• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > L’été léger > Le plus beau village de France

Le plus beau village de France

L’envers du décor

Ce petit village a conservé intact le cachet d’antan. Il vous propose des bâtisses qui toutes identiques, marquent clairement leur appartenance à une région et un style caractéristique. L’unité architecturale s’impose au regard. L’église impressionne elle aussi tout autant par sa sobriété que par la spiritualité qui s’en dégage. Les rues sont demeurées étroites et pavées. L’automobile est chassée de l’endroit.

Le village se préserve de la modernité en imposant aux visiteurs la marche à pied. Un parking les contraint à laisser camping-car, voiture ou motocyclette à l’extérieur de l'enceinte sacrée. La foule se presse, l’appareil photographique en bandoulière. Quelques artistes profitent de l’aubaine pour faire la manche, ils sont filmés, sans doute font-ils couleur locale.

Le village baigne dans le jus d’une époque révolue. Pourtant un petit détail vient briser l’impression initiale. Les maisons comportent toutes ou presque, des échoppes à leur rez-de-chaussée. Le village si typique est en fait une galerie commerciale qui regorge de produits incertains, douteux, onéreux et sans doute déplacés dans ce bel écrin.

L’artisanat se taille la part du lion. Un village médiéval devrait certes avoir ses compagnons,

mais que diable, pourquoi fabriquent-ils tous des bijoux, si semblables d’un lieu à l’autre ? Potiers et céramistes sont si nombreux qu’on peut se demander s’il en existe en dehors de ces villages estampillés. Les tisserands, les maroquiniers, les brodeuses et les sabotiers ne peuvent manquer à l’appel. Le typique a besoin d’eux tout autant que des spécialistes de la gastronomie.

C’est là que le touriste parvient à déterminer véritablement où il se trouve. Les produits régionaux sont incontournables, ils sont célébrés par des visiteurs qui en ont souvent plein la bouche. Les tavernes tentent elles aussi de se plier à la couleur locale. Elles y parviennent plus ou moins tandis que les glaciers ne peuvent faire oublier que la profession n’avait sans doute pas pignon sur rue en ce temps-là.

D’autres propositions font alors tâche dans le décor. Elles proposent des luminaires, des gadgets, des choses si excentriques que l’amateur d’histoire se demande sincèrement quelle mouche a piqué celui ou celle qui brise ainsi l’illusion chronologique. Les musiciens de rue avec leur amplification, participent eux aussi à cette uchronie qui ne dérange personne.

Les créateurs sont légion, à croire que dans le passé, chaque village devait disposer de peintres et de sculpteurs. Les tableaux sont exposés dans des pièces sombres et mal éclairées. Les prix interrogent le curieux. Mais qui peut bien s’offrir pareille folie surtout lors de vacances durant lesquelles le coffre est rarement vide ?

Les visiteurs entrent, regardent et sortent. Ils ne retiendront du village que cette succession de magasins. Le typique n’est qu’un décor qui justifie la présence de tout ce joli monde prompt à vous vider la bourse. Bien peu de panneaux retracent la vie d’antan. La pédagogie se limite souvent à une plaquette disponible à l’office de tourisme. L’essentiel est ailleurs, dans cette kyrielle de boutiques plus ou moins fréquentables.

Car le toc, le fait en Chine, le factice ont pignon sur rue. Si les critères semblent rigoureux pour obtenir le label : « Plus beau village de France » la mansuétude règne pour l’implantation de toutes ces échoppes incertaines. Comment s’en indigner ? C’est souvent ce qui restera dans les têtes de nos visiteurs d’un jour. Ils vont de l’une à l’autre, consciencieusement sans en manquer une seule, oubliant de s’émerveiller de l’architecture d'un village merveilleusement bien conservé.

Il faudrait envisager d’ouvrir des centres commerciaux dans des univers de carton pâte, avec quelques figurants qui erreraient parmi la foule des acheteurs pour avoir un succès garanti. Mais suis-je bête, cela doit déjà exister. En attendant, je quitte ce beau village avec une étrange impression, un malaise qui me laisse un goût amer. Qu’ont-ils fait de ce superbe joyau ? J’en suis malade.

Touristiquement leur.

Documents joints à cet article

Le plus beau village de France

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Arthur S Dr Faustroll 24 août 2018 10:25

    « Il faudrait envisager d’ouvrir des centres commerciaux dans des univers de carton pâte, avec quelques figurants qui erreraient parmi la foule des acheteurs pour avoir un succès garanti. Mais suis-je bête, cela doit déjà exister. »


    vous n’avez jamais vu le père noel avec son traîneau et de la neige en coton dans un hypermarché ?

    • C'est Nabum C’est Nabum 24 août 2018 11:30

      @Dr Faustroll


      J’avoue ne jamais mettre les pieds dans ces endroits maudits

    • cyborg 24 août 2018 10:31

      Bientôt repeuplé de migrants ?
       
      Asselineau : c’est dorénavant honteux d’être un français souchien, un soumis, un collabo de la disparition de sa culture, de sa nation, de son peuple, de son histoire
       


      • C'est Nabum C’est Nabum 24 août 2018 11:30

        @cyborg


        Les racines

      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 août 2018 16:01

        @C’est Nabum


        Ce sont pourtant les racines du nez qui permettent de voir clair.

      • Fergus Fergus 24 août 2018 11:53

        Bonjour, C’est Nabum

        C’est hors saison touristique qu’il faut visiter Locronan. Les vieilles façades de granit reprennent alors toute leur dimension architecturale tandis que les marchands du temple ont, pour la plupart, fermé leurs échoppes. Au petit matin ou en fin d’après-midi, le spectacle est superbe !

        En revanche, peu de boutiques de souvenirs ou de vente de produits « authentiques » fabriqués à Taïwan dans les villages léonards. Et pourtant de bien belles découvertes à faire Les « enclos paroissiaux » du Léon : des joyaux méconnus.


        • C'est Nabum C’est Nabum 24 août 2018 12:12

          @Fergus


          Je retiens le conseil

        • Fergus Fergus 24 août 2018 13:21

          Bonjour, bébert

          Votre commentaire en forme de procès péremptoire est pathétique et consternant !

          Ai-je dit qu’il ne faut pas fréquenter ces villages, et ne rien y acheter ? Non, je remarquais simplement qu’un village comme Locronan gagne à être vu hors des moments de grande affluence.

          Il m’est d’ailleurs arrivé d’aller à Locronan en période touristique, d’y boire un verre et même d’y déjeuner (crêperie Le temps passé). Idem dans des villages comme Les Baux-de-Provence, Collonges-la-Rouge, Cordes-sur-Ciel, Kaysersberg, Rocamadour ou Saint-Cirq-Lapopie, pour ne citer que ceux-là.

          Quant à préférer les villages en ruines, si vous aviez lu

          Les villages morts de France

          ou

          L’extraordinaire diversité des villages de France 

          vous auriez pu vous éviter cette remarque aussi désobligeante qu’infondée dans la mesure où j’y approuve les initiatives visant à les restaurer.


        • spearit 24 août 2018 14:07

          @Fergus

          « Votre commentaire en forme de procès péremptoire est pathétique et consternant ! »

          Je vous trouve très circonspect quant à la teneur de vos propos concernant l’amas immondice que nous gerbe Bébert à la gueule au travers de son commentaire qui ressemble quand même, de près comme de loin à de la merde !!!
          Faudrait acheter des souvenirs made in China et des cartes postales imprimés en afrique du nord pour, oui pour quoi déjà ha oui être un consommateur avec une conscience pédante d’avoir oeuvré pour le bien, mais le bien de qui... eh ben de son égo à Bébert, ce que justement il reproche au autre, comme le dit la contine « c’est celui qui dit qui est »

          Merci Bébert pour cette épisode très mature de tes réflexions...

        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 août 2018 12:55

          J’imagine Dieu avec une longue vue, perché sur un des dernier nuage non pollués. Beurk, c’est ça ma création,... un bon coup de pied, cela fera le nettoyage. Mais des coins de rêves sont préservés. Oserais-je parler de LANZAROTTE. 


          • ZXSpect ZXSpect 24 août 2018 21:11

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.


            «  »J’imagine Dieu avec une longue vue, perché sur un des dernier nuage non pollués. Beurk, c’est ça ma création,... un bon coup de pied, cela fera le nettoyage. Mais des coins de rêves sont préservés. Oserais-je parler de LANZAROTTE. «  »

            j’invite au commentaires des lecteurs

          • juluch juluch 24 août 2018 13:00

            en connait du meme style


            La Couvertoirade par exemple dans l’Aveyron, avec ses remparts magnifiques, ses rues médiévales et....ses marchands !

            Il y a du bon et du vraiment pas bon du tout mais ça permet à la municipalité d’avoir les fonds pour les travaux.....alors...

            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 août 2018 13:26

              @juluch


              j’ai manqué m’y installer avec mon métier Haute-lisse en 1984. Mais je suis allée tâter le terrain,..10 personnes,...Aucune librairie. Moi qui aime rencontrer des personnes et échanger. Entre le fantasme et le rêve,...enfin, j’ai ramené une superbe cardabelle. http://lecami.eklablog.com/la-cardabelle-chardon-magique-p742120. ayant silloné presque toute la France, La Montagne de Lure et ses environs resteront à jamais ancré dans mon coeur. Parfois, dans les sentes, on a l’impression de toucher le doigt de Dieu. https://www.alamy.com/stock-photo/montagne-de-lure.html. Mes vacances ont toujours été associée à un écrivain : cette fois, j’ai rêvé de NYONS,.. pour y trouver peut-être la VERITE,... derrière le DENI.

            • juluch juluch 24 août 2018 14:05

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Ca a bien changé depuis ’84....les librairies y sont implantées.

            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 août 2018 14:19

              @juluch


              bonjour Juluch, étonnant. cela augure-t-il d’un retour vers les lieux fuit par les parisiens. Je connaissais (ou plutôt mes parents) une sculptrice qui s’est installée dans l’Aude avec son compagnon. Au début, habitant une caravane,..ils ont construit pas à pas une superbe maison, en amassant chaque pierre du pays. Un bijou. Bon ! la vente de fromages de chèvre était insuffisant et elle donna des cours de dessin dans une académie de la région. Une femme d’exception, aimant la solitude. Tous les mois, de manière symbolique, nous lui envoyions 10 euros dans une enveloppe. Parfois plus en périodes de fêtes. Ses peintures tournaient toutes autour du violoniste : YEHUDI MENUHIN. Juste pour sa douceur. Elle le représentait fusionnant avec la musique des sphères célestes. Le pendant de Chagall.

            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 août 2018 15:43

              @cassini


              Aucun regret connaissant la suite de mon histoire. smiley. Le destin, cela vous a une de ces gueule....et puis, l’éternel problème de ceux qui fuient vers l’ailleurs. Abandonner les parents, surtout vers la fin. J’en sais les drames, les non-dits. Jouant ce rôle de soutien avec la cousine Nyssen. Elle toujours en partance pour Arles. Elle ne nous remercie,...d’être là au moment des au secours : les plombs ont sauté... ; 

            • ZXSpect ZXSpect 24 août 2018 21:15

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.


              "

              @cassini


              «  »Aucun regret connaissant la suite de mon histoire. . Le destin, cela vous a une de ces gueule....et puis, l’éternel problème de ceux qui fuient vers l’ailleurs. Abandonner les parents, surtout vers la fin. J’en sais les drames, les non-dits. Jouant ce rôle de soutien avec la cousine Nyssen. Elle toujours en partance pour Arles. Elle ne nous remercie,...d’être là au moment des au secours : les plombs ont sauté... ; «  »


              Quel rapport avec l’article  ????

            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 août 2018 15:18

              @ZXSpect


              Vos commentaires sont tellement nullards que vous n’en avez même plus conscience,...

            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 août 2018 13:03

              http://www.lalibre.be/culture/arts/pour-une-raison-un-peu-surrealiste-le-projet-d-une-maison-bruegel-a-bruxelles-doit-etre-abandonne-5b7ed2c45532aa26ec00c464. je connais très très bien cette maison. Le coup de poignard dans le dos avec la destruction du CHEF-d’OUVRE d’HORTA. LA MAISON DU PEUPLE. Cela ma vraiment foutu le DRAFAC. UN MEURTRE d’AME. https://es.wikipedia.org/wiki/Victor_Horta. POUR info : les bouches d’entrée des métros de paris sont inspiré d’HORTA. http://6continents.canalblog.com/archives/2014/05/18/29896055.html


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 août 2018 13:56

                Révélation qui n’en est pas une Françoise Nyssen avant d’arriver au sommet, (même s’il ressemble à de la choucroute) était chargée de la préservation des bâtiments anciens,...


                • Arthur S Dr Faustroll 24 août 2018 15:17

                  Le plus beau village de France en matière de « produit » (et non pas « site ») touristique et de tiroir-caisse, c’est quand même le Mont-Saint Michel et sa charmante population de villageois authentiques en costumes folkloriques qui on échappé au chômage et à l’exode rural grâce aux encouragements prodigués à travers les subventions départementale, régionales, nationales et même internationales qui viennent améliorer l’ordinaire d’une pitoyable recette forunie par l’entrée de quelques visiteurs égarés...


                  Ca c’est de l’authentique, Môssieu 

                  • Arthur S Dr Faustroll 24 août 2018 15:50

                    @cassini

                    l’eusses-tu cru ?

                  • egos 24 août 2018 17:46

                    Cherchez donc au bon endroit cad dans les villages aux alentours, là ou subsistent encore, tant bien que mal quelques commerces, activités et spécialités locales,

                    alimentaires notamment et vous ne serez pas déçu.

                    Le (ou les sites) que vous citez n’accueille même plus médecin pharmacie, dentiste depuis fort longtemps, seuls qqs débits de boisson et 1 buraliste, hôtels et un magasin alimentaire (de première nécessité) survivent grâce à l’opiniâtreté -présente- de leurs propriétaires exploitant
                    ce qui au vu de leur âge et carrière ne saurait s’éterniser.

                    Ces villages ne subsistent que par leur attrait architectural et patrimonial , leur passé historique et la symbolique des lieux, et du flux des vacanciers, visiteurs et pèlerins.

                    la quincaille étalée au devant des échoppes n’est qu’un pis-aller, au demeurant contesté mais admis par les équipes municipales, 

                    contactez donc le maire pour lui faire des proposions viables ou lui présenter votre projet personnel d’implantation, 
                    il vous réservera le meilleur accueil.




                    • zygzornifle zygzornifle 25 août 2018 10:18

                      il est sur quelle planète ? 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès