• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > L’été léger > Le jour où je me suis rendu compte que je n’avais plus tout à fait 20 (...)

Le jour où je me suis rendu compte que je n’avais plus tout à fait 20 ans ( ni plus exactement 30)

S’il faut traditionnellement un pèse-personne pour savoir si l’on renouvellera cette année encore son abonnement au cours de Zumba de son quartier, une soirée un peu arrosée et une journée de travail dans la foulée suffisent pour déterminer, avec l’exactitude du carbone 14, son âge : lorsque son réveil ressemble (en pire) à celui des finalistes de Kho Lanta au 42ème jour et la journée qui suit à l’épreuve des poteaux. Car il faut se rendre à l’évidence, en baissant les armes et refermant les pots de crème anti-rides : il en va de l’âge comme des saisons, il passe…mais à l’inverse des premières, les feuilles mortes de nos automnes sont encore là au mois de juillet suivant et ont une fâcheuse tendance à rendre un peu moins fluide notre brasse coulée. Mais des solutions existent. La plus radicale de toute consiste évidemment à nier l’évidence, à se penser encore (et toujours) jeune et se comporter comme tel. C’est alors oublier qu’il y encore bien pire que de devenir vieux : c’est de vouloir "faire jeune", attitude dont la simple évocation, fait trembler les plus hardis membres de la brigade du bon goût. On ne compte donc plus les "Je ne me suis jamais senti aussi jeune ! " dans la bouche de ceux dont l’âge leur permet tout à la fois de savoir qui était Sim et que le groupe "Emile et Images" n’est en réalité que la fusion de l’ex-chanteur de Gold et du groupe à l’origine du tube "Les démons de minuit". Ceux qui se sont lancés dans un grand écart acrobatique et franchement embarrassant entre la Soupe au choux et Gravity.

Une autre solution, dont je suis partisan, consiste simplement à déplacer le curseur. En réalité, notre désarroi vient de la définition que l’on donne de la jeunesse. Et si nous décidions que cette définition obéit aux mêmes règles que celles qui s’appliquent aux critères physiques exigés chez notre partenaire potentiel lors d’une soirée : passé 3h du matin, le relativisme et la lucidité entrent en scène au moment même où l’exigence et l’amour propre se retirent à pas feutrés en coulisse. Bref, si le problème de l’âge se sera jamais tant d’accepter de devenir vieux que de se souvenir, qu’un jour, nous avons été jeune, restons toutefois dignement sur le terrain jusqu’au jour où nous déciderons de rejoindre discrètement, et avant que l’arbitre ne siffle la fin de la partie, les vestiaires.


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • diogène diogène 29 juillet 2014 11:33

    « jusqu’au jour où nous déciderons de rejoindre discrètement, et avant que l’arbitre ne siffle la fin de la partie, les vestiaires. »


    Il semblerait que cette solution ne soit pas légale en France.

    Si je me trompe, merci de me fournir les références...



    • soi même 29 juillet 2014 14:00

      Bonne lucidité, encore un effort, il faut apprendre à respecté son age, c’est a dire que l’on rattrape pas le temps perdue si l’on n’est pas en phase à que la maturité de ce que l’age demande !

      C’est bien beau les beaux vieux, mais que qu’ils sont cons a vouloir faire du jeunisme comme unique bût de leurs vie !


      • L'enfoiré L’enfoiré 29 juillet 2014 17:21

        Bonjour Maxim,

         Bon billet. Je n’avais encore pensé au Carbone 14, mais c’est une bonne idée. smiley
         « Vieillir en douce » est un destin que je souhaite à tous.
         C’est quand on voit disparaître les personnes de sa génération que l’on se pose des questions. 

        • L'enfoiré L’enfoiré 29 juillet 2014 17:26

          « Il est libre, Max » Hervé Christiani deux mois, plus jeune.


        • L'enfoiré L’enfoiré 29 juillet 2014 17:29

          Etre né un 29 février, quatre fois moins de rappel à l’ordre.... smiley



          • L'enfoiré L’enfoiré 30 juillet 2014 08:42

            « plus tout à fait 20 ans ( ni plus exactement 30) »


            D’après moi, l’auteur doit atteindre les 90.
            Il s’est endormi. smiley
            J’espère qu’il se réveillera encore...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Maxim Rosa


Voir ses articles







Palmarès



Partenaires