• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Wikipédia : Big Brother piégé

Wikipédia : Big Brother piégé

On savait l’encyclopédie en ligne vulnérable à toutes sortes de tricheurs et autres falsificateurs de données. En revanche, on ignorait qui étaient ces « vandales », le terme consacré sur l’encyclopédie. Grâce au système développé par Virgil GRIFFITH, un étudiant américain, il est désormais possible de remonter la trace de ces généreux « contributeurs anonymes » qui, à grand renfort de réécritures d’articles, de coupes sombres, et de manipulations de chiffres, cherchent à transformer Wikipedia en instrument de propagande au service des maîtres du monde.

La meilleure des encyclopédies dans le meilleur des mondes

WikipediaLe principe fondateur de Wikipedia, garant de sa richesse de contenu, de sa pertinence et de son indépendance, est son ouverture à tous les contributeurs, sans la moindre restriction. Fidèle aux principes éclairés du « Web 2.0 », l’encyclopédie libre autorise en effet chaque internaute à modifier le contenu d’un article s’il croit pouvoir l’enrichir d’informations ou de données inédites grâce à ses connaissances. Dans l’absolu, ce système d’encyclopédie collaborative représente la panacée d’un mode de transmission du savoir fondé sur le communautarisme et l’idée que les connaissances d’un individu peuvent - et doivent - servir à l’information et à l’éducation du plus grand nombre.

Seulement voilà : dans notre beau monde néo-libéral, la vérité dérange plus qu’elle n’arrange lorsqu’elle n’a pas l’aspect lisse et parfaitement formaté d’une dépêche de CNN ou d’une info du JT de 13 h de TF1. D’où ce constat récurrent depuis plusieurs mois : Wikipedia est régulièrement « enrichie » d’informations erronées qui, à terme, pourraient bien menacer son indépendance et remettre en cause le sérieux de l’encyclopédie en ligne la plus consultée dans le monde.




Wikipedia Scanner : retrouver les tricheurs jusque dans leurs chiottes


Poutine chiottesNon, ce n’est pas Vladimir Poutine, le parrain mafieux reconverti en président de la Fédération de Russie, qui le dit, mais Virgil Griffith, l’inventeur du système, qui explique que son « Wikipedia Scanner » ne laisse désormais plus la moindre échappatoire aux tricheurs. Jusqu’à présent les auteurs de ces sinistres tentatives de détournement de l’information sur Wikipedia restaient impossibles à identifier, couverts par l’anonymat de leur adresse IP. Avec « Wikipedia Scanner », cet anonymat est en passe de disparaître. Wikipedia conserve en effet toutes les révisions des articles ainsi que les adresses IP des contributeurs, permettant ainsi d’établir un suivi des modifications dans le temps. Le coup de génie de « Wikipedia Scanner » consiste à comparer ces signatures électroniques avec celles des listes d’adresses IP des grandes entreprises et administrations américaines, qui comptent 30 millions de références ! Du coup, fini la « transparence » et l’anonymat de ces hommes (et femmes, parité oblige !) de l’ombre et de leurs petites mains laborieuses tapotant fébrilement sur leurs claviers pour tenter de falsifier l’histoire en train de s’écrire sous nos yeux grâce à Wikipedia. Les tricheurs ont du mouron à se faire : tel Batman surgissant de l’ombre pour punir les méchants de Gotham City, « Wikipedia Scanneur » sort de sa cachette !




Big Brother pris la main dans le sac !

Georges BushLe résultat des associations de données auxquelles a procédé le système est édifiant, et malheureusement sans surprises ! Aux premiers rangs des falsificateurs on trouve en effet, chez nos voisins américains, quelques noms bien connus de la manipulation et de la désinformation de masse, tels le Parti républicain, la Maison qui n’a de « Blanche » que le nom, le Congrès, ou encore la CIA. Quoi ? Tout ce beau monde qui chercherait à « corriger » Wikipedia, ça vous étonne ? Nous non.

Encore plus édifiant, la société Diebold, dont les sinistres « machines à voter » avaient facilité en 2001 la prise de pouvoir illégale du candidat George Bush au détriment du président élu par le peuple, Al Gore, apparaît comme l’instigatrice d’une coupe de quinze paragraphes dans l’article la concernant, paragraphes qui, comme par hasard, concernent le manque de fiabilité avéré de ses dispositifs de vote électronique et son soutien financier à George Bush. Si ce n’est pas de la censure, alors Cuba est une démocratie et la ville de Neuilly un bastion du Parti communiste...

A côté de ces tentatives de manipulation tellement énormes qu’elles finissent par servir le but inverse de celui visé, on assiste aussi à des coups plus subtils. Ainsi, le Parti républicain de George Bush, passé maître dans l’art de la propagande guerrière, pratique-t-il l’exercice du glissement sémantique en remplaçant « occupé » par « libéré » et « résistance » par « insurrection » dans un article consacré à l’intervention militaire illégale des Etats-Unis en Irak. Plus amusant, mais tout aussi écoeurant sur le fond, la chaîne du milliardaire réactionnaire Ruppert Murdoch, « Fox TV », modifierait régulièrement les notices biographiques de ses « vedettes » élevées en batterie dans ses fermes télévisuelles pour assurer la promotion de leur daube.




En France aussi

Sarkozy Manipulation ParrainCe système de recherche automatique n’existe pour l’instant qu’aux Etats-Unis, mais en France aussi, le pays aux 5 millions d’alcooliques (profitons-en pour saluer nos amis chasseurs et éleveurs de moutons), il semblerait que la manipulation de Wikipedia aille bon train. Dans la foulée d’un article publié sur l’excellent site d’information Rue 89, des internautes révélaient ainsi les tentatives de « vandalisme » auxquelles se sont récemment livré quelques institutions et administrations bien connues. Le MINEFI (Ministère de l’Economie et des Finances) aurait ainsi cherché à faire disparaître une allusion à l’appartement de fonction occupé par Jean-François Cope dans la notice biographique qui lui est consacrée. Un autre ministère, celui de l’Education nationale, s’est quant à lui rendu coupable d’un « cirage de pompes » au bénéfice de son ancien « patron », Xavier Darcos, en prenant sa défense dans le cadre de ses démêlés judiciaires. Et pour que ce tableau de l’ignominie soit complet, la chaîne d’abrutissement des masses populaires, TF1, a cherché à supprimer les éléments susceptibles d’engendrer une polémique dans un article de Wikipedia consacré à sa filiale « JET », spécialisée dans les « divertissements télévisés » (comprendre « jeux à la con pour débiles »). Le récent débat télévisé Sarkozy-Royal (souvenez-vous, c’était à l’époque où l’ex-candidate de la gauche se voyait un avenir en dehors de la région Poitou-Charentes) a également donné lieu à une belle partie de poker menteur sur Wikipedia entre les partisans des deux candidats, qui pendant toute la nuit qui a suivi ont cherché à modifier les chiffres sur le nucléaire en France pour qu’ils correspondent aux déclarations de leur champion. Comme quoi la droite n’a pas le monopole des cons en terme d’électorat.




L’exclu : les prochaines tentatives de falsification


- Dans l’article consacré au Saint Suaire de Turin, cette fausse relique fabriquée au XIIIe siècle par l’Eglise pour faire gober l’hypothèse de la résurrection du Christ aux paysans superstitieux qui constituaient l’essentiel de son fond de commerce, le Vatican va supprimer tous les passages qui remettent en cause l’authenticité du suaire et annoncer que de nouvelles analyses indiquent que le tissu remonte bien à l’an zéro de notre ère et que des traces d’ADN du Christ auraient été isolées, permettant ainsi d’envisager un clonage dans un avenir proche.


- Dans la notice biographique qui lui est consacrée, le chanteur Carlos va remplacer l’expression « chanteur et fantaisiste » par « chanteur engagé » et « connotation grivoise ludique » par « connotation philosophique profonde engageant à une réflexion sur soi et à une remise en question des valeurs constitutives de l’individu en tant que membre de la société de consommation ». Sa discographie sera également remplacée par celle de Jacques Brel.


- A l’initiative de l’Elysée, la notice biographique de l’ex-président de la République, Jacques Chirac, se conclura de la sorte : « Reconnu coupable dans toutes les affaires le concernant, ruiné, brisé, il mit fin à ses jours dès son premier jour de prison en s’injectant dans les veines le contenu d’une canette de bière Corona »



- Toujours à l’initiative de l’Elysée et de son locataire actuel, la notice biographique de Charles Pasqua sera amputée des volets concernant les « affaires » dans lesquelles serait impliqué l’ex-représentant chez Ricard devenu sénateur. A la place, M. Pasqua sera qualifié « d’homme politique intègre ayant sacrifié sa santé et sa fortune personnelle pour que resplendisse l’image de la France. »



- Le Conseil général de Poitou-Charentes va modifier la page consacrée à Ségolène Royal et supprimer toute référence à sa période de vie commune avec François Hollande, le flamby radioactif du Parti socialiste français.


- De même, les Verts vont supprimer de leur page Wikipedia la plupart des références à leurs grands leaders charismatiques : Brice Lalonde, Antoine Waechter et Dominique Voynet.


- Pour finir, le PSG va anticiper sur son avenir en remplaçant la mention « club historique de Ligue 1 » par « équipe moyenne évoluant dans le Championnat de France de 2e division ».



Dans un monde libre (ou qui se revendique comme tel), une encyclopédie libre se doit de le rester à tout prix, d’où l’importance du travail des modérateurs de Wikipedia, à qui échoit la lourde tâche de se poser en tant que « garde-fous » du système. L’indépendance et le sérieux de l’encyclopédie seront au prix de cette surveillance rendue nécessaire par les agissements des « vandales », même si l’on ne peut que déplorer le fait que la belle utopie de l’encyclopédie collaborative soit ainsi pollué par les velléités partisanes d’imbéciles inféodés aux maîtres du monde. Plus que jamais, amis lecteurs, la vigilance est de rigueur. Keep watching Big Brother !

Deonoroth et Peachy Carnehan
Nordenstar.com



Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (112 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 août 2007 13:26

    Salut Peachy

    Je pense être le premier à avoir noté ton article ( le premier vote est souvent très important pour la suite )

    Je le trouve très instructif, j’ai voté oui dans la foulée,...même avant d’avoir lu tes nombreux liens !

    @+ P@py


    • Antoine Diederick 20 août 2007 13:44

      Un programme inventé par un pirate informatique américain a permis d’établir que des ordinateurs du Vatican ou de la CIA avaient servi à rectifier des articles de l’encyclopédie en ligne Wikipédia.

      tiré de la presse ce matin...


      • LE CHAT LE CHAT 20 août 2007 14:01

        Bientôt sur wikipédia , une bio de démian West , artiste de classe mondiale injustement décrié ..... smiley


        • jako jako 20 août 2007 14:15

          Merci pour cette information, j’ai adoré l’humour de « l’exclu » qui fait passer le reste


          • haddock 20 août 2007 14:37

            AgoraVox

            Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

            AgoraVox est un site Web d’actualités alimenté par des rédacteurs volontaires non professionnels et dont aucune compétence n’est exigée, se rapprochant en cela de Wikinews (projet Wikimedia tout comme Wikipédia).

            Ce projet a été créé par Carlo Revelli et Joël de Rosnay fin 2005.

            Cette initiative se présentant comme journalisme citoyen peut être comparée à celle du Coréen OhmyNews, des quotidiens regionaux de NotreInfo, du journal communautaire français L’Echo du village ou d’Indymédia, ou encore Come4News.

            En mars 2007 près de 10 000 volontaires se sont inscrits en tant que rédacteurs sur la version francophone. Une version anglophone du site a été lancée courant 2006.

            Propriétaire

            La société Cybion, créée par Revelli et De Rosnay, est à l’origine de ce projet et en assure le financement. Elle est titulaire du nom de domaine d’AgoraVox.[1]

            Politique éditoriale [modifier] Le style est à la fois journalistique pour les articles et forum pour les commentaires, à la différence de celui encyclopédique de Wikipédia.

            La politique éditoriale, telle qu’elle est définie sur le site, prône la « publication d’informations thématiques inédites, détectées par les citoyens ».[2].

            En réalité, on trouve également sur le site beaucoup d’articles de fond, des textes déjà édités ailleurs, des commentaires ou des éditoriaux souvent publiés dans une rubrique « tribune libre ».

            Le Comité de rédaction est constitué par les fondateurs d’AgoraVox et des experts en veille et recherche d’information de la société Cybion (6 personnes) ainsi que par différents rédacteurs-modérateurs (actuellement 33[3]) qui peuvent voter sur chaque article soumis par les simples rédacteurs[4].

            Il semble que pour pouvoir être membre du Comité de rédaction, il soit nécessaire d’avoir déjà publié un certain nombre d’articles sur AgoraVox et d’être reconnu comme étant un rédacteur « de qualité ».

            Également, de manière générale (mais ce n’est pas une obligation), les membres de ce Comité sont des rédacteurs « historiques », présents sur la plate-forme depuis son lancement ou presque.

            Les articles peuvent être modifiés dans la forme, reproduits par Cybion sur des médias partenaires et leur exploitation commerciale n’est pas exclue.

            La responsabilité légale d’un article est laissée à son auteur.[2]

            Le site profite d’une tendance profonde interne aux sociétés occidentales : la « participation » des citoyens, dont la parole serait confisquée par les grands médias dirigés par des multinationales. D’où le succès de ce genre d’initiative : les rédacteurs, non payés, du moins pour la plupart, bénéficient d’une « tribune ». Il serait hasardeux de déterminer le nombre de lecteurs de chacun des articles, et surtout l’avenir de ce type de projet, étant donné le nombre exponentiel de blogs (« journaux en ligne ») ayant des caractères similaires.

            Agoravox dans les médias

            Des articles sont parfois repris dans la rubrique « blogs/editos » de Yahoo ! Actualités France. Agoravox est classifié comme blog partenaire de Yahoo ! News France, mais n’entre pas dans la catégorie Yahoo ! Actualités France « L’actualité au quotidien ».

            Google Actualités référence certains articles d’AgoraVox, ils étaient au nombre de 600 environ en décembre 2006. Sa version américaine référence depuis peu l’ensemble des articles publiés sur la version anglophone d’AgoraVox.

            La chaîne allemande Deutsche Welle a élu AgoraVox meilleur blog journalistique français en 2005.

            Principaux auteurs actuels ,

            La Taverne des Poètes :

            description de bigouden , petits-galets de Pont-Aven ,

            Boileau :

            l’ homme au visage de chien ou de chienne .

            Marsupilami :

            Ethanols et alcools .

            Gasty :

            Roi du pastiche 51 .

            Le Chat :

            Les splendeurs de Fos sur mer , la vie des petits animaux .

            Emile Mourey :

            Les origines du début façon commencement .

            Zen ,

            La vie cool , la bicyclette bucolique .

            Demian West :

            Homme talentueux , peintre , créateur-énerveur de Trolls .

            Et beaucoup d’ autres que vous lirez sur place .


            • L'enfoiré L’enfoiré 20 août 2007 17:40

              Captaine Haddock,

              D’abord, je me suis dit : « mais de quoi parle-t-il ? N’est-ce pas de Wikipedia qu’il s’agit dans l’article ? »

              Ensuite, je me suis dit que l’analyse d’AV avait peut-être la chance d’être mise à plat.

              Je ne détecte pas vraiment si ton commentaire, tu le voulais critique ou siplement informatif.

              Supposons que ce soit informatif, je dirais qu’il y a encore beaucoup de choses à dire sur ce fil. Beaucoup de lecteurs, rédacteurs se posent encore des questions sur le « pourquoi ? », le « comment ? » et « en fonction de quoi ? ».

              Si c’est critique, je dirais qu’il faudrait ajouter les questions de savoir si « c’était la bonne solution ? », « s’il y avait mieux sur le marché ? ».

              Mais je vais revenir à wiki qui devrait rester objectif par dessus tout...


            • haddock 20 août 2007 21:06

              @ l’ enfoiré ,

              J’ ai juste voulu profiter de l’ article pour balancer une vanne , les quinze ou vingt dernières lignes .

              Cordialamente .


            • ZEN ZEN 20 août 2007 14:54

              @ L’auteur

              Vous m’avez doublé ! J’avais lu un article là-dessus ce matin dans le Nouvel Obs, cela m’avait alerté et je me préparais à faire un papier là-dessus. Mais en moins bien que vous...


              • Zygomar 20 août 2007 15:07

                « Grâce au système développé par Virgil GRIFFITH, un étudiant américain, il est désormais possible de remonter la trace de ces généreux « contributeurs anonymes » »

                Il est fort à craindre que le système de Monsieur Griffith voit son champ d’action rapidement élargi et soit utilisé pour « remonter la trace » de, disons, n’importe qui même non « généreux contributeur ».


                • fb 20 août 2007 15:14

                  Cela existe déjà, cela s’appelle le whois. Cependant pour un particulier ça remonte l’information du fournisseur d’accès et éventuellement une vague localisation géographique (la ville).


                • Zygomar 20 août 2007 16:32

                  Wikipédia : Big Brother piégé par fb

                  Cela existe déjà, cela s’appelle le whois. Cependant pour un particulier ça remonte l’information du fournisseur d’accès et éventuellement une vague localisation géographique (la ville).

                  En tout cas, c’est ce qu’on dit ou ce qu’on veut bien croire !!! Il n’y a aucune raison pour le système de Monsieur Griffith ne soit pas « adapté » et de toute façon on ne le chantera pas sur les toits.


                • fb 20 août 2007 18:18

                  Voici l’article de Wikipédia sur le Whois.

                  La seule information présente concerne le possesseur d’un nom de domaine ou le possesseur d’une plage d’adresses IP. Pour faire l’association entre une IP et un particulier chez un FAI il faut, du moins en France, nécessairement passer par la justice.


                • fb 20 août 2007 15:09

                  Petite précision utile : il n’y a pas de modérateurs. Chaque contributeur a généralement une liste de suivi d’articles. Dès qu’il consulte cette liste il peut rapidement voir la nature et l’auteur des modifications et il y a une sorte de peer review qui s’impose naturellement.

                  De façon générale quand il y a un risque de polémique, qu’une information est insuffisamment sourcée, les wikipédiens préfèrent alors supprimer le passage en question.

                  Le problème est cependant réel avec des articles ayant peu d’audience (et de contributeurs), toutefois, l’expérience montre que la qualité d’un article sur Wikipédia augmente avec le temps. Il y a de temps en temps du vandalisme mais nous disposons d’outils pour effacer rapidement les graffitis smiley.


                  • Anto 20 août 2007 15:13

                    ca n’a qu’un rapport indirect avec le wikiscanner mais le mag Wired a lance l’election du mensonge le plus ehonte de wikipedia ici :

                    http://blog.wired.com/27bstroke6/2007/08/vote-on-the-top.html


                    • Nobody knows me Nobody knows me 20 août 2007 15:16

                      Article intéressant et rassurant. S’il y a bien un secteur où la surveillance est nécessaire, c’est pour détecter la connerie humaine (malheureusement fortement répandue dans tous les milieux politiques, religieux, scientifiques, extra-terrestres, ...). Comme on s’en doutait lors du lancement de l’encyclopédie libre, l’homme est mauvais et intéressé par essence et ne me semble pas capable d’honnêteté et d’objectivité. Malheureux qu’il faille en venir là à chaque fois... Malgré le recul à avoir avec les sujets sensibles, Wikipedia reste ma référence pour aller piocher des infos. Un concept amusant serait de publier un top 10 des menteurs chroniques une fois les faits avérés. Mais bon, on va pas revenir aux lapidations non plus ^^


                      • Anto 20 août 2007 16:37

                        detecter la connerie humaine ? une vie ne suffirait pas.2 choses sont sans limites : l’univers et la connerie humaine...et encore il reste des doutes sur l’univers.

                        En fait il y a aussi parmi les manipulateurs, des redacteurs dont l’objectif est de montrer que wikipedia ne marche pas. Tordu isn’it ? Ils ont surtout demontre que le temps de correction de leur attaques etait relativement cours (bien moins d’une semaine).

                        D’une maniere generale, ceux qui bidouillent wikipedia utilisent les meme preceptes que les terroristes pour arriver aux meme fins...


                      • Nobody knows me Nobody knows me 20 août 2007 17:58

                        En effet, rien que recenser les différentes catégories de boulets qui sévissent sur Wikipedia plomberait le nombre d’articles déjà énorme. Editeurs d’encyclopédies payantes, intérêts financiers, image de marque, désaccords sur des faits historiques, sans compter les ânes qui doivent faire ça « pour déconner »... La plus grande force de Wikipedia reste sa plus grande faiblesse (une source pour cette phrase ou je me l’approprie manière de faire le philosophe ?)

                         smiley


                      • Nobody knows me Nobody knows me 20 août 2007 15:38

                        En effet, le GENRE HUMAIN a le monopole de la connerie.


                      • tvargentine.com lerma 20 août 2007 15:29

                        Attention,vous laissez croire et penser que WIKI c’est super sympas,gratuit et honnête.

                        Désolé ,mais c’est du bizness à long terme en vue de constituer une encyclopédie mondiale avec des liens assez curieux (je l’ai constaté déjà avec l’Argentine) mais il suffit pour les anti-sarko de base,de constater que c’est vrai sur la biblio de sarkozy !

                        DOnc,une grande méfiance à un truc qui serait susceptible de réécrire une histoire avec des raccourcis

                        Ensuite,vous laissez entendre que « des mains sales » modifieraient des articles écrits par des internautes gentils et honnêtes (et propre aussi ???).

                        Tout cela est un écran de fusée pour masquer ce que nous savions déjà,WIKI c’est une réécriture révisionniste avec un gout de bizness a moyen terme.

                        Vous verrez bien ! et ne soyez plus aussi naîf envers WIKI


                        • Anto 20 août 2007 16:24

                          Le probleme c’est qu’avec google, un bon nombre d’internautes sont « mono-moteur-de-recherche », et qu’en sus, wikipedia tend a etre leur unique source d’information. C’est cette centralisation de l’acces aux ressources du net qui est dangereuse. Pour le moment on peut encore a peu pres determiner les coquilles de l’encyclopedie en ligne. A terme neanmoins, ce sera de moins en moins evident. C’est parceque tout le monde en a conscience que l’on voit s’y developper tout ces mensonges et ces manipulations.

                          Cette deviance de l’encyclopedie en ligne est a mon sens aussi dangereuse (sinon plus) que les abus que l’on pourrait faire des informations fournies par le wikiscanner. Cet outil est une reponse aux abus de la liberte octroyee par l’encyclopedie. Et comme dans bien d’autre domaine, ce genre de mesure securitaire ne fait pas l’unanimite. L’autoregulation du wiki nous a depuis longtemps montre ses limites car il ressort que ce sont toujours les plus extremistes qui sont les plus actifs sur ces supports. (regardez ce qu’a failli devenir agoravox il n’y a pas plus d’un an...). Alors, oui il y a du Orwell dans le wiki scanner qui a en plus des relents de « la fin justifie les moyens », mais que faire d’autre ?


                        • Avatar 21 août 2007 01:20

                          Merci à l’auteur pour ce sympathique article, qui soulève néanmoins un problème sérieux : celui du controle de l’information...

                          Et de ses supports.


                        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 août 2007 16:00

                          Sur que les bios d’hommes célèbres surtout dans le domaine du politique comme celui du show-biz sont celles qui ont tendances à être les plus « corrigées » et les plus « rectifiées » !

                          J’aimer bien Wikipédia, dans mes articles, je la cite comme source.

                          Tiens cela me fais penser que dernièrement ( 02/08/07 ), Agoravox m’a refusé un article qui avait pour titre : « Stop aux travaux qui incendient nos forêts » !.... mais ce dernier est visible sur mon blog

                          http://spagnolo.unblog.fr/stop-aux-travaux-qui-incendient-nos-forets/

                          Je vais étudier la façon de le placer en complément à l’article : « Feux de forêts » sur Wikipédia !

                          http://fr.wikipedia.org/wiki/Feu_de_for%C3%AAt

                          @+ P@py


                          • gnarf 20 août 2007 16:57

                            En lisant l’article je vois que l’on recherche les falsificateurs uniquement du cote des conservateurs et liberaux.

                            C’est curieux ca...je connais plein de gens de gauche anti-liberale qui sont tout autant de mauvaise foi et essaient des que possible de mettre en avant leurs theses.

                            Vous croyez vraiment qu’ils se genent pour influencer wikipedia ? A partir du moment ou on ne chasse que les falsificateurs de droite, est-ce qu’on ne garantit pas le pouvoir aux falsificateurs de gauche ?


                            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 21 août 2007 09:05

                              Tu as tout à fait raison Gnarf, les conservateurs et les libéraux n’ont pas le monopole de la mauvaise foi, et je suppose qu’en cherchant bien, on pourrait trouver autant de tentatives de manipulations frauduleuses du contenu de Wikipedia chez les gens de Gauche. Cependant, elles doivent être un peu plus subtiles que celles que je cite dans mon article du Nordenstar, où les fraudeurs se sont fait prendre les deux mains dans le sac smiley Plus généralement, je dirais que vos réactions à ce papier (virtuel) sont intéressantes car elles élargissent le débat en posant la question de la manipulation de l’information dans le contexte de la société actuelle. En effet, Wikipedia n’est qu’une facette de cette nouvelle « sphère de communication » dans laquelle, en voyant se multiplier les sources d’information, on voit aussi augmenter proportionnellement les risques de manipulation ou de transmission d’infos erronnées. Les exemples sont nombreux sur la Toile, de rumeurs non vérifiées qui enflent comme des baudruches avant que quelqu’un ne pense à tirer la sonnette d’alarme en se posant la question toute bête de la vérification de l’info initiale. D’où cette question que je me pose : de « simples » citoyens peuvent-ils s’improviser journalistes, encyclopédistes, spécialistes de tel ou tel domaine sans mettre en danger l’objectivité et l’impartialité de l’information ? Ne court-on pas le risque, à voir ainsi se multiplier les sources, d’aboutir à une cacophonie généralisée dans laquelle tout le monde voudra donner son avis sur tout, ce qui au final aboutira à un brouillage et à un affaiblissement du message/signal véhiculant l’information ? Ce débat n’est pas nouveau, mais « l’affaire » Wikipedia a la mérite de le réactualiser en posant la question de la transmission de l’information et du savoir dans un monde où il n’a jamais été aussi facile de communiquer.

                              Deonoroth, collaborateur occasionnel du Nordenstar


                            • polynesie61 20 août 2007 17:22

                              cet article est intéressant malgrès une critique acerbe sur la France de la part d’un étranger. De plus tous les articles devraient passé devant un modérateur avant d’être publier ou modifier cela éviterait ces problèmes de falsification... Ainsi que de dire des conneries et de faire de faux débat ; peut être cherches ton cela pour faire fonctionner ces sites, je ne sais pas.... Mais merci de ces articles quand même....


                              • L'enfoiré L’enfoiré 20 août 2007 19:06

                                @Peachy,

                                Merci, pour l’article très bien construit.

                                Wikipedia aurait pu être libre à 100% si une charte bien comprise avait été signé avec le respect de l’information et de la vérité. Plus question de faire ici dans la subjectivité. AV le pourrait, pas wiki.

                                L’homme est ainsi fait qu’il faudra toujours un « gendarme » derrière toutes ses entreprises. On appelle cela un garde-fous. Rester intègre et constructif est j’espère le plus souvent respecté tout de même.

                                Quand je cherche une référence, je préfère prendre le lien de wikipedia. Une confiance non aveugle mais plutôt comprise parce que les articles s’auto-corrigent très vite.

                                Un wiki citoyen reste, à mes yeux, une chance pour notre futur. Le plus rapidement mis-à-jour qui soit. Pour une fois, le papier, même s’il garde une très grande utilité pour faire le portrait d’un moment « x », a pris du retard.

                                Mais il faudra garder la pédale sous le pied, c’est tout. smiley


                                • Battement d’elle 20 août 2007 19:12

                                  @ l’auteur

                                  j’avais déjà lu l’info ailleurs... mais sous votre plume, elle prend une autre dimension !

                                  ... Bref j’adore votre humour caustique !


                                  • Ornithorynque Ornithorynque 20 août 2007 19:21

                                    Article reprenant une info disponible partout en France, et y apportant une note polémique inutile et lourde. Dommage...Par exemple : Il faudrait juste arrêter de faire passer le Vatican pour la CIA, et l’ensemble des croyants pour soit des paysans bas du front aveuglés par des manipulateurs.

                                    Je vous invite à faire le tour des documents philosophiques et intellectuels écrits au moyen age avant d’écrire de pareilles âneries !


                                    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 21 août 2007 09:28

                                      @ Ornithorynque.

                                      Il n’a jamais été dans mon intention de revendiquer un « scoop » avec cet article, qui, comme vous le soulignez très justement, reprend une information très largement diffusée sur le Web.

                                      La « note polémique » que vous fustigez est la valeur ajoutée du Nordenstar, qui essaie, dans la mesure du possible, de porter un regard critique sur l’information. Dans un contexte où la plupart des grands médias se contentent de reprendre « bêtement » les dépêches des grandes agences de presse, sans commentaires ni éclairages d’aucune sorte, notre démarche nous semble très saine.

                                      Certes, notre façon de commenter l’actualité est « orientée » dans la mesure où nous croyons en certaines valeurs d’humanisme, de liberté de pensée et d ’action, de résistance à l’envahissement des consciences par la bêtise ambiante et de désobéissance civique. C’est pour cela que vous nous verrez rarement pédaler vent dans le dos.

                                      Quant au Vatican, nous soutenons que cette institution anachronique possède un pouvoir de nuisance au moins égal à celui de la CIA dans la mesure où elle est le principal pilier du plus vaste mensonge qu’ait connu l’humanité : la religion chrétienne. Je veux bien recevoir votre argument disant que le Moyen Age a produit quelques penseurs chrétiens éclairés, toutefois ils constituaient une minorité vivant en vase clos. Minorité coupée du monde et de la « vraie vie » que vivaient les paysans « bas du front » auxquels vous faites vous même allusion, et qui étaient maintenus par l’Eglise dans un état d’ignorance crasse afin qu’elle puisse continuer à asseoir son pouvoir sur eux. Ce serait un mensonge historique d’affirmer le contraire et de prétendre que l’Eglise catholique a eu un rôle positif sur l’évolution des consciences et l’éducation des masses au Moyen Age.

                                      Bien à vous,

                                      Deonoroth, correspondant du Nordenstar


                                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 août 2007 21:10

                                      Si Wikipédia n’existait pas,... faudrait l’inventer !

                                      Avec le pourcentage de tordus que le monde compte, sur que ces derniers laissent des traces malodorantes sur cet espace de liberté.

                                      A part ça, pour ce qui me concerne Wikipédia me convient, et les quelques coquilles qui peuvent trainer sur le site (par exemple les bios cités dans ma réponse de 16 heures ), ...ne me gênent pas beaucoup.

                                      Donc longue vie à Wikipédia,.... t’in sans ce site, ... je serais un peu orphelin !

                                      @+ P@py


                                      • samedi 20 août 2007 21:12

                                        « D’où ce constat récurrent depuis plusieurs mois : »

                                        vous voulez rire je suppose ? lol je pense que vous débarquez tout juste sur le media Wikipedia si vous ne découvrez ce qu’il est qu’aujourd’hui

                                        je suis membre de Wikipedia depuis 2003, je pense bien connaître les rouages de cette usine à gaz et j’ai vu passer du monde, peu intéressant globalement

                                        la vocation de Wikipedia en tant qu’encyclopédie a connu ses limites au bout de quelques mois d’existence, car elle a été immédiatement OPHée par ce qu’il y a de pire sur les sites de communication, les plagieurs se sont mis à l’oeuvre persuadés de leur bon droit, et derrière eux les censeurs

                                        naturellement, dès le début on s’est interrogés de savoir qui était derrière Wikipédia et on a cité tantôt la CIA tantôt une secte, d’où un démarrage plutôt laborieux

                                        puis Wikipédia a pris son essor, dans le plus grand confort ouaté de l’anonymat, car quoi de plus confortable pour des universitaires que de conchier des articles savemment traduits de revues étrangères et de s’en créditer le mérite les professeurs ont fait des émules dans leurs classes, les élèves sont loin de surpasser les maîtres, aujourd’hui on a droit à de piètres rédactions, agrémentées de pauvres copiés-collés soit du Larousse soit de sites internet qui ne protègent pas leurs données, soit encore de la presse media qui se montre ô combien intéressée par une publicité gratuite autant que peu sincère

                                        Wikipédia n’est pas une encyclopédie, dans une encyclopédie on ne publie que des faits vérifiés et corroborés, et certainement pas des faits ou des potins au jour le jour démentis le surlendemain ou des élucubrations qui ne flattent que l’égo du publicateur (je n’ose l’appeler rédacteur)

                                        on se fiche complètement de savoir qui « lisse » ou qui recompose les articles publiés, je fais partie de ces lisseurs, je ne suis pas agent de la CIA et je ne travaille pas au Ministère des Finances, je suis un membre à la recherche d’informations fondées et prouvées, de nature à enrichir ma connaissance lorsque j’en ai besoin

                                        or, si Wikipédia n’était pas parfaite dès le départ, aujourd’hui c’est pire, c’est devenu un torchon, et encore un torchon a-t’il son utilité

                                        si vous cherchez de l’info, utilisez les ressources de la presse media et ses archives si vous cherchez de la doc historique, allez dans une bibliothèque

                                        mais en tous les cas, n’appuyez pas vos dires avec une source Wikipedia, c’est pour moi le meilleur moyen de vous zapper smiley


                                        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 août 2007 21:51

                                          Salut Samedi,

                                          Bon l’discours c’est bin bon mon brave Monsieur, nous ce que nous aimerions, ... ce sont des actes, enfin j’veux dire des écrits, des exemples koa, ....qui démontrent noir sur blanc tes affirmations et ta vérité.

                                          « mais en tous les cas, n’appuyez pas vos dires avec une source Wikipedia, c’est pour moi le meilleur moyen de vous zapper »

                                          T’in ça c’est marrant en général c’est souvent celui qui n’a jamais écrits un article qui s’érige en une sorte de donneur d’lecons !

                                          Alors choisi un sujet, fonce à ta bibliothèque du coin ( j’espère que tu ne demeure pas dans un endroit certes charmant ,.. mais un peu paumé de notre belle France, ou la plus proche se trouve à une bonne trentaine de bornes de ton domicile !) .. et sorts nous un article de derrière les fagots.

                                          @+ P@py


                                        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 21 août 2007 09:45

                                          Oh, un wikkipédiste aigri smiley

                                          Plus sérieusement, cher monsieur Samedi, si j’adhère à une partie de vos remarques sur Wikipedia, je ne peux en revanche vous cautionner lorsque vous la qualifiez de « torchon ». L’encyclopédie en ligne a certes ses limites et ses travers, mais globalement, son taux d’erreur reste comparable à celui d’une encyclopédie « classique », ce qui en fait un outil relativement fiable.

                                          Simplement, comme pour tout outil de ce type, il convient de vérifier la validité des informations données si on a un doute sur leur validité. Mais ça, c’est un réflexe qui doit devenir habituel dans la société de l’info d’aujourd’hui !


                                        • samedi 22 août 2007 09:55

                                          oui je me doute, c’est typiquement l’argument utilisé par ceux qui se sentent morveux, mais mon cher petit, étant membre de Wikipédia depuis 2003, j’ai eu amplement l’occasion de participer à l’élaboration de cette pseudo encyclopédie et d’en constater les dérives, je suis conscient que cela vous gêne que j’en parle, sans doute être vous membre depuis peu smiley je veux dire comparé à 2003 smiley je répète, Wikipédia est devenu un torchon et comme une lectrice de cet article le dit plus bas excellemment bien, Wikipedia c’est cool pour les informations mineures, pas pour une information érudite et fiable


                                        • samedi 22 août 2007 10:03

                                          il ne s’agit pas d’aigreur au sens classique du terme smiley disons plutôt le constat de la fatigue que je me suis donnée en enrichissant le contenu de Wikipedia et en constatant ce que cet « outil » est devenu aujourd’hui bref, quand on ne le connait que depuis peu, on n’a pas idée de la dégradation et pourtant je le répète, dès le départ la question a été posée de savoir si on pouvait tolérer le plagiat, or aujourd’hui le plagiat n’est plus un problème en soi puisqu’il est considéré comme, au contraire, nécessaire, on importe de pleines pages sans même le souci de vérification de l’information, mais pire que tout il n’y a plus aucun investissement personnel, si on en constate un (minimaliste), on se rend compte au nombre de fautes à la phrase de 10 mots, qu’on a affaire à un vrai « intellectuel » d’où la remarque, si vous voulez être crédible, n’utilisez pas la source Wikipédia pour confirmer vos dires


                                        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 août 2007 21:33

                                          Peachy re,

                                          Dis, j’ai vu que sur ton site, http://www.nordenstar.com/archive/2006/04/27/recrutement.html

                                          ....que tu cherchais des correspondants de guerres !

                                          Dis pour l’attribution de médailles ( à chaque guerres , on remet de médailles !) pour les blessures reçues au combat,... celles provoquées par un éclat d’rire , ben elles comptent !

                                          J’ai remarqué également que nous employons le même avatar !....

                                          http://free-cards.be/images/thumbs/thumb-918ad4000dc9b8b317b04c26ec0f6145-ane_th.jpg

                                          (enfin pour moa, je l’employais sur deux foras ou je sévissais )

                                          J’aime bien zoci cuilà :

                                          http://www.lignedroite.net/images/donkey.jpg

                                          @+ P@py


                                          • Céline Ertalif Céline Ertalif 20 août 2007 23:21

                                            Cet article m’a vraiment paru excellent.

                                            Je constate que l’auteur ne se prend pas pour un spécialiste de l’intelligence économique, et... qu’il en parle mieux que ceux qui voudraient nous en parler !

                                            La fluidité de l’information est un danger pour l’économie parce qu’elle est justement plus liquide que la monnaie. L’une des questions importantes de notre temps est de savoir si le capitalisme résistera à la dématérialisation de la marchandise. Et moi, je ne sais pas. J’ai seulement l’impression de moins que ceux qui ne se posent pas la question.

                                            Laquelle question est généralement ignorée, les rares tentatives d’approche du sujet penchent facilement vers la paranoïa... quand on n’est pas dans le discours pseudo-initié absurde du genre des étranges propos de Samedi, lus plus haut, qui oublie simplement l’essentiel : que l’immense majorité des contributeurs de wikipedia restent anonymes, ne tirent aucune gloire et ne rêvent pas d’argent. En revanche ceux qui ont le fric ou le pouvoir en général se préoccupent de garder leurs privilèges. Voilà ce que nous explique ce remarquable article de Peachy Carnehan.


                                            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 21 août 2007 10:07

                                              Tant qu’à bannir la langue de bois, autant éliminer aussi le crypto langage des spécialistes en intelligence économique et dire les choses aussi simplement que possible. C’est ce que fait très bien le Nordenstar, et c’est ce à quoi je me suis attaché dans cet article.

                                              Le but n’était pas de déclencher une polémique inutile au sujet de Wikipedia mais d’ouvrir le débat autour du thème de la diffusion de l’information dans une sphère de communication où les sources sont de plus en plus nombreuses et diversifiées, et donc de plus en plus sujettes à des cautions multiples.

                                              Merci à vous Celine, de rehausser ce débat d’un cran supplémentaire à travers votre intervention.

                                              Deonoroth, correspondant pour le Nordenstar


                                            • the_dude 21 août 2007 01:08

                                              Que différents intérêts particuliers cherchent à façonner la réalité à leur convenance sur Wikipédia, c’est on ne peut plus prévisible (et prévu). Ca fait deux ans que je suis dans le bateau, et honnêtement je trouve qu’il parvient à garder un très bon équilibre. Quand des détracteurs tentent de cacher ou modifier des informations, généralement ça se voit vite et ça se corrige vite.

                                              Le projet n’est pas parfait bien sûr, étant par principe en constante évolution et amélioration. Mais il est en tout cas plus rigoureux dans ses règles de fonctionnement que nombre d’autres médias sur Internet, sans citer de nom. Et quoiqu’en disent certains une des règles de Wikipédia EST le sourçage et la vérifiabilité des informations, la règle n’est pas toujours bien appliquée mais tend à l’être, et un manquement à cette règle est normalement signalée de façon visible. Et puis, une telle source d’information gigantesque, actualisée en permanence, facilement accessible et gratuite... que demande le peuple ?


                                              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 21 août 2007 10:15

                                                D’après-moi le peuple demande que Wikipedia continue à exister sous sa forme actuelle, c’est-à-dire celle d’une encyclopédie collaborative libre, ouverte à tous, et gratuite.

                                                Q’il y ait des dérives est malheureusement le pendant de ce mode de fonctionnement. Mais c’est tout à l’honneur de Wikipedia que de continuer à garder le cap malgré ces remous, et de s’enrichir chaque jour un peu plus. Car pour quelques falsifications, au demeurant grossières et vite rectifiées, combien d’informations fiables et vérifiées contenues par la « petite » encyclopédie libre ?

                                                C’est d’ailleurs cette liberté qui agace certains pouvoirs, toujours prompts à vouloir encadrer ce qui échappe aux normes et fonctionne en dehors des règles établies. Aussi, sans verser dans une paranoïa qui serait malvenue, il me semble qu’une certaine vigilance est tout de même de mise au sujet du contenu de Wikipedia. Mieux vaut ne pas laisser les dérives s’installer !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès