• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Extraits d’ouvrages > En téléchargement gratuit ici, le livre « Internet ou la fin de la vie (...)

En téléchargement gratuit ici, le livre « Internet ou la fin de la vie privée »

Après 2 articles assez commentés sur Agoravox, l’un sur le saut technologique (et philosophique) vers le nouvel Internet (IPV6) et l’autre faisant le point sur les prochains « codes barres espions » (puce RFID) qu’on va nous proposer, je vous convie à télécharger gratuitement mon dernier ouvrage (d’où sont tirés ces articles) qui vous permettra d’avoir une vision globale et prospectiviste de ce qui pourrait nous attendre avec l’élan sans commune mesure que prennent les TIC aujourd’hui.
 
Si vous lisez attentivement l’ouvrage, vous verrez que les traits sont volontairement tirés, à la limite parfois du « parano ». Pourtant, à l’heure où l’on nous parle uniquement des bienfaits de la « communication mondiale », du « tout connecté », il est bon, comme dans une dissertation, d’avoir la version contradictoire des thèses généralement admises. Or on ne la trouve pratiquement jamais nulle part, comme si un consensus était de rigueur, comme si l’on était déjà dans le « meilleur des mondes ». C’est seulement après cette lecture, que vous pourrez individuellement vous forger votre propre synthèse et retrouver un semblant de jugement face au développement sans mesure des nouvelles technologies. L’Internet n’est qu’un outil (que j’aime au passage véritablement et trouve fantastique, si vous en doutiez à ma lecture), dans un état encore un peu « artisanal » ce qui en fait sa force. Ce qui me pose problème, c’est que les plus puissants pourraient l’utiliser à leur propre avantage si le message ne passe pas avant, dans une naïveté bien partagée. L’Internet peut rester au service de la communauté la plus large, mais malheureusement des décisions sont prises tous les jours pour nous limiter dans cet espace de libertés (qui en est encore un aujourd’hui, n’en doutons pas). Nos libertés individuelles sont des plus précieuses. N’attendons rien de ce « nouvel ordre mondial » qui viserait purement et simplement à nous les supprimer progressivement.
 
Cet ouvrage n’est pas anodin. Pour le non-initié il pourrait même parfois se montrer inquiétant. Il n’a pourtant pas d’autre vocation de révéler ce qui pourrait sembler dissimulé. Pourtant, retenez bien que ce genre de bouquin n’est qu’une étape, une prise de conscience, notamment si j’ose osez la métaphore « Star Wars » du coté obscur des choses. C’est une étape nécessaire, la première à franchir, pour s’informer véritablement sur ce qui se passe. Cependant, une fois parcouru, il est bon de ne pas rechercher à tout prix ce genre de lecture qui pourrait vous conforter dans une ambiance où des peurs pourraient ressurgir. Il est pourtant très tentant, je vous l’avoue, de « fouiner » dans la noirceur des choses. Mais c’est inutile : la peur attire la peur, et rien de neuf, sinon la destruction ne peut en émaner.
 
Plus intéressant semble alors de passer, une fois informé et apaisé dans sa propre synthèse des choses, à la partie « constructive », à la 2ème étape, celle qui à vraiment du sens, plutôt que de se focaliser sur le « négatif ». Le site www.onpeutlefaire.com à mis quelques temps en exergue une citation que je trouve très pertinente : « La façon la plus efficace de combattre un système qui ne nous convient plus n’est pas de lutter contre lui, mais de s’en désintéresser et ne plus l’alimenter ». C’est tellement vrai ! Mettre de l’énergie à « combattre », à « résister » ne fait qu’entretenir la machine. Un nouveau paradigme de société pourrait émerger des consciences qui se réunissent pour en parler, bien loin d’un « nouvel ordre mondial » dont parlent désormais nos puissants en tentant désespérément de vouloir « sauver » un système qui n’a plus sa place. Le moment n’est plus à la critique sans fin, à la peur, à mettre toutes ses forces dans l’ancien paradigme : il est temps – peut être – de remettre en avant tous les règnes naturelles qui peuplent cette terre dans une harmonie retrouvé, où l’amour et la pensée créatrice positive retrouveraient enfin leur place. Et où la véritable paix « intérieure » et donc un véritable retour sur soi et sur son être, corollaire de toute paix « extérieure », sembleront prendre le dessus sur le « faire » à tout prix de nos gouvernants. Ne l’oublions pas l’ennemi est avant tout intérieur : la solution est donc en chacun de nous. S’apaiser d’abord soi même pour apaiser le monde en quelque sorte… Personnellement je ne vois pas d’autres solutions au dilemme actuel. Ce n’est plus de l’utopie : ça peut devenir une réalité. Croyons en nos rêves : le monde en a bien besoin.
 
Voici le sommaire pour vous donner l’envie de parcourir cet ouvrage à tête reposée.
 
 
INTRODUCTION
 
1 - LE 11 SEPTEMBRE : DÉCLENCHEUR FONDAMENTAL DU CONTRÔLE DES CITOYENS
 
1.1 INTERNET OU LE CANULAR DU « TOUJOURS PLUS DE LIBERTÉ » ?
1-1-1 Une infrastructure de traces
1-1-2 La convergence, absente de tout débat citoyen
1-1-3 L’économie et le marketing, chevaux de troie du contrôle total
1-1-4 La mégalomanie Internet : l’exemple Google
 
2- LA SCIENCE DE LA MANIPULATION
 
2-1 « LES BONNES EXCUSES » POUR TOUJOURS PLUS DE CONTRÔLE
2-2 QUELQUES ÉLÉMENTS DE PROSPECTIVE : QUI PEUT REFUSER LA MODERNITÉ ?
2-2-1 Toujours plus de gratuité
2-2-2 Toujours plus de « portabilité »
2-2-3 Toujours plus de connexion
2-2-4 Etude de cas : toujours plus de pouvoir
2-3 FOCUS : QU’EST CE QUE LA TECHNOLOGIE RFID ?
 
3 – UNE « TOILE » SANS FIN
 
3-1 COMMENT LES CITOYENS TISSENT EUX MÊME LEUR PROPRE ENFER
3-2 LES AVANCÉES INQUIÉTANTES DE LA BIOMÉTRIE ET LE FAUX PROBLÈME DE L’IDENTIFIANT UNIQUE
3.3LA SIGNATURE ÉLECTRONIQUE ET LA TRAÇABILITÉ PARFAITE : LA FIN DU « HASARD »
3-4 TOUJOURS PLUS DE SÉCURITÉ POUR MOINS DE LIBERTÉS : LA FIN DE L’INNOCENCE
3-5 EXEMPLE D’OUTILS AU SERVICE DU CONTRÔLE
3-6 LE NÉO-CAPITALISME : FIN D’UNE MORT ANNONCÉE ?
3-7 LE MARCHÉ DE LA VIE PRIVÉE ET L’INTELLIGENCE ECONOMIQUE, LES DERNIERS BASTIONS D’UNE ÉCONOMIE AGONISANTE
3-8 LES TIC : UNE « CRÉATION » DE L’HOMME, À SON IMAGE ?
3-9 UN DISQUE DUR ET UNE CONNAISSANCE PLANÉTAIRE
3-10 LA MAISON ET L’HOMME DE DEMAIN
 
4 VERS UNE DICTATURE « ACCEPTÉE »
 
4-1 L’ÉGO-DÉMOCRATIE : LE POUVOIR EN APPARENCE LAISSÉ AUX CITOYENS OU L’HYPER INDIVIDUALISME
4-2 VERS UN ENCOURAGEMENT DU CONTRÔLE ET DE LA DÉLATION
4-3 LES PROJETS DÉLIRANTS AMÉRICAINS
4-4 UNE EUROPE POUSSÉE MALGRÉ ELLE ?
4-5 UNE FRANCE AFFAIBLIT, MAIS AVEC UN POTENTIEL CERTAIN
*** Le dossier médical informatisé
*** Passeports et carte d’identités biométriques
*** La carte navigo
*** Police et GPS
4-6 L’HOMME-PRODUIT : « AU NOM DE LA LOI CONSOMME ! »
4-7 UNE RÉSISTANCE QUASI-IMPOSSIBLE SUR UN RÉSEAU DE TRACES
 
CONCLUSION
 
5-1 VERS UNE REDÉFINITION DES BUTS ET FINS DE LA SOCIÉTÉ
5-2 NE PAS RENTRER DANS LE JEU DE LA PEUR ET DE LA PANIQUE
5-3 LE DROIT À L’OUBLI
5-4 LE GIGANTESQUE TEST PLANÉTAIRE POUR LE CONTRÔLE SYSTÉMATIQUE
5-5 QUELQUES PROPOSITIONS (ILLUSOIRES ?) DANS LE SYSTÈME EXISTANT
5-6 L’AMOUR DE SOI, L’AMOUR DES AUTRES
5-7 UN NOUVEAU PARADIGME
5-8 LE CHOIX
 
 
J’attends SVP un feedback et des commentaires. N’oubliez pas, l’ouvrage est gratuit à l’adresse : http://membres.lycos.fr/vieprivee/
 
Bonne lecture ;-)
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • fonzibrain fonzibrain 26 novembre 2008 11:16

    merci


    • Le chien qui danse 26 novembre 2008 11:57

      Pour que l’harmonie s’installe, il faut la transparence. Internet vient pour "imposer" cette transparence au niveau mondial. C’est dans cette direction qu’il faut aller, même si cela passe par des situations ambigues quand à la perception de la "vie privée".
      Pour moi vie privée rime avec obscurité, la notion de vie privée sera détruite et je pense que ce n’est pas un mal, d’ailleurs essayez une théorie de la vie privée, c’est une notion complétement flou et que je substituerais plutôt par "une vie personnelle et singulière" qui n’a aucune raison d’être cachée.
      L’adage "pour vivre heureux vivont caché" était valable pour une certaine forme de vie, de nos jour la nécessaire fraternité qui doit émerger (on peut réver) n’a que faire du privé mais préférera la transparence.
      Et comme vous dites, le changement viendra du degré de participation et d’acceptation de ce que l’on nous propose. La balle est dans le camp des "pouvoirs publics" et s’ils ne nous proposent rien d’intéressant la société n’avancera pas et ce sera mauvais pour tous. Tel sera (peut-être) l’enjeu des sociétés de demain aprés l’apocalipse financière.
      Les pouvoirs de l’argent, des politiques et des médias nous ont tellement bafoués et ruinés, méprisés que nous sommes nus, n’ayant plus rien à cacher.

      Le super-flicage par internet me semble ingérable, même "s’ils" tentent de le faire. On voit déjà la panade sur le téléchargement dit "pirate" alors que beaucoup d’argent est en jeu. Créer des délits c’est créer des justiciables, maintenant on est délinquant de la route à 51 Kmh !!!!! et c’est du vécu perso.

      Merci pour votre travail.


      • fhefhe fhefhe 26 novembre 2008 16:37

        Merci , pour ce cadeau de Noél


        • Jeremy 26 novembre 2008 17:43

          Merci. Ca c’est l’esprit du libre ! L’esprit 2.0 pour faire "in". De la culture, du partage, de la distribution et redistribution via creative commons. J’applaudis des deux mains et je me mets à la lecture de votre livre.
          Je constate une faute d’ortho première page en bas, à droite : EDTION au lieu de EDITION. A moins que ce soit une marque ou un nom qui me soit inconnu.


          • Jeremy 26 novembre 2008 17:57

            Je me permets de rajouter à "internet ou la fin de la vie privé" que des initiatives comme TOR, Relakks, ou evidemment Freenet sont faîtes pour protéger la vie privé. Tout comme les logiciels de cryptage de mails à clé 128 bits (inviolable ou presque), les tunels VPN etc.. les outils aujourd’hui sont là même s’il faut pouvoir les maitriser !


            • Mougeon Mougeon 27 novembre 2008 08:16

              Un grand MERCI à l’auteur pour cette mise à disposition gratuite de son ouvrage, que je vais lire, et tenter de faire lire à mes proches.
               


              • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 27 novembre 2008 10:24

                Bon jour Philippe,

                Merci beaucoup pour le cadeau de votre livre qui a l’air d’être passionnant.

                Je viens de terminer de l’imprimer : 6 mm d’épaisseur en A4 recto verso. C’est vraiment faisable et ça ne bouffe pas beaucoup d’encre. Je vais maintenant le brocher pour pouvoir le lire à tête reposée.

                En même temps que je l’imprimais j’ai commencé à le feuilleter en commençant par la fin. La paragraphe " 5-6 L’amour de soi, l’amour des autres." m’a fait penser à Teilhard de Chardin lorsqu’il écrivait en 1931 dans "L’Esprit de la Terre" (L’énergie humaine)  :

                • "L’Amour est la plus universelle, la plus formidable et la plus mystérieuse des énergies cosmiques. Socialement on feint de l’ignorer, dans les sciences, dans les affaires, dans les assemblées, alors que subrepticement il est partout. Immense, ubiquiste et toujours insoumise, il semble qu’on ait fini par désespérer de comprendre et de capter cette force sauvage. On la laisse donc (et on la sent) courir partout sous notre civilisation, lui demandant tout juste de nous amuser ou de ne pas nuire... Est-il vraiment possible à l’Humanité de continuer à vivre et à grandir sans s’interroger franchement sur ce qu’elle laisse perdre de vérité et de force dans son incroyable puissance d’aimer."


                • Philippe Levasseur 3 décembre 2008 11:24

                  Bonjour et merci pour cette belle citation de Teilhard de Chardin qui me pousse encore fondamentalement à croire que l’amour est vraiment le moteur du monde.
                  Bonne lecture et donnez moi des nouvelles du livre.
                  A bientot
                  Philippe



                  • Philippe Levasseur 3 décembre 2008 11:25

                    Merci, c’est très constructif de votre part d’avoir mis le livre sur votre site !


                  • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 11 décembre 2008 12:05

                    Bonjour Philippe,


                    J’ai terminé votre livre hier et j’ai vraiment été impressionné par la quantité d’informations qu’il recèle. Quel beau travail vous avait fait là !


                    Jean-François Six, Dominicain spécialiste de St Thérèse et fondateur de l’IFM (Institut de Formation à la Médiation) aimait souvent à dire que seuls les pessimistes étaient capables de faire avancer le monde positivement. Il se méfiait énormément des optimistes parce que, disait-il, ils sont pétris d’idéaux et que les idéaux ont toujours fait mauvais ménage avec le réel. L’enfer est pavé de bonnes intentions… De Gaulle, qui était un grand pessimiste, aimait à rappeller : « L’histoire n’avance qu’à coups de boutoir ! »


                    J’ai aimé votre livre parce qu’il est pessimiste. Du vrai pessimisme : celui qui décrit le présent tel qu’il est… À partir de là -et seulement à partir de là- on peut tenter une prospective qui a des chances de tenir la route.
                    À la page 133 dans le paragraphe « Un nouveau paradigme » on sent poindre derrière vos mots une intuition sur le « merveilleux de la vie ». Ça m’a rappelé ce passage de Bernanos dont la fin, je pense, vous parlera beaucoup :

                    « Notre joie intérieure ne nous appartient pas... il faut que nous la donnions à mesure, que nous mourions vides, que nous mourions comme des nouveau-nés (…) avant de se réveiller, le seuil franchi, dans la douce pitié de Dieu, comme dans une aube fraîche et profonde.
                    J’aime la vie, la vie que les imbéciles parcourent à toute vitesse, sans prendre le temps de la regarder, la vie pleine de secrets admirables qu’elle met à la disposition de tous et que personne ne lui demande jamais.  »



                    On peut raisonnablement dire que Teilhard de Chardin est le « prophète » d’Internet. Il avait déjà vu dans les tranchées de la Première Guerre, (ses premiers grands écrits datent de 1917 « Écrits du temps de la guerre ») que le monde s’en allait vers ce qu’il appelait « la prise ». Il pressentait que l’humanité toute entière était en train de "s’agglomérer" en un seul bloc sur toute la surface de la Terre et il a nommé cette nouvelle couche pensante et unifiée de l’humanité, la Noosphère.


                    Si vous avez le temps (et croyez-moi vous ne le perdrez pas !) peut-être pourriez-vous tenter de lire « Le phénomène humain ». Teilhard, en scientifique de renom (il était géologue et paléontologue), y démontre toute l’évolution de la matière vers l’Esprit. Toute la matière est tendue (et cela depuis le commencement de l’univers il y a 15 milliards d’années) vers la prise de conscience de sa propre existence, dont l’Homo Sapiens Sapiens (l’Homme qui pense qu’il pense apparu il y a de cela juste 35 000 ans), c’est à dire les Hommes modernes, nous, ne sont que les prémices.


                    Je ne saurais trop vous conseiller de commencer par la fin, c’est-à-dire du chapitre 3.3 « La terre moderne » et de revenir ensuite au début du livre. C’est-à-dire, en fait, de commencer par sa vision qu’il a du présent et de l’avenir pour ensuite comprendre sur quoi il a scientifiquement bâti cette vision par son étude du passé géologique et anthropologique. C’est fascinant !

                     
                    Je ne vous le cache pas, cette lecture est difficile, il y a un vocabulaire à intégrer parce que Teilhard a été obligé d’inventer des mots nouveaux pour décrire ce qu’il voyait… Nous mettrons des siècles à intégrer ce nouveau paradigme qu’il a offert à notre esprit il y a de cela presque 100 ans maintenant.


                    On ne peut comprendre la révolution Internet et le monde aujourd’hui si l’on n’a pas asimilé, dans notre vision du réel, la dimension de la Noosphère. Tout l’univers, toute la matière, toute l’énergie humaine, le temps et l’espace sont traversés -par et dans le dedans des choses- par " un chant d’amour " chargé d’un sens et d’une intention. C’est complètement fou, mais c’est un des grands apports de la mécanique quantique que d’avoir révélé qu’il n’était pas absurde de conjecturer que le réel ultime était porteur d’une intention… ce que n’avait pas pu faire jusqu’à présent la physique classique. ici

                    Un des axiomes préférés de la physique quantique est : « La vérité ne peut s’atteindre que par un chemin radicalement relatif. » Tout un programme ! C’est ainsi que se termine votre livre :

                     « Ne suivez pas les routes toutes tracées.
                     Au contraire, allez là où il n’y a pas de route,
                     et commencez à creuser le chemin… »

                    J’ai beaucoup aimé cet aphorisme anonyme qui a pressenti que le chemin ne se parcourait pas mais qu’il se creusait. Oui, l’espace ne se parcourt pas, le temps ne se déroule pas du passé vers l’avenir, tous les deux se creusent par le dedans des choses... et par amour...

                    Cordialement


                    Alain



















                    • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 11 décembre 2008 13:37

                      Correction : "Quel beau travail vous avez fait là..."
                      J’écris avec un logiciel de reconnaissance vocale (Dragon)... alors quelquefois il fait des coquilles !... et, pour l’instant, AV ne nous donne pas la possibilité de corriger nos fautes après coup. Ca viendra peut-être un jour ?


                    • Philippe Levasseur 23 décembre 2008 11:41

                      Bonjour Alain,

                      Quel beau commentaire avez vous fait là ! smiley
                      J’ai été très touché par ce que vous avez écrit, et effectivement, j’ai mis bcp de temps pour décider de mettre l’ouvrage en ligne car je le jugeais aussi assez pessimiste. Et du coup "qu’allait il apporter à ses lecteurs" si la vision est tout à fait obscure, sinon des idées noires.
                      Je comprends désormais qu’il est bon de connaitre l’autre face de la pièce et pas de rester dans "l’internet béat".

                      Au plaisir de vous reparler et en vous remerciant encore.

                      Cordialement

                      Philippe

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires