• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

C comme Colonialisme

Si les religions ne sont jamais que des sectes qui auraient réussi...

A contrario, ne peut-on pas dire du colonialisme dont les uns ne cesseront jamais de dénoncer les abus, les autres les crimes, appellant tout un peuple ou une civilisation au repentir, couvert de honte pour les siècles des siècles, et d’autres encore de s’empresser de mettre l’accent sur ses bienfaits seuls, ce colonialisme dominateur jusqu’à l’assujettissement totale et jusqu’à rendre caduque toute idée d’avant et pour aujourd’hui et demain, toute possibilité d’altérité quelle qu’elle soit...

 

Ce colonialisme-là ne serait-il pas tout simplement la volonté de puissance collective d’une civilisation ou d’un peuple quand cette volonté échoue dans son entreprise et une fois l’échec consommé, quand il lui faut rendre des comptes à ceux qui ont triomphé de cette tentative d’assimilation pour les uns et d’annihilation pour les autres, face à l’Histoire qui elle ne récompense et n’absout que les vainqueurs ?


Car enfin...

Aucune civilisation, aucun peuple n’ont vocation à dominer, à soumettre et à assujettir d’autres peuples ou civilisations... sinon toutes les civilisations et tous les peuples pour peu qu’ils aient ou qu’ils se soient donnés les moyens de parvenir à leur fin, à savoir : victoire totale de cette volonté de puissance collective sans laquelle aucune absolution ni aucun droit à l’oubli ne peuvent être envisagés sur le long terme.

Oui ! cette victoire devra être totale si elle doit se voir attribuer un label seul susceptible de garantir à une nation ou bien, à une civilisation et à son entreprise une immunité historique du type : “Déplacements de populations conduites par l’immuable nécessité de l‘Histoire humaine en marche... (même forcée) en lieu et place de l‘hideux et haïssable substantif de colonialisme.

Et là, les géographes y retrouveront facilement leurs petits, sans oublier les ethnographes et ethnologues dans une interdisciplinarité plus que féconde car, tous vous le confirmeront : ce sont bien les mouvements de populations qui créent l’Histoire ; aussi anciens que l’humanité tous ces mouvements dévastateurs de populations dévastatrices.

 

 Aussi, ne soyons pas dupe ; il y a bien un vocabulaire moralisateur différent selon qu’il est destiné à ceux qui réussissent ou bien à ceux qui échouent, tout en tenant compte du fait que seule la force qui triomphe sans conteste est digne de respect ; et là, le nombre de ses victimes importera peu ; en effet, elles ne sont plus là pour se plaindre et nous conter sans fin la longue histoire d’une résistance héroïque à l‘envahisseur, entre mythe et réalité historique.

 

 _____________________

 

Extrait du titre inédit : Abécédaire - C comme Colonialisme -, gratuitement téléchargeable (eh oui ! Personne n’y échappe !) dans son intégralité - 240 pages - cliquez  : Léo Scheer M@nuscrit - index des auteurs : lettre S comme Serge ULESKI


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Mordius 5 janvier 2009 22:46

    Tout à fait d’accord. Le dernier paragraphe est très justement écrit. Nous prennons par exemple l’algérie : son président nous demande de s’excuser sur notre colonisation, seulement eux aussi sont des colonisateurs, sauf que les habitants d’origines ont été tués ou vendus comme exclaves dans d’autres pays (et n’étant plus là pour se plaindre).
    C’est donc plutôt à eux de nous dire merci de n’avoir pas fait à eux même ce qu’ils avaient fait aux populations d’origines (comme on dit trop bon trop con).
    Voir également ce que fait la Chine au Tibet ou les Russes dans certains pays (envahissement du pays, envoi d’un maximum de colons et on réduit au maximum la population locale jusqu’à la faire disparaïtre) Israël fait également la même chose pour annexer le maximum de territoires.


    • Serpico Serpico 6 janvier 2009 14:01

      Mordius "Nous prennons par exemple l’algérie : son président nous demande de s’excuser sur notre colonisation, seulement eux aussi sont des colonisateurs, sauf que les habitants d’origines ont été tués ou vendus comme exclaves"

      **************

      C’est du délire ou alors de l’amalgame conscient.

      Les arabes n’ont jamais colonisé l’Algérie (ou alors vous ne savez pas ce que signifie le mot coloniser).

      Ce sont des chefs berbères qui ont envahi l’Espagne.

      N’importe quoi.


    • antireac 5 janvier 2009 23:35

      @l’auteur
      La terre entière est remplie des pays colonisateurs colonisés hélas ( c’est très,très dure je verse déjà une larme snif)
      Il va falloir s’exuser auprès de tout le monde.
      Je commence par moi même
      Je m’excuse , je m’excuse etc, etc


      • Le pirate des caraibes 6 janvier 2009 14:19

        Cet article ne brasse que du vent.

        Tous les pays ont colonisés un autre à un quelconque moment de leur histoire , de meme pour l’esclavage.

        Tout le monde va t’il presenter ces excuses ?

        A partir de combien d’années va t’on arreter de montrer du doigt un peuple pour ce qu’à fait ses ancetres ???

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires