• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Un nouveau lémurien dédié au célèbre comique des Monty Python

Un nouveau lémurien dédié au célèbre comique des Monty Python

Comme je l’écrivais précédemment, la découverte de nouvelles espèces de primates, l’ordre auquel appartiennent les lémuriens, singes américains, cercopithèques, grands singes et hominidés, est devenue chose relativement commune depuis que les études génétiques, très à la mode depuis une quinzaine d’années, donnent un statut spécifique à des populations déjà connues, quelquefois par des spécimens de musées. On utilise également une entité particulière de classification, la sous-espèce, lorsqu’on veut mettre en avant la particularité d’une population tout en la laissant incluse dans la même espèce, signifiant ainsi l’absence de réelle barrière reproductive entre les deux formes.

Cette fois-ci, le taxinomiste (spécialiste de la taxinomie ou classification du vivant) a choisi de donner un statut spécifique à cette population de lémuriens, nommée pour la circonstance Avahi cleesei, ce qui signifie avahi de Cleese, en hommage à John Cleese, le fameux acteur des Monty Python, apparu dans de nombreux films burlesques, dont les plus célèbres sont Sacré Graal et Un poisson nommé Wanda.

Les dédicaces d’espèces nouvelles ont généralement pour but d’honorer leur découvreur ou une personne ayant contribué de manière significative à la connaissance du groupe considéré. Mais les dédicaces sont également utilisées en mode d’hommage à un collègue, à un mécène, ou aussi à un organisme, ou à un bienfaiteur. Il arrive aussi qu’il y ait des détournements de ce principe par des dédicaces publicitaires (rien n’interdirait à l’auteur d’appeler sa nouvelle espèce Avahi cocacolai, si ce n’est une certaine réprobation de ses collègues). En revanche, la dédicace se justifie amplement dans le cas de John Cleese, défenseur notoire de la cause animale et financièrement engagé dans de nombreux zoos, sanctuaires essentiels à la préservation des espèces animales. John Cleese est également l’auteur du film comique Fierce creatures (Créatures féroces) qui a pour cadre un zoo londonien, et du documentaire Born to be wild : operation Lemur.

Quant au nouveau lémurien, il s’agit d’un proche parent du beaucoup plus connu Avahi laniger, ou avahi laineux. Le genre Avahi est l’un des trois de la famille des indriidés, dont on notera qu’elle comporte les plus agiles des lémuriens -les propithèques ou sifakas, célèbres pour leur façon de sauter de branche en branche en se recevant sur les pattes arrière, d’une façon très humanoïde- ainsi que le plus grand d’entre eux, l’indri. D’une taille de plus de 90 cm dressé, pour un poids d’une dizaine de kg, l’indri est toutefois bien modeste en comparaison de certains lémuriens géants, de la taille d’un gorille, tel que Megaladapis. Ces derniers occupaient à Madagascar une niche écologique équivalente à celles des grands paresseux terrestres américains (Megatherium), mais ont disparu aux alentours du Xe siècle de notre ère, suite à l’implantation de l’homme sur la grande île. Pratiquement toutes les espèces de lémuriens de l’île sont certaines de suivre le même chemin, en l’absence de mesures de protection actives.

A propos de l’avahi de Cleese :
http://news.bbc.co.uk/1/hi/uk/4427160.stm


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • mélane (---.---.211.122) 9 février 2006 14:51

    donner moi le poids et la taille du lémuriens depeche toi

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires


Partenaires