• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > L’été léger > Pour le plaisir et la poésie des mots : la demoiselle !

Pour le plaisir et la poésie des mots : la demoiselle !

JPEG

Le mot "demoiselle" n'est plus guère utilisé, de nos jours, et pourtant quels charmes dans les sonorités du mot, quelle élégance !

 

Il est vrai qu'en ces temps d'émancipation et de libération de la femme, le terme apparaît quelque peu suranné et désuet, le mot "mademoiselle" n'apparaît plus, les jeunes filles qui passent leur baccalauréat sont, désormais, désignées par le terme "madame", sur les convocations qu'elles reçoivent.

 

Et pourtant ! Voilà un mot qui réunit la grâce de la féminité et celle de l'oiseau...

La "demoiselle" réveille des images de jeunesse, de fragilité, de beauté : elle suggère une certaine innocence, une impulsivité pleine de grâces.

Elle nous fait percevoir des envols et des murmures d'oiseaux dans les ramilles, on est comme saisi par une vivacité, un élan, une envie de se libérer, de parcourir le monde, de le découvrir...

On entrevoit un bonheur de vivre, de s'enivrer de toutes sortes de plaisirs...

 

Les sonorités du mot, dentale "d", labiale "m", sifflante "s", son amplitude, ses quatre syllabes révèlent, à la fois, sensualité, douceur, envie de s'affirmer.

Le son "elle" final donne à ce terme une subtilité aérienne, une légèreté étonnante.

 

La demoiselle semble survoler le monde, le saisir, s'en emparer, la demoiselle est l'image même de la légèreté.

Quel terme évocateur ! Quelles transparences et quelle limpidité dans ce seul nom !

 

Venu du latin "dominicella", diminutif de "domina", "la maîtresse de maison", la demoiselle est aussi la maîtresse et l'amie de coeur, celle qui ravit les esprits et attire les désirs...

La demoiselle, associée à l'amour, évoque des images passionnées et ardentes.

Formation de diminutif, le mot révèle délicatesse, douceur, tendresse.

Ce simple mot, aux sonorités évocatrices, nous montre toute l'ardeur et la fragilité de la jeunesse...

 

La demoiselle a fait aussi des émules : jolie forme de libellule, poisson des récifs coraliens, cheminées de fée pleines d'élégance, le mot fait surgir des insectes, des animaux, des paysages étonnants, aux teintes et aux formes éblouissantes...

 

Ce mot si doux ne pouvait que désigner des formes ondoyantes et légères, des images lumineuses de libellules qui frôlent les ondes, des hauteurs aériennes et subtiles...

Les cheminées de fée avec leurs chapeaux, séduisent tous les regards : paysages magiques de la Cappadoce, de la Grèce, couleurs d'ocres, falaises calcaires, éblouissements de blancs !

Les libellules se font danseuses sur l'eau, vertiges de lumières et d'ondoyances !

 

La demoiselle réunit en elle toutes ces hamonies, toutes ces teintes, ces envolées de bonheurs !

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2015/07/la-demoiselle-est-l-image-meme-de-la-legerete.html

 

Vidéo :

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • Docteur Faustroll Lampion 13 août 10:11

    Secrètement, lors des tournois médiévaux, les demoiselles réservaient leur cœur au vaincu.


    • Clocel Clocel 13 août 10:40

      @Lampion

      Même pas !

      Vois comment Rebecca a fait chier ce pauvre Ivanhoé.

      Sans cette bonne Rowena, il aurait été obligé de se finir à la main.


    • Docteur Faustroll Lampion 13 août 10:45

      @Clocel

      ben Abélard, lui, il a préféré cette solution-là, mais ça lui a pas réussi !


    • ? ! 13 août 11:51

      @Lampion
      Excellent !!!
      Ca existe toujours de nos temps.


    • Docteur Faustroll Lampion 13 août 11:58

      @ ?!

      sauf que les tournois se passent à moto et plus à cheval, et ailleurs que dans les lices, mais pour les reste, oui, c’est pareil


    • rosemar rosemar 13 août 12:09

      @Lampion

      Toujours adepte des jeux de mots ! 


    • Docteur Faustroll Lampion 13 août 14:32

      @rosemar

      je vois que maintenant, vous les percevez comme tel
      j’espère que vous en goûtez le sel


    • phan 13 août 10:15
      Ces demoiselles m’autorisent à prendre des écus dans leurs bas : Attention mes demoiselles, je vais vous jeter à la rue !

      • phan 13 août 20:17
        La demoiselle, laissez-moi vérifier la cote du mont et vous n’avez que vos petits pois pour dîner ? 

      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 13 août 20:22

        @phan
        Je vous demande de vous arrêter !!!


      • phan 14 août 01:07

        @Aita Pea Pea
        Et ces demoiselles qui vous demandent de vous arrêter !!!


      • Clocel Clocel 13 août 10:41

        Bonjour Mademoiselle !

        10 minutes plus tard...

        Au revoir Madame ! smiley


        • phan 13 août 13:16

          @Clocel
          10mn, Madame a reçu un traitement précoce ....


        • troletbuse troletbuse 13 août 13:32

          @Clocel
          Probablement pas Rosemar. Elle préfère mourir, la fleur fanée  smiley


        • amiaplacidus amiaplacidus 13 août 14:09

          @Clocel
          « ... 10 minutes plus tard ... ».

          Douche comprise ?


        • Docteur Faustroll Lampion 13 août 10:48

          Pour les amateurs d’énigmes.

          Que signifie :

          Mademoselle je bis à vore.” ?


          • chantecler chantecler 13 août 10:53

            @Lampion
            Fastoche : je bois à votre santé !
            Tout amateur de femme sait cela !
             smiley


          • Docteur Faustroll Lampion 13 août 11:55

            @chantecler

            tu as oublié deux choses :
             Mademoiselle sauf « i »
            et
             je bois sans « o » (eau)


          • Clocel Clocel 13 août 12:01

            @Lampion

            « je bois sans « o » (eau) »

            Comme la boucherie ? smiley


          • chantecler chantecler 13 août 12:02

            @Lampion
            Oh !
             smiley
            Je suis si confus !


          • Docteur Faustroll Lampion 13 août 14:37

            @chantecler

            tu pourrais répéter stp ?
            je ne détecte pas certains sons, surtout quand le tout est confus


          • chantecler chantecler 13 août 15:37

            @Lampion
            Je ne savais pas qui reprendrait ce mot mais je savais que ça arriverait !


          • Effondré remonté Effondré remonté 13 août 21:18

            @Lampion
            C’est bien beau tout ça, mais ... le tout de leur cru ?


          • Aristide Aristide 13 août 11:04

            Moins poétique, quoique, les demoiselles désignent les carcasses de canard gras débarrassées des magrets, du foie, des cuisses ... 

            Grillées au feu de bois, elles constituent un plat convivial qui a la caractéristique d’être savourés en utilisant ... ses doigts pour retirer la viande au plus prés de l’os, la meilleure disent les spécialistes. Cuites dans leur graisse, ces demoiselles permettent aussi de confectionner des gratons ou fritons ...


            • Docteur Faustroll Lampion 13 août 11:56

              @Aristide

              elles désignent aussi certaines libellules, légères et élégantes

              chacun voir le monde à sa façon, et les mots n’évoquent pas lamême chose pour tout le monde


            • rosemar rosemar 13 août 12:10

              @Lampion

              Je les évoque dans l’article...


            • rosemar rosemar 13 août 12:12

              @Aristide

              Moins poétique, mais intéressant : encore une utilisation du mot « demoiselle » dans le domaine culinaire...


            • rosemar rosemar 13 août 12:19

              @Aristide

              Et aussi :

              « Nom de divers oiseaux, entre autres de la mésange à longue queue.
              Demoiselle de Numidie, espèce du genre grue, bel oiseau d’Afrique qui imite, comme le singe, tout ce qu’il voit faire aux hommes  ; il a sur la tête une fort belle touffe de plumes, et d’autres plumes à l’entour qui lui forment comme des oreilles.
              [La duchesse de Gesvres] C’était une espèce de fée, grande et maigre, qui marchait comme ces grands oiseaux qu’on appelle demoiselles de Numidie, Saint-Simon, 113, 226. »


            • Aristide Aristide 13 août 13:12

              @rosemar

              Un autre mot : le « paletot ». Quel rapport ? Et bien c’est le complément de la carcasse du canard gras. La peau, les manchons et les cuisses, le compose, la carcasse a été retirée comme le foie et les magrets, ... reste donc cette peau grasse. Ce paletot est souvent farci et recousu, il se présente alors comme un canard entier, cuit au four ou mieux à la cheminée, il régale les convives du réveillon.

              Difficile à trouver en dehors du pays occitan, il faut aller sur les marchés au gras du Tarn à Albi ou Gaillac, du Gers à Auch ou Lectoure, des Landes jusqu’au Pyrénées pour le trouver... 


            • rosemar rosemar 13 août 13:21

              @Lampion

              Et aussi : la chrysope verte ou demoiselle aux yeux d’or !

              https://fr.wikipedia.org/wiki/Chrysope_verte


            • rosemar rosemar 13 août 13:23

              @Lampion

              « Elle constitue un ennemi naturel de certains ravageurs en horticulture et arboriculture. »


            • rosemar rosemar 13 août 13:24

              @Aristide

              Certains sont de fins gourmets...


            • Aimable 13 août 13:52

              @Lampion
              Quand j’étais enfant chez moi il y avait une mare ou les demoiselles bleues venaient se mirer , je restais des heures a observer leur ballet .


            • amiaplacidus amiaplacidus 13 août 14:14

              @Lampion

              Les demoiselles, libellules, légères et élégantes sont en fait de redoutables prédateurs, mais utiles en fait, elles font un carnage de mouches, cicadelles et autres insectes pas vraiment agréables.


            •  Aaaah ! (comme le disait mon grand-père ) « j’en ai enfoncé des pavés dans les bras d’une demoiselle pour faire les boulevards le long des trottoirs  »

               Mes hommages à la donzelle* ...hie hie hie ! smiley

               * S.A


              • Aimable 13 août 14:33

                @Armand Griffard de la Sourdière
                C’est vrai que toutes ces demoiselles sont nombreuses , qu’elle est leur lien ?


              • @Aimable
                 « Qu’elle » est leur lien 
                 il faut ouvrir celui que je vous propose pour voir à quoi elle ressemble  la fameuse « demoiselle » de paveur qui fonctionnait ni à voile ni à « paveur »...oups !
                 Juste les mains sur ses hanches ou sa taille ...et hardi petit ! enfonce moi çà !
                 
                PS. demandez au CRS de 68... ils s’en souviennent encore smiley


              • rosemar rosemar 13 août 19:45

                @Armand Griffard de la Sourdière

                Un mot riche de significations diverses : la demoiselle inspire...


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 13 août 14:41

                Avec un bon traitement on fait de demoiselles des damoiseaux. Faut tête moderne !




                  • Clocel Clocel 13 août 14:55

                    les nuits d’une demoiselle.

                    Pas pu résister, désolé ! smiley


                    • troletbuse troletbuse 13 août 14:58

                      @Clocel
                       smiley  smiley


                    • Aimable 13 août 15:01

                      @Clocel
                      N e soyez pas désolé, un excellent rappel de cette demoiselle qui était au très fond de ma mémoire smiley


                    • Clocel Clocel 13 août 15:06

                      @Aimable

                      Peut pas m’empêcher de penser à tante Yvonne entendant cette renarde de Colette ! smiley

                      Le téléphone de l’ORTF a dû chauffer !


                    • @Clocel
                      « Le téléphone de l’ORTF a dû chauffer ! »

                       smiley smiley smiley
                      Inutile de dire que j’ai adoré....
                      Rosemar ....peut etre moins.. elle a ^peut etre deja le teléphone en main smiley smiley


                    • Aimable 13 août 15:13

                      @Clocel
                      Il est vrai que Collette avait dans ce domaine un répertoire très bien fourni , une vraie cochonne .  smiley
                      Je pense que le général avait du téléphoner pour que cette brave Colette passe a l’heure ou tante Yvonne dormait .


                    • Clocel Clocel 13 août 16:31

                      @Aimable

                      Patachou avait un répertoire pas mal aussi dans le domaine, pas enregistré, hélas...

                      Mais, au dire de Brassens, qui n’était pas le premier venu, ça envoyait le steak !


                    • Docteur Faustroll Lampion 13 août 18:35

                      @Clocel

                      Brassens n’était pas non plus le premier à venir dans le lit de Patachou qui a largement contribué à le lancer : lien


                    • mursili mursili 14 août 02:59

                      It was a teenage wedding, and the old folks wished them well
                      You could see that Pierre did truly love the mademoiselle
                      And now the young monsieur and madame have rung the chapel bell
                      « C’est la vie », say the old folks, it goes to show you never can tell

                       Chuck Berry



                      • mursili mursili 14 août 10:57

                        @rosemar

                        Eh oui, de la musique avant toute chose ... et pourquoi pas du rock’n roll. Chuck Berry a lui aussi été touché par la grâce du mot demoiselle.

                        Et Nerval avait sans doute en tête une demoiselle aperçue dans Une allée du Luxembourg quand il a écrit ce poème :

                        Elle a passé, la jeune fille
                        Vive et preste comme un oiseau
                        À la main une fleur qui brille,
                        À la bouche un refrain nouveau.

                        C’est peut-être la seule au monde
                        Dont le coeur au mien répondrait,
                        Qui venant dans ma nuit profonde
                        D’un seul regard l’éclaircirait !

                        Mais non, – ma jeunesse est finie …
                        Adieu, doux rayon qui m’as lui, –
                        Parfum, jeune fille, harmonie…
                        Le bonheur passait, – il a fui !

                        Gérard de Nerval


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité