• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > L’été léger > Mon Marché du samedi matin

Mon Marché du samedi matin

Mon marché

PNG Cela fait bientôt 40 ans que je fréquente ce marché. Il y a encore des vendeurs qui ont partagé ce parcours en dépit d’un changement de localisation, heureusement toujours en bord de Loire. C’est l’occasion de rencontres, de discussions et d’achats de produits frais et de qualité. J’aime cette ambiance magnifique, ce plaisir d’un rendez-vous hebdomadaire avec des gens sympathiques.

Oh, je ne me presse pas dans ses allées à l’heure de la foule, des queues interminables. J’aime m’y rendre le matin de bonne heure, quand les derniers étals se chargent de victuailles. Le soleil se lève sur la Loire, il y a encore du temps pour la discussion et vous ne risquez pas de vous trouver pris dans un embouteillage provoqué par deux ou trois chariots en travers du chemin.

C’est le moment de la pause-café. Beaucoup de marchands aiment à se retrouver à la buvette de Valérie. Je me mêle à eux ; nous devisons aimablement autour d’un café aux beaux jours ou d’un vin chaud quand les frimas s’imposent à nous. Les plaisanteries fusent ; le forain est taquin, le client bougon et le placier placide. Chacun joue son rôle avec plaisir ; c’est un jeu qui se renouvelle sans cesse.

Mes arrêts sont immuables. Je ne suis pas de ceux qui vont chercher le meilleur prix. Je préfère établir une relation de confiance, un lien d’amitié avec mes vendeurs habituels. Je ne fais pas que passer. J’aime prendre des nouvelles, m’enquérir de la marche des affaires ou bien de celle de la production. Ils me demandent où je vais conter ce weekend, comment vont mes enfants ou bien si mes livres se vendent bien. Nombreux sont ceux d’ailleurs qui en ont fait l'acquisition.

Je commence par l’achat d’un pain complet qui me fera la semaine. Un pain à l’ancienne qui conserve sa saveur et sa texture durant cinq jours : miracle qui échappe souvent aux productions standardisées de nos boulangeries spéciales. Je passe toujours voir mon papy préféré : un sage qui a toujours un mot gentil. Il propose de merveilleuses confitures réalisées avec amour par son épouse, des œufs à manger à la coque et des cornichons comme autrefois. Il a aussi quelques légumes de sa production et parfois un pigeon ou bien une volaille.

Puis c’est le cueilleur de champignons. La Sologne est son terrain de chasse, il y a toujours quelques belles surprises et des valeurs sûres. L’homme étant prévoyant, il propose aussi des bocaux et des sachets de champignons déshydratés pour les périodes creuses. Il dispose d’une armée de ramasseurs et aucune pousse n’échappe à sa sagacité. En ce moment, les morilles sont à l’honneur à des prix à faire pâlir les vrais amateurs.

panier.jpg

Je pousse mon voyage gastronomique jusqu’en Berry avec Marie la Sorcière. Elle est ma plus fervente supportrice et se fait fort de distribuer mes prospectus partout où elle passe. Au-delà de cette qualité incomparable, elle a un formidable fromage de chèvre qui me régale et des produits de son cher Berry qui valent le déplacement. Nous parlons souvent de ses activités de bienveillance : la dame ayant en plus un cœur en or.

Toujours dans le fromage, je vais voir son voisin qui élève avec amour des vaches dans le respect de leur alimentation. Son fromage est délicieux, sa crème fraîche si épaisse que la cuillère tient parfaitement droite en son milieu. L’homme est agréable, discret et d’humeur toujours égale. Il vient de Coullons, un village où j’aimais me rendre quand j’étais enfant. Voilà de quoi nous rapprocher encore !

Puis il y a Aimée et son foie gras et tous les produits dérivés du canard gras. Elle est charmante, aime son métier et ses canards qu’elle sélectionne avec amour. Ses canetons viennent d’une ferme-élevage de la région d’Angers ; ils sont nourris en bordure de la forêt de Marchenoir, juste à côté de chênes truffiers. Les préparations sont succulentes, le produit toujours de qualité, la dame d’une immense gentillesse. C’est un bonheur que de faire halte devant son échoppe.

Pour les légumes, je fais entière confiance à un vrai producteur, pas un de ces margoulins qui vendent aussi des produits provenant de Rungis. Sa curiosité le pousse toujours plus à aller vers la découverte de légumes anciens ; son agriculture est raisonnée. L’homme ne peut être mauvais, il sort de Saint Cyr et a joué au rugby. Ses vendeurs sont d’humeur toujours charmante, c’est un plaisir, d’autant que l’on y trouve vraiment une diversité qui rend la cuisine distrayante.

Puis il y a les autres : ceux chez qui je fais une halte occasionnelle. Ils sont saisonniers comme ce producteur d’asperges vertes de grande finesse ou cet autre qui ne vient que pour vendre son cresson. Il y a encore cet autre fromager dont les chèvres anglo-nubiennes font des bouchons à apéritif qui me poussent à la consommation excessive de vin blanc.

J’achève mon tour de gourmandise chez le poissonnier de Sully qui a la bonne idée de venir de mon village natal. L’homme a un poisson frais et nulle bataille ne se déroule auprès de son échoppe. Tous les Celtes ne sont pas comme dans la bande dessinée d’Astérix. À Ceno, nous savons nous tenir.

J’ai sans doute oublié des vendeurs, des produits qui ne devraient pas passer à la trappe. Je ne veux pas lasser le lecteur et c’est à lui de se faire sa propre opinion en se rendant, à son tour, sur le marché du quai du Roi. Mais gare à celui qui viendrait en critiquant l’endroit : le canal n’est pas loin et il pourrait bien y prendre un bain …

Forainement leur.

marche-sacre-coeur-cholet-49-561195.jpg

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • juluch juluch 23 avril 2016 13:36

    Ces marchés de villages ou de petites agglomérations sont toujours fabuleux.


    Je saurait trop vous conseiller celui de Bédarieux dans l’Hérault. J’y vais depuis plus de 40 ans et c’est toujours aussi génial !!


    Sinon vous avez celui d’Aubagne


    merci Nabum !

    • C'est Nabum C’est Nabum 23 avril 2016 18:49

      @juluch

      Tous les marchés sont fantastiques pour peu qu’on y est ses marques, ses amis, ses habitudes


    • foufouille foufouille 23 avril 2016 13:59

      tu as bien de la chance d’avoir un aussi beau marché.
      c’est combien les cornichons ?
      ça manque de prix d’ailleurs.
      je me souviens que c’était tellement cher que j’ai fait les cornichons moi-même.
      c’est pas difficile.


      • C'est Nabum C’est Nabum 23 avril 2016 18:50

        @foufouille

        Je ne regarde pas !

        L’amitié et la confiance, ça n’a pas de prix


      • foufouille foufouille 23 avril 2016 18:57

        @C’est Nabum
        un porte monnaie vide compte aussi. sinon la fin du mois est difficile.


      • C'est Nabum C’est Nabum 24 avril 2016 08:02

        @foufouille

        Voilà l’argument de la grande distribution ...

        Venez avec moi, il y a moyen de ne pas dépenser trop


      • foufouille foufouille 24 avril 2016 13:49

        @C’est Nabum
        non désolé, un budget limité nécessite de faire attention aux prix sinon le super comme LIDL n’existerait pas. un pot de cornichons de 150g maxi pour 6€ n’est pas pour tout le monde, comme du brie à la truffe.
        des marchés, j’en ai vu pas mal mais quelques vendeurs avaient quand même des prix abordables.
        li faut attention comme dans la grande distribution.
        je n’ai jamais vu le tien par contre.


      • rocla+ rocla+ 23 avril 2016 14:25

        Joli récit Nabum .


        La vraie vie c’ est le marché , avec des vrais gens sachant se lever 
        matin . Un bonheur garanti sur facture que de manger une pomme sortant 
        des deux ou trois variétés présentées au supermarché .

        Le truc c ’est que le marché ne soit pas immense . 

        On peut y voir des vraies fleurs sortant d’ un petit jardin , en direct  d’ iclii . 

        J’ ai pratiqué  marchand forain pendant une trentaine d’ années .

        Les meilleurs souvenirs sont par ex celui d’ un vieux bonhomme venant avec 
        son soles  avec un cageot d’ endives de sa production , deux ou trois kilos , 
        c ’était dans la commune d’ Atteigne dans les Ardennes .

        Ou , sur le marché du dimanche à Chablis  le charcutier qui fabriquait ses 
         boudins direct  sur place et qui le venait au mètre . 

        Mille marchés mille souvenirs .

        • foufouille foufouille 23 avril 2016 15:43

          @rocla+
          « 

          Ou , sur le marché du dimanche à Chablis le charcutier qui fabriquait ses 
           boudins direct sur place et qui le venait au mètre . »
          c’est revenu à la mode. sauf qu’il est souvent fait avec du « sang » lyophilisé et reste en plein soleil avec les mouches qui se posent dessus.

        • C'est Nabum C’est Nabum 23 avril 2016 18:51

          @rocla+

          La vraie vie c’est partir ainsi à la recherche des petits bonheurs
          Je ne cesse de la faire pour écrire des instants magnifiques


        • rocla+ rocla+ 23 avril 2016 18:58

          @foufouille


           c’ est vrai qu’ aux cons on peut leur dire ce qu’ on veut , ils vont 
          toujours , comme le naze  que tu es  , trouver , sans apporter la moindre 
          preuve de ce que tu affirmes des  conneries à dire sur le sujet  . 

          Tu n’ as aucune preuve que le sang de ce charcutier était lyophilisé , 
          les mouches tu ne les as pas vues tu n’ étais pas là , et du soleil il 
          n’ y en avait pas non plus . 

          Il n’ y a rien qui ressemble plus à un connard comme toi , qu’ un autre
           connard comme toi .

        • foufouille foufouille 23 avril 2016 19:18

          @rocla+
          tu bois trop de picrate et de pastis ce qui te rend stupide.
          tu es bourré avant d’arriver au marche donc tu ne peut pas voir ni sentir grand chose.
          sang vendu ici
          http://www.tompress.com/A-2082-sang-de-porc-en-poudre-pour-boudins-500-g.aspx
          j’en ai vu un ou deux qui mettait un torchon dessus le frais, enfin sans vitrine fermée ni réfrigération.
          tu apprendras que le sang tourne assez vite.
          crétin libéral et cassos du RSI.


        • rocla+ rocla+ 23 avril 2016 19:37

          @foufouille


          Excuse moi , je ne peux rien apprendre d’ un pauvre type qui voit tout en noir , 
          qui a pas de pognon pour terminer son mois et qui supposerait qu’ on puisse réussir 
           sa vie en arrivant bourré au marché .

          C ’est ce qui a dû t’ arriver pour finir clochard comme tu es ...


        • foufouille foufouille 23 avril 2016 19:56

          @rocla+
          tu es vraiment un pauvre dégénéré.
          j’ai connu quelques personnes qui travaillaient avec un bon coup dans le nez. en plus, ça réchauffe le matin de bonne heure. _un cassos du RSI ne peut pas comprendre ce genre de chose.
          d’ailleurs si tu as cesser de « travaillé » à 58 ans, c’est louche. forcément un motif inavouable comme cause de permis supprimé pour trop de pastaga.


        • rocla+ rocla+ 23 avril 2016 20:09

          @foufouille


          Tu as raison , tout le monde sait qu’ un bon chirurgien vide d’ abord une bouteille de 
          whisky  avant d’ opérer , ça éclaircit les idées , les pilotes d’ avion aussi 
          ils sont bourrés du matin au soir .

          Faut s’ appeler Foufouille pour croire que d’ avoir un coup dans le nez favorise 
          la précision du raisonnement .

          Je me demande d’ ailleurs si tu écris pas sour l’ empire de l’ alcool 
          pour raconter des craques comme tu le fais . 

          Mon brave connard , j’ ai cessé de travailler à 58 et demi avec 44 années et 
          demie de cotisations .

          Pendant que toi , qui dit ne pas être à la retraite , tu passes tes journées sur Agoravox .

          Tu es donc un pauvre connard entretenu , portant ta haine et ta frustration sur 
          tout ce qui te ressemble pas .

          Un parasite , le  Foufouile 


        • foufouille foufouille 23 avril 2016 20:25

          @rocla+
          j’ai parlé de chirurgien ou pilote de ligne ?
          une bouteille entière est excessif sauf pour toi.
          précises cotisations payer en très grande partie par les salariés qui prennent leur retraite à 67 ANS !
          en dehors du cassos du RSI à la retraite comme toi, tu ne connais aucune raison de ne pas travailler ?
          tu es très limité par ton picrate et aigri ou frustré de ne pas avoir de rollex et de rolls.
          même pas une mercos neuve.
          un vrai parasite, le rocla.
          toujours occupé toute la journée, entre deux bouteilles de vinaigre de vin, sur internet à râler après ceux qui ne sont pas comme et ont toujours payés ses cotisations.
          c’est par ce que tou petit, tu finissais les verres de vin des adultes. c’est pour ça que tu es limité et incapable de comprendre quoi que ce soit.
          bon cassos du RSI.
           smiley


        • rocla+ rocla+ 23 avril 2016 20:50

          @foufouille


          Je me réfère à tes dires précédents , tu n’ es pas retraité , donc si tu es 
           sur Agoravox toute la journée c ’est que tu ne travailles pas . 

          Un parasite dans sa splendeur originelle . 

          Tes insultes de sous-doué de l’ écriture n’ y feront rien . 

          Avec ton QI 130 tu a l’ intelligence d’ un gamin 15 ans .

          Ils se sont trompé dans la mesure devant le 30  il y en a un qui a mis 
          le 1 devant . Depuis tu crois que t’es une lumière alors  que t’as jamais 
          été allumé 

           

          Un parasite dans toute sa splendeur ...

        • foufouille foufouille 23 avril 2016 21:07

          @rocla+
          franchement, venant de la part d’un parasite qui n’a pas voulu cotiser mais a une bonne retraite relative, ça ne risque pas de m’atteindre.
          surtout que les seules personnes qui ne comprennent ce que veut dire être trop gravement malade pour ne pas pouvoir travailler sont des grosses feignasses de crevure libérale de droite.
          à part des nazis dans ton genre et des kappos ou callabos prêts a n’importe quoi pour un bout de pain, tout le monde sait ce que veut dire se faire renverser par un camion.
          même un débile profond comprend.
          et depuis que je sais que tu es un véritable parasite du RSI, c’est encore plus drôle.
          moi j’avais un véritable assurance, pas des cotisations imaginaires d’une feignasse qui s’est trouvé un boulot de feignasse.
          en plus, payé par papa pour débuter. c’est pas avec une paye de smicard que l’on peut acheter une boulangerie au bout de un an.
          plus tu es con et plus te me fais rire.


        • rocla+ rocla+ 24 avril 2016 08:12

          @foufouille



          Si vous voulez parler  à un psychiatre  faites le  ------------- ------------------------------------1                           
          Si vous voulez appeler une ambulance faites le --------------------------------------------------2                             
          Si vous voulez une méthode pour devenir zen faites le ------------------------------------------3

          Si vous pensez que le fait d’ être malade vous donne le droit d’être con faites le ------5

          Si vous pensez vouloir rester dans l’ état que vous êtes faites le--------------------------6

          Si vous n’ avez rien compris à ces messages faites le 3 puis le 5 et entrez 
          votre code secret  puis mettez vous sur un pied pendant 10 minutes .

          Pour une évaluation rapide de votre santé mentale vous pouvez également 
          faire le 3615 code Foufouille-Mescouilles  ....


          La Société Française des Numéros de téléphone «  àlaiseblaise  » vous souhaite 
          un excellent dimanche .


        • rocla+ rocla+ 23 avril 2016 14:26

          solex ... pffft pfttt ...


          • Prudencegayant (---.---.79.191) 23 avril 2016 15:57

            Nabum, l homme presque parfait !


            • C'est Nabum C’est Nabum 23 avril 2016 18:52

              @Prudencegayant

              Votre ironie ne masque pas l’agacement que je vous procure

              J’en suis navré


            • Prudencegayant (---.---.79.191) 25 avril 2016 16:19

              Pas ironique ! Enfin pas autant ! Pas d agacement non plus ! En faisant la somme de vos articles que j ai lu, vous êtes l homme presque parfait. Parfait serait un peu trop ! Ne voyez vous donc plus les compliments, uniquement les reproches ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires