• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Ah ! ça ira....ça ira...., tous les « Argentocrates » à la lanterne

Ah ! ça ira....ça ira...., tous les « Argentocrates » à la lanterne

Les Débats, du Café du Commerce de « Sainte-Mère des Banlieues »

 Ah !..ça ira,..ça ira.., tous les ‘Argentocrates’ à la lanterne

J’étais là assis au bar, bien peinard, à siroter mon premier Ricard, quand d’un coup, et intempestivement comme à son habitude, entra.... en chantant, le grand JIMMY : 

- Ah !....ça ira,.....ça ira ......ça ira......, tous les ‘Argentocrates’....on les pendra.

 - Oh, Oh ! lui lança FANFAN la logique, tu as l’humeur bien révolutionnaire ce matin. Je ne sais pas ce que tu fêtes dans ta tête, mais si c’est l’anniversaire du 14 Juillet, je te rappelle gentiment qu’il est sacrément dépassé !

 - Mais non mon ami, je ne suis pas aussi taré que ça..... Moi je fête la prochaine Révolution, la grande Révolution, celle qui doit venir sous peu,....et qui...

Aussitôt, la voix moqueuse de LAURIE, la jeune étudiante en Sociologie, l’interrompit.....

 - C’est O. K., Monsieur JIMMY,..... et où avez-vous entendu dire ça ?

 - Oui ! Elle a raison la petite, reprit COCO, l’adjoint au Maire, où as-tu entendu ça ?

 - Eh ! Lâchez-moi un peu les gars,....lâchez-moi les baskets. D’abord, je ne l’ai pas entendu dire,...je l’ai lu, lu de mes yeux, lu ! .... Voilà, tous les matins de bonne heure, je vais acheter mon ‘canard’ au coin presse, en bas de l’avenue, et là, en buvant tranquillement mon café, je jette toujours un petit coup d’oeil sur la une, des journaux.

C’est à ce moment là que JEANNOT le rouquin, qui s’était joint à la conversation l’interrompit pour lui lancer la petite vanne qu’il avait préparée :

 - Alors, juste ce matin, Mesdames et Messieurs, il y avait, comme par hasard, imprimé à la une de tous les journaux de France, le ‘gros’ mot de,....... ‘Révolution’ ! Et de s’esclaffer bruyamment. Alors, notre grand JIMMY, vexé et courroucé, se tourna vers lui, et lui lança :

 - Mais tu n’as rien pigé mec ! Tu aurais pu au moins me laisser finir mes explications, avant de dire ta connerie !....Mais je dois vous dire mes Amis, que JEANNOT a en partie raison, car, sur aucun journal, je n’ai lu le mot de : ‘Révolution’,.....

- Par contre, j’ai lu .....et re-lu à la pelle, tous les évènements de malheur que nous subissons tous aujourd’hui, toutes ces catastrophes, plus cruelles, et plus inhumaines les unes que les autres ; Catastrophes dites naturelles pour certaines, mais combien d’autres, provoquées par nous-mêmes, les Hommes : la famine, la misère, le chômage, les guerres, les crimes, les viols.....etc.....

Et, à un moment, l’Esprit saturé, les pensées embrumées par toutes ces calamités, toute cette détresse, je me suis dit : Mais ce n’est pas possible que l’on continue comme ça ! On va tout droit dans le mur,.... on va tous se casser la gueule !

- Et ce n’est qu’un peu avant d’arriver ici, au Café,......et ça, je vous le jure, que dans ma tête il s’est passé une chose bizarre : tous les titres des malheurs ou des catastrophes, que j’avais lu en vrac, toute la matinée, ont commencé à danser et à virevolter dans mon Esprit, et de cette sarabande a émergé dans mon inconscient, comme un ‘nom commun’ à toutes mes pensées, le mot : ‘REVOLUTION’  !

Et pourtant ce mot, je ne l’avais, ni lu, ni entendu, ......nulle part, ce matin là !

Après un court moment de silence, et tout pensif, il ajouta comme pour lui :

- Et c’est pour avoir seulement ‘imaginé’ ce mot, que je suis arrivé ici, en chantant : « La Carmagnole »  ! Ce chant révolutionnaire que je ne connais même pas. Je vous assure les Gars, que ce truc qui vient de m’arriver est bizarre. Et d’un coup, se touchant le front, il se tourna vers ‘l’Erudit’ assis au fond de la salle : Mais vous, Monsieur le Professeur, peut-être pourriez-vous un peu, nous expliquer ce qui s’est passé dans ma tête ce matin ? 

Et le vieux Prof. qui n’attendait que cela, se leva et s’adressa à la salle :

 - Bonjour mes Amis,......j’écoute votre conversation depuis le début et je suis très intéressé. Car si l’expérience que vient de vivre notre JIMMY, n’est pas très courante,....elle n’est pas très rare non plus, seulement les Gens n’en prennent pas toujours réellement conscience. On peut parler de pressentiment ou de prémonition, et ......

 Mais jugeant que ses explications seraient quelque peu hermétiques pour son auditoire, le Professeur décida de revenir au cas concret, de JIMMY :

 - Voyez-vous mes Amis, toute l’expérience qu’a vécu et très, très, bien expliqué votre copain est un phénomène pour ainsi dire normal, que nous vivons pratiquement tous, tous les jours,. Toutes les informations qui font la une de la presse, de la radio ou de la télé, sont d’abord enregistrées en vrac et de façon quasiment inconsciente dans tous nos cerveaux. Ce n’est qu’ensuite, que par leur répétition .....ou par le choc qu’elles peuvent provoquer dans des Milliers, sinon des Millions d’Esprits humains, que ces ‘données virtuelles’ éparses, peuvent s’amalgamer, prendre corps et se transformer en ‘action réelle’ !

 Devant le silence attentif de la salle, le Vieux Professeur continua :

 - Oui, je sais, pas facile à comprendre ce que je vous dis là, mais pas très facile à expliquer non plus. Le mieux est certainement de faire une expérience. Un matin, dés votre réveil, prenez pleinement conscience de toutes les nouvelles, que vous voyez, entendez ou lisez, de toutes ces informations qui les unes enchaînées aux autres, vous inondent l’Esprit :

 * Près de 8 Millions de Français vivent sous le seuil de la pauvreté ; des policiers ripoux à Lyon ; les écarts entre les revenus des Riches et des Pauvres, sont de plus en plus inadmissibles ; des P.D.G. du CAC 40, qui gagnent 15 Millions d’euros par an, soit 1000 fois plus qu’un Smicard ; une Enseignante s’est immolée par le feu ; le suicide d’un SDF ; etc....

 Que vous le vouliez ou non, en toute conscience ou pas, toutes ces injustices criantes et inadmissibles, ressassées à l’encan, poussent même les plus calmes,........ à la révolte !

 Et là, levant ses deux bras, le vieux Prof. conclut :

 - Alors, comment voulez-vous, qu’après avoir vu, lu et entendu, jour après jour, toutes ces injustices, , ces passes-droits, ces privilèges et toutes ces mêmes iniquités, plus honteuses et inhumaines les unes que les autres,.....que des milliers de Citoyens, ne pressentent pas, comme notre JIMMY à nous, toutes les prémices d’une ...... « Révolution » !

 Et, marquant un temps d’arrêt, .....comme pour mieux accrocher son auditoire, l’Erudit l’air futé et en élevant quelque peu la voix, ajouta :

 - Mais peut-être qu’aujourd’hui, de par notre expérience, il y a certainement mieux à faire que de faire des Révolutions, qui se terminent toujours dans des bains de sang.

 - Oh ! Vous Professeur, lui lança BOUBOULE, vous avez une idée derrière la tête.

- Oui ! Peut-être mon petit Ami. Mais avant toute chose, il nous faut comprendre qu’à notre époque, une grande ‘Révolution armée’, du type 1789, serait anachronique, et pour tout dire totalement irresponsable. L’arrivée du ‘Grand Soir’, auquel de nombreux Peuples croient encore,.... n’a plus aucuns sens, !

- Vous avez grandement et totalement raison Professeur, cria presque MOULOUD, Regardez tout ce qui se passe en ce moment dans mon Pays, comme d’ailleurs, dans presque tous les autres Pays arabes : des vols, des viols, des crimes et du sang partout....partout ! Alors toutes ces Révolutions, il y en a vraiment marre maintenant !

 - Oui ! C’est exact mon Petit. Tout le monde a peur des Révolutions ! On ne sait pas trop comment elles commencent et encore moins comment elles vont finir. Mais ça tombe bien, car pour y réfléchir depuis quelques temps......je crois avoir trouvé un début de solution.

Tous les « Argentocrates » à la lanterne

Après avoir pris une bonne rasade de son Pastis matinal, et pris également, par la même occasion, une bonne respiration, le vieux Professeur attaqua :

 - Bon ! Maintenant vous allez faire un peu travailler vos méninges ; .....Contrairement à ce que l’on pense, une Révolution est rarement le fait d’une ‘génération spontanée’. Une Révolution, est toujours la conséquence d’une accumulation de faits négatifs, ....d’injustices sociales, d’inégalités vitales, de précarités, de misère, de chômage, etc....etc.....et le tout couronné par des privilèges de classes, totalement inadmissibles à notre époque !

Et maintenant, mes Enfants, pour voir si vous m’avez bien écouté, depuis le début, ....je vais vous poser une question : ....Quel est le « Grand Dénominateur Commun » de toute la misère du Monde, et de tous les ‘maux’ de la Terre,...... que je viens de vous citer ?

Alors là, silence complet dans la grande salle. Le Professeur lui-même en était surpris. Quant on entendit la voix hésitante de ‘FANFAN la logique’ (c’était toujours lui) :

- Je pense Monsieur le Professeur que......si je ne me trompe.....que le fauteur de tous nos malheurs du Monde, c’est....L’ARGENT !

- Bingo FANFAN, tu as gagné ! S’écria, le vieux Professeur ! Oui mes Amis, le premier coupable de tous les malheurs de la Planète, de toutes les souffrances de l’Humanité est : directement, mais aussi bien souvent indirectement, l’ARGENT ! L’Argent, et tout ce qui en découle : le fric, le pognon, les richesses, la bourse, le capitalisme,........en un mot, tout ce qui, de près ou de loin, à des relents ‘aurifères’ ! L’odeur préférée des ‘Argentocrates ‘

Un Centre de Contrôle Permanent des Fortunes. (C.C.P.F.)

- Le projet que je propose est simple, très simple même, par contre son application et surtout son acceptation par les ‘Riches’ sera certainement plus difficile ! L’objectif final, est tout simplement de mettre tout le domaine de la finance, dans la transparence, en créant un grand fichier National, et aussi bien sûr.....International, dans lequel serait enregistrés tous les Citoyens du Monde, ayants des fortunes ou des revenus, .....dépassants un certain niveau.

 - Oh ! Oh ! Professeur, s’écria COCO, l’Adjoint au Maire, et vous croyez que tous les ‘Gros Riches’ vont accepter de présenter le détail de leur fortune, en public ?

- Aujourd’hui, NON, bien sûr,....mais demain, certainement OUI ! ! Car depuis quelques temps les esprits évoluent énormément dans ce domaine et il semble qu’à présent que les ‘Gros Riches’ accepteraient, et demandent même, d’être taxés de façon plus juste, en fonction de leurs richesses, et de leurs très hauts revenus ! Ce mouvement à peine croyable, certainement généré par la peur de révoltes meurtrières à venir, ou d’un sentiment de honte rentrée, ou peut-être même de compassion et d’Amour,...... pourquoi pas, nous vient d’Amérique. Il a été lancé et est chapeauté par les deux plus grosses fortunes de la Planète : Warren BUFFET et Bill GATES. Impensable, il y a seulement quelques mois, ce changement d’état d’esprit devrait apporter une plus grande crédibilité au projet que je voulais vous proposer, et devrait même, en faciliter largement la faisabilité.

 - Une fois ces grands fichiers établis, continua le Vieux Prof., des Contrôleurs financiers spécialisés, devront analyser comment s’est construit le magot de chaque Nanti, de son origine à maintenant, et devront aussi et surtout, voir, s’il y a eu, tromperies, vols ou malversations ! Et ensuite bien sûr, il faudra assainir et remettre de l’ordre dans les comptes.

 - Et pour conclure, ajouta le Professeur, je vais vous dire le fond de ma pensée : ce « Projet de finances transparentes » est la seule voie, possible et pérenne pour l’Humanité. Sans cette modernisation profonde du domaine financier, que l’on pourrait assimiler à une ‘Révolution dans la douceur’, nous aurons obligatoirement, et certainement à brève échéance, une ‘Révolution dans la douleur’.

Mais, la très grande et très notable différence, c’est qu’avec les nouvelles structures financières que nous proposons dans notre ‘Révolution douce’, au lieu de décapiter les Têtes, des Aristocrates, comme en 1789 pendant la Terreur, on décapiterait demain, seulement les,....... Fortunes, des ‘Argentocrates !  Et seulement, ......les fortunes bien mal acquises ! 

 Raymond MONEDI

 Octobre 2011


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • luluberlu luluberlu 29 octobre 2011 14:36

    Méfie du Ricard....


    • JL JL1 29 octobre 2011 15:34

      Belle histoire, bravo Monedi.

      Bien sûr qu’il faut couper la tête de ces fortunes insolentes et destructrices. Mais comment s’y prendre ? Les révolutions sont des révoltes qui ont réussi : si des révoltes sont prévisibles, je ne vois pas comment l’une d’elle pourrait déboucher sur un nouvel ordre.

      Quant à attendre de ceux qui nous ont amenés là qu’ils apportent des solutions, c’est encore plus illusoire. Non, décidément, je ne vois pas comment en sortir.


      • jean 29 octobre 2011 19:36

        Tout à fait excellent, merci à vous, vous comptez l’adapter en pièce de théatre ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires