• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Comme la prunelle de leurs yeux

Comme la prunelle de leurs yeux

Ne coupez pas ! 

L'insupportable dépendance.

Il est un phénomène de société qui a si profondément bouleversé les rapports humains, la relation aux autres et au monde, qu'il n'est pas possible d'envisager la vie sans ce petit objet si précieux. Il contraint les enseignants à une guerre permanente, une traque de tous les instants pour pister le fautif, pour surprendre le contrevenant au règlement intérieur, pour prendre sur le fait le fraudeur …

Les parents eux-mêmes savent combien ils ont dû batailler pour repousser l'échéance, pour différer cet achat incontournable qui désormais atteste de leur attachement à leur progéniture. Cette petite merveille a été l'objet de chantage, de négociations fatigantes, de réclamations geignardes de la part de petits monstres gâtés qui n'en ont jamais assez !

Puis, l'achat effectué, ils se rendent vite compte qu'il faut toujours remettre le sujet sur le tapis. Les parents se pensaient soulagés de cette pénible période mais bien au contraire, ils vont la vivre à intervalles réguliers pour finir par acheter un modèle plus performant, pour payer toujours plus un usage sans limite. Ils sont pris au piège d'un appareil diabolique qui va les priver progressivement du contact réel avec leurs chers petits.

Je ne vais pas les plaindre. Ils n'ont récolté que ce qu'ils ont semé, même si d'affreux et odieux prescripteurs leur avaient insufflé tant d'idées reçues, tant d'images trompeuses, tant de manipulations publicitaires, qu'ils n'étaient sans doute pas à armes égales pour lutter contre ce rouleau dépenseur sans fond …

ils vont même jusqu'à se faire les complices de leur bourreau. En effet , quand par malheur un pauvre adulte fait simplement son travail en appliquant le règlement intérieur, on voit les parents se précipiter au collège. Qui s'est aventuré à confisquer, comme lui impose sa mission, ce trésor qui intempestivement a résonné dans la classe, sait de quoi je veux parler. Dans les heures qui suivent, des parents furibards déboulent en hurlant, menaçant tous ceux qui s'opposent à la liberté de leur chérubin de communiquer avec le monde.

Car vous l'avez compris, ce joyau de la couronne, plus précieux encore que la prunelle de leurs yeux, est le téléphone portable du petit chéri. Il est interdit d'entraver la liberté de converser avec la planète entière afin d'émettre des messages essentiels, des pensées d'anthologie pour la poésie ou la philosophie. Des parents, qui, il y a quelques jours, vous ont juré qu'ils travaillaient, qu'ils avaient des soucis, qu'il leur était impossible de venir vous rencontrer au collège, surgissent de leur boîte comme des diablotins hystériques.

Mais ce n'est rien encore par rapport à ce que nous avons eu à subir de la part du fautif, pris sur le fait dans un lieu qui ne peut être un sanctuaire au nom de la vénalité de nos élus. Il est interdit de prohiber le téléphone portable dans l'enceinte d'un établissement scolaire ; les opérateurs ont sans doute versé quelques subsides à nos joyeux législateurs pour interdire une mesure qui serait radicale : équiper nos collèges de brouilleurs ! Alors, le jeu de cache -cache est permanent et les crises si nombreuses qu'il serait vain de les décrire toutes.

Le méchant professeur « confiscateur » va se trouver noyé sous un flot d'insultes. Il vient d'attenter à la vie même de sa victime qui lâche les flots de sa vulgarité langagière. Dans ce cas -là, il n'y a plus de limite, plus de retenue. Ce ne sont que propos orduriers, cris incontrôlés, crises de larmes ou menaces d'une violence extrême. Vous pouvez être certain que le grand frère, l'oncle ou bien le père en personne sont censés venir dans les quelques minutes qui suivent pour vous fracasser, vous casser la gueule ou à défaut, votre véhicule.

Parfois, il ne se passe rien. Vous avez alors devant vous un enfant détruit par l'injuste privation. Il va se refermer tel une huître, se mettre à bouder, refuser de bouger, pleurer jusqu'au bout de la journée. C'est la dépression, le malheur absolu, la catastrophe nucléaire. L'enfant devient zombi, chiffe molle, victime déjà sur le chemin de l'échafaud. La comédie prend de telles proportions qu'il est parfois nécessaire d'appeler les parents sur le champ pour en venir à bout.

Je n'exagère en rien. J'ai connu les deux versants de cette même comédie que notre société tout entière offerte au consumérisme, fait passer pour une tragédie. Ce maudit portable serait indispensable, un lien vital avec la famille, un garant de la sûreté, une bouée de secours. En priver un enfant, ne serait-ce qu'une journée, c'est menacer son existence et sa santé.

Tout le monde est tombé dans le panneau. Les enfants par le truchement de leur croyance dans le caractère indispensable de cet appareil magique, s'érigent en bourreaux de tous les adultes. Ils refusent toute frustration, nient tout règlement, abattent toutes les barrières de la civilité pour conserver l'objet même qui les a transformés en impitoyables monstres domestiques ! C'est notre génération qui a accepté cette transformation et il n'y a pas de quoi en être fier. Il serait temps de couper enfin cette dépendance démoniaque à un objet porteur, à mon avis, de toutes les tares de notre société.

Insupportablement leur.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 18 octobre 2013 09:30

    Bonjour
    Les psychanalystes appellent cela objet transitionnel
    D’autres parleront de doudou..
    Un élément en tous cas essentiel des nouvelles formes de narcissisme et un symptôme de solitude moderne, effets directs des nouvelles valeurs consuméristes.
    Malins, les marchands, qui gagnent sur tous les tableaux !


    • C'est Nabum C’est Nabum 18 octobre 2013 10:07

      ZEN


      Il n’y a plus de transition.

      Le téléphone ne permet pas de passer à autre chose, c’est l’OBJET



    • ZEN ZEN 18 octobre 2013 09:38

      Allo ! T’es où ?...


      • bibou1324 bibou1324 18 octobre 2013 09:47
        Quand on voit la dépendance que cela entraîne, on se dit que le portable, ça devrait être interdit aux mineurs, et non interdit aux enfants de moins de 6 ans comme c’est prévu. Cette cochonnerie est anti-sociable au possible ...

        • C'est Nabum C’est Nabum 18 octobre 2013 10:08

          bibou1324


          L’interdiction serait pire encore ! 

          Nous sommes englués dans ce fil imaginaire !!!

        • L'enfoiré L’enfoiré 18 octobre 2013 17:19

          bibou,

           Vous oubliez quelque chose : la géolocalisation désirée par les parents pour les enfants dont ils ont la charge.
           Cela se représente dans l’autre sens.
           Tous les développements technologiques, s’ils n’avaient que des aspects négatifs, ils ne vivraient pas longtemps.
           
           


        • ZEN ZEN 18 octobre 2013 09:55

          bibou
          Le dernier lien est excellent ! C’est tout à fait ce que l’on voit tous les jours, à la sortie des lycées, par exemple


          • Dwaabala Dwaabala 18 octobre 2013 11:12

            Ça, c’est pas de la mythologie grecque.


            • C'est Nabum C’est Nabum 18 octobre 2013 11:24

              Dwaabala


              Il se dit pourtant que Zeus a négocié un contrat avec SFR pour équiper toute sa troupe !

            • Robert GIL ROBERT GIL 18 octobre 2013 11:40

              en plus ça pose d’autres problemes encore plus grave...

              voir ce PPS : DU SANG DANS VOTRE PORTABLE


              • C'est Nabum C’est Nabum 18 octobre 2013 11:46

                ROBERT GIL


                Merci

                Une fois encore nous ignorons l’enfer du décor ! 

              • c’est pas grave 18 octobre 2013 11:54

                jamais les moyens de communication n’ont été aussi nombreux 

                jamais l’individu ne s’est senti aussi seul 

                l’enfer moderne est riche en paradoxes, d’autant plus riche d’ailleurs que je suis bien persuadé que tous les intervenants de ce fil (dont je salue l’inquiétude et la clairvoyance ) dispose d’un de ces petits objets

                en ce qui me concerne , c’est non, définitivement non 
                et je sais pourquoi 

                merci pour cet article et pour les commentaires assez peu téléphonés 

                 

                • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2013 09:36

                  c’est pas grave


                  Les cerveaux se vident ...

                  La grande lessive est en route !

                • ZEN ZEN 18 octobre 2013 12:25

                  pas grave

                  Oui, je l’avoue, à ma grande honte, j’en ai un... smiley
                  Un vieux Samsung antédiluvien, qui ne sert qu’à téléphoner, dont aucun d’jeune ne voudrait plus, même en CP
                  Il me sert juste occasionnellement pour des appels d’urgence au cas d’accident possible à vélo dans la campagne pour appeler les pompiers...
                  Il y a tout de même des appareils qui ont sauvé des vies.


                  • realTMX 18 octobre 2013 13:43

                    A propos des appareils qui ont sauvé des vies, tu voulais probablement parler des défibrillateurs.


                  • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2013 09:38

                    ZEN


                    Comment faisions nous avant ?

                    J’ai descendu la Loire en canoe sans cet instruùment si encombrant 

                  • ZEN ZEN 20 octobre 2013 12:57

                    La Loire n’est pas l’ Amazone...


                  • gaijin gaijin 18 octobre 2013 13:13

                    privé de portable ?
                    non mais allo
                    t’a des pouces et t’a pas de portable ?
                    non mais allo quoi ?


                    • c’est pas grave 18 octobre 2013 13:49

                      ne riez pas Gaijin 
                      je me suis laissé dire qu’une nouvelle maladie était apparue due à la sur-utilisation du pouce 

                      la poucite , je crois 

                      mais pas de problème
                      quand tous les poussins seront atteints de poucite , vous verrez que les promoteurs mercantiles en appelleront à un peu de doigté 


                      @ Zen 

                      je ne vous cache pas que je m’attendais un peu à ce que débarque l’argument strictement utilitaire du téléphone, que je peux du reste comprendre 
                      au demeurant , je reste sur ma position , car je crois aux vertus d’une forme d’exemplarité 

                      et puis je pense qu’à être trop protégé , on s’expose davantage 

                    • gaijin gaijin 18 octobre 2013 13:55

                      pas grave
                      oui j’en ai entendu parler mais je préfère en rire
                      ( ça dépend des jours aujourd’hui j’en ai marre d’en pleurer )
                      et puis si dieu a donné a l’homme des pouces opposables c’est bien pour envoyer des sms
                      c’est quand même bien la preuve ....


                    • c’est pas grave 18 octobre 2013 14:31

                      Gaijin , je dis pouce !
                      je me suis laissé dire que sms était le malicieux acronyme de « soumis malgré soi » 
                      mais il est vrai que ça n’est pas prouvé 
                      un bon point pour vous 


                    • c’est pas grave 18 octobre 2013 22:57

                      Ravel jouait très bien de son unique main gauche 
                      il ne faut désespérer de rien 

                      à bientôt ?

                       :)

                    • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2013 09:39

                      gaijin


                      D’après des études morphologiques la taille des pouces des enfants s’accroit 

                    • realTMX 18 octobre 2013 13:42

                      L’interdiction du portable dans les lieux publics devrait être une priorité.

                      Combien de personnes se sentent gênées dans les restaurants lorsqu’un gugus utilise son téléphone ?

                      Et que dire des gens préoccupés par leur portable dans la rue et qui vous percutent sans même s’excuser ? Ceux qui se font renverser, bien fait pour eux puisqu’ils n’avaient qu’à regarder devant eux.

                      Dans les transports en commun, là encore il y a à dire devant l’égoïsme de certains.

                      Le téléphone portable est un gadget inutile et dangereux. Il est le symbole d’un individualisme et d’un égoïsme exacerbés. Il rend les gens complètement asociaux sans parler des cancers développés à cause de cette saloperie. C’est l’une des pires conneries inventées par l’être humain contre l’être humain.


                      • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2013 09:40

                        realTMX


                        Le comptez pas sur nos parlementaires, ils touchent !

                      • Chamiot 18 octobre 2013 13:54

                        J’ai un Sagem, sans doute encore plus basique, pour la même raison (quand je ne l’oublie pas !). Pour qui pratique la montagne (la vraie, pas les stations), ce n’est d’ailleurs aucunement une sécurité absolue : les zones où il n’y a aucun signal sont innombrables et même majoritaires.

                        Au classement personnel des inventions les plus catastrophiques pour la qualité, l’intérêt, l’intensité de la vie (voyage, isolement, partage, rencontre) que je supprimerais à l’instant si je le pouvais, mon quinté serait :

                        - le téléphone portable
                        - le système GPS
                        - la motorisation Diesel « généralisée » (Rudolf, tu n’es pas en cause))
                        - le camping-car
                        - la raquette à neige en plastique.

                        Je précise quand même que j’ai bien connu le temps béni où tout ça n’existait pas (et où on dressait encore les enfants et les chiens, ce qui fait qu’ils n’étaient pas dangereux...)

                        Vos zombies, autistes « communicants », bariolés, analphabètes, féminisés, égalisés, anti-racisés, fatigués, drogués-percés, vous les aimez tant, que vous...les méritez amplement.


                        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 18 octobre 2013 14:19

                          Je pense que vous exagérez : ce sont des objets utiles mais ils ne doivent pas nous dominer.

                          Le portable permet de prévenir en cas de pépin

                          Le GPS est parfois plus précis ( cas vécu) que les cartes routières et il ne vous laisse pas en rade dans le dernier km avec des rues qui ont des noms à la con

                          Le diesel est crade, ok , mais on ne peut pas s’en passer pour l’intant mais un jour viendra où les véhicules rouleront à l’hydrogène produit à partir d’éoliennes marines ou d’une autre technologie verte pour produire du courant.

                          Camping car : pourquoi tant de haine ?

                          La raquette à neige en plastique : je ne conaissais pas cette phobie !

                          raquetteaneigenplasticophobie : combien de cas ?

                          Le mot clef étant de ne pas se laisser dominer par les objets.

                          Idée pour les écoles : chaque élève aurait un casier fermé à clef où il déposerait son portable chaque matin et le récupérerait le soir vu qu’ils sont jeunes et donc immatures.



                        • Chamiot 18 octobre 2013 23:28

                          - portable : êtes-vous aveugle, ou... optimiste ?
                          Les quelques vies sauvées ne sont rien en regard des inconvénients : désocialisation, isolement, autisme, soumission encore accrue à la propagande constante « judéo-égalitaire », danger toujours croissant sur la route, gêne permanente sur les trottoirs et dans les transports...Et encore...vies sauvées ? en montagne, entraine effets pervers  : appels systématiques par manque de niveau, solution de facilité assumée (si ça passe pas, on appelle), permet un flicage permanent (si allumé ou appels, d’où l’intérêt de forcer l’usage en faisant disparaître les cabines)

                          - GPS : fin dangereuse de toute capacité en cartographie (syndrome du doctorant cherchant sa calculette pour effectuer une multiplication à 2 chiffres), danger sur la route (distraction type portable, évolutions brusques, itinéraires burlesques, inadaptés au gabarit, informations insuffisantes ou carrément fausses), pousse la guerre des lâches à son paroxysme via les drones armés, permet un flicage en temps réel (par la bande des démocrates multi-nationaux ou par les parents new-age)

                          - Diesel« à la française » ou comment consentir (et pérenniser !) un avantage fiscal au moteur thermique le plus dangereux pour la santé. Quand Rudolf l’a inventé, le problème de la multitude (la mère de tous les malheurs) ne se posait pas : l’Allemagne avait un Empereur à sa tête et les voitures étaient réservées à une élite. (la « massification » - les droits égaux - est le danger en soi, pas la voiture ou...le portable lorsqu’il était réservé à quelques milliers de cadres supérieurs)

                          - camping-cars : fin du voyage (= de la rencontre avec...les autres), Diesel climatisé (et les voisins, on s’en tape) comme à la maison (télé, chien), seul le paysage change, fin de la convivialité et de l’entraide dans les campings de l’époque tentes-caravanes, Juif errant polluant et dangereux (gabarits inadaptés sur petites routes autrefois désertes, conducteurs « particuliers ») ou pourquoi je ne fais plus, depuis longtemps, le Ventoux ou l’Alpe d’Huez à vélo, verrues blanches qui détruisent tous les paysages « célèbres » qui perdent énormément de leur valeur esthétique, parkings transformés en camps de Romanichels, sites naturels devenus sans intérêt (beauté évanouie), fin du calme hors-saison par d’incessantes tournées séniles sans but (histoire de brûler du gazole avec « Momy » en co-pilote et... un énorme GPS : aucun des 2 ne sait lire une carte !).

                          - raquettes plastique « modernes » (avant, la raquette bois du type canadien, lourde et malcommode hors plaine était très peu pratiquée dans les Alpes) : fréquentation hivernale de la montagne décuplée (= bagnoles Diesel souvent en pneus été, chiens errants comme d’hab, parkings encombrés) alors qu’elle était autrefois strictement (physiquement) réservée à une élite (skieurs). massacres des chemins, transhumance (troupeaux compacts), traces ignobles au plan esthétique (montagne saccagée), destruction des traces skieurs à la montée logiques et skiantes (marmites + horaires « particuliers » + errance systématique) ,perturbation de la faune sauvage vu l’effet de masse.


                        • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2013 09:41

                          Chamiot


                          J’aime beaucoup votre aversion pour la raquette à neige en plastique

                          Voilà un combat à mener ...

                        • foufouille foufouille 18 octobre 2013 14:39

                          ce sont des con-sommateurs, voyons !


                          • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2013 09:41

                             foufouille


                            Des cerveaux aussi vides que leurs poches 

                          • L'enfoiré L’enfoiré 18 octobre 2013 15:14

                            J’espérais qu’on aurait passé ce stade de « pion » dans l’enseignement.

                            Je remarque que cela à empirer.
                            « Tout le monde est tombé dans le panneau. », comme vous dites.
                            Nous sommes tombé dans le bain des ondes. On n’écoute plus la radio sur la radio mais sur son GSM. La 4G est là. Encore un peu chère, mais elle est là. Beaucoup plus rapide.
                            Le pion devra aller plus vite encore.

                            • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2013 09:42

                              L’enfoiré


                              C’est curieux ... je perçois des ondes négatives partout ! 

                            • Vipère Vipère 18 octobre 2013 16:38

                              Hello Nabum


                              Faut-il vous redire que sans ce petit objet de communication, on passe pour une réactionnaire au progrès, une fêlée irrécupérable qui ne vit pas avec son temps ! smiley




                              • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 octobre 2013 17:35

                                Le pire c’est que c’est vous qui risquez d’être regardée comme la non-communicante et le handicap à la relation... C’est une caractéristique assez courantes des gens qui n’arrêtent pas de courir : plus ils regardent devant, moins ils regardent derrière, jusqu’à ce que finalement ils ne puissent plus faire demi-tour, s’arrêter ni même ralentir pour les plus accros. Vous serez donc irrémédiablement classée et traitée comme un obstacle très gênant dans la course à l’augmentation de la vitesse de croisière moyenne & universelle du progrès. Bref, ils vous ont laissée au pied du mur.
                                Après on pourrait discuter de l’autre mur, celui qu’on voit pas, mais qu’on sent bien ;
                                pourvu qu’il soit encore loin...


                              • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2013 09:43

                                 Vipère


                                Nous sommes deux ! 

                              • Prudence Gayant Prudence Gayant 18 octobre 2013 18:19

                                Vos charmants petits anges ont-ils pris des photos des champignons et/ou des alentours ?

                                Puisqu’ils ne sont jamais allés dans une forêt, ont-ils immortalisé leur sortie par des photos de leur classe ? j’espère que vous avez pensé à le leurs dire !
                                Les deux questions font référence à vos deux articles dont celui des champignons d’hier, je fais des économies de clavier.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires


Partenaires