• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > L’été léger > Les brèves de Saint Berdolin sur Loire

Les brèves de Saint Berdolin sur Loire

Le café du commerce de chez nous !

La commune de la douceur de vivre

Le conseil municipal de Saint Berdolin sur Loire a décidé de repeindre les bancs de sable. Une fois l'opération effectuée par les services municipaux, des vacanciers sont venus en nombre se plaindre. Il est vrai que personne n'avait prévu d'installer un pancarte : » Attention peinture fraîche ! »

Il a été aperçu à Saint Berdolin sur Loire un curieux pêcheur. Il avait une carotte au bout de sa ligne. Interrogé par un badaud intrigué, il lui a répondu qu'on l'avait averti du prochain passage d'un banc de mulets !

Soucieux de s'inscrire dans le cadre du développement durable, le maire de Saint Berdolin sur Loire a décidé d'installer une prise pour se brancher sur le courant de Loire. Ses administrés ont été enthousiasmés par cette idée lumineuse.

L'horloger de Saint Berdolin sur Loire a souhaité que l'on place un écriteau au bord de notre rivière. « Afin de ne pas troubler la fuite inexorable du temps, il sera désormais interdit de regarder le coucher de soleil de la levée ! »

Le médecin de Saint Berdolin sur Loire dans un souci louable de prévention sanitaire a proposé que l'on soumette tous les culs de grève de la commune à une coloscopie. Une demande de prise en charge a été envoyée à la Sécurité Sociale.

L'association des amis de la Loire a souhaité organiser une fête ligérienne. À l'unanimité il a été décidé de faire une soirée « moules marinières » sur le terrain de football. Nul n'a songé à inviter les bateliers de la région.

Dans un souci louable d'apaisement des tensions entre les communautés sexuelles de la commune, le conseil municipal de Saint Berdolin sur Loire a souhaité débaptiser la rue Du Gué Louis XI pour lui donner le nom de Charles le fol. La proposition s'est mise à dos une partie des habitants.

Après un conflit avec la compagnie des bateliers de Saint Berdolin sur Loire, l'ingénieur chargé de la voirie a décidé de supprimer tous les bateaux devant les portes de garage. On a constaté une augmentation singulière de changement des amortisseurs pour les véhicules du coin.

Lors d'une manifestation fort sympathique, le président des mariniers de Loire a proposé de mener en bateau le maire de la commune. Celui-ci a fort mal pris cette suggestion.

Devant la cascade d'incidents provoqués par l'usage des mots « Bourde » et « Gaffe » sur le bateau à passagers de la commune, il a été voté un arrêté précisant qu'il fallait désormais user des vocables « Bâton » et « Crochet » en lieu et place de ces termes sujets à interprétation malencontreuse.

Pour la fête paroissiale de Saint Berdolin sur Loire, monsieur le curé souhaite marcher sur les eaux de la rivière. Des paroissiennes incrédules et de peu de foi ont cherché à le dissuader de cette folie. Il est vrai que nous sommes dans une période d' eaux hautes.

Chaque année, pour la fête du travail les habitants de Saint Berdolin sur Loire ont l'habitude de se réunir sur la grève. Cette année, le manque d'eau a occasionné la mise en chômage de la cérémonie.

L'interdiction de draguer la Loire a contraint la société des gravières de Saint Berdolin sur Loire à se mettre en sommeil. Il se murmure que cet événement est à l'origine de la légende du marchand de sable …

Un petit groupe de joyeux drilles de Saint Berdolin sur Loire avait décidé de prendre une cuite lors de chaque crue de la Loire. Depuis quelques années, ils sont, contre leur gré, soumis à une abstinence navrante.

Le bedeau de Saint Berdolin sur Loire a oublié à plusieurs reprises d'ouvrir l'église avant la messe. C'est le jour du vendredi saint qu'a eu lieu sa dernière méprise. Le curé, excédé, lui a sonné les cloches le seul jour où il ne le fallait pas.

Le passeur de Saint Berdolin sur Loire prenant sa retraite, il n'a été pas trouvé de successeur. Le maire, inquiet de voir des administrés faire un grand détour a demandé à la société Beaudin de faire le pont lors de du Weekend de Pentecôte. Les ingénieurs de cette société réputée ont cru à une plaisanterie. C'est sans connaître le premier magistrat de cette ville si particulière.

Le maire de Saint Berdolin sur Loire, toujours soucieux de montrer sa différence a fait installer une girouette en forme de poule sur le clocheton de la maison commune. Interloqués, ses administrés ont désiré connaître les raisons de ce curieux choix. Leur édile a répondu que l'église avait bien un coq. Depuis, dans le village, on marche sur des œufs …

Le responsable des finances communales de Saint Berdolin sur Loire a envoyé une curieuse requête à la préfecture de la région Val d'en France. Il a en effet suggéré que la côte de la Loire entre dans le premier marché boursier. Voilà qui risque de mettre un petit grain de sable dans une économie qui touche le fond !

Très inquiet des récents événements en Sicile et en Italie, le maire de Saint Berdolin sur Loire a décidé de créer une brigade fluviale municipale afin de surveiller les berges de sa ville. Il craint l'arrivée massive d'immigrants clandestins. La douceur de vivre de la Loire étant si réputée.

Depuis quelques années, des caméras de vidéo surveillance ont été installées le long des quais de Saint Berdolin sur Loire. Pourtant les actes de vandalisme n'ont pas cessé pour autant. Interrogé lors d'un conseil municipal un peu houleux, le maire a reconnu que les caméras lui permettaient de repérer seulement les bons coins de pêche.

Le curé de Saint Berdolin sur Loire est confronté à un épineux problème. Il y a trois compagnies de mariniers sur la commune qui sont à couteaux tirés. Les uns célèbrent Saint Nicolas les deuxièmes Saint Clément et les derniers Sainte Catherine. Et, pour corser le tout, tous veulent leur procession et leur messe le 21 avril jour de la Saint Anselme. Dieu a bien du mal à reconnaître les siens et le brave curé ne sait plus où donner du goupillon.

Le capitaine de la caserne des pompiers de Saint Berdolin sur Loire a eu une idée saugrenue pour attirer les touristes de la Loire à vélo. Il a souhaité qu'on installe la sirène d'alarme sur une statue éponyme installée sur le dhuit au milieu de la rivière. Lors de la dernière crue, les pompiers n'ont pu être appelés pour aller secourir les personnes encerclées par les eaux.

Pour attirer les entreprises, le maire de Saint Berdolin sur Loire a souhaité installer une zone industrielle sur la grande île de la commune. Il a fait entreprendre des travaux de viabilisation. Hélas, après quelques jours de pluies intensives, le projet est tombé à l'eau.

Le lycée étant juste sur la commune située de l'autre côté de la rive, le maire de Saint Berdolin sur Loire a suggéré que les candidats de sa commune se rendent en bac passer les épreuves du baccalauréat. Hélas, quelques-uns l'ont raté …

L'été dernier notre bon maire a voulu monter l'opération Saint Berdolin-plage. Il est vrai que nous disposons d'une magnifique plage de sable fin en amont du village. Pour cela il a édicté un arrêté municipal autorisant la baignade en cet endroit et il a demandé à une société privée de gardiennage de la surveiller. Il a été surpris de ne pas avoir l'aval du préfet !

Clochemerlesquement vôtre.


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • juluch juluch 6 juillet 2015 11:06

    Pitin...........je me suis régalé !!!!  smiley


    • C'est Nabum C’est Nabum 6 juillet 2015 11:14

      @juluch

      Merci

      Je suis en train d’écrire le second volet de cette saga de Loire
      Vous pouvez tous m’aider


    • diogène diogène 6 juillet 2015 11:24

      @C’est Nabum

      bonjour

      je suppose que vous connaissez ce site ?


      ce n’et pas la Loire,
      mais ce n’est pas très loin.

    • C'est Nabum C’est Nabum 6 juillet 2015 11:38

      @diogène

      Non, je ne connaissait pas

      L’idée de cette série m’est venue en écoutant Jean Claude Bray, un merveilleux conteur creusois.

      Tout est bon dans la tradition orale, c’est comme le cochon


    • OMAR 6 juillet 2015 18:55

      Omar9

      Salut Nabum  ;« L’association des amis de la Loire a souhaité organiser une fête ligérienne... ».

      J’ai adoré....

      Je pense que mon impression est peut-être partagée par de nombreux lecteurs d’Agora  : à la seul lecture du titre, à 100% je sens que l’auteur de l’article ne peut être que vous.

      Et quand, quelque part, vous me faites penser à Alphonse Daudet et ses« Lettres de mon moulin »...

      Heu, juste cette anecdote : je me suis présenté à cette soirée « moules marinières ».
      Mais j’en fus refoulé, car je portais une djellaba , une chechia et des babouches.

      En fait, étant malentendant, j’ai confondu entre une fête algérienne et ligérienne....


      • juluch juluch 6 juillet 2015 18:56

        @OMAR


        Pas mal ça aussi !!!  smiley

      • C'est Nabum C’est Nabum 6 juillet 2015 19:21

        @OMAR

        Je vous remercie

        L’humour n’est pas toujours bien vu et dans ma bonne ville je suis comme vous refoulé des endroits qui comptent.Les gens sérieux n’apprécient pas d’être moqués ainsi. Ils ont le défaut de se reconnaître alors que je ne vois pas pourquoi ...

        Daudet devait être un âne lui aussi pour les siens.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires