• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Ca va mal finir

Mon pays devient xénophobe et enfin quelqu’un qui le dit clairement...

Je voudrais évoquer ici l’ouvrage de François Léotard, un pamphlet envoyé à Nicolas Sarkozy intitulé Ca va mal finir. Un mot sur le personnage d’abord. François Léotard, ancien maire de Fréjus, conseiller régional en PACA, député UDF du Var et deux fois ministre (à la Culture et Communication, puis à la Défense). Son frère, Philippe, était un clown triste et pathétique, mais traversé d’une fulgurance artistique et poétique qui le rendait magnifique (et quelle voix !), mais François, lui, semblait être un brave petit soldat politique qui ne se posait pas trop de questions. Que nenni, le personnage est lui aussi capable de coups d’éclat ! Il l’avait déjà démontré en 98 après les régionales, en excluant de son parti tous les présidents de région qui avaient été élus avec les voix du Front National. Suite à ce coup de force, il démissionnera de la présidence de l’UDF, poste auquel François Bayrou lui succédera. Aujourd’hui, loin de tout enjeu, il refait un coup d’éclat en dézinguant son "ami" Nicolas. Il est vrai qu’ils avaient tous les deux soutenus Edouard Balladur en 1995 ("Je vous demande de vous arrêtez !"). Au fil des pages la charge se fait sans compromis, mais avec un véritable talent d’écriture et les signes d’une culture littéraire et historique, signes que Nicolas Sarkozy ne présente pas... En 137 pages (qui se lisent en une soirée), Léotard aborde tout ce qui pose problème depuis le début du quinquennat de notre ultra-président. Pourquoi ? Parce que comme il l’écrit en quatrième de couverture : "J’ai voté Nicolas Sarkozy mais je dors mal depuis." Il ne s’agit pas uniquement de critiquer, mais également d’analyser les attitudes, les débordements, les manquements à sa charge de l’actuel locataire de l’Elysée dont il pense qu’il ne finira pas son quinquennat (marrant, depuis le début je pense la même chose).

Léotard pointe d’un doigt accusateur la course folle dans laquelle disparaissent nos libertés et notre image de pays inventeur des Droits de l’Homme et du Citoyen. Je pourrais citer de nombreux passages qui sont autant de verdicts sans appel, mais je ne vais vous présenter que celui-là, qui résume de nombreuses choses :

"Que les étrangers ne soient pas ’attendus’ en France, monsieur Le Pen l’avait déjà dit. Ce n’était pas hélas une grande nouvelle. Etait-ce une raison pour faire de cette ’réalité’, soigneusement entretenue, une sorte de vulgate transmise à l’opinion comme une instruction du ministère de l’Intérieur ? Car il en pleuvait des instructions... Ces préfets convoqués, toutes affaires cessantes, parce que le chiffre d’affaires n’avait pas été atteint, ces policiers, ces gendarmes arrivant à l’aube, arrêtant parfois des enfants, séparant des couples, ces avions au fond desquels, derrière des touristes qui baissent les yeux, on entend des hurlements... en sommes-nous si fiers ? N’y a-t-il pas au coeur de la République un étrange malaise qui fait que nous préférerions que ce soient d’autres qui se livrent à cette dérive, plus loin ailleurs, bien loin d’ici, autrement, quelque part entre la Chine et l’Iran, mais pas nous, pas la France ? Heureusement, il reste encore des parlementaires qui n’aiment pas trop recevoir des instructions. Au Sénat, notamment, ils ont étouffé le petit animal monstrueux qu’était le projet imposant des tests ADN aux étrangers, dans le cadre du regroupement familial. Le texte repose désormais, inerte, un peu ridicule, un peu honteux, dans la fosse commune des lois qui n’auraient jamais dû voir le jour. L’histoire retiendra que cette tentation eut lieu et qu’elle avait subordonné le regroupement familial à une analyse sanguine utilisée jusqu’alors pour les enquêtes criminelles ou pour les soins apportés aux malades. Et uniquement dans ces deux domaines (là François Léotard fait une erreur, puisqu’une prise de sang est également imposée aux futurs époux). On ne pouvait pas dire plus allusivement qu’un étranger avait de fortes chances d’entrer dans l’une ou l’autre de ces deux catégories : soit pénalement soit physiquement menaçante. On peut ajouter à cela que l’adoption ou la présence d’une famille - fût-elle recomposée - sont à l’évidence des facteurs d’intégration dont ce même ministère porte aussi le nom... Trois lois sur l’immigration, empilées l’une sur l’autre. Trois cents enfants, dont des nouveau-nés, enfermés dans des centres de rétention ou séparés de leurs parents en 2007... Est-ce le prix à payer pour une majorité qui frissonne dès lors que la couleur de peau ou la sonorité du nom n’est plus tout à fait ce qu’elle attend ? Si l’on rassemble peu à peu, comme les morceaux d’un puzzle, toutes les mesures qui sont prises dans cet esprit, sur ce sujet, avec un constant acharnement, que reste-t-il quand le puzzle est terminé ? Quelle est l’image qui apparaît ? C’est celle de la xénophobie."

Eh oui ! enfin un politique qui dit ce que nous sommes devenus, le rêve de Jean-Marie Le Pen. Voilà dans quoi nous entraîne notre président bling bling. Un exemple récent (il y en a de ce genre chaque semaine) ?
L’avocate Fatimata M’Baye, présidente de l’Association mauritanienne des droits de l’homme (AMDH), accuse la police française de l’avoir maltraitée et retenue pendant 24 heures pour avoir protesté contre le traitement d’un sans-papiers en instance d’expulsion. Maître M’Baye, qui est également vice-présidente de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH), a déclaré qu’une vingtaine de policiers montés à bord d’un vol Air France pour Nouakchott le 11 mars dernier avait menacé de la frapper, ainsi qu’un médecin, Pierre-Marie Bernard, parce qu’ils s’étaient plaints du traitement infligé à un Mauritanien ligoté et maîtrisé de force par les policiers. "J’ai été dépouillée de tous mes effets personnels, y compris du foulard que je porte sur la tête ! On m’a dit que je pouvais m’en servir pour m’étrangler ou bien pour agresser les policiers  !", a déclaré lundi soir l’avocate mauritanienne, qui est musulmane. La police a accusé M’Baye et Bernard d’obstruction à une mesure de reconduite à la frontière, ce qui est punissable par la loi française. Le ministère français des Affaires étrangères n’a pu être joint à ce sujet. No comment...

Le pire ? C’est que peu de voix s’élèvent face à cette indignité transformée en doctrine politique. Sommes-nous en train de redevenir une sorte de France des collabos ? Regardons un peu la situation en face, que faisons-nous pour marquer du sceau de la honte le gouvernement chinois qui massacre tranquillement un peuple et sa culture ? Rien. Pourquoi ? Parce que nous n’avons guère de choses à lui envier sur le fond. Kadhafi lors de sa mémorable visite pouvait d’ailleurs nous renvoyer avec raison dans la figure, la manière dont nous traitons les jeunes de nos cités. Nos prisons sont épinglées régulièrement par la Cour des droits de l’homme. Nos centres de rétention sont des lieux de non-droit dans lesquels aucun journaliste ne peut entrer pour vérifier les conditions de détention. Nous expulsons à tout va. Et habile manipulateur, Nicolas Sarkozy a réussi à faire cautionner cette "politique" par un ancien ministre de gauche et une jeune noire ? Cette habilité frôle le génie... Oui, l’adversaire, car c’en est un quand on se juge démocrate et républicain, est habile. Et cela aussi Léotard en fait la remarque. La soi-disant "peopolisation" n’est que poudre aux yeux. Pendant que Sarkozy feint d’être Guignol, il profite de ce que nous regardons ailleurs (avec bonne volonté) pour transformer la France en prison à ciel ouvert dans laquelle nous sommes tous des présumés coupables. "Il est l’ordre. L’ordre seulement, mais l’ordre complètement. Sa doctrine est faite : les loubards des banlieues n’ont pas de problèmes sociaux, ni de logement, ni de culture, ni d’emploi (note personnelle : que l’on donne trente deniers à Fadela Amara...). Les pédophiles n’entrent pas dans la catégorie de l’acquis, mais dans celle de l’inné, les récidivistes que la prison a largement amochés doivent y retourner le plus vite possible. Ils ont été jugés ? Aucune importance. Pour le même délit, déjà purgé, on va inventer ’un suivi’ en milieu fermé, c’est-à-dire une deuxième prison qui s’ajoute à la première, mais sans jugement. A quoi bon ? C’est l’Etat qui doit décider, c’est-à-dire l’Exécutif, c’est-à-dire la police. Il semble que notre président n’ait lu ni Tocqueville, ni Montesquieu, ni Benjamin Constant, il semble que la séparation des pouvoirs lui soit une énigme."

Il faut lire Ca va mal finir. Pour retrouver le goût d’une saine révolte. Pour ne pas être tondu à la libération...


Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (134 votes)




Réagissez à l'article

146 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 31 mars 2008 10:18

    Vous parlez d’une personne qui à construit sa piscine de ses propres mains ????? et qui spolier des terrains à Fréjus pour permettre à ses petits copains de se remplir les poches ????

    Haaaaaaaaaaa !!!!!!!!!!!!!!! c’est lui François Léotard !!!!

    Il va surement rejoindre le PS-MODEM de Ségolène Royal ou de François Hollande

    Votre article est vraiment indigne de figurer ici ,car une fois de plus,il insulte la France ,les français et le suffrage universel en remettant en cause le suffrage universel car comme n’avez pas accepté le résultat ,vous en venez à insulter les citoyens

    Vous concluez votre prose qui sent mauvais en demandant

    "Il faut lire Ca va mal finir. Pour retrouver le goût d’une saine révolte. Pour ne pas être tondu à la libération...

    Permettez moi ici de demander aux lecteurs d’Agoravox de relire les rapports de la cour des comptes sur la gestion de la ville de Fréjus par Mr LEOTARD

     


    • olivier cabanel olivier cabanel 31 mars 2008 10:55

      pauvre mr lerma

      vos arguments sont à votre image,

      votre monde est étriqué, égoiste

      le mot fraternité ne doit pas exister dans votre vie.

      il est pourtant en toutes lettre aux cotés des mots liberté, égalité... l’auriez vous oublié ?


    • krachunka 31 mars 2008 11:05

      Hum si je ne m’abuse , F Leoard etait lui même un elu de la république, par contre il est possible de le critiquer sans denis de démocratie ? Serait-ce ça le sarkozisme, une selection des elections valides et de celles qui ne le sont pas ? Ou une amnésie chronique ?


    • Alpo47 Alpo47 31 mars 2008 11:21

      Lerma, la "voix de l’UMP", toujours aussi pitoyable...

      Ainsi donc, notre "ex-Neuneu", détaché de la vie politique, est capable d’une reflexion approfondie sur notre société et d’appuyer là où ça fait mal au pouvoir actuel... Félicitations à lui.

      Je relève essentiellement, son analyse de la communication "rideau de fumée" de notre président (hélas), ainsi que celle du grignotage de nos libertés, des valeurs qui ont constitué notre pays...

      Sarko va mettre notre société à mal, se liant au neocons américains, brisant les acquis solidaires, instituant un communitarisme, réduisant partout les acquis sociaux, favorisant ceux qui ont déjà tout ...

      Pour l’avenir de notre pays, inquiet, je suis ...


    • JoëlP JoëlP 31 mars 2008 11:47

      Quand j’arrive le matin sur AgoraVox et que je lis une ou deux platitudes niaises, version café du commerce, de lerma, je me casse du site.

       


    • biztoback 31 mars 2008 11:50

      Au début Lerma me faisait rire, maintenant il me soule avec toujours ses mêmes arguments ( oui..mais heu il a été élu heu par suffrage universelle heu... ), aujourd’hui vous me faites vraiment vomir Lerma.


    • foufouille foufouille 31 mars 2008 13:29

      quand lerma etait de gôche il devait dire : miterrand n’a pas fait d’ecoutes telephonique, lisez le rapport de la cour des comptes


    • Traroth Traroth 31 mars 2008 15:41

      Comme d’habitude, quand au dit au sarkozyste "regardez ici", il répond "regardez là-bas". Parce que le sarkozyste ne veut pas regarder ici, en fait. Il a déjà peur des conséquences de ses décisions, et ne sait quoi répondre, sur le fond, aux critiques. Léotard critique Sarkozy ? Mais regardez, c’est rien qu’un pourri ! Oui, et alors ? Ca ne veut pas dire qu’il a tort concernant Sarkozy !

      Et ce que vous appellez "PS-MODEM", Lerma, en gros, ça rassemble en fait tous les partis sauf l’UMP et le FN. Vous en déduisez ce que vous voulez...


    • Traroth Traroth 31 mars 2008 17:23

      Remonter ? Tu rêves, petit !


    • JoëlP JoëlP 1er avril 2008 11:50

      Salut Calmos,

      Je ne peux pas m’empêcher de revenir pour voir si par hazard tu n’aurait pas écrit un article pour bien casser du socialo. Je sais, sont déjà en morceau, alors peut-être que tu pourrais défendre les bonnes vieilles valeurs conservatrices. M’est avis qu’ils ne sont pas tellement mieux les réacs en ce moment. Sort ta belle plume, défend les ! Explique-nous les belles réformes que va faire ton pote Sarko quand il aura envoyer des hommes en Afghanistan et résolu le problème de la pub à la TV. Ah, t’es pas pour Sarko non plus ? Bon alors fait nous un article sur Calmos.

       


    • fredR31 5 avril 2008 22:30

      Tres beau mais completement taré.

      Coment peut on etre libre et égal dans le meme mouvement ?

      En France c’est liberté (de subir le systeme), égalité (je ne veux voir qu’une seule tete) et fratérnité (désolé mais jusqu’a preuve du contraire c’est moi qui choisis mes freres, en plus ca pue la bonne vieille doctrine kato...les hommes sont tous freres etc)

      A degueuler donc cette devise


    • Marsiho Marsiho 31 mars 2008 10:47

      Insulter les citoyens en écrivant ce que l’on pense ?

      Insulter les français ?

      Indigne de ce site ? Alors mon article aurait du être refusé...

      C’est quoi cette dialectique qui sent "bon" d’un autre temps ?

      Je ne juge pas la vie de Léotard, mais son avis... Nuance. Mais ce terme semble vous échapper...

       


      • jondegre jondegre 31 mars 2008 13:42

        je soutiens,

         

        don’t feed the troll et moinssez !!


      • jondegre jondegre 31 mars 2008 13:53

        La question maintenant qu’il faut se poser est pourquoi et par qui Sarko a ete soutenu pendant 5 ans avant l’election 2007. Cinq ans pendant lesquelles l’insecurite etait le sujet number one (on en parle presque plus bizarrement). Qui veut ce chaos en France qui va permettre de liquider nos valeurs ? Tout cela ne repose pas seulement sur le petit Nicolas.


      • jondegre jondegre 31 mars 2008 13:54

        La question maintenant qu’il faut se poser est pourquoi et par qui Sarko a ete soutenu pendant 5 ans avant l’election 2007. Cinq ans pendant lesquelles l’insecurite etait le sujet number one (on en parle presque plus bizarrement). Qui veut ce chaos en France qui va permettre de liquider nos valeurs ? Tout cela ne repose pas seulement sur le petit Nicolas.


      • Gilles Gilles 31 mars 2008 14:22

        Effectivement, ça fait 5 ans que ça a commencé. Des lois sur l’immigration il y en a une une dizaine je crois et on expulsait déjà des mères sans leurs gosses aprés des semaines en centre de rétention pourri...Tout comme des lois liberticides... ;tout ça provenant du ministère de l’Intérieur et apparement plébicité par plus de la moitié des électeurs qui en redemandent.

        Entre +1% d’augmentation du pouvoir d’achat avec 100 000 immigrés dehors à coup de gnout et 0% et une politique migratoire humaine....devinez qui gagnera les élections....

        Alors c’est quoi ces cris d’orphraie maintenant de la part de Léotard et consort ? Il ne savait rien avant le 6 mai 2007 ? Il n’a pas voulu voir ?

        Ou peut être pensait-il tout ça c’est de la bonne démagogie pour conquérir le pouvoir et une fois en haut qu’il allait s’assagir ?...perdu c’est pire !

        Ou alors Sarko lui a refusé ces offres de services ? perdu...

        En tout cas c’est marrant de voir un ex pote de l’OAS, proche de nombreux gars de l’extrême droite, créateur du TF1 new look avec son ami Mougeotte, impliqué jusqu’au coup dans la gestion douteuse de sa ville, de Port Fréjus (avec meurtres d’opposants au projet à la clé dans cette histoire) et autre détournements de fonds personnels, le tout dans le départment le plus corrompus, voir mafieu, (et de loin) de France de son temps. ...

        Léotard, combien de Unes dans le Canard Enchainé pour fait de corruption et de clientélisme ? Autant que de divisions Panzer en Europe...

        Maintenant il ; nous sert sa critique envers ses anciens amis et potes de pouvoir......devient-il sage et lucide avec l’arrêt de la vie politique ? A t-il besoin de pognons ?

         


      • Traroth Traroth 31 mars 2008 17:26

        Non, nous restons et combattons. No pasaran !


      • chris11 1er avril 2008 00:16

        Bah vous inquietez pas , Lerma , ils l’aiment bien au village ......

        Dans tous les villages , y’a un simplet et le notre sur Avox , il s’appelle Lerma ..... rien de grave


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er avril 2008 04:17

         Les lois ne sont que bien rarement à l’origine des tendances sociétales : elles viennent en faire le constat. Il y a des année que je vois une dérive raciste. Il est dommage que le dire soit interprété comme un appui au racisme. Chercher les causes est un travail de sociologue, mais, pour les politiques, la SEULE solution est de réduire les occasions d’explosions.

         

        Pierre JC Allard


      • olivier cabanel olivier cabanel 31 mars 2008 10:52

        bien envoyé,

        merci pour cet article courageux et lucide,

        merci pour l’humour.

        avis aux quelques sarcozyste haineux et ringards, ne tirez pas à boulet rouge sur Léotard.

        il a eu le courage de reconnaitre qu’il s’était trompé, et pour cela il faut avoir la politesse de ne pas lui renvoyer au visage ces fautes passées.

        comme le jour ou les sarkozystes aveuglés reconnaitront qu’ils se sont fait rouler dans la farine des promesses électorales, dont le mentor de sarko (un certain marchand de pastis dénommé Pasqua) disait : les promesses ne sont faites que pour les naifs qui les croient.

        j’ai préparé ma tondeuse.


        • Fred 31 mars 2008 15:58

          des fois les gens ont voté Sarko par opposition au candidat qui était en face.


        • Traroth Traroth 31 mars 2008 17:29

          Et bien ça n’excuse rien. Le problème, avec la situation actuelle, c’est qu’elle n’a strictement rien de surprenant. Tout ce qui se passe était prévisible et d’ailleurs prévu. Et franchement, on peut penser ce qu’on veut de Royal, mais il est parfaitement clair qu’elle ne représente pas du tout le même danger. Argument spécieux, donc.


        • jpeg 31 mars 2008 21:14

          sego ou sarko nous avions le choix entre la peste et le choléra , car celui qui a ete elu se fout de nous (du moins si l’on ne possede pas 100 millions d’euros) , celle qui a ete battuee se serais aussi foutuee de nous , faut pas rever les hommes politiques nous meprisent sauf le jour des elections


        • Marsiho Marsiho 31 mars 2008 22:51

          C’est sur qu’en résonnant comme ça ils ont les mains libres...


        • Traroth Traroth 1er avril 2008 11:22

          Exactement. Le raisonnement du "tous pourris" permet justement aux politiques d’être tous pourris en toute impunité : les électeurs pensent que les politiques sont tous pourris, donc ils se désinteressent de la politique, donc s’abstiennent, donc les élections sont de plus en plus un tirage au sort, donc les politiques ont de moins en moins besoin de rendre de compte, donc ils peuvent se permettre de faire ce qu’ils veulent, donc ils sont tous pourris. Retour à la première étape. C’est un véritable cercle vicieux. La seule solution, c’est que les citoyens se réapproprient la politique, la réinvestissent et ne laissent pas faire. Faire sauter les pourris en votant systématiquement contre eux me parait un bon début. Qu’un Juppé, corrompu convaincu par la justice, puisse être réélu au premier tour montre dans quel abîme nous nous trouvons. Et je ne le dirais jamais assez : ne voter que si on s’est intéressé à la politique. Ceux que ça n’intéresse pas, qui ne s’y intéressent donc pas et qui n’y comprennent donc rien feraient mieux d’aller jusqu’au bout de leur propre logique et de s’abstenir, à l’inverse !


        • jpeg 1er avril 2008 18:10

          je vote a chaque elections et je ne vote jamais pour un "pourris" mais les 2 grands !!!!! partis politiques verrouillent le systeme et font tout pour qu’un autre partis ne puisse arriver a croire qu’il y a connivence pour les supprimer ( je cite en vrac le modem le front nationnal les verts le pc et autres ) ces 2 partis sont solidaires pour se partager le gateau et ne laisser que des mietes aux autres


        • morice morice 31 mars 2008 10:55

           Bravo pour cet article qui touche au fond du problème qu’on se coltine ici chaque jour avec les jeteurs d’huile sur le feu comme Wilders.


          • MagicBuster 31 mars 2008 11:26

            ... et oui, il n’y a pas que les bobos et les communistes qui critiquent Sarkozy.

            Même si je ne partage pas forcément les idées et conviction de François Léotard, sa critique de Sarko résonne en moi. Plus qu’une critique c’est un constat clair et cinglant.

            Merci Marsiho


            • ZEN ZEN 31 mars 2008 11:35

              Léotard a des réveils difficiles..mais léotard que jamais !

              "J’ai voté Nicolas Sarkozy mais je dors mal depuis"

              Moi, je n’ai pas voté S. mais je dors aussi mal depuis...


              • superesistant superesistant 31 mars 2008 17:04

                pire, je n’ai pas voté sarko, j’étais en vacances en corse lors de son élection ( j’avais même voté par procuration ) et un vieux corse pas content m’a dit qu’il pensait que j’étais content et que j’avais sans doute voté sarkozy... j me suis défenêstré... vie de merde...


              • Leveque 31 mars 2008 11:51

                "une saine révolte" ? La guerre Civile ?

                Effectivement ! ca va mal finir. Mais certainement pas à cause de Sarkozy.

                Lui c’est le bouquet final. La France est en crise depuis 30 ans, et personne n’y peut plus rien.

                C’est un peu facile de tout lui mettre sur le dos.


                • chris11 1er avril 2008 00:23

                  Oui ,mais ce qui est dangeureux ce n’est pas la poudre , c’est la mêche qui l’allume ....


                • Niamastrachno Niamastrachno 1er avril 2008 15:11

                  "c’est un peu facile de tout lui mettre sur le dos" ne sous entend pas qu’on ne regarde pas les belles saloperies d’aujourd’hui d’autant que sur 30 ans, si on compte bien ça fait bien un tiers de 30 ans qu’il en fait - des conneries !!! C’est pas mal quand même !

                  Et que dire de l’impact réel de sa connerie à lui ! Bien plus imposante que ce qui s’est passé ces 30 dernières glorieuses non ?!


                • chmoll chmoll 31 mars 2008 11:58

                  UMP, une quouestion,ça veut dire une merde pour tous ?

                   


                  • Niamastrachno Niamastrachno 1er avril 2008 15:13

                    Et la devise :

                    une bonne et une mauvaise nouvelle !

                    la mauvaise : ya plus que d’la merde à bouffer

                    la bonne : yen aura pour tout l’monde !

                    comme coluche ne se démodera JAMAIS


                  • Niamastrachno Niamastrachno 1er avril 2008 15:14

                    comme quoi Coluche etc...

                    mes scuzations


                  • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 31 mars 2008 12:01

                    Excellent article sur un livre qui, venant de FL -et cela donne tout son poids à l’importance politique de sa dénonciation, est un rappel pour l’essentiel à l’idée de république et de démocratie dont le fondement n’est pas seulement les droits des citoyens mais d’abord des droits de l’homme ; or ceux-ci trouvent leur signification pleine et entière dans leur respect en faveur des immigrés, clandestins ou non.

                    Dis moi comment tu traites les étrangers dans ton pays et je te dirai si tu es républicain et démocrate.


                    • MagicBuster 31 mars 2008 12:01

                      non , c’est Une Merde de Plus !


                      • tvargentine.com lerma 31 mars 2008 12:25

                        Voila donc un looser qui cherche à se refaire une virginité et gagner de l’argent sur le TSS

                        Je dois dire qu’avec le nombre d’imbéciles du TSS,LEOTARD va pouvoir s’offir une superbe nouvelle piscine !

                        Il devrait au moins vous remerciez vous ,adorateurs du TSS qui allez acheter sont bouquin

                         


                        • Alberjack Alberjack 31 mars 2008 12:41

                          Que de mépris devez-vous avoir pour vous même pour avoir tant de mépris pour les autres, Lerma !


                        • Dégueuloir Dégueuloir 31 mars 2008 13:43

                          Lerma ! "casse-toi pôv con" ! t’as voté pour un guignolo à la langue bien pendue,un escroc de basse zone sans avenir et sans envergure.....un looser minable ,méprisable et irrespectueux comme toi lerma...


                        • Marianne Marianne 31 mars 2008 13:09

                          Je confirme. Très bon livre, où l’on sent le cri du coeur authentique et la déception que ressent F. Léotard à l’égard d’un ancien "copain politique". La critique n’est pas issue d’intérêts politiques de clan ou d’une vision partisanne, F.Léotard ne prétendant à rien en la matière, maisporte vraiment d’une dérive sur des valeurs profondes, celles de la République et du respect humain, de la dignité de la fonction présidentielle, de la vérité que l’on doit aux citoyens.

                          Si je ne dois retenir que quelques pages, je choisirais la lettre écrite à Nicolas, à la fin du livre.

                          Lire aussi un excellent ouvrage paru récemment, de Patrick Rambaud, "Chronique du règne de Nicolas 1er", écrit magnifiquement dans le style des mémoires de Saint-Simon. Et aussi "Les mots de Nicolas Sarkozy", écrit par deux linguistes. Au moins notre frétillant président aura relancé la croissance du marché de l’édition en 2007 et 2008 ! Bonne lecture !


                          • Le péripate Le péripate 31 mars 2008 13:15

                            Oui, ça va mal finir... Difficile d’être optimisme en face de la montée aux extrêmes qui vient de touts côtés, et sutout quand une conception dévoyée de la démocratie fait du mépris de la Loi et de la soumission à une majorité veule et lâche l’alpha et l’omega de toutes politiques.


                            • foufouille foufouille 31 mars 2008 13:35

                              pas ceux qui regardent le JT de TF1.

                              "bientot nous arriverons au plein emploi"

                              "je n’arrive pas a trouver un couvreur"


                              • foufouille foufouille 31 mars 2008 13:38

                                signez des petitions

                                http://www.mesopinions.com/

                                http://www.thepetition.eu/petition/listepetitions.php

                                il y en a pr tous les gouts

                                ca marche des fois. pasdezerodeconduite


                                • foufouille foufouille 31 mars 2008 13:41

                                  Le Pen est un epouvantail qui n’est pas au gouvernement

                                  le but du gouvernement est de remplacer l’esclave visible par l’esclave de l’est chretien invisible

                                  ou par un pauvre/chomeur/stagiaire/en formationqui fera son STO


                                  • Internaute Internaute 31 mars 2008 13:47

                                    François Léotard est un francophobe notoire. Alors qu’il était président du parti des Républicains Indépendant, celui créé par Giscard, ancêtre de l’UDF et du Modem, pendant la guerre israélo-arabe de 67 ou juste aprés il a osé s’exclamer à la télévision qu’il préférait l’Israël à la France. C’est d’ailleurs de cette époque que date la faute d’orthographe qui consiste à omettre l’article en parlant de l’Israël, comme s’il s’agissait d’un pays au-dessus de l’Italie ou de l’Islande, nécessitant une manière spéciale d’en parler.

                                     

                                    Il est donc bien mal placé pour donner des leçons à qui que ce soit. Les électeurs ne s’y sont pas trompés et ce triste sire a sombré dans l’oubli.


                                    • Gazi BORAT 31 mars 2008 16:36

                                      @ Internaute

                                      Je ne soutiens pas, loin de là, le nationalisme israelien... Mais je trouve votre théorie sur l’absence de l’article devant "Israel" un peu exagérée..

                                      Existerait-il de même un complot malgache (Madagascar ne prend pas d’article) ou même, pire encore des suprematistes trinitaires et tobaguiens ?

                                      gAZi bORAt


                                    • Savinien 1er avril 2008 00:39

                                      Il faut replacer les choses dans leur contexte, Mr Internaute, pour les comprendre. En faisant cette déclaration, je suppose que Léotard saluait en Israel un petit état qui tenait tête au monde arabe, tandis que la France, une soi-disant grande puissance, venait de se prendre une décullotté en Algérie, état non constitué et sans aucun fondement historique au moment de de la défaite des français. C’est un peu comme si une souris (le FLN) met la patée à un tigre (la France). Il y a là en effet motif à un mépris justifié. Et je ne parle même pas du sort réservé aux harkis par la faute du gouvernement français, car les mots manquent pour qualifier un tel acte. Depuis cette date il est devenu grotesque et pitoyable de se réclamer du nationalisme français, un nationalisme qui n’a pour toute victoire à son actif que de déshonorantes reconduites à la frontière et autres expulsions par charters. Ce sont là les seules victoires qui soient à sa portée... Ils peuvent bien continuer à agiter leur petits drapeaux, les nationalistes bleu blanc rouge, les courants d’air n’iront pas se plaindre pour concurrence déloyale...


                                    • tvargentine.com lerma 31 mars 2008 13:48

                                      suppression de la gratuité de la restauration scolaire

                                      http://www.leparisien.fr/home/maville/seinesaintdenis/articles.htm?articleid=297924512

                                       

                                      A LIRE D’URGENCE POUR COMPRENDRE POURQUOI LE POUVOIR D’ACHAT BAISSE


                                      • Gazi BORAT 31 mars 2008 16:40

                                        @ Mr Lerma

                                        Si j’arrive à entendre votre "socialophobie", j’ai du mal par contre à comprendre comment un évènement récent survenu à Noisy Le Sec influerait sur une baisse du pouvoir d’achat à l’échelle de tout l’hexagone..

                                        Serait-ce là la théorie du papillon ?

                                        Merci de nous éclairer..

                                        gAZi bORAt


                                      • Traroth Traroth 31 mars 2008 16:54

                                        Hors-sujet.


                                      • Dégueuloir Dégueuloir 31 mars 2008 21:20

                                        pauvre lerma,là ,t’es vraiment petit.....et minable,n’as tu pas honte ? même pas ,t’es trop c..


                                      • Annie 31 mars 2008 14:12

                                        Je ne suis pas vraiment d’accord avec le titre : mon pays devient xénophobe. Si Sarkozy a donné dans la xénophobie, ou l’a encouragé, c’est que le terrain était fertile. Il aurait fallu des dirigeants qui aient suffisamment de convictions et de fibre morale pour pouvoir dire : il y a un problème d’immigration mais ne diabolisons pas les immigrés. Dire aussi que par respect il y a des mots que l’on ne prononce pas ou des associations d’idées que l’on ne fait pas.

                                        Je suis toujours étonnée lorsque je reviens en France d’être parfois prise à témoin par des gens que je ne connais pas forcément bien qui m’expliquent que tous les maux de la France sont imputables aux immigrés, comme s’il leur était impossible de concevoir le fait que leur conviction puisse ne pas être partagée. Le problème avec quelqu’un comme Sarkozy est qu’il se considère comme le manager de la France, sans comprendre qu’il a endossé avec sa fonction une responsabilité morale.

                                        Ce qui est intéressant à propos de Léotard, est qu’il est très religieux et que c’est peut-être sa foi qui l’a obligé à revisiter ses anciennes allégiances.


                                        • Marsiho Marsiho 31 mars 2008 14:22

                                          Annie,

                                          Je pense aussi à cette impact de la religion sur Léotard. Dans le billet que j’avais initialement écrit sur mon blog, je faisais mention de Bernanos (qui était également très chrétien dans son approche, alors qu’il a pendant longtemps milité à l’Alliance Française) avec cette petite idée derrière la tête. Mais à en croire certains commentaires, la rédemption ne semble pas être une chose possible...


                                        • Gilles Gilles 31 mars 2008 14:33

                                          Annie

                                          "Si Sarkozy a donné dans la xénophobie, ou l’a encouragé, c’est que le terrain était fertile."

                                          Pas forcément.....la nouvelle politique des "néocons" des deux cotés de l’Atlantique repose sur un posdtulat révolutionnaire. Il ne faut plus réagir à la réalité, mais CREER sa propre réalité (dixit un ex cerveau à Bush dont j’ai oublié le nom)...puis apporter les remèdes. Ainsi :

                                          - L’Iraq menace mondiale directe.....personne n’y avait pensé avant que Rumsfeld se déchaine, même apres le11/09

                                          - La guerre contre le terrorisme dans laquelle finisse à coté de vraies terreurs tout mouvement s’opposant à un allié....et légitime des mesures drastiques liberticides que personne n’aurait accepté en l’an 2000

                                          - le sentiment d’insécurité lié à la racaille. Suffit d’en parler nuit et jour instrumentalisant le moindre fait divers, et hop c’est gagné comme en 2002, les gens commencent petit à petit à le ressentir

                                          - L’immigration idem

                                          Non, les peuples n’auraient jamais pensé de manière innée à ces excés, ni même acrédité les paroles de chtarbés sans qu’auparavant une vaste entreprise de création d’une "réalité fictive" type "guerre de civilisationé" quasi consensuelle ait été entreprise (Ex : le pen qui n’a jamais réussi à decoler a + de 17% voit maintenant ces idées phares d’un commun pathétique)


                                        • Annie 31 mars 2008 16:10

                                          Je pense au contraire que le réflexe raciste, c’est-à-dire le rejet de l’autre devient pratiquement inné lorsqu’on baigne dans cette ambiance. Je suis née la même année que le début de la guerre d’Algérie, et je me souviens avoir appelé les Algériens à l’époque les "arbis", sans savoir ce que cette appelation avait de péjoratif, parce que c’était ce que j’entendais autour de moi. Ce refus de l’autre doit être reconnu pour ce qu’il est et combattu et je pense que dans ce sens, la religion ayant perdu son influence morale, le président de la république en particulier doit avoir un rôle rassembleur, et doit désarmorcer ces réflexes en y apportant une réflexion plus approfondie. Je pense que Sarkozy joue avec ces réflexes et les exploite à son avantage, et bien que cela soit quelque chose que je comprenne de la part d’un politicien, quand il s’agit du racisme latent, d’attiser la haine et diviser les Français, car combien de Français n’ont pas le faciès de l’emploi, c’est à mon avis une faute impardonnable que de caresser dans le sens du poil les plus bas instincts des Français. Il devrait être possible d’avoir un débat adulte à propos de l’immigration.


                                        • Traroth Traroth 31 mars 2008 17:01

                                          Le problème, c’est qu’en France, on ne combat jamais les idées par les idées. En interdisant l’expression publiques des idées racistes, on se prive de la possibilité de les combattre, toujours publiquement. Je reste persuadé que si on avait laissé Le Pen s’exprimer à une certaine époque où il ne demandait visiblement pas mieux ("Durafour-crématoire" et autres "détail de l’Histoire"...), le FN n’aurait jamais dépassé les 5%. Il faut bien garder à l’esprit que le premier vecteur de contagion pour la xénophobie, c’est des parents aux enfants, et là, la loi n’a pas les moyens de l’interdire. Dans la même veine, Chirac, en refusant de débattre avec Le Pen en 2002, par paresse ou par lâcheté, a fait très exactement l’inverse de ce qu’il faut faire pour combattre les idées de Le Pen. Parce que le meilleur moyen de le combattre est de le contredire, et ça n’a rien de difficile, puisqu’il a tort !


                                        • Bulgroz 31 mars 2008 14:49

                                          Pour ceux qui s’intéressent à Nicolas Sarkozy, outre le énième écrit par notre ami Léotard, je conseille ces quelques autres lectures qui pourront peut être aider à cerner un peu mieux le personnage élu pour 5 ans et qui sera renouvellé pour 5 ensuite.

                                          Je ne donne que les livres dont le tirage prouvé est supérieur à 800 000 exemplaires.

                                          Ce qui me fait dire qu’en France avec Sarkozy, il n’y a plus de démocratie ni de libre expression.

                                          Ca m’arrange, j’aime pas le comique de répétition.

                                          Moi, j’aime bien : Sarkozy : la face Karchée ; il faut qu’il parte ; cette droite qui n’aime pas la france ; l’imposture (de notre ami Dubonnet) ; la grande manipulation ; la république du mépris ; le petit démagogue, les SMS interdits....

                                          Vachement intéressant, la France possède désormais l’arme nucléaire de l’édition populaire.

                                           

                                          Sarko and Co par Guy Bedos ( 21 février 2008) Sarko Ier par Cohen+Malka+Riss et Riss ( 16 mai 2007 Sarko star par Michaël Darmon ( 22 octobre 2004) Sarkorama par Pétillon ( 15 février 2008) Sarkozy : Corps et âme d’un président par Olivier Mongin et Georges Vigarello ( 16 janvier 2008) Sarkozy : Décrypté de A à Z par Laurent Pfaadt ( 30 mars 2006 Sarkozy : Itinéraire d’une ambition par Anita Hausser (10 septembre 2003) Sarkozy : l’homme de fer par Massimo Nava, Sergio Romano, et Jocelyne de Pass (16 mai 2007) Sarkozy et Dieu par Marc Andrault (15 février 2008) Sarkozy et les Femmes par Decouty Eric ( ) Sarkozy et les Femmes par Derrien/Nedelec ( ) Sarkozy président ! : Journal d’une élection par Jean-Luc Hess ( 9 mai 2007) Sarkozy, au fond des yeux par Nicolas Domenach (1 mars 2004) Sarkozy, l’avenir d’une illusion par Jean luc Gonneau et Pierre Defrance ( 2 mars 2006) Sarkozy, la grande manipulation Dénonciation d’une imposture par Olivier Bonnet ( 30 avril 2008) Sarkozy, les SMS interdits par Stéphane Ribeiro ( 2 mai 2008) Sarkozy, mode d’emploi ( ) de Noël Mamère (Auteur) Sarkozy, un président chez le psy par Pierre Lembeye (12 mars 2008) So Crazy Sarkozy Vu par la Presse Etrangère par Collectif ( 5 juin 2008 Ça Va Mal Finir par François Léotard ( 12 mars 2008) Carla Bruni, Itinéraire Sentimental : Qui est-elle Vraiment ? par Christine Richard et Edouard Boulon-Cluz ( 6 février 2008) Carla et Nicolas, Chronique d’une liaison dangereuse par Paul-Eric Blanrue et Chris Laffaille (7 février 2008) Cécilia : La face cachée de l’ex-Première dame par Denis Demonpion et Laurent Léger (11 janvier 2008) Cécilia : Portrait par Anna Bitton (10 janvier 2008 Chronique du règne de Nicolas Ier par Patrick Rambaud ( 24 janvier 2008) De César à Sarkozy : Petite histoire des noms du pouvoir par Jean-Louis Beaucarnot (14 novembre 2007) De quoi Sarkozy est-il le nom ? par Alain Badiou ( 27 octobre 2007) Du candidat au Président : Discours et boniments de Nicolas Sarkozy par Michel Gaudin ( 5 mars 2008) Élu ! par Guy Konopnicki ( 22 février 2007) L’absolutisme efficace : Enquête sur la présidence de Nicolas Sarkozy L’Afrique répond à Sarkozy : Contre le discours de Dakar par Makhily Gassama, Mamoussé Diagne, Dialo Diop, et Koulsy Lamko (21 février 2008) L’aube le soir ou la nuit par Yasmina Reza (28 août 2007) La face karchée de Sarkozy par Richard Malka, Riss, Philippe Cohen, et Isabelle Lebeau (15 janvier 2007) La Légende de Nicolas Sarkozy par Digard+Krassinsky (2 avril 2008) La République du mépris : Les métamorphoses du racis²me dans la France des années Sarkozy par Pierre Tévanian ( 6 septembre 2007) La Republique, les Religions et... Sarkozy par Terras Christian (15 mars 2008) La Saga Sarkozy par Christophe Barbier ( 20 février 2007) La vraie nature de Nicolas Sarkozy par Michaël Darmon ( 4 janvier 2007) Laïcité : Réplique au discours de Nicolas Sarkozy, chanoine de Latran par Jean-Luc Mélenchon ( 3 mars 2008) Le petit démagogue : Nicolas Sarkozy et les neuf règles de base de la démagogie efficace par Jean-Luc Porquet et Cabu ( 15 septembre 2006) Le sacre de Nicolas : Petits et grands secrets d’une victoire par Ghislaine Ottenheimer (16 mai 2007) Les deux Nicolas : La machine Balladur par Ghislaine Ottenheimer (Reliure inconnue 22 novembre 1994) Les mots de Nicolas Sarkozy par Louis-Jean Calvet et Jean Véronis ( 6 mars 2008) Mai 68 expliqué à Nicolas Sarkozy par André Glucksmann et Raphaël Glucksmann ( 14 février 2008) Misère du Sarkozysme : Cette droite qui n’aime pas la France par Paul Ariès (20 octobre 2005)

                                          • Gilles Gilles 31 mars 2008 14:54

                                            et pour les touts petits :

                                            "la face Karchée de Sarkozy"...en image car c’est une BD !


                                          • poetiste poetiste 31 mars 2008 15:38

                                             

                                            Prévoir

                                             

                                            Avez-vous remarqué comme le mot « répression » ressemble au mot « régression » ? La répression est le réflexe simpliste à court terme qui n’a de sens que dans la mesure où une prévention a été soigneusement élaborée. La répression, dans le cas d’une bonne prévention, ne peut être que le phénomène exceptionnel. Mais, de prévention il n’y en a quasiment plus depuis longtemps ce qui a pour conséquence que la répression soit le volumineux cancer que l’on connaît, le dysfonctionnement lourd qui demande un large éventail de main d’œuvre improductive ainsi que des matériels onéreux : (radars, par exemple). Nous vivons en excès de vitesse et pas seulement sur la route. Pas d’investissement dans la prévention ne peut entraîner qu’une accélération des phénomènes délictueux et alourdir la machine répressive. La prévention est fastidieuse, elle demande attention, elle coûte cher ; c’est une responsabilité oubliée, laissée loin derrière pour cause d’excès de vitesse dans la course au profit individuel. Et nous-nous retrouvons à accumuler les peines, à remplir des prisons insalubres, à ôter des points de permis de conduire jusqu’à en faire une parafiscalité juteuse, à ester en justice pour toutes sortes de causes, les « prévenus » ayant été si peut prévenus. Et personne ne se retourne ni ne revient en arrière à la source de tous ces maux. La machine est devenue folle ; elle grossit et accélère comme une boule de neige qui dévale une pente. On voit le dysfonctionnement se nourrir de lui-même en une espèce d’autophagie. C’est que l’on n’a plus le sens du bien collectif et faute de considérer celui-ci à la base, nous subissons aujourd’hui le carcan de cette répression, de cette expression simpliste. Laisser venir les actes délictueux et proposer une politique sécuritaire basée sur la peur, voilà qui arrange bien des politiques en quête de votes. En politique, la fin, (C’est-à dire d’être élu), justifie les moyens. Cette compétition politique qui va au plus rapide vers le but à atteindre sans de grands soucis d’intérêts collectifs, avec cependant force démagogie, n’est pas sanctionnée pour excès de vitesse. Ajoutez à cela que l’on puisse diminuer artificiellement le nombre de chômeurs en créant des postes qui viendront accentuer le marasme et vous aurez compris comme cette lourdeur ne puisse profiter qu’aux plus gros. La peur de l’agression et la peur du chômage invitent à penser : cherche à qui la manipulation profite ? Quand on parle de réformes et que l’on propose plus de sécurité, plus de caméras de surveillance et plus de radars, qui serait assez naïf de croire que c’est pour le bien du peuple et des plus démunis, de plus en plus nombreux en France ? La charge sociale étant devenue trop lourde, on la sectionne, on la mutile, on lui fait porter le rôle de bouc-émissaire. Répression, répression ; c’est une idée fixe. L’eau des petits ruisseaux est outrageusement pompée vers les grandes rivières et beaucoup de ceux-ci sont déjà à sec. Nous vivons une politique élitiste, une politique du pire. Le pouvoir d’achat n’est plus un pouvoir mais une préoccupation de survie. Esprit français, où es-tu ? Comment démanteler tout ce qui tient de la régression et réhabiliter la prévention ? Avons-nous les moyens d’une politique dans le long terme avec de véritables réformes prenant en compte la dimension sociale ? Le Français moyen n’est-il pas enfermé dans une forme de pensée qui ne voit d’issue que dans le cout terme ? Va-t-il sortir de la peur et de la torpeur ? Il n’est pas interdit d’y croire quand bien même nous aurions été lâchés par certains socialistes dont on pouvait penser qu’ils avaient des idées, voire même un programme. Oui ! Le colosse, c’est la finance, c’est le patronat ; on n’a pas bien prévu non-plus qu’il délocaliserait, qu’il pourrait partir avec la caisse sans réintégrer les capitaux. On ne prévoit rien vous dis-je, et on se laisse dépasser ! Une démocratie répressive est une démocratie régressive pour la bonne raison que l’idée fixe de répression ne devrait appartenir qu’à la tyrannie. Ne pas bien regarder la route, en politique, c’est manquer à un devoir de prévention et même de prudence ; espérons que le gouvernement par le peuple se ressaisira ; il n’y a que de là que puisse venir la solution.

                                            A.C


                                            • anny paule 31 mars 2008 16:02

                                              Léotard a raison, "ça finira mal" !

                                              La question de savoir quand ?, comment ?, pour qui ? reste entière.

                                              Nous avions mis un peu plus de deux siècles, avec bien des aléas, à établir une démocratie dans laquelles les notions de Laïcité, de Liberté, de Solidarité, d’Egalité des droits avaient un sens. Ce sont ces fondamentaux que nous sommes en train de perdre, au bénéfice de RIEN... ou plutôt, à la grande satisfaction de ceux qui, du Haut de la Finance, font "la pluie et le beau temps" et n’ont de cesse de gagner chaque jour davantage en faisant plier , le plus bas possible, l’échine de ceux qui les engraissent tous les jours davantage... et ce, sans aucune décence, et ce, avec tout le mépris du monde... et le Nain de jardin a été choisi par ceux-là, mis en place par ceux-là... C’est seulement quand ils encourront eux-mêmes des dangers, quand le comportement imprévisible de leur "protégé" ne satisfera pas leurs appêtits qu’ils feront en sorte de le "jeter"... mais, entre temps, de l’eau aura coulé sous les ponts, et il ne restera plus rien de ce qui avait fait la saveur et la valeur de notre belle France !


                                              • Gilles Gilles 31 mars 2008 17:34

                                                Anny

                                                "Nous avions mis un peu plus de deux siècles,"

                                                Un peu plus je crois..... les premières réflexions libérales et démocratiques de penseurs cherchant à réformer le système absolutiste datent du XVII je crois. Des pays comme la Hollande et le RU ont commencé certaines réformes avant nous

                                                Ensuite nous devons aussi beaucoup à la Grèce, Rome pour notre conception de la politique et du droit...bien présent encore dans nos institutions. Quant au christianisme il a aussi bien contribué (attention je suis athée...mais les concepts chrétiens abondent dans nos institutions ; je ne parle pas du tout des églises, marchnads du temple et autres curés de mauvais augures qui n’ont fait que récupérer pour leur propre pouvoir )

                                                Comme quoi l’état de droit, la démocratie ça ne s’invente pas, ça ne se décide pas du jour au lendemain ! C’est un concept, un art de vivre présent dans notre inconsient collectif à tous

                                                La Laicité idem...c’est moins vieux, mais la trés grande majorité en est empreint..Même si on en s’en rend pas compte maintenant en la perdant on la regretera.

                                                Sarko en France comme Bush aux US, Berlu en Italie mettent à mal l’idéal démocratique mais elle rennaitra forcément plus tard de ces cendres, et peut être en mieux. Car il reste un point contre lequel 2000 mille ans d’histoire n’ont pu venir à bout : la démagogie, le "pain et les jeux" qui éblouissent les masses sur le moment, mais finalement on en revient aux fondamentaux


                                              • grisou6806 31 mars 2008 16:11

                                                 

                                                IL me semble avoir suivi, il y a quelques années, une sorte de feuilleton sinistre. Un élu de Fréjus avait spolié une famille, et par là entrainé le suicide d’un de ses membres . Un trise et glauque histoire de propriété. Le fait du prince en quelque sorte. Le héros qui s’exprimer en écrivant le bouquin dont parle votre article, est -il le même homme ? Est-il celui de cette sinistre farce ?

                                                 


                                                • Gilles Gilles 31 mars 2008 17:45

                                                  Grisou

                                                  Oui et une histoire d’un mec de Fréjus qui voulait pas déménager de sa barraque et je crois son entreprise pour construire ce superbe et lucratif Port Fréjus avec appart d’été, port pour vieux et richards et qui se délabre vite, qui est mort par balle quand des individus (non identifiés) ont tiré sur sa maison et sa famille pour lui faire comprendre qu’il devait dégager...mais au cimetière !

                                                  De toute façon dans le Var dans les années 80-90 pègre/politique c’était kif kif bouriccot.


                                                • grisou6806 31 mars 2008 18:12

                                                  En effet, et nous ne savons pas tout. Pensez, par exemple une ville comme St Tropez, vous connaissez, ses projets etccc


                                                • Mohammed MADJOUR Mohammed 31 mars 2008 16:13

                                                  "Léotard pointe d’un doigt accusateur la course folle dans laquelle disparaissent nos libertés et notre image de pays inventeur des Droits de l’Homme et du Citoyen. "

                                                  Alors là c’est le comble ! Les droits humains seraient une invention française , ça c’est du culot !

                                                  Vous avez sans doute un brevet, non ? Et puisque en ce moment vous en manquez terriblement, sont-ils par hasard exportés massivement, ces droits humains brevetés français ? Et puisque la planète pue la misère et la médiocrité, ces droits humains bleu blanc rouge, seraient-ils perdus dans le triangle des Bermudes ?

                                                  Si la France invente les droits humains, au lieu de les confisquer, alors donnez nous en un peu ne serait-ce que par charité laique (pour vous éviter l’offense messieurs) !

                                                  "Eh oui ! enfin un politique qui dit ce que nous sommes devenus, le rêve de Jean-Marie Le Pen"

                                                  La, vous crachez du mensonge mon vieux, LE PEN n’est pas raciste comme l’étaient tous ceux qui se sont succedés sur le tabouret de l’Elysée !

                                                  La preuve : la voici ! VOUS ETIEZ XENOPHOBES, RACISTES, EGOISTES, NEOIMPERIALISTES... SOUS DE GAULLE, SOUS POMPIDOU, SOUS GISCARD, SOUS MITTERAND, SOUS LE SORCIER CHIRAC ET MAINTENANT VOUS L’ETES AVEC NICOLAS PREMIER ET DERNIER... VOUS VOYEZ ENTRE ALPHA ET OMEGA, IL N’Y A PAS EU DE LE PEN !

                                                  Alors le doigt accusateur de Léotard se pointe trop tard et s’incurve pour rebrousser chemin tel un boumerang indigène qui accablera la République accablée déja il y’ longtemps par le doigt véritablement accusateur de ZOLA !

                                                  MOHAMMED.


                                                  • Gazi BORAT 31 mars 2008 16:44

                                                     Rassurez-moi :

                                                    Avant de vous évader..

                                                    Vous n’avez tout de même pas tranché la tête de l’infirmière de garde ?

                                                     

                                                    gAZi bORAt


                                                  • Mohammed MADJOUR Mohammed 31 mars 2008 16:32

                                                    Mohammed (IP:xxx.x21.16.165) une seconde fois !

                                                     
                                                    "Léotard pointe d’un doigt accusateur la course folle dans laquelle disparaissent nos libertés et notre image de pays inventeur des Droits de l’Homme et du Citoyen. "

                                                    Alors là c’est le comble ! Les droits humains seraient une invention française , ça c’est du culot !

                                                    Vous avez sans doute un brevet, non ? Et puisque en ce moment vous en manquez terriblement, sont-ils par hasard exportés massivement, ces droits humains brevetés français ? Et puisque la planète pue la misère et la médiocrité, ces droits humains bleu blanc rouge, seraient-ils perdus dans le triangle des Bermudes ?

                                                    Si la France invente les droits humains, au lieu de les confisquer, alors donnez nous en un peu ne serait-ce que par charité laique (pour vous éviter l’offense messieurs) !

                                                    "Eh oui ! enfin un politique qui dit ce que nous sommes devenus, le rêve de Jean-Marie Le Pen"

                                                    La, vous crachez du mensonge mon vieux, LE PEN n’est pas raciste comme l’étaient tous ceux qui se sont succedés sur le tabouret de l’Elysée !

                                                    La preuve : la voici ! VOUS ETIEZ XENOPHOBES, RACISTES, EGOISTES, NEOIMPERIALISTES... SOUS DE GAULLE, SOUS POMPIDOU, SOUS GISCARD, SOUS MITTERAND, SOUS LE SORCIER CHIRAC ET MAINTENANT VOUS L’ETES AVEC NICOLAS PREMIER ET DERNIER... VOUS VOYEZ ENTRE ALPHA ET OMEGA, IL N’Y A PAS EU DE LE PEN !

                                                    Alors le doigt accusateur de Léotard se pointe trop tard et s’incurve pour rebrousser chemin tel un boumerang indigène qui accablera la République accablée déja il y’ longtemps par le doigt véritablement accusateur de ZOLA !

                                                    MOHAMMED.


                                                    • Marsiho Marsiho 31 mars 2008 17:07

                                                      Et Mohamed, t’es gentil tu te calme... On peut s’exprimer sans hurler et sans agresser les autres. Surtout quand on parle de "droits humains". A ce propos, je ne parle pas de "droits humains", mais des Droits de l’homme et du citoyen. Historiquement parlant, c’est bien la France des Lumières qui en a rédigé la charte, non ? Je ne revendique pas de brevet, je dis simplement que vu notre héritage, nous méritons mieux.

                                                      Maintenant je crois comprendre que nous sommes tous racistes et que notre histoire n’est que racisme... Un peu rapide, un peu court, un peu simpliste, un peu idiots vos commentaires, non ? Si nous étions tous si racistes que cela, il n’y aurait pas autant de français à manifester pour les droits civiques, à s’opposer aux expulsions, à travailler (comme moi) dans les quartiers. Alors merci de ne pas mettre tout le monde dans le même sac. Question d’intelligence et de respect. Merci


                                                    • Traroth Traroth 31 mars 2008 17:15

                                                      Une preuve de plus de l’absurdité du racisme : il y a des racistes partout dans le monde.


                                                    • Dalziel 31 mars 2008 17:39

                                                      Historiquement parlant, c’est bien la France des Lumières qui en a rédigé la charte, non ?

                                                      Oui mais, au bénéfice des Français, et d’eux seuls !

                                                      Et même pas pour tous, si on en juge par la Terreur, les colonnes infernales et autres drôleries progressistes.


                                                    • masuyer masuyer 31 mars 2008 18:01

                                                      Marsiho,

                                                      désolé mais tu fais erreur. D’après Mohammed nous sommes tous racistes sauf Lepen.


                                                    • Dalziel 31 mars 2008 18:09

                                                      il y a des racistes partout dans le monde.

                                                      Pour cette raison fort simple, que partout dans le monde, il y a des gens qui ne sont pas chez eux...


                                                    • masuyer masuyer 31 mars 2008 19:18

                                                      Le racisme dans son acceptation première qui est de considérer qu’il y a des races supérieures à d’autres n’est pas une réaction de défense contrairement à ce que tu voudrais faire croire Dalziel.

                                                      Les esclavagistes, les colons considéraient comme inférieur le nègre, l’indien, etc, etc......

                                                      J’ai eu entre les mains un ouvrage scolaire français de 1883 consacrées aux sciences naturelles. Une gravure représentait 3 cranes légendés ainsi : "crâne de gorille", "crâne de nègre", "crâne de blanc". En s’appuyant sur la forme de ces boîtes craniennes, l’ouvrage affirmait que le "nègre" était le chainon entre les grands singes et l’homme blanc dans l’évolution.

                                                      Je ne pense pas qu’il y avait en 1883 beaucoup de noirs en métropole.


                                                    • Traroth Traroth 31 mars 2008 19:36

                                                      "Pour cette raison fort simple, que partout dans le monde, il y a des gens qui ne sont pas chez eux" : Ou plutôt que partout dans le monde, il y a des gens qui se sentent le pouvoir de décider qui a le droit de vivre à coté d’eux et surtout qui n’en a pas le droit.


                                                    • Dalziel 1er avril 2008 00:42

                                                      Le racisme dans son acceptation première qui est de considérer qu’il y a des races supérieures à d’autres n’est pas une réaction de défense contrairement à ce que tu voudrais faire croire Dalziel.

                                                      Désolé, masuyer, mais ça a considérablement évolué, depuis l’acception première...

                                                      Et ce n’est pas moi qui ai décerné le titre de racistes à ceux qui s’opposent à la surpopulation étrangère.

                                                      Quand De Gaulle dit : " C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne ", il est raciste

                                                      Quand Mitterrand parle de seuil sociologique de 10 % à ne pas dépasser, il se fait remonter les bretelles comme un vulgaire raciste.

                                                      Quand Chirac constate du bruit et des odeurs, il se fait traiter de raciste.

                                                      Quand Sarkozy parle de racailles, tout le monde s’étrangle d’indignation comme s’il avait dit "bronzés issus de l’immigration".

                                                      Pire encore, qu’on dénonce aujourd’hui le sanglant obscurantisme islamique, on est taxé de racisme, quand bien même les Croyants sont-ils de toutes les nuances comprises entre blanc clair et noir foncé.

                                                      Alors, tu me la bailles avec ton histoire de "races supérieures à d’autres". C’est complètement dépassé.


                                                    • Dalziel 1er avril 2008 01:00

                                                      "Ou plutôt que partout dans le monde, il y a des gens qui se sentent le pouvoir de décider qui a le droit de vivre à coté d’eux et surtout qui n’en a pas le droit. "

                                                      C’est logique. Toute société est divisée en NOUS et en EUX, ayant plus ou moins d’affinités les uns avec les autres. Alors, on accepte plus facilement les EUX avec lesquels nous avons plus d’affinités que les EUX avec lesquels nous avons le moins d’affinités.

                                                      Ce sont finalement les mêmes critères qui s’appliquent à ceux qu’on reçoit, ou qu’on ne reçoit, pas à sa table pour partager un bon repas...


                                                    • masuyer masuyer 1er avril 2008 01:04

                                                      Dalziel,

                                                      ce qui n’empêche que c’était bien du racisme.

                                                      Vous avez raison de dire que l’acceptation du mot racisme a évolué. Mais son évolution n’est qu’u élargissement.

                                                      Le discours raciste a juste changé d’objet, il s’attaque à la "culture". Et il continue à hiérarchiser les cultures, comme il hiérarchisait les races (et les hiérarchise encore mais plus discrètement, en usant de circonvolution).

                                                       


                                                    • Dalziel 1er avril 2008 09:12

                                                      Le discours raciste a juste changé d’objet, il s’attaque à la "culture". Et il continue à hiérarchiser les cultures, comme il hiérarchisait les races

                                                      C’est complètement ridicule, parce que complètement irréfléchi !

                                                      Si on peut hiérarchiser les races, en établissant des bilans, les cultures ne peuvent pas être classées. Sur quelles bases le seraient-elles ?

                                                      Chaque culture convient au peuple qui lui est lié, au terme d’un processus s’étalant sur des milliers d’années. Par conséquent, on peut dire que chaque culture est supérieure à toutes les autres, pour le peuple qui la recèle.

                                                      A ce titre, chaque culture devrait être défendue par ceux qui en sont porteurs. Toutes sont aussi estimables, et la perte de l’une d’entre elles, est infiniment plus regrettable que la disparition d’une espèce animale.

                                                      Les universalistes ignorent qu’on ne peut pas remplacer la culture d’un peuple par la culture d’un autre peuple. Une telle démarche ne produit rien d’autre qu’une acculturation inéluctable.

                                                      On le constate, avec un certain recul, en Australie avec les aborigènes, aux Etats-Unis avec les Indiens, en Amérique latine, avec toutes les populations précolombiennes...

                                                      Mais je doute fort que vous puissiez comprendre toutes ces choses, engoncés que vous êtes dans des théories "progressistes", qui postulent la supériorité de l’homme blanc, en matière d’institutions politiques qu’il est un devoir - tu parles ! - d’imposer à l’entier de la planète !


                                                    • Traroth Traroth 1er avril 2008 12:13

                                                      "Si on peut hiérarchiser les races, en établissant des bilans (...)" : Vous pouvez développer, là, parce que je serais curieux de lire ça...


                                                    • Traroth Traroth 1er avril 2008 12:16

                                                      En plus vous nagez en pleine contradiction :

                                                      Extrait du commentaire de Dalziel du 1er avril à 00h42 :

                                                      "Alors, tu me la bailles avec ton histoire de "races supérieures à d’autres". C’est complètement dépassé."

                                                      Extrait du commentaire de Dalziel du 1er avril à 09h12 :

                                                      "Si on peut hiérarchiser les races, en établissant des bilans, les cultures ne peuvent pas être classées."

                                                      Sans commentaire...

                                                       


                                                    • Dalziel 1er avril 2008 15:11
                                                      "Si on peut hiérarchiser les races, en établissant des bilans (...)" : Vous pouvez développer, là, parce que je serais curieux de lire ça..."

                                                      Par exemple, en faisant le "bilan racial" des prix Nobel de médecine, de chimie et de physique, on établit une hiérarchie des races en termes d’apport au progrès des sciences. Ce n’est qu’un exemple qui vous permet de saisir l’esprit du propos.

                                                       


                                                    • Dalziel 1er avril 2008 15:18

                                                      En plus vous nagez en pleine contradiction :

                                                      Mais non. Si on peut établir des hiérarchies catégorielles, parce qu’elles sont catégorielles précisément, elles ne font pas la supériorité intrinsèque d’une race, mais sa "supériorité" relative dans un domaine précis et limité, comme je viens de l’illustrer ci-dessus.

                                                      A force de vouloir porter la contradiction pour porter la contradiction, vous vous prenez les pieds dans le tapis.


                                                    • dalat-1945 5 avril 2008 11:43

                                                      @ Dalziel,,

                                                      Bon commentaire. Mais vous savez Dalziel, Masuyer est un Marxiste Léniniste (c’est ce qu’il écrit), il faut bien qu’il ait du grain à moudre en racontant n’importe quoi de préférence, pour occuper le terrain, car en matière de Marxisme Léninisme, les Français semblent avoir compris, il n’y a plus rien à en espérer. Et Masuyrer n’a pas un grand auditoire en France dans ce domaine pour l’écouter.

                                                      Mr Masuyer ferait mieux de nous dire ce qu’envisage son parti politique, le PCF donc, pour aider le Venezuela, la France et la Colombie, dans la Libération d’Ingrid Bettancourt. Je pense que Marie Geoges Buffet une femme française Marxiste Léniniste auraiit pu proposer ses services à Chavez par exemple et même à Sarkozy (pourqouoi pas), pour aider à la libération de cette femme Française aux mains des Farc Marxistes Léninistes, ses amis.

                                                      Mais non, Mme Buffet ne fera rien et Mr Masuyer non plus. Il ne fera pas de dossier sur Agoravox, pour envisager une telle démarche. Mr Masuyer préfère vous parler de ce document de 1883, sur la forme d’un crâne de Singe, de Noir et de Blanc.C’est beau cette histoire rappelée par un Marxiste, qui se dit défenseur des droits de l’Homme et qui ne dit pas un mot à propos d’une citoyenne du même pays que lui, entrain de mourir à petit feu chez ses copains Marxistes ! Il faut rappeler qu’Ingrid Bettancourt n’était pas allée voir les Farcs avec des armes à la main ! Son combat était politique mais à mains nues.

                                                      C’est beau le Communisme !

                                                      Il n’y a rien de plus fourbe et malhonnête intellectuellement qu’un Marxiste Léniniste. Alors à chaque fois que vous rencontrez Masuyer sur Agoravox, Dalziel, n’hésitez pas à le moucher.

                                                       

                                                       


                                                    • masuyer masuyer 5 avril 2008 12:00

                                                      Dalat-1945,

                                                      vous manquez un tantinet de culture politique. Je ne suis pas marxiste-léniniste.

                                                      Je trouve par contre que votre soutien à Dalziel est un peu contradictoire au regard de vos déclarations. Vous êtes dites vous "anti-fasciste", non ?

                                                      C’est bien Dalat davoir des adversaires, mais encore faut-il les connaître pour les combattre.

                                                      pour les "communistes" grande famille, je vous invite à vous abreuver à la source, essayez marxists.org, vous y trouverez tous les textes théoriques.

                                                      Je vous préviens c’est parfois ardu.

                                                      Sinon, si vous voulez faire des progrès en humour, laissez tomber Michel Leeb et essayez Desproges.


                                                    • masuyer masuyer 5 avril 2008 12:15

                                                      Dalziel,

                                                      j’aime bien les histoires de culture. Quand on parle de culture française, on envisage que la culture savante, en occultant tout ce qui es tculture populaire, c’est plus flatteur.

                                                      Votre raisonnement sur la "relativité" n’est pas faux en soi, mais comme vous occultez cette culture populaire, vous viciez le raisonnement.

                                                      Pour les Prix Nobel, permettez-moi de vous dire que c’est un peu limite aussi. Comme si le niveau technologique d’un pays à un moment donné, ce qui est le cas le Prix Nobel ayant autour d’un siècle soit une goutte d’eau dans l’histoire de l’humanité, dépendait uniquement de ses composantes "raciales". Ni du climat, ni du niveau économique. Le relativisme, c’est quand ça vous arrange.


                                                    • dalat-1945 5 avril 2008 12:40

                                                      @ Masuyer,

                                                      Vous êtes un menteur. Il y a un mois environ, vous m’avez fait un commentaire écrit (bien sûr) sur Agoravox (à propos d’un Article sur CUBA) disant que vous étiez Communiste,et fier de l’être et de le dire. .

                                                      Mais les Communistes n’ont pas peur du mensonge, c’est comme chez les Fascites Hitleriens, Pinochet et les autres. Ils vivent dans le mensonge, c’est compulsif et culturel chez eux.Votre réaction ne m’étonne pas.

                                                      Mais alors si vous n’êtes pas au PCF, peut-être,êtes vous un membre de la LCR ou du Parti Communiste de France ( Maoiste) ?

                                                      Je vois que vous ne dites rien à propos d’Ingrind Bettancourt et d’une intervention éventuelle (mais possible) de votre part auprès de Madame Buffet ou de Besancenot (ou sur Agoravox) pour apporter leur concours afin de sauver cette femme de la même nationalité que vous, aux mains de vos amis Communites, les FARC..

                                                      Là, vous pourriez montrer votre "bravitude".Mais vous n’êtes pas brave, vous êtes comme Maurice Thorez qui a déserté, s’est barré en Allemagne, puis en URSS en 1939, pour diriger là bas le PCF sous les ordres de Staline. Voir ce que j’ai déjà dit sur Agoravox à ce sujet.

                                                      Vous êtes méprisable Mr Masuyer. Et je vois que vous avez aussi des moyens. Vu le temps que vous passez sur Internet, comment marchent vos travaux forestiers ? Combien d’esclaves avez-vous pour faire le travail pendant que vous êtes devant votre écran ? Les payez’-vous au Smig ou au Noir si ce sont des Immigrés illégaux. On aimerait bien savoir.

                                                       

                                                       

                                                       


                                                    • masuyer masuyer 5 avril 2008 13:12

                                                      Dalat

                                                      j’aime pas dire ça mais étant donné votre ton, je vous dirais que vous êtes un crétin.

                                                      J’ai dit que j’étais communiste, et non pas "marxiste-léniniste", si vous ne connaissez pas la différence, je ne peux rien à votre inculture politique crasse.

                                                      Pour les travaux forestiers, ça va pas mal. Pour éclairer votre lanterne, mon activité exclusive est le bûcheronnage (abattage-façonnage de grumes) de résineux. Il se trouve que la neige et un petit problème sur le marché du résineux fait que depuis 15 jours je ne peux pas travailler. Croyez bien que j’en suis désolé parce que 15 jours sans travailler c’est 15 jours avec un chiffre d’affaire à zéro.

                                                      De mon côté, je trouve que pour quelqu’un qui se prétend enseignant universitaire votre inculture confine à l’admiration.

                                                       


                                                    • masuyer masuyer 5 avril 2008 14:06

                                                      Dalat,

                                                      puisque vousaimeriez le savoir, je n’ai ni esclaves ni salariés. J’expliquerai un jour peut-être pourquoi dans un article consacré à ma profession.

                                                       


                                                    • MagicBuster 31 mars 2008 17:34

                                                      C’est normal le monde représente 99.99% d’étrangers


                                                      • Traroth Traroth 31 mars 2008 19:40

                                                        "Moi, j’aime pas les étrangers !
                                                        Non !
                                                        Parce qu’ils viennent manger le pain des Français !
                                                        Oui !
                                                        J’aime pas les étrangers !
                                                        C’est vrai, c’est comme ça, c’est physique !
                                                        Et pourtant, c’est curieux, parce que, comme profession, je suis douanier !
                                                        Alors, on devrait être aimable et gentil avec les étrangers qui arrivent ! Mais moi, j’aime pas les étrangers ! Ils viennent manger le pain des Français !
                                                        Et j’suis pas un imbécile !
                                                        Puisque je suis douanier !

                                                        Je peux écrire ce que je veux sur des papiers, j’aurai jamais tort !
                                                        J’ai le bouclier de la Loi !
                                                        Parce que je suis douanier !
                                                        Je peux porter plainte contre n’importe qui, je suis sûr de gagner en justice !
                                                        J’suis pas un imbécile !
                                                        Je suis Français !
                                                        Oui !
                                                        Et je suis fier d’être Français !
                                                        Mon nom, c’est Koulakerstersky du côté de ma mère et Piazanobenditti, du côté d’un copain à mon père !

                                                        Dans le village où j’habite, on a un étranger. On l’appelle pas par son nom ! On dit : « Tiens ! v’là l’étranger qui arrive ! »
                                                        Sa femme : « Tiens ! v’là l’étrangère ! »
                                                        Souvent, j’lui dis : « Fous le camp ! Pourquoi qu’tu viens manger le pain des Français ? » Un étranger !...

                                                        Une fois, au café, il m’a pris à part. J’ai pas voulu trinquer avec lui, un étranger, dites donc !
                                                        Je vais pas me mélanger avec n’importe qui !
                                                        Parce que moi, j’suis pas un imbécile : je suis douanier !

                                                        Il m’a dit : « Et pourtant, je suis un être humain, comme tous les autres êtres humains, et... »

                                                        Évidemment ! Qu’est ce qu’il est bête, alors, celui ci !

                                                        « J’ai un corps, une âme, comme tout le monde... »

                                                        Évidemment !
                                                        Comment se fait il qu’il puisse dire des bêtises pareilles !
                                                        Enfin, du haut de ma grandeur, je l’ai quand même écouté, cette espèce d’idiot !

                                                        « J’ai un corps, une âme... Est ce que vous connaissez une race où une mère aime davantage, ou moins bien, son enfant, qu’une autre race ? Nous sommes tous égaux. »

                                                        Et là, j’ai rien compris à ce qu’il a voulu dire...
                                                        Et pourtant j’suis pas un imbécile, puisque je suis douanier !

                                                        « Fous le camp ! Tu viens manger le pain des Français ! »

                                                        Alors, un jour, il nous a dit : « J’en ai ras le bol ! Vous, vos Français, votre pain et pas votre pain... Je m’en vais ! »

                                                        Alors, il est parti, avec sa femme et ses enfants. Il est monté dans un bateau, il est allé loin au delà des mers.
                                                        Et, depuis ce jour là, on ne mange plus de pain...
                                                        Il était boulanger !
                                                        "

                                                        Fernand Raynaud, 1975...


                                                      • Dalziel 1er avril 2008 00:22

                                                        Faut vraiment être con, pour pas savoir que l’étranger qu’on accuse de manger le pain des Français, est justement le boulanger du village !

                                                        Parce que c’est forcément dans un village qu’il n’y a qu’un seul boulanger, dont le départ provoque une pénurie de pain. En ville, si on en mobbe un, il en reste dix pour assurer du pain à tout le monde...

                                                        Elle tient pas debout, l’histoire, édifiante, du Fernand... Or, quand on veut faire la morale, il faut faire ça intelligemment ! Autrement, ça tourne en eau de boudin


                                                      • Traroth Traroth 1er avril 2008 12:37

                                                        Oui, enfin là, vous présupposez que les racistes sont forcément des gens intelligents, alors que tout prouve le contraire...


                                                      • Dalziel 1er avril 2008 16:03

                                                        vous présupposez que les racistes sont forcément des gens intelligents, alors que tout prouve le contraire...

                                                        Non, je ne présuppose rien, je constate simplement que les antiracistes qui s’esclaffent à cette histoire parfaitement idiote, ou surréaliste, - de douanier qui ne connaît pas la profession du boulanger de son village, dont il sait, en revanche, qu’il est étranger -, puis qui l’applaudissent (cf enregistrements publics du sketch), ne sont pas plus intelligents que les racistes sur lesquels ils daubent.

                                                        D’ailleurs pourquoi le seraient-ils, plus intelligents ? A ce que je sache, ils n’appartiennent pas à une race supérieure...


                                                      • Kookaburra Kookaburra 31 mars 2008 18:16

                                                        Mohammed n’a pas tout à fait tord quand il question l’affirmation « inventeur des Droits de l’Homme ». C’est une affirmation courante mais pas exacte :

                                                        La première déclaration de droits de l’homme de l’époque moderne est celle de l’État de Virginie (États-Unis), écrit par George Mason et adoptée par la Convention de Virginie le 12 juin 1776 (Bill of Rights).

                                                        Elle a été largement copiée par Thomas Jefferson pour la déclaration de droit de l’Homme contenue dans la Déclaration d’Indépendance des États-Unis (4 juillet 1776), par les autres colonies pour la rédaction de ces déclarations de droits de l’Homme, et par l’Assemblée nationale française pour la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789.

                                                        En 1791, le pape Pie VI a condamné la déclaration des droits de l’homme et du citoyen dans son encyclique Adeo nota sur prétexte que celle-ci n’était que philosophique et se substituait au droit naturel ainsi qu’au droits de l’Église.

                                                        La notion de droit de l’homme restera pratiquement stable pendant près d’un siècle, puis, sous l’influence de la prise en compte de problèmes sociaux et après plusieurs décennies, les droits dits de « deuxième génération » (ou « droits-créance » garantis par l’État sur les autres êtres humains) ont été ajoutés par la Déclaration universelle des droits de l’homme (ONU, 1948).

                                                         


                                                        • Marsiho Marsiho 31 mars 2008 18:42

                                                          Désolé Kook’

                                                          Il s’agit d’une déclaration d’indépendance (d’un acte de provocation ?) nqui ne concerne qu’un état et non d’une déclaration qui se voulait universelle. De plus, plusieurs articles (et pas seulement Wikipédia), font mention de l’influence des Lumières sur les travaux de Jefferson par la suite pour la rédaction de la déclaration d’indépendance. Mais est-ce réellement important sur ce sujet ?...

                                                          Je fais la même réponse à Dalziel... Bien sûr quelle était pour les seuls français. Il faut se remettre dans le contexte historique. D’ailleurs qu’aurions-nous fait, nous, à cette époque. A l’époque la Révolution Française a retentit comme un coup de canon dans toute l’europe. Quant à la Terreur, elle n’émane pas vraiment des mêmes personnes... Mais faut-il réviser l’Histoire pour juger les dérives de ce jour ? N’est-ce pas sodomiser les coléoptères ?...


                                                        • Annie 31 mars 2008 19:37

                                                          C’est un peu une réponse à Traroth que je mets ici. Je pensais comme vous auparavant, qu’il était nécessaire d’engager le dialogue et de déboulonner les arguments racistes, et tout naturellement la raison prévaudrait. Je n’en suis plus totalement persuadée aujourd’hui. J’habite en Angleterre où domine le politiquement correct ; je suis la première à en rire ou à m’en indigner lorsqu’il est excessif, mais aussi à reconnaître son efficacité à calmer les propos racistes. Je ne suis pas en train de dire que la Grande Bretagne n’est pas raciste, seulement que les gens hésitent à émettre des propos racistes. L’argument des gens qui sont perpétuellement exposés à ces propos racistes et à une xénophobie rampante est qu’au nom de la liberté d’expression, ils se sentent perpétuellement agressés, diabolisés et que le politiquement correct n’a peut-être pas changé les mentalités, mais qu’il leur a offert un temps de répit, un espace d’appartenance. Personnellement, je trouve cet argument très convaincant. Au nom de quoi pouvons-nous préconiser une liberté d’expression qui cible et dénigre systématiquement les gens de couleur ou les immigrés ? Si vous m’acculez contre un mur, je dirai que je choisis encore la liberté d’expression, mais c’est le choix de quelqu’un qui se trouve dans la situation privilégiée où son identité ne sera jamais remise en question ; vivant en Angleterre depuis 25 ans, je ne serai jamais anglaise, je ne me sens pas anglaise bien que mes enfants aient la double nationalité, mon attachement à la France a des racines très profondes mais personne ne retrouvera à redire ; I am one of theirs, ce qui veut dire qu’en dernier ressort, il est anticipé que je choisisse toujours leur camp ;


                                                          • Traroth Traroth 31 mars 2008 19:45

                                                            Oui, mais à cause de ce type de raisonnement, le racisme ne disparaitra jamais. Le politiquement correct ne marche pas à la maison, entre parents et enfants, qui vont continuer à enseigner à leurs enfants la haine de l’autre, sans que personne ne les contredise.


                                                          • Dalziel 1er avril 2008 01:06

                                                            "...à cause de ce type de raisonnement, le racisme ne disparaitra jamais."

                                                            Ah mais de toute manière, il ne disparaîtra jamais. Il y aura toujours des NOUS et des EUX, et les EUX ne deviendront jamais des NOUS,. tandis que les NOUS ne se transformeront jamais en EUX, tout simplement parce qu’ils n’ont pas des têtes de EUX

                                                            Il y a les tiens, d’un côté, les non-tiens d’un autre et il y a forcément un moment où un conflit éclate, pour une histoire de haie, de place de stationnement, de crottes de chien ou de cocufiage, on n’y peut rien. Surtout dans les cas de cocufiage...


                                                          • Gazi BORAT 1er avril 2008 10:10

                                                            "Le racisme ne disparaitra jamais"

                                                            Peut-être..

                                                            Mais rien n’empêche de le combattre.. La haine et la violence de même, ne semblent pas prêt de s’éteindre, le crime non plus.. Devrait-on vider les prisons sous le prétexte que l’être humain ne serait ni modifiable, ni perfectible ?

                                                            gAZi bORAt


                                                          • Traroth Traroth 1er avril 2008 12:47

                                                            Désolé Dalziel, mais depuis l’époque où on comparait ouvertement les Noirs à des singes et où on les réduisait sans vergogne en esclavage (le bon temps, pour vous, j’imagine), j’ai la faiblesse de percevoir un certain progrès, donc il n’est pas évident que vous ayez raison sur ce point non plus. Dans le doute, je pense qu’on peut toujours essayer de combattre les gens comme vous, puisqu’on enregistre des succès. Cela dit, je reconnais que cette période d’abêtissement généralisé, à grand renfort de Star Academy et de président bling-bling, n’est pas forcément la plus propice, mais c’est justement là qu’il faut s’accrocher !


                                                          • Dalziel 1er avril 2008 16:41

                                                            «  Désolé Dalziel, mais depuis l’époque où on comparait ouvertement les Noirs à des singes … »

                                                            C’est-à-dire que c’est l’image qu’ils ont donné d’eux-mêmes aux explorateurs qui les ont découverts… Ils vivaient à loilpé, avaient une sexualité débridée, se bouffaient entre eux et ne connaissaient pas Dieu… Je ne sais pas quelle opinion, vous en eussiez eu en ces temps-là…

                                                            « … et où on les réduisait sans vergogne en esclavage (le bon temps, pour vous, j’imagine),…  »

                                                            Réduction en esclavage qui découlait de la perception que j’ai précisée. D’ailleurs, si vous prenez la peine de lire le « Journal d’un négrier au XVIIIe siècle  », du capitaine William Selgrave (Gallimard, 2008), vous constaterez qu’il estime que le sort des esclaves est alors plus enviable que celui de ses congénères « restés au pays ».

                                                            « …j’ai la faiblesse de percevoir un certain progrès, donc il n’est pas évident que vous ayez raison sur ce point non plus. »

                                                            Un certain progrès certes, mais la perception des Africains reste désastreuse. Il n’y a qu’à voir l’indifférence que l’opinion oppose à toutes les africâneries, dont elle le témoin quotidien. A peu près tout le monde se moque de la responsabilité attribuée à la France, dans les massacres du Rwanda.

                                                            La situation du Darfour ne mobilise que les habituelles pleureuses ensuquées à l’humanitarisme bobo. Mugabe n’est pas du tout perçu comme une anomalie, dans le panorama africain. Et personne ne s’étonne que l’Afrique du Sud post-apartheid recule année après année*, dans l’indicateur du développement humain (IDH) du Programme des Nations unies pour le développement, n’étonne personne…

                                                            * Entre 1990 et 2006, le pays a passé du 86e au 121e rang mondial.


                                                          • Annie 31 mars 2008 20:13

                                                            Je ne veux pas monoploliser le débat, mais si vous avez des enfants, n’avez-vous jamais fait attention à vos propos, conscients que ce que vous pouviez dire pourrait être mal interprêté ? Je ne dis pas que le politiquement correct est une panacée au racisme, puisque comme je le disais, il y a à mon avis autant de racisme en France qu’en Angleterre, mais il se trouve que la vie des victimes de ce racisme est un tant soit peu plus supportable en Angleterre qu’en France.


                                                            • donino30 donino30 31 mars 2008 20:44

                                                              Je crois qu’il serait utile à certains, et peut être aussi à certaines, d’ouvrir un dictionnaire et de lire ce que sont le racisme et la xénophobie. Allez commençons par le racisme :

                                                               

                                                              Le racisme est une idéologie qui postule une hiérarchie entre les êtres humains selon leur origine ethnique.

                                                               

                                                              Si quelqun arrive à entrevoir un seul exemple de racisme au sens exprimé ci dessus dans la politique de la France de ces 20 dernières années, qu’il l’exprime haut et fort et se ridiculise ainsi sur la place publique. Donc svp, n’employez pas des mots que vous ne comprenez pas et qui vous dépassent.

                                                               

                                                              Si quand on constate que seulement 5% des immigrés arrivent avec un emploi en vue, dans un pays qui est en grande difficulté financière et sociale, on émet l’idée qu’il faudrait freiner cette immigration et se contenter pour le moment d’essayer intégrer au mieux ceux qui sont arrivés récemment, alors on établit une hiérarchie entre les races ? Oui ? Alors c’est de la xénophobie peut être ? Ah bon. La bonne vieille pensée unique bien pensante du-pays-des-droits-de-l-homme est toujours vaillante et empêche comme toujours tout débat objectif. C’est bien, continuez comme cela, vous ne serez pas déçus par le résultat final.


                                                              • Marsiho Marsiho 31 mars 2008 22:56

                                                                Oui les mots sont importants, et c’est bien pour cela que j’ai écrit celui de xénophobie.

                                                                Quant à prétendre que la France va mal socialement (ça c’est sur) et financièrement, il faudrait aller vérifier quelques chiffres. LA FRANCE EST LE 5ième PAYS LE PLUS RICHE DU MONDE. Et on n’aurait pas les moyens de partager un peu ?... Pauvres petits enfants riches...

                                                                EN attendant, certains s’en foutent plein les poches et d’autres vivent sur un grand pied au nom de la république comme Rachida Dati, cette Rastignac, qui a déjà explosé son budget 08 en frais de bouches et de réception. Sans parler des robes... Non la France n’a aucun problème de richesse, uniquement un problème de mentalité et de répartition.


                                                              • moebius 31 mars 2008 22:27

                                                                 ça va trés mal finir si vous ne bougez pas vot’cul. Manifestatez votre soutient à l’occassion de l’arrivée de la flamme à Paris. Rendez vous parvis de la place du trocadéro entre 11 et 16 heure


                                                                • Annie 31 mars 2008 23:02

                                                                  Donino, je ferme mon ordinateur parce qu’il est trop tard. Si je faisais ce que Traroth recommande, j’essayerai de débattre avec vous. Malheureusement, je ne pense pas qu’il soit possible de vous convaincre, de vous changer, ou de vous persuader. Si les droits de l’homme empêchent pour vous tout débat objectif !!!!!, j’ai bien peur qu’il n’y ait pas d’espoir. 


                                                                  • Traroth Traroth 1er avril 2008 13:58

                                                                    Mais la plupart des débats n’ont pas pour but de convaincre son interlocuteur, mais de permettre à ceux qui y assistent de se faire une opinion. Effectivement, je partage votre avis, convaincre un Dalziel de la monstruosité et de la stupidité de ses opinions ne me parait pas possible. Aussi, quand je discute avec lui, ce n’est pas pour le convaincre, lui, mais pour convaincre ceux qui pourraient nous lire. Sans chercher à faire de comparaison d’échelle, dans un débat télévisé, genre Royal-Sarkozy entre les deux tours, vous croyez vraiment que Sarkozy essaye de convaincre Royal ou que Royal essaye de convaincre Sarkozy ? Non, ils débattent pour l’édification des téléspectateurs.


                                                                  • Traroth Traroth 1er avril 2008 14:01

                                                                    J’ajouterais que c’est justement ce que je disais depuis le début : il y a des cercles où il n’y a naturellement pas de contradicteur, le cercle familial en particulier. Donc, s’il n’y a pas de débat sur les thèmes comme le racisme, ce qu’empêchent les lois sur l’incitation à la haine raciale, les enfants n’ont pas accès à une autre son de cloche que celui de leurs parents. Et cette cloche peut parfaitement être fêlée et donner un son répugnant.


                                                                  • Dalziel 1er avril 2008 17:33

                                                                    Effectivement, je partage votre avis, convaincre un Dalziel de la monstruosité et de la stupidité de ses opinions ne me parait pas possible. Aussi, quand je discute avec lui, ce n’est pas pour le convaincre, lui, mais pour convaincre ceux qui pourraient nous lire.

                                                                    Ma position est exactement la même. Nous sommes au moins en accord, sur un point.

                                                                    Et à mon avis, vous êtes moins bon que moi, dans cet exercice. Mais il faudrait un observateur neutre pour nous départager et il est impossible de mesurer, a priori, un quelconque niveau de neutralité. Le candidat pourrait toujours tricher…

                                                                    Je vais néanmoins vous dire pourquoi je me considère comme meilleur. Parce que vous, vous ne produisez, globalement, que des idées générales, des jugements de valeur - lorsque ce ne sont pas des procès d’intention -, des croyances, des convictions doctrinales, et très peu de faits concrets, basés sur l’observation.

                                                                    Vous vous référez aux idées qui sont au goût du jour, parmi les élites autoproclamées, et que vous tenez à la fois pour justes et définitivement acquises. Moi, non. Je les considère comme aventurées et dangereuses, et je les espère transitoires.

                                                                    Cela fait de moi un incrédule, et de vous un dévot au sens religieux du terme, pour ne pas dire un fanatique, puisque vous êtes littéralement incapable de concevoir qu’on puisse penser l’exact contraire de ce que vous professez.

                                                                    Cela exposé, je ne me permettrais pas de dire que vos opinions ne me paraissent pas « possibles » : je ne sais rien de votre vécu, je ne sais rien de vos lectures, je ne sais rien de votre formation, je ne sais rien de vos expériences, et, par conséquent, je ne sais rien de ce qui vous a amené à souscrire aux postulats, préjugés, théories et dogmes qui sont en vogue chez ceux qu’on appelle les progressistes.

                                                                    Donc je m’abstiens de juger. Même si je considère que vos idées conduisent notre civilisation à un irréversible désastre, par anesthésie de l’instinct de conservation, je ne me permettrais pas non plus de vous taxer de stupidité, mais simplement d’égarement imputable aux leçons de mauvais maîtres, comme il en pullule de nos jours…

                                                                    Vous devriez y réfléchir et songer au fait que vos convictions ne sont rien de plus que des convictions. Qui sont donc faites pour être confrontées à d’autres convictions, elles, plus ou moins non conformistes par rapport aux croyances en vigueur, puisque vous-même, vous êtes le conformisme intellectuel incarné.


                                                                  • HELIOS HELIOS 31 mars 2008 23:03

                                                                    Le Leotard, là, son livre plein d’humanité ne l’exonère pas de ses agissements d’avant. Il traine toujours les casseroles de son mur, par exemple... celà ne veut pas dire que son livre n’est pas sans bon sens ni réalité.

                                                                    Comme pour un borgne dont il a été l’ennemi, il pose les bonnes questions, mais les réponses ne sont pas faciles à trouver.

                                                                    D’ailleurs, il existe, parmi nous, gens bien pensants d’Agoravox, des points de convergeances avoués ou refoulés possiblement ignorés, sur ce que nous pensons de l’immigration, par exemple... par exemple... donc, nous savons tres bien que nous ne pouvons pas ouvrir nos frontières comme ça, qu’il faut bien et un contrôle et une limite... et comment la met-on en place cette limite, hein, dites moi ?...

                                                                    Donc le Sarkozy tout président qu’il est, et qui ne fait pas mieux que les autres, ne met ni les formes, ni l’esprit pour regler ce problème, mais il essaie de le faire. Que feriez vous, si vous etiez à la place de Brice Hortefeux, de Fadela Amara ou de Michèle Alloit-Marie ? (hormis me répondre qu’il n’aurait pas proposé le contrôle ADN)

                                                                    ... et il n’y a pas que sur l’immigration (je vous rappelle ci dessus c’est un exemple)

                                                                    Pour en revenir aux trolls, Lerma, comme un poil a gratter ne fait parfois qu’exprimer conflictuellement et avec exagération ce que nous pensons tout bas... En refrenant nos pulsions naturelles. c’est de l’intelligence (que ne montrent pas ceux qui s’élèvent contre la banderole du PSG) que de savoir se refrener... nous surpassons et nous nous indignons... que le premier hypocrite d’entre vous ne me jette pas la première pierre.... je ressortirai leurs avis contradictoires exprimés aux fils des commentraires des articles.


                                                                    • Sébastien Sébastien 1er avril 2008 09:16

                                                                      Si etre xenophobe c’est renvoyer chez eux les clandestins pour ameliorer les conditions des etrangers en situation reguliere, alors oui je suis xenophobe.

                                                                      Si etre xenophobe c’est mettre les delinquants en prison, qu’ils soient blancs, noirs, jaunes ou verts, alors oui je suis xenophobe.

                                                                      Si etre xenophobe c’est penser que l’on ne peut pas accueilir toute la misere du monde dans un pays qui ne va deja pas si bien, alors oui je suis xenophobe.

                                                                      Si etre humaniste c’est accueillir tout le monde quelles que soient les conditions dans lesquelles on les accueille, alors non, je ne suis pas humaniste.

                                                                       


                                                                      • Gazi BORAT 1er avril 2008 10:15

                                                                        @ Sébastien

                                                                        Une bonne proportion des antisémites d’autrefois ne s’estimaient pas racistes, mais estimaient juste de lutter contre le capitalisme monopoliste.. Ils abritaient ainsi leur racisme derrière des arguments à leurs yeux plus présentables devant l’opinion publique..

                                                                        D’autres identifiaient les Juifs au communisme, ce fut ainsi l’âge d’or du "Judéo bolchéviste" caricaturé avec petite barbe, nez crochu et couteau entre les dents, dans des graphismes qui ressemblaient furieusement à certaines caricatures danoises du Prophète.

                                                                        Qui veut noyer son chien, l’accuse de la rage !

                                                                        gAZi bORAt


                                                                      • Sébastien Sébastien 1er avril 2008 10:53

                                                                        Il n’y a aucun rapport. Les juifs de l’epoque avaient la nationalite du pays et y sejournaient legalement. Et puis qu’est-ce que les juifs viennent encore foutre ici ?

                                                                        La on parle de clandestins et de delinquants. Leotard nous apprend que les clandestins sont etrangers et parle de xenophobie. C’est ridicule. Comme si les expulsions allaient concerner d’autres personnes que les etrangers...

                                                                        J’en ai juste marre de ces personnes qui tapent sur la France en permanence et surtout sur ce probleme de xenophobie. C’est facile de donner des lecons, il y a des specialistes pour ca. Ce sont toujors les memes qui epousent toutes les causes, n’y connaissent strictement rien et se permettent de donner des lecons d’humanisme.

                                                                        Et marre aussi de ces propos d’ados en rebellion contre la societe qui nous propose de partager, sous un air faussement peace and love, les richesses du monde.


                                                                      • Marsiho Marsiho 1er avril 2008 11:04

                                                                        Sébastien,

                                                                        Ca doit être dur de ne plus avoir la moindre conviction humaniste

                                                                        Quant aux rebelles et autres donneurs de leçon ; j’en fais partie puisque j’ai mis cet article en ligne, mais je sais de quoi je parle, je suis sur le terrain depuis quinze ans. C’est un peu facile de balancer systèmatiquement que ceux qui tirent la sonnette d’alarme sont des planqués sans connaissance de la réalité. Cela permet de se conforter dans l’immobilité... Et ben non, y’en a qui luttent, qui se rebellent et qui obtiennent (parfois) des victoires. Si les pessimistes pouvaient mettre autant d’énergie à défendre les valeurs humaines au lieu d’en mettre à justifier leur non intervention, on ferait un grand pas collectif...


                                                                      • Gazi BORAT 1er avril 2008 12:42

                                                                        @ Sebastien

                                                                        Révisez votre histoire.. Les premiers juifs internés dans les camps de Drancy, Baume La Rollande, etc.. étaient .. étrangers ! Certains autres furent déchus d’une nationalité française qu’ils avaient acquis dans les années précédant 1940... Ainsi, seul un tiers des Juifs de Drancy étaient Français !

                                                                        http://memorial-wlc.recette.lbn.fr/article.php?lang=fr&ModuleId=72

                                                                        Le statut de "clandestin" est moins le résultat d’un choix de l’individu que de critères administratifs mis en place pour précariser nombre d’étrangers qui deiennent alors taillables et corvéables à des salaires bien en dessous du SMIC..

                                                                        Certains secteurs, comme la confection, ne survivraient pas sans eux..

                                                                        gAZi bORAt


                                                                      • Sébastien Sébastien 1er avril 2008 13:23

                                                                        Vous devriez consulter Borat. Vous rapportez tout aux Juifs, vous faites une veritable obsession mon vieux. Mais continuez de comparer des situations incomparables, continuez de faire croire que la France procede a des rafles si ca vous fait plaisir.


                                                                      • Sébastien Sébastien 1er avril 2008 13:25

                                                                        Marsiho : C’est quoi la solution ? Qui paie ? Comment ?

                                                                        2eme point : vous en faites quoi des gens qui viennent en France faire des etudes et qui ne veulent pas rentrer dans leur pays de merde ? Dedans il y a des gens qui pourraient aider a ameliorer la situation de pays pas geniaux mais non, vous vous preferez les avoir en France. C’est ca l’humanisme ?


                                                                      • Traroth Traroth 1er avril 2008 14:19

                                                                        Quelques pistes pour faire avancer les choses sur ce qu’il faudrait faire ou ne pas faire en matière d’immigration :

                                                                        Le constat : Effectivement, la France ne peut pas accueillir tous les pauvres de la planète, c’est parfaitement clair. Mais parler de manière isolée de l’immigration sans parler de ses causes, et en particulier de la manière dont la France participe à l’appauvrissement des pays d’origine, ce qui est une cause directe de l’immigration, est une pure arnaque intellectuelle.

                                                                        Ce qu’il faudrait faire :

                                                                        -Ne plus fléchir concernant l’asile politique. Avec les lois Pasqua et Sarkozy successives, l’asile politique n’existe pour ainsi dire plus en France. C’est inadmissible pour un pays qui se veut la patrie des Droits de l’Homme.

                                                                        -Cesser de piller les pays d’origine afin qu’ils puissent *enfin* connaitre un développement économique. Difficile de reprocher aux gens de venir ici si on dépouille en même temps leur pays. Vaste programme, je sais.

                                                                        -Modifier la législation afin qu’il n’y ait plus de clandestin non expulsable et non régularisable, qui ne peuvent donc pas travailler et qui ont donc *l’obligation légale* de vivre aux crochets de la société. Il faut absolument que toute personne non-expulsable puisse travailler, ce qui veut dire régularisation.

                                                                        -Ne plus procéder par quota d’expulsion. Les quotas provoquent la haine raciale, en poussant les policiers à contrôler au faciès, à créer des pièges type arrestation au gichet de préfecture pour les demandes de régularisation (qui ne permettent d’arrêter que les clandestins qui pensent avoir une chance d’être régularisés, c’est à dire ceux qui sont le mieux intégrés), à guetter les parents en situation irrégulière aux sortie des écoles et autres pratiques dignes de la Gestapo.

                                                                        Ca me parait un début.


                                                                      • Gazi BORAT 1er avril 2008 14:24

                                                                        @ Sebastien

                                                                        Par contre, vous vous situez dans le déni le plus total. Votre islamophobie récurrente ne vous inquiète par contre pas du tout..

                                                                        Votre discours est systématquement basé sur le rejet du bouc émissaire du moment : l’arabo-musulman et ses complices. A une autre époque, vous auriez été antisémite....

                                                                        Votre discours n’est que l’actualisation d’un discours raciste/xénophobe comme la France en a fait l’expérience aux moments les plus sombres de son histoire.

                                                                        Vous ne faites que le réactualiser à longueur de posts en en changeant l’objet.

                                                                        gAZi bORAt


                                                                      • Niamastrachno Niamastrachno 1er avril 2008 14:44

                                                                        Ce grand naïf de seb... toujours marrant à lire...

                                                                        Bon Seb, pour que les choses soient claires, le 1er mai et le 1er avril ca devrait vous parler. Pas étonnnant que vous nous regurgitiez pareilles énormités.

                                                                        @ gazi, tout à fait d’accord, et d’autant plus d’accord que pour rappel, la loi sur l’immigration est une révision d’une loi créée sous hitler, tel que nous l’a rappelé le canard il n’y a pas 2 mois, pour justifier "les purges".

                                                                        A ce sujet d’ailleurs le canard de la semaine dernière décrivait les nouvelles méthodes d’Orthecouille, qui, pour répondre aux attentes de notre seigneur tout puissant (et il parait aussi de notre bon peuple) a balancé une belle note demandant de mettre en détention tout étranger venant faire régulariser son séjour - véridique - et de le faire discrètement, sûrement histoire de ne pas effrayer les étrangers venus procéder à leur régularisation. Ben oui quoi ya des objectifs merde !

                                                                        Comme quoi, tout se passe finalement comme prévu...


                                                                      • Dalziel 1er avril 2008 18:26

                                                                        Ca doit être dur de ne plus avoir la moindre conviction humaniste

                                                                        Par les temps angéliques et poisseux qui courent, c’est plutôt un don du Ciel !


                                                                      • Sébastien Sébastien 5 avril 2008 11:09

                                                                        Gazi : est-ce que j’ai parle des arabo-musulmans ? Non...

                                                                        Le probleme serait le meme si des espagnols catholiques se mettaient a emigrer massivement vers la France. Mais comme vous ne porposez aucune solution pour donner des conditions favorables aux immigres et que vous n’etes pas contre l’immigration par principe, vous me traitez de raciste.

                                                                        Voila ou vous en etes.


                                                                      • dalat-1945 5 avril 2008 11:56

                                                                        @ Sebastien,

                                                                        Bien d’accord


                                                                      • vendek1 1er avril 2008 09:37

                                                                        Il semble que notre président n’ait lu ni Tocqueville, ni Montesquieu, ni Benjamin Constant, il semble que la séparation des pouvoirs lui soit une énigme."

                                                                         

                                                                         ___________________________

                                                                         

                                                                        Ni qui que ce soit d’autre , hélas ... 

                                                                        Ou alors, Machiavel ... et encore , c’est même pas sûr ... 

                                                                        Le fléau qui menace l’humanité , qui encourage les généralisations hâtives, la xénophobie, les sectarismes les plus divers, c’est le manque de culture.

                                                                        Pour le coup, avec NS, je crois qu’on est servi ....


                                                                        • Foudebassan Foudebassan 1er avril 2008 11:10

                                                                          "J’ai été dépouillée de tous mes effets personnels, y compris du foulard que je porte sur la tête ! On m’a dit que je pouvais m’en servir pour m’étrangler ou bien pour agresser les policiers  !", a déclaré lundi soir l’avocate mauritanienne, qui est musulmane.

                                                                          Effectivement, c’est hyper GRAVE !!


                                                                          • Marsiho Marsiho 1er avril 2008 12:58

                                                                            Oui c’est grave. Non respect de la dignité humaine et non respect d’une confession religieuse. C’est bien loin des droits de l’homme et de la laïcité. Mais forcément, quand ça arrive aux autres...


                                                                          • fafou0 1er avril 2008 11:28

                                                                            Ca fleure bon le communisme révolutionnaire dans les commentaires de l’auteur de l’article : ah, je vois, d’aucun voudraient bien nous refaire le coup de mai 68, façon "stasie-trotkiste-léniniste"....

                                                                            On désapprouve la politique d’immigration ???

                                                                            - mais qui a autorisé le regroupement familial, si ce n’est Mitterand le premier ! et qu’a fait Mitterand pour les intégrer à l’époque ?

                                                                            - Qui a fait construire ces "getthos" en Seine Saint Senis, ou encore Evreux, Rouen et j’en passe et des meilleurs, si ce n’est le parti communiste pour avoir "ses" électeurs sur place, pouvoir les endoctriner et se faire élire facilement ! Pour ma part, c’était un délit grave...

                                                                            Oui, c’est le retour de bâton maintenant car comme l’a dit Rocard une fois "La france ne peut accueillir toute la misère du monde"

                                                                            On entend : les français n’ont pas le moral... les français veulent plus de pouvoir d’achat... les français veulent que l’on fasse les réformes mais chaque français ne veut pas que l’on touche à son privilège en particulier...

                                                                            Alors, puisque vous voulez pas que l’on ne renvoie les sans papiers :

                                                                            - soit, ceux qui se plaignent n’ont qu’à les loger chez eux, puisqu’il n’y a pas assez de logements..., les nourrir puisqu’ils n’ont pas d’argent...e.t.c...

                                                                            - soit on les accepte sans rien dire mais il ne faudra plus gémir sur le manque de moyens, manque de pouvoir d’achat, manque de logements, manque de tout...trou de la sécurité sociale, aides sociales, scolarité, maternité, crèches, endettement...e.t.c...

                                                                            Pour ma part, il n’y a qu’une solution valable : aider ces gens là dans leurs pays qui sont de magnifiques pays avec des espace que la France n’a pas et que ceux qui écrivent bien au chaud derrière leur PC aillent les (notamment les Africains) aider sur place à construire des logements, des écoles, des hopitaux, des puits, des entreprises pour leur donner du pouvoir d’achat et ils seraient bien plus heureux comme cela qu’enfermer en France dans des "nids à rats" ou dans des centres d’attente.

                                                                             


                                                                            • Marsiho Marsiho 1er avril 2008 11:37

                                                                              Famou0

                                                                              Alors pour commencer, faudrait lire des livres d’histoire et de socio : Mai 68 n’étais pas communiste...

                                                                              Et pour finir, je répète que LA FRANCE EST LE 5ème PAYS LE PLUS RICHE DU MONDE

                                                                              Ouvrez un peu les yeux...


                                                                            • fafou0 1er avril 2008 14:27

                                                                              Bonjour,

                                                                              Vous oubliez Cohn Benditt, Geismar, le président de l’Unef, l’élite active de l’internationale socialiste et adeptes de la promotion du petit livre rouge de Mao (annonciateur de la Chine actuelle), une quantité de socialistes juifs (bien que je n’ai rien contre eux), bref le courant de pensée égalitaire propre au courant de pensée des intellectuels illuminés de l’époque qui ont, de plus, dupé les ouvriers.

                                                                              Mai 68, hormis quelques libertés de plus et le fameux "il est interdit d’interdire" qui est maintenant contesté même par beaucoup de 68tard, n’a pas à l’époque redoré le blason Français bien au contraire car nombre de petites entreprises ont du fermer boutique, les ouvriers ont été augmentés mais l’inflation a dévoré l’augmentations substantielle de leurs salaires (Voir les Historiens, nombreux à s’exprimer sur les chaînes documentaires).

                                                                              Pour ma part, le national socialisme et le communisme se valent en termes de "doctrines" et ce que j’ai dit sur les ghettos, construits dès 1970, est une vérité incontestée. D’autre part, je ressens très bien sur certains sites, forums ou autres blogs une certaine contestation révolutionnaire émanant de la LCR et de l’extrême gauche prêtes à en découdre ou encore une véritable haine entre communautés étrangère, d’orignines Magrhébine et Africaines et tout cela peut très mal finir effectivement...

                                                                              Mais là n’est pas la question car ma réponse portait essentiellement sur les termes "xénophobie", immigrés, sans papiers...e.t.c...si vous la relisiez bien cette réponse s’adressait aussi bien à certaines personnes sur ce forum qui sauront bien se reconnaître !

                                                                              Cordialement


                                                                            • dalat-1945 5 avril 2008 12:04

                                                                              D@ Fafouo,

                                                                              Bien d’accord.


                                                                            • Vincent Verschoore VincentV 1er avril 2008 11:36

                                                                              Indépendament du passé, certes discutable, de Mr Léotard il n’en reste pas moins vrai que la xénophobie d’Etat a aujourd’hui son propre ministère et le support inconditionnel du chef de l’Etat et des ministères de l’Intérieur, de la Justice et de la Défence. Que nombre de gens ayant voté Sarko le regrettent, je veux bien le croire, mais fallait y penser avant, the writing was on the wall, comme disent les Anglais. Je ne sais pas comment cela va finir, s’agit’il d’un phénomène "soupape de sécurité" permettant à la frange fascisante de la politique, de l’administration et des polices de s’exprimer un bon coup avant de réintégrer une approche plus normale, ou s’agit’il de quelquechose de plus profond, de structurel ?

                                                                              Ce qui est sur c’est qu’il n’y a aucune raison objective pour cette répression (ce n’est pas l’expulsion de qques milliers de sans-papiers qui va changer quoi que ce soit à la situation économique ou sécuritaire de la France), et de nombreuses raisons pour s’opposer à une telle répression (humanistes bien sur, mais également économique : beaucoup de clandestins travaillent, éduquent leurs enfants qui pourront travailler à leur tour ; sans oublier les aspects de politique étrangère : l’image d’une France progessiste et respectueuse de sa propre Constitution bénéficie à tous alors qu’une France fermée et violente à la sauce Sarko-Hortefeu ne suscite que haine et mépris, voire l’histoire récente des Etats-Unis sous W).


                                                                              • Marsiho Marsiho 1er avril 2008 12:56

                                                                                Et c’est quoi les critères pour juger qu’une personne est inintégrable ?...


                                                                              • Niamastrachno Niamastrachno 1er avril 2008 15:33

                                                                                rex comment est-ce que tu peux écrire des conneries pareilles ??? en 1896, on atteignait péniblement les 40 millions d’habitants, une évolution de la population de 0.31% en moyenne sur 112 ans !!! De nos jours la progression est en baisse constante année après année depuis 2001 (de - 0.02 pts à -0.06 pts selon l’année).


                                                                              • Traroth Traroth 1er avril 2008 14:23

                                                                                Oui, les Gaulois avaient peur que le ciel leur tombe sur la tête ! Rien n’a changé, en fait.


                                                                              • judel.66 1er avril 2008 18:43

                                                                                salut Masuyer content de vous revoir sur ce fil......

                                                                                je reste terre a terre......ça va mal finir......je le crains avant 2012 ........ ce ne sont pas les mesures demagogiques de sarko en faveur des locataires déja surprotégés qui vont encourager la construction de locatif.......

                                                                                ce n’est pas le bouclier fiscal qui ne joue que pour les gros riches qui va empécher les délocalisations de capitaux ........ elles continuent......ce n’est pas cet argent qui s’enfuit qui va faire travailler l’ouvrier Français ou construire du locatif.......

                                                                                la France est toujours a vendre (’ depuis mittrand )........ sarko a sauvé alstom....il est arrivé trop tard pour sauver pechiney et arcelor vendus par chirac et eurotunnel vendu par mittrand.....dans le privé beaucoup se savent a la merci d’un actionnaire etranger , font le dos rond et serrent les fesses ,l’emploi en France est fragilisé ......il n’y a que dans le public que l’on peut réclamer et manifester sans risque  ! !

                                                                                que va t’on faire en afghanistan ....que fait l’armée Française un peu partout en dehors du sanctuaire national ....qui est ce qui paie......

                                                                                 

                                                                                bien sur ,  je n’ai pas lu le bouquin de ""léotard le prescrit "" seul le titre ça va mal finir m’a accroché.....


                                                                                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 avril 2008 07:45

                                                                                   Sommes-nous en train de redevenir une sorte de France des collabos  ? avez vous écrit...

                                                                                  Excusez moi si j’en rajoute, mais on peut se poser cette question : 

                                                                                  Est ce que par hasard, les collabos ne rouleraient pas aujourd’hui en Mercedes ou en Bmw...dont les plus hauts en grade de trahison se traduiraient en niveau de gamme... ?

                                                                                   



                                                                                    • Lisa SION 2 Lisa SION 3 avril 2008 00:06

                                                                                      N’est ce pas une extension étatique du phénomène que je relate dans cet article ?

                                                                                      http://www.agoravox.fr/mot.php3?id_mot=21



                                                                                      • Mohammed MADJOUR Mohammed 5 avril 2008 18:47

                                                                                         @par Marsiho
                                                                                        (IP:xxx.x3.179.196) le 31 mars 2008 à 17H07

                                                                                         
                                                                                        "Et Mohamed, t’es gentil tu te calme... On peut s’exprimer sans hurler et sans agresser les autres. Surtout quand on parle de "droits humains". A ce propos, je ne parle pas de "droits humains", mais des Droits de l’homme et du citoyen. Historiquement parlant, c’est bien la France des Lumières qui en a rédigé la charte, non ? Je ne revendique pas de brevet, je dis simplement que vu notre héritage, nous méritons mieux."

                                                                                        Je vous réponds très calmement, les Anglais et les Américains ont été les premiers à rédiger les textes relatifs aux droits de l’Homme ! La France avait sauté dessus et depuis elle réclame la paternité comme d’ailleurs dans d’autres domaine où elle a récupéré tant de choses appartenant aux Etrangers !

                                                                                        La France a donc confisqué les droits humains, fruit d’une longue évolution de l’aventure humaine qui ne devait provenir que des "Etats Unis" parce que c’est précisément le Nouveau Monde !

                                                                                        La France doit avoir honte de vouloir accaparer ainsi par le bla bla et malheureusement dans les faits, les droits des hommes pour les distribuer par quotas où elle veut quand elle dans un Monde qui frise le ridicule par son idôlatrie et la soumission !

                                                                                        "Les droits de l’homme" appartiennent à toute l’humanité et le fait qu’une seule Nation les réclame et les gère doit conduire à une grande réflexion en la matière et à prendre des décisions adéquates !

                                                                                        MOHAMMED.


                                                                                        • Leonid Bronstein 5 avril 2008 20:00

                                                                                          Vous savez ce que c’est qu’une "crevette Bigeard" ?


                                                                                          • dalat-1945 5 avril 2008 23:34

                                                                                            @ Leonid Bronstein,

                                                                                            Non , on ne connait pas mais si c’est drôle, merci de nous faire partager votre secret.


                                                                                          • Icopas 5 avril 2008 21:44

                                                                                            ".../.... Je vous réponds très calmement, les Anglais et les Américains ont été les premiers à rédiger les textes relatifs aux droits de l’Homme ! La France avait sauté dessus et depuis elle réclame la paternité comme d’ailleurs dans d’autres domaine où elle a récupéré tant de choses appartenant aux Etrangers !.../..."

                                                                                            Etranges étrangers.... (ce sont les Corses qui ont commencé, avant qu’ils ne soient français...), cette discussion est puérile car elle cherche à caractériser des habitants d’un état qui seraient censés être ceci ou cela. Mohamed est le miroir de toujours de cette attitude qu’on retrouve partout et en France également. 

                                                                                            Des tensions comparables ont habité sur les questions des libertés et des droits de l’homme tous les peuples, à des périodes differentes mais....

                                                                                            Dire que les français , les anglais et les américains auraient été à l’origine de ce qui est un désir universel c’est gommer ce qui a toujours existé : la lutte à l’intérieur des peuples entre des tendances absolutistes et des tendances de ces peuples à vouloir être libres.

                                                                                            Enrégimenter les droits de l’homme qui seraient d’un état ou d’un autre sert simplement à couvrir des crimes et des malfaçons, ainsi quand la soldatesque policière de Sarko agresse les libertés de gens de diverses nationalités (dont françaises) c’est bien un autre épisode entre ceux qui sont pour les droits de l’homme, la liberté de circulation, le respect des personnes face à ceux qui combattent ces droits car ils sont pour eux freins de leurs pouvoirs.

                                                                                            La bataille en france pour les droits de l’homme n’est pas terminée, et elle oppose toujours, des siècles après, des français à d’autres français. des humains à d’autres humains.

                                                                                            Le sarkozisme est l’expression confuse de cette fureur liberticide, celle qui s’en prend à l’autre part de l’âme de son peuple : celle qui est avide de libertés, qui ne se satisfait pas des oppressions et des humiliations, celle qui s’essaye à l’universel.

                                                                                             


                                                                                            • fredR31 5 avril 2008 22:29

                                                                                              Tres beau mais completement taré.

                                                                                              Coment peut on etre libre et égal dans le meme mouvement ?

                                                                                              En France c’est liberté (de subir le systeme), égalité (je ne veux voir qu’une seule tete) et fratérnité (désolé mais jusqu’a preuve du contraire c’est moi qui choisis mes freres, en plus ca pue la bonne vieille doctrine kato...les hommes sont tous freres etc)

                                                                                              A degueuler donc cette devise

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès