        • @Gollum

                          Veugra ! smiley

                          (Opé Cobra : selon vous, je vais à la Whitehorse House ou à Cash City ? )

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès