• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > L’été léger > Ce que Facebook peut faire !

Ce que Facebook peut faire !

Les ricochets du Bonimenteur

Une belle histoire …

Il était une fois un jeune couple de retraités heureux qui décida de vivre le reste de son âge au soleil. N'étant pas spécialement au fait des particularités météorologiques de l'Aveyron, c'est au Nord de ce département qu'ils décidèrent de s'installer. Il ne faut pas se contenter de visiter sa future demeure au printemps quand on veut y vivre à l'année. C'est au premier hiver, bien rigoureux dans ce joli coin de France qu'ils découvrirent leur méprise. Mais ceci est une autre histoire …

En attendant de se faire des amis dans leur nouveau village d'adoption Paty et Alain devinrent des adeptes de la toile. La retraite offre du temps de libre, leur curiosité faisant le reste. Ils lisaient au hasard de leurs recherches des articles ou bien des billets quand un jour ils tombèrent sur l'une de mes étapes aveyronnaises de mon périple pédestre : Orléans – Albi.

Ils prirent goût à ce récit, rattrapèrent les étapes manquées et devinrent bientôt des lecteurs assidus de mon blog. Ils appartenaient à cette grande famille silencieuse de ceux qui lisent sans laisser de commentaires. J'ignorais tout de leur existence et de la fidélité de leurs visites. Ils étaient comptés parmi les quelques milliers d'inconnus qui à l'époque du Post, venaient frapper à ma porte sans que je n'en sache rien.

Puis les années ont passé, je ne fus pas digne de suivre le Post dans son rachat américain, Madame Sinclair n'acceptant que des plumes célèbres, se moquant du style et du contenu, préférant sans doute la notoriété et les paillettes. Contre cela, il n'y avait rien à faire. J'abandonnais la partie et trouvais refuge en des lieux plus discrets, perdant ainsi beaucoup de lecteurs fidèles …

Pourtant un jour je reçus un message sur Facebook de ces deux lecteurs jusqu'alors silencieux. Une fois encore, j'évoquais leur département d'adoption et ils avaient profité de l'aubaine pour me donner signe de vie. Un échange s'est créé ainsi. Bientôt il devint rituel quotidien. Paty et Alain ne passaient plus une journée sans commenter mes billets, sans dire leur envie de découvrir notre Loire.

Ils établirent d'autres liens avec des amoureux de notre rivière. Ils entretinrent des conversations et des échanges avec d'autres amis qui devinrent tout naturellement leurs amis. L'effet boule de neige de ce média que l'on critique tant joua à plein. Ils étaient entrés dans une famille dont la matrice initiale était une rivière, la plus belle de toutes : la Loire !

Tout naturellement nous nous retrouvâmes, un petit matin de janvier sur la parvis de la Cathédrale de Rodez. Notre premier contact en appelait d'autres. Ils me dirent leur désir de découvrir notre région, de nous suivre dans nos aventures marinières, de connaître cette troupe qui les faisait rêver. Il fallait attendre les beaux jours.

Paty et Alain sont venus en Orléans. Nous leur avons organisé un programme qui les a ravi. Ils ont navigué, furent embarqués sur une balade contée, chantée, filmée. Autour de leur venue s'organisa une soirée magnifique au restaurant le Girouet. Tous les amis de la toile se donnèrent rendez-vous pour chanter, rire et boire à la santé de nos amis lointains d'Aveyron.

Ils trouvèrent des amis pour les héberger, ils rendirent visite à d'autres amis qui n'avaient pu venir. Ils étaient attendus à Sully et à Mauves sur Loire. Ils cherchaient des amis, ils avaient trouvé une famille ligérienne, une grande tribu qui vit tout le long de la rivière magnifique. Je sais qu'ils reviendront pour notre Festival de Loire, ils feront de nouvelles connaissances.

Leur histoire a plu aux journalistes de TF1 qui étaient venus filmer nos frasques sur la rivière. Ils seront bientôt le sujet d'un reportage autour de ce que peut créer un réseau social. Je ne voulais pas que les caméras racontent cette aventure avant moi. Je leur devais bien ce petit récit qui reste sur le seuil des liens profonds qui se sont établis entre nous. Cela ne vous regarde pas, c'est notre jardin secret. Facebook peut aussi inventer de belles histoires !

Amicalement leur.


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Shawford Shawford42 29 juin 2013 10:52

    Salut Nabum, ça faisait une paye smiley


    L’internet en général et Facebook en particulier seraient pour nombres de critiques des instruments mauvais en toutes choses car ils nous déshumaniseraient, nous infiltreraient, nous vendraient de facto et ad eternam au NWO ou affiliés.

    Or il suffit de lire ce type d’anecdote sur la valeur ajoutée donnée au contact « physique » suite à ces prises de contact épistolaires et virtuelles pour démentir ce constat réducteur, et proposé trop souvent comme définitif.

    D’autant que le fait que la NSA ait archivé le détail complet des amateurs du restaurant le Girouet n’est de nature ni à compromettre la sécurité nationale, ni à troubler en soi la petite communauté qui s’est structurée autour de cette étape sur la Loire. N’est ce pas ?



    • C'est Nabum C’est Nabum 29 juin 2013 14:25

      Shawford42


      Pourtant mon compte Facebook a été visité quelque part dans le centre de cette grande et belle patrie de la démocratie douteuse (USA)/
      C’est dire si nos histoires ligériennes menacent la paix du monde !

    • neurotransmetteur neurotransmetteur 29 juin 2013 11:58

      Nabum

      Très belle histoire sur les aléas positifs du réseau...
      Pour cause sociale ma transmission se voit interrompue
      et me renvoie à des technologies moyennâgeuses.
      Peut-être rencontrerais-je une chouette voyageuse
      ou un hibou accueillant en d’autres bourgs...
      D’ici là l’auteur vous transmet ses amitiés
      et substitue sa première initiale par un « S ».
      Est-ce ainsi que les choses doivent se faire ?
      L’auteur s’en doute...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires


Partenaires