• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Votre blog en ligne après votre décès ?

Votre blog en ligne après votre décès ?

Steven Vincent, qui venait d’écrire un article Dimanche dernier dans le New York Times, bloguait depuis Baghdad et vient d’être tué. Il travaillait sur un livre sur la vie en Irak après la libération. Plus d’info dans cet article, Freedom’s Reporter, du nationalreview. Beaucoup de commentaires sur son dernier post et sur celui de Mitchell Muncy’s qui malheureusement annonce la mauvaise nouvelle sur son propre blog. Je suis un peu mal à l’aise de bloguer sur un tel sujet, mais cela me rappelle une conversation entre Akma et Joi qui parlaient il y a deux ans environ de la nécessité d’un service vous garantissant que votre blog restera en ligne après votre mort. C’était d’ailleurs une des questions d’une des auditrices de l’émission Le Téléphone Sonne sur France Inter, elle expliquait qu’elle bloguait pour laisser une trace après sa mort à sa famille, regrettant de ne pas avoir eu plus d’infos sur ses ancètres. Nous avons d’ailleurs une option de ce genre sur Live Journal, ’memorial account’.

Et vous, souhaiteriez-vous que votre blog reste en ligne après votre mort pour vos proches ?
Merci, Anil.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Bergamote (---.---.73.98) 4 août 2005 16:18

    Pourquoi pas ? Si la technique l’avait permis, imaginez l’intérêt d’un blog écrit par votre grand-père racontant sa vie, ses rencontres, ses amours, la guerre et l’occupation, la première moitié du 20ème siècle. Super non ? Pour connaître le grand-père mais aussi l’époque.


    • Gilles (---.---.110.129) 5 août 2005 12:55

      Un tel outil existe : cela s’appelait le « journal intime » à l’époque.

      La question à la base est de savoir quelle est la proportion de personnes qui, disposant d’un outil leur permettant de « laisser une trace » écrite après leur mort, l’utilise effectivement... et quelle est la proportion de personnes qui sont intéressées.

      L’option « journal papier » est beaucoup, beaucoup plus intéressante : 1. on garde l’écriture de la personne -une image de sa personnalité beaucoup plus intense qu’un texte lu sur un écran d’ordinateur ; 2. on n’a pas besoin de machine pour le consulter ! 3. on ne dépend pas d’un logiciel particulier (qui peut assurer que dans une génération, 25 ans, le format des requêtes SQL soit le même, ou que le PHP soit encore compris par quelqu’un ?)


      • dala (---.---.140.7) 5 août 2005 23:08

        Il existe un site sur lequel on peut laisser un message qui restera apres sa propre mort et qui fonctionne de façon automatique : www.apreslamort.net


        • http://cantaleu.paysdecaux.com. (---.---.66.133) 6 août 2005 14:19

          Manon, jeune fille de 14 ans se suicide sans raison évidente.Quatre mois après sa mort son blog s’est mué en livre de condoléances, en espace de réflexion, en lieu de communion virtuelle.Près de 900 mesages postés au jour le jour ou en continu, par des proches des anonymes, des bloggers informés au hasard du net, des parents d’ados venus s’apaiser, se confier, témoigner, se soulager, se solidariser. Une communauté d’internautes réunis autour d’une fille « formidable ». AVEC, c’est primordial, L’AVAL DES SIENS. Parce que ce blog, comme le dit son papa, c’est un peu un « prolongement »... Je ne connais pas l’adresse de ce blog. J’ai appris tout ceci dans un article de presse. Minnelli http://cantaleu.paysdecaux.com.


          • Pierre Mounier (---.---.141.111) 8 août 2005 23:36

            Pour les 90 ans de mon grand père, toute la famille s’est réunie et nous lui avons offert un récit de vie... Avec le recul, je me dis que c’est à nous que nous avons offert ce cadeau.. En gros, nous avons fait appel à une société, ipernity (http://www.ipernity.com) qui s’est chargé de recueillir l’histoire de mon grand-père et de la mettre en forme. Pépé ne connaissait ni html ni PHP ;), mais nous avons trace de son écriture, grâce au livre et au CD. Ce n’est pas un manuscrit, pas un cahier d’écolier qui devient illisible avec le temps. Franchement, aucun d’entre nous ne regrette l’investissement en temps et en argent. Aujourd’hui que mon grand père est mort, ma fille, qui apprend à lire, « communique » avec lui par le biais de ce livre qu’elle ne cesse de feuilleter et dont il faut que je lui raconte toutes les photos chaque soir.


            • Alexandre Jardel (---.---.72.143) 23 février 2006 14:50

              Biobble propose un tout nouveau service qui permet de se doter d’un site personnel et biographique, référencé sur les principaux moteurs de recherche, et surtout, hébergé et conservé perpétuellement. Sans abonnement ! on paye une fois, entre 40 et 65€ selon les options choisies, et Biobble conserve votre histoire pour toujours. Cette offre existe aussi sous la forme de kits de rédaction biographique Biobble original et Biobble Premium, qui permettent d’offrir un cadeau original et sur mesure à ses ainés, et qui peuvent être remplis sans ordinateur... Avec un simple dossier papier, on peut donc se constituer un site personnel et biographique, en fait un véritable cénotaphe numérique et perpétuel.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires